Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La commission Attali encourage la croissance... de l’éditeur de (...)

La commission Attali encourage la croissance... de l’éditeur de Sarkozy !

Quand le rapport issu d’une commission d’intérêt public (ou présenté comme telle), commandé par le président Sarkozy et payé par le public, se retrouve être la propriété d’une société d’édition privée...

Le rapport de la commission sur la croissance de Jacques Attali est très attendu... Il devrait être rendu en main propre (ou presque) ce mercredi 23 janvier à Nicolas Sarkozy. Mais le site internet des Echos n’a pas attendu et a divulgué la version quasi-définitive dès vendredi 18. Problème...

Un certain Bernard Fixot, bien connu dans le monde de l’édition pour son « originalité », a décidé de porter plainte pour vol, recel de vol et contrefaçon contre le journal, rien que ça ! Il argumente sa plainte ainsi : « Cette publication, dont je me suis assuré les droits exclusifs en accord avec La Documentation française, a été préparée dans le plus grand secret et la plus stricte confidentialité (...) Sous couvert d’un prétendu devoir d’information du public qu’aucune urgence n’imposait, le rapport a été mis en ligne et reproduit dans des conditions illicites, sans autorisation de quiconque et par des moyens frauduleux (...) Notre but était que les Français lisent le livre. En le publiant, Les Echos ont mis par terre toute cette stratégie ».

Résumons : le rapport issu d’une commission D’INTERÊT PUBLIC (ou présenté comme telle), commandé par le président Sarkozy et payé par le PUBLIC, se retrouve être la propriété d’une société d’édition PRIVEE ! A ne plus rien y comprendre... ? Sauf que la société d’éditions s’appelle XO Editions et qu’elle a publié les ouvrages de Nicolas Sarkozy Témoignage, Ensemble. Et maintenant, ça devient plus clair ?!

Situation abracadabrantesque. Qu’un rapport d’une commission publique se retrouve dans les kiosques est normal. Mais pourquoi ne pas être passé par La Documentation française dont l’objet est justement l’édition de documents publics ? Comment se fait-il que les dividendes d’un travail public financé par le public se retrouvent dans le privé ? Un peu comme si l’Elysée demandait aux Français de payer un abonnement pour savoir ce que le président de la république fait ou dit... Et si XO porte plainte à chaque fois que le rapport est publié, comment va faire la presse pour en parler ? C’est absurde ! Et finalement, quelle est la nature de l’arrangement signé entre La Documentation française, sous la tutelle du Premier ministre, et XO Editions ? Sur quel montant porte-t-il et à quels postes seront alloués les fonds ainsi récoltés ? Mais peut-être la réponse à ces questions sera payante ?

Petits détails sans conséquence... XO Editions est l’éditeur de Nicolas Sarkozy. Oui, je sais je l’ai déjà dit... de Max Gallo, de Christine Ockrent (décidément dans tous les bons coups), de Dominique Baudis (président du CSA) aussi... On s’en fout ! Mais XO Editions est aussi la propriété d’Editis, qui appartient elle-même au groupe Wendel de... Ernest-Antoine Seillière, prédécesseur de Laurence Parisot à la tête du Medef. Sans conséquence.

Aux dernières nouvelles, Attali demande à Sarkozy d’appliquer d’ici juin 2009 ses « 300 décisions pour changer la France »... Elle a déjà changé la France ! Décomplexée...

« Croissance bien ordonnée commence par soi-même »... ?

Les mots ont un sens


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • morice morice 24 janvier 2008 11:39

    Me disait aussi : l’argent appelle l’argent..merci monsieur napakatbra (mais une bonne cervelle) pour cette INDISPENSABLE précision... Chez Bush on parle pétrole, chez Sarko éditions... en parlant d’édition, BHL s’est pris une jolie gamelle... en revanche c’est en voiture de luxe Simone...


    • Zalka Zalka 24 janvier 2008 14:03

      Il n’y a pas que des veaux et des minables. Il y a aussi des cons dans ton genre.


    • Djanel 25 janvier 2008 03:00

      Il y a un petit parfum de scandale dans ce qu’une société éditrice des œuvres de Sarko revendique la propriété intellectuelle d’une commande de l’état qui a certainement déjà payé pour ce travail Jacques Attali. Ils n’ont plus de pudeur sortons la guillotine pour les remettre à leur place.

      Cette privatisation de l’état est tout simplement un retour au droit féodal. Sarko accorde des privilèges à ses amis.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 janvier 2008 11:39

      Bonjour, pour info, le rapport est accessible ici, et je ne sais pas s’il restera longtemps,


      • mimi 24 janvier 2008 13:05

        non le dossier est vide...........................par qui ?


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 janvier 2008 13:10

        Il faut acrobat reader pour le lire, c’est en PDF, le logiciel est gratuit, il faut le télécharger


      • La Taverne des Poètes 24 janvier 2008 12:00

        Pourquoi on n’est même plus étonnés ?

         


        • Vilain petit canard Vilain petit canard 24 janvier 2008 13:41

          Je ne sais pas dans cette affaire qui est le plus infect. Fixot achète le droit de faire payer l’achat d’un rapport public (que tout le monde diffuse d’ailleurs avant sa remise au Président), d’accord, c’est pas bien, mais, en face, qui le lui a vendu ? Attali ? L’Etat ? Ça mériterait une petite mise au point...


          • patroc 24 janvier 2008 13:46

             Bon article. Rien de neuf en fin de compte : de la magouille politique pour faire rentrer l’argent aux potes. C’est vrai, on est même plus étonné ! Mais on casque...


            • Traroth Traroth 24 janvier 2008 16:09

              Vos évidences n’ont rien d’évident. Chirac n’a cessé de baisser les charges, et regardez où nous en sommes !


            • Gilles Gilles 25 janvier 2008 10:14

              Traroth

              "Chirac n’a cessé de baisser les charges, et regardez où nous en sommes  !"

              FAUX. Les prélévements obligatoires ont augmentés entre 2002 et 2007, atteignant même des sommets

              C’est sous Jospin que ces prélèvements étaient en yoyo (hausse puis baisse)

              Il faut arrêter de croire que c’est la droite qui baisse les impôts et la dette. la réalité montrer que droite ou gauche, la tendance est quelque peu identique. Normal en fin de compte, la politique économique dépend plus de ce qui se passe hors de nos frontières que des réformettes à la marge en France


            • Traroth Traroth 24 janvier 2008 16:07

              C’est inouï !

              Et c’est du détournement de fonds publics, à l’évidence.


              • LE CHAT LE CHAT 24 janvier 2008 16:16

                il y aura au moins une interessée , la nunuche du Poitou !


                • 5A3N5D 24 janvier 2008 19:00

                  Je peux avoir accès à ce rapport à l’adresse suivante :

                  http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/084000041/0000.pdf

                  Au cas où...

                   


                  • chris11 24 janvier 2008 22:36

                    Je ne sais pas qui a mis en ligne le rapport mais en tout cas il a tout mon respect .Faire en sorte qu’atila (qui est déja grassement payé pour ça ) ou XO ne puissent pas se faire des ronds sur notre dos est un acte de résistance hautement respectable .

                    La véritable rupture , c’est peut cela finalement , le sabotage de toute les magouilles dont on peut avoir connaissance .On pourrait lancer la mode.Ce serait assez ludique pour les citoyens et assez utile a la societé .


                    • Gilles Gilles 25 janvier 2008 10:25

                      Vous oubliez tous un truc

                      Selon le gouvernement si c’est un éditeur privé qui a eu les droits, c’était pour financer justement les frais de la commission Attali afin qu’elle en coûte rien à l’Etat. L’éditeur a du payer des droits pour cela contre une exclusivté de la diffusion et à la rigueur normal qu’il essaie de rentrer dans ses frais. En fait ce sont les lecteur du bouquin qui était censé la financer cette commission.

                      Là où le bas blesse c’est qu’effectivement pourquoi n’est ce pas la documentation française qui s’en est chargé. Ainsi on aurait pu se passer de financer la marge de l’éditeur de Sarko, propriété du baron ex patron des patrons et dégager un bénéfice pour cet organisme PUBLIC.

                      Ce qui est important d’étudier est pourquoi la doc française n’a pas souhaité s’en charger elle même. Incapacité technique ? Trop faible potentiel de diffusion ? Pressions Elyséennes ? Y a t-il eu un appel d’offre réglo ? Qu’en est-il ????? Peut être y a t-il une raison acceptable, non ?

                      Mais ce qui ressort de cette affaire c’est surtout que dorénavant à cause des amitiés proches de Sarkozy avec les affairistes, le fait qu’il en bénéficie personnellement (voyages...) quoiqu’il fasse, à tord ou à raison, on le soupçonnera toujours d’agir contre les intérêts public. Et ça, c’est de sa faute à 100% puisqu’il continue malgrè tout à entretenir ces liens privilégiés et à s’en servir

                      Cela ne nous dispense pas d’éviter de hurler au loup à chaque pet Sarkozien. Il faut juger au cas par cas, objectivement afin de poiuvoir le critiquer à raison à chaque fois. Sinon, on se perd en fausse conjectures stériles


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 25 janvier 2008 19:33

                         

                        Je ne lirai pas le rapport. je suis définitivement étanche aux discours politiques des vieux briscards qui aux commandes du vaisseau national depuis des années, n’ont pas appliqué ces recettes qu’ils prônent aujourd’hui. mais j’ai assisté à la remise du document sur fr2... ! Effarant.

                        Alors qu’on pouvait s’attendre à un cérémonial digne, entre deux hauts capitaines remettant la recette de la croissance assurée, avec la signature d’un cahier relié cuir, sur un bureau marquetté, on a eu droit à une liasse de feuilles volantes. Ils ne se sont même pas regardé dans les yeux en se serrant une poignée de main bien franche, se sont dérobés maladroitement devant un micro...climat ! Un profond malaise transpirait lourdement...


                         

                        Y a quequ’chose de pourri dans le royaume SARKOSTIQUE.


                         

                        On aurait dit deux officiers de marine, se forçant à annoncer aux passagers du TITA—NIQUE, qu’ils avaient toutes les cartes en main pour faire redécoller le vaisseau FRANCE. Le malaise était visible comme s’ils avaient dû, tous deux, pris connaissance, dans les secondes précédentes d’une très mauvaise nouvelle mondiale, et qu’ils tentaient de nous le cacher.

                        Comme si, en fait , nous étions tous en route, non pour l’Atlantique...mais pour l’ATLANTIDE !


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 25 janvier 2008 19:41

                          En fait, le malaise vient du fait qu’ils n’arrivent plus à persuader personne avec leur chronique croissance...

                          La CROISSANCE, ya mieux.
                           
                          La croissance est utile à l’avion pour atteindre son palier, et une fois atteint, s’applique à trouver la STABILITE. A quoi sert la croissance si elle ne profite qu’à l’élite, pendant que le peuple s’enlise dans le désespoir... ? La croissance mène à une bulle qui explose, telle la grenouille de Jean La Fontaine. La croissance ne sert qu’à justifier l’angoisse de nos dirigeants qu’un jour , les pays qu’il ont suçé jusqu’à la moëlle ne se relèvent et nous toisent. La croissance n’est que l’envie chronique de ressembler et d’atteindre notre modèle, l’Amérique, qui d’ailleurs s’écroule. Ce n’est pas la croissance qui grimpe le plus , mais l’inflation et les taxes . 
                           
                          Et puis, de toutes façons, c’était bien mieux avant, dans les années soixante dix. On pouvait changer tous les jours de boulot, se garer n’importe où, dans nos deux chevaux simplissimes. Avec mitterrand on a vu les radios FM et la fête de la musique, mais le « changement » n’a pas tenu ses promesses. Quand on constate ce que l’on a perdu, cela ne vaut pas ce que l’on a gagné. Si encore changer mène a un Etat encore plus policier où l’on ne peut plus bouger le petit doigt , ça vaut pas le coup, et ça coûte tellement plus cher.
                           
                          Faut arrêter de croatre, je crrooa !
                           
                          Et trouver notre STABILITE .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès