Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La communication abracadabrantesque de Nicolas Sarkozy

La communication abracadabrantesque de Nicolas Sarkozy

La synchronisation médiatique et tous azimuts, sur la nomination d’un « premier » préfet noir sous l’égide du président Sarkozy, a fait gicler le sang des administrés des autres préfets noirs de France, en poste. Ils ont subitement cru, heureusement, un seul instant, que, ceux qu’ils croyaient être des noirs, étaient en fait des…Antillais. Pas blancs et/ou béké. Pas noirs. Pas métis. Pas indiens. Mais quoi donc ? Antillais. Peuplade ex nihilo, probablement, sortie de nulle part donc.

Comme un seul homme, du Figaro au Journal du dimanche, en passant par Le Monde ou Le Parisien, et tant d’autres, ces canards ont fait l’éloge de ce préfet noir-là. Une grande première disaient-ils SANS VERGOGNE. Là, le chef de l’Etat, avait réussi un passement de jambes ronaldonesque, puis, reprenant un centre venu de l’aile gauche, offrait un but d’anthologie à la France : Pierre N’Gahane, à l’aide d’une « backline » (retourné(e) acrobatique) comme on disait en ancien français. Ce goal, semblable à celui que son compatriote, Patrick Mboma, avait mis au pauvre Letizy, lors d’un match amical entre le Cameroun, champion olympique, et la France, au Stade de France. Nous étions le 4 octobre 2000...

Pour Nicolas Sarkozy, Pierre N’Gahane (photo ci-dessus), français d’origine camerounaise, est, il me semble, son Obama à lui. Le buzz a pris une telle dimension qu’on oublia que des préfets noirs avaient déjà été nommés auparavant. Jacques Chirac, l’ancien président de la République notamment, avait avalisé la nomination de la préfète du Lot, Marcelle Pierrot, sans tambour ni trompette. Il n’était d’ailleurs pas le premier. Acte qui entrait dans l’ordre des choses, donc. En revanche, le pataquès sarkozyste est plutôt surprenant.

Bref, ce qui choque le plus dans cette affaire, c’est le fait que cette presse, plutôt servile à mon goût, ne fait même pas l’effort de rectifier ses articles, lorsqu’on découvre le pot aux roses. Vous vous en doutez, la manœuvre hypocrite et mensongère suscitée par la victoire de Barack Obama et la relance par certaines officines téléguidées qui revendiquent la discrimination positive, plutôt un oxymore dans son appellation, est en place. Oui, il faut aider les plus faibles, les plus discriminés, mais pas avec des arrière-pensées morbides ou une publicité tapageuse qui en dit long sur les vrais intentions de certaines autorités.

Pourquoi vouloir mousser sur un non-évènement si ce n’est la volonté de diviser Antillais et Africains ? De voir les délégations disparates qui se succèdent à l’Elysée prouve bien la gêne occasionnée par le succès outre-atlantique d’un fils d’immigré africain en Amérique. Le vrai Eldorado, où, tout est encore possible…pour tous. Et que dire alors des déclarations dithyrambiques des uns et des autres sur cette nomination qui serait un « signe fort » de la politique volontariste du locataire de l’Elysée d’aider les laisser pour compte. Ubuesque.

Pourtant, les préfets noirs ont parcouru la France depuis des lustres. Mettre le chef de l’Etat actuel qui se vantait déjà d’avoir nommé le premier « préfet musulman » de France, Aïssa Dermouche, autre voltige mensongère et mortifère, est vraiment affligeant. L’hystérie collective qui a embrasé la France est à la hauteur de ce que les responsables ont voulu faire de cette promotion de Pierre N’Gahane. Or, depuis le mois de juillet dernier, d’autres préfets noirs avaient déjà pris leurs fonctions. Il s’agit du « chef de terre » de l’Eure, Richard Samuel, et de celui de Corrèze, Alain Zabulon, qui sont d’ailleurs tous les deux dans le très select Who’s Who.

Il fallait en finir avec cette désinformation qui est finalement un couteau à double tranchant, dans la mesure où, vu de l’extérieur, la France est considérée comme un pays foncièrement raciste. Et pour cause. Crier sur tous les toits, en 2008, au 3e millénaire en effet, pour un ex-pays esclavagiste qui a colonisé de nombreux pays noirs, c’est un vrai paradoxe, de ne faire confiance que maintenant aux noirs, non ? Surtout après l’abolition de l’esclavage, par décret de Lamartine, le 27 avril 1848 et les indépendances des pays africains au début des années 1960.

Les préfets noirs en poste en France :

JPEG - 21.2 ko
Alain Zabulon : préfet de la Corrèze
JPEG - 27.5 ko
Richard Samuel : préfet de l’Eure



JPEG - 58.8 ko
Marcelle Pierrot : préfète du Lot



Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • dalat-1945 15 novembre 2008 14:45

    @ l’auteur,

    Vous marchez complètement à coté de vos chaussures. C’est triste !
    Cet article est nul !


    • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 15:08

      @dalat-1945,

      Pas de souci. Restez dans votre autisme. Il n’y a rien d’inventé dans cet article qui ne sort pas de mon imagination. Faites donc un tour par les différents liens dans le texte.

      Bref, avec des a priori .......


      Bien à vous ! 



    • dalat-1945 15 novembre 2008 15:44

      @ l’auteur,

      Que veut dire "Il n’y a rien d’inventé dans cet article qui ne sort pas de mon imagination" ?

      Celà voudrait normalement dire que "tout sort de votre imagination". Si c’est le cas, alors je ne suis pas étonné ! Il faudrait aussi mettre "sort" au subjonctif ("sorte"), ce serait tout de même mieux !


      Bien à vous aussi.


    • Brice 15 novembre 2008 16:35

      Mon pauvre Dalt,

      Vous croyez que nous sommes encore à 1945 ?

      Il s’agit de l’article. Un article (masculin) qui ne sort pasde l’imagination de l’auteur. Alors "sorte" au lieu de "sort", vous vous êtes simplement ridiculisé, en voulant jouer au beau.

      Mort de rire !


    • Brice 15 novembre 2008 16:37

      Fantastique Allain Jules,

      D’avoir encore une fois, démontré que ces gens sont des hypocrites, des menteurs. Je découvre avec bonheur qu’il y avait déjà des préfets noirs, dont une préfète. Ahurissant !

      Bravo ! 

       smiley


    • barrere 15 novembre 2008 20:08

      oui bien sur !

      Zabulon était avant directeur de cabinet dans le département des¨PA. J’ai eu l’occasion de lui parler...

      qu’est ce qu’on ferait pas pour se faire mousser ! mais jamais ils se renseignent ?


    • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:43

      @Brice,

      Merci pour tes encouragements. J’avoue que je suis toujours heureux de lire tes encouragements toujours dithyrambiques à mon égard.


      Bien à toi !



    • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:45

      @Barrere,

      Parfois ils sont dans la lune donc, complètement déconnectés des réalités. La vérité c’est qu’ils n’écoutent vraiment personne. Ils ont la tête dans le guidon.


    • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 14:56

      @Modérateur,

      Bonjour.

      Petite coquille. Lire le sang "a fait gicler le sang" au lieu de "gliclé le sang"

      Merci ! 

       :->



      • garibaldi15 15 novembre 2008 16:58

        @ l’auteur : bref article intéressant et remettant bien les pendules à l’heure.

        Ayant parfaitement compris votre : ’’Il n’y a rien d’inventé dans cet article qui ne sort pas de mon imagination’’,

        dont la syntaxe est impeccable, je me perds en conjectures en lisant la remarque de dallat-1945 (qui à l’évidence ne sait pas qu’on écrit ’’cela’’ sans accent). La tournure qu’il propose n’aurait d’ailleurs aucun sens (à cause de la négation ’’pas’’) !

        Bonne journée.


        • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:04

          @Garibaldi,

          Merci.

          Notre ami, Dallat-1945, n’avait rien à dire et s’est lancé dans le vide, croyant que sa corde était solide. Hélas, le krach est retentissant.

          Bien à vous !



        • Cug Cug 15 novembre 2008 18:18

          Sarko est en train de se rendre compte que ses maitres à Washington perdent sur toutes les lignes. Il suit le vent !


          • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:06

            @Cug,

            Sarko a toujours été une girouette. Néanmoins, il faut lui reconnaître quelque chose dans la montée des minorités visibles...invisibles.


            Bon week !


          • K K 15 novembre 2008 18:24

            juste une remarque : certains journaux comme le point se sont bien trompés en annonçant le premier prefet noir, mais la communication originale parle de premier prefet d’origine Africaine.

            Mais si je me souviens bien, il y a eu aussi un prefet d’origine algérienne et l’Algérie est sur le continent Africain.

            Toujours est il que l’évènement reste rare.


            • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:14

              @K,

              Hélas, ça n’est pas vrai. Il y a déjà eu des préfets d’origine africaine. Je crois qu’il y eu, avant Aïssa Dermouche (d’origine algérienne) que je cite dans le texte, un autre préfet d’origine algérienne dans les années1960 si je ne m’abuse.





            • K K 15 novembre 2008 20:24

              je ne dis finalement pas autre chose : l’Algérie faisant partie de l’Afrique. Mais je corrigeais juste votre rappel de la communication de l’Elysée qui n’a jamais prétendu que c’était le premier prefet noir. Juste le premier prefet issu de l’immigration. 
              Dans ce cas, un prefet Algérien d’avant 1962 n’était pas un immigré (l’Algérie était française).


            • PUCK 15 novembre 2008 23:50

              Justement ,l’Algérie était française ,et ,de toute façon ,il faut distinguer le Maghreb du reste de l’Afrique .
              Le nouveau préfet est d’origine camerounaise ce qui le distingue de l’ancienne Afrique coloniale française .

              Mais ,tout ceci n’est que verbiage.En dehors de sa race ,ce monsieur a toutes les qualités nécessaires et même supérieures à ce que demande son poste . Arretons ces discriminations ,elles sont haïssables : ou on a les compétences pour tenir tel ou tel poste ou on ne les a pas . Point .

              On a eu un président du Sénat noir dans les années 60 ,des députés noirs avant la décolonisation et personne ne le relevait et cela devrait continuer .

              Par contre ,l’équipe de France de foot toute black ne reflète pas notre diversité ethnique !!!


            • xmen-classe4 15 novembre 2008 19:00

              très bonne critique de l’américanisation des français.

              par contre je ne comprend pas bien le dernier paragraphe surtout que vous défendez une relation Antillaise et Africaine qui est essencielement rasciste


              • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:20

                Xmen-classe4,

                Je dénonce si vous voulez, ceux qui veulent faire que les communautés antillaises et africaines se tirent dessus. Ce phénomène existe alors qu’il n’y a aucune différence. Selon moi.

                Le dernier paragraphe est une façon pour moi, de défendre la France. C’est ainsi que je dis qu’il est complètement absurde de faire d’un non-évènement, un évènement majeur. C’est suspect et les étrangers sont même surpris de "savoir" que ce n’est que maintenant qu’on fait confiance aux noirs. Or, c’est faux, d’où les photos des autres préfets. J’espère que j’ai été clair.

                Bien à vous !




              • JJ il muratore JJ il muratore 15 novembre 2008 19:28

                @Jules. En résumé Sarko qui a nommé un préfet d’origine africaine c’est bien ou pas bien ? Quant à la presse il y a longtemps que nous connaissons sa médiocrité ! Sarko en serait-il responsable ?
                Je trouve caricatural la façon systhematique avec laquelle derrière chaque bonne décision qu’il peut prendre on lui prête des intentions négatives. En tout cas concernant ce nouveau Préfet de la République votre texte revient à diminuer ses mérites. Monsieur P. N’Gahane doit vous trouver mesquin et maladroit.
                Bien à vous.


                • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:26

                  @ JJ il muratore,

                  J’étais au téléphone tout à l’heure avec une personne très connue qui a lu le texte. Elle m’a dit une chose que j’ai trouvé pertinent. C’est Sarkozy qui a imposé la plupart des noirs qu’on voit aujourd’hui. Personne ne peut lui enlever ça.

                  Quant à la question. C’est oui. Pas de sarkozysme primaire. Au niveau de la presse, je trouve qu’il pouvait faire rectifier le tir. C’est Alliot-marie qui s’y est collée.

                  Encore une fois, j’apprécie cette façon de faire de Sarkozy, qui, par ailleurs, je ne déteste pas loin, s’en faut.




                • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:28

                  @ Philippe Renève,

                  Bonsoir et merci. C’est le risque justement. Vouloir jouer les innovateurs alors que c’est faux est finalement triste comme expédient.

                  Bien à vous !


                • herbe herbe 15 novembre 2008 20:29

                  Merci !

                  Je découvre aussi pour la première fois ces préfets...


                  • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 20:37

                    @Herbe,

                    De rien. Ce qui m’a fait bondir c’est que je connaissais le préfet Zabulon comme j’ai de la famille dans l’Essone où, il était "préfet délégué" et donc, quand il a eu sa promo pour la Corrèze, j’ai été informé. L’azrivée de N’gahane m’a alors paru hypocrite et mensongère.

                    Je constate simplement que certains n’ont pas bien compris le texte et poste n’importe quoi.

                    Hors-sujet : Je suis tellement "anti-blanc" que mon père et ma petite amie le sont. Formidable. Il ne s’agit pas de vous Herbe.

                    Bien à vous !


                  • herbe herbe 15 novembre 2008 20:55

                    je vous comprends et je sais qu’en ce qui concerne le racisme vous répondez au post au dessus.

                    J’espère qu’un jour nous pourrons enfin dépasser le débat de la race, pour s’attaquer au problème toujours aussi aigu de la guerre de classe.

                    Warren Buffet aurait dit que : " La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la remporter. "

                    cordialement


                  • JONAS Virgule 15 novembre 2008 22:17

                    Les " dieux " qui nous gouvernent et les peuples qui les ont intronisés, sont atteints soudainement de schizophrénie ! ?

                    Devant l’échec de leurs politiques pour sauver l’humanité, une seule alternative comme aux échecs, changer de couleur… ! On fait tourner le damier et le tour est joué !

                    Pauvres benêts ! Vous allez en voir de toutes les couleurs… !

                    À l’époque de la colonisation, nous avions mis en place des Gouverneurs dans les colonies, avec les préfets noirs nous sommes en train de faire de même dans notre pays.

                    Avec votre repentir permanent et votre pseudo-bonne conscience, vous condamnez vos propres enfants à la servitude ! Bravo !

                    Même les pays colonisés, s’ils en avaient eu les moyens n’auraient pas été assez cons pour le supporter ! Et vous vous applaudissez des deux mains !

                    Comme à dit Aldo Maccione, vous pourrez dire bientôt comme lui :

                    " Plus con que moi, tu meurs ! "

                     

                    Si encore nous avion l’excuse de ne pas avoir sur notre territoire des personnes qualifié pour occuper ces postes ! Mais non ! Cette attitude est purement dictée par des bouffées délirantes de repentir et repenties.

                     

                    Ces citoyens Français noirs d’origines étrangères, qui occupent ces postes de préfets et autres, seraient bien plus utiles dans leur pays d’origine que chez nous.

                     

                    L’homme est un prédateur et nous en sommes tous sans exception ! Lorsque vous aurez compris cela, il sera certainement trop tard. Vous serez vous et vos enfants, les Indiens de l’Europe.

                    @ +  smiley


                    • Allain Jules Allain Jules 15 novembre 2008 23:24

                      @Virgule,

                      J’ose espérer que vos faites exprès. Utiles chez eux, dans leur pays d’origine ? Lesquels ? La Guadeloupe, la Martinique ne sont pas la France ?

                      Je suis choqué par ce genre de post. Sincèrement. Et si on commençait par le début : demanderez-vous à Sarkozy de rentrer en Hongrie sous prétexte que c’est son pays d’origine ? A Devedjian, Dati, Rama Yade, Zidane, Thuram etc ?

                      Essayez de laver un peu votre cerveau et vous comprendrez que la France s’est construite sur des milliers de nationalités différentes, des blancs, des noirs, des jaunes et c’est ça qui fait sa force.




                    • JONAS Virgule 16 novembre 2008 00:18

                      @ L’Auteur :

                      Je trouve de très mauvais aloi, que vous preniez le paravent des départements français d’Outres mers, pour couvrir le sens de votre article.

                      En réalité, vous défendez la mise au pouvoir et l’emploi de personnes étrangères à des postes que des (sous chiens, pour vous plaire), pourraient occuper.

                      Vous êtes peut-être favorable à l’immigration choisie ! Dépouillant ainsi certains pays de leurs forces vives. Vous devriez réviser les origines de certaines personnes que vous citez comme étant issues de département français d’Outres Mers… ? Ce qui prouve un manque de sincérité dans vos commentaires.

                      Pour ce qui est du lavage de cerveau, je crois que vous en êtes un exemple innocent et vivant, comme une multitude de Français qui ont subi les commentaires d’une majorité d’enseignants issus de la génération des soixante-huitards.

                      Savez-vous que le mot Préfet est issu de la Présidence des Consorties qui existaient déjà au XIV siècles ? Elles étaient précisément chargées entre autre d’examiner la situation des étrangers qui changeaient non pas de pays, mais simplement de villages ou de provinces. À cette époque pour être adopté dans un village, il fallait parfois plusieurs générations.

                      Pour crédibiliser votre article vous dites n’importe quoi, des milliers de nationalités, blancs, noirs jaunes ! Il ne s’agit pas de nationalités, mais de races, un mot que vous n’osez même plus écrire…

                      Suivant votre raisonnement tous les Français devraient êtres des métisses ! ?

                      Je laisse le soin aux lecteurs de se faire une opinion sur vos intentions profondes dissimulées.

                      @ +  smiley

                       


                    • Allain Jules Allain Jules 16 novembre 2008 21:12

                      @Virgule,

                       Sachez qu’il n’existe que la "race" humaine. Donc, son utilisation est simplement raciste.


                       


                    • Canine Canine 16 novembre 2008 05:01

                      @ Virgule

                      "Je trouve de très mauvais aloi, que vous preniez le paravent des départements français d’Outres mers, pour couvrir le sens de votre article."

                      J’ignorais que l’Eure, le Lot et la Corrèze (trois exemples pris initialement par l’auteur) faisaient parti des Dom Tom.


                      • Yannick Harrel Yannick Harrel 16 novembre 2008 06:08

                        Bonjour,

                        Article au ton très juste remettant les pendules à l’heure et démystifiant le dernier effet d’annonce en date de l’Elysée.

                        Ce qui me gène le plus dans tout cela c’est justement la communautarisation rampante des esprits. La République n’est pas un vulgaire fromage où en fonction d’une caractéristique sexuelle, religieuse ou raciale l’on en viendrait à réclamer son dû : la République c’est la méritocratie en fonction de l’utilité sociale et de compétences attestées.

                        Ca me navre tout de même singulièrement qu’au plus haut sommet de l’Etat on s’amuse à détricoter ainsi le tissu républicain par effet de mode ou incompréhension de ce qui fait la force de notre modèle.

                        Cordialement


                        • Allain Jules Allain Jules 16 novembre 2008 21:14

                          @Yannick Harrel,

                          Merci  pour vos encouragements !



                        • fhefhe fhefhe 16 novembre 2008 08:27

                          Une question combien d’ élus au suffrage Universel en France qui soient d’Origine du Continent Africain ?
                          Combien de leaders Politiques d’Origine du Même continent ?
                          Les Nominations ne sont pas des Elections .... !!!!
                          La "Couleur" politique en france ( et dans bon nombre de pays ) c’est ...
                          "Rouge" pour la "vraie" Gauche
                          "Rose" pour la "Pseudo-Gauche" ( PS...Eux ..qui ont le Dos tourné vers leurs Problémes" )
                          "Vert" pour les "Ecolos"
                          "Orange" pour les "modérés" du centre...
                          "Bleu" pour la droite ...comme le Sang Royal
                          "Bleu-Blanc-Rouge" pour l’Extême droite...
                          Et pourtant tout Programme Politique est écrit Noir sur Blanc....
                          Dans tout parti Politique il manque le Jaune et le Noir qui sont des couleurs Primaires !!!!
                          La trame d’une "Quadrichromie" c’est 3 couleurs Primaires...+ le Noir ( servez-vous d’un "Compte fil" pour examiner une photo de magazine..et vous comprendrez)
                          Il en est de même pour les images de la "LoboToVision"
                          En ce qui me concerne je regarde un homme(ou une Femme ) politique avec mes Oreilles  Je sens avec mes yeux les odeurs de son discours qui touche ou pas Ma Raison



                          • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 16 novembre 2008 09:59

                            c’est l’effet barak !


                          • Allain Jules Allain Jules 16 novembre 2008 20:57

                            @ fhefhe,

                            Drôlissime en effet.

                            La vérité est du côté de Sarkozy. C’est un peu grâce à lui que ces noirs arrivent au sommet.


                          • cathy30 cathy30 16 novembre 2008 10:28

                            Alain Jules
                            incroyable cette effet d’annonce, avec la complicité des médias, n’ont-ils pas fait des recherches pour vérifier si cette info était vrai ?
                            Comme d’habitude le gouvernement sarkosy divise pour mieux régner, en remettant en cause les fondements de l’égalité mise en place depuis l’abolition de l’esclavage. Information opportuniste, déplacée et malveillante. Merci d’avoir rectifié cette immonde annonce.


                            • Allain Jules Allain Jules 16 novembre 2008 20:48

                              cathy30,

                              Cette affaire m’as complètement lis sur le c***.

                              Bien à vous !


                            • WHAM BAM THANK YOU MA’AM 16 novembre 2008 10:33

                              Pour élargir votre réflexion sur la question :

                              Il s’agit d’un extrait de Trick Baby, du romancier noir américain Iceberg Slim. Dans cet extrait, il se met dans la peau d’un Blanc libéral américain donnant une leçon de cynisme à son homologue conservateur :

                              Vous n’êtes pas conscient de l’ampleur du plan à l’œuvre aujourd’hui dans les Etats-Unis qui vise à contenir et contrôler les nègres.
                              Cette vaste planification est dans les mains compétentes des leaders libéraux blancs.
                              Ce sont les représentants indispensables de la race blanche. Ce sont eux qui, avec leur maîtrise des émotions basiques, leur analyse en profondeur de la psychologie nègre, ont la possibilité de projeter une image compréhensive et miséricordieuse.
                              Il est vital pour les pasteurs nègres harcelés, assiégés, et les autres leaders noirs d’avoir la possibilité de faire appel à eux. Un mot en 6 lettres est la clé de voûte de ce grand œuvre.
                              Ce mot c’est « espoir ». Cela veut dire que l’on croit pouvoir atteindre ce que l’on désire. L’organisme humain quand il en est privé peut devenir imprévisible, destructeur, meurtrier. Les libéraux sont conscients que les masses nègres espèrent s’échapper des ghettos.
                              Elles veulent se répandre dans le sein de la vie américaine et le polluer par leur esprit porté au crime et à la convoitise de nos femmes. Ils veulent être sur un pied d’égalité avec nous. Ils veulent oublier leur noirceur aux dépens de notre culture et de notre intimité. Ils veulent contaminer notre sang anglo-saxon.
                              La faute fatale du conservateur consiste à vouloir brutalement et stupidement étrangler l’espoir chez les nègres. La rigidité de son comportement émotionnel ne lui permet pas de pratiquer les arts subtils de la tromperie et de la ruse. Ce sont des armes essentielles dans notre stratégie visant à bercer, à tenir en vie l’espoir chez le nègre sans pour autant céder à ses rêves insensés de liberté.

                              Il y a en réalité deux ghettos. L’un est physique, l’autre psychologique. Il est vrai que nous avons sélectionné certains nègres pour porter des cols blancs.
                              Presque tous se sont évadés physiquement du ghetto, avec notre aide, bien sûr. Nos motifs sont tout d’abord de renforcer notre image libérale par des campagnes de presse bien orchestrées.
                              Deuxièmement, ces nègres que nous semblons libérer sont précisément ceux d’un type peu courant qui possèdent une intelligence et une formation universitaires. Il nous faut les séparer des masses noires bouillonnantes.
                              Si nous ne le faisions pas, ils pourraient servir à ces masses sans cervelle de têtes pensantes contre la race blanche.
                              Voyons que les différences extrêmes entre le monde nègre et le monde blanc vont nous fournir les moyens de neutraliser et de retirer le venin de ces évadés en col blanc des ghettos.
                              Brièvement décrite, la technique est la suivante. Le nègre libéré, qu’il soit dans la politique ou les affaires, ne va pas entrer dans le monde blanc sans trembler. Ses peurs, son sentiment d’insécurité viennent de l’apparence insolite, inconnue, de cet étrange nouveau monde.
                              Au-delà, bien entendu, agit son fort sentiment d’infériorité même s’il le dissimule bien. Il éprouve le besoin immédiat, pressant, peut-être inconscient, de se conformer aux mœurs, au protocole de ce monde nouveau. Il a une peur mortelle de violer ses codes de façon évidente.

                              Sa terreur est que ses protecteurs blancs remarquent ses erreurs et le renvoient dans le ghetto. Il se contraint à contrôler ses émotions et à se conduire avec patience et urbanité.
                              Nous le flattons à mesure qu’il devient plus semblable à nous. Son identité, ses féroces antipathies raciales, s’il en a, se dissipent, se perdent peu à peu. S’il a du mal à accepter ce moule, nous nous moquons de lui et nous soulignons son ridicule.
                              On ne peut pas se conduire comme un nègre dans un environnement blanc civilisé. Nous écoutons avec compassion ses demandes, maintenant imprégnées de culpabilité, d’aide pour ses frères noirs dans les ghettos.
                              Nous lui jetons quelques miettes de consolation. Mais bientôt il devient un étranger pour ses frères noirs et ils commencent à le haïr. Ils comprennent qu’il les a vendus. Il n’a plus de valeur pour eux, il est inestimable pour nous.
                              Il a perdu sa capacité à les diriger pour nous faire mal. Si ce n’est sa négritude, sa façon de penser, son goût pour le confort individuel en ont fait l’une de nos armes. Il nous aide sans le savoir à mener la guerre sans concession contre sa propre espèce.

                              Voir aussi ce tract de Marc-Edouard Nabe :

                              http://marc.edouard.nabe.free.fr/Nabe_les_pieds_blancs.pdf


                              • Allain Jules Allain Jules 16 novembre 2008 20:50

                                @ WHAM BAM THANK YOU MA’AM,

                                Excellent ouvrage s’il en est, bien fait et très documenté. Il a complètement et entièrement étudié le personnage, dans les tréfonds de sa pensée.

                                Bien à vous !


                              • Leila Leila 16 novembre 2008 10:40

                                Je ne lis pas les journaux, ou rarement. A la lecture de cet article, j’ai compris que les journalistes du Monde, du Figaro, du Parisien et du Journal du dimanche sont des racistes honteux, puisqu’ils tiennent à souligner que le Président Sarkozy a choisi un noir, un vrai, comme préfet.

                                Autour de moi, on ne fait pas très attention à la couleur de la peau ni au patronyme. Mais mon petit monde à moi n’est peut-être pas représentatif de la France d’en bas. Je crois tout de même que la France d’en bas est beaucoup plus fraternelle et sans préjugés que la France d’en haut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès