Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’opposition par le bas

L’opposition par le bas

A l'issue d'une heure trente de discours fleuve, les députés ont sans surprise accordé leur confiance au gouvernement Ayrault par 302 voix contre 225. L'opposition UMP ne s'est pas contentée de pointer la généralité du discours prononcé par un Premier ministre trop normal, elle s'est fait remarquer par un manque de tenue pas très républicain.

Est-ce le vent du boulet qui leur est monté à la tête, toujours est-il que les députés UMP rescapés des législatives ont très bruyamment manifesté leur joie de se retrouver dans l'hémicycle.

A la posture d'opposition responsable, les parlementaires UMP ont préféré dérouler le catalogue des attitudes de potache, multipliant huées, lazzis et broncas, interpellations et mimiques, le tout ponctué par des cris et des ricanements. Bref, si le discours du Premier ministre manquait de souffle tel n'était pas le cas de l'opposition décidée à démontrer qu'elle existe, une façon d'exorciser les déchirures idéologiques et les querelles de personnes qui la traversent.

Pourtant, si Jean-Marc Ayrault a récité, comme le titre Le Progrés.fr, son petit Hollande illustré, il a également appelé à la "mobilisation générale" pour redresser le pays.

La gravité du contexte économique devrait se prêter à un moment d'union nationale. Mais en esquissant l'héritage laissé par la droite notamment, un pays, "abîmé moralement" et "affaibli économiquement" par une dette "écrasante", le Premier ministre n'a obtenu que le silence des responsables de la droite et les quolibets des députés de base de l'UMP.

Même tonalité électrique au Sénat où la lecture du discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s'est effectuée dans une ambiance houleuse contraire à la retenue qui caractérise la Chambre haute.

Invectives à répétition et claquements de pupitres dans les rangs UMP ont laissé craindre un moment une interruption de séance. Ce climat inhabituel a poussé le président du groupe PS, François Rebsamen, à dénoncer "le manque de respect de la droite au moment où la France est confrontée aux plus grandes difficultés". EELV a enfoncé le clou par la voix de son président de groupe. "Vous pourriez plutôt présenter des excuses pour avoir laissé le pays dans cet état-là", a lancé Jean-Vincent Placé.

Crédit photo : © Yves Malenfer/Matignon


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • lsga lsga 4 juillet 2012 11:31
    Pas de différence entre la gauche et la droite hein ?
    Ils sont où les FN, le Centristes et les UPR ? 

    Moi même qui n’est aucune forme de tendresse pour le PS, je ne peux que constater la différence :

    - L’UMP préparait une augmentation de la TVA pendant qu’ils baissaient les impôts des plus riches
    - Le PS réaffirme encore une fois sa volonté de faire payer la crise aux plus grandes entreprises et aux plus riches. 

    La voilà, la différence entre la gauche et la droite. 

    Même si je serais des premiers à sortir dans la rue pour aller bloquer le pays, je ne regrette pas d’avoir voter PS. Je suis heureux qu’aux informations et à la radio, les menaces contre l’Oligarchie aient remplacer la stigmatisation des plus faibles. 

    • kalagan75 4 juillet 2012 11:42

      un discours misérable avec l’appel au patriotisme des pme alors que c’est encore elles qui vont devoir régler l’addition .
      aucune annonce sérieuse en matière d’économie, finalement ils feront pire que la droite .

      l’état dépense chaque année 120 milliards de trop et ils ont du mal à en trouver 6 , on sera bientôt la grèce 


      • lsga lsga 4 juillet 2012 12:39

        mwé enfin... 


        je te le dis comme ça, mais des PME qui délocalisent en Tunisie ou au Maroc, c’est pas ce qui manque....

      • Leo Le Sage 4 juillet 2012 12:49

        @Par lsga (xxx.xxx.xxx.105) 4 juillet 12:39
        Vous dites : « des PME qui délocalisent en Tunisie ou au Maroc, c’est pas ce qui manque.... »

        Je ne vois pas en quoi c’est un problème.
        Si la PME travaille avec Renault et que cette dernière impose cette règle du jeu, elle va dire : « va te faire f... » vous croyez ?
        Vous croyez que la PME va vous dire en face que Renault lui force la main ?
        Jamais de la vie.


      • lsga lsga 4 juillet 2012 13:28

        un vrai patriote, rien à dire. 


      • LE CHAT LE CHAT 4 juillet 2012 12:02

        Non l’a t il dit , il n’y aura pas d’austérité , mais « des efforts de gauche »
        Franchement , ils prennent vraiment les gens pour des cons ! il fallait qu’ils le soient pour croire que les socialos allaient faire autre chose que se soumettre aux banques , à la commission européenne , à la BCE et au FMI !
        investissez dans la vaseline , un secteur d’avenir .................


        • captain beefheart 4 juillet 2012 12:05

          « Qu’is s’en aillent tous ! » ,hein. Ah non ,c’est du passé,n’est-ce pas ,Isga ?


          • lsga lsga 4 juillet 2012 12:10

            non, c’est l’avenir, on a au moins un bon un siècle devant nous avant de réussir à nous débarrasser de l’Etat et de la Bureaucratie. 


            En attendant, la différence entre la Gauche et la Droite, on la voit clairement maintenant. 
            Vous prétendez vous en prendre à l’Oligarchie ? Au moins le PS les taxe. C peu, mais c déjà ça. 

          • Leo Le Sage 4 juillet 2012 12:45

            @auteur
            Vous dites :
            « La gravité du contexte économique devrait se prêter à un moment d’union nationale. »
            Cela fait partie de ces choses que je n’ai pas du tout compris de la droite : le refus de l’union nationale.
            Eux qui aiment taaannnt le peuple français...

            Ce peuple si ingrat qui voulait un peu d’attention : peu c’était beaucoup et beaucoup c’est trop.
            Ce peuple a qui on reproche de ne pas travailler assez...
            Ce ...
            [Bon j’arrête parce que çà m’agace]

            Je me demande bien quand ils vont faire comme dans d’autres pays : les gifles et les coup de poing.
            Tiens pour leur défense, Nadine Morano nous aura fait rire.
            Je doute que du côté des socialistes quelqu’un fera mieux que Nadine de mon coeur...
            Une suggestion ?
            Si si j’insiste, nous avons besoin de rire...


            • RBEYEUR RBEYEUR 4 juillet 2012 17:45

              De Isga, le 4 juillet à 12h10 :

              « …Vous prétendez vous en prendre à l’Oligarchie ? Au moins le PS les taxe. C peu, mais c déjà ça. .. ».

              — Le PS taxe les oligarques…
              — Mais alors, où passe l’argent ?
              — L’obligation de réponse est institutionnellement imposée par l’article 14 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 qui, rappelons-le, est en préambule de notre constitution.
              — Le PS ignore totalement cette disposition institutionnelle.   
              — Il exerce, par conséquent, une dépossession anti institutionnelle, anti républicaine et anti démocratique.
              — C’est un proxénétisme d’Etat !
              — Les partisans de ce fascisme sont les jaloux, envieux, convoiteux et aigris vis à vis d’une aisance d’autrui qui leur est inaccessible pour des raisons qui exaspèrent leur égo…
              — Ce sont les gauchouillards (*).

              (*) Le gauchouillard est un mutant du franchouillard dans une version progressiste. Outre qu’il a les mêmes insuffisances mentales, les mêmes étroitesses intellectuelles, le même esprit borné, le même fascisme sous-jacent, il s’adjuge en plus la conviction absolue d’être un aryen de la pensée socialiste, un dispensateur de vérités définitives et absolues puisque non démontrables, un ordonnateur de leçons de morale et de vertu, et autres diverses sublimations plus loufoques les unes que les autres...


              • armand 4 juillet 2012 18:24

                alors ce remeilleur c’est un calibre, impossible à couper , sombre sous merde c’est bon ?


              • Michel DROUET Michel DROUET 4 juillet 2012 20:26

                Comme les footeux, pareils !

                Insulter l’arbitre, la presse et se foutre de la gueule de ceux qui les ont porté là où ils sont, ça mériterait bien une suspension d’indemnités.


                • A. Nonyme A. Nonyme 5 juillet 2012 00:04

                  Rôôôô la vilaine opposition qui joue du claquement de tablette. Faites une requête Google type « bronca de la gauche à l’assemblée », cela rafraîchira votre mémoire.... Et vous verrez que la taille de la tenue républicaine de l’actuelle majorité est aussi étriquée que celle de la droite.
                  Le fait est que tout cela n’est pas très responsable, et je pense que l’on se rejoins sur ce point.
                  J’ai quand même aimé les « Noah, Noah,... » quand le discours du premier ministre a abordé la fiscalité smiley
                  Quant à l’union nationale faces aux difficultés, là je rigole, jaune.
                  La gauche a beau jeu d’en appeler à cette fameuse union nationale, après l’avoir toujours combattue, conspuée, rejetée, quand elle était dans l’opposition.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès