Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’U.E. ? L’Ukraine Européenne

L’U.E. ? L’Ukraine Européenne

Entretien avec Myroslav Marynovych dissident ukrainien de l'ère soviétique

Pour Myroslav Marynovich, vice-recteur de l' Université catholique ukrainienne, l'Ukraine doit rejoindre l'Occident, " le merveilleux Occident " du temps de son incarcération de dissident face à " l'empire du mal " qu'était l'Union Soviétique, comme il se plait à le dire.

Moustache épaisse, carrure imposante, tête carrée, lunettes, cravate violette, il s'exprime sans ambage et fait une analyse sans concession, corps impassible mais jambes impatientes.

De l'Indépendance au Maïdan

Depuis son indépendance depuis plus de 20 ans, l'Ukraine est pour l'Occident " source de problème", alors que la Russie qui lui fournit l'énergie "engrange la sympathie". A tort naturellement.

Quant à la Russie...Dès 2005 le seul fait que l'Ukraine ait participé à une " conférence avec l'Allemagne a irrité la Russie ". Le rappel de " la terrible famine des années 32-33 " qui a provoqué la mort de 5 millions de personnes, irrite aussi les politiques qui ont remplacé les apparatchiks soviétiques.

La Russie aimerait bien récupérer " la pomme Ukraine dans son panier".

La Révolution Orange de 2004 a été " un choc pour Poutine " qui a adopté une " nouvelle stratégie " en exploitant " les mécontents de la Révolution " et a permis l'émergence d'un président pro-russe en la personne de Viktor Ianoukovytch.

Ianoukovytch qui impulse " une réforme constitutionnelle pour un pouvoir fort du président". Ianoukovytch responsable de la dégringolade de l'Ukraine.

" La corruption est à tous les niveaux, les médias sont muselés, les forces armées démolies" ( en contradiction avec la constitution la flotte russe continue d'être hébergée en Mer Noire).

Maïdan

" A l'automne 2013 un système autoritaire est bien en place". Et l'accord d'association avec l'Union Européenne apparait paradoxal".

Ianoukovytch lance alors un véritable " Blitzkrieg " et rencontre Vladimir Poutine pour la création d'une union douanière avec lui. " La colère et le dépit de la population s'exprime sur la place du Maïdan ".

Les étudiants commencent, rejoints par tous ceux qui sont imprégnés par " les valeurs européennes ". On connait la suite : violences et exactions ( manifestants mis à nu) et du 18 au 20 février une centaine de victimes et la responsabilité de " tireurs d'élite de Russie ".

Le 21 Ianoukovytch s'enfuit. " La seule instance légitime la Rada " ( le parlement fort de ses 450 députés) met en place une transition et un gouvernement temporaire aux membres disparates.

Même s' " il n'y a pas de fierté de les voir au pouvoir ", c'est un plus, avec la présidentielle à la clé. Malgré " des politiciens malhonnêtes " qui veulent un report " alors que les ukrainiens font une allergie à toute manipulation électorale ".

La Crimée pour pertes et profits

Le mémorendum de 1994, dit "de Budapest " prévoyait la destruction de l'arsenal nucléaire sur le sol ukrainien, en garantie de l' " intégrité territoriale " sauvegardée par les USA, la GB et ...la Russie.

Cette dernière va pourtant punir l'Ukraine en annexant la Crimée, en pratiquant " la désinformation ", tout en affirmant " ne pas être en guerre ", " en violation des accords ukraino- russes ".

La Crimée ce sont 2 millions d'habitants sur 45 millions d'Ukrainiens ; 30% des russophones ukrainiens.

La Crimée c'est " une économie de dotations " qui a coûté à l'Ukraine ( le choix de Nikita Khrouchtchev en 1954, de donner la Crimée à l'Ukraine a été un choix économique,avec le Dniepr et l'électricité).

" Le réferendum organisé en Crimée n'a pas été démocratique " : " En Crimée je veux bien admettre 60% de gens favorables à la Russie, mais pas 135% ! ".

Les Tatars criméens qui ont souffert sous Staline, ont soutenu l'indépendance, après avoir connu une " autonomie tatar criméenne" dans le cadre de l'Ukraine. Alors ils considèrent maintenant que l'Ukraine a trahi : " pourquoi vous ne nous soutenez pas ? ". " Une question d'éthique et de morale " se pose donc.

" Pendant 23 ans le facteur islamique en Crimée n'a pas apporté de radicalisation" ; il faut craindre " la radicalisation islamiste".

Les phares dans la nuit : Europe et Occident

Plus généralement les Ukrainiens ne doivent pas répéter les erreurs de la Révolution Orange.

" Le remplacement des dirigeants ne suffit pas". " Le peuple du Maïdan veut réformer tout le système ". " Il faut se prémunir contre les bandes organisées " à l'est de l'Ukraine et dans le Donbass, qui " font régner un état de guerre ".

L'Ukraine a absorbé de nombreux changements, mais " l'agression russe peut tout briser ". " La guerre sur notre territoire est inenvisageable avec les destructions bien connues" qui s'ensuivraient.

Le problème de l'Ukraine ne doit pas être " intra-ukrainien ou bilatéral mais le problème du monde entier ", car " Poutine a contourné les accords internationaux ". Et pour l'Ukraine " le maintien dans l'ordre mondial est indispensable ".

Les paroles d'Obama " sans moyens militaires ", font penser à " Poutine qui sourit : Allons-y !". A Reykjavik la célèbre rencontre Reagan- Gorbatchev en octobre 1986 avait tracé la ligne rouge à ne pas franchir. " Poutine, enivré par sa fierté ne s'arrêtera que si le monde l'arrête ".

" L'Occident est une terre de valeurs et il est fort ". " Si les valeurs se perdent, la sécurité se perd aussi" ." La rhétorique des valeurs doit renaître ". " Afin de ne pas être obligé de faire la guerre"...

Actuellement l'Ukraine n'est pas membre de l'UE. Il faut qu'elle évolue pour " se rapprocher de l'UE au niveau civilisationnel ".

Dialoguer, toujours dialoguer

Le dialogue est indispensable entre l'Europe et la Russie, l'Ukraine et la Russie, pour trouver les solutions. Le dialogue " c'est la primauté du droit et de la dignité".

"La Russie ne veut pas parler ". " Elle affiche son mépris ". Pour elle " l'idée d'un compromis est aveu de faiblesse ".

L'Ukraine a toujours prôné le dialogue, même au niveau de la langue : " il n'y a jamais eu de problème d'accès à la langue russe jusque dans la presse. Les chaînes de télévision étaient en russe ! "

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.14/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 17 avril 2014 17:42

    Pfffou ! Mais bien sûr que l’Ukraine est Européenne. Une partie de la Russie aussi !

    L’Europe va de l’Atlantique à l’Oural...


    • hans 17 avril 2014 17:49

      Attention Cevennes, Europe est un nom qui recouvre plusieurs réalitées, dont la géographie et la politique/économique, L’Europe géo va effectivement de Brest à L’Oural , économique ce sont seulement 18 pays liés par l’EUro


    • cevennevive cevennevive 17 avril 2014 18:01

      Oui Hans ! Mais ça m’énerve de toujours devoir rectifier auprès des gens peu éduqués ou des enfants.


      Lorsque je dis que la Russie est Européenne, certaines personnes ouvrent de grands yeux... Et il faut que j’explique.

      Tout cela provient du fait que nous employons le mot Europe pour union européenne.

      Le même processus est valable pour l’Amérique. Les US ne sont qu’une partie de l’Amérique. Et j’entends ou je lis toujours « l’Amérique par ci, les Américains par là ».
      Que doivent penser les Brésiliens, les Vénézuéliens, les Argentins, etc... Lorsqu’on les assimile aux Impérialistes Zuniens ?

      L’imprécision est souvent soeur de l’inculture.


    • bibou1324 bibou1324 17 avril 2014 17:50

      Votre article semble être un concentré de citations, vu l’emploi massif de guillemets. Citations de quoi, de qui ? L’article ne le dit pas. Et est donc difficilement lisible. Ca, c’est sur la forme.


      Sur le fond, que j’ai eu du mal à percevoir : vous affirmez que la Russie ne veut pas parler, qu’elle affiche son mépris. Vous êtes allé où pour affirmer de telles âneries ? Sur la propagande des médias français ? Alors je vous invite à consulter la presse étrangère, la presse chinoise ou russe entre autre. Vous y verrez que Poutine multiplie les tentatives de dialogue avec l’occident. Dans ses discours, les mots « démocratie », « respect des peuples » sont omniprésents. Et la dénonciation de la mise en place par l’OTAN d’une véritable armée en Europe de l’Est.

      Et vous vous rendez compte que le seul à refuser le dialogue dans l’affaire, c’est l’OTAN, dirigé par les USA. Vous savez, ceux qui s’invite dans tous les pays du monde pour leur piquer leur pétrole, à grand renfort de « frappes chirurgicales » faisant des milliers de morts. Il y a eu combien de mort pendant le référendum démocratique de Crimée ?

      La Russie, c’est pas le paradis : drogues, corruption, grands écarts entre riches et pauvres, ... mais sur cette affaire, ils ont respecté ce qui s’appelle le droit des peuples. Et ce droit des peuples, c’est quelque chose de bien plus important que tous les traités internationaux. Et ce droit des peuples, l’OTAN crache dessus.

      Au final les gens ne sont pas spécialement pro-russes. Ils sont surtout anti-OTAN.

      • wesson wesson 17 avril 2014 17:56

        bonjour l’auteur, 


        voilà un bien beau catalogue de banalités pompeuses, de phrases creuses et de langue du meilleur bois. Nous voici paré de bonnes intention avec tout ça.

        Et une contre-vérité ou une ânerie à chaque phrase. Juste une comme ça prise au hasard, Maidan au début c’est protester contre la corruption et la kleptocratie du système, strictement rien à voir avec l’Europe, dont au passage il reste largement à prouver que ce rattachement soit majoritaire dans la population.

        Et tout est à l’avenant, dans ce propos qui tient plus de ceux d’un pilier de comptoir que d’autre chose.

        • amiaplacidus amiaplacidus 18 avril 2014 01:51

          Le fond du problème est pourtant simple.

          La seule chose vraiment importante, vitale même, pour la Russie, c’est la Crimée, seule base navale sur les mers du sud.

          Maintenant que la Crimée est russe, on peut parier sans risque que Poutine se fout comme de l’an quarante des régions de l’est ukrainien et des russophones qui l’habitent.
          Mais l’agitation autour de ces régions aide considérablement à faire passer la pilule Crimée, alors, on entretient un peu cette agitation, suffisamment pour qu’elle ne disparaisse pas, mais pas assez pour que cela dégénère.
          Et comme la pillule Crimée est déjà digérée, on ne va bientôt plus parler de l’est ukrainien.

          De toute façon, Poutine est sans doute enchanté de laisser à l’UE les plus de 30 milliards de dettes de l’Ukraine. Et qui va payer ? Mais, les peuples français, allemand, italien, belge, etc.
          Peuples dont on a largement bourré le mou avec des idées telles que lutte contre l’hégémonie russe, défense de l’identité ukrainienne et autres balivernes.


        • Oduesp Oduesp 17 avril 2014 23:49

          Excellente analyse d’Olivier Berruyer, tout est dit :

          http://www.youtube.com/watch?v=3_ijU9fPy6g


          • zygzornifle zygzornifle 18 avril 2014 08:38

            Poutine joue avec l’Ukraine et l’Europe comme un chat avec une souris.....


            • claude-michel claude-michel 18 avril 2014 09:13

              l’UE n’a pas les moyens de s’offrir l’Ukraine..elle ne joue que le jeu des USA pour contrer la Russie...Complètement ridicule de sa part.. !


              • Robert GIL ROBERT GIL 18 avril 2014 09:18

                Pourquoi l’occupation de bâtiments officiels en Ukraine était-elle une très bonne chose en Janvier, mais une très mauvaise chose en Avril ? Pourquoi l’utilisation de la force par les autorités contre les manifestants était-elle totalement inacceptable en Janvier, mais acceptable maintenant ? Je le répète : je suis confus. Quelqu’un peut-il m’aider ........ ?

                voir : JE SUIS PERPLEXE, QUELQU’UN PEUT-IL M’AIDER ?


                • claude-michel claude-michel 18 avril 2014 11:17

                  Bonjour ROBERT GIL..Because on nous prend pour des boeufs... !

                  +++

                • Akerios 18 avril 2014 11:22

                  Tu a raison a 100% ........ROBERT GIL ..... et merci pour ton lien !
                  Le lien est significatif ...et édifiant...... !


                • Akerios 18 avril 2014 11:59

                  Et un rappel :
                  ...................................
                  Avant  :
                  Avant la destruction du mur de Berlin c’était la guerre froide. Les USA qui se disent les forces du bien combattait l’Union soviétique ..dénoncée comme force du mal. Les communistes devaient être éradiqués de la planète.
                  ...............L’OTAN faisait face avec ses armées aux armées du Pacte de Varsovie ( dont faisait parie l’Ukraine.
                  La France ne faisait pas partie de l’OTAN car nous étions une puissance dotée de l’arme atomique. Et pour nous notre indépendance était vitale. ( notamment en face de l’Union Soviétique)
                  ...............
                  Aujourd’hui :
                  La Fédération de Russie n’est pas communiste mais libérale . Le pacte de Varsovie n’existe plus.
                  ..............L’OTAN fait face avec ses armées aux armées de la Fédération de Russie.
                  La France dotée de l’arme atomique fait partie de l’OTAN et n’est plus indépendante mais vassale des USA.
                  Obama président des USA réclame en urgence l’entrée de l’Ukraine dans l’UE et demande l’entrée de la Turquie et de la Macédoine.
                  Un traité économique secret est en cours : ...« Le Traité Transatlantique ». Le contenu est si important qu’il est tenu totalement secret pour ne pas effrayer les populations........................................................... ....................................
                  .................................Attention en droit international un traité passe au dessus des constitutions des pays signataires et les engagent.. !!!!!!!!!!!!!!....................................Donc tout ce que nous avons refusés ( par exemple : fraction pour exploiter le gaz de schiste , OGM........ !..... ETC.......) ................DEVIENDRA DIRECTEMENT APPLICABLE DES LA SIGNATURE DU TRAITE !
                  .....................................
                  Danger..il ne sert plus a rien d’avoir un parlement et un sénat.......nous ne sommes plus en démocratie en sigant un traité transatlantique avec les .......................USA... !
                  C’est une grave atteinte a la République et sa soumission a un pays étranger les USA..... !


                • mortelune mortelune 18 avril 2014 13:38
                  Discours du nouveau président par intérim de la fédération autoproclamée du Sud-Est ukrainien

                  Le discours de Anatoli Mikhaïlovitch Vizir a une petit quelque chose qui rappelle l’appel du 18 juin de Charles De Gaule. L’ennemi est le même : le fascisme. 


                  • izarn 18 avril 2014 16:22

                    Il y a erreur dans le programme de propagande : Ce sont les USA et l’UE qui ont favorisée la kleptocratie des oligarques, et c’est la Russie de Poutine qui les a combattu, avec un certain succés. Rien n’est parfait.
                    Mais franchement l’Europe des Justes et des Honnetes, on est mort de rire ! Pauvres ukrainiens d’aller croire de pareilles foutaises ! Surtout depuis la crise de 2008 !
                    L’Europe c’est le règne de Goldman Sachs, à tous les étages....
                    Ils n’ont qu’à visiter la Grece, pour voir ce qui les attends...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès