Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Blanche hermine et le mouton noir

La Blanche hermine et le mouton noir

L’un ne se sépare jamais de son écharpe blanche, l’autre est né mouton noir. Le premier, Jean-Yves Cozan, élu local de longue date vient d’adhérer au MoDem et apporte son soutien de poids au candidat démocrate Bruno Joncour pour les élections européennes dans le Finistère. Le second, Koffi Yamgnane, est noir. Il fut le maire de Saint-Coulitz et aussi ministre sous Mitterrand. Il vient d’annoncer sa candidature à la présidence du Togo.

"La voilà la blanche hermine  !" pourrait être la formule adaptée pour célébrer le ralliement au MoDem de ce nouvel adhérent de poids qu’est Jean-Yves Cozan. L’intéressé ne renierait d’ailleurs en rien cette référence et ne verrait sûrement pas d’inconvénient à ce que le barde du MoDem -non point votre serviteur (j’entends ricaner dans la salle) mais bien entendu Jean Lassalle !- entonne un chant de bienvenue que l’on doit à Gilles Servat et dont la force des mots et des évocations résonne comme un élan de révolte mais aussi de vigueur dans le coeur des Bretons authentiques qui partagent une même aspiration à la réunification de leur pays dans son intégrité historique. "J’ai rencontré ce matin / Devant la haie de mon champ / Une troupe de marins / D’ouvriers, de paysans / Où allez vous, camarades / Avec vos fusils chargés / Nous tendrons des embuscades / Viens rejoindre notre armée.

La voilà, la blanche hermine !
Vivent la mouette et l’ajonc !
La voilà, la blanche hermine !
Vivent Fougères et Clisson
 ! (...)" (On peut écouter ici cette célèbre chanson)

Jean-Yves Cozan, la Blanche hermine :



Cela fait 30 ans que Jean-Yves Cozan est conseiller Général d’Ouessant. Trente années de mandat, cela laisse augurer que sa légitimité sur l’île n’est plus contestée. Il est aussi membre du Parti breton. L’élu local très reconnu pour sa verve légendaire, porte autour du cou son inséparable écharpe blanche qui n’est pas sans rappeler la blanche hermine, symbole de la Bretagne. Il se trouve que Jean-Yves Cozan est justement régionaliste et c’est l’une des raisons qui ont emporté sa décision de rejoindre le MoDem, décision rendue officielle le 30 mars. Mais ne pensez pas un seul instant que la couleur de l’écharpe de ce breton pur jus va virer à la couleur orange !

Jean Yves Cozan déclare : "Aujourd’hui je rejoins le MoDem car il faut booster celui-ci pour les Elections Européennes. Le parti de François Bayrou est le seul parti qui n’est pas nationaliste mais régionaliste et européen."

Le maire de Quimper, Bernard Poignant, qui est socialiste s’inquiète de ce tournant qui va renforcer la liste du MoDem qu’il admet comme ayant de bonnes chances de l’emporter : pour le maire socialiste, le Mouvement Démocrate, "c’est le seul parti qui peut aujourd’hui avoir un député breton, Bruno Joncour, et cela si il fait plus de 15-16% lors de ces élections." Le MoDem est bien aujourd’hui le seul parti de gouvernement qui soit régionaliste. Et, c’est avec des personnalités telles que Jean Yves Cozan, Bruno Joncour, Sylvie Goulard, ou Isabelle Le Bal, entre autres, que le MoDem pourra réaliser le double défi de la régionalisation en Bretagne et de la progression dans le bon sens de l’idée européenne.

A Ouessant, il existe une variété spéciale de moutons : les moutons noirs. Jean-Yves Cozan, conseiller général d’Ouessant les connaît bien comme il connaît bien tout ce qui touche à la Bretagne. On ne pouvait rêver meilleure transition pour associer ces deux caractères et évoquer ci-dessous le cas très atypique d’un élu très typique, Koffi Yamgnane.

Koffi Yamgnane, le Mouton noir :



Koffi Yamgnane, l’ancien ministre à l’Intégration de François Mitterrand (de 1991 à 1993) qui fut également Maire de la petite ville bretonne de St. Coulitz en Finistère (de 1997 à 2002) a annoncé dimanche qu’il serait candidat à l’élection présidentielle au Togo. L’information est donnée par le quotidien "Le Parisien".

Natif du pays (de Bassar : Bandjéli), il vise la magistrature suprême pour 2010. M. Yamgnane dirige l’association "Sursaut Togo" et il a affirmé lors d’un séjour à Lomé en octobre 2008 - au cours duquel il avait été reçu par le président Faure Gnassingbé - : "J’ai un sérieux projet de société pour le Togo". Juridiquement sa candidature est rendue possible aujourd’hui puisqu’il possède la double nationalité mais en 2005, il avait dû se retirer de la course en raison de la législation électorale du Togo.

Kofi Yamgnane est un humaniste doté d’un solide sens de l’humour. Il fut d’ailleurs lauréat du Prix de l’humour politique en 1992 pour s’être qualifié de "Breton d’après la marée noire".

Mais le sobriquet ici donné de mouton noir vient aussi de son témoignage sur son blog : "Si je porte le prénom de Kofi, c’est parce que je suis un garçon né le vendredi et que l’on n’attendait pas… Autant dire que bien que fils de vendredi, je suis né sans Robinson pour me tenir en laisse, dans la brousse au fin fond du Togo."

En Europe, j’ai appris, souvent à mes dépens, que je ne devais compter que sur moi-même pour trouver mon chemin à travers les trop nombreuses chausse-trappes de la vie « civilisée » de ce « trop civilisé » monde occidental …"

Je souhaite bonne chance à la liste du MoDem de Sylvie Goulard et Bruno Joncour et bonne chance à Kofi Yamgnane !

Documents joints à cet article

La Blanche hermine et le mouton noir La Blanche hermine et le mouton noir

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 4 avril 2009 12:32

    Couleur Koffi
    Que j’aime ta couleur, Koffi...



    • La Taverne des Poètes 4 avril 2009 14:40

      Attention, les chiens gentils mordent aussi.

      Mais au MoDem, les roquets et perroquets ne sont pas admis à l’entrée.

      Bon, mais vous, je vous connais, vous pouvez passer. smiley



    • laelia laelia 4 avril 2009 17:57

      Merci la Taverne,

      Amicalement
      D.T


      • clair 4 avril 2009 20:55

        SUPERBE !!!


        • michaeljean 10 avril 2009 19:22

          Désolé mais Jean-Yves Cozan n’a jamais été membre du Parti Breton malheureusement ; il avait rejoins Askol une association d’élus membres ou sympathisants du Parti Breton mais pas le parti breton lui-même. Ce ralliement de Cozan au Modem représente un échec du Parti Breton qui n’a apparemment pas réussi à rallier le conseiller général d’Ouessant !
          Ce ralliement de Cozan au Modem est d’ailleurs très surprenant quand on sait qu’il y a peu il se considérait personnellement et publiquement comme indépendantiste breton et alors que le parti breton présente sa propre liste aux européennes ; c’est d’ailleurs le seul à le faire parmis les partis bretons ; Emgann et Adsav ne s’y présentent pas, quand à l’UDB il sera noyer comme d’habitude dans une association avec les verts !
          Certains pourraient penser à une trahison du « patriote breton » Jean-Yves Cozan !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès