Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’UPR demande une enquête sur les centaines de millions d’euros (...)

L’UPR demande une enquête sur les centaines de millions d’euros versés par les Français à l’Ukraine, via l’UE

L’UPR demande une enquête officielle sur l’utilisation finale très précise des 120 millions d’euros versés par les contribuables français – via la Commission européenne – au régime de Viktor Ianoukovitch et sur les centaines de millions d’euros que le gouvernement compte désormais verser au nouveau régime putschiste.

L’UPR rappelle que, depuis son élection – le 7 février 2010 – et jusqu’au 20 novembre 2013, c’est-à-dire pendant 3 ans et 9 mois, le président ukrainien Ianoukovitch a été jugé par tous les dirigeants euro-atlantistes – et notamment par les dirigeants français Nicolas Sarkozy et François Hollande – comme un homme si respectable et partageant à ce point les “valeurs” de l’Occident qu’ils l’aidaient par des financements massifs à faire entrer son pays dans l’UE et dans l’OTAN.

L’Union européenne a en effet versé 2,5 milliards d’euros de subventions à l’Ukraine depuis 1991 et ce soutien financier massif s’est encore accru pendant la présidence de Viktor Ianoukovitch. Au cours des seules années 2011-2013, la Commission européenne a versé 470,1 millions d’euros à l’Ukraine au seul titre de la “politique européenne de voisinage” (PEV).

Les fonds dits “européens” étant en réalité payés par les contribuables nationaux, on peut estimer à environ 120 millions d’euros le montant total que les contribuables français ont ainsi versé, via l’Union européenne, au régime de Ianoukovitch de février 2010 à février 2014.

otan

Message de félicitation adressé le 12 février 2010 par le Secrétaire général de l’OTAN à Viktor Ianoukovitch à l’occasion de son élection à la présidence de l’Ukraine. [ source ]

Lors du sommet UE-Ukraine tenu à Bruxelles le 25 février 2013, le président Ianoukovich était encore présenté par les dirigeants de l’UE comme un homme éminemment fréquentable…[ source ]

L’UPR rappelle par ailleurs que c’est la décision, prise le 20 novembre 2013 par le président Ianoukovitch, de renoncer aux projets d’accords avec l’Union européenne et l’OTAN, qui a déclenché la crise dans laquelle s’enfonce l’Ukraine.

Ce revirement résultant de la décision du président Vladimir Poutine d’augmenter considérablement l’aide financière russe aux dirigeants ukrainiens, les dirigeants euro-atlantistes ont réagi comme des truands. Furieux de constater que la politique du président Ianoukovitch consistait tout simplement à s’offrir au plus offrant, ils ont soudain dénoncé haut et fort la corruption d’un régime dont ils avaient été jusqu’alors les principaux corrupteurs.

Dans la foulée, ils se sont soudain avisés que le régime ukrainien était infréquentable parce qu’il violait les droits de l’homme, et les services de Washington ont fomenté un coup d’État de toutes pièces pour installer à Kiev une équipe gouvernementale entièrement à leur botte.

La conversation téléphonique secrète – révélée au monde entier par les services russes – au cours de laquelle Mme Victoria Nuland, Sous-secrétaire d’Etat américaine, indique à l’ambassadeur américain à Kiev Geoffrey Pyatt quels doivent être les nouveaux dirigeants ukrainiens choisis par Washington, retire tout doute quant à la réalité de ce complot.

Dans ces conditions  :

  • 1°) L’UPR demande à François Hollande d’avoir la décence de ne pas invoquer les grands principes démocratiques au moment où il soutient le coup d’État mené par Washington contre le président démocratiquement élu Ianoukovitch, dont la popularité en Ukraine était d’ailleurs supérieure à celle de François Hollande lui-même en France.
  • 2°) L’UPR demande qu’une enquête parlementaire officielle, s’appuyant sur Interpol, présente aux Français à quoi ont précisément servi les quelque 120 millions qu’ils ont versés – via la Commission européenne – au régime du président Ianoukovitch depuis février 2010, et cela avec le plein assentiment des présidents Sarkozy et Hollande.
  • 3°) En ces temps de rigueur budgétaire implacable, l’UPR demande enfin que le gouvernement précise aux Français le montant exact de l’aide nouvelle qu’il s’apprête à déverser, toujours au nom de sa quote-part dans l’Union européenne, aux nouveaux dirigeants putschistes ukrainiens choisis par Washington.

Pour que les citoyens français comprennent comment sont utilisés leurs impôts, l’UPR demande que le montant de cette nouvelle aide française à l’Ukraine sous domination américaine soit traduit en équivalent de postes d’enseignants, d’agents hospitaliers et de policiers supprimés pour cause de déficit excessif.

 

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 7 mars 2014 08:38

    Petits arrangements entre mafieux tout simplement... !


    • zygzornifle zygzornifle 7 mars 2014 09:23
      « les centaines de millions d’euros versés par les Français à l’Ukraine » Faudrait savoir déjà si l’argent est bien arrivé la bas et combien et dans ce cas combien à été détourné....il reste du temps à l’UE pour éditer des fausses factures et arroser des témoins...

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 09:26

         Poutine prévoit un pont reliant la Crimée à la Russie.

        Pendant ce temps, Washington augmente son soutien militaire à la Pologne et aux pays baltes. , et roule les mécaniques en envoyant des F15 pour surveiller l’espace balte.

        Les USA feraient mieux de s’occuper de l’économie américaine dans les choux.
        Détroit est en faillite et collectionne les maires corrompus.
        Le chômage est bien plus élevé que ne le disent les chiffres officiels et « la dette américaine va engloutir le monde entier. »

        La situation économique dans la zone euro ne vaut guère mieux.

        La déflation menace.

        De nombreuses voix s’élevaient devant l’augmentation de la dette sous Sarkozy, mais Hollande ne fait pas mieux.

        La France, sous tutelle budgétaire, va emprunter 174 milliards d’euros en 2014.

        Heureusement, notre Ravi de la crèche, adepte de la méthode Coué, nous l’assure tous les matins, « la crise est derrière nous ! »

        C’est donc le bon moment pour faire entrer un pays de plus dans l’ UE, surtout s’il est en faillite...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 10:19

          Démosthène,
          Je ne suis pas sûre que vous compreniez ce que je vais expliquer, mais comme vous êtes supérieurement et puissamment intelligent, je vais essayer modestement quand même.

          Pour transformer l’ UE en Europe sociale, ce sont tous les Traités qu’il faut changer, puisque ceux-ci ont été mis au point dans l’intérêt de la finance et des multinationales. Ce n’est pas juste quelques virgules à changer, ici ou là.

          Pour changer les Traités européens, il faut l’accord unanime des 28 pays en même temps. Article 443-3 IV. « Un seul pays peut s’opposer à toute modification ».

          Donc, par exemple, il faut que les 28 pays aient tous, en même temps, un gouvernement « Front de Gauche », au hasard...

          Ce qui risque de prendre un certain temps, pour ne pas dire un temps certain, et comme disait Keynes, à long terme, on sera tous morts ! La probabilité d’avoir 28 pays FDG en même temps est égale à 0.
          C’est la 1ere raison qui rend votre projet totalement utopique.

          Mais admettons que cela arrive. L’Allemagne par exemple, ne trouve que des avantages à l’ UE. Si elle en sort, le mark sera 30% plus fort et plombera ses exportations. Pourquoi voulez-vous que les Pays Bas, l’ Allemagne ou l’ Autriche votent pour d’autres Traités ?

          Il est bien plus rapide et plus simple de sortir de ce machin et de signer d’autres accords de coopération, sur d’autres bases, avec certains pays européens, et avec d’autres, la Chine, le Venezuela, la Tunisie, le Vietnam ou la Bolivie...

          Mais peut-être que pour vous, il n’y a pas urgence, on peut attendre un siècle ou deux...


        • Antoine Diederick 7 mars 2014 14:09

          si le projet européen avait abouti en Europe puissance, nous aurions une place financière européenne forte, nous aurions une armée européenne effective, nous aurions des gouvernement qui à travers leurs parlements respectifs collaborent ....etc

          mais là maintenant c’est un pot pourri ...

          bon je file, très intéressant mais faut vaquer.


        • joelim joelim 7 mars 2014 19:17

          Quelle est la probabilité d’être dévoré tout cru pour le premier pays qui quittera l’ UE ?
           
          200 %


          Non. La probabilité est très faible. Les financiers ne voudront pas se tenir éloignés du gâteau commercial (il y en a évidemment un) de la France. Ne pas tomber dans une mentalité de « badabœuf » (consulter démosthène pour le mot). smiley 

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 19:51

          Démosthène,
          Quel charabia !
          Selon vous l ’UE nous protège, mais de quoi ?
          Du chômage ? du patronat ? des petits boulots ? de la fin des services publics et de la sécurité sociale ?

          Chiffres Eurostat :
          * 120 millions d’européens sont menacés par la précarité.
          * 50 millions vivent dans un foyer où personne ne travaille.
          * 43 millions n’ont pas les moyens de se nourrir correctement.
          * au moins 4 millions sont sans abri.

          Des fois que vous auriez quelques trous de mémoire, voici ce qu’était la situation économique de la France il y a 40 ans.


        • Timo92 8 mars 2014 08:41
          Joseph Stiglitz et Paul Krugman, prix Nobel d’économie : « les premiers qui quitteront l’euro s’en sortiront le mieux »

          En quoi sortir de l’UE nous isolerait ? N’est-il pas possible de signer par la suite des accords commerciaux avec ces pays ou d’autres ?
          L’Union Européenne n’est rien d’autres qu’une multitudes de contraintes nivelant des économies au combien différentes au grand malheur des contribuables, et d’une quantité enormissime de bureaucrates non élus incompétent où la France n’est représentée que par une infime partie d’entre eux, bien loin en comparaison à l’investissement de notre pays dans le classement des pays membres.

        • Sylvain62 7 mars 2014 12:13

          En tout cas votre réaction est un bel exemple de bêtise. « Populisme », « démagogie » et on en passe, et des meilleurs. Autant de termes employés par les communicants qui n’ont rien à rétorquer sur le fond.


        • Loick22 7 mars 2014 13:46

          pour vous Souveraineté Nationale ? ça doit etre un gros mot !

          Connaissez vous l’article 49 du TUE ?
          Comme tout traité international , c’est l’article qui permet une sortie négociée du traité !
          donc de l’UE !
          dans l’attente de vous lire , cordialement .
          Loick.

        • politzer politzer 7 mars 2014 16:30

          salut


          Laissez tomber c est un (mauvais) troll , un imposteur stipendié ou un crétin profond ; pas de quoi se fatiguer à répondre à ces niaiseries de comptoir !

        • Venceslas 7 mars 2014 22:26

          C’est quoi le populisme ? Se préoccuper de l’avis du peuple ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 10:00

          Alors Démosthène, on a oublié les discours patriotiques et anti-impérialistes de Chavez ? « Leçon de Chavez à l’ Empire »

          Démosthène fait semblant de confondre le patriotisme de ceux qui aiment leur pays et le nationalisme, qui est la détestation du pays des autres, avec sa guirlande bleu marine de propos racistes et xénophobes dansant dans les bals viennois ?

          On voit bien l’utilité de l’existence du FN pour salir toute idée de souveraineté. Le FN est bien le couteau suisse du système. S’il n’existait pas, Mitterrand l’aurait inventé...

          Démosthène essaye d’amalgamer l’ UPR au FN, comme Moscovici traite Jacques Sapir d’économiste d’extrême-droite...

          Exemple de citation de Jacques Sapir : « Avec l’euro, les dirigeants européens mènent une lutte des classes qui ne dit pas son nom, et qui conduit à sacrifier les salariés au profit des rentiers ».

          C’est-y pas une citation de facho ? Bien sûr que oui, puisque Sapir veut sortir de l’euro, c’est qu’il est facho.
           
          Démosthène doit aussi détester Poutine qui a déclaré en 2007 dans son discours de Munich que « le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington n’avait aucun avenir et que ce qui compte, c’est le principe consacré de la souveraineté nationale »....


          • Antoine Diederick 7 mars 2014 13:41

            a Démosthène,

            sans vouloir défendre Fifi, assez grand(e) pour se défendre.

            a propos des politiques économiques, croyez-vous seulement qu’en Europe tous les pays confondus, elles soient bonnes ....perso, je crois pas qu’elles le soient...


          • Antoine Diederick 7 mars 2014 14:04

            qui sont les fascistes ?

            ceux qui serrent les mains d’autres fascistes ou ceux qui ne vont pas au rendez-vous des fascistes....parce que si je vois bien, il y a plein d’officiels qui vont voir des fascistes se pavaner au nom de la liberté...

            les points Godwin valsent en ce moment

            c’était la maladie d’Avox il y a quelques années, cela est fini....


          • politzer politzer 7 mars 2014 16:32

            Mais justement Mitterrand l a inventé ! lol en introduisant la proportionnelle pour diviser les droites ! 


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 17:44

            démosthène,
            Fallait dire d’entrée que vous étiez allergique au programme du Conseil National de la Résistance, l’ UPR aurait évité de le copier !


          • Timo92 8 mars 2014 08:55
            1. Défendre l’indépendance politique et économique de la nation

            2. Rétablir la démocratie la plus large

            3. Établir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État et des puissances d’argent

            En quoi est ce du vent ?

          • Vipère Vipère 7 mars 2014 10:20

            Le commandant CHAVEZ dans un discours où il tient des propos qu’aucun dirigeant de la planète n’a osé tenir contre l’Amérique et son impérialisme :

             http://www.youtube.com/watch?v=tRYWYQwNDB4 smiley

            Melenchon à côté, en est au baba du révolutionnaire !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 11:17

              Vipère,
              Merci pour la vidéo, je ne la connaissais pas.

              L’anti- impérialisme n’est certes pas la qualité première de l’ami Méluche, sauf pour les accords transatlantiques. Il préfère diaboliser le FN que de s’en prendre à Washington et défendre la souveraineté.

              Le traducteur français des discours de Chavez disait que le FDG trahissait Chavez en ne parlant jamais ni de patriotisme, ni de religion comme Chavez le faisait sans cesse.


            • lejules lejules 7 mars 2014 19:48

              en tant que français il y a fois ou je me demande si je ne suis pas russe ou sud americain



            • Martha 7 mars 2014 10:29

               De la part d’un inspecteur général des finances, ce n’est pas rien.

               F.Asselineau insiste sur l’importance d’avoir des hauts fonctionnaires intègres, attachés à l’esprit de vérité : ils sont là pour défendre la Nation et le principe de transparence.
               C’est vital, restaurer l’honnêteté intellectuelle et la rigueur morale c’est redonner à l’Etat sa vigueur.

               Là, en plus, c’est un moyen de prouver qu’il y a eu une machination au plus haut niveau et que comme pour la Syrie il y a un total manque de franchise de nos décideurs. Et d’’autre part que la propagande médiatique mensongère fait partie du plan.
               C’est grave.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 11:31

                Voici un texte très pessimiste sur l’ Ukraine de Paul Craig Roberts.
                Traduction Google.
                Pessimiste pour les Ukrainiens, puisque le pillage de l’Ukraine va commencer comme en Grèce.

                Pessimiste parce qu’il pense que nous allons vers une guerre nucléaire.


                • Antoine Diederick 7 mars 2014 13:56

                  c’est la grande peur la bombe....mais imaginez que quelqu’un la tire....non, je ne crois pas qu’ils iront aussi loin.....s’il le font les européens vont se soulever dans une indignation qui sera fatale au système en place.

                  d’autre part, aux usa, même dans le discours de Craig Roberts, au final, ce serait Putine qui déclencherait l’attaque atomique. Ce qui revient à dire, que c’est lui le prédateur.

                  Faut pas oublier que Putine a repoussé les initiatives des entreprises US en Russie, sur les industries jugées stratégiques pour le pays par les russes.


                • Vipère Vipère 7 mars 2014 11:59

                  Fifi

                  « Patriotisme » semble un mot obscène aux yeux des politiciens contemporains, de sorte que l’on ne les entendra jamais en faire usage.

                  « l’ami Merluche » était un faux ami des français aux yeux du Commandant qui avait une connaissance de l’humain au-delà de ce que Mélenchon pouvait imaginer, il tenait à tort Ugo CHAVEZ pour un ignorant des roueries politiciennes, alors qu’il lisait en eux comme dans un livre ouvert !

                  Dans sa prison, cet homme simple s’est instruit, et a perfectionné sa vison du monde, par la lecture notamment des philosophes, et sans doute aussi par la spiritualité... et il voyait Mélenchon comme un politique ordinaire, sans envergure...


                  • Sylvain62 7 mars 2014 12:05

                    Exigence légitime et de bon sens mais qui, dans le contexte actuel, risque de rester lettre morte. En effet nous assistons à un conflit financé par nos sous, avec nos représentants qui comme à leur habitude, agissent en roue libre, enfin, dans la droite ligne de la politique états-unienne.

                    Le consentement à l’impôt en France est d’ores et déjà fragilisé en France, alors si en plus nos finances servent à appuyer et cautionner des putsch politiques à l’étranger sans aucune consultation du peuple...

                    Non c’est « nous décidons, vous payez » et tant pis si dans la foulée on apporte du grain à moudre à l’extrême droite ukrainienne. 

                    • PhilVite PhilVite 7 mars 2014 12:33

                      L’U.E est totalement, schyzophrénique, elle vient de mettre la France sous surveillance renforcée pour - entre autre - sa dette et son déficit public excessifs (http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-commission-europeenne-place-la-france-sous-surveillance-renforcee_1497518.html), mais elle s’engage à aider l’Ukraine à hauteur de 11 milliards d’euros (http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-abracadabra-l-ue-debloque-11-milliards-d-euros-05-03-2014-1797973_24.php).

                      « Cette aide s’étalerait sur plusieurs années. Elle provient du budget et des institutions financières de l’Union », explique José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne"

                      Sachant que la France n’a plus une thune et qu’elle devra emprunter toute sa cote-part, j’aimerai bien qu’on m’explique l’effet de cette décision sur l’état des finances de la France.

                      L’U.E, tu la quittes, ou elle te tue !


                      • Antoine Diederick 7 mars 2014 13:39

                        c’est tout de même incroyable, durant toute la guerre froide avec l’équilibre de la terreur dont nous européens avons supporté le poids, il n’y a eu aucun conflit réel malgré les menaces...

                        le mur de Berlin tombe....et là les emmerdes commencent....


                        • Loick22 7 mars 2014 13:54

                          Tout à fait d’accord , c’est la menace de la « guerre totale » qui a calmer tous ces va-ten-guerre et pas l’hypothétique poids politique d’une Europe unie !!!


                          • Bubble Bubble 7 mars 2014 15:03

                            A t’on un lien vers cette conversation téléphonique interceptée pas les services russes ?


                            • Luc le Raz Luc le Raz 7 mars 2014 17:59

                              Puisqu’on vous dit que c’est secret ! smiley


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 18:00

                              Luz le raz,
                              C’était secret.


                            • Bubble Bubble 8 mars 2014 08:08

                              Fifi Brind_acier, merci bien. Ce genre d’infos prises « en flagrant délit » sont bien plus convaincantes que celles qui arrivent 6 mois après comme ça a été le cas pour la Syrie, et de fait plus diffusables. 


                            • HELIOS HELIOS 7 mars 2014 17:12

                              mais oui « Jouyeuseté », c’est scandaleux, c’est surtout mafieux... mais au final, ce qui est le plus choquant, c’est que sachant tout cela, les electeurs continuent a voter pour lui (et pour les autres) en se pinçant le nez devant les candidat du FN qui veulent changer tout cela....


                            • Luc le Raz Luc le Raz 7 mars 2014 18:13

                               « + de 30.000 euros par mois  » soit 1 000 000 € en 3 ans. Quand on sait que pour gagner ce million, un smicard est obligé de travailler plus de 70 ans pour atteindre ce niveau...
                              Le pb, c’est que Bertelone n’est pas le seul ! smiley


                            • 1984 7 mars 2014 18:14

                              « les candidat du FN qui veulent changer tout cela.... »

                              C’est beau la naïveté mais c’est con !


                            • HELIOS HELIOS 7 mars 2014 19:20

                              ... peu importe, quand on a faim, on mange ce qu’il y a !

                              Actuellement, mon objectif et je pense que tous ceux qui sont comme moi le partagent, c’est de virer la clique actuelle au pouvoir.
                              Qu’importe le candidat, l’essentiel c’est d’é-li-mi-ner !

                              Pour chaque candidat PS/UMP/Vert eliminé et remplacé - par un FN ou un sans etiquette - ce sera une petite victoire pour la democratie.

                              Nous auront alors 4 ans pour apprecier la probité et le devouement de ceux qui se retrouvent en poste. Il sera temps, lors des prochaines elections de les virer s’ils n’ont pas respecté leurs engagements et l’esprit dans lequel ils ont été choisi.

                              Parler, au nom du FN, donner un jugement, alors qu’ils n’ont jamais étré au pouvoir c’est faire des proces d’intention, au mieux, sinon de la calomnie.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 mars 2014 19:57

                              Hélios,
                              « Virer la clique au pouvoir », certes !
                              Faut regarder d’un peu plus près quand même !

                               « Virons Sarkozy ! » C’était le principal argument du FDG pour appeler à voter sans condition pour Hollande. T’as qu’à voir le résultat...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès