Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Union « nationale » libérale en marche !?

L’Union « nationale » libérale en marche !?

Des pressions fortes ont été exercées contre de nombreux députés de gauche pour qu’ ils votent le traité européen de mise sous tutelle du parlement.

Malgré cette pression, 70 députés de gauche, dont plusieurs socialistes, ont voté contre ce traité qui impose la règle d’or.

C’est la droite qui a sauvé la mise du gouvernement.

Avant même ce résultat, le ministère de l’Education Nationale a pris les devants en recrutant des enseignants contractuels hors statut de la Fonction Publique.

Recruter des enseignants fonctionnaires, cela engagerait « le budget de l’Etat pour quarante ans », c’est la réponse que fait donner le ministère à une délégation syndicale de Seine Saint Denis.

Ce qui se profile pour l’Education, va aussi toucher le secteur santé ou judiciaire.

Il faut obéir aux injonctions de l’Union Européenne, c’est à dire économiser

30 milliard en 2012, geler les investissements !

La droite jubile, Hollande va sur son terrain, et devient un bon agent du libéralisme.

La gauche du PS grogne et se pose des questions sur l’avenir d’une « opposition de gauche » dans un parti qui s’est intégré à la politique libérale.

Les associations et organisations d’éducation populaire qui défendent l’intérêt des familles dans les secteurs du logement, de la consommation et ceux qui luttent contre la précarité et la pauvreté ne vont pas baisser les bras.

Ils savent que les promesses faites ne seront pas tenues et qu’il faut reprendre le chemin du combat social dans la rue.

Evidemment que la droite et Sarkozy aurait fait pire, qu’ils auraient liquidé les derniers acquis sociaux et les services publics.

Nous ne regrettons pas d’avoir chassé Sarko !

Maintenant, il nous faut poursuivre le combat contre le traité et contre l’austérité avec le peuple grec, le peuple espagnol et le peuple portugais.

Rien n’est figé, rien n’est terminé, le combat continue !

Il faudra que la direction du PS clarifie sa politique ? Ou il change de cap, ou il construit une union libérale européenne des gouvernements contre les peuples !

Faudra t-il que le PS change de nom ???

Jean-François CHALOT


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • citoyenrené citoyenrené 10 octobre 2012 09:53

    @ l’auteur,

    ce serait plutôt « l’union nationale des députés libéraux »

    le parti socialiste est mort, vive le parti libéral

    petite « élite » coupée du bas peuple

    bon article,

     et oui, le PS devrait changer de nom...ils n’ont plus rien à voir avec le « socialisme » depuis qu’ils ont acceptés la doctrine sociale-libérale

    2 mots antinomiques, comme une lumineuse nuit, ce ps, des sociaux-traitres qui foncent dans « l’économie de marché »

    c’est toujours étonnant de constater l’efficacité de ces pièges sémantiques


    • curieux curieux 10 octobre 2012 14:35

      Je dirais plutôt PS, le « parti des salopards », ca leur irait mieux


    • hunter hunter 10 octobre 2012 10:35

      Tout ce résume à cette phrase de l’auteur : « Il faut obéir aux injonctions de l’Union Européenne, c’est à dire économiser »

      Donc, puisque nous ne sommes plus un pays souverain, mais une province du « machin », je pense qu’un gouverneur pour la France serait bien suffisant, (avec peut-être un « deputy », en cas de maladie ou mort du premier ; ils seront nommés par Barroso, bien entendu.) donc éliminons :

      1/ le Président
      2/ le gouvernement
      3/ les effectifs du Parlement de moitié, c’est largement suffisant pour une chambre d’enregistrement des diktats de Barroso et ses cochons de sbires.
      4/ Voire, on peut carrément éliminer l’institution parlementaire, après tout pourquoi jouer encore à la Démocratie, puisque de toute façon, celle-ci n’a jamais existé !

      Combien de centaines de millions économisés avec tout ça ?

      Be seeing you

      H/


      • FERAUD 10 octobre 2012 10:37

        Oui vius avez raison et j’aimerais que des militants du PS viennent expliquer comment on peut se dire de gauche et accepter d’être dans un machin qui n’est plus social et encore moins socialiste


        • hunter hunter 10 octobre 2012 10:52

          Feraud,

          Il va falloir du temps aux socialistes (ceux qui militent sincèrement et « y croient encore »), pour qu’il comprenne que le PS n’a de Socialiste que le nom !

          Ce n’est pas facile d’abandonner ses illusions et ses croyances.

          Il faut du temps

          Be seeing you

          H/


          • LE CHAT LE CHAT 10 octobre 2012 10:54

            cet article ne dit pas la vérité , les 70 NON à ce traité ne sont pas tous de gauche ,
            les 2 députés FN entre autres representant les millions d’électeurs souverainistes ont voté contre , tout comme Bompard et Dupont Aignan je pense , ainsi que certains UMP .
            En fait , il y a plus de français souverainistes que de français de gauche à être opposé à ce traité !


            • TSS 10 octobre 2012 14:20

              4 extrême droite +17 UMP= 21 souverainistes !

              70-21=49 de gauche donc plus de souverainistes,c’est evident... !!


            • LE CHAT LE CHAT 10 octobre 2012 15:24

              @tss
              si le système electoral était juste , il y aurait une centaine de députés FN pour voter non


            • Txotxock Txotxock 10 octobre 2012 11:24

              « La gauche du PS grogne et se pose des questions sur l’avenir d’une « opposition de gauche » dans un parti qui s’est intégré à la politique libérale. »

              Mais ça fait des années qu’elle grogne, qu’elle menace. Que ces petits soldats rêvent en secret de mutinerie et finissent toujours par suivre en promettant pour la prochaine occasion. Un peu comme nous avec l’insurrection à laquelle on préfère toujours son petit confort


              • CHALOT CHALOT 10 octobre 2012 11:28

                oui effectivement tous ne sont pas de gauche, j’en conviens ’ veuillez m’excuser Mr LECHAT)mais ils ne sont pas nombreux à droite et dans ce vote 20 députés socialistes ont sauvé l’honneur.
                Au fait, ils étaient à peu près le même nombre : 80 si je ne m’abuse à dire non en 40 à Pétain


                • LE CHAT LE CHAT 10 octobre 2012 11:35

                   légérement plus de députés dits de gauche que de droite pour voter les pleins pouvoir à Pétain en fait !

                  pour le traité voté hier , voici plus de précisions  , il y aussi le seul député Modem qui a voté contre , qu’en pense la Taverne ?


                • epicure 10 octobre 2012 21:31

                  Pour le non à pétain le SFIO ( socialistes ) était très largement représenté, dont léon blum.
                  Sur les 70, environ 60 à gauche et 10 qui n’ont pas une étiquette gauche/socialiste. Le SFIO représente environ la moitié des non.
                  Quand on regarde la liste des étiquettes de ceux qui ont voté oui et ceux qui ont voté non, il y a une grande différence.
                  Une chose à noter les non ont été surtout des député, alors que le sénat qui a été hostile au front populaire, et entrainé sa chute, est plus impliqué dans le oui. Le SFIO a environ 80 oui, sur 569 oui.

                  Il compter aussi les 38 députés SFIO qui n’ont pas pris part au vote.

                  Ce qui fait pour le SFIO 76 qui n’ont pas voté pour pétain, contre 80 qui ont voté pour pétain.

                  Donc ce ne sont pas les socialistes qui ont mis sur le trône pétain, même si tout le SFIO avait voté contre, pétain aurait eu les plein pouvoir.

                  Ce sont donc bien le centre et la droite qui ont emmené pétain au pouvoir.


                • Martha 10 octobre 2012 12:48

                  Tout le monde voit bien que cette loi va très vite entrainer l’anéantissement des ETATS, maintenant privés de moyens, donc de pouvoir de décision,et qu’ils vont-être plus que jamais aux mains du pouvoir financier.
                   Et cela après huit votes dits « démocratiques » !
                   2007 mise au pouvoir de N.Sarkosy et des fachos UMP. Et maintenant 2012, où nous assistons au même phénomène : c’est au tour de F.Hollande, avec une dictature à nouveau prévisible, du parti socialiste... Ce vote en est la première démonstration.
                   Comment en est-on arrivé là ?
                   Ce bipartisme malhonnête avec un pseudo « balancement », en utilisant cyniquement la politique du pire : Cinq ans inacceptables qui ont accouchés du traité de Lisbonne, de la dissolution dans l’OTAN et de la guerre facho contre la Libye.
                   Résultat : les Français révulsés, obnubilés par le « vote utile » mettent massivement la « gôche » au pouvoir et le premier résultat, on vient de le voir, c’est ce vote, massif, associé à celui de l’ UMP (un comble ! et en même temps la première démonstration de cette machination), dés la première rentrée parlementaire !
                   la France anéantie, en deux temps... Comment l’Etat va-t-il pouvoir exister, maintenant alors qu’il s’est privé de tous ses moyens ?
                   Qu’il s’agisse de ses ressources régaliennes privatisées ou de ses financements qu’il paie depuis le traité de Maastricht, au prix fort, aux mêmes intérêts, qui n’ont plus rien à voir avec ceux de la France, quels moyens d’agir restera-t-il à cet Etat croupion, devenu entièrement dépendant ?
                   Quand on connaît les méthodes de gangsters de cette puissance financière et ce qu’ils ont fait jusque là, on mesure la dimension de la trahison à laquelle on vient d’assister !...
                   


                  • Le péripate Le péripate 10 octobre 2012 12:56

                    On a beau avoir une bande d’extrémistes au gouvernement il s’en trouve toujours pour en rajouter dans l’outrance.
                    « L’austérité » ce sera une augmentation des dépenses. La novlangue socialiste corrompt tout ce qu’elle touche.


                    • TSS 10 octobre 2012 14:23

                      C’est con la schizophrénie ,vivre des aides de l’état tout en lui tapant dessus à tour de bras... !!


                    • Le péripate Le péripate 10 octobre 2012 16:14

                      Soyez moins allusif.


                    • joelim joelim 10 octobre 2012 12:59

                      Puisqu’ils ne changent pas de nom faisons-le pour eux !


                      Je propose :


                      - parti socialibéraliste


                      - parti socianéoconservatiste


                      Le premier traduit bien leur politique nationale. Le second leur politique internationale.


                      Ou encore :


                      - parti socio-sarkozyste


                      qui correspond bien à la réalité aussi. smiley 


                      • Constant danslayreur 10 octobre 2012 13:22

                        Joelim,
                        Parti Sans laisser d’adresse ?
                        Je sors !


                      • spartacus spartacus 10 octobre 2012 15:46

                        le PS,

                        C’est le Parti des Statutaires. 
                        Uniquement concentré sur son électorat de fonctionnaires.

                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 10 octobre 2012 15:02

                        Les socialistes dénonçaient naguère les députés « godillots » des partis gaullistes. La plupart d’entre eux sont devenus depuis les « godillots » de F.Hollande dont les rodomontades de campagne n’ont pas été suivies d’effet. Mais on s’y attendait...


                        • sirocco sirocco 10 octobre 2012 15:17

                          Cela dit, le problème n’est pas circonscrit à la France.

                          En Grande-Bretagne, vous voyez beaucoup de différences entre les politiques menées par les « Travaillistes » et les Libéraux ?...

                          En Italie, Monti fait-il le contraire de ce qu’aurait continué à faire Berlusconi ?

                          Et en Espagne, vous pouvez expliquer en quoi Zapatero ne peut absolument pas être comparé à Rajoy ?...

                          Il faut malheureusement se rendre à l’évidence : en Europe, les partis soi-disant « socialistes » qui arrivent au pouvoir ne sont tout simplement pas des partis socialistes. En gros, il n’y a plus guère qu’une seule forme de gestion politique dans nos pays.


                          • epicure 10 octobre 2012 21:34

                            Oui en fait c’est une dérive antidémocratique, où les partis de pouvoir donnent une apparence d’alternance.


                          • bel95 10 octobre 2012 15:48

                            Par curiosité, comment un internationnaliste peut il parler d’union nationale ???

                            Une contradiction de plus, historiquement plus un états (empire) s’étend plus la castre oligarchique impose sa tyrannie !!! la seule dimension contrôlable par le peuple est celle de nation, si elle repose sur des révolutions constantes, stabilisé par une supra-structure intégré par chaucun (coutume, tradition, famille etc...).

                            Votre idéologie vous force a un grand écart intenable pour vos faibles aducteurs (ici vos postulats de départs).


                            • CHALOT CHALOT 10 octobre 2012 16:35

                              Je ne fais pas de grand écart Bel 95
                              Ma référence à l’union nationale est un clin d’oeil critique à cette même union nationale qui a conduit à la boucherie impérialiste il y a 100 ans, c’était le début de cette constitution.
                              Mes amis étaient internationalistes
                              Pourquoi entre guillemets national : c’est parce que ce n’est pas l’alliance nationale à proprement dite mais celle de tous les puissents et riches entre eux ?
                              J’espère vous avoir rassuré.


                              • Soi même Soi même 11 octobre 2012 00:47

                                 Cela me rappel comment des députés du Front Populaire on votez les pleins pouvoir à Pétain , cette affaire !


                                • superyeti superyeti 12 octobre 2012 18:27

                                  Terra Nova, la boite a penser libérale du PS a fait des émules ; pour moi désormais, il y a gauche plus qu’une seule force qui est anti-capitaliste, en face le courant capitaliste et pro-européen regroupant le PS, les centristes, l’UMP et le FN, on peut rajouter la grande majorité des médias, un bon nombre de syndicats dit réformistes, le MEDEF, CGPME.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès