Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Oréal : comment perdre prochainement 800 millions d’impôts

L’Oréal : comment perdre prochainement 800 millions d’impôts

Quels sont les risques encourus par la tourmente qui atteint aujourd’hui le groupe l’OREAL ?
 
 
Pourquoi certains Français se réjouissent non seulement des différents entre Madame BETTENCOURT et de sa fille mais plus encore des difficultés aux quelles est confronté le ministre du travail en charge de l’épineux dossier du financement des retraites ?
 
 
Cette société créée en France il y a 101 ans , devenue leader mondial dans le domaine de la cosmétique et du luxe peut à tout moment devenir une société de droit SUISSE (ce malgré les accords signés en 2004 qui se sont achevés en avril 2009)
 
 
En effet le groupe NESTLE SA détient près de 29,6% du capital de la société dont le siège social exception dans le CAC 40 est encore situé en FRANCE, mais pour combien de temps encore.
 
 
Or plus de 20% du capital est contrôlé par des investisseurs institutionnels étrangers, la part française ne représentant à peine que 9% seulement. (contre 80% du temps du général DE GAULLE à l’époque où la politique du pays ne se faisait pas à la corbeille de la bourse)
 
 
 
Situation due à l’action de deux ministres du Budget Français, FABIUS qui autorisa l’entrée au capital de nos entreprises avant 1984 et surtout Nicolas SARKOZY qui supprima en 1995 l’obligation des investisseurs institutionnels Français qui devaient contrôler 80% du noyau dur de toute entreprise cotée au premier marché.
 
les effets cumulés des décisions de ces deux ex ministres ont à ce jour trois conséquences visibles pour près de 2 millions de salariés.
 
 
1/ La fuite des sièges sociaux de 75% de nos multinationales du CAC 40 et donc la perte actuelle depuis près de 30 ans de 25 à 27 milliards d’euros par an de taxes sur les bénéfices qui échappent ainsi au fisc Français. (mais versés dans les pays d’accueil à 7, 9 ou 10% seulement) sommes qui représentent près de 1000 milliards d’euros à mettre en perspective avec la dette constituée depuis 1981.
 
 
2/ le transfert de près de 10% du bénéfice vers les actionnaires nouveaux propriétaires de ces groupes au détriment de la masse salariale, mais qui s’explique avant tout par la baisse de près de 20% des impôts sur les bénéfices du fait même de la dé localisation des sièges sociaux.
 
 
3/ la baisse des emplois créés en FRANCE depuis le départ des sièges sociaux, avec plus de 700 milliards d’investissements à l’étranger et la création de plus de 7 millions d’emplois, volume comparable aux 5 millions d’inscrits au pôle emploi et aux deux millions de fonctionnaires supplémentaires recrutés depuis 1983 pour donner un salaire aux millions de personnes licenciées à cette époque.
 
 
Vers quelle solution risquons nous d’aboutir ?
 
 
la perte du contrôle de cette société par la famille du créateur .
 
la délocalisation inévitable alors d’un des derniers sièges sociaux encore présent en FRANCE.
 
Soit la suppression de milliers d’emplois (4 à 5000 ) mais comme pour les autres sociétés du CAC 40 déjà hors du pays la perte inévitable des taxes sur le bénéfices
soit pour 20 milliards de C A et un bénéfice brut de plus de 2,5 milliards un manque à gagner pour le fisc de 800 millions d’euros chaque année.
 
 
Pertes qui s’accompagneront alors du départ de la famille BETTENCOURT elle même en SUISSE, avec la satisfaction de certains gauchistes qui se révoltent à voir l’état reverser 30 millions d’euros sans prendre en compte les 80 millions d’euros qu’elle paye et qu’elle ne paiera plus demain si elle quitte la FRANCE.
 
 
Comme disait la marionnette de JOSPIN dans les guignols de l’INFO
quel pays de cons !
 
 
 
BILAN du premier trimestre 2010 plus 8% et 4,7 milliards de CA
 
http://www.loreal-finance.com/fr/communique/chiffre-daffaires-du-1er-trimestre-2010-706.htm
 
Rémunérations des dirigeants du groupe (Pdf)
 
http://www.loreal-finance.com/_docs/fichiers_contenu/0000000553/OREAL_19_02_2010_FR.pdf
 
site l’OREAL
 
http://www.loreal-finance.com/fr/?cm_mmc=Search-_-Google-_-FR-_-www%20loreal%20fr
 
Rapport annuel 1° partie feilletable
 
http://www.loreal-finance.com/site/fr/contenu/rapport/rapport2009/version-feuilletable/
 
Statuts de la société (pdf)
 
http://www.loreal-finance.com/_docs/fichiers_contenu/0000000346/Statuts_LOreal_FR.pdf
 
ASSEMBLEE GENERALE 2010
 
http://www.loreal-finance.com/fr/documentation-assemblee-generale
 
Présentation de L’OREAL sur WIKIPEDIA
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Or%C3%A9al
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Bulgroz 6 août 2010 17:54

    Le pacte de non cession des parts de la famille Bettencourt cesse 6 mois après la mort de Mme Bettencourt mère......

    ou 6 mois après sa mise sous tutelle......

    D’ailleurs, la seule chose qui soit étonnante dans cette affaire est que Mme Bettencourt soit restée en France et que le siège social de l’Oréal soit encore en France.

    Nestlé se frotte les mains, les antisarkozistes (dont ici l’anonyme Imhotep qui a publié 50 articles sur Woerth et Bettencourt) font le boulot de sape.

    Mais tout n’est pas perdu, ceux qui n’auront plus que les yeux pour pleurer et qui resteront sur le tapis pourront souscrire au RSA qui sera désormais exclusivement financé par les impôts des seuls fonctionnaires .

    Merci Mediapart, Libé, Le Monde, Imhotep et le PS : les entreprises performantes effectivement ne vous méritent pas.


    • foufouille foufouille 6 août 2010 18:25

      tu as touche ton enveloppe de 50000 ?


    • Echo16 7 août 2010 13:42

      helàs Bulgroz, vous prêchez dans un désert de cerveaux.

      vous dites « souscrire au RSA » ; que nenni, il ne pourra plus être servi. Mais avec beaucoup de chance ils auront peut-être un peu d’aide alimentaire du croissant rouge.

      A l’auteur : les évidences ne doivent pas être exprimées au pays des bisounours.

      merci quand même d’essayer de les réveiller.


    • foufouille foufouille 6 août 2010 18:03

      il a raison
      il faut laisser les tres riches a avoir tous leurs caprices
      pedophilie,viol, trafic de coke, vol, corruption, fraudes diverses, protection policieres, ..........


      • gilles gilles 7 août 2010 13:54

        une réaction émotive et non de la raison.


      • adeline 6 août 2010 18:04

        Que ceux qui aiment la France y restent les autres welcome outside , no problemo surtout des fabricants de rêves


        • zelectron zelectron 6 août 2010 21:02

          Je me demande qui peut se réjouir de la captation de L’Oréal par Neslé ?


            • Pyrathome pyralien 7 août 2010 12:15

              Le moinssage.....« vous le valez bien »....


            • gilles gilles 7 août 2010 13:53

              les faits historiques sont indéniables, certes, mais qui était l’ex cagoulard qui à la libération comme ministre de de GAULLE sauva ce financier de la cagoule d’avant guerre ?
               N’est ce pas un certain MITTRAN ?


            • Pyrathome pyralien 7 août 2010 14:09

              Je n’ai jamais eu d’admiration particulière pour Mitterrand , mais son lien avec la cagoule n’a jamais été prouvée ni démontrée autre que par ses farouches ennemis politiques.....
              Et puis avouez au moins une chose, la très grande culture et la prestance de cet homme est incommensurable en comparaison de son successeur actuel tellement petit à tous les égards....
              Mais il est aussi vrai qu’il a parfaitement bénéficié de la« générosité et de la bienveillance » des Bettencourt lui aussi, c’est une constance qui reste toutefois inadmissible....


            • gilles gilles 7 août 2010 14:31

              certains journaux comme le nouvelobs ou libération qui à priori ne peuvent être assimilés à des journaux de droite, en ont fait état, le jeune françois qui en 34 défilait dans les rangs de la cagoule a même été le « collaborateur » du fondateur de l’oréal comme rédacteur en chef d’un d e ses journaux de mode avant guerre
               qui peut le nier ?
              autre exemple que tous les historiens connaissent ; qui a financé les campagnes de François en 1965 si ce n’est l’ex responsable de la police de vichy recyclé en politique, même le rédacteur en chef de libération le reconnaît.
              effectivement ceci n’enlève en rien les qualités de l’homme politique surtout quand il a été président du pays.
               peu de gens connaissent son action déterminante dans le rôle qu’il a joué dans l’affaire des pershings et des SS20 alors qu’une guerre aurait pu être déclenchée.


            • alberto alberto 7 août 2010 16:12

              Monsieur Gilles

              Les français ne se « réjouissent » pas des errements de l’affaire Bettencourt, les français sont écœurés des dénis successifs des divers protagonistes alors qu’il ont été pris en flagrant délit de déclarations de manœuvres permissives, de comportements que ma morale et l’éthique réprouvent, avec finalement de gros détournement fiscaux avérés.

              Voilà le fond de l’affaire. Les français sont ulcérés que cette entreprise si brillante soit fragilisée par des gugusses qui se croient au-dessus des lois et de la morale de tout un chacun. Le français redoutent que les conneries de ces quelques butors aboutissent à ce que cette entreprise passe sous contrôle étranger.

              Si seulement cette affaire pouvait servir à ce que d’autres boîtes ne fassent pas les mêmes conneries...

              Bien à vous.


              • sophie 7 août 2010 18:55

                Mr Gilles la réponse d’Alberto ci dessus est la plus apropriée, il faut distinguer deux choses, la société l’Oreal et les agissements de pourris, des informations que j’ai l’Oreal est très bien vue des ses employés donc c’est une bonne société il faut la preserver mais il faut aussi faire tomber ces passages entre possédants et politiques , mais je sais c’est très utopiste smiley


              • alberto alberto 7 août 2010 19:32

                Merci Sophie,

                Mais je constate de Mr. Gilles est aux abonnés absents !

                Bien à toi.


              • gilles gilles 7 août 2010 20:02

                la question ou plus précisement le problème n’est pas là. la double fonction de l’ex minitre du budget est effectivement une ânerie (pour rester courtois) sans nom.
                cependant pour connaître le fonctionnement de certains ministères, toutes les décisions de tout ministre sont préparées par ses propres hauts fonctionnaires et donc conformes à la loi. seuls les ignares ou mieux encore les malveillants peuvent remettre en cause ce qu’ils ignorent.
                 mais la perte de contrôle de ce groupe qui reste encore un des rares à avoir conservé (une part seulement) de son siège social en france et qui de ce fait paye encore des impôts dans notre pays devient de plus en plus possible.
                ce sont les conséquences de cette possibilité qui devrait inquiéter les français car comme je l’argumente dans la petite fiche en particulier dans les annexes ceci est de plus en plus réaliste et même à genève qui accueille déjà 250 sièges sociaux de grandes entreprises de notre pays comme air france ou carrefour (logés au WTC genève1, 150 mètres à droite en sortant de l’aéroport) certains se préparent à la réalisation de cette éventualité.


              • alberto alberto 7 août 2010 21:15

                Gilles : Si, une partie de la question est là ( les écarts de conduite des gestionnaires de la fortune de Mme Bettencourt et des satellites politiques) 

                et Médiaparte et les autres... ainsi que vous l’insinuer n’y sont pour rien !

                Le « système » qui demande sans cesse des rémunérations toujours plus élevées au bénéfice de l’actionnaire incite par ailleurs aux délocalisations fiscales que vous indiquez et là encore : voir du côté des politiques sans cesse toujours plus gourmands d’argent public. C’est l’autre face du problème qui fait que les « classes moyennes » assument plein pot leurs parts fiscales, et qu’en catimini les grandes fortunes et grandes entreprises obtiennent des dérogations (c’est ça ou je me barre...) qui minorent considérablement leurs participations à l’effort commun : c’est ça qui fait gueuler les français.

                Et là encore, ce n’est pas de la faute à Médiaparte et consort.

                Mais contrairement à ce que vous prétendez, les français ne se « réjouissent » pas de ce bordel !

                Bien à, vous.

                 


                • gilles gilles 14 août 2010 15:49

                  deux petites questions à votre réponse :
                  1/ en quoi « les magouilles » des getionnaires de cette fortune sont imputables à de politiques ?
                  petit rappel l’ancien PDG avait certes reçu 100 millions d’euros de madame bettencourt pour sa gestion du groupe durant 20 ans.
                  petit rappel au passage ce même PDG avait multiplié par 17 la valeur du groupe l’OREAL sur le marché mondial, c’est à dire de plusieurs milliards la seule part de cette vieille dame.
                  2/ Votre remarque sur les délocalisation n’est pas pertinente en raison de la réponse déjà donnée. Qui sont les deux ^panes qui ont autorisé les fonds de pensions US à p^rendre le contrôle des noyaux durs de nos entreprises cotées en bourse ?
                   petit rappel sur 3 millions d’entreprises Françaises 96% comptent moins de 19 salariés, 93% moins de 9 et 2000 entreprises seulement emploient plus de 500 salariés quand 99% n’en ont toujours pas 50.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès