Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La démocratie ou un (re)lent dégoût

La démocratie ou un (re)lent dégoût

Combien de milliards de bénéfices pour le CAC 40 concernant le 1er semestre 2013 ? A l'heure ou l'homme est vendu comme une marchandise avec des termes comme « compétitivité, flexibilité de l’emploi ». Tandis qu’on octroie toujours plus d’allègement d’impôts pour la race des Saigneurs, le CAC 40, les pigeons, les poussins… Tiens où sont passés les vautours ? Et ainsi on fait porter le poids de la dette sur les plus démunis : la retraite à 67 ans avec toujours plus de cotisations, par exemple.

 

Quand est-ce qu'on comprendra que la race des Saigneurs* ne tend qu'à épouser le néolibéralisme qui lui demande à ce nous supportions à nous seuls le poids de la dette, afin que certains puissent s'enrichir toujours plus ? Bientôt, c'en sera fini des retraites, des écoles gratuites, de la santé pour tous... Les Saigneurs et leur progéniture n'ont pas à s'en faire avec les milliards qu'ils engrangent chaque année sur notre dos. On courbe l'échine lorsqu'ils demandent à baisser les salaires, à ne plus nous indemniser en cas de licenciement économique (économique pour eux puisqu’ils plient bagages et s’en vont vers des contrées où la main d’œuvre est moins chère), on se laisse taxer toujours plus que ce soit sur notre salaire où sur la consommation, on ne se bat même plus pour nos retraites et on trouve même normal de payer des mutuelles pour pouvoir se faire hospitaliser sans payer de sa poche (chose invraisemblable il y a trente ans il faut le savoir), etc.

Il suffit pourtant de regarder sa fiche de paie d'il y a 20 ou 30 ans : on ne peut que constater le poids des cotisations (nous payons toujours plus de cotisations RDS et CSG comprises, pour la sécurité sociale par exemple) tandis qu’on obtient de moins en moins d'aide de la part de l'Etat. Pourtant, l’état est riche, mais seulement pour une poignée.

Mais où va tout cet argent ? Il ne sert qu'à payer une dette infinie qu'on nous met sur le dos depuis des décennies, tout en nous abrutissant avec des histoires de « crises », et cela dans le but de nous spolier toujours plus à coups d’austérité. J'en entends même dire : « c'est normal qu'on paie... c'est normal qu'on baisse nos salaires, qu'on nous allonge notre retraite, c'est la crise... ». Mais la crise (de nerfs) à qui ? A qui profite-t-elle ? Qui gagne de plus en plus en temps de « crise » et se fout en plus de notre gueule en allant planquer son argent dans les paradis fiscaux ?

La race des Saigneurs parle d'assistanat en parlant de notre dû = éducation, santé, retraite, services comme la poste, l'énergie, l'eau, les transports, etc., qui d’ailleurs, n'existent quasiment plus ! La privatisation est de mise (tiens, l'air est encore gratuit ? Quoique la taxe carbone...) Et eux, grâce à qui ont-ils bâti leur fortune ? Grâce à quelles subventions ont-il pu bâtir leur empire et payées par qui, ces mêmes subventions ? Qui continue à acheter ou à se fournir chez eux ? Voyez dans la liste du lien donné ci-dessous… Nous participons tous à les enrichir, chaque jour qui passe.

Tous ces fats sont les héritiers d'autres fats qui ont eu leur lot d’esclaves au temps du colonialisme (en Afrique, Asie, et.) et qui ont amassé une fortune sur des cadavres qu’ils ont semé derrière leur cupidité... Leur voracité et leur barbarie me laissent à penser qu’ils escomptent bien revenir à ces temps prospères (pour eux).

Quant aux partis politiques, ils ne sont là que pour nous diviser. Cela fait un bail que ça ne veut plus rien dire toutes ces histoires d'élections. Depuis les années 1970, plus aucun élu n'a de pouvoir. Que ce soit un parti de droite, de gauche, d’en haut ou d'en bas : chacun ne sert qu’à diviser les gens et à les mener là où la race des Saigneurs veut qu’ils aillent.

Ce qui m’attriste le plus est qu'une multitude se trompe de bourreaux (et non de victimes). Cette même multitude est obnubilée par son emploi, son fric, sa maison, sa voiture, son chien, ses vacances, son écran plat, son I-phone, son coca, son mcdo, sa bouffe toute faite à la viande de cheval... Cette multitude a peur de perdre tout cela. et en vient à taper sur ceux qui ont encore moins qu'eux, tout en rêvant de devenir comme ceux qui les spolient réellement.

La démocratie m'oblige à accepter la décision de cette multitude ? Alors je crache sur cette démocratie. Parce que pour ma part, c'est du fascisme, du totalitarisme pur et dur à la base : on abêtit la multitude avec de la poudre de perlimpinpin, on fait tout pour qu'elle courbe l'échine en la culpabilisant à coups de « crises » pour mieux faire avaler la pilule « austérité » et cette même multitude dit : « merci ! » Hitler a fait tout aussi bien (Goebbels en a inspiré plus d'un niveau propagande)... et la foule hurlait : "Heil !" en buvant ses paroles. Il était le sauveur, comme l'a été dieu un moment et comme l'est de nos jours l'oligarchie de cette globalisation. Tout cela n’est que rapport de force. Mais il ne va jamais dans les deux sens.

La multitude (et je ne parle pas de celle de ce pays uniquement : je ne suis pas française, ni européenne mais bien du Monde, de cette Planète) ne mérite pas que je me focalise sur elle. Ma retraite, je l'aurai ou pas. Je me fiche de tout cela. Ma vie c'est au présent que je la vis. Pas au futur = le futur n'existe pas encore. Je ferai tout pour m'en sortir et sans cette multitude qui rêve de ressembler à la race des Saigneurs. Et je ferai en sorte que mes enfants soient bien dans leur vie aussi. Mais jamais je ne leur dirai qu'il faut qu'ils soient employés pour consommer et enrichir toujours plus les Saigneurs... non... je leur dirai de continuer à s'émerveiller devant tout et rien et de s’ouvrir à la vie. Et je continuerai de les encourager à rêver à autre chose que des futilités. Avoir un vrai travail qui leur plait (qui peut être créatif aussi), et non être employé, recyclé et jeté. C’est, il me semble, plus juste pour eux.

Ce serait criminel de leur demander de commettre les mêmes erreurs que j'ai pu faire, un temps. Ce serait criminel de leur faire croire que la réussite sociale est ce que j'attends d'eux. Je leur souhaite simplement de vivre leur vie et de ne surtout pas passer leur temps à la gagner. Les Saigneurs auront toujours la multitude à leurs pieds pour les servir, les admirer et les enrichir. Mes enfants doivent surtout, avant tout, penser à enrichir leur esprit et à tenter de se dépasser, de mener au mieux leur existence sans écouter les balivernes de ce système qui broie toute vie sur son passage, en lançant son message : "travaille, consomme et tais-toi" : ce message là, il peut se le mettre là où je pense. Un autre monde est possible. Il suffit d'y croire et de s'y laisser mener.

Bonne guéguerre à tous les divisés pour vos prochaines élections. Si toute votre énergie déployée à ce moment-là était utilisée pour construire un autre monde, il y a longtemps que toute cette mascarade serait passée à la trappe. Mais les habitudes, le déjà-vu rassurent, c’est connu… 

http://www.bnains.org/archives/resultats_semestriels_CAC40_2013.php

Quelques citations pour appuyer mes propos :

"Démocratie : l’oppression du peuple par le peuple pour le peuple.  » de Oscar Wilde

" La démocratie c'est la révolution couchée, et qui fait ses besoins dans ses draps." de Léon Daudet

" La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures." de Noam Chomsky

" La démocratie est une dictature contrôlée par quelques individus dont les électeurs sont les complices." de Raymond Proulx

"La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité."
de Albert Camus

"J'ai vu les démocraties intervenir contre à peu près tout, sauf contre le fascisme."
de André Malraux

"La démocratie devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu'au plus fort." de Gandhi

"La démocratie est une technique qui nous garantit de ne pas être mieux gouvernés que nous le méritons." de George Bernard Shaw

" La démocratie est la pire des dictatures, parce qu'elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité. " de Pierre Desproges

" A la nomination d'une petite minorité corrompue, la démocratie substitue l'élection par une masse incompétente." de George Bernard Shaw

" La démocratie, qui semble être la règle du monde moderne, et qui n'en est que la punition."
de Jules Barbey d’Aurevilly

" Le plus grand nombre est bête, il est vénal, il est haineux. C'est le plus grand nombre qui est tout. Voilà la démocratie. " de Paul Léautaud

"Le moins mauvais système politique est celui qui permet aux citoyens de choisir l'oligarchie qui les gouvernera. On l'appelle généralement la démocratie." de Jacques de Bourbon Busset

"La démocratie, cela ne consiste pas à s'unir, comme l'annoncent sans cesse les conservateurs attardés. C'est au contraire l'art de se diviser. " de Alfred Sauvy

" Avec la culpabilité, le malheur est la chose la plus démocratique du monde. On y a tous droit à un moment ou à un autre." de Eric Neuhoff

"Je me transforme un peu en Hitler mais en aucun cas un groupe ne peut être démocratique. Un groupe, c’est bidon, ça n’existe pas. Il y a toujours une ou deux personnes et des satellites autour, ce qui ne retire en rien leur talent. " de Jacno.

* Saigneurs est orthographié exprès ainsi...

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Laurenzola Laurenzola 17 octobre 2013 16:16

    CAC40, est-ce les quarante plus grosses merdes de France ?


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 15:00

      C’est à peu près ça, oui... ^^ Mais pour que ces 40 existent, il faut qu’une multitude les cautionne... je crois.


    • le moine du côté obscur 18 octobre 2013 19:40

      Le CAC 40 ? Ali CaCa et les 40 voleurs....


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 19:50

      On est d’accord... mais ce ne sont pas les principaux coupables, si ?


    • Neg8 Neg8 17 octobre 2013 16:47

      « Cette même multitude est obnubilée par son emploi, son fric, sa maison, sa voiture, son chien, ses vacances, son écran plat, son I-phone, son coca, son mcdo, sa bouffe toute faite à la viande de cheval... Cette multitude a peur de perdre tout cela. et en vient à taper sur ceux qui ont encore moins qu’eux, tout en rêvant de devenir comme ceux qui les spolient réellement. »

      En effet, mais cela va encore plus loin : « La propriété est « privée » au sens de la privation : la jouissance d’un objet n’est jamais si délicieuse que lorsque mon semblable n’en profite pas. Je jouis d’un bien à proportion de la privation d’un prochain. (N.B. : Cette assertion prendra plus de relief si l’on considère le « bien »comme le partenaire sexuel. Sa propriété exclusive suppose la privation des autres.) » Gérard Pommier


      • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 15:06

        Oui, c’est la notion de « propriété » qui nous a fait basculer dans un monde totalitaire. L’homme était nomade auparavant. Une fois devenu sédentaire, tout a basculé. Mais revenir à cette époque est impossible et de plus vivre dans le passé ne nous libérera pas...  

        Avez-vous lu Khrishnamurti (Se libérer du connu) ?


      • HerveLE HerveLE 17 octobre 2013 17:43

        Dégout d’une démocratie en panne, ou refus d’une majorité qui ne vote plus pour l’intéret général mais pour ses propres chapelles..

        Réaction intéressante, et article publié en meme temps que le mien ici !

        • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 15:09

          Lasse de voir surtout que l’homme ne change pas (homme avec un grand H)...

          Je cours de ce pas lire votre article ! ;)


        • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 16:53

          J’ai ouvert la vidéo... Chouard n’est pas ma tasse de thé... désolée.


        • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 16:55

          Oups, désolée (encore) le commentaire précédent était destiné à JeanJean... je corrige mon erreur.


        • JeanJean 17 octobre 2013 17:46

          Ce que vous appelez « démocratie » (i.e. notre système de gouvernance représentatif actuel) est réalité son strict contraire, c’est peut être de cette aberration sémantique que vient votre dégoût ?
          http://www.dailymotion.com/video/xhm97w_entretien-avec-etienne-chouard-3-le-systeme-electif_news?start=0


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 14:45

            Je répondrai avec les mots d’Orwell : "Le langage politique – et, avec quelques variantes, cela s’applique à tous les partis politiques, des conservateurs aux anarchistes – a pour fonction de rendre le mensonge crédible et le meurtre respectable, et de donner à ce qui n’est que du vent une apparence de consistance"

            Je n’ai pas encore eu l’occasion de visionner votre lien (je n’ai pas le son sur ce pc). D’ailleurs je vous en remercie et ne manquerai pas de le faire dès que possible.


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 16:59

            J’ai ouvert la vidéo... Je ne cautionne pas Chouard. J’ai tenté de m’intéresser à son cas, un temps, je me suis laissée séduire par « certaines » de ses idées, mais je dois avouer que quelque chose chez lui me dérange. Quoi, je ne pourrais le dire. Par contre ce que je sais est que mon instinct ne me trompe jamais.


          • antyreac 17 octobre 2013 19:24

            Dans ce cas la démocratie est utilisé par les hommes avides de pouvoir ,avide du fric pour spolier les français à travers des impôts chaque années plus lourds.On arrive à un point où effectivement la révolte comme en 1789 n’est plus à exclure


            • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 14:47

              Parce que vous pensez que la révolution de 1789 a amené la « démocratie » ? Un livre que je peux vous conseiller : « Contre histoire du libéralisme » de Domenico Losurdo. Très instructif et qui n’a rien à voir avec nos manuels d’histoire (de propagande).

              La révolte à mon sens, doit déjà se faire en soi...


            • christophe nicolas christophe nicolas 17 octobre 2013 21:44

              Pas les gens mais la démocratie Française c’est de la merde à l’état pur, la sublimation de la connerie humaine emballée avec de la vaseline.

              Excusez moi, je reste poli...


              • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 14:48

                Pas les gens ? Mais qui forme le « peuple », la « démocratie » ? ^^

                Je ne suis nullement choquée par votre discours (je le pense très fort aussi).


              • Ruut Ruut 17 octobre 2013 22:14

                Pourquoi payer un impôt a un état qui n’offre plus de services ?


                • Croa Croa 17 octobre 2013 22:46

                  Parce que tu n’as pas le choix et c’est tout ! smiley


                • Croa Croa 17 octobre 2013 22:54

                  à Soleil :

                  Répare la route tout seul ! smiley (ou avec ceux qui tiennent à leurs jolies routes )

                  Pour le toit de l’ Hôpital... je veux bien t’aider (La santé c’est important.) 


                • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 14:55

                  Je donne la réponse dans l’article (pour éviter à une poignée de contribuer à faire de l’« assistanat ». Leur leitmotiv est : fais fortune ou crève. Comme ils ne paient quasiment pas d’impôts, lorsqu’ils ne pratiquent pas l’évasion fiscale, la masse supporte seule le poids de cette fameuse « dette », ce qui occasionne des coupes budgétaires dans nos acquis sociaux. On aide les banques à se renflouer, ou encore on subventionne des entreprises qu finiront par délocaliser (dette illégitime) et ensuite on coupe dans les retraites, l’éducation, la santé, etc (alors que légitime ici). C’est ce que j’appelle de l’eugénisme social. 


                • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 18 octobre 2013 15:17

                  A soleil : je crois que vous n’avez pas compris le sens de mon écrit...


                • christophe nicolas christophe nicolas 18 octobre 2013 00:02

                  Bon j’étais fâché un truc perso, disons que j’ai les mêmes problèmes que John Searl pour les mêmes motifs.

                  Notre démocratie est malade de s’être coupée de la Vérité. Suite à des travaux scientifiques j’en ai déduis que la spiritualité coiffe la connaissance qui l’épanouit en retour et cela a des conséquences sur notre façon de voir les choses. Actuellement la république Iranienne est sans doute le système politique le plus prometteur. C’est jeune, ce n’est pas notre culture, ils sortent d’une grande guerre où nous avons vendu des armes des deux coté donc ne jugeons pas à la légère suivant nos critères. l’Iran c’est trois fois la France et au XII siècle, ils savaient que la terre étaient ronde, ce que Copernic a découvert en Andalousie. Oui je sais, on ne vous l’apprend pas comme ça...

                  Observons la révélation et constatons la façon d’agir du ciel. premièrement le ciel demande qu’on obéisse à la loi, soit des commandements mais pas trop. Quand il les reçoit Moïse a subi de graves épreuves, il a été rompu plusieurs fois, il est désigné. Donc, pour la chambre de la loi, il faut des hommes âgés, pieux, ayant connu l’épreuve et en étant revenus. Inutile de voter, inutile de faire trop de loi, ceux qui jugent sont du même acabit. Deuxièmement, Jésus demande qu’on lui fasse confiance pour adapter la loi aux problème du temps et la rendre plus humaine. Il est jeune, dynamique, le pivot central de la révélation et en contact avec le peuple. C’est la chambre de la jeunesse qui demande qu’on lui fasse confiance. Elle est élue et c’est elle qui forge les règles du temps pour son avenir, ce sont les fils et filles de la nations. Troisièmement, Esprit Saint et Marie forment un couple dans la vérité, ils représentent les amoureux, époux et épouse, ils s’assurent de la vérité et représentent la connaissances. Ici, c’est au mérite par la carrière, le travail, la réputation pour le respect de la vérité.

                  La 1er chambre gère la loi, la justice et est garante de la spiritualité et désigne un représentant spirituel garant du système, une sorte de Pontife. La chambre de Jésus fait les règles, adapte les textes en fonction des contingences. La chambre de vérité désigne le couple président dont le rôle est le garant de la vérité, de la connaissance, et désigne une sorte de Roi et Reine, garant du système.

                  Tout cela n’est pas figé mais le but est une analogie avec la trinité tout simplement. Ce n’est pas plus compliqué. Imitons le ciel... et surtout évitons le tout démocratique qui rend tout démagogique. Chaque chambre peut être élue par ses pairs. La V république a fait son temps, dans le sens où on voit bien qu’elle ne répond plus aux enjeux. De toute façon, les anciens présidents peuvent naturellement se retrouver dans la chambre de Moïse. Le but est de changer le système car c’est lui qui pose problème, hormis pour la chambre de la vérité, là ça ne sera pas que ceux en place.

                  Le but est une entité spirituelle qui s’assure qu’on ne va pas en contradiction avec Dieu, une chambre qui gouverne et une entité dans la vérité qui s’assure que tout se passe bien entre la spiritualité et la connaissance et que la vérité est respectée

                  C’est Jésus qui donnera le signal

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès