Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La démocratie n’existe plus en France !

La démocratie n’existe plus en France !

Étymologiquement, démocratie signifie : « le pouvoir au peuple ». Pensez-vous avoir un quelconque pouvoir, aujourd'hui ? Le pouvoir d'achat se fait saborder par la « taxe antisociale », le pouvoir du vote ne nous laisse plus que la liberté de choisir entre un roi ou un chamallow. Le peuple vote ses représentants à l'assemblée nationale ? La belle affaire ! Nos parlementaires sont si vieux qu'ils se croient déjà à la retraite !

Alors la démocratie, excusez-moi du peu, n'est plus qu'une illusion en France.

JPEG - 174.3 ko
Liberté ?
Linogravure de Benjamin Baret
 
Le gouvernement fait passer des lois sans avoir l'aval de son peuple !
 
La TVA sociale : 64 % des Français se disent opposés à la TVA sociale, contre 33 % qui y sont favorables selon un sondage CSA pourl'Humanité paru le 5 janvier 2012.
La fin du moratoire sur la culture des OGM en France a été votée par le conseil d'Etat le 28 novembre 2011. Le parlement n'a pas eu son mot à dire, les médias n'en ont pratiquement pas parlé. Les conséquences ne sont pas des moindres : La France peut désormais cultiver des OGM. Pourtant, selon le sondage IFOP/Ouest-France du 3 décembre 2011, 65 % des Français restent inquiets à propos des OGM. (voir ici)
Les exemples sont tellement nombreux !
 
Et quand l' état demande l'avis du peuple par le vote, il n'en tient pas compte ! Rappelez-vous le « non » à la constitution Européenne. Sous une forme à peine édulcorée, elle est tout de même passée. A quoi bon nous demander notre avis si ils n'en tiennent pas compte ?
 
Le pouvoir d'éligibilité du peuple complétement bafoué :
 
Aujourd'hui, le vote blanc est considéré comme nul : L'article L66 du code électoral, dans sa version consolidée au 17 mars 2008, disposait que « les bulletins blancs (...) n'entrent pas en compte dans le résultat du dépouillement », ce qui revient, en pratique, à les assimiler au vote nul lors de la proclamation des résultats. Or le vote blanc signifie quelque chose ! Majoritairement, il indique un « contre-vote ». C'est-à-dire que le votant considére qu'aucune des possibilités de vote qui lui sont proposées ne lui correspondent. Le fait de dire que la politique actuelle ne nous correspond pas doit être pris en compte !
Le seul fait de voter tous les 5 ans prouve à quel point nous sommes ignorés par nos représentants.
Pire : pour être candidat à la présidentielle, il faut obtenir 500 signatures de maires. Ce n'est pas à la portée de n'importe qui ! Seuls des politiciens y parviennent, ce qui isole encore un peu plus la sphère politique du peuple.
De plus, les électeurs votent de plus en plus par utilitarisme plutôt que par convictions. Il s'agit maintenant de choisir pour le moins pire, et non pour le meilleur. Ce qui donne le choix entre 2 politiques quasiment similaires, portées par des partis se querellant sur des broutilles.
 
En ce qui concerne l'assemblée nationale, Jean Gabin peut se montrer persuasif :

 

Aujourd'hui encore, le parlement ne représente pas du tout le peuple ! La moyenne d'âge des députés est de 59,3 ans. Si proches de la retraite, ils ne se privent pas de faire l' « Assemblée buissoniére », de s'endormir sur leurs bancs nominatifs, délaissant ainsi le sort de la France. Et lorsqu'ils ne dorment pas, ils parlent pour ne rien dire, ou rouspètent sènilement ! 
 
Le peuple désinformé !
 
Les campagnes présidentielles actuelles ne passent plus que par les médias. Les idées passent aprés l'image. Le père de Nicolas Sarkozy était un publicitaire, voyez le résultat ! Lagardére, Bolloré, Bernard Arnault, Martin Bouygues (TF1), etc... lui mangent dans la main ! Ainsi, les Français (qui passent en moyenne 3h38 par jour devant la télé), regardent continuellement Sarkozy, principalement en bien. La presse qui conserve un brin de contre-pouvoir est de moins en moins lue, vue, ou écoutée.
Cf le reportage d'arte : « looking for Sarkozy », ou comment la presse internationale voit notre cher président.
 
Pourtant, les risques sont grands aujourd'hui !


Ce qui tracasse aujourd'hui le peuple n'intervient quasiment pas dans le débat pour la présidentielle !
 
Nous avons une épée de Damoclés au-dessus de nos têtes qui s'appelle « dette ». Pourquoi ne pas demander aux Français si ils la considèrent « légitime » ? La jeunesse française est aujourd'hui consciente que cette dette ne se résorbera jamais, malgré les politiques d'austérité qui ne font qu'augmenter le pessimisme national. Le problème vient du système monétaire et financier, comme le montre cette vidéo :

 

Il y a également le problème d'une 3éme guerre mondiale en perspective, ayant l'Iran comme épicentre. Les tensions entre les États-Unis et Israël, d'une part et la Russie, la Chine, et le monde arabe d'autre part, sont énormes. Une perspective de guerre nucléaire pouvant détruire la terre pourrait être envisagée, mais que faisons-nous ? Rien ! (voir )
 
 
Finalement, il n'y a plus en France de réelles preuves de démocratie, et les votes des présidentielles n'y changeront rien. Troquer une dictature de l'argent sur fond bleu, blanc, rouge pour une dictature de l'argent sur fond rouge, bleu, blanc n'entérinera pas le fond du problème. Si les Français pouvaient s'exprimer d'avantage par le vote, nous pourrions croire en une amélioration. Mais à la place, les politiciens s'insultent pauvrement. Comment pouvons-nous croire à ces hommes censés représenter des idées s'ils ne sont plus que des coqs dans un ring ?
Nous avons l'illusion de détenir le pouvoir en choisissant notre maître, mais nous restons esclaves de ce système qui nous pose une muselière lorsqu'il y a d'importantes décisions à prendre. 

Je vous invite enfin à aller voir une interview de loic blondiaux ici. Il pointe du doigt là ou ça fait mal, et propose des solutions.

Un article de Benjamin Baret

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 11 janvier 2012 10:48

    Les élus le sont par défaut et ne sont pas représentatifs des Français.


    Le système est verrouillé par une caste politique trop satisfaite de ses avantages pour en changer.

    Mélenchon et plein d’autres se réclament de gauche mais ont il vraiment la vision et appréhendent ils vraiment la situation des beaucoup de personnes au vue des rémunérations qu’ils perçoivent ?

    Qu’un mandat soit rémunéré à un certain montant je le conçois mais ne venez pas nous dire que vous êtes de gauche ou alors faites comme les députés communistes qui reversaient une part de leur appointements au parti communiste.

    Partagez une part de vos salaires en constituant des structures d’aides , en participant financièrement aux associations etc ....la vous serez vraiment dans la partage et de gauche mais ne soyez pas comme les chanteurs d’opérettes des enfoirés qui gagnent un max viennent chanter pour que le disque soit achetés et qui se disent social etc ....
    C’est autant électoraliste pour les hommes politiques que marketing pour les chanteurs.

    Cela me révolte de voir cette mascarade 

    Philippe 

    • Yurf_coco Yurf_coco 11 janvier 2012 12:05

      Oui mais bon. Sur le fond je pense qu’on est d’accord, par contre sur le débat des salaires, pas tout à fait.

      Je m’oppose catégoriquement au cumul des mandats, et surtout au cumul des salaires et des retraites. Après, dire que Jean-Luc Mélenchon n’est pas de gauche car il gagne xxx euros... c’est un petit peu démagogique.

      Si vous vous offusqué de cela, alors j’imagine, que vous utiliser une partie de votre salaire en don ? tout les mois ? de l’argent de « confort » dont au fond vous n’auriez pas besoin... vous voyez ou je veux en venir... C’est très facile de diaboliser.

      J’attends pas d’un homme comme mélenchon qu’il donne 500 euros de son salaire a une association, j’attends de lui qu’il soit efficace et mette en place des changements sur le sujet sur le plan nationale !

    • Jean 11 janvier 2012 17:07

      Une autre vision de la société : la démocratie et non un ersatz.
      (en démocratie, dépenses -30%, impôts -30%, endettement -50%)

      Le tirage au sort à étudier sérieusement :
      en finir avec les partis donc les lobbies, groupes de pression sur le législateur.

      Depuis des siècles nous sommes conditionnés à être dominés par des chefs de clan, féodaux, rois, ... ; et aujourd’ hui par l’ oligarchie.

      On se fait croire à nous-même, qu’ il n’ y a pas d’ autre solution, encouragés en cela par l’ oligarchie. Des exemples contraires existent qui fonctionnent bien, démocratie même partielles. Vidéos : voir Etienne Chouard
      http://www.dailymotion.com/video/xlz6kr_debat-entre-etienne-chouard-et-yvan-blot-sur-la-democratie-reelle_news

      Une association : http://www.democratiedirecte.fr/

      Et un parti, à voir : http://www.lepf.fr/

      Avantages : Une démocratie par tirages au sort, élimine le pouvoir des partis donc des lobbies, assure les parités, en particulier hommes/femmes, fait de nous des citoyens (pas qu’ au bureau de vote), élimine l’ aberration de la professionnalisation de la Politique, qui appartient à tous, réduit la délinquance (tous deviennent des citoyens, responsables...), rétablit le naturel instinct de solidarité dans les rues, les quartiers, entre voisins, etc.


    • anty 11 janvier 2012 13:01

      Un renseignement sur l’indice de la démocratie


      fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_démocratie 
      à voir absolument

        • epicure 11 janvier 2012 20:29

          on peut voir que sarkoléon 1er a fait reculer la démocratie dans notre pays grâce à ce graphique.
          Mais d’autres l’ont dit avant, l’un des meilleurs exemples étant le coup du référendum sur l’Europe. grace à lui on est apssé du statut de démocratie à celui de démocratie imparfaite


        • robin 11 janvier 2012 13:30
          La démocratie n’existe plus en France !

          Sans blagues....parce qu’elle avait existé ?......lol !

          Démocratie : parce que vous voulez dire que la réprésentation du peuple par des godillots dont on peut à loisir graisser la patte est de la démocratie ?

          • momo momo 11 janvier 2012 13:37

            La démocratie, précisons-le, de Suffrage Universel car il y en a d’autres bien meilleures, reviens à donner le droit de vote aux cons. Mêmes s’ils étaient minoritaires, cela suffirait à fausser l’élection. Hors, ils sont majoritaires. Sinon comment Sarközy aurait-il pu être élu ?
            Momo
            http://poilagratter.over-blog.net


            • robin 11 janvier 2012 16:37

              Et vous vous classez dans quelle catégorie ? les intelligents ou les cons ?

              Méfiez vous, dans la vie, on est toujours le con de quelqu’un !


            • zelectron zelectron 11 janvier 2012 17:30

              Et comment voulez vous qu’Hollande soit élu ?


            • Benj Benj 11 janvier 2012 20:46

              comme un con


            • Eddie 11 janvier 2012 17:04

              Comme démontré par l’expérience de Milgram, une population quelconque comprendrait environ 2/3 d’obéissants à n’importe quoi (médias alignés, politiciens, syndicats…) et 1/3 de pas trop obéissants, dont seulement 10 % de réfractaires à toute autorité. Donc nous sommes en régime oligarchique depuis des décennies, depuis que l’oligarchie financière a acheté tous les médias qui comptent. Les diverses élections ne sont qu’une formalité pour l’oligarchie financière, car tous ces candidats, de droite comme de gauche, lui étant totalement inféodés, sont élus après bourrage de crâne intensif médiatique des 2/3 d’obéissants. Les 1/3 restants, composés des réfractaires et des pas trop obéissants, ne jouent aucun rôle dans le choix des candidats. Pour vous en convaincre prenez les résultats des sondages des médias non-alignés et médias alignés (appartenant à 100% à l’oligarchie). Le président actuel recueille moins de 2% pour les médias non-alignés (lus pratiquement que par quelques pour cent des non obéissants et réfractaires) et environ 26% pour les médias alignés (lus en masse par les 2/3 d’obéissants). C’est la raison pour laquelle les médias alignés abrutissent complètement leurs lecteurs ou leurs téléspectateurs. L’oligarchie financière perdrait sa mainmise totale actuelle sur la France dès qu’un nombre critique de la population serait éveillé, c’est le syndrome du 100ème singe. Mais c’est pas demain la veille ! L’alternance UMPS a de beaux jours devant elle.


              • Jean 11 janvier 2012 17:23

                Le syndrome du centième singe dit aussi que tout peut s’ inverser brutalement, sans prévenir.

                ésotérique mais rêvons :
                http://www.youtube.com/watch?v=Ko1FOt4v8vk&feature=related


              • hans 11 janvier 2012 17:34

                stop avec cette expérience de milgram, c’est un fake pour justifier que certains nés sadiques torturent avec l’aval de la hiérarchie, posez vous réellement la question simple : le ferais-je moi même ?? et vous avez la réponse


              • lloreen 11 janvier 2012 18:01

                Le seul pays qui connaissait véritablement la démocratie était la Libye de Khadafi.

                http://www.youtube.com/watch?v=4dRhoo_IJ08&feature=player_embedded

                Tous nos « démocrates », qui ne savent qu’écraser leurs propres peuples et les autres par l’intermédiaire de l’ OTAN (Organisation des Terroristes de l’Atlantique Nord) des mondialistes feraient mieux d’en prendre de la graine...

                Ou plutôt : prenons-en nous même de la graine pour 2012 !


                • Benj Benj 11 janvier 2012 20:39

                  Euh... Il faut le prendre au combientième de degré ? Pardon, mais je ne crois pas que la Lybie de Khadafi soit un exemple de démocratie, bien au contraire !


                  Si c’était de l’ironie, alors chapeau bas !

                • Benj Benj 11 janvier 2012 20:37

                  Jamais ! Les grecs avaient 90% d’esclaves, les sociétés tribales avaient des prêtres, des rituels, etc... La démocratie absolue n’existe pas. Cependant, il existe des régimes donnant plus ou moins de pouvoir au peuple.

                  La question n’est pas de savoir si on peut atteindre l’utopie d’un système dans lequel chaque voix ait la même puissance, ni même de savoir si un tel rêve a déjà existé. 

                  Ce qui me préoccupe, c’est de voir qu’aujourd’hui, en France, il n’y a plus de réelle démocratie. Et ce n’est pas qu’une vision personnelle ! Anty parlait un peu plus haut de l’indice de démocratie. Selon cet indice (les chiffres n’étant pas forcément objectifs), la France est passée du rang de « démocratie » à celui de « démocratie imparfaite », de 2008 à 2010, se plaçant au 31éme rang mondial de qualité démocratique.

                  Il existe des solutions à ce problème. L’Islande a déclaré sa dette non légitime, a refusé de payer ses créanciers, et a lancé un programme de démocratie directe par tirage au sort. Je pense que cet exemple mériterait d’être suivi.

                  • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 12 janvier 2012 09:48

                    Quelle société de l’époque des grecs n’avait pas d’esclaves ?
                    A ce que je sache la démocratie de la Grèce antique à Athènes ne repose pas sur l’esclavage, et que dire des travailleurs aujourd’hui ?

                    Certes les Athéniens étaient sexistes et esclavagistes mais leur solution de gouvernement fonctionnait, et plus longtemps que ce qu’on appelle démocratie maintenant.


                  • petitprince petitprince 11 janvier 2012 23:19

                    sur le sujet, je vous invite à écouter l’excellent Etienne Chouard


                    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 11 janvier 2012 23:47

                      La seule question : est-il raisonnable de confier le pouvoir au peuple ?


                      • jacques lemiere 12 janvier 2012 00:35

                        Ok plus democratie.je suis d’accordcar c’est toujours plus juste...

                        mais attention le pouvoir au peuple ça ne veut pas dire le peuple a raison....
                        car si il y a un peuple ça ne veut pas dire qu’il y a une opinion « moyenne »
                        et un peuple peut etre composé de parties absolument inconciliables...
                        La démocratie m^me parfaite peut parfaitement conduire aux pires horreurs....ah ! les minorités....
                        si facile de les écraser...

                        Le plus absurde et le plus beau dans la démocratie c’est sa capacité à se refuser elle m^me..le peuple veut un roi....

                        • Dominique TONIN Dominique TONIN 12 janvier 2012 07:36

                          @ l’auteur,

                          J’ai écouté le commentaire de Blondiaux, Chouard et bien d’autres. Je reste convaincu qu’une réelle démocratie est nécessaire en France pour ne pas dire vitale. C’est l’objet de mon engagement en politique dès 2007, création du mouvement en 2009 et candidat à la présidentielle en 2012 sous l’égide du PF : www.lepf.fr
                          Je connais les difficultés à chasser les 500 signatures qui est une mission coûteuse,une perte de temps et de toute manière inatteignable. J’ai rédigé un courrier à F.Fillon, sans réponse. Mais ce déni de démocratie ne s’arrêtera pas là. J’ai l’intention de dénoncer ce déni devant les français chaque fois que j’en aurai l’occasion devant les médias.
                          Avec d’autres petits candidats nous envisageons même de mener une action concertée et boycotter la présidentielle
                          A suivre

                          • democradirect democradirect 12 janvier 2012 08:49

                            Une fois un droit d’initiative et de référendum introduit au niveau constitutionnel, le peuple pourrait décider que c’est les citoyens et non pas les élus qui parrainent.

                            Que pensez-vous de l’idée que pour faire avancer la démocratie, la priorité est d’introduire un droit de référendum et d’initiative au niveau constitutionnel parce que c’est la réforme la plus modeste qui permette au peuple de prendre les manettes ? Ensuite, le peuple pourra utiliser cet instrument pour adopter les réformes qu’il souhaite. Voir ici la revendication : « le peuple, et uniquement le peuple, doit pouvoir modifier la Constitution ». Voir ici pour une argumentation plus détaillée.

                             


                          • King Al Batar King Al Batar 12 janvier 2012 09:45

                            BOnjour à l’auteur.
                            Effectivement la démocratie est en pleine crise et nous en constatons le déclin en permanence.
                            Sur ce sujet, je vous conseille de lire, si ce n’est pas déjà fait, « après la démocratie » d’Emmanuel Todd.
                            C’est l’une de première reflexion que je me suis fait quand j’ai vu ce que tentait de faire Cantona. Attention je respecte le bonhomme, ses engagements, et je le sens sincère.
                            Le problème, c’est qu’on arrive quand même à ce que ce soit un sportif (donc un mec qui n’a pas forcément été formé à diriger le peuple) qui vienne dire des vérités du débat politique que personne n’aborde.
                            C’est cela qui est le plus affligent. Si le peuple nourrit de plus en plus une méfiance à l’encontre de politicien, c’est aussi parce qu’on a l’impression que l’on ne parle pas le même langage. Qu’il ne nous comprenne pas et que nous ne les comprenons pas.

                            Le fait que ce soit des artistes qui s’engagent, comme le fit feu Coluche, pour prendre en charge certains de nos citoyens, et faire en sorte qu’ils aient une vie décente. Alors que nous vivons dans un pays à forte fiscalité qui devrait servir à cela me fait chier. J’en ai rien a foutre des interets de la dette personnellement.
                            En revanche, que des individus dorment et meurent dans la rue, quand toutes les avenues les plus prestitigieuses de Paris abritent des bureaux, donc des locaux ou personne ne vit est encore une fois la preuve que dans notre pays l’argent, la rentabilité et le prestige des entreprise a plus de valeur que la dignité humaine.

                            Et le pir de tout c’est que pour défendre ces, nous n’ecoutons plus les politiques qui abordent le problème puisqu’ils nous ont habitué à ne pas les resoudre, mais un footballeur !

                            Notre démocratie va de mal en pi. notre chute risque d’être terrible.


                            • Catart Catart 12 janvier 2012 20:14

                              bonjour à toi

                              tu as raison en disant que la démocratie bat de l’aile et qu’il faut que ce soit un sportif qui montre du doigt le mal...ok c’est tout à fait juste...

                              Mais que fait le Peuple celui qui du matin au soir râle avec raison contre nos élus... qui eux rassures toi ne feront RIEN...
                              Pas grand chose
                              Il y a une multitude de sites oui mais... des petits candidats comme notre Ami ci-avant... oui mais...boycotter les élections... je rigole nos élus n’en ont rien à foutre...un autre Ami nous dit ici le peuple doit changer la constitution...comment et avec quoi...en écrivant à Sarko ou à Hollande.... je rêve...
                              Allons il faut se regrouper, se sctructurer bosser et écrire avec le Peuple notre demain...pas de programme bien ficelé pour proposer au Peuple...PAS DE CHANGEMENT

                              En attendant et c’est important , vital, et comme tu le dis il faut faire un coup fort juste avant les élections.
                                Nous proposons tout en gardant nos spécéficités de nous regrouper et de déposer avec le plus grands nombre d’associations et de mouvements et les petits candidats s’ils le veulent... mais aussi des représentants de la révolution Islandaise et de celle d’Espagne comme Jon Aguirre « le programme 2012 que nous aimerions » (qui s’écrit peu à peu par les internautes sur notre site) lors d’une conférence de presse dans la Rue avec les médias qui seront tous prévenus (France et étranger) avant les élections (début Avril), expliquant notre démarche et le programme en détail, puis l’envoyer ipso facto à toute la presse locale, mais aussi à tous les présidentiable...

                              Et pas de mesurettes mais y aller fort en démontrant le scandale de notre administration mille feuilles mise en place pour placer les copains, les dérives des subventions, les salaires et avantages honteux des élus et leur peu de présence au Sénat ou à l’Assemblée, les magouilles et scandales des partis, leur incapacité à faire des économies sur le train de vie royale de l’état pour créer des emplois dans le secteur médical et scolaire etc etc

                              Il faut bouger et faire une action forte et spectaculaire sinon rien ne bougera jamais et la droite comme la gauche pourront encore dormir tranquille bien longtemps.

                              http://www.indigne-je-propose.fr/


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès