Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La ‘’boutique’’ EELV vers un dépôt de bilan (...)

La ‘’boutique’’ EELV vers un dépôt de bilan politique ?...

Après que COHN BENDIT, mais aussi des militants beaucoup moins connus, ait jeté l’éponge, le premier Ministre Jean Marc AYRAULT et le PS avaient ordonné à ses serviteurs d’EELV d’éliminer Pascal DURAND, celui-ci a annoncé ‘’avec émotion et gravité à ses amis qu’il ne serait pas candidat à sa succession à la tête du parti à l’occasion de son congrès en Novembre Prochain. A son tour, Noël MAMERE a décidé de quitter EELV, car, selon lui, « il ne voit pas très bien l'utilité des écologistes dans la majorité » on pourrait poser la question : A qui le tour ?... à l’évidence, surtout pas Mme. DUFLOT pour laquelle son action’’ gouvernementale s’inscrit dans la durée’’ (du moins jusqu’en 2017…) Certes, Noël MAMERE ne semble pas être entré en politique pour satisfaire uniquement son égo. Il avait déjà la notoriété acquise par son métier de journaliste à la télévision bien avant d’intégrer les Verts. Après ses débuts politiques aux Municipales de 1989 grâce à la bienveillance du RPR CHABAN DELMAS, ensuite Avec TAPIE aux Européennes de 1994 et sa collaboration avec Brice LALONDE, l’écologie a quand même servi à sa carrière politique. Mais, à part ses prestations médiatiques, on peut aussi poser la question qu’a-t-il apporté à l’écologie, comme par ailleurs les Verts aujourd’hui ?...

Quelques exemples :

LA TAXE CLIMAT- ENERGIE ou taxe dite carbone pour laquelle il y a urgence à rattraper le retard par rapport aux autre pays Européens.

Quelle est la capacité, sinon nulle, des Verts à imposer au gouvernement une taxe climat énergie qui doit être à la fois dissuasive pour certaines prestations, produits et biens de consommation, et stimulante pour d’autres, de manière à réduire de façon drastique la consommation d’énergie et les rejets de gaz à effet de serre (GES) ?... C’est à dire décourager les émissions polluantes en faisant payer ceux qui polluent en fonction de leurs émissions et induire une évolution des comportements pour se préparer à la diminution des ressources disponibles.

Ce qui signifie que pour son calcul, par rapport au bilan énergétique, il faut intégrer le mode de transport, la distance et l’impact environnemental quant aux rejets de gaz à effet de serre suivant les carburants utilisés, ainsi que l’utilisation d’intrants chimiques avec les effets sur la santé et son coût Humain, social et économique…

Il est évident qu’un produit à consommer directement ou servant à la confection d’un bien importé par avion à des Milliers de Km. devra avoir une taxe maximale par rapport au même produit, ou Bien confectionné localement ou Régionalement qui pourra en être exonéré.

Il ne s’agit pas de sombrer dans des replis identitaires de préférence Nationale, mais de faire face aux problématiques liées à l’urgence de la crise écologique pour laquelle nous ne pourrons faire l’impasse sur la Décroissance choisie et équitablement répartie, tant sur le plan Démographique qu’économique. Faute de quoi c’est en perspective de futurs chaos sociaux auxquels il faut s’attendre à faire face, aggravés par les dérèglements climatiques et les migrations qui en découleront. 

A la différence de la tentative échouée de SARKOZY pour une fiscalité sur les émissions de CO2, la version 2013 de la "taxe carbone" consiste techniquement en un simple aménagement de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) qui rapporte aujourd'hui quelque 25 milliards d'euros au budget de l'Etat. Une partie de cette taxe serait désormais composée de la CCE calculée pour chaque carburant en fonction du niveau d'émissions polluantes. Plus la source d'énergie est "sale", plus le coefficient est élevé. Le chef de l'Etat a toutefois assuré qu'elle n'aurait "pas d'effet en 2014".

Tout cela est pour le moins bien flou, de plus Arnaud Montebourg a annoncé le lancement de la mise à deux fois deux voies de la route dite RCEA (Route centre Europe Atlantique) financée par les recettes de la taxe écologique à venir sur les poids lourds. La pollution va donc financer... la création de pollution supplémentaire…

L'introduction de cette base carbone serait donc compensée par une baisse équivalente de l'autre composante de la TICPE. Mais si l'idée est bien de faire monter progressivement en puissance le dispositif afin de stimuler la consommation de produits énergétiques "vers ce qu'il y a de meilleur pour l'environnement". Ce qui est surprenant ce sont les déclarations de François Hollande qui assure : "Chaque fois qu'il y a un impôt écologique, il y a un impôt qui baisse." C'est un point qui fait consensus... Le comité de PERTHUIS l'a recommandé, les ONG et les syndicats en font un point central. La fiscalité écologique doit servir à réguler les comportements des particuliers, pas à remplir les caisses de l'Etat. D’accord, reste que des divergences existent quant à l'utilisation des sommes dégagées. Mais à quoi servirait une taxe climat énergie si elle ne sert pas à pénaliser certaines pratiques pour en encourager d’autres conformément à ses objectifs, or cela ne peut se substituer avec ce qui existe sur le plan fiscal pour aboutir à une opération nulle ?...

HOLLANDE et AYRAULT n’ont d’ailleurs que faire des lamentations d’EELV, ils peuvent compter sur la passivité de ses hiérarques qui, à l’instar de leur Ministre du logement, remettront la muselière à la moindre ‘’hausse de ton’’ Présidentiel… La France risque fort de rester en retard, l'un des derniers pays de la classe Européenne. A noter que Certains pays l’ont mis en place comme la Suède, le Danemark et la Finlande. La Suède est le premier pays Européen et l'un des premiers au monde à avoir mis en place une fiscalité environnementale. Elle a en effet instauré une taxe carbone dès 1990. Le pays était alors en pleine récession économique. Le prix initial était de 22 euros la tonne. En 2009, la valeur de la tonne était de 103 euros pour l'essence et de 114 euros pour le fuel domestique et le gazole.

LA CONFERENCE ENVIRONNEMENTALE, du clair obscur avec une discussion sur deux jours et circulez … la 2ème Conférence environnementale est pliée avec HOLLANDE qui se définit comme le "président des entreprises" pour l’écologie devenue « positive »

Pour Jean Marc AYRAULT « Ni privation, ni décroissance ». La vision de l’écologie du gouvernement est « positive », « sociale » et « optimiste ». sur le plan fiscal, l’impact de la contribution climat énergie « sera nul » a t-il réaffirmé. Il a aussi annoncé que « pendant toute la durée de vie restante de nos centrales, et tout en assurant une sécurité maximale, notre parc nucléaire sera mis à contribution, sans rupture d'approvisionnement. » Il faudra attendre la loi de programmation sur la transition énergétique pour clarifier cette mesure. La plupart des mesures recensées dans le discours du Premier ministre sont déjà en cours. Les sujets des tables rondes (économie circulaire, emploi, politique de l’eau, biodiversité marine et éducation) ont été évacués des discours du gouvernement. De quoi séduire le MEDEF et Arnaud MONTEBOURG, beaucoup moins les ONG… Et les écologistes, sauf les responsables d’EELV qui n’envisagent surtout pas de quitter le Gouvernement, et pour cause…

Comme l’indique le journal Le Monde « La conférence environnementale est finie, "back to business". L'objectif n'était pas écologique, il était d'abord politique et tactique. Le mot "diesel", substance pourtant classée comme cancérigène, n'a pas été prononcé. La contribution climat énergie aura un impact "nul" en 2014, a dit M. Ayrault. Hollande est devenu le héraut de la pause fiscale ! Il y aura baisse à 5 % (au lieu des 10 % prévus en 2014) de la TVA sur la rénovation thermique de l'habitat. Autre tactique ? Rester dans le flou. Pas un mot, ni un chiffre avancé sur le nombre de réacteurs à fermer. La baisse de 50 % de la consommation d'énergie finale d'ici à 2050 " doit être un objectif mobilisateur, n'en faisons pas un dogme". Des cinq tables rondes de la conférence – l'économie circulaire, l'eau, l'éducation à l'environnement, la biodiversité marine, les emplois et la transition écologique –il faut attendre les feuilles de route de chaque ministère. Nous voilà rassurés... L’écologie est devenue « positive », HOLLANDE se définit comme le "président des entreprises". » Ce qui signifie, entre autre, pour : 

La Transition énergétique : le débat national n'a pas abouti à des propositions consensuelles en raison du blocage du MEDEF. L’examen de la loi, qui aurait dû être discutée au Parlement début 2014, a été repoussé après les municipales.
- Le Nucléaire  : la fermeture de Fessenheim a pris du retard, il n'est pas sûr que la centrale soit définitivement fermée d'ici à fin 2016.
- La Biodiversité : l’Agence de la biodiversité, non encore officialisée, manquera de moyens alors que l'Etat continue de subventionner de multiples activités destructrices de la nature.
- La Santé : pas l’alignement des taxes du diesel sur l’essence. Ni d’encouragement fiscaux auprès des constructeurs pour réduire la production et la vente des véhicules Diesel qui causent cependant la mort de Milliers de personnes en France.
- Les Pesticides : la mise en place d'une fiscalité sur les pesticides, qui se retrouvent dans l’eau en quantité de plus en plus importante, a échoué, alors que le gouvernement a renoncé à relever la redevance des agriculteurs. Le plan abeilles annoncé a été lancé, mais il s'agit davantage de mesures de soutien aux apiculteurs que de sauvegarde des butineuses en déclin.

Après s’être imposé comme 3 eme. Force politique lors des Européennes, Régionales et Cantonales, le désastre des Présidentielles, avec le choix et les manipulations par la direction d’EELV d’une candidate hors des problématiques écologistes, a commencé sonné le glas de cette organisationDès lors que ses dirigeants n’ont eu comme seul objectif, non plus vouloir faire face à la crise écologique en posant les fondamentaux de cette crise majeure qui sont dus à la problématique Démographique et à la Croissance, mais celui de devenir les supplétifs du grand frère PS en échange des postes pour l'ambition de quelques unes et quelques uns, EELV a bradé les valeurs des écologistes contre un plat de lentilles ... Avec une déclaration telle que celle du sieur J.V. PLACE : « Nous avons une présentation souvent réglementariste, il faut présenter une écologie positive, tournée vers l'emploi », pour ceux qui en doutait encore, cela démontre que Mr. PLACE est tout sauf écologiste. Ou encore l’éminent Ministre CANFIN : « Le problème, ce n'est pas de convaincre le PS, mais de convaincre la société » Sauf que c’est le PS qui détient le pouvoirTout ceci est lamentable et va entraîner un vrai désastre qui rejaillira sur l’ensemble du mouvement écologiste en participant à la progression de l'abstention et du vote identitaire - nationaliste..... Et probablement d'un avenir sombre pour notre pays et pour l'Europe.

Est-il encore possible aux écologistes de changer de cap ?

Quelles que soient leurs motivations ou leurs intérêts, celles et ceux qui, à l’instar des COHN BENDIT, MAMERE, quittent EELV et malgré les effets médiatiques du moment, cela ne perturbera pas outre mesure les hiérarques qui sont au commande, du moins jusqu’au dépôt de bilan final de la boutique EELV…Lors des prochaines échéances électorales…

Les écologistes qui refusent cette stratégie suicidaire des dirigeants d’EELV, tant à l’intérieur des Verts, que ceux qui ont choisi l’indépendance politique sont aujourd’hui dispersés, voire même pour certains en conflit entre eux… Il est temps de dépasser ces querelles et de relativiser les égocentrismes. Tout en affirmant ses identités respectives et en garantissant sa totale liberté d’expression aux diverses personnalités et organisations, il serait temps désormais d’envisager une réorganisation de l’Écologie politique indépendante en France de manière à contribuer réellement à la construction de cette force capable de susciter une dynamique nouvelle de l’écologie politique.

Actuellement on peut recenser une dizaine de petites organisations écologistes, plusieurs coopératives, sans compter d’éminentes personnalités reconnues pour le rayonnement National et, ou, International de leurs travaux au service de la pensée écologiste. La proposition de regroupement des organisations et personnalités écologistes indépendantes au sein d’une coordination doit avoir pour objectif de permettre, dans le respect de la diversité des différentes personnalités et groupes politiques de l’écologie indépendante, de se retrouver autour des principes fondamentaux qui sont les dénominateurs communs aux uns et aux autres…Chiche…


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2013 10:26

    EELV est devenu aussi insignifiant que les radicaux de gauche , une mafia de bouffe gamelle à la table du PS ...


    • howahkan Buddha 26 septembre 2013 10:41

      pas tout à fait il s’agit de la mafia ump.ps.fn.fdg-les verts etc...ou comment éviter toute contestation réelle profonde ? simplement en faisant comme L ’ Oréal ,en créant soi même la fausse opposition..L’ Oréal=.Roja-Garnier= quasi monopole mondial...par ici la fraiche...elle est pas belle la vie au sommet de L’ Olympe...


    • ZenZoe ZenZoe 26 septembre 2013 11:44

      @LE CHAT
      oui c’est exactement ça, une mafia de bouffe gamelle - bien dit
      Vous auriez pu ajouter à n’importe quelle table, pourvu qu’on y mange !


    • COLLIN 27 septembre 2013 08:01

      EELV est mort,c’est certain,mais le « PS » est en coma dépassé.... smiley smiley


    • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2013 11:30

      les élus écolos ne luttent m^me pas contre la présence des phtalates dans les sex toys , ils préfèrent en faire le commerce  !!!!!       smiley


    • fcpgismo fcpgismo 26 septembre 2013 11:09

      Les Français préfèrent le diesel hyper destructeur pour l’ environnement et le nucléaire aux éoliennes et EELV n’ y est pour rien. Ce peuple d’ abrutis n’ a que ce qu’il mérite et souhaite.


      • le naif le naif 26 septembre 2013 12:59

        L’éolien, dans ma région, (la Somme) on avait rien contre, mais là, il y en a vraiment partout....
        Une éolienne ne fonctionne que 150 jours/an en moyenne et pas forcement quand on a le plus besoin d’énergie, résultat, il faut des centrales à gaz pour faire « tampon » avec les centrales nucléaires qui ne peuvent pas réagir au quart de tour..

        Enfin une éolienne à une durée de vie de 20 à 25 ans, in fine, c’est une solution d’à point, et de court terme, rien de plus.


      • foufouille foufouille 26 septembre 2013 11:16

        « la vente des véhicules Diesel qui causent cependant la mort de Milliers de personnes en France. »
        c’est a cause du tabagisme passif
         smiley
        le reste de l’article est de l’écobobologie, taxe et retaxe. un écobobo est riche et en bonne santé


        • Croa Croa 26 septembre 2013 22:33

          Exactement le diesel fait diversion du vrai problème = Trop de bagnoles ! (et de camions)

          Le tabac est effectivement plus nocif : On se fout de notre gueule !


        • ZenZoe ZenZoe 26 septembre 2013 11:48

          En plus, si on en croit ceux qui les connaissent, Hollande et Ayrault n’en ont rien à cirer de l’écologie, mais alors rien du tout.


          • Croa Croa 26 septembre 2013 22:35

            Pourtant il y a ce naïf de Pascal Durand pour croire leurs promesses !  smiley smiley smiley


          • Bulgroz 26 septembre 2013 12:00

            Dans le cadre de la mise en place de la contribution climat énergie, le gouvernement a décidé de mettre fin à l’exception qui exemptait les clients du gaz naturel à la TICGN (taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel).

            Cette décision qui est prise ans le cadre de la création de la contribution énergie climat prévue dans le projet de budget 2014 va augmenter de 7% la facture de gaz des consommateurs dés le départ mais va vite augmenter :

            1,41 EUR/MWh en 2014
            2,93 EUR/MWh en 2015
            4,45 EUR/MWh en 2016

            Mais, on nous le dit .c’est le verdissement des taxes, dans ce cas, il n’y avait pas de taxe, il y en aura une.

            Curieusement, aucun media n’en a parlé.


            • Gabriel Gabriel 26 septembre 2013 12:01

              Il ne faut jamais confier des sujets d’une importance aussi capitale que l’écologie à des arrivistes carriéristes qui, comme le dit si bien le chat, se restaurent sans aucune honte à toutes les gamelles. L’écologie ce n’est pas de la politique mais une nécessité vitale à notre survie, à l’équilibre de notre environnement, à la préservation de notre éco système. Ils n’y a que les idiots qui ne le comprennent pas.


              • le naif le naif 26 septembre 2013 12:51

                Parler d’écologie dans un système économique ultra libéral et mondialiste n’a aucun sens de toute façon.... On ne peut pas faire des odes à la croissance et parler en même temps d’écologie, tout notre système ne « tient » que sur un immense et incommensurable gaspillage... Pour faire vraiment de l’écologie, il faudrait avant toute chose changer de paradigme économique.


              • Croa Croa 26 septembre 2013 22:42

                « L’écologie ce n’est pas de la politique »

                Certes... Mais la politique pourrais être écologique, celle-ci n’étant alors plus du tout, mais plus du tout, au service de la finance comme actuellement !


              • cardom325 cardom325 26 septembre 2013 12:23

                l’écologie n’aurait jamais du se fourvoyer dans la politique politicienne,mais s’organiser en lobby comme les pétroliers ou les nucléaires par exemple eut été beaucoup plus efficace , les ultralibéraux ne font pas de politique , ils la manipulent . Prenons donc exemple . Toute l’énergie déployée dans le carriérisme pourrait se déployer en allant sur le terrain convaincre , c ’est une lutte à mort contre les accapareurs qui connaissent tous les rouages de la corruption


                • le naif le naif 26 septembre 2013 13:21

                  Même le FN avec Laurent Ozon a une position écologiste plus cohérente qu’ EELV !!!

                  "Localiste, Laurent Ozon est le fondateur du club Maison Commune, un mouvement qui développe des travaux d’inspiration localiste, protectionniste et écologiste. Ce mouvement est généralement considéré comme un réseau d’influence à finalité politique. Il semble inspirer aussi bien les milieux altermondialistes, identitaires que néo-droitistes."

                  Une vidéo très intéressante sur son approche du problème

                  Quand à EELV la future présidence serait assurée par Emmanuelle Cosse (ancienne présidente d’Act’Up).

                  La théorie du genre risque d’être leur futur cheval de bataille d’EELV


                  • LE CHAT LE CHAT 26 septembre 2013 15:25

                    @le naif

                    ben oui , ils sont les seuls à défendre les espèces locales contre les espèces invasives , si c’est pas de l’écologie , ça ! smiley
                    en plus , en étant partisans du produire français , ils sont localistes , moins de transports = moins de pollution !


                  • Denzo75018 26 septembre 2013 17:17

                    Tant que l’écologie sera réservée en France à une seule élite BOBO/BCBG à tendance marxiste gauchisante,

                    AUCUN parti écologique ne rassemblera de voix pour devenir un parti qui pèse dans le paysage politique Français ! Laissons-les donc avec leurs fumettes, planer.

                    Car l’écologie est un parti qui par essence devrait toucher toute la société française gauche/droite, riche/pauvre, intellectuel/ouvrier etc


                    • alinea Alinea 26 septembre 2013 17:45

                      Je n’ai toujours pas compris pourquoi un gas poil plus cher polluerait moins et, je vous jure, personne n’a pu me l’expliquer !
                      Tous les propriétaires de voiture diesel vont à pied, c’est ça ? C’est radical et ça me plait mais je ne suis pas sûre qu’il s’agisse de cela ! À quand le kérosène taxé comme le super ?
                      Petit saupoudrage de couillonnades : rien ne pourra se faire qui ne sera radical ; mais ça !! on peut toujours rêver


                      • Croa Croa 26 septembre 2013 22:51

                        « personne n’a pu me l’expliquer ! »

                        Tu ne regardes aucune pub ??? smiley Mauvais sujet, va ! smiley

                        Sinon pour supprimer la quasi totalité des suies produite par un diesel il suffit de le faire marcher à l’essence (attention il faut alors des pompes spéciales et ça n’existe que pour camion.)


                      • alinea Alinea 27 septembre 2013 00:19

                        croa : dans des cours que j’ai suivis, on nous expliquait que le gas oil est moins polluant que l’essence en ce qui concerne le CO2 mais plus polluant pour le local à cause de ses microparticules ; que l’essence ordinaire ( qui a été interdite) était moins polluante que le super sans plomb ; alors maintenant, le réchauffement climatique, je m’en tape vu que personne n’y fait rien, grande régression au contraire, et je trouve que le gas oil est déjà très cher ; ce qu’il y a c’est que je roule peu !! de plus en plus peu !


                      • Croa Croa 27 septembre 2013 09:31

                        Tes profs sont d’une nullité crasse : Mais où as-tu été à l’école ? smiley

                        Les carburants sont d’autant plus polluants qu’ils sont lourds, en général. Toutefois la façon dont ils sont brûlés compte aussi énormément.

                        En chaudière du plus au moins polluant nous avons :
                        - le charbon,
                        - le fuel lourd,
                        - le fuel domestique (équivalent au gazole),
                        - le pétrole lampant (équivalent au kérosène),
                        - l’essence
                        - et le gaz.

                        Coté moteurs à combustion interne du meilleur au plus polluant :
                        - Les turbomoteurs (en théorie mais pas en pratique.)
                        - Les diesels deux temps (en pratique le meilleur, surtout à injection très haute pression)
                        - Les diesels à rampe très haute pression suivi des autres diesels.
                        - Les deux temps à injection directe.
                        - Les quatre temps surtout à injection directe.
                        - Les moteurs à piston rotatifs
                        - Les deux temps ordinaires (qui sont très polluants !)

                        Le fait de brûler du gazole (du fuel domestique dans les moteurs industriels et du lourd préchauffé dans les gros bateaux) dans un diesel correspond à un choix de facilité technique (et aussi fiscal). On pourrait tout à fait fabriquer des diesels à essence : C’est plus cher mais nous supprimerions ainsi la pollution aux ’’particules’’.
                        Faire marcher certains moteurs avec du gaz est inadapté, coté rendement. 


                      • Klisthène 2017 Kxyz 26 septembre 2013 19:15

                        L’ écologie politique en France n’ a jamais pesé bien lourd..des coups électoraux ..par ci par là..
                        les différents dirigeants des Verts ont bénéficier de la bienfaisance du ps pour accéder à tel ou tel mandat..
                        L ’ écologie politik nous avait promis de faire de la politik autrement....cette nécessaire ambition est resté lettre morte.
                        L intéret d un carrière primait sur la défense de que les verts dénoncent.Lors de la signature de l ’accord de mandature ils avaient renoncé à négocier la fin du mox..

                        Maintenant pour répondre à votre question EELV a cinq année de financement assuré via les élus personne ne peut prédire s ils seront capable de profiter de cette manne pour devenir un parti de gouvernement .
                        Ce qui y a de certains c est qu ils risquent de voir s envolé leurs électeurs..

                         


                        • christian pène 26 septembre 2013 20:56

                          il y a longtemps que l’on dit des verts : « verts pastèque » c’est-à-dire d’écorce verte mais rouges à l’intérieur

                          ce qui est affligeant et malhonnête est que ces individus sont des trotskistes plus ou moins bien camouflés

                          ce qui est malhonnête est que ces « écologistes » de salon puissent donner leur avis sur autre chose que l’écologie......

                          ce qui est étrange c’est que l’une des principales personnalités EELV ait été affectée à un poste ministériel n’ayant rien à voir avec l’écologie où elle est en principe compétente.....de là à penser que Hollande ait voulu la neutraliser en lui offrant n’importe quel autre ministère .....sans qu’elle ait rechigné et ne se soit aperçue que Hollande se moquait d’elle.....toute frétillante d’aise d’avoir eu un maroquin.....

                          on remarquera que la Duflot est incapable de se tenir en société , voir la tenue jean qu’elle arborait à la photo officielle du gouvernement.....finalement ce que l’école républicaine a été incapable de lui apprendre pour ne lui laisser gérer que la vulgarité.


                          • christophe nicolas christophe nicolas 26 septembre 2013 21:28

                            L’écologie comme le communisme comme le christianisme et tous les mouvements qui combattent les excès du monde, pas forcément pour de bonnes raisons ou motivations, ne peuvent qu’échouer ce qui n’enlève rien à ceux qui s’engagent honnêtement, au contraire.

                            Le monde est matérialiste parce que la science est matérialiste et qu’on ne résiste pas à ce qu’on considère la vérité. C’est une lutte sans espoir. Vous n’avez aucune chance, aucune... il faudrait changer la science, quelque que chose qui inverse son sens...

                            Bon et bien allez voir le dernier commentaire du 26 septembre 18:07 http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-science-dans-30-ans-visions-140860

                             je préfère que vous soyez au courant et compte sur vous le moment venu...

                             


                            • Croa Croa 26 septembre 2013 22:59

                              Il ne peuvent qu’échouer à cause du système électoral faussement démocratique en place : Celui-ci a été conçu pour servir des ambitions, pas le bien public !


                            • bernard bernard 26 septembre 2013 21:52

                              Pendant des années, on nous a vendu le diesel comme la panacée pour nos moteurs, nos chaudières et autres engins mécaniques,

                              aujourd’hui, comme par hasard, ce même diesel est devenu un monstrueux polluant,
                              on le savait depuis longtemps mais aujourd’hui, on se réveille,
                              alors pour que pollueur (le gas-oil) pollue moins, on veut le (sur)taxer...

                              j’ai du louper un épisode
                               smiley smiley

                              • Klisthène 2017 Kxyz 26 septembre 2013 22:04

                                @ bernard comme l amiante..- ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès