Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La dernière lettre à mon député

La dernière lettre à mon député

Bonjour Monsieur Le député

C’est le dernier message que le collectif pour le rétablissement de l’allocation équivalent retraite vous envoie, mais cette fois je vous l’envoie en mon nom propre.

Je ne suis pas concerné par ce dispositif et je peux vous en parler non seulement par passion, puisque c’est une cause que je défends, mais aussi par raison.

J’ai défendu comme vous et depuis très longtemps un idéal de gauche, et comme la plupart d’entre vous, je l’ai fait au sein du Parti Socialiste, c’était en 1972.

Ne répondez pas à ce message pour me parler de l’annonce du Premier Ministre le 24 janvier dernier, il ne concerne que peu de personnes.

Ne me répondez pas qu’il complète le dispositif de carrière longue, avec deux trimestres au titre du chômage, ces personnes en sont exclues.

Ne me répondez pas « Précédent gouvernement », car vous oubliez qu’il a allongé l’âge de 60 à 62 ans, mais aussi le nombre de trimestres de 160 à 166.

Ne me répondez pas justice sociale, il y a longtemps que ces personnes ne savent plus ce que cela veut dire.

Ne me répondez rigueur budgétaire, car cette réforme sur les carrières longues va dégager un excèdent de 600 millions par an de par l’augmentation des cotisations.

Enfin, et surtout ne me parlez plus de réduire les déficits, on en parlera quand Bruxelles aura imposé la même fiscalité pour tous les pays, et quand les transactions financières seront taxées par tous les pays de l’Union Européenne.

Vous vous battez, en ce moment pour la reconnaissance des mêmes droits pour certaines personnes, c’est bien, mais n’oubliez pas que ces séniors âgés se battent pour leur survie.

Vous savez que la frustration de ces électeurs, vos électeurs, se transforme en colère, parfois en haine d’être des oubliés, des précaires, car avant ils étaient fiers d’être des travailleurs, des salariés, des citoyens.

Je vous joins le bulletin d’information de notre collectif, vous verrez des exemples de cas que l’on a reçu par centaines, pour beaucoup ils ne signent pas la pétition, car ils n’ont plus d’ordinateur ou de téléphone portable, et bien sûr ils ont de la difficulté à se servir d’Internet.

Merci de ne pas répondre à ce mail, et merci à l’attaché parlementaire qui lira ce message de ne pas m’envoyer de réponse tout faite, je leur demande simplement de transmettre ce message pour qu’il soit lu au Premier Ministre pour qu’il réfléchisse bien aux derniers arbitrages concernant son décret, et que pour une fois, une mesure réconcilie ses électeurs et l’action de son gouvernement.

Très cordialement.

https://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxsZXR0cmVjaXRveWVufGd4OjM1ZmIyMzEyZTQwODlkNGQ

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  •  C BARRATIER C BARRATIER 9 février 2013 17:50

    Les jeunes générations trouvent que l’injustice suprême est le maintien des retraites à ceux qui les perçoivent en anonçant qu’eux n’en recevront pas. Les retraités (si on en croit les sondaes) n’ont pas voté socialiste : donc Hollande ne leur doit même pas un retour d’ascenseur !

    Ceci dit, les manipulateurs de tout poil arriveront rapidement si la débâcle continue à supprimer la cause même de cette lettre, qui est l’existence des pensions de retraite !
    Ce sera très injuste bien sûr.

    Retraites, manipulateurs de service

     http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=144 


    • xmen-classe4 xmen-classe4 10 février 2013 14:35

      le gros problème est aussi que la retraite est par répartition mais comptabilisé comme une forme de capitalisation.

      il y a le système de santé , qui s’applique en grande partis aux retraité mais n’est pas comptabilisé.
      il y a le droit de vote de personnes qui se disent retraité.

      c’est ce genre de stratageme banquaire qui se veut plus que juste et qui au final n’est un moyen de prelever des impots indirectement.

      • danyle 12 février 2013 11:39

        Petit problème (niveau CM2)

        un chomeur à l’ASS touche 500€/mois.

        Un chomeur à l’AER touche 1000€/mois.

        l’écart entre les 2 prestations est donc de 500 €/mois soit 6000 euros an (pour un chomeur ayant le nbre de trimestres requis pour toucher sa retraite à taux plein mais n’ayant pas encore l’age pour la percevoir).

        Un mois de guerre au Mali coute au pays 70.000.000 €/mois.( http://www.lepoint.fr/monde/la-guerre-au-mali-a-deja-coute-70-millions-d-euros-a-la-france-07-02-2013-1624886_24.php )

        Questions :

        1)Si la guerre au Mali ne durait qu’un mois, combien de chomeurs auraient pu toucher l’AER pendant un an sans que le pays ne dépense un euro supplémentaire ?

        2) Si la guerre au Mali dure 2 mois, combien de chomeurs pourraient toucher l’AER pendant un an sans que le pays ne dépense un euro de plus ?

        etc....

         

         

         

         

         


        • becquet becquet 12 février 2013 11:44

          Excellent, mon instituteur aurait aimé, mais à l’époque, on les appellé : les hussards de la république !


        • Monique56 3 avril 2013 01:32

          Merci pour ce courrier qui reflète bien la réalité.

          Monique, 59 ans, demandeur d’emploi dont personne ne veut malgré un bon CV. J’ai écris moi même à mon député ce soir, en lui faisant remarquer que des problèmes de logement (locations en agence où les chômeurs sont exclus) s’ajoutaient au chômage subi. Que l’on ne vienne pas me parler d’allongement d’espérance de vie, surtout pas !
          Les aînés remercient ce gouvernement que moi aussi j’ai porté au pouvoir.

          Coridalement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

becquet

becquet
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès