Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’usine à gaz française face à la pandémie

L’usine à gaz française face à la pandémie

Qu’arrivera-t-il à la rentrée lorsque nous seront passés en France au niveau 6 de l’alerte ? Et bien, il y a des forts risques que personne ne puisse évaluer les stocks de produits de santé constitués en cas d’attaque terroriste ou de pandémie. Stocks introuvables, produits périmés, la liste des ennuis à prévoir est longue en raison de l’usine à gaz administrative mise en place et qui s’avère en-dessous de l’enjeu. C’est un rapport de la commission des finances du Sénat publié le 24 juillet qui le dit en des termes choisis pour ne pas affoler la population.

Où sont les stocks ? Combien sont mobilisables et utilisables ? Autant de questions qui resteront sans réponses malgré l’imminence du danger potentiel.
 
Concours d’euphémismes, de litotes et de codification en langue de bois technocratique pour calibrer avec la plus grande précaution le message et ne pas créer de panique. Mais le rapport rédigé par Jean-Jacques Jégou dit tout, et il est très clair : on ne sait pas vraiment où sont les stocks, combien il y en a, s’ils seront mobilisables ; ils sont parfois atteints par la péremption et enfin les responsables et les administrations n’ont pas fait leur travail.
 
D’abord, l’Eprus. Cela ne vous dit rien ? Normal, on vous cache tout ! C’est l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus), un machin créé en 2007 supposé anticiper les risques de terrorismes et de pandémies et à y faire face, supposé aussi faire mieux que le ministère de la Santé pour gérer le stock mis en place à partir de 2001 (hypothèse d’une attaque terroriste à caractère sanitaire).
 
Voici en quels termes prudents, le rapport dénonce la gravité de la situation :
 
"Des problèmes de gouvernance ont retardé la mise en place de l’Eprus" : en fait, lenteur dans la mise en place, communication défaillante avec la direction générale de la santé, mauvaise articulation avec les autres agences sanitaires... Traduisez : "c’est le foutoir complet au ministère et au sein de ce machin (l’Eprus).
 
Le rapport relève aussi des conditions de gestion du "stock national santé" qui laissent à désirer, notamment en matière de conservation des produits de santé. Dois-je aussi traduire ? Non, vous aurez compris...Pour parler plus concret : Jean-Jacques Jégou dit avoir vu du Tamiflu stocké en pleine chaleur « sous des toits de fibrociment ».
 
La question de la péremption se pose aussi avec acuité : la moitié des stocks de masques de protection de type FFP2 sont dépassés mais seraient encore néanmoins utilisables. C’est comme les yaourts quoi.
 
Enfin, le rapport dénonce une anomalie qui était plus que prévisible : deux circulaires (1) incitant les maires à constituer de stocks de matériels (masques par exemple). Tiens donc, des circulaires non appliquées par les collectivités territoriales qui ne sont plus liées par les circulaires depuis la Décentralisation ? Comme c’est curieux ! Sachant que ces documents n’ont aucune force normative et ne s’imposent pas aux collectivités décentralisées ! En outre, cette paperasserie sans effet ne fait qu’"inciter" les maires ("on ne vous commande pas mais si vous pouviez...mais faites comme bon vous semble puisque c’est vous qui décidez..").
 
En réalité, l’Etat aurait dû prendre toute sa part de responsabilité face aux risques potentiels. Mais, il ne pense qu’à se désengager au maximum de ses missions. Alors où se trouve encore le souci de protection des citoyens ?
 
Par ailleurs, le rapporteur Jean-Jacques Jégou estime qu’en dépit de ces deux circulaires, "l’information et l’association des collectivités territoriales sont encore insuffisantes". Or, ceux qui travaillent dans les collectivités savent bien que les circulaires ne sont pas lues ou fort peu.
 
[ (1) (circulaire du 20 janvier 2006 relative à l’action des maires dans la gestion d’une crise sanitaire majeure, circulaire du 10 avril 2008) ]
 
Non seulement l’Etat s’est désengagé mais, comme souvent en France, on a "saucissonné" les compétences : les stocks des collectivités locales ainsi que ceux des ministères ne relèvent pas de la compétence de l’Eprus. Les responsables de ces stocks ont naïvement répondu à la mission d’information du Sénat qu’ils ignorent tout de leur quantité et de leur volume. Kafkaïen ? Courtelinesque ? Non : inquiétant.
 
Le rapporteur spécial use d’une litote pour décrire cette situation criante de chienlit : "inégale mobilisation des services déconcentrés et des collectivités territoriales".
 
Malgré tous ces éléments inquiétants, le sénateur centriste tient à replacer le sujet sous l’angle financier puisque c’est la Commission des finances du Sénat qui est à l’origine de ce rapport d’information. Jean Arthuis, président de cette commission, fait remarquer que "du fait d’imperfections d’organisation et de fonctionnement, le coût budgétaire risque d’être supérieur à ce qu’il aurait pu être si le dispositif avait été parfaitement coordonné et réglé".
 
Lien vers le communiqué de presse du Sénat du 22 juillet.
Le site du machin (vous n’y trouverez rien d’utile)
Le rapport

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 27 juillet 2009 11:25

    A Agoravox : merci de ne pas publier aujourd’hui le 3ème article que j’ai rédigé et de le garder en réserve pour demain (je l’ai soumis hier juste pour le sauvegarder car on ne sait jamais avec l’informatique...).



    • franck2009 27 juillet 2009 12:27

      Bah...il y a de fortes chances que H1N1soit ’ une grippe comme les autres ’ ( Bernard Debré )....elle tuera probablement autant de monde en France ( 2000 par an je crois ). Et il est hors de question qu’on me l’inocule sous prétexte de vaccination. j’ai perdu toute confiance dans notre système de santé depuis l’affaire dite du sang contaminé. De toute façon je tombe jamais malade et j’ai peur des piqûres !


      • Paul Cosquer 27 juillet 2009 13:00

        Atention ! L’enjeu est plus large que la seule question de la grippe porcine (relisez l’article). Il s’agit de façon plus générale, de nos stocks face aux pandémies de toutes origines y compris terroristes. Or, nous ne sommes pas du tout préparés.


      • franck2009 27 juillet 2009 20:27

        Alors là moi je dis que si guerre bactériologique, on aura jamais assez des différentes parades ( vaccins ...combinaisons ) , je crois plus rationniel de vivre avec ce risque, et sans le sacro-saint principe de précaution qui nous entrainerait rapidement dans la spirale du tout supect et tous suspects avec alopsi à la clef....je reste zen *


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 juillet 2009 12:30

        Paul,

        Nos mairies restent perplexes face à la circulaire leur demandant d’acheter des masques, même dans les campagnes reculées. Le syndrome grippe aviaire a fait des siennes et les chats échaudés craignent désormais l’eau froide. Le mieux que vous ayez tous à faire est de vous constituer vous même votre masque en forme de Burka artisanale et venir le tester sur la voie publique le neuf septembre...http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-politique-contrarienne-58538

        Il faut contrarier cette politique. Tous à vos mairies !


        • Paul Cosquer 27 juillet 2009 12:57

          « Circulaires : y’a rien à voir ! »
          Le port de la burka obligatoire ?
          Bas les masques si la grippe passe
          et tous à vos mairies...Christmas !


        • Pyrathome pyralene 27 juillet 2009 13:12
          D’abord, l’Eprus. Cela ne vous dit rien ? Normal, on vous cache tout ! C’est l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus), un machin créé en 2007 supposé anticiper les risques de terrorismes et de pandémies et à y faire face, supposé aussi faire mieux que le ministère de la Santé pour gérer le stock mis en place à partir de 2001 (hypothèse d’une attaque terroriste à caractère sanitaire)......
           
          Mais quels pays ont un programme de guerre bactériologique ??..........hein ?....

          • franck2009 27 juillet 2009 20:33

            nous sommes bien d’accord....en cas de catastrophe naturelle ( raz de marée sur Nice ), de guerre nicléaire, de guerre bactériologique nous serions balayés ....le terrorisme il faudra vivre avec....ben un peu comme avec la maladie, la mort, les crise économiques, les accidents d’avion et de voiture. Les risques le plus grand étant le chantage à la sécurité, la désinformation, et le tout-sécuritaire.

            moi j’ai peur de rien de toute façon.....


          • JL JL 27 juillet 2009 13:35

            Bonjour, vous dites : « Concours d’euphémismes, de litotes et de codification en langue de bois technocratique pour calibrer avec la plus grande précaution le message et ne pas créer de panique. »

            Knock aussi, usait de circonlocutions, pour ne pas « paniquer » ses patients.

            Vous dites : "C’est le foutoir complet au ministère et au sein de ce machin (l’Eprus). »

            Cela me fait penser à ce que l’on a observé lors du passage de l’ouragan Katrina : il est logique que lorsqu’on réduit tous les budgets qui ne  servent pas à « protéger la minorité riche contre la majorité », on est complètement démuni lorsqu’une catastrophe sanitaire ou écologique se produit.

            Je crois que tout ça c’est des rodomontades qui présentent  le double avantage de faire croire à la majorité qu’on prend soin d’elle tout en gérant les intérêts de la minorité riche : en somme, l’Etat assure  la pub des labos pharmaceutiques et en plus, avancera l’argent des contribuable pour écouler les stocks.


            • jak2pad 27 juillet 2009 15:46

              j’aime bien l’article, et vos articles en général.

              J’aimais bien aussi vos interventions sous votre ancien masque vénitien...vous savez, ceux qui ne cachent à peu près rien...

              mais pourquoi diable vous présentez-vous comme « démocrate et breton » , quel rapport, et quelle signification :

              démocrate, ça ne veut pas dire grand’chose, car presque tout le monde l’est, de Bush à Poutine inclus, en passant par AhmadiNedjab, le Grand Duc du Luxxembourg et sa fille Rosa, Moubarak et Barack tout court,....

              Le seul qui ne s’en vante pas, c’est Benediktat, mais qu’est-ce que ça prouve, comme appellation ?

              Et Breton, c’est quoi ? une AOC ?

              Vous êtes donc un représentant un sous-groupe de la population mondiale, de conviction démocrate, comme 5 milliards de gens au moins, et Breton de surcroît, comme 20.000 Armoricains de pure souche celtique.

              Sacré Celtiqueur !

              Mais l’article est bon, vieille Taverne !







              • Paul Cosquer 27 juillet 2009 16:57

                « Démocrate et breton », c’est pour me situer. C’est mon nouveau masque vénitien qui cache le reste. Breton du MoDem si vous préférez.

                Taverne : celtique nerveux.
                Sarkozy : c’est l’tic nerveux.

                Donc démocrate, pas pareil vous voyez bien.


              • Ensor 27 juillet 2009 20:52

                Cette grippe, c’est l’arbre qui cache la forêt de la crise financière et sociale qui est devant nous.


                • fred 27 juillet 2009 21:48

                  Votre pays (de cons depuis 2007) est celui qui a dépensé le plus pour les « vaccins » à 2 balles. plus de 100 millions d’euros.

                  Petit rappel de mon dernier commentaire :

                  Moi j’ai une autre version qui fait froid dans le dos aussi.

                  2 choses m’étonnent :
                  1. Sanofi - AVnetis en mars 2009 : visite de Sarkozy poru créer AU MEXIQUE une usine de vaccins contre... la grippe pandémique (2 mois avant le début des pbs au Mexique : http://www.lepost.fr/article/2009/07/17/1624126_grippe-h1n1-sanofi-aventis-sarkozy-que-savaient-ils-qu-ont-ils-fait.html)
                  2. Les liens de Sarkozy avec Bio Tech, une affaire révélée dans le cadre de l’« Archae de Zoé » (http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article3244).

                  Ce qui prouve que votre cher Président a des dons de Madame Irma et un intérêt marque pour le pharmaceutique.

                  Qu’est-ce que je le déteste votre nain. Comme vous avez été cons de l’élire.


                  • curieux curieux 27 juillet 2009 23:04

                    Je ne comprends pas. Connaissez-vous « la terreur fabriquée » ? C’est ce que vous faîtes. Les virus mutent si on les fait muter. La rage , la peste, le cholera ont-ils mutés ? L’attaque terrorriste ? Qui va l’organiser ? A part ceux qui ont organisé le 11/9, je n"en vois pas beaucoup d’autres(vous savez, ceux qui ont presenté l’anthrax à l’ONU). Dans ce cas, il n’y aurait pas grand chose à faire. Vaudrait mieux lutter contre ces terroristes


                    • Lucrezia 28 juillet 2009 09:26

                      On verra bien comment vous régirez lorsqu’on comptabiliser des milliers de morts à cause la grippe qu’elle soit classique ou H1N1 !?


                      • paul muadhib 28 juillet 2009 10:42

                        a) Mort et vie sont indissociables.liées l’une a l’autre.l’humain refuse l’un..il lui manque une part de lui même..il n’est pas réellement vivant ,enfin pas plus qu’un roulement a bille.
                        b) sachant que les gens de pouvoir se tapent de leur congénères quelle confiance leur accorder ?
                        c) quels sont les états qui tirent le plus profit de ces situations ? depuis 1 siècles et + si le cœur vous en dit ?
                        d) que fait la police ?
                        e) terrorisme =terreur...quels états vous font le plus peur ?
                        f) considérant que argent,armes ,médias sont des moyens de contrôles efficaces qui en possèdent le plus ?
                        g) sachant que en 1976 la même opération eut lieu ,a propos de grippe porcine ,....
                        bon etc...etc...
                        je conclurais que absolument toute info est suspecte pour moi ,
                        d’ailleurs des sites + informatifs creusent bcp ces sujets ,et franchement il n’en ressort rien de concluant dans un sens comme dans l’autre....sauf que la peur paralyse bien sur , et ca c’est tout bon pour qui ?
                        ainsi souvent des bonnes questions valent mieux que des réponses bidons .
                        Salut a l’auteur....d’un gourinois immigré...


                        • Pierrot Pierrot 28 juillet 2009 12:02

                          Si la grippe A - H1N1 ne fait pas de gros dégats en france cet hiver, il est prévu d’en faire don à des pays où les dégats seront importants (Afrique ?).
                          Cela me paraît juste et raisonnable.
                          Des éternels raleurs diront oujours : « je l’avais prédit que l’on nous mentait ».

                          Si la grippe avait des dégats importants en France, d’autres raleurs diront « on nous avait caché que c’étaient grave pour ne pas affoler les populations, gouvernement de menteurs etc. ».

                          Il me semble évident que des stocks de millions de vaccins soient protégés dans des lieux secrets, pour éviter leur destruction par des individus mal intentionnés, ils existent malheureusement.


                          • SURVEYOR 2 août 2009 19:17

                            Rassurer vous la seule pandémie existante est celle que nos politiques avec la complicité d’industriels aiment à diffuser pour semer la peur pour mieux vous contrôler et par la même occasion se remplir les poches au détriment des nôtres, voir liens de fred plus haut , refuser toute vaccination il y va de votre vie........
                            Réduction en masse des populations est la prochaine étape........


                            • kalon kalon 2 août 2009 23:32

                              L’ EPRUS ne serait’il pas la version Française de la FEMA Américaine ?
                              Auquel cas, il faudrait budgetiser rapidement afin de pouvoir stocker des cerceuils et construire des camps de rétention.
                              Et, surtout, surveiller les grands Buildings Parisiens ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès