Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La contingence manichéenne de la géopolitique

La contingence manichéenne de la géopolitique

Les analyses portées sur les différentes « crises » géopolitiques, où se dissimule une guerre qui se pratiquerait en moufle, présentent une caractéristique commune ; le clan du mal peut ou pas détruire le monde !

Les méchants dans James Bond se fondent parfaitement dans ce moule créé par une réflexion sans forcer. L'on pardonne facilement cette distribution enfantine des rôles quand il s'agit d'un film. En revanche, hors de l'imaginaire de scénariste sans passion pour la complexité de la vie, le manichéisme inquiète. Les guignolos qui nous dirigent ont les capacités d'analyse d'un enfant face à l'adulte qui lui a retiré le hochet, avec lequel il abîme le meuble de grand-papa ; « ouin ouin c'est lui le méchant ! Je veux qu'il meure sinon il va me faire souffrir ! ». À moins qu'au travers de la propagande menée contre le judoka du KGB, soit visé le peuple français, considéré comme trop débile pour réfléchir autrement – je vous laisse libre de savoir si c'est le cas ou pas.

La contingence, typiquement c'est la crise des missiles de Cuba en 1962. Suspendu à deux décisions, diamétralement opposées (du moins à très court terme) dans la destruction qu'elles entraîneront, le monde observe ; va t-on mourir ou pas ? Ce même monde, bien plus divisé et incertain que l'on voudrait nous faire croire, a le souffle irrégulier à cause de l'Ukraine. La pâte de l'ours griffe à nouveau à travers ses frontières tandis que l'aigle vole en cercle. Les Russes ont repris du poil de la bête, c'est indéniable et dans l'histoire les Étasuniens y ont laissé des plumes. Pourtant, n'importe quel consommateur de médias de masse viendra à la conclusion que les porteurs de Chapka sont d'une violence incroyable et qu'ils feront tous pour contrôler l'Ukraine ; un projet impérial est dans le programme de Poutine !

Encore une fois donc, certes avec moins de théâtralité parce que la coupe du monde – ai-je besoin de préciser le sport ? – occupe trop les esprits, la Russie complote pour menacer l'ordre mondial qui plaît tant aux ricains. De ses décisions, les occidentaux pacifiques sont dépendants pour défendre la démocratie, la liberté, la paix et les menus Big mac du clown ketchup-mayo. Cela laisse, du point de vue du spectateur, un état de tension dans les relations internationales, un sur le qui-vive permanent permettant de favoriser l'absence de prise de recul.

Je rajouterais, par souci bilatéral, que certaines personnes, sur ce site même, vénèrent le président de la Russie. Ils considèrent, à juste titre, que c'est un homme politique franc, charismatique et amoureux de sa nation. En revanche, il ne faudrait pas effectivement sous-estimer la force de cet amour ; si cela, dans un cas extrême, pouvait sauver la Russie, il balancerait tout son stock d'ogives sur la tronche des Français. Ainsi, Poutine est un homme dangereux, mais pas dans le sens où ce trait de caractère est habituellement souligné. La logique nous aviserait de traiter avec lui avec intelligence.

La dernière phrase est tout particulièrement percutante si on la met en perspective avec la politique menée par l'Occident dans cette affaire ukrainienne, ou les autres d'ailleurs. Nos élites manquent cruellement de retenu et par une onde malsaine, nous citoyens manquons de recul. Il faut comprendre la colère justifiée de la Russie pour mieux saisir leur réaction, tout à fait mesurée de plus. Qu'auraient-fait les Stazunis si les popofs avaient foutu le boxon au Mexique en installant des fascistes anti-américains ?

La géopolitique est salement traînée dans la stupidité quand on nous la propose et la géostratégie de nos élites oublient toujours la voix de la négociation. Je rêve d'une diplomatie française neutre, cherchant à développer un dialogue entre les deux puissances globales pour des règlements de situation les moins sanglants possibles ; suis-je un romantique utopiste ? En attendant, tenez-vous éloignés de cette contingence manichéenne, les Russes n'ont pas pour objectif de faire exploser le monde et le clan du bien (avec les USA en capitaine) n’œuvre pas pour le bien universel, ou comme d'autres sauvages de la pensée le diraient, l'intérêt général. Les deux bossent pour leurs intérêts, avec toutefois un avantage aux Russes qui semblent bien plus mesurés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • soi même 10 juin 2014 11:45

    A la lecture du titre, et l’utilisation du terne manichéenne, montre que vous êtes un amateur dans la compréhension de ce qui se joue actuellement !

    Quand on introduit des notions d’ésotérismes, (Pourtant, n’importe quel consommateur de médias de masse viendra à la conclusion que les porteurs de Chapka sont d’une violence incroyable ) il faut le faire à bon escient, la prudence est de mise.
    Il y a des vérités immémoriales occultes qui ne doit pas être livré en pâture, juste pour développer un point de vue original qui n’a aucune profondeur spirituel ! A moins le bût et de prouver à tous que l’on est un nigaud intelligent !


    • Singe conscient Singe conscient 10 juin 2014 12:10

      Êtes-vous familier de la notion suivante ; le second degré ? La phrase que vous citez entre parenthèse représente le travail d’orientation de l’interprétation et non pas l’interprétation effective. Je n’ai pas peut-être pas été assez clair après tout.

      Manichéenne est la construction de la crise par les médias et la communication de l’État. Prouvez moi donc le contraire.


    • soi même 10 juin 2014 12:22

      Pas de commentaire à l’absurdité de vos arguments !


    • coinfinger 10 juin 2014 16:00

      Ce qui manque dans cette Stars War , c’est la princesse Leia . Poutine je le vois mal dans le role .
      Y a un autre acteur , qui monte , extra-galactique , c’est le Chinois . Il a compris que l’Europe cherche un suzerain , il se propose à la place des US . C’est carrément proposé dans les termes par un ’ambassadeur’ . Etant Européen il me reste un fond de vanité qui me fait répugner à une telle solution , çà me fait l’effet du marchand malin qui tourne autour avec ses ailes , cependant çà tient la route .


      • Doume65 10 juin 2014 16:29

        « Nos élites manquent cruellement de retenu et par une onde malsaine, nous citoyens manquons de recul. »

        L’onde malsaine a un nom : les médias de masse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès