Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’insolence des riches

L’insolence des riches

La crise n'est qu'un prétexte pour justifier de nouvelles privatisations et disloquer nos droits. Quoi qu'en dise Sarkozy dans notre pays le travail ne paye pas, seule la rente rapporte ! L'argent public a été généreusement distribué sans aucune contre partie, et une partie a même servi à payer les supers bonus des traders. Ils n'ont plus aucune retenue, ils se servent dans la caisse que nous alimentons avec nos impôts et notre travail, ils sont sûr de nous avoir domestiqué, sûr que nous ne nous révolterons pas, c’est pour cela qu’ils n’ont plus de limite :

---Le bouclier fiscal que l’on prétend supprimer mais en supprimant au passage l’ISF : résultat, un gain de 900 millions pour les plus riches.

---Une fiscalité pour les entreprises qui est passé de 50% en 1985 à 33% aujourd’hui, une mesure qui n’a jamais endigué le chômage mais grossi les poches des actionnaires.

---Les diverses niches fiscales (172 milliards en 2010) qui permettent par exemple à France Telecom, spécialiste du suicide en entreprise, de passer d’un résultat avant impôt de 7,6 milliard à 1,7 milliard.

---Les heureux bénéficiaires qui bénéficient d’un abattement sur les dividendes
distribué sous prétexte que l’entreprise dont ils sont propriétaire à déjà payé des
impôts, du moins en théorie.

---82 milliard c’est le montant des profits des entreprises du CAC40 donc 40 milliards serons reversé aux actionnaires.

---94 millions d’euros seront partagé entre 40 patrons sans compter les bonus et les stocks options.

---un fonctionnaire sur deux ne sera pas remplacé, des écoles et des hôpitaux de proximité seront fermés. Ces mesures ne feront aucune économie à l’état car l’argent récupère sera redistribué par des cadeaux fiscaux, subventions ou autres avantages aux plus aisés.

---Les produits de premières nécessités augmentent de 15% sur le carburant, 20% sur le gaz, 10% sur l’électricité, 10 à 20% pour la farine, les pates, l’huile, le pain, …etc.

Le patronat nous objecte qu’il n’a pas les moyens, alors que l’on ouvre les livres de comptes des entreprises et que les salariés et la population se mêlent de ce qui ne les regarde pas dans « le droit bourgeois » : tous les mouvements financiers entre différents établissements et entre les filiales d’un même groupe, que des représentants du personnel siègent dans les conseils d’administration.

Plus des trois quart de la population supporte de plein fouet les effets de la crise, pendant qu’une petite classe de privilégiés fait bombance, donne des réceptions, et étale sa fortune dans les magazines peoples.

Pour ceux qui produisent les richesses, le chômage, les carrières interrompues et les revenus en dessous du SMIC aliment une retraite de misère. Pour d’autres qui ne produisent rien et encaissent les bénéfices leur soif de pouvoir alimente les guerres, la corruption et la pauvreté.

Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique - ce que nous avons fait depuis environ trente ans - tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions de vie de millions des familles qui luttent pour y arriver chaque jour. Cet argent n’atteindra jamais le bas de la pyramide. Nous sommes fous de continuer à y croire.

Article publié sur le site Concsience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2011/06/30/linsolence-des-riches/


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    



  • TOUS LES MINISTRES DEPUTES SENATEURS...AVOCATS D AFFAIRE OU GERANTS DE SCI...DOIVENT ETRE IMMEDIATEMENT REMPLACES...IL Y A BEAUCOUP TROP D ELUS EN
    CONFLITS D INTERETS GROUPES FINANCIER...IMMOBILIERS...LABOS PHARMACEUTIQUES


    AVANT LA GANGRENE......IL FAUT COUPER...LE POURRIS...OU LES POURRIS.

    NOUS DEVENONS COMME EN AFRIQUE DU NORD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Alpo47 Alpo47 19 juillet 2011 10:34

      Une nouvelle analyse factuelle de l’évolution de notre société.
      L’essentiel est dit.

      Tout cela me rappelle un proverbe rapporté par un ex-collègue de travail, d’origine Kabyle : « A l’indépendance, nous étions au bord du gouffre, depuis ... nous avons fait un grand pas en avant ».


      • barbapapa barbapapa 19 juillet 2011 12:57

        Comme 98% des français ne se sentent pas riche, il suffit de dire qu’on va les faire payer et ça marche. Faire payer les autres tout le monde peut approuver. C’est un article facile.

        C’est du « populisme » comme on aime a en accuser les autres.

        Les riches c’est comme des oiseaux sur un arbre. Continuez de jouer du clairon, ils partiront.
        De votre fierté vous direz que ce n’est pas grave. « On a pas besoin d’eux ». Ils créeront des richesses ailleurs.

        Par contre s’attaquer à l’injustice sociale, le social à crédit, comme mettre à la retraite trop tôt des salariés de la fonction publique
        Calculer autrement que sur les 6 derniers mois la retraite des fonctionnaires. Mettre fin aux bonifications qui constituent un privilège. 
        Et ça coûte bien plus que l’impôt sur la fortune.

        Mais comme 25% de la population en situation de monopole public, ultra syndiquée, vote majoritairement à gauche.
        Nous avons droit à ce genre d’articles tous issus de la catégorie socio professionnelle des salariés protégés.
         Elle demande toujours plus d’impôts, sans se remettre en question, et surtout sans jamais rien risquer. 
        Cela pèse sur tous les français qui s’appauvrissent en payant du temps libre injuste à ces catégories sociales (bonifications).

        En harcelant les « riches », est ce que ça vous rendra moins pauvre ?

        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 13:33

          @ barbapapa 


          Ben voyons ! 

          Les privilégiés, les nantis, c’est rien que les fonctionnaires, dont les luxueux yachts envahissent leurs marinas privées, c’est bien connu ! 
          Sans compter les assistés, qui se gavent avec le RSA, 

          tandis que les riches, eux, c’est certifié, « créent des richesses », et même que-s’ils-s’en-vont-ils-créeront-des-richesses-ailleurs-que-ce-sera-bien-fait-pour-ceux-qui-crient-après-eux,, bouuuuhhh....

          Vous y croyez vraiment, à ces conneries, ou vous avez quelque chose à défendre ? 

          Si vous y croyez, c’est que vous refusez de vous informer, car il y a belle lurette que les riches ne créent plus de richesses pour d’autres qu’eux-mêmes (thésaurisation, spéculation, comptes dans les paradis fiscaux, et j’en passe), et que, de plus, ils VOLENT les richesses produites par les travailleurs et citoyens (transfert de 10% du PIB du salariat vers le capital en 20 ans). 

          Si vous avez quelque chose à défendre, on comprend bien votre mépris pour les « salariés de la fonction publique » qui, eux, au lieu de s’approprier la richesse produite par les autres, oeuvrent, comme le nom l’indique, au BIEN PUBLIC dont tous les riches profitent, autant que les pauvres... 

          Trop fort de parler « d’injustice sociale » en citant «  le social à crédit, comme mettre à la retraite trop tôt des salariés de la fonction publique » !!!! 

          Pour vous, donc, la « justice sociale », serait d’aligner tous les salariés vers le bas, surtout en ne touchant absolument rien à tous les avantages des riches (évoqués dans l’article), pour ne-surtout-pas-qu’ils-s’en-aillent-ailleurs ? 

          J’adore le « en harcelant les riches » ! smiley smiley 
          C’est vrai ; qu’est-ce qu’ils sont harcelés, par le pouvoir ; on se demande comment ils tiennent encore le coup ! 

          Vous êtes sérieux en écrivant ce genre de conneries ? 
          Vous spéculez sur quoi en ce moment ? La faillite de la Grèce ? de l’Espagne ? peut-être même de la France ; ça pourrait vous rapporter gros ! smiley 
          Vous travaillez pour quelle banque ? 

          Sinon, vous avez un QI à 1 chiffre, alimenté par le Medef ? 

        • Alpo47 Alpo47 19 juillet 2011 14:38

          Vrai que « Barbapapa » nous sort là un commentaire un peu « sidérant » ...
          Encarté à l’UMP ?


        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 15:37

          C’est son obsession à barbapapa  ; les fonctionnaires honteusement privilégiés avec leurs yachts, leurs hélicoptères, leurs piscines privées, leurs comptes en Suisse, leurs résidences secondaires aux Iles Marquises, leurs bouteilles de champagne millésimé pour arroser les gogo girls topless sur les plages de Saint Tropez, leurs 4x4 rutilants, et leurs niches fiscales ! 


          Une vraie engeance, quand les pôvres riches, harcelés, travaillant acharnément jusqu’à point d’heure sur leur dur labeur, se voient privés des justes récompenses de leurs efforts...

          Salauds de fonctionnaires ! 

          barpapapa, vous avez été recalé à un examen de la fonction publique ? 
           smiley

        • Traroth Traroth 19 juillet 2011 15:43

          « Comme 98% des français ne se sentent pas riche » : et c’est normal, ils ne le sont pas !


        • Traroth Traroth 19 juillet 2011 15:47

          Je salue l’aplomb de barabapapa, qui a le culot d’affirmer que les vrais privilégiés sont des fonctionnaires, qui travaillent tous les jours, ont des salaires pas franchement glorieux et des conditions de travail en train de s’effondrer, ou les assurés sociaux, qui ont le privilège de ne pas avoir à travailler quand ils sont malades ou vieux, alors que les riches QUI NE FOUTENT RIEN à longueur de temps, mais passent leur temps dans leur résidence aux Maldives, eux, ne le sont pas.

          Vous pouvez toujours dire ce que vous voulez, la réalité est un peu trop évidente pour être ignorée, là. Vous faites juste rigoler les poules...


        • barbapapa barbapapa 19 juillet 2011 15:58

          Les fonctionnaires honteusement privilégiés n’ont peut être pas de yatch mais des à la mairie de paris 11 semaines de congés pour profiter du bateau.

          A la SNCF, ils n’ont pas besoin d’hélicoptère, eux et leur famille ne payent pas les transports.
          Ils n’ont pas de piscines privée, mais des logements de fonctions nen veut tu en voilà.
          La résidence secondaire n’est pas aux Iles Marquises, ils préfèrent les Dom-Tom il y a double salaire pour habiter à Tahiti.

          Quand au BIEN PUBLIC dont ils se réclament, il s’arrête à leur porte.
          Les clients sont appelés usagés. Les « usagés » sont traités par le mépris. La corruption a envahi tous les petits chefs. La ségrégation dans les mêmes services entre titulaires et "non titulaires. Et j’en passe.
          C’est le bordel à tous les étages...sauf pour faire grève pour ces intérêts égoïste ;


           

        • Alpo47 Alpo47 19 juillet 2011 16:25

          Barbapapa,

          Beaucoup d’approximations et une « petite erreur ... qui change tout.

          Les »clients« ne sont pas des »usagés« ,mais des »usagers" ... Vous saisissez la différence ?
          Usagers ... utilisateurs et non usés ...


        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 17:01

          Maintenant, c’est clair ; vu les approximations, erreurs, fautes d’orthographe, le pôv barbapapa a été recalé à l’examen d’entrée dans la fonction publique ; on comprend son amertume...


          c’est les con.... doléances.... 
           smiley

        • Traroth Traroth 19 juillet 2011 17:09

          Alors que les riches, eux ont yachts, hélicoptères, résidences secondaires, jets privés, grosses bagnoles, demeures luxueuses, etc.

          Mais vous avez raison, c’est les gens de la SNCF qui voyagent à l’œil en train mais qui ont un salaire de merde, les vrais privilégiés !


        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 17:22

          Les instituteurs, enseignants, professeurs, enseignent aux enfants français 

          les infirmiers, soignants, médecins, soignent les malades et blessés de France 
          les postiers acheminent les courriers vers tous les destinataires 
          les policiers, gendarmes, assurent la sécurité du pays 
          les cheminots conduisent les milliers de trains dans toute la France 
          les administrations règlent les problèmes administratifs des administrés

          et vous, barbapapa, vous faites quoi pour les autres ? 
          Vous allez répondre, j’espère .. 

        • barbapapa barbapapa 19 juillet 2011 17:46

          Arrêtez donc de vous plaindre !

          Votre misérabilisme, et les pleurnicheries on le voit dans chaque grève, ou vous profitez d’une situation de monopole et ou 10 personnes peuvent en faire chier 350 000 pour des intérêts catégoriels.

          Pauvres enfants de conducteurs de TGV.

          Retraite à49 ans. Et 90% d’entre les retraités cumulent retraite et autre salaire.

           Avez vous intellectualisé que votre »régime spécial de retraite«  est payé par un transfert énorme de CNAV. La caisse de retraite du privé. Tellement votre caisse de retraite est déficitaire.

          C’est à dire que votre retraite à 50 ans sur une base des 6 derniers mois est payé par « le travailleur du privé » qui cotise plus que vous par mois, travaille6 à 7 ans de plus, reçois moins, dans un emploi non-protégés en situation de concurrence et c’est vous qui vous plaignez !

          Arrêtez vous allez faire pleurer, et de faire marcher le monde à l’envers. Le cumul de petits « privilèges » de masse coûte bien plus à notre société qu’un gros.

           Le cumul des avantages indirects, relève de plus du double votre salaire.

          Valorisez un peu vos avantages...vous verrez l’évaluation des avantages indirects. 

          13eme mois, déplacements gratuits, bonifications, temps de travail plus faible etc..

          Jamais avec la productivité de la SNCF dans le privé n’auriez ces salaires et avantages.


        • barbapapa barbapapa 19 juillet 2011 18:06

          Ce que j’ai fait pour les autres :

          Comme dirigeant fondateur d’entreprises j’ai créé des emplois en partant de rien.
          Ça prends beaucoup de temps.
          J’ai permis à une centaine de personne de vivre normalement et dignement et plusieurs fois.
          J’ai financé un envoi à Madagascar d’un container de congélateurs et permis à des dizaines de personnes les plus pauvres de vivre de en autonomie de la vente de glace.

          Quand j’ai vendu j’ai payé le salaire d’une armée de fonctionnaires. 
          J’ai jouer le percepteur pour des dizaines de caisses. Sans en avoir les avantages donnés.

          On m’a pris à chaque fois que j’ai vendu plus une fortune que l’état dilapide en avantages sociaux pour des salariés protégés. 

          J’ai subit les stress de 9 contrôles fiscaux, parce que dans ce pays quand on gagne de l’argent, on exporte on importe, on crée de la valeur ajoutée, on est un obligatoirement un suspect ignoble. 
          Vous ne le savez pas. Créez et vivez le !

          J’ai travaillé avec de nombreuses administrations. J’y ai vu une corruption généralisée, un monde à part ou on parle de solidarité mais l’égoïsme et l’individualisme est de mise. je n’y ai vu qu’hypocrisie. 
          Désolé mais la messe des pauvres fonctionnaires, ça marche pas ! Quand on sait.

          Et vous le pleurnichard que faites vous d’autre à part vous plaindre ?

        • @barbapapa

          CESSEZ Le FEU contre les fonctionnaires....et concentrez les tirs sur ’l ’UM....PS

          leurs amis...avocats d’affaires.....gérants de sci..banquiers..

          la santé n’est pas une marchandise...les hospitaliers sont des gens dévoués et capables...

           _vos amis en privatisant tout....la retraite(pour les banques...voir henron et maxvell..) avant d’aquiescer....
          les labos pharmaceutiques coutent plus chers a la sécu....que la retraite des salariés

          _ la sécu tout est pret pour la privatisation par le conglomérat..malakoff-mederic...caisse des depots...CNP...président g sarkozy..


          _ salariés protègés...est votre insulte supreme..dites le aux infirmiers et médecins si jamais vous avez de gros problèmes de santé......


        • BOBW BOBW 19 juillet 2011 18:57

           Avec vos idées, Je vous aurais bien vu noble, avec une perruque aux alentours des années 1790 et ami de Marie Antoinette. « Clac » ! au lieu de«  Bling Bling » smiley


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 juillet 2011 19:11

          @ Barbasarko

          « ...j’ai créé des emplois en partant de rien. » Tu n’es pas « parti de rien » pour la simple et bonne raison que ce sont des fonctionnaires de l’éducation nationale qui t’ont appris à lire, écrire et compter. N’oublie pas qu’il aura fallut payer tes instituteurs avec l’impôt que tu vomis tant.

          « J’ai permis à une centaine de personne de vivre normalement et dignement et plusieurs fois.
           » Tu espérais peut-être le contraire ? N’oublie pas qu’ils ont mis contractuellement leur force de travail à ta disposition et qu’ils t’ont permis d’exercer « normalement et dignement » tes activités.

          « Quand j’ai vendu j’ai payé le salaire d’une armée de fonctionnaires.  » Tu penses que les policiers, les pompiers, les infirmières, les gens de la DDE et les enseignants qui sont à ton service travaillent gratuitement ? Sans réseau ferré et routiers tes frigos seraient restés dans ton garage. Et tu aurais l’air malin.

          « J’ai subit les stress de 9 contrôles fiscaux ». Le stress ? Mais qu’as-tu à craindre si tu es honnête ?


        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 19:20

          @ barbapapa 


          on a très bien compris ; vous avez fait du COMMERCE, donc, pour gagner de l’argent. 

          Donc strictement rien pour les autres ; les autres, vous les avez fait travailler pour VOUS rapporter de l’argent.
          Et encore j’aurais bien aimé connaître les conditions dans lesquelles vous les avez fait travailler ; salaires, etc....

          En un mot, vous n’avez été en rien utile à l’ensemble de la société ; contrairement à tous les fonctionnaires. 

          Je sais ; c’est toujours ceux qui ne pensent qu’à leur gueule qui se plaignent de ceux qui travaillent pour les autres ; c’est habituel.

          Vous n’avez donc aucune légitimité pour critiquer les fonctionnaires ; à moins que vous n’ayez jamais eu besoin d’être soigné, que vous n’ayez jamais envoyé vos enfants à l’école, jamais pris le train, jamais roulé sur les routes, jamais envoyé ni reçu de courrier, que vous vous soyez toujours défendu vous-même, que voua ayez toujours voyagé sans passeport, emmené vous-même vos poubelles à l’usine d’incinération, que vous n’ayez jamais eu besoin d’électricité, ni de gaz ; bref, que ayez toujours vécu sur un nuage ou un tapis volant. 

          Donc, arrêtez votre discours fumeux et poujadiste anti-fonctionnaire ; les citoyens français en ont besoin, alors qu’ils n’ont pas besoin de vous. 

          Allez, suivant... 

        • sisyphe sisyphe 19 juillet 2011 19:24

          Par barbapapa (xxx.xxx.xxx.89) 19 juillet 18:06



          Et vous le pleurnichard que faites vous d’autre à part vous plaindre ?

           smiley smiley Trop fort ! 

          C’est lui qui ne cesse de pleurnicher, à travers articles et interventions, contre les nantis-honteusement-privilégiés-fonctionnaires-que-c’est-un-scandale, 
          et il vient reprocher aux autres de se plaindre ! 

          Là, c’est même plus l’hôpital qui se fout de la charité, c’est la morgue qui se fout de l’hôpital ! 
           smiley 

        • titi 19 juillet 2011 23:07


          @Peachy

          « ...j’ai créé des emplois en partant de rien. » Tu n’es pas « parti de rien » pour la simple et bonne raison que ce sont des fonctionnaires de l’éducation nationale qui t’ont appris à lire, écrire et compter. N’oublie pas qu’il aura fallut payer tes instituteurs avec l’impôt que tu vomis tant. »

          Ouarrrffff !!!
          L’éducation nationale permet juste « d’apprendre dès son jeune age tout ce qui ne nous servira pas ».
           
          Le truc le plus important dont j’ai du me servir, c’est au mieux géométrie 3ème. Pour un Bac + 5 de maths, ca fait quand même un certain nombre d’heures de perdues.

          D’ailleurs les élèves sont moins bêtes que ceux de ma génération : ils préfèrent l’alternance plutot que d’user leur fond de culotte sur les bancs de l’école.


        • barbapapa barbapapa 20 juillet 2011 10:24

          sisyphe

          C’est vrai les « patron ne font ça que pour »gagner de l’argent. Mais considérer le patron comme la personne la plus sociale de la société. Créateurs d’emplois, permettant aux gens de vivre en autonomie sans assistanat. Bien plus utile à la société que les fonctionnaires ne font que leur travail sans initiative individuelle, à l’initiative de rien. 

          Carnehan
          Voyageant beaucoup, je vois une réelle différence de fonction publique. 
          Le service public français ne roule que pour lui. Il est égoïste et profiteur. En Suède, en Italie les fonctionnaires se sont battus pour ne pas avoir de différence avec le privé. Ici c’est l’inverse. 
          Vu ce que j’ai collecté, j’ai plus que payé leur salaire. 
          Quand à l’éducation nationale...c’est un rapport qualité prix l’un des plus mauvais au monde.
          Un absentéisme record. Des dirigeant d’université « avec chauffeur », des budgets vacances bien financés par le contribuable...Une gabegie sans nom.
          Regarde bien le carnet de correspondance de tes enfants et les absences...et ça dure depuis des années.

          Quand aux contrôles fiscaux. Honnête ou pas ce n’est pas le but d’un contrôle. Le but c’est de se faire une boite qui menace un monopole public...

        • sisyphe sisyphe 20 juillet 2011 12:20

          sisyphe

          C’est vrai les « patron ne font ça que pour »gagner de l’argent. Mais considérer le patron comme la personne la plus sociale de la société. Créateurs d’emplois, permettant aux gens de vivre en autonomie sans assistanat. Bien plus utile à la société que les fonctionnaires ne font que leur travail sans initiative individuelle, à l’initiative de rien. 

          Non. 
          Les travailleurs ne vivent pas « en autonomie » ; ils dépendent des conditions de travail, des salaires, des éventuels licenciements.
          Et les patrons sont de loin beaucoup moins utiles à la société que les fonctionnaires. 
          Un patron, ça se remplace, et une entreprise aussi. 
          Le problème, c’est la juste répartition des bénéfices de la société, qui n’existe pas en système capitaliste. 
          Les salariés, l’entreprise peut les licencier MÊME si elle fait des bénéfices ; pour en faire plus.
          Et ces bénéfices ne profitent pas aux salariés, mais uniquement aux patrons (et actionnaires, le cas échéant. 
          Énorme injustice sociale, qui voit soustraire aux salariés la plus grosse part des richesses qu’ils produisent. 

          Quant aux fonctionnaires, il faudra vous le répéter combien de fois, ils sont beaucoup plus utiles à la société, parce qu’ils oeuvrent pour LE BIEN PUBLIC, dont tout le monde profite, même les patrons : école, santé, transports, poste, services administratifs, etc, etc.....

          Je ne dis pas que les patrons sont inutiles ; je dis qu’ils devraient être salariés aussi, et que les bénéfices d’une société devraient être répartis entre tous les acteurs, et que l’écart des salaires ne devrait pas être de plus de l’ordre de 1 à 20. 

          Une société peut fonctionner sans patrons, pas sans fonctionnaires, point barre. 

        • barbapapa barbapapa 20 juillet 2011 15:19
          Les fonctionnaires ont la sécurité de l’emploi. Justement. Un avantage en nature réel, non valorisé et non imposable. Rien a voir en condition de travail avec un travailleur.

          Tu confonds« salariés » du privé et fonctionnaires. 
          Dans d’autres pays c’est la recherche de l’égalité. Pas de statut privilégié. Pas de logement de fonction en suède. Même calcul pour la retraite en Italie. Pas plus d’emploi à vie pour les uns plus que pour les autres au Canada. La justice sociale c’est ça ! 

          La juste répartition ? Vous avez pris des risques ? Vous avez investi ? Vous avez mis garantie votre maison ? Et quand y’a des pertes t’es prêt à mettre la main à la poche ? 

          C’est comme au loto. Quand tu joue pas tu risques pas de profiter des bénéfices.
          Au nom de quoi le joueur de loto qui a gagné donnerai à ceux qui se sont foutu de sa gueule le jour ou il investi sur un billet ?

          Les bénéfices se répartissent avec ceux qui ont pris les risques
           
          Le système capitaliste ? Ton idéal c’est le régime Kmer rouge ? 
          Désolé tous les autres régimes ont échoués.

          Y’a longtemps que les fonctionnaires de ce pays crache dessus « LE BIEN PUBLIC ».
          Les premiers à se servir de la répartition. Ecole dans les plus mauvais résultats européens. La santé ? pourquoi 25 jours d’arrêt annuel en fonction territoriale et 7 en PME ? 
          La poste ? 32 € pour envoyer un colis vers Singapour, par contrer Singapour - France 12€. Service administratif ? T’y va pas t’es coupable d’avance.

          Une société peut fonctionner sans patrons !!! Même en union soviétique il fallait des patrons. 

        • sisyphe sisyphe 20 juillet 2011 18:11

          Mais arrêtez de nous gonfler avec les fonctionnaires, espèce d’abruti ! 


          La justice sociale, ce serait d’aligner les salariés du privé sur ceux du public ; c’est ça, la justice sociale, banane ; pas l’inverse ; pas tirer tout le monde vers le bas, quand les sociétés font des bénéfices, triple crétin. 

          Les fonctionnaires sont utiles, et vous vous êtes inutile, point barre. 

        • sisyphe sisyphe 20 juillet 2011 18:27

          Et puisque vous parlez de la Suède, renseignez vous un minimum, crétin des alpes : 

          3) Financement

          Les assurances sociales suédoises sont principalement financées par les cotisations des employeurs.

          Les salariés versent seulement une cotisation globale au titre de l’assurance vieillesse de 7 % du revenu brut dans la limite de 420 447 SEK*.




        • barbapapa barbapapa 20 juillet 2011 19:02

          Les insultes indiquent une personne à court d’argument.

          J’arrêterai là avec ce dernier post avec vous.

          Vous avez raison alignons nous sur le meilleur de la fonction publique. En plus c’est pas démagogique comme argument.

          Tout le monde la retraite à 35 ans, retraite calculée sur le dernier mois. 20h par semaine, 11 semaines de congés payés, double salaire au Dom-Tom, logement de fonction pour tous, train gratuit, électricité à 15% de sa valeur, avantages en natures non-imposables. Le tout payable à crédit remboursable par nos enfants. 

          Suède ???
          En France c’est similaire, l’employeur paye une part patronale et le salarié sa part. Et l’état fait de même avec les mêmes cotisations.
          Sauf qu’en France les cotisations sont différenciées et discriminantes.
          Nous somme dans un pays inégalitaire ou les fonctionnaires disposent d’avantages inouïs. mais là encore il ne faut rien dire.
          Vous avez raison Il faut pratiquer l’omerta. Ne rien voir, ignorer, se taire. 
          Défendre les privilèges, mettre de la peinture dessus et les appeler « droits acquis inaliénables » pour justifier une différenciation de droits sociaux. 
          Et se prétendre défenseur de l’égalité sociale en acceptant la différenciation de traitement social.....

        • sisyphe sisyphe 20 juillet 2011 19:20

          Ca va : j’arrête de discuter avec un abruti qui vient chougner sa litanie en boucle sur les fonctionnaires, alors que c’est un article sur les riches, pauvre imbécile ! 


          Je vois comment vous avez dû les exploiter, vos ouvriers ; et j’espère que les contrôles fiscaux vous ont coûté grave. 

          Allez, de l’air...

        • Traroth Traroth 21 juillet 2011 01:31

          « Arrêtez donc de vous plaindre ! »  : Non. Les patrons et leurs laquais, dont vous semblez être, aimeraient bien que les pauvres baissent enfin les bras. Mais ça n’arrivera pas !


        • Traroth Traroth 21 juillet 2011 01:33

          « J’ai permis à une centaine de personne de vivre normalement et dignement » : Non, mensonge. Vous n’avez rien permis du tout. Vous vous êtes enrichi en exploitant le travail d’une centaine d’autres personnes.


        • BOBW BOBW 21 juillet 2011 09:17

          Vous êtes plus réac que « El FRANCO » smiley


        • robin 19 juillet 2011 13:23

          Les riches seraient bien cons de ne pas profiter de notre connerie, de notre lâcheté et de noter apathie !


          • Fergus Fergus 19 juillet 2011 13:51

            Bonjour, Robert.

            Des vérités à rappeler, à rappeler encore, à rappeler toujours.

            Jusqu’à ce que les électeurs sarkozystes des classes moyenne et populaire comprennent que leur champion mène une politique de classe dont, quoi qu’il arrive, ils seront toujours les dindons !


            • titi 19 juillet 2011 14:09

              @L’auteur

              Bah si c’est si simple allez y... créez votre entreprise.

              Vous pourrez touché plein de dividendes non imposé.
              Par ailleurs merci de m’indiquer les textes auxquels vous vous référez : moi des dividendes j’en touche et je suis bel et bien imposé dessus.
              Je paie même la CSG : 12,3 % dessus.
              Donc merci de m’indiquer les textes pour que je puisse poser réclamation.


              • Traroth Traroth 19 juillet 2011 15:51

                Ah, le dogme libéral qui voudrait que si tout le monde créait son entreprise, le bonheur universel s’installerait. Encore un mensonge !

                Le principe de base d’une entreprise, c’est de gagner de l’argent en empochant la différence entre ce que vaut la production des salariés et ce qu’on leur paie. Bref, on les baise.

                Si chacun créé son entreprise, et que donc chaque entreprise devient une entreprise unipersonnelle qui le « chef d’entreprise » va-t-il baiser pour gagner de l’argent ?

                Un système dans lequel tout le monde est chef d’entreprise n’est pas viable, tout simplement.


              • titi 19 juillet 2011 18:19

                @traroth

                Vous bottez en touche. Je demande juste à l’auteur de faire son expérience de l’argent facile et défiscalisé. Puisque c’est si simple.

                Après, et seulement après, il pourra venir sur AV réciter les poncifs du front de gauche.


              • titi 19 juillet 2011 23:29

                @Traroth

                « ce que vaut la production des salariés et ce qu’on leur paie »

                Bah alors si c’est si simple, pourquoi les entreprises n’embauchent elles pas à tour de bras ?


              • LE CHAT LE CHAT 19 juillet 2011 16:03

                aux States , les 4/5 de la richesse produite vont dans les poches des 1/100 américains les plus riches ! mais comme en France , les gens sont des veaux et continuent à voter pour un système à bipartisme de façade ! si vous voulez que quelque chose change , ne votez plus UMPS .............


                • Fergus Fergus 19 juillet 2011 17:26

                  Bonjour, Le Chat.

                  Normal, les riches sont peu nombreux et n’habitent pas les mêmes lotissements. C’est pourquoi les gens modestes se laissent enfumer par les discours démagogiques de ces riches et de leurs alliés politiques qui pointent un doigt vengeur vers ceux, les salauds de profiteurs, qui perçoivent des remboursements maladie ici ou des allocations là.

                  Et c’est ainsi que les pauvres haïssent beaucoup moins les riches que ceux qui sont un peu moins pauvres qu’eux ou qui touchent une misérable aide à laquelle ils n’ont pas droit !


                • titi 19 juillet 2011 18:56

                  « , les 4/5 de la richesse produite vont dans les poches des 1/100 américains »

                  Ce qui ne risque pas d’arriver en France puisque le fonctionnement de l’Etat absorbe 50 % de la richesse...
                  Pour en faire quoi d’ailleurs ? Des mécontents...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès