Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La démocratie, un long fleuve tranquille ?

La démocratie, un long fleuve tranquille ?

La plus grande puissance au monde, les Etats-Unis, un pays de moindre importance l’Italie, mais aussi la Grèce font ployer dangereusement la démocratie qu’ils sont censés incarner et représenter aux yeux du monde entier.

La réforme du système de santé appelé Obamacare a été voulue par le Président Obama lors de son premier mandat, il a persisté à l’occasion de sa réélection, il a été réélu. Il l’avait fait adopter en 2010. Et pourtant faisant Fît de tout cela, les républicains n’ont pas hésité, lors de la discussion budgétaire, à réintroduire un amendement repoussant la mise en œuvre de cette importante réforme sociale, (dont l’application est prévue pour 2014) à un horizon très lointain, sans doute en espérant reprendre le pouvoir entre temps et abroger définitivement cette disposition qu’ils jugent trop « socialistes ». Aux Etats-Unis il faut entendre le mot socialiste comme celui de communiste…

Cette prise en otage a pour conséquence de paralyser le gouvernement fédéral et d’envoyer au chômage près de 800 000 fonctionnaires. Ils en été informés par un simple mail, sans aucune indication sur la durée de ce chômage.

C’est une bien triste image de la conception de la démocratie que le parti républicain transmet au monde entier. C’est dire que la double élection d’Obama, ainsi que l’adoption par la Chambre de cet important texte, ne représentent rien à leurs yeux.

Au même moment, coup double pour les partisans d’une démocratie mise à genoux, l’Italie, ou plutôt Silvio Berlusconi jette à bas le fragile équilibre obtenu dans son pays par le gouvernement Letta. Furieux de se voir condamné par la justice démocratique de son pays, il intime l’ordre aux ministres de son parti de démissionner quitte à mener le gouvernement dans une impasse, une ingouvernabilité (un peu structurelle) totale. La réforme institutionnelle prévue, pour parer à l’avenir cette situation d’instabilité gouvernementale n’a pas encore été adoptée.

Berlusconi, avec son égo démesuré, n’hésite pas à jouer à la roulette russe, non seulement l’avenir de son pays, mais aussi par effet domino celui de l’Europe tout entière. Imbu d’une toute puissance qu’il s’est accordée, il s’estime au-dessus des lois et des juges. Condamné, entre autre, pour fraude fiscales il jette le bébé avec l’eau du bain. Il va perdre son immunité de sénateur et devrait payer dans un premier temps une amende de 490 millions d’euros (c’est dire l’ampleur des détournements à son profit !)

Pendant ce temps-là, non loin de l’Italie la Grèce joue aussi un drame majeur, la poussée de l’extrême droite avec le parti « Aube dorée ». Le gouvernement, en urgence, a été amené à opérer l’arrestation, du dirigeant de ce parti Nikos Michaloliakos et surtout six des 18 députés de ce parti élus à la chambre. Nous sommes loin des simples dissolutions de partis extrémistes qui ont déjà eu lieu en France.

Au cœur de l’Europe, un parti néo-nazi a pris place dans la chambre des représentants. La police a saisi dans l’appartement d’un des députés d’Aube dorée incriminé, des photos d’Hitler, des drapeaux affichant des croix gammées, un pistolet de calibre 38. La Grèce traverse une grave crise institutionnelle, le gouvernement en place d’Antonis Samaras (parti conservateur qui gouverne avec le Pasok) ne souhaite pas des élections anticipées, à un moment où la crise économique pèse de tout son poids sur le pays

La démocratie est loin d’être un long fleuve tranquille…


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • pens4sy pensesy 2 octobre 2013 09:01

    "La plus grande puissance au monde, les Etats-Unis, un pays de moindre importance l’Italie, mais aussi la Grèce font ployer dangereusement la démocratie qu’ils sont censés incarner et représenter aux yeux du monde entier."

    Une fois qu’on a lu ça, on ferme la lumière et on va se coucher....

    Je suis coriace, j’ai continué la lecture.

    Bon, pas de surprise, vous nous servez la soupe merdiatique.

    Mais  :

    La grande reforme d’Obama n’est qu’un leurre depuis le début.
    L’alliance improbables des partis italiens n’est qu’un leurre depuis le début.
    Aube Dorée n’est qu’un leurre depuis le début.

    Maintenant on rallume la lumière.


    • Anaxandre Anaxandre 2 octobre 2013 14:51

        « Berlusconi, avec son égo démesuré, n’hésite pas à jouer à la roulette russe, non seulement l’avenir de son pays, mais aussi par effet domino celui de l’Europe tout entière. »


        L’auteur réussit même le tour de force de me faire soutenir et applaudir Berlusconi en tant que destructeur potentiel désigné, non pas de l’Europe (piège sémantique des euro-mondialistes), mais de cette folie qu’est l’UE !

    • Anaxandre Anaxandre 2 octobre 2013 15:08

        « La police a saisi dans l’appartement d’un des députés d’Aube dorée incriminé, des photos d’Hitler, des drapeaux affichant des croix gammées (...) »


        Horreur ! Qu’on le brûle en place publique sans autre forme de procès !

        smiley smiley smiley

        (Où l’on voit bien que la Démocratie occidentale n’est pas simplement une forme de gouvernement mais une idéologie, tout aussi totalitaire qu’une autre : aucune révolution, d’où qu’elle vienne, des « rouges » ou des « bruns », ne passera par les urnes.)

    • Anaxandre Anaxandre 2 octobre 2013 15:11

        « le gouvernement en place d’Antonis Samaras (parti conservateur qui gouverne avec le Pasok) ne souhaite pas des élections anticipées. »


        Évidemment !, les députés d’Aube Dorée seraient certainement encore bien plus nombreux à entrer au Parlement : vive la Démocratie !

    • La mouche du coche La mouche du coche 3 octobre 2013 14:38

      Ca y est ! C’est reparti pour les Etats-Unis. Le naturel revient au galop. smiley Tous les matins, l’auteur se lève en pensant : quel article pourrais je faire sur les américains ? L’américanisme primaire est une drôle de maladie. 


    • Kern Kern 2 octobre 2013 09:33

      @ Pelletier


      « La démocratie est loin d’être un long fleuve tranquille » 

      Notre Pays est bien placé pour le savoir

      Notre Pays ou 18 % des électeurs n’ont que 2 députés pour les représenter

      Notre Pays ou 2 % des électeurs ont 15 députés et 2 ministres pour les représenter

      Notre Pays ou 1, 2 % des électeurs ont 15 députés et 20 sénateurs pour les représenter

      A l’aune de constat ; force est de constater que nous ne sommes pas en démocratie

      Qu’il n’y a pas d’équivalent d’une situation pareille au sein des Pays dit démocratiques

      Nous sommes sous oligarchie UMPS

      Un tyrannie masquée , sournoise et hypocrite

      Alors Pelletier , au lieu d’aller traquer le « facho » sous toutes les latitudes avec toutes les arrières- pensées que l’on vous imagine : sachez que ce n’est pas quand on a fait dans son pantalon qu’il faut serrer les fesses ; c’est avant 




      • epicure 3 octobre 2013 00:59

        c’est pourtant simple, les députés sont élus par la majorité des votants d’une circonscription.
        Donc c’est que le FN peine a avoir l’assentiment d’une majorité d’une conscription par rapport aux membres de partis qui font de plus petits scores au premier tour.


      • Kern Kern 2 octobre 2013 09:42

         - 3 en deux minutes !!!!


        Effectivement , toute vérité n’est pas bonne à lire

        Vos moinssages n’ y changeront rien : 

        La démocratie va passer  smiley  smiley  smiley

        • LE CHAT LE CHAT 2 octobre 2013 10:45

          La démocratie selon Desmost Haine , c’est quand on interdit les partis qui lèchent pas les boules à Flamby !


        • Kern Kern 2 octobre 2013 12:57

          @ le Chat


          Quoi ? ; vous tenez compte des élucubrations de ce turlupin lobotomisé ?

          Quelle perte de temps !!

          Faites comme moi désormais : sautez ses chiures 

        • rocla+ rocla+ 2 octobre 2013 17:36

           
          Qu’est-ce qu’il dit, le p’tit Démosthène ?
           
          Il digresses comme un goret pour ne pas avoir à considérer les arguments ?
           
          Bon, en même temps, il ne sait pas faire autre chose...
           
          Tu lui démontre que l’économie de la Suisse est un dumping fiscal de plus de 25 % des échanges commerciaux MONDIAUX, et tu le vois se renfermer dans sa coquille...
           
          Mais tu as raison sur un point.
           
          Pas celui d’imaginer que j’ai pu avoir quelque ambition ’ politique ’, mais bien d’avoir été aussi con que tu l’es.
           
          Bon, à ma décharge, j’étais jeune et ignorant.
          Du coup, lorsque nonoeil braillait ses conneries pour débiles, ben je faisais comme tous les débiles ignorants, j’entendais...
           
          Je n’avais pas encore découvert les tenants et les aboutissants économiques, financiers, industriels et sociaux.

          Bref, j’étais un jeune con.
           
          Un jeune con qui ne voyait pas plus loin que le lendemain et les inepties débitées par nonoeil...
           
          Et puis un jour, une présentatrice de journal télé me balance très exactement le contraire de ce qu’elle affirmait la veille, sans aucune vergogne, sans ciller, avec la même voix neutre.
           
          Ce fut le déclencheur.
           
          LE moment ou j’ai balancé la télé par la fenêtre et commencé à penser au lieu de me laisser abuser par la Démosthiacratie.
           
          Internet n’était pas encore ce qu’il est, mais il était déjà possible de trouver des informations contradictoires, surtout dans les pays Francophones tel que le Québec.
           
          Puis vint la prise de conscience des enjeux et des intérêts en lice.
           
          Et là, c’en fut finit des inepties déblatérées par les uns et les autres.
           
          Mais je te souhaite sincèrement d’en prendre conscience toi-même, le p’tit Démosthène .
           
          Parce que au cas ou tu ne l’aurais pas remarqué, ’ prévoir ’ une possible invasion du territoire Suisse par je ne sais quelle scission d’une région Française en allant jusqu’à organiser des manoeuvres militaires ne changera rien à la donne.
           
          La Suisse est signataire du traité de Schengen et de rien d’autre.
          Le jour ou les gouvernements seront contraints de l’exclure de cet espace ET de taxer tout flux financier sortant ou entrant en Suisse, TA Suisse n’existera plus, et tu le sais parfaitement...
           
          Quand cela se produira-t-il ?
           
          Lorsque les gouvernements ne pourront plus se permettre de ne pas taxer les échanges financiers entrants et sortants de Suisse...
           
          Mais nous en avons déjà discuté, enfin, je t’en ai déjà parlé, toi tu n’as fait que digresser pour toute réponse...
           
          Sinon, tu as un argumentaire sur la structure ’ démocratique ’ du parti socialiste 
           
          Non bien sur...
           
          Une p’tite digression, le p’tit Démosthène ?
           


        • LE CHAT LE CHAT 2 octobre 2013 10:37

          ça fait longtemps qu’on a ouvert les yeux
          le patriot act et Guantanamo discréditent totalement les States pour donner des leçons de démocratie à la terre entière , quand à l’Italie et la Grèce gouvernés selon les voeux de la Troïka et non plus selon la volonté des peuples , c’est pas terrible non plus !

          que pensez vous d’un pays où avec 15% des voix , un parti n’a que 2 députés et aucun sénateur ?


          • christian pène 2 octobre 2013 19:10

            n’oubliez surtout pas de mentionner la démocratie à la française notamment vue par Giscard quand il parvint à empêcher Coluche d’arriver à l’élection présidentielle......ce qui ne manqua pas de ravir le pCF qui était déjà distancé par Coluche....

            on ne devra pas davantage oublier en République à la française , les modes de scrutins sans cesse tripatouillés pour assurer le furieux désir d’avenir de nos « élites » politiques qui nous ont cependant ( les présidents connétables du Déclin ) menés à la faillite (aveu du ministre SAPIN cet hiver après qu’il a vanté dans paris Match en septembre 2012 l’excellence du modèle français ) .

            La devise de la République à la française est réservée à la classe politique et ses amis gangsters « syndicalistes » qui volent dans les caisses sociales des entreprises dont EDF SNCF et Air France , RATP sans doute aussi....


            • L'enfoiré L’enfoiré 2 octobre 2013 19:14

              Le lien entre les « deux affaires » : le jeu du pouvoir.

              Mais cela s’arrange des deux côtés. Il n’y a qu’à suivre et prendre patience.
              Les ongles se liment vite quand le pognon entre dans la danse. 


              • Xenozoid Xenozoid 2 octobre 2013 20:48

                bahhh,tout ca c est de la bouffe a cochon,
                Les principaux atouts de notre nouveau fascisme est qu’il parle doucement. Il ne se présente pas de manière aussi évidente que ceux qui subsistent les dogmes que notre grandeur peut pointer et dire là, ça y est, je le vois.

                Ce nouveau fascisme n’est pas alimenté uniquement par des mensonges, même si bien sûr les mensonges sont là en abondances et absurdes. Ce nouveau fascisme est alimenté par les mythes, nos mythes, les mythes que nous absorbons nous-mêmes pour dormir. Ce nouveau fascisme est en vérité un fascisme élémentaire, qui renaît aujourd’hui par une confluence d’événements ; le zèle des rares, en combinaison avec la passivité du plus grand nombre, ont donné un signal a ce nouvel ordre.

                <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-democratie-un-long-fleuve-141638&amp;cb=0.51841323856468" type="text/javascript"></script>

                • kalon 2 octobre 2013 22:05

                  La démocratie est un système politique créé par les Grecs pour gérer des cités, pas des empires !

                  Rome n’a jamais eu l’idée de gérer son empire avec le système démocrate grec, cela n’aurait pas fonctionné !

                  Au stade actuel de l’évolution du cerveau humain, la gestion sociétale ne peut dépasser la gestion de la tribu ou, au mieux, de la cité.

                  Gérer une société humaine au niveau mondial est impossible dans l’état actuel de nos cerveaux, ce n’est que le rêve de quelques uns et le cauchemar de tous les autres.

                  Pour info : si il existe actuellement 195 pays officiels sur terre, il existe encore 2.500 idiomes différents au niveau du langage !

                   


                  • cliquet 6 octobre 2013 09:51

                    La democratie apparait comme une sorte de panacée des regimes politiques. Une simple question ; la démocratie est-elle unique dans sa forme ou bien peut-elle revêtir différents aspects ?
                    La seule vraie démocratie serait celle qui donnerait en permanence la souveraineté au peuple, sans délégation d’aucune sorte. Il faudrait donc réunir tout le monde en permanence et les faire voter sur tout « à main levée ». Cela paraît difficile dès que le nombre des participants dépasse quelques centaines.
                    Il faut donc trouver une autre forme d’exercice de la démocratie et les dangers arrivent.
                    On prête à de Gaulle le propos : « La démocratie, c’est les plus nombreux, et les plus nombreux, c’est les c..s ! » C’est malheureusement une réalité. il faut donc trouver quelque chose qui soit conforme aux aspirations du peuple et qui permette néanmoins à l’éxécutif d’assurer ce qu’on appelle les « fonctions régaliennes »
                    Trés difficile, surtout dans une période ou l’argent est devenue la valeur universelle. L’argent permet de s’approprier les médias qui fabriquent l’opinion tout en désignant les futurs élus.
                    A partir de là, le système est perverti. La constitution de la Vème république essayait d’éviter ces écueils, mais les amendements récents l’on rendu inefficace dès lors que le Parlement peut les voter sans passer par un référendum.
                    Quant à la démocratie américaine, elle est constamment bafouée depuis 1913, date de la loi portant sur la Réserve Fédérale et son système occulte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès