Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’ouverture coince sur la franchise médicale

L’ouverture coince sur la franchise médicale

MartinHirschL’ennui, quand on se pique d’ouvrir un gouvernement à des personnalités à sensibilité de gauche, c’est qu’on peut s’attendre à ce qu’elles soient en désaccord avec le programme droitier que s’apprêtent à appliquer Sarkozy et Fillon - que viennent-elles alors faire dans ce gouvernement est une autre question ! Le stratège de l’Elysée espérait sans doute que ces prévisibles tiraillements ne surviennent pas trop tôt, en tout cas pas avant les législatives. Puisque c’est bien à cela que sert cette ouverture en trompe-l’oeil : doter l’UMP d’une confortable majorité à l’Assemblée nationale, pour avoir ensuite les mains libres, se débarrasser des ministres en dissonance avec la mélodie sécuritaro-libérale sarkoziste et mettre le cap à droite toute.

En attendant, on fait passer le message du "Regardez comme nous sommes ouverts, voyez comme nous rassemblons" - et l’on enrage que l’opinion se laisse prendre à ce stratagème tout de même cousu de fil blanc. Bref, quand un Martin Hirsch accepte le poste de haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, c’est qu’il pense ainsi pouvoir servir la cause qu’il défendait en tant que président d’Emmaüs France. Sans remettre en cause sa sincérité, nous pensons qu’il est bien naïf d’imaginer lutter contre la pauvreté au sein d’un gouvernement à la politique antisociale annoncée (durant la campagne présidentielle).

C’est tout le mystère des extraordinaires talents de persuasion - d’embobinage serait plus juste - qu’il faut bien reconnaître auvideo01 nouveau président de la République. Nous avons donc posé qu’Hirsch est sincère. Aussi juge-t-il sincèrement que la franchise médicale que veut instaurer le gouvernement "n’est pas une bonne mesure", et il le dit, hier, au micro de France Inter. Pour être aussitôt recadré par la ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot-Narquin. Pour vous resituer cette éminente personnalité, c’est elle qui s’était couverte de ridicule, alors que les personnes âgées mouraient par dizaines de milliers sous la canicule et l’inertie du gouvernement Raffarin de l’époque, au sein duquel elle détenait le portefeuille de l’Environnement, en conseillant de... garer les voitures à l’ombre ! Elle est aussi l’auteure de cette puissante analyse, qu’apprécieront à sa juste valeur les féministes : en politique comme ailleurs, "la femelle est en recherche du mâle dominant".

Que dit donc Bachelot sur la franchise médicale ? Qu’elle "devait être entendue comme un facteur de responsabilisation des assurés, qui (...) serait accompagné des exonérations nécessaires pour tenir pleinement compte des situations sociales très dégradées". Ah, la belle tarte à la crème de la responsabilisation des assurés ! Ainsi, si l’on est responsable, raisonnable, on ne doit pas tomber malade. Ceux qui le font sont donc des irresponsables, coupables de dépenser sans compter au motif futile de se soigner, alors qu’on n’est même pas sûr qu’il se s’agisse pas de simulateurs, tricheurs et profiteurs qui plombent les comptes de notre système de santé ! Responsabiliser les usagers...

A quoi cela rime-t-il, quand "environ 70% de la dépense totale est le fait de 10% de patients qui sont atteints de lourdes pathologies, parfois en fin de vie, et à qui on ne demande guère leur avis quant aux soins dont ils sont l’objet, comme le rétablit l’Appel contre la franchise Sarkozy faouzi2lancé par trois médecins généralistes ? Et dont la seule « responsabilité » serait de décider de ne plus se soigner. Est-ce la société que l’on veut ?" LehHaut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté avalera-t-il cette couleuvre ? "Martin Hirsch et Roselyne Bachelot se reverront très bientôt pour définir les conditions de mise en oeuvre de cette réforme", précise le communiqué diffusé hier par le ministère de la Santé (et des Sports).

Pour Faouzi Lamdaoui, secrétaire national du PS à l’Egalité, c’est tout vu : la prise de bec entre les deux membres du gouvernement marque "la fin de la lune de miel médiatique entre les personnalités débauchées par Nicolas Sarkozy, dont le ralliement équivaut déjà d’ores et déjà à un reniement de leurs convictions. Aujourd’hui Hirsch cède sur la franchise médicale, demain Kouchner devra taire son désaccord sur la Turquie. Les personnes débauchées ont été séduites puis réduites".


Moyenne des avis sur cet article :  3.85/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

140 réactions à cet article    


  • Nicolas 22 mai 2007 14:31

    Hirche à droit de ne pas être d’accord avec tous le programme de Sarkozy. Mais Sarkozy n’est plus libre d’en changer, maintenant que c’est ce qu’à voulu le Peuple. Donc il parle dans le vide. Il faut appliquer, sans état d’âme. Et le Peuple jugera, dans 5 ans, si cela fut ou non une bonne chose, en virant Sarkozy par exemple.


    • Olivier Bonnet 22 mai 2007 14:48

      Attendez : ce n’est pas parce qu’il a été élu que toutes ses réformes doivent passer comme une lettre à la poste. On a toujours le droit de manifester et de faire la grève, non ?


    • Nicolas 22 mai 2007 15:12

      Bien sur ! Vous avez le droit de passer vos nerfs et de défendre votre interet particulier. Sarkozy Seul incarne l’Interet Général, tel que l’a voulu le Peuple Français. Bref, votre interet particulier doit être sacrifié pour le Salut Puvlic, d’autant plus que ce que vous défendez provient souvent de lutte, et est donc totalement illégitime. Bien sur, vous n’avez rien à craindre pour vos droits naturel (les Droits de l’homme de 89).

      Le Peuple a voulu ces réformes. Si elles ne sont pas mis en oeuvre, alors là, ca va sacrément barder cette fois, et pas dans les urnes, croyez moi.


    • Olivier Bonnet 22 mai 2007 15:46

      « Sarkozy Seul incarne l’Interet Général, tel que l’a voulu le Peuple Français. Bref, votre interet particulier doit être sacrifié pour le Salut Puvlic, d’autant plus que ce que vous défendez provient souvent de lutte, et est donc totalement illégitime. »

      Ah il vaut mieux lire ça qu’être aveugle !

      D’abord Sarkozy représente l’intérêt des privilégiés, même si des millions de gogos ne s’en sont pas rendus compte.

      Mais le pire, c’est votre tirade sur l’illégitimité des acquis provenant des luttes. A vous lire, donc, les congés payés seraient illégitimes. L’abolition des privilèges de la nuit du 4 août aussi. Il a toujours fallu que les miséreux se battent pour arracher des améliorations de leur condition aux puissants.

      Ce qui est illégitime, c’est qu’une minorité se goberge alors qu’une majorité se débat dans de grandes difficultés matérielles.

      Tout simplement au nom de l’humanisme. Vous défendez la loi de la jungle. Le fort qui écrase le faible, qui n’a plus qu’à crever. Drôle de conception de la « civilisation ».


    • 23 mai 2007 00:14

      ho ! ho ! ho ! laissez moi rire,comment croire que les 53% d« électeurs ont tous compris les tenants et aboutissants du programme du présiment !! »travailler plus pour gagner plus...et payer plus cheres vos depenses de santé ".s’il l’avait dit comme çà jamais 53% auraient veauté beatement ... et que vive l’illusion a gogo !


    • Gilles 23 mai 2007 11:06

      C’est navrant de lire de plus en plus des commentaires comme ceux de IP:xxx.x91.216.50 qui n’ont aucune compréhension des mécanismes de base de la démocratie.

      Pour ces gens là, démocratie rime avec élection point final ! En les suivant on élirait un despote pour 5 ans en s’en remettant entièrement à cet homme providentiel lui laissant les pleins pouvoirs et basta. C’est exactement ce qu’ils prétendent en anonnant en boucle que comme Sarko a été élu, toute « revendication active » hors de son programme n’est pas démocratique et légitime.

      Alors que la démocratie est bien plus complexe ; il s’agit d’un ensemble subtil de pouvoirs et de contre pouvoirs. La présidence de la république, le parlement un autre, mais les syndicats (de salariés ou de patrons) ou tout simplement la rue sont aussi des acteurs démocratiques. Sans eux pour surveiller et corriger la politique du gouvernement, le pouvoir ne partagerait que peu ses véléïté, n’informerait pas ou tromperait en toute impunité etc etc ; une société sans pouvoir citoyen ne serait à coup sûr plus du tout une démocratie


    • Rébus 23 mai 2007 14:02

      Tiens, j’avais pas pensé à Adolphos. Pourtant , entre les diverses fautes fautes et le niveau des commentaires, c’était évident...


    • LE CHAT 22 mai 2007 15:57

      @FURTIF

      au moins chevenement l’a fait !on vera bien la capacité des nouveaux amis du président à avaler les couleuvres . ça fera un chouette épisode pour grey’s anatomy ! smiley Quand à nous , réjouissons nous de l’infinie bonté de notre nouveau maitre qui nous autorise à faire des heures sup pour pouvoir payer ce qui ne sera plus remboursé smiley


    • alberto 22 mai 2007 21:34

      Le Chat : j’adore quand tes poils se hérissent comme ça !!!


    • 22 mai 2007 15:06

      Les malades seraient irresponsables (c’est vrai quelle idée d’être malade !!!).

      Que dire alors des gouvernements de droite comme de gauche qui ‘chargent’ le trou de la sécu avec tout et n’importe quoi ?

      http://onala.free.fr/vraitrou.pdf

      Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage c’est bien connu...

      Faut dire tous ces milliard qui ne tombent pas dans les poches des assurance depuis des années c’est énervant à la fin.

      Heureusement la rupture arrive...

       smiley


      • Nicolas 22 mai 2007 15:15

        Moi, je connait une famille, quand le gosse est malade (gros rhume), il vont voir 3 médecins dans la journée......

        Et les fonctionnaires, tous le temps malade alors que le privé quasi jamais ?

        Et les femme, trois fois plus de consultation que les hommes !

        Vraiment, il y a des abus manifestes, et il est temps de les combatre sérieusement.


      • 22 mai 2007 16:10

        Que les enfants soient plus souvent chez le médecin, ca ne me choque pas, d’autant qu’il est difficile pour un enfant de faire la différence entre une simple toux d’irritation et un début de pneumopathie ! je pourrai te donner un exemple récent ou le gamin a passé 15 jours a l’hôpital alors qu’avec un antibio donné des le premier jour il n’aurai pas été hospitalisé... De même pour les femmes ce n’est pas choquant non plus, tu as peut-être la chance d’avoir une femme qui n’a jamais de problème de santé mais il est de notoriété, que les problèmes hormonaux (entre autre) chez la femmes causent des troubles bien plus important que chez l’homme.

        Maintenant qui abuse le plus de la sécu... certainement pas les gens à faible revenus, car le plus souvent ils n’ont pas les meilleurs mutuelles et donc font déjà attention a leurs dépenses ! Ce sont plutôt les gens aisés, qui peuvent se permettre d’aller voir 3 médecins différents et pour qui un euro de plus à payer de leur poche ne changera rien ! Résultat, ces personnes continueront a user (et abuser) de la sécu alors que nous pauvres gens qui comptons nos sous pour finir les fin de mois, on verra nos dépenses de santé s’alourdir un peu plus ! Je suis pour la responsabilisation des patient mais diminuer les remboursements de façon systématique ne changera rien !


      • 22 mai 2007 16:34

        « Salauds de malades ! »

        Et si l’on raisonnait autrement ?

        Et si les médecins étaient plus contrôlés sur leurs prescriptions, sur des demandes d’IRM qui n’ont parfois pour but que d’envoyer un client à un confrère, des prescriptions de médicaments coûteux pour faire plaisir à la visiteuse médicale ?

        Or, c’est là que le bât blesse.. Le médecin est souverain, profession libérale, protégé par son ordre (institution pétainiste) et n’admet pas que l’on contrôle son travail mais apprécie la Sécurité Sociale qui lui garantit des clients..

        Gardons notre système de protection et contrôlons la profession médicale !

        gAZi bORAt


      • Pierre JC Allard 27 mai 2007 20:39

        J’ai écrit ailleurs sur ce site que l’assistanat doit faire l’objet d’un débat, d’un référendum et d’un consensus. Concernant les médecins, toutefois, il y a des mesures bien précises à prendre et qui, avec les progres de la médecine, deviendont INCONTOURNABLES.

        http://www.nouvellesociete.org/5152.html

        Pierre JC Allard


      • 22 mai 2007 15:16

        « Logique à court terme »

        Le premier désaccord émanant des personnalités « d’ouverture » du gouvernement vient de se produire provenant de Martin Hirsch.

        La franchise médicale ne sera pas la dernière cause de frictions puisque la question du relèvement des minima sociaux dont Mr Hirsch est partisan va bientôt arriver sur le tapis.

        Mais, quelle importance ?

        Cette ouverture ressemble à une logique à court terme concoctée en vue des Légilatives prochaines etdans un objectif de destabilisation du Parti Socialiste. L’important, par contre est que Mr Hirsch tienne bon jusqu’à cette échéance. Après, advienne que pourra..

        La considération dans laquelle Mr le Président de la République tient ces questions de solidarité « actives » est parfaitement résumé dans le statut octroyé à Mr Hirsch, ni ministère, ni budget, ni secrétariat d’état...

        gAZi bORAt


        • Stephane Klein 22 mai 2007 16:06

          Tres cher auteur, a la maniere des autres docteurs d’opinion agoravoxiens, vous avez ete desavoues par les elections et les electeurs ce qui demontre au passage combien vous etes sur une lune deconnectee de la realite.

          Il n’empeche, vous tentez de vous ’refaire’ en guettant le moindre faux pas et vous en delectant, en l’inventant meme s’il n’arrive pas assez vite.

          Au demeurant, il semble que les faits vous donnent tort :

          http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-913524,0.html

          Vous seriez etonnes de voire combien vos harangues et celles de vos pairs ont reussi a jeter dans les bras du ’petit nerveux’ des gens plutot balances comme je l’etais avant les elections.


          • Olivier Bonnet 22 mai 2007 16:25

            Que Sarkozy ait gagné ne prouve EN RIEN que ses opposants soient déconnectés des réalités. C’est de l’absolutisme de dire ça. Il est tout autant légitime d’être de gauche que de droite, n’en déplaise à vos 53% de Français - il ne vous aura pas échappé que 47% ont voté Royal.

            Vous dites que les faits me donnent tort, pour Hirsch ? Sauf que sa déclaration affirmant qu’il était « rassuré » date de cet après-midi et mon papier de ce matin. En outre, je terminais par le communiqué du socialiste Faouzi Lamdaoui, qui avait vu juste : Hirsch a cédé.


          • 22 mai 2007 19:31

            Désolé, mais cette manière de voir est totalement fausse.

            « vous avez été désavoué par les électeurs »

            oui, 53 % des électeurs ont préféré Sarkozy.

            et 47 % n’en voulaient pas !

            ce qui veut dire qu’il y a eu 6 % de plus en faveur du candidat de la droite extrème.

            et 6 %, ça veut dire que sur cent personnes il y en a six qui l’ont préféré !

            Alors pas de quoi pavoiser, ni de vouloir occulter la très forte minorité qui ne cautionne pas ses idées.


          • sophie 23 mai 2007 10:27

            donc -6 % qui ont préféré royal ? :))


          • Emile Red 23 mai 2007 11:08

            A ceux qui affirme que 53% des Français ont choisi Nike, je vous rappellerai que ce ne sont que 53% d’environ 80% d’électeurs, ce qui est vraiment différent.

            Dans un vrai état de droit, Nike n’aurait pas 50% de majorité et ne serait pas élu, bien sur on ne compte pas les abstentions et ça arrange tout le monde, pourtant il faut bien considéré que ces électeurs n’ont pas voté à droite et existent.

            D’autre part 53% des électeurs « exprimés » c’est loin de représenter la population Française, sinon il y aurait 60 millions d’électeurs.... euhhh c’est une boutade, mais pas si fausse que ça. Combien de Français ne sont pas inscrits pour diverse raisons ? Et pourquoi le vote à 18 ans plutôt qu’à 16, 17 ou 20 ans ?


          • Olivier Bonnet 25 mai 2007 10:39

            Pour en finir avec les chiffres, sur le supposé « triomphe » de Sarkozy : il n’a pas été élu par 53% des Français - ce qui en laisserait déjà 47% en dehors - mais par 53% des 80,44% d’inscrits (en enlevant abstention, votes blancs et nuls), donc par 42,63% seulement des inscrits, qui ne sont eux-mêmes que 44,5 millions, quand la population entière est de plus de 60. Au total, Sarkozy a récolté 18 983 408 voix précisément : on est à des années lumière de 53% des Français ! Un peu moins de 19 millions ne représente pas une majorité de Français.


          • 22 mai 2007 16:38

            c est une idée style usine à gaz typiquement énarquienne , il suffit simplement de supprimer les droits sociaux aux fraudeurs !


            • LaEr 22 mai 2007 17:43

              ou plutôt, à eux, faire payer une franchise médicale (et oui, on pas laisser crever les gens, même les fraudeurs)...


            • 22 mai 2007 17:15

              En 30 ans j’ai dù mettre 2 fois les pieds chez un medecin et pendant ce temps là j’ai cotisé à fond ,C’EST NORMAL,cela s’appelle la solidarité.

              Mais,si demain je suis malade,je veux être remboursé et ne pas voir une franchise scelerate aller combler un trou qui n’existe ,en realité, pas et qui fluctue en fonction des desideratas electoraux ! en debut d’année, il s’aggravait,il y a 15 jours il avait diminué de moitié ,election oblige !


              • Olivier Bonnet 22 mai 2007 17:29

                Désolé pour vous. Je compatis sincèrement.


              • Reymo 22 mai 2007 17:24

                moi je suis petit , noir,moche,fonctionnaire et malade !! c’est grave docteur SARKO ? Et en plus j’avais un pote gauchiste,motard et humoriste mais heureusement il est mort !!


                • A. Nonyme 22 mai 2007 17:34

                  Ben vous oubliez que les français sont champions du monde de la consommation de médoc ! Et les rois des tranquillisants !

                  Si on peut calmer un peu les hypochondriaques, qui va s’en plaindre ?

                  Dire que ce ne sont que les personnes en fin de vie qui coûte à la sécu est une escroquerie intellectuelle de premier ordre !

                  Dans un système qui va de mal en pis, je ne vois pas en quoi responsabiliser les « consommateurs » est un problème. On est tous assis sur la même branche, mais certains croient qu’elles est incassable....

                  PS : J’ai une fille malade, prise en charge à 100% par la sécu, et c’est probablement à vie. Je vois ce que ça coûte et je suis prêt moi à payer une franchise pour que ceux qui ont le plus besoin de l’assurance maladie ne soient pas pénalisés.


                  • Olivier Bonnet 22 mai 2007 17:38

                    Relisez l’article : « environ 70% de la dépense totale est le fait de 10% de patients qui sont atteints de lourdes pathologies, parfois en fin de vie, et à qui on ne demande guère leur avis quant aux soins dont ils sont l’objet. Et dont la seule « responsabilité » serait de décider de ne plus se soigner. Est-ce la société que l’on veut ? »


                  • A. Nonyme 22 mai 2007 18:02

                    Pensez-vous que la franchise concerne les pathologies lourdes ? C’est écrit où ? Où est le decret ? « Parfois en fin de vie », ça fait combien ?

                    Bravo pour le procès d’intention !


                  • patrick 22 mai 2007 18:08

                    @ l’auteur

                    votre intervention est stupide et malhonnete !

                    Vous savez tres bien qu’il n’est pas question de toucher à ce type de maladie qui sont prises en compte à 100 %

                    Je suis revolté par votre amalgamme ! Monsieur, j’ai perdu mon épouse d’un longue maladie au cours de laquelle on ne m’a pas demandé un centime , alors arretez voulez vous !

                    patrick


                  • 22 mai 2007 18:32

                    "environ 70% de la dépense totale est le fait de 10% de patients qui sont atteints de lourdes pathologies

                    Etes vous sur de cela ? quelle dépense totale (de la branche maladie par exemple ?)

                    Je suis surpris mais vous avez peut être raison, si vous aviez ses sources, merci.


                  • 22 mai 2007 23:45

                    L’auteur n’a pas mis en doute le fait de soigné les gens très malades, mais il à juste rappelé le contexte.

                    si on veut responsabiliser les patients autant sanctionné les abus et pas les gens qui vont au médecin deux fois par ans. On va juste pousser certains foyer déjà dans la moise à réduire leur dépense de santé. On va avoir des problèmes sanitaires, des pathologies plus grave à traité en retours, bonjours l’économie.


                  • 22 mai 2007 23:58

                    « Martin Hirsch se déclare »rassuré« , je veux bien mais en quoi ? On lui a juste raconté un bobard pour qu’il se tienne tranquille jusqu’aux législatives ?  »

                    MDR, ben oui quoi, il est vraiment trop con ce Martin Hirsch pour ne pas s’en rendre compte ... Le Leon on ne l’aurait pas eu lui (mais bon, en même temps personne ne lui demandera jamais rien non plus au Leon) ... smiley

                    Il y en a qui n’ont pas peur du ridicule ... smiley


                  • patrick 22 mai 2007 18:04

                    Il faut suivre l’actualité !

                    Martin Hirsh vient de dire qu’il n’etait plus contre et qu’il avait mal compris. a la suite des explications, il est pour !

                    encore une tempete dans un verre d’eau !

                    Juste une remarque : il faudrait cesser les amalgammes stupides et admettre que participer très legerement aux depenses de santé pour les moins « pauvres » est un acte citoyen !

                    Bien sûr que les longues maladies, les cas sociaux seront toujours pris en charge totalement mais n’est il pas honnete de proposer à tous les « consomateurs adictifics » de participer ?

                    les arrets maladie, la surconsomation de vistes médicales et de médicaments est un scandale qu’il vaudrait bien admettre et denoncer que de faire un monde pour queqlques euros de participation dans une année.

                    Soigner oui, assister non !

                    Quand j’ai mal à la tête ou un problème disgestif, je ne vais pas voir un médecin ( je n’ai pas de temps à perdre) et je vais à la pharmacie et je PAYE mon médoc !

                    Les urgences regorgent de coupures minuscules (alcool à 90°et tricosteril sont en vente libre non !), les cabinets médicaux de pseudo malades à la recherche d’un arret de travail ou de la enième ordonances.


                    • Rébus 22 mai 2007 18:23

                      Curieux comme on vise toujours les mêmes fraudeurs en laissant toujours de côté les prescripteurs.

                      Que penser des médecins qui, dans le cadre d’un traitement qui dure des années parfois, accumulent des actes médicaux, visites sur visites sans aucune auscultation pour un simple renouvellement ? Bah , c’est normal je suppose.


                    • 22 mai 2007 18:47

                      Les médecins sont soumis à des pressions, c’est indéniable.

                      Style « Je pars au bled pour 6 mois, il me faut ces médicaments pour 6 mois, c’est pour ma famille. Ques que vous avez à foutre, c’est la CMU qui paie. »

                      Puis, le médecin a les pneus crevés....

                      Alors, le médecin comprend.


                    • Niamastrachno 22 mai 2007 19:11

                      ah ! dans le style débiloxénophobe à deux balles c’est pas mal... smiley bravo bravo si si j’insiste : maintenant l’origine du problème de la sécu se situe sur ces salops d’étrangers qui non seulement mangent les médicaments des français mais en plus sont de dangereux tueurs de pneus...

                      Et ça vient sur Agoravox çà...


                    • 22 mai 2007 19:15

                      Tu l’as vécu, non ? Bon alors ferme la g..


                    • Niamastrachno 22 mai 2007 19:27

                      Et grossier avec çà... C’est môche mais c’est pas étonnant


                    • 22 mai 2007 19:50

                      Situation classique, on énonce un fait largement vécu par des milliers de médecins, et un nazillon négationniste de service drapé dans son drapeau américain te tombe dessus avec des accusations de xénophobie.

                      Le déni de réalité de ce type de nazillons nous a conduit à une écrasante victoire de Nicolas Sarkoy pour la prise en compte d’une France réelle + une deuxième écrasante victoire bientôt, et ce nazillon va nous expliquer que les français ont été floués...

                      On parle gaspi, je donne un exemple avéré et non chiffré, l’AME elle a coûté 1,2 milliards d’euros, cela aussi, il faut l’occulter car ça dérange tes bons sentiments ?

                      Cachez tout, je veux pas savoir, j’ai des bons sentiments, moah !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès