Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’UMP ou l’Union du Mépris du Peuple

L’UMP ou l’Union du Mépris du Peuple

Dans ma ville, la droite en panne d'inspiration a osé reproduire un texte pastiche comme tribune de groupe... sans réfléchir qu'elle insultait une partie de ses propres électeurs...Peut être qu'elle ne s'imagine pas que ces familles en difficultés pourraient avoir envie très vite de chasser Sarko et même avant l'heure !

L'UMP et ses militants mènent une croisade non contre la pauvreté mais contre les pauvres qu'ils assimilent à des cigales !? C'est ainsi que dans des bulletins municipaux, dans le cadre des tribunes des groupes représentés au Conseil Municipal, est repris à la sauce Sarko un pastiche de la célèbre fable de Jean De La Fontaine : la cigale et la fourmi....

N'insistons pas sur le manque d'imagination de militants qui recopient in extenso un vieux texte stagnant sur la toile depuis plusieurs années !

N'insistons pas sur l'ignorance de « responsables » politiques qui dénoncent les manifestations d'une Ligue Communiste révolutionnaire qui n'existe pourtant plus plus depuis 2 ans et demi ….

Sortir ce texte au moment où des millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté relève de l'indignité et du mépris pour le peuple qui souffre

Le texte suinte la haine de classe :

« La fourmi travaille dur tout l'été dans la canicule. Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l'hiver.

La cigale pense que la fourmi est Stupide, elle rit, danse et joue tout l'été.

Une fois l'hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie ;

La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d'être au chaud et bien nourrie alors que les autres moins chanceux comme elle ont froid et faim. »

Les pauvres, ces plus de huit millions de personnes qui survivent sous le seuil de pauvreté danseraient et joueraient tout l'été !?

On croirait rêver....Ces personnes cherchent du travail ou disposent d'un SMIC et avec un salaire minimum quand il faut payer un loyer même avec la déduction de l'APL et qu'il faut régler les charges, l'électricité et l'eau, il ne reste plus grand chose pour l'habillement et même la nourriture.

Ces prétendues « cigales » qui aimeraient d'ailleurs pouvoir être des fourmis n'organisent pas des conférences de presse, elles comptent, essayent de s'en sortir en rognant sur tout et se désespèrent....

Je vous fais grâce de la lecture de cette « fable » qui continue sur le même tonneau et ne vous livre que ce passage en conclusion :

Après la tenue d'une conférence de presse et une suite d' interpellation du gouvernement :

« L'ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car celle-ci ne fait rien pour l'entretenir »....

Si c'était au moins vrai, si les résidences et locaux laissés dans l'abandon étaient transformés en logements sociaux, cela se saurait....

Mesdames et messieurs les UMPistes, les pauvres entretiennent leur logement, parce qu'ils ont eux aussi de la dignité mais souvent ils vivent dans des HLM que des bailleurs laissent en l'état, parfois faute de moyens.

Ce mépris du peuple, exprimé par des « bien pensants » est intolérable et inacceptable.

Toutes les semaines, des bénévoles reçoivent des familles en difficultés, y compris des cadres au chômage qui ne peuvent plus payer leurs traites et des Rmistes qui n'ont qu'un souhait : trouver du travail pour sortir un peu la tête hors de l'eau.

Cette adaptation de fable est une insulte à l'égard de tous ceux et de toutes celles qui d'ailleurs ont pu être autrefois des fourmis et qui aujourd'hui sans être des cigales ne peuvent pas préparer des provisions pour l'hiver.

A Marseille les mendiants « reçoivent » une amende de 38 €, à Nogent sur Marne ils sont poursuivis s'ils fouillent les poubelles et dans cette fable, les pauvres dans leur diversité sont assimilés à des cigales, danseuses et non prévoyantes.

Honte à ce gouvernement et honte à cette UMP

Ce refrain de la semaine sanglante, écrite il y a 140 ans n'a pas pris une ride :

« Oui mais !
ça branle dans le manche,
Les mauvais jours finiront.
Et gare ! à la revanche
Quand tous les pauvres s'y mettront.
Quand tous les pauvres s'y mettront. »

Les familles qui supportent les effets de la crise et qui souffrent en ont assez de cette galère et de ces insultes....Peut être qu'un jour elles descendront dans la rue sans passer par la case « Conférence de presse » !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Mylène 24 novembre 2011 18:56
    voilà ou il nous mène le mépris du peuple 
    http://www.youtube.com/watch?v=XEcf3bbrkfc&feature=share

    • non667 24 novembre 2011 19:27

      que la droite soit du coté des riches et méprise le peuple tout le monde le sait depuis toujours cela ne sert à rien de le rappeler !
      par contre ce que les gauchistes ne savent pas
      c’est que la gauche a abdiqué du socialisme définitivement en 1983 . les pauvres s’en sont aperçu en 1986 puis y ont espéré ,puis a l’épreuve des faits n’y ont plus cru ,puis recru ,puis plus cru etc...
       ne voulant rien proposer de crédible en 2012 ces f.....s de ps méprisant le peuple comptent sur un 2002 a l’envers pour assurer leur survie ! et la pérennité du système mondialo-capitaliste !
      nb : même phénomène dans toute l’Europe !
       


      • chalot...encore TRES BON « UNION DU MEPRIS DU PEUPLE »OU PS POURRIS SOCIALISTE

         ...TEL DSK...GUERINI



      • enlève ton masque DE FASCISTE...PROVOCATEUR  !!! ennemi du peuple...on t a reconnu

        j’aurai honte a ta place de grimer une de tes photos en AFRICAIN...FAUSSAIRE


      • papi 25 novembre 2011 17:20

        @ ti pol

        He oui ti pol cela dérange et attire les plus viles insultes, traditionnellement puisées dans les manuels du parfait petit gocho..
        Le FN le seul mouvement populaire social est la seule porte qui reste ouverte aux Français, et là ou le bas blesse, c’est que nos compatriotes de toutes couleurs, de toute confession, de toute origine, voient cette ouverture comme étant la seule valable actuellement, malgré les insultes et les critiques que vomissent les complices à la solde du système pourri de droite ou de gauche.. Donc patience, il suffit simplement d’éviter de mettre le pied dans les crottes que ces fidèles de 68 sèment sur leur passage, surtout sur AV..


      • CHALOT CHALOT 25 novembre 2011 00:29

        Cette tribune a été déposée par le groupe de la droite à Vaux le Pénil. Il paraît que le texte original traîne sur les sites d’extrême droite ....
        Le principal dirigeant de ce groupe d’opposition était plutôt « modéré » : son positionnement montre son vrai visage !



        • ENCORE DES VIEUX DE LA DROITE POPULAIRE UMP/FN...

          A CAYENNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • Defrance Defrance 25 novembre 2011 16:42

          @ tous ensemble :

               Ne jouez pas le jeux des jeunes contre les vieux, l’avarice n’a pas d’age et les sondages sont bien sur orientés ! 


        • FYI FYI 25 novembre 2011 03:44

          Honte à ce gouvernement ou honte au votant de 2007 ? sincèrement j’hésite !
          Qui est le pire ?


          • Defrance Defrance 25 novembre 2011 16:49

             Avec le recul, je ne suis pas sur qu’il n’ait pas eut de tripatouillages de voix en 2007 

                1/ Sarkonleon est a l’interieur , il allume le feu et « prépare » les élections avec ses voyous de service.

                2/ il s’exile quelque temps aux Finances (pas a la santé ni a l’éducation -la j’exagère- 

                  il organise quelque transferts sous marins discrets que Balamou avait négligé ? 

                3/ pour l’organisation finale du vote et la proclamation des résultats il est de retour a l’interieur ? 


          • FreeManu 25 novembre 2011 17:34

            @DeFrance


            Il vous manque visiblement une donnée, qui a pourtant son importance !

            Savez-vous que Sarkoléon a réussi à transférer le site du Ministère de l’Intérieur (qui gère, entre autre, les élections) sur un serveur situé... aux Etats-Unis, et que le soir des élections de 2007 il y a eu une mystérieuse panne informatique « non expliquée » ?

            Allez, une autre petite : le site de l’Elysée est... lui aussi situé aux Etats-Unis !
            (dans les 2 cas, les serveurs appartiennent à Level 3 Communications, Inc)

            Bon, d’un autre côté, vous me direz qu’il est évident que l’on manque d’hébergeurs en France, et que ces 2 sites ne sont pas « sensibles » smiley

          • artam 25 novembre 2011 09:54

            Bonjour à tous, bonjour CHALOT,

            C’est particulièrement immonde comme comportement, mais est-ce vraiment surprenant venant de la part de personnes qui n’ont aucune compassion ? Des personnes pour qui le mot partage n’a aucun sens ?
            Il serait difficile d’être exhaustif dans le florilège de phrases prononcées par certains élus, en substance :« Vous savez, vivre dans la rue, c’est un choix que ces gens ont fait... »
            Pourtant, les responsables de la destruction des emplois, de la précarité de plus en plus présente pour ceux qui ont encore du boulot, nous les connaissons.
            Et pour finir, lorsque l’on peut lire « En 2009, le seuil de pauvreté situé à 60 % du revenu médian, pour une personne seule, est de 954 euros mensuels, celui à 50 % de 795 euros. » Ce qui est un triste constat, arrivé à ce seuil avec un ou deux euros de plus, survit-on mieux ?


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 25 novembre 2011 10:00

              Vu le bilan... Les électeurs de droite se font de plus en plus rares on dirait !
              Ici c’est une hécatombe :

              http://resultatselections-2012.over-blog.fr/

              Soutenez vos candidats un peu ! Assumer les électeurs Sarkosystes !


              • Dzan 25 novembre 2011 10:47

                Les masques sont tombés depuis logtemps.
                L’Agité de l’Elysée, se multiplie en déplacements électoraux avec l’argent de la France.
                N’est il pas « candidat non déclaré »
                Aujourd’hui à Tricastin avec sa cohorte de robocops, de Préfets et de commissaires qui c*** dans leur froc, de peur de déplaire au monarque.

                2007 :« A la fin de mon quinquennat, il n’y aura plus de SDF qui coucheront dehors »

                Ce type, n’a fait que ce que ses potes du Fouquet’s ( comme Bolloré) lui ont intimé.
                Chaque jour on découvre, ,les magouilles, les prévarications, le népotisme de cet individu.
                L’Histoire jugera
                En attendant, on en c***


                • Zangao Zangao 25 novembre 2011 11:56

                   Un Meilleur Pillage pour Un Monde Pourri,


                  • foufouille foufouille 25 novembre 2011 12:10

                    « L’ancienne maison de la fourmi devenue logement social pour la cigale se détériore car celle-ci ne fait rien pour l’entretenir »....

                    ca fait bien rire
                    l’entretien est du au bailleur


                    • Taverne Taverne 25 novembre 2011 16:46

                      C’est pour Chevènement ?


                    • Defrance Defrance 25 novembre 2011 16:52

                       ou pour copé et quelques autres ..


                    • Fergus Fergus 25 novembre 2011 12:49

                      Bonjour, Chalot.

                      Associer UMP et mépris des pauvres, tout est dit !


                      • Defrance Defrance 25 novembre 2011 13:01

                          Une femme accouche dans la rue En Parkozie !

                           C’est pire qu’au moyen age, les seigneurs du XXI ème siècles devront être jugés TRÈS sévèrement ! 

                        Paroles du Chant Des Électeurs

                        Sarko, entends tu le bruissement des bulletins dans les urnes ?

                        Sarko, entends-tu les cris sourds du pays abruti par des burnes ?

                        Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.

                        Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.


                        Sortez des usines, descendez des collines, camarades !

                        Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.

                        Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !

                        Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite...


                        C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.

                        La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.

                        Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.

                        Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...


                        Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.

                        Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.

                        Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.

                         Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...


                         Sarko, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

                        Sarko, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?


                        Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...

                          


                        • joelim joelim 25 novembre 2011 14:02

                          Beau texte. Mais Sarko n’entend pas quand ça ne fait pas gling-gling. 

                          Pour lui et son parti l’UMP, c’est entièrement la faute des pauvres s’ils sont pauvres !

                          Et c’est encore la faute des pauvres si la France va mal ! C’est incroyable qu’ils en viennent à assumer une telle absurdité.

                          C’est qu’ils doivent le penser vraiment. Ce raisonnement pathologique leur est nécessaire car sinon, comment pourraient-ils supporter le poids de leur responsabilité ? 

                          Responsabilité d’avoir, depuis 40 ans (hormis la parenthèse mitterrandienne), continuellement augmenté la pauvreté, en privilégiant la défiscalisation légale et illégale de leurs amis riches, et celle des grosses sociétés qui ont abandonné la France, après s’être développées grâce au travail des français.

                          Ils ont pillé la France et, afin d’arriver à ne pas voir ce qu’ils ont fait, ils se mettent dans la tête (par la méthode Coué) que la situation de la France est la faute des pauvres. Car sinon, comment ces nihilistes pourraient-ils se regarder dans la glace ?

                        • desmotscratie 25 novembre 2011 13:39

                          L’UMPire des coups bas, des coups tordus et des coups montés !

                          « Erreurs, oublis, exagérations, amalgames, propositions inventées, peu importe. Pour reprendre la main et occuper le terrain en attendant le candidat Sarkozy, l’UMP a lancé une vaste opération d’intox sur le programme du PS et les pensées inavouées de François Hollande. Sale, bête et méchant mais parfois efficace : en voici l’inventaire. »

                          http://www.mediapart.fr/journal/france/241111/lump-seclate-en-tapant-sur-le-ps-et-hollande

                          Ou l’illustration du pouvoir de nuisance de l’UMPereur et de ses troupes en charge de l’exécution des basses oeuvres !

                          La Sarkozie est à la politique ce que l’étron est à la gastronomie : pour les moins grossiers d’entre eux, ils sont tout en hypocrisie, en fiel, en sous-entendus narquois, en allusions perfides. Des attaques à ras les pâquerettes prononcées avec le verbe suave et badin d’un Copé !


                          • Tiberius Tiberius 25 novembre 2011 14:42

                            Le peuple, ce n’est pas uniquement l’infime minorité de ceux qui vivent perpétuellement aux crochets des autres, c’est aussi et surtout ceux qui se lèvent le matin pour travailler, ceux qui créent et prennent des risques, ceux qui financent par leurs impôts l’oisiveté des autres. Je suis issu d’un milieu social très modeste et si je mène aujourd’hui la vie confortable d’un entrepreneur, c’est parce que contrairement à d’autres, je ne me suis jamais lamenté sur ma triste condition, je n’ai jamais attendu que l’état me nourrisse comme un éternel oisillon, non, j’ai plutôt fait en sorte que ma situation change...

                            Alors, je conçois que dans la vie on puisse traverser des passes difficiles qui nous contraignent à requérir la solidarité d’autrui. Cela peut nous arriver à tous et c’est un bienfait que la société puisse nous venir en aide dans ces moments-là. Mais lorsque notre vie n’est qu’un échec de A à Z, ce n’est pas au sort qu’il faut s’en prendre, ce n’est pas à la société, ni même aux riches ou à Sarkozy, c’est à soi-même !

                            Les gens comme vous trop prompts à séparer le monde en riches et en pauvres feraient bien de se regarder un peu dans le miroir et de se demander quand est-ce qu’il ont sincèrement essayé dans leur vie de s’enrichir autrement qu’en dénonçant de prétendues injustices dont ils seraient victimes. Car si aujourd’hui ils crèvent de jalousie devant l’argent des riches, c’est en grande partie à eux-mêmes qu’ils le doivent. Parce que, de même qu’on ne risque pas de gagner au loto sans y jouer, on ne devient pas riche sans rien faire pour le devenir. A l’inverse, il suffit de rester les bras croisés pour finir ses jours dans l’amertume, à se lamenter sur l’absence de cœur des riches de l’UMP...


                            • Defrance Defrance 25 novembre 2011 16:40

                                 Tiberius, 

                                  Ne parle pas de crochet, ça donne de mauvaises idées et ça porte malheur ! 

                                Je ne sais pas ou tu vis mais au moins 99% des pauvres n’envient pas les ultra riches, ils crèvent de faim et de froid, pas de jalousie , sort de ton ghetto, ce qu’ils veulent , c’est simplement un travail qui leur permette de vivre dignement, avec autre chose qu’une toile de tente ou un carton sur la tête et de payer l’éducation de leurs enfants ? 

                               Et n’oublie pas que l’argent des riches vient de quelque part, même si ils laissent quelques miettes aux pauvres, ces miettes sont le trop plein du coffre fort ou des mallettes de Ziad, de Omar ...  ! 

                                

                                


                            • Tiberius Tiberius 25 novembre 2011 18:12

                              defrance a écrit : « Et n’oublie pas que l’argent des riches vient de quelque part, »

                              Que je sache, la richesse n’est pas une ressource naturelle, un fruit qui pousse de lui-même sur les arbres et dont il serait loisible à quelques-uns de s’approprier une trop grande part aux dépens des autres. Non, la richesse n’existe que si on la crée, si on la fait sortir du néant par notre travail, notre intelligence et notre prise de risques. Et l’on peut donc parfaitement susciter par son travail et son talent une immense richesse sans avoir à voler personne. Au contraire, ce sont ceux qui s’estiment des droits sur la richesse ainsi produite qui seraient plutôt les vrais voleurs. Car si la solidarité est un devoir, le partage des richesses n’en est pas un. Chacun doit être payé selon la valeur de son travail. La solidarité envers un semblable en difficulté n’est pas un dû !


                            • La râleuse La râleuse 25 novembre 2011 16:35

                              Bonjour Chalot,

                              Ce n’est pas un article, c’est un témoignage que vous publiez.
                              Soyez en remercié.

                              Quant au commentaire, je peux m’en dispenser, Fergus a exprimé très exactement ce que j’aurais dit.
                              Cordialement,


                              • Liline 25 novembre 2011 22:13

                                Stigmatiser les pauvres est politiquement très rentable. Cela permet au smicard qui galère les fin de mois d’être remonté contre son voisin Rmiste, au lieu de s’interroger sur les causes réelles de sa misère : licenciement en série, désengagement de l’Etat sous couvert d’une soi-disant dette créee de toute pièce, inflation des prix, particulièrement celui de l’immobilier, etc.
                                Et le pire, c’est que ça marche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

UMP


Palmarès