Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La famille Sarkozy renonce à l’Epad

La famille Sarkozy renonce à l’Epad

Jean Sarkozy retire sa candidature à la direction du Conseil, mais se réserve tout de même un poste d’administrateur. Quand papa dit « non »...

« On est comme tous les pères et tous les fils, on se parle. » Voilà comment Jean Sarkozy répond, hier 22 octobre, à la question de David Pujadas : « Avez-vous pris cette décision seul ? » Très propre sur lui, presque à l’aise, avec le brin de tremolo qu’il faut dans la voix, le prétendant au trône de la Défense renonce... Enfin, seulement au poste de directeur. Car Jean, conseiller général, entend tout de même se présenter aujourd’hui 23 octobre au poste d’administrateur.

Les couleuvres de l’UMP

Evidemment, le fils du président assure n’avoir obéi à aucun ordre ou quelconque pression. « C’est ma décision, bien entendu. » Cependant, il semble inconcevable que la progéniture du Chef de l’Etat ne reçoive, en pareille circonstance, la moindre directive... Une « grande maturité » pour Benoît Apparu, le secrétaire d’Etat au logement ; « une démarche qui l’honore », pour Brice Hortefeux. Et qui tombe à pic pour recadrer le tir auprès de l’opinion : selon un sondage CSA paru dans Aujourd’hui en France vendredi dernier, 64 % des Français sont opposés à cette nomination, et 51 % au sein des électeurs UMP. Ajoutez les polémiques Polanski / Mitterrand, et l’urgence se fait sentir de calmer le jeu.

Jean victime collatérale

Il y avait quelque chose de touchant à voir ce post adolescent renoncer au plus beau jouet qu’il n’ait jamais obtenu. En refusant la présidence du Conseil d’Administration, et en se contentant, à 23 ans et sans qualifications, d’un poste d’administrateur, Jean confesse, à la limite du ridicule : « Je ne cours pas après les honneurs. »

Mais l’épicentre de l’intervention se situe au moment où l’élu de Neuilly cherche une légitimité à son abandon : en dénonçant une « campagne de manipulation et de désinformation », il affirme ne pas vouloir d’une victoire entachée du « soupçon ». En fermant les yeux, on croirait entendre Lance Amstrong pendant le Tour de France ! Mais à quels « soupçons » fait-il allusion ? Qu’a bien pu dire la presse si ce n’est l’évidence même, à savoir que le fils du Chef de l’Etat, à 23 ans et avec un Bac + 2, allait devenir Président du plus grand centre d’affaire européen ?

En froid avec ses électeurs, Nicolas Sarkozy a reculé ses pions. Et son fils Jean, dans cette affaire présidentielle, a reculé. Comme un pion. (Voir la vidéo)

Le PS le bec dans l’eau

Finalement, c’est l’opposition qui doit regretter le plus cette annonce. Enfin la gauche, et surtout le PS, détenait une ligne pour matraquer Sarkozy et l’UMP ! Si l’affaire Frédéric Mitterrand divisait trop l’opinion pour être réellement exploitable, l’affaire Jean Sarkozy était parfaite. Benoit Hamon y voit lui aussi un coup de Nicolas Sarkozy venu couper l’herbe sous le pied de la vindicte de l’opposition et de l’effervescence médiatique : « le président de la République a reculé devant l’indignation des Français en demandant à son fils Jean Sarkozy de renoncer ». « C’est une grave erreur qu’ils étaient en train de commettre » enchaîne Emmanuelli.

L’image internationale de la France a été ternie par l’affaire de l’Epad. Cette donnée a sûrement compté dans la décision de la famille Sarkozy. De l’Angleterre à la Chine, la réputation de « Président jeune et moderne » du Chef de l’Etat s’est étiolée. Pour dévoiler une réalité somme toute assez banale, dans la continuité de la 5ème République. En moins discret, peut-être. En plus naïf, aussi.

 

Un article du site www.animalpoltique.com

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Nicole 23 octobre 2009 11:38

    C’est évident qu’il s’agit d’une reculade de façade, et le déni manifeste de son illégitimité est sidérant. Cela étant, il y a eu non pas manipulation, mais créativité et drôlerie conséquentes dans la fronde qui s’est levée. Voir notamment :

    http://www.youtube.com/watch?v=t—4mjDd5Z4

    Ce qu’il faut espérer, c’est que les salariés de la Défense gardent la ligne.

    J’ai été très étonnée pendant tout ce temps qu’on n’évoque que le nabot. Il y a aussi la famille Darty derrière cette histoire, et avec elle, le lobby qu’on connaît. On est donc informés, tout comme lui, même s’il parvient à la présidence gardera son image entachée. Les vidéos de JT chinois ont circulé. Là, le faux pas est manifeste. Quoi qu’il fasse maintenant, il est, et au plan international, l’illégitime qui s’impose en dépit de, et en faisant un pas de côté quand la fronde est trop grande. De quoi bien vous décrédibiliser.

    Il peut aussi y avoir des ambitieux aux vrais compétences qui se manifestent.


    • Nicole 23 octobre 2009 11:42

      Comment faut-il prendre le changement de titre ? De « Jean Sarkozy renonce à l’EPAD » à « la famille Sarkozy renonce à l’EPAD » ?

      La famille Darty n’y renoncerait pas ?


    • Nicole 23 octobre 2009 11:45

      Ce me semble plus que limpide. Dans la vie d’une personne la belle-famille a une place et quand cette belle-famille a l’assise de Darty, avec les ramifications que l’on sait, il y a de quoi penser que la promotion venait des deux familles.


    • Fergus Fergus 23 octobre 2009 11:55

      Mariage Sarkozy-Darty = Union du Fric et du Pouvoir !


    • Le matou 23 octobre 2009 20:53

      Ma pauvre Nicole...

      Décidément qu’il s’agisse du 11 septembre, de Jean Sarkozy, de l’Iran, de la grippe A, ou de la chute des feuilles en automne, il faut toujours que vous rameniez tout aux juifs. Et à ce niveau ça relève au moins autant de l’ordre de la pathologie que de l’obsession.

      Comment dire... ?

      Vous avez déjà songé à une psychothérapie ?


    • Nicole 23 octobre 2009 21:25

      Ah...parce que seuls les Juifs ont une belle famille ? Votre clairvoyance est hallucinante.


    • non666 non666 24 octobre 2009 10:10

      Vade retro Nicole !
      Il est encore un poil trop prématuré pour etre aussi directe, aussi franche et aussi cru...
      Bon, je suis peut etre un mauvais exemple pour te donner ce genre de conseil.....

      Ceci dit....
      Il faut quand meme se rendre a l’evidence qu’apres avoir autand morflé dans leur soutiens a Israel sous Chirac/DeVillepin , Sarkozy est une benediction pour « les amis d’israel ».
      Je dis Chirac , mais j’aurais pu dire Mitterand, Pompidou DeGaulle et meme Giscard qui ont tous d’abord servi NOTRE pays en se foutant des solidarités asiates....

      Alors OUI, EUX jusqu’au bout ils s’accrocheront aux Sarkozy.
      Meme quand le reste de la finace se choisira un autre cheval, plus credible, moins tape à l’oeil, moins enclin a provoquer un retour arriere populaire.
      D’une certaine façon, l’etonnante objectivité des medias dans l’affaire de l’heritier à l’Epad est un signal fort de cette finance la.

      @Le Betar & LDJ : vous avez changé de pseudo ?
      Moins agressif les derniers on dirait.


    • Fergus Fergus 23 octobre 2009 11:56

      Entièrement d’accord, Willy.
      Et j’ai beaucoup apprécié le parallèle Sarkozy/Armstrong, parfaitement pertinent.


      • DarkPhantom DarkPhantom 23 octobre 2009 12:01

        Les Sarkozy ne renoncent pas à l’EPAD.
        Ils renoncent juste à un coup-d’état frontal.
        Le ver entrera quand même dans le fruit.


        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 23 octobre 2009 13:35

          un fruit plein de vers......


        • Gazi BORAT 23 octobre 2009 13:47

          Etonnant...

          Le nouveau lokk adopté par Jean Sarkozy (coiffure, lunettes), sans doute concocté par quelque officine de conseilleurs du Prince pour le faire plus sérieux et moins « jet set » le font ressembler à :

          ALAIN KRIVINE

          .. en ses jeunes années, alors que, au même âge que Jean Sarkozy, il fondait la Jeunesse Communiste Révolutionnaire..

          Le recyclage des symboles de 1968 par la famille Sarkozy est une véritable industrie..

          gAZi bORAt


            • Thierry LEITZ 23 octobre 2009 14:09

              C’eût été trop. Un jeune étudiant, ayant redoublé plus d’une fois, en 2ème année de droit à 23 ans, se voir « élu » à la présidence du plus gros quartier d’affaires français....

              Aux antipodes du discours présidentiel délivré aux lycéens...ordinaires.

              L’hypocrisie, l’absence de vergogne, l’arrogance impériale, on se croirait sous Napoléon III.

              « Ils » ont renoncé, face à un « vrai » problème qui faisait l’unanimité CONTRE eux. Mais ce renoncement n’est que tactique. Une prochaine occasion se présentera sans doute. Avec plus de discrétion, plus tard, on verra. Mais le logiciel de base est le même : accès à l’Argent et au Pouvoir. Pour soi, pour ses amis. Et merde aux autres.

              Et çà, c’est en dessous de tout.


              • MKT 23 octobre 2009 21:35

                Ce que l’on peut retenir : il s’agit d’une opération de communication très réussie.


                Un ensemble de « trucs » mis en scène habilement.
                Tout d’abord un changement de look radical qui répond exactement aux exigences du passage à la télévision.
                Il y a aussi le travail sur le vocabulaire, la diction et la progression des arguments (ah cette opposition entre le président et le père, un petit côté « Padre padrone »).
                Le discours du fils de... Celui-Dont-On-Ne-Peut-Prononcer-Le-Nom n’est pas de lui, c’est une évidence.

                Le conseiller en communication est à féliciter.

                Dans quelques temps tout ceci sera oublié et les « affaires » pourront reprendre sans attirer l’attention plus que cela.

                • BA 23 octobre 2009 21:41

                  Dans l’affaire Jean Sarkozy, les communicants ont écrit des «  éléments de langage  ». Ce sont des phrases stéréotypées, que l’on doit apprendre par cœur, et que l’on doit réciter quand un journaliste vous interroge.

                  Ensuite, les communicants ont distribué ces «  éléments de langage  » aux ministres et aux ténors de l’UMP.

                  Conséquence  : pour défendre Jean Sarkozy, tous les ministres et tous les ténors de l’UMP récitaient exactement les mêmes réponses quand ils étaient interrogés par des journalistes  !

                  Jean-François Copé l’a lui-même reconnu  !

                  Jean-François Copé a dit sur France Inter  : «  En ce qui concerne la com’, oui, il y a eu des éléments de langage  ; ça, c’est hautement probable, parce qu’effectivement, les phrases étaient un petit peu stéréotypées, oui, bien sûr.  »

                  Lisez cet article du site Rue89 :

                  Mercedi, j’évoquais la distribution d’«  élements de langage  », par l’Elysée, à l’occasion de chaque difficulté politique rencontrée. Le dernier exemple en date étant évidemment l’affaire Jean Sarkozy.

                  Ce vendredi matin, sur France inter, le chroniqueur politique Thomas Legrand est revenu sur cette question avec son invité, Jean-François Copé, chef de file des députés UMP.

                  Au terme de cette interview plutôt pugnace, Thomas Legrand a réussi à lui faire reconnaître que, oui, il y avait bien eu des «  éléments de langage  » suggérés aux ministres et ténors UMP pendant «  l’affaire  ». Et Copé, qui vante généralement la sincérité en politique, a justifié cette pratique par une raison étrange, quasi-dynastique  :

                  «  C’est le fils du Président, tout cela est compliqué  ! (…) Il y a des moments où il faut être un tout petit peu respectueux, je ne sais pas, non  ?  »

                  (Ecouter le son)

                  http://www.rue89.com/2009/10/23/cope-il-y-avait-des-elements-de-langage-pour-defendre-jean-sarkozy-123018

                   


                  • moebius 23 octobre 2009 22:03

                     Renoncer à l’EPAD et au reste aussi ? mais vous n’avez strictement pas compri qu’il ne renonçait à rien, il l’a pourtant dit qu’il restera fidèle à ses convictions. 
                    Quelqu’un qui est prêt a se couper les cheveux et à chausser son nez de lunettes en un temps aussi record ne renonce pas a ses convictions. Surtout c’est quelqu’un qui fait la preuve qu’il en sait déjà long sur les signes qu’il faut envoyer ou pas au peuple (qui n’a pas ici les yeux dans la poche)
                    Politiquement s’il a à renoncer à quelque chose, c’est à commettre une grave erreur politique.
                    Il bénéficie maintenant aux yeux du peuple ou de l’opinion ( mais l’opinion a t’elle des yeux) de plus de légitimité pour ne renoncer à rien et comme dit ma grand mére « si les p’tit cochons que vous étes tous ne le mangent pas, il ira loin »)
                     Ma question est pourquoi ce genre de type ne se présente pas à gauche ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès