Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’UDF plus influent que l’UMP sur le Web ?

L’UDF plus influent que l’UMP sur le Web ?

Comme tous les premiers de mois, je m’essaie à un rapide bilan de la Web politique en analysant les statistiques bonVote.

Ce petit camembert me paraît de plus en plus intéressant. Où est l’UMP ? Dans la zone bleue. Et encore, il y a tous les sites de droite (Front national, libéraux, Philippe de Villiers...). Depuis que, à la demande de François Bayrou, j’ai déplacé l’UDF dans le centre, ce dernier pèse plus que la droite, plus que l’UMP !

Est-ce annonciateur de surprises à venir ? Je ne me hasarderai pas aussi loin. J’en conclus juste que l’UMP n’arrive pas à s’imposer sur le Web, tout au moins dans la base de données de bonVote. Je rappelle toutefois que le camembert tient compte de l’influence des sites référencés, donc que les parts ne se gagnent pas uniquement par la quantité de sites référencés.

Alors que l’UDF ne déploie aucune stratégie particulière sur le Web, n’a pas de plan comme l’UMP ou le PS, elle étend doucement ses tentacules. Ça me rappelle l’aventure Howard Dean aux États-Unis en 2003. La campagne de Bayrou est en train de se décentraliser. Les sympathisants UDF font le travail.

Dans le camembert, voir les autres occuper une place grandissante m’intéresse encore plus. Par autres, j’entends les alters comme les citoyens indépendants, mais aussi tous les sites qui traitent de politique sans annoncer de couleur. Je conviens que les autres sont surreprésentés dans la base de données (penchant personnel). J’engage tous ceux qui se jugent mal positionnés à me le signaler afin que les statistiques soient le plus précises possible à l’avenir. (Méthodologie)

  1. Loic Le Meur Blog | stats
  2. AgoraVox | stats
  3. Le site officiel du Parti socialiste | stats
  4. UMP | stats
  5. Désirs d’avenir | stats
  6. Dominique Strauss-Kahn | stats
  7. Nues Blog | stats
  8. Big Bang Blog | stats
  9. MonPuteaux.com | stats
  10. Acrimed | stats
  11. Le Blog de Christophe Carignano | stats
  12. Versac | stats
  13. Domaine d’Extension de la Lutte | stats
  14. Thomas Clément | stats
  15. Le blog du secrétariat national aux NTIC du PS | stats
  16. John Paul Lepers Leblog | stats
  17. Le peuple des connecteurs | stats
  18. KoZtoujours | stats
  19. 404 Brain Not Found | stats
  20. Le blog de Jean-Michel Aphatie | stats

Dans le Top 20 du mois, on voit le PS se glisser en troisième et quinzième position (en gras, les nouveaux du Top 20). Merci aux sympathisants qui ont linké les sites et aussi merci à l’actualité mouvementée du parti. Les sites officiels ou de personnalité politique (en italiques) sont maintenant au nombre de cinq dans le top 20 contre quatre le mois dernier.

Pour les personnalités les plus en vue en bien ou en mal, on prend les mêmes et on recommence. Sarkozy creuse simplement l’écart.

Bilan septembre 06
Bilan août 06

PS : Selon Axel Karakartal  :

"Le PS dépense 10 000 euros par mois en stratégie Internet. L’UMP dépense dix fois plus, 100 000 euros par mois. L’UDF ne dépense presque rien.

Pour le moment l’UMP reste sourde à tous les arguments expliquant que la stratégie choisie n’est pas bonne. Une blogosphère efficace ne se construit pas d’en haut. Plus l’UMP dépense en matraquage sur Google, plus les blogueurs fatigués de ce matraquage se déportent vers les candidats indépendants comme Bayrou."


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (141 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Depi Depi 2 novembre 2006 12:02

    Ce n’est pas tant sur le Web que sur les personnes qui rejettent les politiques traditionnels et pensent voir en l’UDF une troisième voie qui ne serait pas « traditionnelle ».

    Après, il n’est pas difficile de concevoir qu’une droite plus conventionnelle ne regroupe pas tant de suffrages qu’une gauche ou qu’un centre. En effet, le simple fait que ce soit l’UMP qui soit au pouvoir depuis 5 ans, incite les gens à être plus contestataires envers la politique menée et Internet regorge au niveau des blogs et de sites politiques de visions contestataires.. Je raccourcis ma pensée car je vais manger.. !


    • génial (---.---.96.25) 2 novembre 2006 16:39

      manger ..... à tous les rateliers ?


    • Depi Depi 2 novembre 2006 17:10

      Je laisse ça aux hommes politiques qui usent tous les rateliers smiley Mais plusieurs personnes dont Voltaire ont exprimé, plus ou moins, ce que je pensais. D’où ma non poursuite dans ces commentaires !


    • Voltaire Voltaire 2 novembre 2006 12:19

      Cette analyse est très intéressante.

      Une remarque technique tout d’abord, les liens vers les stats de chaque site ne fonctionnent pas.

      Je ne ferai pas de remarque sur la méthodologie en elle-même, qui mériterait une analyse statistique dont je ne suis pas capable. En revanche, il me semble important d’analyser ces résultats en fonction des catégories socio-professionnelles des internautes qui visitent ces sites. L’électorat « centriste » est ainsi globalement plus représenté que les électorats extrémistes (il aurait été intéressant de diviser les parties droites et gauches entre droite/gauche traditionnelle et extrême droite/gauche).

      Néanmoins, cette « sur-représentation » de l’UDF est intéressante et sans doute significative de l’évolution idéologique de ce parti et de François Bayrou. De la même façon, la « sur-représentation » des candidatures « alternatives » s’explique sans doute à la fois par la curiosité intellectuelle importante des internautes et une attente croissante envers un renouvellement du projet et paysage politique (que Bayrou exploite parfaitement).

      J’aurais aimé cependant quelques commentaires sur l’apparente contradiction entre cette représentation UDF très importante et celle des personalités politiques où Bayrou n’apparait qu’en dixième position. La méthodologie est-elle différente ? Il est en effet très surprenant de voir J. Chirac et D. de Vilepin aussi bien situés dans ce classement (s’agit-il d’une analyse de moyenne sur une longue durée par exemple ?).

      Enfin, la stratégie d’occupation du net de certains partis politique est sans doute basée sur une mauvaise connaissance du système, ce dont on ne peut que se réjouir car cela laisse à cet espace de liberté une réactivité et une représentativité (je ne dirais pas une objectivité, car les commentaires sont par nature surtout subjectifs) très appréciable et appréciée !


      • Eldarion (---.---.72.66) 2 novembre 2006 12:25

        Si vous souhaitez visualiser les territoires de la « blogosphère » politique, je vous conseille une étude réalisée mi-octobre sur http://observatoire-presidentielle.fr/?pageid=3

        On peut y voir très facilement que contrairement à l’UMP qui possède un noyau très dense de sites reliés entre eux avec peu de liens sortants, les blogs UDF sont beaucoup plus ouverts vers l’extérieur...


        • Paldeolien (---.---.113.52) 10 novembre 2006 03:37

          Sur ce site iil est fait un travail remarquable, vous devriez cher auteur utilisez cette source pour faire vos analyses.

          L’interface interactive est très bien conçue.

          Une vraie promenade au coeur de la vie civique sur internet.


        • Axel (---.---.85.196) 2 novembre 2006 12:30

          Il faudrait compléter ce bon travail robotisé par des analyses humaines précises, qualitatives.

          Le plus intéressant serait de prendre un échantillon de la blogosphère assez large, par exemple les 100 premiers blogs de BonVote, et de faire l’analyse, durant un mois, des sujets relatifs aux partis et personnalités politiques, en notant chaque fois -1 quand le propos est négatif pour ce parti ou cette personnalité, 0 si le propos est neutre, +1 s’il est positif.

          On disposerait ainsi d’un classement des partis et personnalités.

          Ce classement pourrait faire émerger de nouvelles figures politiques, dont on ne parle que dans la blogosphère, qui demain pourraient être connues du grand public. Voir par exemple la façon dont Quitterie Delmas, porte parole de l’UDF à Paris, a acquis une belle notoriété blogosphérique après sa participation à la République des blogs.

          Il s’agirait d’un gros travail humain mais pas tant que ça, pas insurmontable. Les initiatives universitaires comme l’excellente cartographie politique de la blogosphère http://www.observatoire-presidentielle.fr/?pageid=3 devraient être suivies d’autres travaux. Les centres de recherches ne publient pas grand chose dans ce domaine, on se demande ce qu’ils font, ce qu’ils attendent.


          • Axel Karakartal Axel 2 novembre 2006 12:39

            « personalités politiques où Bayrou n’apparait qu’en dixième position. »

            Le buzz sur les personnalités comprend toutes les réactions polémiques et allergiques. Sarkozy est cité à tout propos sur le Web, en dehors même de son actualité, sa notoriété dépasse de beaucoup celle de son parti.


            • Ladoudoudidon (---.---.147.192) 2 novembre 2006 14:13

              Pour rappel, seul un peu plus de 50 % des ménage français sont connectés au net. Et seulement ceux qui s’intéressent a la politique votent. Est-ce vraiment représentatif de la population française ?

              Pas sûr ! Les instituts de sondage de rue ont encore de beaux jours devant eux smiley


              • Paldeolien (---.---.113.52) 10 novembre 2006 03:40

                heu, vous avez le droit de parler avec vos voisins !!!

                Moi je le fait, ils ont accès à internet sans l’avoir chez eux, je les informe de ce qui se dit ici...


              • fransua (---.---.80.44) 2 novembre 2006 14:34

                C’est amusant parce que je viens de tomber sur un blog http://sauvonslafrance.blogspot.com/ que je n’arrive pas à situer UMP UDF ou autres.

                Comme quoi il n’y a pas de place pour tout le monde dans un camembert président.


                • Yann Riché Yann Riché 2 novembre 2006 15:02

                  Cette analyse montre simplement un mouvement de fond. Que l’étude soit rigoureusement « scientifique » ou non n’influe pas sur la tendance et sur la dynamique qui est actuellement en faveur de Bayrou.

                  Les sondages, positifs alimentent le nombre d’articles qui sont eux mêmes relayés par des bloggeurs etc. Jusqu’au moment ou nous dirons stop nous avons un trop plein de Bayrou...

                  Regardons l’exposition médiatique de l’UDF et ses scores, je suis certain (mais ce n’est qu’un semtiment) que l’efficacité est au rendez vous.

                  Autre paralèlle toujours le referendum du TCE, la dynamique 6 mois avant l’élection sur le net était largement en faveur du non...

                  Reste à l’UDF de voir l’effet de la dynamique est-ce 10, 20 ou 30% ?


                  • Olivier (---.---.176.131) 2 novembre 2006 15:21

                    J’y comprends rien à cet article : y a des graphiques sans unités, sans indications sur le comment ils ont été fait, un titre raccoleur qui n’est pas justifié ou alors qui fait un grand raccourci (Centre=UDF). Une analyse assez minimalistes. Bref, c’est pire que les sondages. C’est un article ironiques, ou j’ai raté un épisode ?

                    Pour le coup des budgets du PS, de l’UMP et de l’UDF dans la communication internet : 10.000 Euros par mois, ca veut dire 2 ou 3 salarié qui bossent dessus... c’est pas grand choses. A ce niveau là, avec quelques bénévoles, il est pas trop dur de suivre. Ce qui me surprends plutot, c’est pas l’UDF, mais bien la droite qui est sous-representé dans le monde du web. Il est vrai que les faux électeur ne publie pas grand chose smiley.


                    • Olivier (---.---.176.131) 2 novembre 2006 15:32

                      @l’auteur Pardon pour ce dernier commentaire plus violent que je ne l’aurais souhaiter. Je me suis énnervé tout seul. Ce que je voulais dire c’est que ce travail que vous avez fait, je suis incapable de le faire, et je vous encourage à continuer et ne prenez mes critiques que comme des remarques ou des petits détails à améliorer. Désolé.


                    • Voltaire Voltaire 2 novembre 2006 16:42

                      Pour complêter mon premier commentaire, et abonder dans le sens de plusieurs réactions, l’une des questions qui se pose est effectivement de connaitre l’impact de ce « buzz » sur internet.

                      Si les opinions circulent en circuit fermé sur internet, alors l’impact au niveau de l’élection sera forcément faible.

                      En revanche, si les internautes agissent comme relais d’opinion auprès d’une population plus large (famille, amis etc...), alors on peut avoir une effet électoral plus important. Deux évènements historiques contradictoires m’empêchent de conclure pour le moment :

                      La forte campagne internet d’H. Dean aux US n’a finalement pas été couronnée de succès (Kerry avait reçu l’investiture assez facilement), tandis que la campagne pour le non au référendum sur l’Europe a certainement été amplifiée par l’internet. Il y a là une intéressante étude sociologique à mener, qui a peut-être déjà été faite par certains organismes (à creuser ?).

                      En ce qui concerne François Bayrou, il est largement possible que l’opinion plutôt favorable dont il dispose sur le net ait un effet positif, puisque son électorat (comme celui de DSK par exemple) s’y retrouve en proportion sans doute plus importante que pour d’autres candidats, et est donc plus exposé aux informations positives qui circulent (la remarquable interview qui vient d’être diffusée aura d’ailleurs à mon avis un effet notable). Et sa grande ouverture envers ce media « libre » ne peut que lui attirer de la sympathie. Mais à 6 mois des élections, trop de facteurs peuvent encore jouer pour juger...


                      • patrick patrick 2 novembre 2006 17:36

                        Cet article est interressant et les réactions plutôt sensées. Mais je crois qu’il ne faut tirer de conclusions conduisants à donner une tendence nationnale à ce qui se passe sur le web.

                        Outre le fait évoqué par un intervenant , que seuls la moitier des ménages ont internet, on peut aussi supposer que les intervenants sur les blogues font parties d’une « catégorie » (qu’on me pardonne ce mot) particulièrement consernée et actifs sur la chose politique. Je n’évoque bien sûr aucune pseudo élite mais simplement une propention d’intervention liée à une éducation politique .

                        Il ne s’agit donc que d’indications générales à utiliser dans le cadre qui est le sien.

                        On lit les sondages avec réserve car on sait bien que, par exemple l’avis de 250 personnes « proches du PS » ne peuvent être représentatives de ce que sera le vote final des militants. Il convient d’être encore plus circonspé dans le cas qui nous interresse.

                        Oserais je dire que la blogosphère politique avait été aussi developpée en 1995, Balladur en aurait été le favori à droite et qu’aucun blog n’aurait placé JMLP au 2 eme tour en 2002.

                        La présence forte de Bayrou tiens sans doute au trop plein mediatique de Marie-Segolène et de Sarko. Il represente une voie médianne qui touche aussi bien les socialistes inquiets des manques de SR que des non convaincus de droite par Sarko.

                        Je ne suis pas sur que cela se retrouve dans les urnes et si cela était, serait-il iconoclaste de penser que nous pourrions avoir un deuxième tour Sarko vs Bayrou ? Cela pourrait être le cas si Fabius etait le candidat du PS ( on imagine la partie reformiste sociale demo du PS ne pas le suivre) et, mais je vais me faire dezinguer, au cas où SR , candidate PS, n’arriverait pas à convaincre son éléctora de la « vérité » de ses arguments où si elle avait été carbonisé lors de la campagne et des ses débats forcement contradictoire.

                        En résumé , il est grand temps d’attendre n’estce pas !


                        • l’arabe qui cache la forêt (---.---.244.249) 2 novembre 2006 17:59

                          C’est normal que sur le net, lieu non contrôlé par nos amis des médias, l’UDF est une telle notoriété et fédère autant. A force de nous vendre du Ségo/Sarko, le bon petit peuple, pas con, va sur le Net pour essayer de voir si le menu politique offre plus de choix. La bipolarisation de la politique française ne se fera pas au grand dame de l’UMP du PS de TF1 et associés !

                          Fini le temps de la censure et de la manip médiatiuqe : Internet, heureusement, nosu sauve du formatage et du bourrage de crâne.

                          Enfin, je crois réellement que l’UDF, Bayrou (mais aussi les autres partis Verts, PC, ect..) risquent de faire réellement un plus gros scores aux élections que ce que nous annoncent les sondages amicaux officiels

                          A bon magouilleur ....salut !


                          • patrick patrick 2 novembre 2006 18:27

                            Je ne crois pas ce soit la raison objetive ! Il faut sortir du fantsme de grand complot des médias.....


                          • Forest Ent Forest Ent 3 novembre 2006 00:59

                            Complot, complot ... disons simple campagne promotionnelle. Pour en avoir le coeur net, visitez « la forêt des médias » :

                            .


                          • Neos 2 novembre 2006 22:30

                            Un mouvement de fond est peut être en train de naître, ce mouvement citoyen, ce 5e pouvoir qui peut « révolutionner » la conduite d’une campagne électorale.

                            L’UDF saura-t-elle séduire ce 5e pouvoir et l’inviter à diffuser le message du réel changement - la fin de la bipolarisation et de la confusion des pouvoirs - qui est dans l’air du temps ?


                            • Rage Rage 2 novembre 2006 23:00

                              4 remarques après un titre qui me semble plus juste :
                              - La 1ère au sujet de l’élaboration du diagramme que je ne saisis pas, même avec la méthode. Que mesure t’on ? Des sites partisans, des partisans sur des sites fréquentés, des opinions émises lors de sondages et lissés en volume global ? Je suis preneur d’explications.

                              - La 2nd concerne la part plus qu’importante des « AUTRES QUE PS et UMP » à savoir centre, écolo et autres soit plus de 50% du diagramme ! Autant dire que rien n’est joué pour 2007 ! Avec 29% de « autres » celui qui saura rassembler ceux-là sera sans doute le vainqueur...

                              - La 3ème concerne la remarque d’OG : En effet, la qualité primera sur la quantité : la quantité de blogs UMP tous repliés sur eux mêmes et vides d’idées autres que « adhérez vite » ne pourra tenir longtemps la route face à des sites ouverts qui donnent le droit de parole, et donc de « boîter » le gouvernement d’inconscients que vous soutenez. Cela ne concerne que moi, mais moins l’UMP fera de points aux présidentielles, mieux je me porterai.

                              - La 4ème, c’est la naissance du 5ème pouvoir de façon de plus en plus puissante. L’Internet est en train de construire la démocratie du 21ème siècle en faisant d’une génération de « cause toujours », une génération d’acteurs capables de s’organiser et de construire (cf Agoravox) : on ne pourra plus dire que sous la chappe de plomb, il ne se passe rien !

                              Merci.


                              • Philippe (---.---.18.136) 3 novembre 2006 04:11

                                L’UDF récolte simplement les fruits d’un travail de fond, sans tapage médiatique. Les internautes sont beaucoup plus en recherche de diversité et d’authenticité que dans les médias classiques. La surexposition médiatique de Sarko et Ségo provoque aujourd’hui une forme de rejet prévisible. Leur sort est lié à la baisse comme à la hausse, car l’un aujourd’hui n’existe pas sans l’autre. La blogosphère UDF est plus diffuse, moins l’objet de contrôle, et apparait donc plus crédible. Les internautes font ainsi plus facilement la part des choses, et c’est tant mieux.


                                • David BOURGEOIS (---.---.172.189) 3 novembre 2006 10:10

                                  Je ne suis pas surpris du résultat de l’étude menée par Thiérry Crouzet. Je partage son analyse.

                                  J’ai le sentiment que l’UDF version BAYROU« LEROUGE » semble répondre à l’esprit de liberté et de vérité instantanée qu’offre la blogosphère. C’est peut être pourquoi depuis deux mois une vague grossit chaque jour en faveur de Bayrou.

                                  J’ai la sensation que les bloggeurs sont la vitrine de ce que sont les Français, c’est-à-dire, des personnes concientes et responsables en force de propositions. Par conséquent, il est normal qu’ils s’intéressent à la politique alors,lorsque l’on s’intéresse à l’homme qu’est François BAYROU(son histoire et sa vision de la France) très vite on se dit qu’il a ce quelque chose qui fait que l’on peut lui permettre de diriger notre pays.

                                  Bayrou c’est du 100% pour 100% gagnant !


                                  • Passe par là (---.---.162.161) 3 novembre 2006 10:32

                                    Je pense que parler de l’influence de l’UDF est aller trop loin : finalement, c’est la personnalité seule de Bayrou sur laquelle se focalisent les attentions.

                                    Par rapport aux autres candidats, F. Bayrou a une « net attitude » plus avancée :
                                    - Il utilise le média internet depuis très longtemps. Il a même de l’avance : 3H d’interview à Politic show, c’est de l’inédit comparé aux formats médiatiques traditionnels.
                                    - Il ne rentre pas dans le show politico médiatique réducteur de pensée dans lesquels se ruent un certain nombre de candidats actuels : Sarko, Ségo, Strokan... Bien au contraire, il le condamne. En substance, il paraît articuler l’essentiel de sa campagne de communication autour du noeud médiatique qu’est internet, alors que les autres semblent plutôt avoir une stratégie prioritairement télévisuelle. (Sarko est passé maître en ce domaine). Pour les internautes, F. Bayrou peut ainsi représenter donc plus qu’un simple candidat : c’est également une icône représentative du bon fonctionnement du 5e pouvoir.

                                    En ce cas, est-ce que les seules idées de F. Bayrou expliquent sa popularité ? L’UDF a-t-elle une dimension politique inédite sur le net ? Pas seulement à mon sens. Et c’est bien là que réside le problème de toutes les projections électorales... il existe des facteurs « autres ».

                                    Quoiqu’il en soit, la prochaine élection présidentielle représentera un test très intéressant concernant l’impact d’internet sur les opinions des électeurs.


                                    • (---.---.113.149) 7 novembre 2006 03:57

                                      Demian, pourquoi pollues tu encore une fois un sujet avec ça ?

                                      Je pense pas qu’on empêche ici les gens de s’exprimer du moment que ça ait une relation avec le sujet.

                                      A moins que tu ne me prouve le contraire... sur ton blog STP.


                                    • Paldeolien (---.---.113.52) 10 novembre 2006 03:55

                                      Franchement, Demian, je comprends pas pourquoi tu dis cela.

                                      Autant tu as des interventions redoutables et il m’arrive d’être en accord avec toi, je te l’ai déja notifié, je ne sais plus sur quel sujet.

                                      Je pense que ces derniers temps les Agoravoxiens te boycotte un peu, au vu des commentaires et de ta photo, ils se vangent direct et click sur le pousse de mise à mort du commentaire.

                                      Je ne le faitpas c’est pas malin. Je t’ai réprimé sur le nucléaire, là je dis rien cela a un rapport avec le sujet, c’est d’ordre politique ton commentaire.

                                      Mais si vraiment tu étais censuré ton article serait pas là. Je n’ai jamais vu un seul de mes commentaires être censuré sur Agoravox, et pourtant, des fois, j’ai vraiment le verbe très très lourd, je le fait exprès bien souvent pour que mes mots aient un impact.

                                      A priori cela fonctionne, les Agoravoxiens aiment assez la fermeté à partir du moment ou le fond du commentaire est pertinent.

                                      Bref Demian, moi je voterais BAYROU, j’invite les internautes à cessez de systématiquement faire sombrer les commentaire de Damien. Il n’est pas un abruti, et Damien quand à toi essai de parler avec des mots que l’on comprends tous, car tu as un verbe particulier et cela agace certaines personnes je pense qui ne comprennent pas cette langue que tu parles.

                                      Moi j’aime assez, faut chercher ce que tu veux dire, lorsqu’on s’applique on comprends, mais il faut y passer du temps, essai d’être plus clair, tout simplement.

                                      Je pense que en suivant tout ces conseils là, Agoravox te semblera différent et tu y sera mieux perçu.

                                      Fait attention car là tu te décrédibilise, c’est pas cool, et ça me saoule de cliquer pour voir ce que tu as écris car c’est presque systématiquement caché.

                                      Bon et puis tout le monde, essayez d’être sympa avec Damien, arretez de prendre Demian pour un jeux...

                                       smiley


                                    • lolokerino (---.---.41.177) 21 novembre 2006 08:12

                                      bonjour,

                                      je participe depuis peu à ces forum , pouvez vous m’en dire plus ?

                                      Quelle est l’orientation d’agora ? cordialement LL


                                    • polis (---.---.178.8) 4 novembre 2006 19:41

                                      De nombreux politiques, peut-être la majorité, semblent très loin de réaliser à quel point le numérique est un élément clé de la stratégie politique moderne. Ceux qui, engagés dans l’action politique se figurent qu’il n’y a pas besoin d’une profonde évolution voire d’une révolution, font fausse route. Leur combat de conservation des méthodes existantes est voué à un échec retentissant dans un avenir moins lointains qu’ils ne se figurent


                                      • La France pour Tous (---.---.88.167) 7 novembre 2006 18:38

                                        En réalité sur le Web l’UMP est très nettement devant l’UDF tout dépend de la façon de voir les choses. En effet lorsque l’on observe les « audiences » des blogs, sites Internet affiliés à l’UMP, le parti majoritaire est nettement en avance sur tous ses concurrents que ce soit le PS ou l’UDF.

                                        En outre il faut savoir que l’UMP est en train de mettre en place une stratégie Internet largement inspirée de celle des Républicains américains pour la présidentielle de 2004.

                                        Quand on voit les coûts des budgets stratégies Internet, on observe que ni le PS ni l’UDF n’ont véritablement compris les enjeux d’Internet en vue de la présidentielle de 2007. Décidément la bataille de 2007, sera plus facile que prévue, on peut d’ors et déjà prendre les paris et faire des pronostics. Personnellement, je crois fondamentalement et définitivement que Nicolas Sarkozy fera 30% au premier tour et 53% au second.


                                        • www.jean-brice.fr (---.---.18.71) 9 novembre 2006 09:09

                                          Il y a une chose que l’on peut constater : les PARTIS ont bien vérouillé le SYSTEME ! Le Peuple Français ne peut s’exprimer qu’à travers les militants ! Ce qui est PEU par rapport au nombre d’électeurs ... Pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                          • www.jean-brice.fr (---.---.18.71) 9 novembre 2006 09:16

                                            Je répète : LES PARTIS ONT BIEN VEROUILLE LE SYSTEME. Le Peuple Français est refait, car il ne peut s’exprimer qu’à travers les militants, ce qui est PEU par rapport au nombre d’électeurs ! Pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                            • www.jean-brice.fr (---.---.18.71) 9 novembre 2006 09:16

                                              Je répète : LES PARTIS ONT BIEN VEROUILLE LE SYSTEME. Le Peuple Français est refait, car il ne peut s’exprimer qu’à travers les militants, ce qui est PEU par rapport au nombre d’électeurs ! Pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                              • www.jean-brice.fr (---.---.18.71) 9 novembre 2006 09:17

                                                Je répète : LES PARTIS ONT BIEN VEROUILLE LE SYSTEME. Le Peuple Français est refait, car il ne peut s’exprimer qu’à travers les militants, ce qui est PEU par rapport au nombre d’électeurs ! Pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                                • Marie (---.---.119.14) 5 décembre 2006 15:13

                                                  Christophe Carignano 11ème, c’est une blague ? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès