Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’UMP refait le coup du congrès de Reims du PS

L’UMP refait le coup du congrès de Reims du PS

Alors que le vote des adhérents aurait dû aboutir à la fin de la rivalité Fillon/Copé, l’UMP se découvre avec deux présidents autoproclamés et des contestations d’irrégularités mutuellement dénoncées. Le suspens reste entier.

C’est le scénario catastrophe qui s’est produit dans la soirée de ce dimanche 18 novembre 2012 au sein de l’UMP à l’occasion de l’élection du président de cette formation. Pourtant, la journée s’était annoncée plutôt positive pour les différents élus UMP : une forte participation a eu lieu, malgré le mauvais temps, dans toute la France, de l’ordre de 60%, confirmant une fois de plus, après la primaire socialiste d’octobre 2011, que les militants politiques voulaient décider par eux-mêmes de l’avenir politique de leur parti.


Forte mobilisation

Rançon du succès, le faible nombre de bureaux de vote (650 sur toute la France) a obligé des milliers de votants d’attendre leur tour parfois plus de deux heures dehors. L’ancien Premier Ministre et candidat François Fillon a lui-même attendu pendant une heure et demi comme un simple militant dans son bureau de vote du 7e arrondissement. Conséquence directe, les opérations devant se dérouler de 9h00 à 18h00 se sont prolongées parfois jusqu’à 20h00 pour permettre à tous les présents de voter.

yartiUMPF02

Donc, à l’origine, cette forte mobilisation (peu prévisible et mal anticipée en terme d’organisation) a été un signal plutôt positif pour la principale formation de l’opposition. Mais la soirée a vite viré au cauchemar.


Résultats très serrés

Premier acquis : le scrutin allait être très serré. De l’ordre de quelques centaines de voix sur l’ensemble des votants dont le nombre total doit s’approcher des deux cent mille. Le simple fait que ce scrutin soit serré était déjà une grande victoire pour l’outsider, le secrétaire général sortant Jean-François Copé que les sondages donnaient largement perdant (de l’ordre d’un tiers/deux tiers).

Pire : les exégètes politiques considéraient que plus la participation était élevée, plus le score de François Fillon serait élevé. Il se trouve que c’est exactement l’inverse qui s’est réalisé : la forte mobilisation a au contraire favorisé Jean-François Copé.


Tricheries mutuellement dénoncées

Au fil des décomptes du début de soirée, Jean-François Copé bénéficiait d’une légère avance. Cela ne l’a pas empêché d’attaquer le camp d’en face en dénonçant fermement des fraudes dans certains bureaux de vote, en particulier dans la 1e circonscription des Alpes-Maritimes, celle d’Éric Ciotti qui est le directeur de campagne de François Fillon.

yartiUMPF03

Le camp Fillon a alors riposté aussitôt en dénonçant des fraudes tant à Neuilly-sur-Seine qu’à Toulouse, dans le Gers, le Gard, l’Oise, la Seine-et-Marne, les Bouches-du-Rhône.

Et il est vrai que l’analyse des premiers résultats montrent que les adhérents ont choisi majoritairement le même camp que les élus de leur circonscription. Ce qui peut se comprendre au niveau local, les élus ayant une forte influence dans la vie des partis.


Conquête à l’arraché ?

Il est clair que les tentatives d’intimidation, de bluff, de mensonges, de fraudes ont été monnaies courantes de cette soirée de part et d’autres. Résultat détestable sur ces militants qui avaient cru cautionner une opération démocratique mais qui se sont trouvés piégés dans un tourbillon qui tourne à l’aigre.

Puis, à 23h30, c’est la course à la déclaration. Jean-François Copé est parvenu à s’exprimer le premier …pour revendiquer sa victoire avec 1 058 voix d’avance. Il a fait sa déclaration comme si les jeux étaient faits et qu’il avait gagné. Or, à cet instant, la Commission d’organisation et de contrôle des opérations électorales (COCOE) de l’UMP, présidée par le sénateur Patrice Gélard, n’avait validé que les résultats de 17 départements en tout et pour tout.

À 23h48, ce fut au tour de François Fillon de s’exprimer en revendiquant lui aussi sa victoire avec 224 voix d’avance et en dénonçant le triomphalisme de Jean-François Copé. Contrairement à ce dernier, l’équipe Fillon n’a pas du tout affirmé clairement qu’elle avait gagné mais a estimé que la COCOE validerait forcément leurs décomptes.

À 3h00 du matin, la situation n’avait guère évolué : 508 voix d’avance du côté Copé, 229 voix d’avance du côté Fillon.

Il est indéniable que Jean-François Copé a pris ses adversaires de court par le bluff, celui de faire croire qu’il a gagné pour réussir la bataille psychologique de la soirée. Jean-François Copé connaît très bien les méthodes qui marchent pour contrôler un appareil. À l’aide de Charles Pasqua, Jacques Chirac avait réussi la même chose sur les vieux barons du gaullisme le 14 décembre 1974 pour conquérir le secrétariat général de l’UDR. Le bluff est un procédé qui fonctionne souvent car il donne une dynamique. L’équipe Fillon a cependant essayé de l’enrayer tout en dénonçant les désinformations sur les supposées fraudes à Nice.


Un scrutin pourtant organisé pour qu’il soit sans tache

Ces contestations mutuelles sur certains bureaux de vote sont d’autant plus troublantes que chaque bureau de vote était présidé et vice-présidé par un membre de chacune des deux équipes, et qu’un huissier était présent pour dresser un procès verbal sur ce qu’il s’est réellement passé et les éventuelles irrégularités (les huissiers sont assermentés, et sans doute que cette profession va avoir de beaux jours devant elle avec la multiplication des primaires). A priori, les décomptes n’auraient pas dû faire l’objet de contestations d’une manière ou d’une autre.

En clair, ces militants qui se sont déplacés en masse par souci de s’impliquer dans la vie interne de leur parti auront des raisons de se sentir floués par cette gestion désastreuse des résultats. Le FN se frotte déjà les mains, et François Hollande aussi qui craignait connaître dès ce dimanche soir son futur opposant pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017. Visiblement, il y aura encore du boulot à l’UMP avant d’arriver à trouver un leader crédible et solide.


La droitisation a fonctionné

Le pire, sans doute, c’est que dans tous les cas, qu’il ait effectivement gagné ou qu’il ait perdu, Jean-François Copé a réussi à rassembler la moitié de l’UMP sur des thèmes très droitiers qui ne correspondent absolument pas à ce que souhaite la majorité des électeurs de l’UMP (dont la plupart ne sont pas encartés et donc ne pouvaient pas voter ce dimanche).

Y a-t-il un risque de scission ? D’un point de vue idéologique, elle ne correspondrait à rien et elle serait désastreuse d’un point de vue électoral. Cependant, il faudra observer attentivement comment se passeront les prochains jours, si la COCOE proclame un vainqueur, quelle sera la réaction du vaincu déclaré. Lâchera-t-il l’affaire ou, comme le dit si fermement François Fillon, ne lâchera-t-il rien pour ne pas voler aux militants leur victoire ?

yartiUMPF05

(Débat entre Valérie Pécresse et Franck Riester sur BFM-TV)

Le scénario ne pouvait donc pas être pire, tant dans les résultats étonnants (forte mobilisation et scores ultra-serrés) que dans la réaction des deux candidats où leur seconds couteaux ont été particulièrement tranchants (Luc Chatel, Rachida Dati, Marc-Philippe Daubresse, Guillaume Peltier, Franck Riester pour l’équipe Copé ; Christian Estrosi, Bernard Debré, Valérie Pécresse, Éric Ciotti, Jérôme Chartier pour l’équipe Fillon).


Un congrès de Reims… à droite

Comme par coïncidence, ce vote de l’UMP du 18 novembre 2012 rappelle étrangement le vote des militants socialistes au congrès de Reims le 21 novembre 2008 où une quasi-égalité s’était retrouvée dans le duel entre Ségolène Royal et Martine Aubry, cette dernière avec 42 voix d’avance sur un total de 137 116 votants. Finalement, 102 voix d’avance avaient été officiellement attribuées à Martine Aubry le 25 novembre 2008 par le conseil national du PS (approuvant à 159 voix contre 76 et 2 abstentions).

Les esprits les plus perspicaces de l’UMP laissaient déjà entendre que la lutte fratricide de Reims n’avait pas empêché la victoire du candidat socialiste à l’élection présidentielle suivante, mais Bernard Sananès, patron de CSA depuis décembre 2010, a opportunément rappelé sur BFM-TV que justement, aucune des deux "belligérantes" de 2008 n’avait pu finalement être la candidate du PS en 2012.


Morne plaine

Il est clair que le 18 novembre 2012, les deux candidats à la présidence de l’UMP ont réussi à faire d’une journée qui leur avait été très favorable, avec une grande participation de leurs militants, et un vent démocratique indéniable, un jour particulièrement noir qui s'est transformé en mascarade ou en vaudeville avec une fracture qui sera probablement plus dure à réparer qu’au PS il y a quatre ans. Le FN, le PS et peut-être aussi l’UDI pourraient être les premiers bénéficiaires de cette véritable faute de communication politique (que j’impute particulièrement à l’audace et à la précipitation de Jean-François Copé).

yartiUMPF04

Les réactions des internautes sont d’ailleurs très acides puisque certains se sont amusés à coupler cette actualité avec le mariage pour les couples homosexuels en parlant de deux papas pour l’UMP !

La dernier mot reviendra de toute façon à l’instance statutaire chargée d’arbitrer et d’annoncer les résultats. Les heures vont être encore longues avant d’envoyer la fumée blanche…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (19 novembre 2012)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
François Fillon.
Jean-François Copé.
La désarkozysation de l’UMP.
Fillon vs Copé.
Nicolas Sarkozy.
Jacques Chirac.
Un sérieux rival pour l’UMP ?
Le débat télévisé entre Copé et Fillon (25 octobre 2012).
Un pouvoir socialiste aux abois.
Choc de rivalité entre Copé et Fillon.

yartiUMPF06



Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 19 novembre 2012 10:13

    Ou l’on voit que seul leur ego compte. Lutte entre des rats de basse fosse pour une parcelle de pouvoir dans un parti qui ne représente qu’une très très infime minorité de la population. Et dire qu’il y en a encore qui y adhère, cela reste une énigme... Enfin, tant qu’elles se dévorent entre elles, les hyènes n’attaquent pas les moutons.


    • latortue latortue 19 novembre 2012 10:14

      C’est vraiment le grand guignol ,et après ils viennent nous donner des leçons de démocratie .Encore une fois c’est une image parfaitement détestable que nous donne ces politiques .


      • LE CHAT LE CHAT 19 novembre 2012 10:15

        quelle guignolade !
        j’ai bien aimé le bon mot de Le Foll , qui disait qu’il fallait créer l’UMC ( une moitié contre ) ,
        le reste restant à l’UMP ( une moitié pour ) !

        et pour le zapping , valérie Pecresse qui se la pète dans ses poses pour les photographes , un régal ...


        • Yohan Yohan 19 novembre 2012 10:22

          Rappelons qu’en politique, la sélection naturelle produit des têtes de noeud, en éliminant les gens sensés et désintéressés au profit des premiers. La logique voudrait que les seconds couteaux de Copé et Fillon aient anticipé l’éventualité d’un score serré pour éviter de se déchirer comme des gamins dans une cour de récréation. J’ai pris ma carte une seule fois dans un parti et je n’ai pas mis longtemps à lâcher, tant l’ambiance est pesante. La conquête du pouvoir revient à laminer toute concurrence, en utilisant au besoin tous les expédients, la ruse, les coups tordus, les mensonges, le reniement. Voilà pourquoi, en France comme ailleurs, mais plus chez nous encore, où le système encourage de faire carrière en politique, nous sommes toujours déçus.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 novembre 2012 11:36

            Une fois n’est pas coutume, je vais plusser Yohan.


          • Fergus Fergus 19 novembre 2012 12:07

            Bonjour, Yohan

            Excellent résumé de la réalité politique, hélas !


          • Yvance77 19 novembre 2012 10:23

            Salut,

            La pantalonnade Ségolène Royale versus Martine Aubry était déjà un bon cru mais là j’avoue on fait dans le grand millésime.

            Chapeau à tous ces artistes foireux et je ne sais pas qui mérite le « césar du plus crétin(e) » entre au choix : Copé, Morano, Estrosi, Dati...

            Marine Le Pen elle a du avoir un petit-déj on ne peut plus savoureux, elle n’aura même pas à se baisser pour ramasser les miettes


            • Fergus Fergus 19 novembre 2012 12:10

              Bonjour, Yvance.

              Ne pas oublier Borloo pour ramasser les miettes. Ce scénario lui donne une chance unique de positionner son UDI comme une alternative crédible à droite à une UMP déliquescente et de plus en plus positionnée sur des thèses extrémistes.


            • Roi des flans 19 novembre 2012 10:27

              LA SOLUTION :
               
              Comme le propose Bernard Lugan, LE DUEL A LA RUSSE !
               
              Les témoins se battent aussi.
               
              C’est dur d’entrée dans la Caste, il faut être un fin renard .... un vrai mafieu ....
               
              Une bonne école ces primaires ...
               

              Pebdabt leurs clowneries, le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes :

              2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
              2040 : 50%

               
              vidéo 30s du Grand Remplacement
              (30s de Michel Godet C dans l’air)

               
              D’après l’OCDE, les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d’éducation inférieur au premier cycle des collèges, contre 30% seulement pour la Grande-Bretagne et 22% pour les Etats-Unis. En 2005, il n’y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l’emploi, soit 7% des flux.

              http://www.marianne.net/Immigration...
              http://www.oecd-ilibrary.org/fr/per...

               

              "Il faut imposer le métissage partout. L’idée de pays ethniquement purs est une survivance du XIXe siècle. Le IIIe millénaire verra la victoire du métissage. Les peuples non mélangés appartiennent aux idées périmées du XIXème siècle. Pour passer au XXIème siècle, il ne doit plus exister que des états multi-ethniques" Wesley Clarke


              • Andreï 19 novembre 2012 13:04

                J’ai peur pour tes enfants mon pauvre.


              • Flo-rian Flo-rian 19 novembre 2012 14:13

                Ton pseudo de va comme un gant ! Ne le change surtout pas !


              • louphi 19 novembre 2012 19:06

                Roi des flans

                Par hasard,, l’OCDE n’aurait-elle pas publié aussi les statistiques sur le niveau d’étude de Nicolas Sarkozy l’ex-président et son fils jean l’ex-proposé directeur de l’EPAD, le « World Trade Center français » ? Il paraitrait que leur niveau d’étude est plus bas que celui des immigrés arrivant en France. Peut-on compter sur vous pour y voir clair ?

                Encore une question : y a t-il aussi des statistiques de l’OCDE pour être roi mangeur de flans ? Quel niveau d’étude faut-il pour ce dernier métier privilégié ?

                Et puis, l’OCDE a probablement omis de vous donner les statistiques ethniques des flans vos sujets tant choyés, car vous ne seriez pas si gourmand Roi des flans puisque vous refusez toute importation. En effet, l’étymologie de la langue de France, terre souchienne de votre royaume des flans, révèle que vos sujets flans sont tous des immigrés originaires « (fin XIIIe siècle) De l’ancien français flaon (XIIe s.), fladon (XIe s.), de l’ancien bas francique *flado (cf. neerlandais vlade, vla « crêpe, galette »,ancien haut allemand flado « gâteau d’offrande, hostie »). » (Wikipédia). Donc, rien à voir avec votre terre de France même si l’ancien français et l’ancien bas franciquepeuvent donner cette illusion. Détrompez-vous. Ce ne sont que des calembours. En fait, l’ancien français « provient du roman, forme de latin vulgaire présente dans toute la Romania » (Wikipédia) tandis que « Le francique était la langue parlée par les Francs. » (Wikipédia). Quant aux Francs, « Les Francs constituent un peuple germanique apparaissant sous la forme d’une confédération de tribus au moment des grandes invasions. » (toujours Wikipédia). Donc, votre peuple tant adoré des flancs n’est qu’un peuple d’immigrés. Même la langue que vous parlez ! Et çà, c’est un grand scoop !

                D’où une dernière question. Maintenant que vous découvrez que vos sujets sont tous originaires de l’immigration, des immigrés envahisseurs, allez-vous vous découronner comme Roi des flans ?


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 novembre 2012 11:17

                le grand vainqueur de ce combat des chefs est : 


                Cofillonpée .

                • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 novembre 2012 11:51

                  alors que le grand perdant à gauche  est :


                  Straussnafisatoukahn   . 

                • Jean-Louis CHARPAL 19 novembre 2012 11:31

                  En France, il y a 8 millions de pauvres et 5 millions de chômeurs et l’Europe du fait des politiques idiotes d’austérité va connaître dans les 2 ans qui viennent une récession et un désastre sans précédent.

                  Dans ce contexte, ces questions de politicaillerie n’ont évidemment aucun intérêt.

                  La République à cause de l’ultra libéralisme est dans le caniveau.

                  Voir des politiciens, parce que le cadavre bouge encore, se battre dans la boue pour savoir qui aura l’insigne privilège de lui mettre une balle dans la nuque est pitoyable et surréaliste. 


                  • mahatma mahatma 19 novembre 2012 11:40

                    env 50% de 300 000 adhérants = 150 000 est le nombre de votants pour ces élections en interne

                    N’est-il pas étonnant de songer à combien l’avis ou les idées de ce groupe de seulement quelques 150 000 français et surtout de ses dirigeants pouvaient influencer autant et durant une période si longue, la vie de 60 millions de français ?

                    Idem pour le PS (175 000 env au total) et ses dirigeants.

                    Surtout que lors des élections présidentielles françaises, tous les français, non-adhérants y compris, se retrouvent souvent à devoir choisir entre l’un ou l’autre.


                    • mahatma mahatma 19 novembre 2012 11:45

                      env 58 % ou 60% de 300 000 adhérants est plus exact pour ces élections de l’UMP en interne

                       


                    • Traroth Traroth 19 novembre 2012 13:54

                      En l’occurrence, l’UMP choisit ses dirigeants. Ils en ont le droit, et je ne suis pas certain que l’impact sur les Français soit énorme...


                    • mahatma mahatma 19 novembre 2012 14:40

                      Traroth,

                      C’est par ce même processus, qu’est passé ce groupe en élisant Sarkozy qui plus tard est devenu le président de la France, et qu’une majorité s’est constituée princuipalement de membre de groupe, pour le sénat je ne me souvient plus du nombre, mais des lois, pour tous les français ont été votées, influencées par des dirigeants ou membres de ce groupe.

                      depuis peu, on connait une « période PS »,

                      alors oui, ces quelques citoyens influencent la vie de la majorité des Français ...

                      A qui on propose, que ces 2 alternatives, au travers de filtres subtils, où l’argent et le smédias ont leur importance.

                      Alternatives où les citoyens français n’ont d’autres choix que de choisir le « moins pire »

                      Ces quelques français influencent la majorité la vie des citoyens, et depuis un bon moment maintenant ...


                    • hunter hunter 19 novembre 2012 12:08

                      Salut à tous,

                      Ah quelle belle barre de rire (comme dirait ma nièce de 17 piges), je me suis offert ce matin, en allumant ma radio propagandiste préférée (France Pravda Info), et en entendant que ces deux guignols revendiquaient chacun leur victoire !

                      Lol, ptdr, mdr, comme on dit maintenant !

                      Avec en prime les interventions de Nadine M. et Christian E., venant chacun vanter le succès de leur camp !

                      Et cerise sur le gâteau : la complainte de la perte du « lider maximo » (va-t-il revenir ? si oui quand ? que va-t-il faire), à savoir l’ex, le petit nabot, l’erreur de casting !!

                      Ils sont trop forts ces nazes !!

                       smiley

                      be seeing you

                      H/


                      • LE CHAT LE CHAT 19 novembre 2012 12:10

                        Faut vraiment qu’ils soient nuls en calcul pour pas être fichus de compter quelques centaines de bulletins par bureaux ! idem au PS !
                        et dire qu’on leur confie les comptes de la nation ! smiley


                        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2012 12:14

                          Une pétition pour le mariage Copé-Fillon !
                          Avec droit à l’adoption d’Un Marmot Partagé !

                          Enfin ; on n’est pas payés, mais qu’est-ce qu’on rigole ! smiley


                          • sisyphe sisyphe 19 novembre 2012 12:31

                            Il paraitrait que les hommes (de main) de Fillon sont allés arracher tous les pains au chocolat des soutiens de Copé : le suspense est insoutenable.

                            Mais que fait la police ? On pourra dire que pour une fois, Valls a mis l’ temps !
                             smiley


                            • Pyrathome Pyrathome 19 novembre 2012 12:52

                              Et qu’est-ce qui sort du Fion ?? un Co-pet.... smiley


                            • Constant danslayreur 19 novembre 2012 12:55

                              Ne pas copéter plus haut que son fion


                            • sisyphe sisyphe 19 novembre 2012 13:06

                              L’UMP prend l’eau

                              Faut é-Copé disent les uns
                              Courage, F(u)illon, scandent les ôt’.

                              De par ma chandelle verte, c’est la merdre !


                            • hunter hunter 19 novembre 2012 12:32

                              Oui ou bien un duel à l’ancienne, dès potron-minet, sur le champ de Mars !
                              Au sabre ou au pistolet, du vrai spectacle quoi !

                              Avec diffusion en direct sur toutes les télés mainstream !!!!

                               smiley

                              be seeing you

                              H/


                              • LE CHAT LE CHAT 19 novembre 2012 12:55

                                aucun des deux n’arrive à la cheville d’un clemenceau !


                              • Pyrathome Pyrathome 19 novembre 2012 12:50

                                Les gugusses ont tellement triché qu’ils se retrouvent dos à dos.....
                                La démoncrassie selon ump.....un vrai théâtre de guignols !
                                Z’ont plus qu’à se foutre sur la gueule !!! Quelle délectation !! ah ah ah !!! smiley


                                • wesson wesson 19 novembre 2012 12:58

                                  Bonjour l’auteur, 


                                  Moi là, je doit avouer que je suis aux petits oignons...

                                  Que n’as-t’on pas lu de la part de l’auteur sur les querelles intestines au PS ... 



                                  • Pyrathome Pyrathome 19 novembre 2012 13:01

                                    Salut wesson,

                                    Et voilà ce que déclarait Dupont gnangnan :
                                    Qui aurait imaginé le spectacle de hier soir ? NDA a résumé la mort de l’UMP de manière chirurgicale : "L’incohérence de fond ... vient de jaillir au grand jour. Le résultat extrêmement serré ... vient du fait qu’il n’y a eu aucun débat d’idées ... Faute de se démarquer ... les militants ont dû les départager sur ... des petites phrases. Malgré une hyper-médiatisation ... Ils ont continué avec la même soupe décliniste de soumission à Bruxelles et à la chancelière Merkel. Lorsqu’on a deux frères jumeaux, il est bien difficile de les départager. Résultat : l’élection de gribouille tourne à la farce ... En 2002 et 2004 j’avais été candidat à la présidence de l’UMP. A l’époque j’avais été témoin de fraudes massives lors des élections ... Après 10 ans au pouvoir, on savait que l’UMP n’avait pas d’idées et ses dirigeants incompétents. Les Français découvrent ce soir qu’ils ne sont même pas capables d’organiser sereinement leur propre élection interne. Ce parti sombre dans le ridicule". .....

                                    UMP ?? a pu..... !! ah ah ah !!!


                                  • wesson wesson 19 novembre 2012 13:37

                                    Salut Pyra,


                                    C’est parfaitement clair.
                                    Sans déconner, et ça veut diriger la France ? On va quand même pas leur laisser les clé de la baraque !

                                    En tout cas, cela valide bien l’échec total de la stratégie Sarkozy. A vouloir rééditer l’aspiration des voix du FN, au final c’est l’UMP qui explose.

                                    Et demain, l’heure de comptes (également financiers, le parti étant techniquement en faillite et n’a dû son salut qu’à un prêt in extremis de 2 banques Françaises).

                                  • Pyrathome Pyrathome 19 novembre 2012 14:29

                                    le parti étant techniquement en faillite...

                                    Ah les cons !!! ils peuvent même plus demander l’aumône à leur ancien mécène Kadhafi puisqu’ils l’ont flingué.....

                                     


                                  • Andreï 19 novembre 2012 13:05

                                    La comédie dans toute sa splendeur.
                                    Nice par exemple : Il y eut 598 signatures mais plus de 1100 votes ? Le fantome de Tibéri est passé par là ?


                                    • sisyphe sisyphe 19 novembre 2012 13:10

                                      Bof
                                      A Nice, c’est pas les morts qu’ils font voter, c’est les vieux cloués sur leurs lits de grabataires..
                                      Estrosi fait le tour des Résidences en moto...


                                    • hunter hunter 19 novembre 2012 13:31

                                      Le « motodidacte » disait ce matin sur France Pravda Info, qu’il y avait eu des malaises dans les bureaux de vote de sa région, car les gens attendaient trop pour voter !

                                      A croire qu’ils étaient 15 millions ou quoi ?

                                      Ah vraiment, on est pas bien payés, mais qu’est-ce qu’on rigole.......

                                       smiley

                                      H/


                                      • Traroth Traroth 19 novembre 2012 13:58

                                        Entendu dans sa bouche sur France Info ce matin, répondant à la question du journaliste, qui était « quelle sera la place de Copé à l’UMP si Fillon gagne ? » : il a répondu « Sa place sera ce qu’elle doit être ». Je ne sors pas du contexte, ça s’est réellement limité à ça. Les politiques ont tendance à sortir des phrases creuses, mais je crois que là, il a battu le record, Estrosi...


                                      • Traroth Traroth 19 novembre 2012 13:56

                                        Il n ’y a que moi pour trouver que toute cette histoire ressemble fortement à du storytelling pour préparer le retour de Sarkozy ? « Le seul à pouvoir unir l’UMP » et « le recours de la France », je suis certain qu’on va l’entendre encore beaucoup cette semaine...


                                        • hunter hunter 19 novembre 2012 14:00

                                          Traroth,

                                          intéressante hypothèse en effet !

                                          A suivre.....

                                          H/


                                          • ZEN ZEN 19 novembre 2012 14:01

                                            Et le premier prix de l’humour revient à ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès