Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’UMP divisée sur les duels PS/FN

L’UMP divisée sur les duels PS/FN

Sur la pression de Nicolas Sarkozy, l’UMP vient de prendre une position « molle », à savoir ne donner aucune consigne de vote pour le second tour de l’élection partielle dans le Doubs, dimanche prochain. Divisée sur le sujet, l’UMP a donc été incapable de prendre les responsabilités républicaines que l’on attendait d’un parti, dit de gouvernement.

J’ai voté Jacques Chirac lorsque la gauche a été éliminée et que nous n’avions comme seul choix, Jean Marie le Pen et Jacques Chirac. Nous fûmes nombreux à le faire bloquant ainsi l’extrême droite. Le Front Républicain a été puissant et rassurant du même coup, pour le camp des démocrates. La gauche a systématiquement adoptée la même attitude, à chaque fois que la même situation s’est présentée.

Aujourd’hui seule l’UDI a été très claire le soir même sur la bonne attitude à prendre, faire barrage au FN. Nathalie Kosciusko-Morizet a pris dès lundi la même position et ce matin Alain Juppé sur son blog affirmait la même volonté.

Mais à l’UMP des Fillon, Lemaire, Wauquiez militaient activement pour qu’il n’en soit pas de même. Résultat le bureau politique adopte aujourd’hui une position « molle » pour préserver un semblant de façade, quel manque de courage politique !

On a entendu Henri Guaino faire de même avec une argumentation hypocrite « je ne suis pas propriétaire de mon vote … et je dois respecter les électeurs FN ». Mais ce n’est pas la question posée, la question est : « si vous votiez dimanche prochain, que feriez vous ? » C’est ainsi posé, que Nathalie Kosciusko-Morizet et Alain Juppé ont clairement dit leur position responsable, faire barrage à l’extrême droite.

Donc il est désormais acquis que l’UMP ne fera en aucun cas barrage à l’extrême droite. Les républicains de tout bord doivent maintenant se poser des questions à l’égard de ce parti prêt à faire le lit de la dictature dans notre pays.

« Je crois à l’inégalité des races » a déclaré Sophie Montel candidate FN à cette élection partielle. Elle n’a pas été désavouée par Marine Le Pen, la présidente du FN. Le débat est donc parfaitement clair et sans ambigüité pour les électeurs. Il ne s’agit pas de soutenir le PS au pouvoir, mais de tout faire pour qu’un troisième député FN et raciste n’accède pas à l’assemblée nationale.

Nous verrons dimanche prochain ce que les électeurs du Doubs convoqués aux urnes feront. Le résultat en dira long sur les risques encourus par notre pays en 2017 à la prochaine élection présidentielle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • sophie 4 février 2015 09:27

    Merci Jean, cela démontre aussi que le bi-partisme est un peu étroit pour un pays comme la France.


    • Garance 4 février 2015 10:20

      Je ne sais pas vous ; mais moi j’ai bien envie de miser un p’tit billet sur le FN pour dimanche


      Pas vous ?

      Le Casqué ne m’aurait pas plumé ; j’en aurais mis un gros

      Pelletier ; d’abord bonjour et Bonne Année 

      Si je vous ai bien lu vous avez voté pour Chirac en 2002 ?

      Vous n’en avez aucun mérite : Chirac est 10 fois plus socialiste que ne le sera jamais le scootériste

      En ce moment au PS vous leur mettez une olive ou je pense : ils vous font un litre d’huile

      Pas tous : il y en à un qui s’en fout : il charlise à donf : y a pas de petits profits


      Du jamais vu : des Experts à l’Elysée : le Casqué devrait leur laisser les manettes 

      C’est çà qu’il nous faudrait ...tout de suite....maintenant... : Onesta Président.....

      « Allez les gars...on s’bouge le cul et on y va.... !!! » 

      Comment qu’ils te la retourneraient la courbe....

      De vrais Experts....forcement....

      PS : En regardant les vidéos de mon lien je me dis que c’est bien vrai que le ridicule ne tue pas ; autrement on aurait plus de président

      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 février 2015 10:45

        Aucune consigne n’a été donnée et aucune ligne claire n’apparait au fantôme de l’UMP !

        Sarkozy qui sait qu’il ne pèse rien du tout dans ce brouillard, il sait qu’il ne pèse que le risque de voir se dissiper ce cumulus, alors en tant que chef de parti, il n’a même pas osé être clair !
         LUI QUI INCARNERAIT UNE CERTAINE AUTORITÉ ... TOZ !!!

        A l’image de cette Nadine MORANO qui se contredit et même se ridiculise en ne donnant aucune réponse à son vis-àvis lors de son passage sur BFMTV.

        - Que voteriez-vous ? BLANC, dit-elle sans hésiter, or on sait que le vote blanc n’est pas un vote !

        - Étés-vous ni-ni ? Oui NI-NI, donc vous êtes contre le PS et contre le FN ? Ah NON !

        - Qui est votre ennemi,le PS ou le FN ? Les deux parce que je ne veux pas voir un député PS de plus à l’assemblée, ni un député FN de plus à cette même assemblée  !

        - Donc pour vous le PS est la même chose que le FN ? Ah NON !

        Mais alors quoi ??? Ni PS, ni FN , et sachant que l’UMP n’existe pas sur le terrain du vote, doit-on annuler ce siégè en invitant le peuple à se cloitrer chez lui jusqu’à nouvel ordre !!!


        • eric 4 février 2015 11:59

          A la question très concrète : dans le Doubs, dimanche prochain, que feriez vous, ma réponse est sans hésitation que je voterai pour la candidate FN.

          D’abord au nom des valeurs proclamées de gauche :
          Elle est plus jeune ( « jeunisme et renouvellement des élites »)
          C’est une femme (« études de genre »).
          Le candidat socialiste est un apparatchik de l’ex. EDF et ce genre de personnes est déjà sur représenté à l’assemblée ( nécessaire ouverture aux minorités, au multiculturalisme)
          Elle représente un électorat beaucoup plus populaire.
          Un député Fn de plus pour représenter leur entre 20 et 30% de l’électorat suivant les scrutins, ce ne serait pas un luxe démocratique.
          Une voix socialiste de moins à l’AN ne permet pas à priori de nos débarrasser tout de suite de se pouvoir désavoué scrutin après scrutin, mais nous rapproche quand même un peut du moment ou il sera obligé de reconnaitre qu’avec entre 15 et 20% de soutien dans la population, on ne peut pas mener de grande politique et que la logique démocratique serait de retourner vers les électeurs.

          Si je votais moi même à gauche ( à « vraie gauche » comme on dit chez ces gens là), je serai conforté dans ce choix par le fait qu’il y a moins de différence entre le programme économique et social du Fn et celui des dites « vraies » qu’entre ce dernier et la pratique des « fausses gauches ». Vous me direz, « oui mais ils mentent », je vous répondrai, lesquels ? Et lesquels mentent le plus ? Lesquels sont au pouvoir.
          Il me semble que pour un « vrai gauche », il devrait être plus important de se décider sur la base de questions graves comme l’austérité, l’Europe, le protectionnisme, que sur la légalité des GPA de la poignée de personnes qui se sont acheté un gosse à l’étranger, contrairement à ce que le PS leur bourre dans le crâne pour détourner leur attention.

          D’autant plus que la Grèce vient de donner un exemple marquant à toutes les gauches de gauche européenne sur l’importance des priorités et la manière de parvenir au pouvoir....On peut bien sur se contenter de rester les supplétifs impuissants du PS...Est ce vraiment « vraie gauche » ?

          Simple électeur de droite, je me contenterai de faire comme Jean Paul II, « faire le choix du peuple ». En cas de doute, voter avec les plus pauvres....


          • sophie 9 février 2015 11:10

            et la réponse est une patée de plus, laissez tomber.


          • Fergus Fergus 4 février 2015 12:03

            Bonjour, Jean.

            Cette élection partielle du Doubs est décidément un piège à couillons pour l’UMP. Et le plus grand perdant en est Sarkozy en personne. D’une part, en raison du résultat du 1er tour qui a signé un cuisant échec pour l’UMP alors que ce parti avait gagné toutes les partielles précédentes avant le retour de l’Ex. D’autre part, en raison de la mise en minorité de l’option de Sarkozy hier soir au bureau politique de l’UMP.

            Il ressort de ces constats que non seulement Sarkozy a raté son retour, mais qu’il n’a plus l’autorité nécessaire pour imposer ses choix aux caciques. Son avenir politique s’assombrit toujours plus. A suivre...


            • eric 4 février 2015 12:16

              Refaites nous le même en remplaçant Doubs par Ajacio...

              .
              Il est regrettable d’avoir des « sites citoyens » pour y relire à l’identique la vulgate de la presse professionnelle partisane... Ici, en principe, chacun à le temps de réfléchir et de vérifier, comparer les informations au lieu de réagir en fonction « d’éléments de langage » politiciens prédigérés.


            • Fergus Fergus 4 février 2015 12:44

              Bonjour, Eric.

              Je ne comprends pas votre commentaire, le cas d’Ajaccio n’ayant pas grand’ chose à voir avec celui du Doubs.

              Quant à voir des personnes comme Balkany se moquer des positions de Sarkozy, c’est quand même significatif de sa perte de leadership.


            • eric 4 février 2015 13:30

              Un élection locale, partielle, dans un fief de gauche, ou le PS est éliminé par de l’ordre de 60% avec une très forte participation, élection triomphale d’un Sarkozyste. Avec a peine 30% de population en moins que dans la 4ème du Doubs, on est dans le comparable.
              Est ce un fantastique succès Sarkoziste ? Lié uniquement à des particularités locales ? En partie ?
              Pour le reste rien de nouveau : le centre est très à cheval sur les principes et très souple dans les pratiques avec le FN. (Les alliances locales avec des candidats FN on en général été le fait de candidats de sensibilité centriste) L’UMP dans sa composante gaulliste est beaucoup moins intransigeante en parole mais beaucoup plus en acte.
              Les gauches sont sans principes avec le Fn, elle votent pour, contre avec, implicitement ou explicitement en fonction de leurs intérêts du moment. Elles n’hésitent jamais à en profiter pour avoir des élus, même très minoritaires en voix. Un opportunisme sans principe mais cohérent avec leurs bases idéologiques (la fin justifie les moyens).
              Je ne vois pas dans ce scrutin de quoi justifier de grandes conclusions. A part peut être que « Charlie » aurait pu permettre à un candidat socialiste de gagner les 1, 5 points qu lui évitent une élimination honteuse au premier tour dans un fief historique...et sans bénéfice pour les autres gauche
              A vu de nez, plus inquiétant pour les gauches que pour Sarko.

              Surtout une question pour les gauchistes vont il essayer d’enfoncer le clou de l’enterrement du PS façon Pasok, ou comme d’hab. contribuer à le sauver encore et toujours ?


            • Fergus Fergus 4 février 2015 13:54

              @ Eric.

              Que cette élection partielle ne soit pas un évènement majeur, je veux bien vous le concéder. Mais alors, expliquez-moi pourquoi tant de médias se passionnent pour ce qui s’y passe, et surtout pourquoi tous les caciques de l’UMP ont passé hier soir 2 h 30 à s’étriper sur le sujet ? En réalité, vous savez très bien que le moment est important car ce sont sans doute les prémices de la primaire UMP qui se joueront dimanche dans le Doubs.


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 février 2015 15:44

              Voilà qui et bien dit !!!


            • fred.foyn Le p’tit Charles 4 février 2015 15:48

              Cambadélis : « La République est en danger ! »...Pour le premier secrétaire du PS, invité mercredi du Talk, « Marine Le Pen peut gagner les élections présidentielles de 2017 »....Ils en sont tous malade rien que d’y penser.. ?


              • mario mario 4 février 2015 15:50

                jean de la front-haine fait le choix de l’UMPS
                vous ne pouvez pas nier 30% d’électeurs (au plan national, en plus !) en faisant le coup du vote républicain.
                la meilleure solution est claire :
                je ne vote pas FN ,mais non plus UMPS ; parce que l’équation est simple ; plus l’UMPS s’affirme....plus le FN devient important . c’est clair ?


                • fred.foyn Le p’tit Charles 4 février 2015 16:06

                  heu...non..ce n’est pas clair du tout.. ?

                  Tout le monde raconte la même chose faute de lucidité et surtout de compétences...(les politichiens)...comme ils sont tous dans le rouge pour avoir coulé la France..ça ne peut être que la faute du FN.. !
                  Discours des lobotomisés qui gouvernent pour se remplir les poches.. !

                • mario mario 4 février 2015 16:50

                  afin d’éclaicir...bon, voyons voir... ha oui pour simplifier la compréhention on peut ajouter la déclaration de Pierre Laurent ( PC) qui appelle a voter socialiste dimanche !
                  en clair les communistes soutiennent la politique anti-sociale de l’UMPS !


                • Garance 4 février 2015 17:30

                  Mario


                  Non...vous n’y êtes pas du tout : ils défendent le peu qu’il leur reste : la soussoupe 

                  • Trelawney Trelawney 4 février 2015 17:52

                    On a un parti politique le FN qui présente des candidats et depuis plusieurs élections, il se retrouve au second tour, face à un UMP et plus rarement face à un PS. Quand cela arrive, on a droit a la litanie sur le ’front républicain« et »il faut faire barrage au FN". Si le FN ne respecte pas les valeurs de la république, il suffit simplement d’interdire ce parti.

                    Mais on ne peut pas le laissé participer aux élections dans un but machiavélique de mettre un caillou dans la chaussure de l’autre parti et quand il arrive placé dire qu’il n’est pas républicain.

                    Il est au second tour, il n’y a pas à faire barrage à ce parti, il suffit de le combattre sur ses idées. Mais quand on connait la qualité politiques des élus du PS et de l’UMP, c’est une chose qu’ils ne savent pas faire


                    • christian pène 4 février 2015 18:40

                      le choix des électeurs est simple

                      d’un côté les partis de gouvernement dont le PS reste maintenant le seul en lice, ces partis qui depuis des siècles , à savoir 1792, ont généré la barbarie (la Terreur,les massacres de septembre,les massacres vendéens ) et la spoliation financière du peuple par les assignats, l’hyperinflation perpétrée depuis des décennies dont +70% en 1948 de la part des faussaires commandés de la banque de France imprimeurs exclusifs de fausse monnaie, qui ont amené la parité du franc suisse qui était égal à 1 franc français , au niveau de 670 anciens francs pour UN franc suisse......et se lamenter que l’inflation soit stoppée (déflation).....

                      Les voyous du gang UMP dont Juppé, Bussereau, Nathalie Kosciuszko Morizet, et l’inénarrable Larcher président d’un sénat aussi ventripotent et inutile que lui recommandent de voter pour ce gang PS dont le parrain Hollande a amené la République à devoir plus de 2000 milliards € , intérêts en sus , tout en faisant du peuple CAUTION SOLIDAIRE de ces emprunts......

                      Mais Mitterrand, Chirac, Sarkozy auparavant y avaient mis leur empreinte , dont ce GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRAND emprunt mené par les duettistes Juppé -le-condamné et Rocard sans qu’on n’en sache le montant, et pourquoi .....

                      Que l’UMP soit divisée, nul ne s’en plaindra, mais personne ne s’occupe du sort des Français épuisés , plus de 3 millions de chômeurs, plus de 3 millions d’immigrés , 2 millions 400.000 logements vacants......un déficit budgétaire toujours pas résorbé tandis que la classe politique se goinfre d’argent DU public et pille le Trésor public .....

                      Le cynisme de cette classe politique est ahurissant, n’a aucun égard pour sa propre descendance à laquelle elle inflige ET une dette colossale, ET la menace de la part des immigrés délibérément envahissants , mal élevés, frustes,jusqu’à une cinquantaine de kilomètres de Paris , menace dont en province on ne se rend pas du tout compte .......le ghetto noir est en passe de se réaliser , en couronne circum-parisienne jusqu’à l’explosion ethnique ......car ceux qui nous gouvernent ne font que créer des problèmes, la République n’en résoud aucun tout en multipliant à l’absurde des textes de lois abscons , compliqués à souhait , comme s’il s’agissait de résorber une crise d’identité par une diarrhée de textes ; mais les élus ne se rendent même plus compte :

                      il y a deux France : une France laborieuse que le régime républicain épuise et empêche de parler, de l’autre des privilégiés qui font suer : élus, secteur public , journaleux stipendiés de l’omerta tant à la télévision ou radio France que du côté des quotidiens et magazines inintéressants voire scandaleux, qui exploitent au-delà de toute décence des faits divers dont le peuple se fout, préoccupé surtout du quotidien.....

                      Il est grand temps que les Français se débarrassent de ces parasites qui leur nuisent, francophobes , républicains pur porcs......

                      Et donc , ces tiraillements au sein du gang UMP, le peuple s’en désintéresse, ceux qui cherchent à lui dicter sa conduite sans expliquer pourquoi doivent être mouchés ; c’est ce que j’ai fait en écrivant mon mépris à Bussereau, à Kosciusko-Morizet et Larcher......

                      Alors faites -en autant .....


                      • non667 4 février 2015 19:42

                        à Christian
                         n’a aucun égard pour sa propre descendance
                        fais toi pas de soucis pour leur descendance ! à part cahusac qui a été dénoncé pour cause de rivalité interne (valls ? ) tout les autres ont bien leur compte à gauche en suisse !


                      • christian pène 4 février 2015 18:43

                        Le peuple de France n’a finalement que faire des partis, la République c’est la racaille au pouvoir (film AU BON BEURRE), ça se vérifie depuis 1792.


                        • zygzornifle zygzornifle 5 février 2015 09:40

                          Les idées politiques, ce sont celles qu’adoptent les gens qui n’ont pas d’idées à eux....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès