Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Fondation Saint Matthieu, bras armé financier contre la Laïcité (...)

La Fondation Saint Matthieu, bras armé financier contre la Laïcité !

La Fondation Saint Matthieu permet à l’enseignement privé de contourner l’interdiction de financement public et la Loi de séparation du 9 décembre 1905.

 
Messieurs les Députés, Monsieur le Sénateur,
 
 
Vous avez pris connaissance en son temps, tout comme moi, de la violente campagne que mènent l'église catholique et ses épigones, contre "le mariage pour tous".
 
Récemment, la bataille a pris une autre tournure puisque le Secrétariat de l'Enseignement Général Catholique a appelé les 8500 chefs d'établissement (http://www.enseignement-catholique.fr/ec/communiques/18442-communique-de-presse-projet-de-loi-ouvrant-le-mariage-aux-personnes-de-meme-sexe) à prendre position , de manière clairement orientée contre ce projet.
 
Ce faisant, un appel sans équivoque est lancé pour faire du réseau des écoles privées confessionnelles le lieu de mobilisation contre une disposition législative à venir, puisque le débat débute au Sénat le 4 avril prochain.
 
Je trouve déjà intolérable que mes impôts servent, par le biais des Lois DEBRE (1959), GUERMEUR (1977), CARLE (2009),... à financer indument des écoles privées mais que de plus ils servent à mener campagne contre l'Etat et la représentation nationale devrait vous être insupportable !
 
Pouvez vous tolérer que la Nation finance une entreprise de déstabilisation de l'Etat républicain en négation des principes de la Loi du 9 décembre 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat ?
 
Au nom des principes républicains et de la laïcité, qui doivent nous animer tous, je vous demande de bien vouloir étudier toutes les conditions permettant la mise en oeuvre d'une enquête sur :
- les agissements du Secrétariat de l'enseignement général catholique qui met bas les masques et livre son véritable visage de satellite du parti clérical financé par des fonds publics,
- la fondation Saint Matthieu créée par la conférence des évêques et le secrétariat général de l’enseignement catholique pour lever des fonds publics, laquelle fondation a été aussitôt reconnue d’utilité publique (RUP) par un décret du 16 février 2010 du ministère de l’intérieur..
 
Cette fondation permet à l’enseignement privé de contourner l’interdiction de financement public pour le primaire, et sa limite à 10 % (loi Falloux) pour le secondaire, concernant les dépenses d’investissement .
 
Je la cite (texte trouvé sur son site) :
 
" La Fondation Saint Matthieu a été créée par décret du 16 février 2010 et est reconnue d'utilité publique. Elle a pour ambition de collecter des fonds en faisant appel à la générosité des parents pour compléter l'autofinancement, les interventions des banques et des collectivités locales, pour couvrir les investissements nécessaires."
 
De plus, à travers cette RUP, la puissance publique finance désormais, non plus des établissements privés, les seules entités juridiques théoriquement reconnues par la loi, mais le réseau privé catholique lui-même.
 
Ce sont les autorités religieuses qui prennent des décisions en lieu et place de la puissance publique et la mettent devant le fait accompli.
 
Les Laïques et les Républicains sont en droit de vous poser la question : quand ces agissements vont ils cesser ?
 
Les faits ne sont pas nouveaux.
 
Déjà, par le passé, le Comité National d'Action Laïque, avait attiré l'attention du public sur les pratiques de ces deux entités.
 
Si les mots ont un sens, et les serments ont encore cours, alors le changement attendu et promis doit prendre effet.
 
Les Représentants de la Nation que vous êtes, doivent tout mettre en oeuvre pour lever le voile sur ces officines.
 
Je vous adresse mes salutations laïques et républicaines.
 
Claude TESTANIERE
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Anaxandre Anaxandre 19 mars 2013 14:55

     Ou comment, au nom d’une Sacro-Sainte Laïcité et de la Loi de 1905 (devenue bien souvent dans la réalité un simple torche cul pour bien des « minorités »), certains idéologue continuent d’étaler leur volonté de destruction du catholicisme.

     En tant qu’agnostique « pensant » et pragmatique, et en ces temps troublés, je préfère attaquer les ennemis de ma civilisation, de mes racines, de ma Culture, de mon Peuple, plutôt que l’Esprit et la Société de mes aïeux qui ont fait ce que je suis, ce que nous sommes - et bien souvent ce qu’il reste encore de meilleur en nous.


    • Anaxandre Anaxandre 19 mars 2013 15:17

       Pour les idéologues qui ne comprennent décidément rien au réel : la volonté de détruire le catholicisme (et non pas simplement l’Église Romaine, ce qui est différent) depuis les « Lumières » d’inspiration libéralo-anglaises depuis le XVIIIème siècle, fait le jeu, et des puissances financières transnationales Contre le Peuple, et celui d’anciennes minorités qui en profitent pour imposer aussi rapidement - au vu de la longue Histoire - que subrepticement, leur propre idéologie.

       Au-delà des mensonges et des manipulations de toutes sortes, j’ai choisi mon camp. L’auteur défend le sien.


    • Anaxandre Anaxandre 19 mars 2013 15:21

       ...et au fond, une carrière dans l’Éducation Nationale, pur produit de l’idéologie étatique de la IIIème République, ne fait-elle pas de l’individu - même à son insu - un ardent défenseur du Système malgré quelques divergences de façade ?...


    • voxagora voxagora 19 mars 2013 15:28

      .

      J’ai connu des enseignants du public que la seule pensée que des élèves puissent échapper
      au monopole de l’Education Nationale rendait malades,
      au point d’être dans un déni total de la réalité sociétale,
      absolument incapables d’imaginer que même les citoyens qui sont et travaillent dans « le privé »
      ont (comme c’est extraordinaire) le DROIT DE VIVRE.

      Il semble que vous ajoutiez à cette maladie une détestation du catholicisme qui vous fait perdre un peu le discernement : dans « le privé » il n’y a pas que des vilains catholiques.
      Je suis surprise que vous ignoriez le nombre d’enseignants du « public » qui non seulement mettent leurs propres enfants dans « le privé »,
      mais aussi le nombre d’enseignants du « public » qui enseignent eux-mêmes leurs enfants,
      parce qu’ils ne veulent pas qu’ils soient contaminés par l’ambiance de l’enseignement « public ».
      Personnellement, je suis bien plus révoltée par le rapport négatif entre le coût de l’enseignement « public » et les lamentables résultats qu’il recrache, que par le coût de l’enseignement « privé » et ses résultats en termes d’enseignement.

      Quant à moi, je suis une « privée », je rapporte largement plus à la société que ce que je lui coûte,
      et je vous vaux bien.
      .




      • Lieutenant X 19 mars 2013 15:35

        Adressez donc la même lettre pour faire par de votre indignation concernant les syndicats (ouvriers et patrons) qui représentent 7% des travailleurs français et qui touchent des millions d’euro d’impôts. Je ne me sens pas concerné ni défendu par ce bras armé de la politique socialiste qui détruit progressivement notre pays depuis qu’il existe.

        Ajoutez-y également les associations socialistes qui détournent légalement les fonds publiques au service d’une minorité : CRAN, ActUp, SOS Racisme, LICRA.
        Ajoutez-y également les abattoirs publiques qui fond du halal,contribuent ainsi à financer le culte musulman.
        Et je vous rappel que « faisant appel à la générosité des parents » ne veut pas dire « en utilisant les fonds publiques ».


        • nico31 19 mars 2013 15:37

          En rang par deux, et je ne veux voir qu’une tête !

          Bien mon adjudant !

          Les thuriféraires de l’idéologie dominante, les sicaires de la laïcité, les partisans de la tolérance virtuelle et de l’intolérance réelle commencent à devenir particulièrement hargneux.

          L’argent public, c’est aussi l’argent des gens qui ne pensent pas comme vous Testanière. Il n’y a aucune raison qu’il ne serve à fiancer que l’expression de la pensée unique et à bourrer les cranes de nos enfants avec votre idéologie dont on ne peut que constater jour après jour qu’elle nous mène à l’abime.

          De l’aveu même de Monsieur Peillon, l’enseignement public se charge jour après jour de formater l’esprit des enfants dans le sens de vos lubie. Souffrez qu’une poignée d’enfants échappent encore à votre emprise !


          • bernard29 bernard29 19 mars 2013 15:41

            je suis foncièrement athée,mais je peux vous assurer que vous commencez sérieusement à faire suer avec votre laïcité sectaire.

            maintenant je vous dire quelque chose.

            Alors que les SDFs sont de plus en plus nombreux, que la pauvreté s’étend, que de plus en plus de gens ne peuvent pas se payer des maisons de retraite, je voudrais vous signaler que dans un temps pas si vieux, il y avait des « hospices pas que pour des vieux » tenus par des religieuses dans pas mal de villes et de villages. Et aujourd’hui, alors que ces institutions charitables ont disparu, qu’ont ’ils mis en place pour remplacer ces structures, nos gouvernements laïcs ? 

            Il n’y a même plus de « bains-douches » gratuites dans les villes, Quels services publics pour les démunis avez vous mis en place. ? celui du « Remplissage des formulaires » qui font que 50 % des personnes qui auraient droit au RSA ne se déplacent même plus pour les remplir. RSA qui est très loin de fournir, (un toit, un lit, un repas et une douche par jour).

             


            •  C BARRATIER C BARRATIER 19 mars 2013 17:31

              Ce n’est pas parce que la fondation st Matthieu est réservée aux écoles catholiques sous contrat d’association que la critique de l’auteur porte sur la religion catholique. Les catholiques envoient leurs enfants à plus de 90 % à l’école publique, je peux le constater dans ma commune où cohabitent une école catholique et une école communale. Toutes deux très bien. Je m’occupe du Conseil municipal des enfants avec deux autres conseillers municipaux, pour les deux écoles, et nous donnons le même nombre de sièges à l’école privée qu’à l’école publique. 85 % des élèves de ma commune sont à l’école publique, 15% à l’école privée, et en général pas pour des raisons religieuses. Je connais donc le terrain.

              Le problème présenté dans cet excellent article est celui de l’illégalité de ce financement. Non seulement les fonds publics représentant 66% des dons servent aux investissements, ils servent aussi au fonctionnement. Des fonds publics qui ne vont pas à une école obligée comme la publique d’accueillir tous les enfants qui le souhaiteraient, une école qui choisit ses élèves et peut les rejeter vers l’école publique obligée de les prendre. Des fonds publics qui font qu’un enfant de l’école privée reçoit plus de fonds publics qu’un enfant de l’école publique. C’est absolument interdit par toutes les lois en vigueur mais personne ne contrôle.

              Dans ma commune, jusqu’en 2008 un enfant de l’école privée recevait deux fois plus qu’un enfant de l’école publique en fonds communaux. On y a mis bon ordre, il y a égalité maintenant. Un contrat d’association illégal avait été fait par le préfet avec l’école privée. Cette année 2013, là aussi nous avons mis de l’ordre, celui de la loi en vigueur.

              Les dons à la fondation st MATTHIEU sont défiscalisés. 1000 euros donnés contiennent 660 euros de fonds publics. C’est légal. Ce qui n’est pas légal est que l’Etat ne contrôle pas que par ce biais et d’autres la loi soit détournée.

              Voir en table des news mon adresse à HOLLANDE qui dépassait largement le cas st Matthieu.

              « Nouveau gouvernement : stop au gaspi et aux illégalités »

               http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=214


              • nico31 19 mars 2013 20:19

                « l’illégalité de ce financement. »

                Vous attirez en effet notre attention sur un problème important : si ce financement et illégal, il convient de le légaliser au plus vite au nom du respect du pluralisme !


              • Vieux Sachem 20 mars 2013 10:00

                A l’auteur

                Croyez-vous cher Monsieur, que c’est le moment choisi pour envoyer dans les rues parisiennes 1.750.000 protestataires comme en 1984 ; j’y étais et je crois que tous les survivants sont prêts à manifester contre le sectarisme ; l’organisme qui combat les sectes devrait se saisir également de votre dossier qui sue l’intolérance et aussi bien sûr la non-compréhension de la laïcité républicaine.

                • Christoff_M Christoff_M 20 mars 2013 11:09

                  Pourquoi vous en prenez vous tjrs au coté catholique ou chrétien vous qui défendez soi disant la laïcité inventée par les précurseurs du mondialisme actuel pour détruire la chrétienté !! et relayée bêtement par des gens comme vous... raciste et anticlérical ce n’est pas ça etre laique !!

                  Pourquoi ne dénoncez vous jamais les écoles juives ou musulmanes, les constructions de mosquées aidées par certaines villes ou par des fonds détournés sur nos impots par des associations bidons qui font écran en étant protégées par notre bon système des lois 1905 !!

                  Un journaliste avait osé cité les fonds versés par la ville de Paris à des organismes divers, et on trouvait des lycées en province qui n’étaient ni catholiques ni publics je ne parle pas des millions versés au lobbies gay et lesbien par Me Delanoe, mais ça pour vous c’est sans doute tres laic et de la plupart des syndicats et des journaux soi disant militants de ce pays achetés à coups de subventions versées par le pouvoir ou de CE dont les comptes ne sont pas regardés de trop pres avec des arrangement avec le pouvoir et le patronnat !!!

                  Balayez devant votre porte avant de nous faire le sketch de l’élu de gauche caricatural contre le représentant de l’Eglise fantasmé comme un Fernandel simplet !!!


                  • Christoff_M Christoff_M 20 mars 2013 11:19

                    La gauche actuelle au pouvoir prouve qui sont les principaux collabos du pouvoir et de l’argent et les pire traitres au peuple et ce n’est ni l’Eglise ni le FN qui tiennent tous les renes du pouvoir...

                    Il serait temps de sortir de la version bisounours de la Revolution et des soi disant Lumières prémices des évènements calculés mis en place par une bourgeoisie dominante et quelque grandes familles toujours en place qui vous ont bien bourré le mou avec la laixité ( qu’ils ne s’appliquent pas à leur caste) et autres idées vaseuses permettant surtout de mettre en place le mondialisme et la religion de l’argent roi et du règne des chiffres et de la quantité en lieu et place de vie spirituelle, l’opium du peuple étant depuis longtemps les medias de masses pour lesquels vous cotisez bcp tout en vous posant moins de questions que pour cette Fondation qui a dix fois moins de moyen que certaines fondations d’ex presidents ou de mondialistes !!!


                  • TESTANIERE TESTANIERE 20 mars 2013 11:32

                    Monsieur, je fais un effort pour rester courtois car j’ai la conviction que la polémique crée le débat, le débat crée la conscience, aussi ne tomberai je pas dans le piège de la caricature.

                    Je balaie devant ma porte précisément en affirmant que la Loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905 est une Loi pour retrouver la paix scolaire, la paix sociale et calmer les tensions.
                    Cela n’a rien à voir avec le « mondialisme » voulant détruire la chrétienté...

                    Encore faut-il respecter la Loi et la faire respecter en dénonçant les coups de canif qui lui sont donnés.
                    Vous me demandez de regarder du côté des écoles juives, des mosquées , des associations bidons...
                    Je vous propose de me donner des noms, voire d’écrire ensemble, sur la base de faits établis, et de dénoncer de conserve ces atteintes à la Laïcité que vous aurez pointées.

                    Par ailleurs, que je sache, Christoff, je n’ai rien lu, signé de votre plume, faisant état de manière précise de tels dossiers et par vous dénoncés.

                    Serviteur.

                    Cordialement.


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 20 mars 2013 13:51

                    La remarque n’est pas mauvaise....Mais renvoie à une question : Pourquoi dans les négociations concernant le financement des écoles confessionnelles, l’Etat ne traite-t- qu’a ’avec le secrétariat général à l’enseignement catholique ? Pourquoi les seules écoles sollicitées pour dresser un barrage contre le mariage pour tous ont elles été les écoles catholiques ?
                    Ces écoles catholiques représentent plus de 90 % des écoles privées aujourd’hui. Avec l’évolution de la société, elles seront remplacées par les écoles musulmannes. Ce ne sont pas des écoles ennemies entre elles, leur seul ennemi est l’école publique. Et aussi bien sûr la loi républicaine. Surprenant ?
                    Voir en page alphabétique des news :

                    Femmes : Obsessions et union sacrée de religions contre elles http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=229



                  • rubicon rubicon 20 mars 2013 14:37

                    Bonjour M. Barratier

                    Pourquoi les seules écoles sollicitées pour dresser un barrage contre le mariage pour tous ont elles été les écoles catholiques ?
                    => Est-ce que les autres religions sont organisées de façon centralisées ou décentralisées ?
                    Ont-elles un ou plusieurs interlocuteurs vis-à-vis de l’État ?

                    Ce ne sont pas des écoles ennemies entre elles, leur seul ennemi est l’école publique. Et aussi bien sûr la loi républicaine. Surprenant ?
                    ==> Pouvez-vous donner des exemples concrets de cette affirmation (ennemi de l’école laïque + ennemi de la loi républicaine), en citant des établissements scolaires ou des projets pédagogiques ?
                    Grâce à votre longue expérience éducative, vous en savez peut-être plus que moi, qui n’a jamais été dans ce milieu hormis en tant qu’élève.
                    Merci


                  • rubicon rubicon 21 mars 2013 11:22

                    Re-bonjour M. Barratier

                    Avez-vous l’intention de répondre à mon interrogation ? (car elle m’intéresse, mais je ne voudrais pas avoir à revenir chaque jour sur cet article pour vérifier si vous l’écririez, ou si vous ignorerez la question)

                    ==> Pouvez-vous donner des exemples concrets de cette affirmation (ennemi de l’école laïque + ennemi de la loi républicaine), en citant des établissements scolaires ou des projets pédagogiques ?


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 24 mars 2013 18:17

                    Bonjour rubicon

                    Dimanche de pluie, je suis retourné voir cet article et je découvre votre question. C’est vrai qu’on devrait surveiller les réponses à nos opinions, il faudrait un mail auto à l’auteur pour su’il sache qu’il a une question.

                    Exemple ? Je témoigne du refus de la loi républicaine par l’Organe de gestion de l’ école catholique de ma commune. Cela a commencé lorsqu’en commission nous avons calculé le forfait communal. Deux membres de l’OGEC par ailleurs conseillers municipaux nous ont sans cesse demander de ne pas nous occuper des textes de lois, du fait que leur école privée, manquant d’enfants de la commune qui finance à l’écolier, compensant pour plus de la moitié de l’effectif de l’école privée par des recrutements de communes extérieures, n’avait pas assez de ressources. Impossible de leur faire admettre que si les contribuables cassissiens mettent à l’école publique à 95 % leurs enfants, ils ne nous invitent pas à utiliser leur impôt pour donner à l’école privée plus que son dû légal. Refus de la loi républicaine par les deux mêmes plus leur expert comptable aussi conseiller municipal en maintes occasions en particulier pour demander de couvrir une illégalité : sans l’avis de la commune le préfet imposait à celle-ci de financer les classes maternelles privées. La préfecture du Rhône ayant reconnu cette illégalité, il y a été mis fin malgré l’opposition des tenants de l’école privée.

                    Vous trouverez l’intégralité des débats sur les procès verbaux des conseils muncipaux ici :

                    www.chessy.mairies69.net

                     

                    Par ailleurs les écoles catholiques sous contrat d’association s’engagent à la signature du contrat à respecter les croyances de chacun. A ne pas imposer l’enseignement religieux. Or, une conférence des évêques a suffi pour imposer la présentation de Jesus à TOUS LES ENFANTS de l’école privée, et on fait cela dans ma commune à l’école St Joseph. C’est illégal.

                    Voir ici :

                    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=142

                    Les questions d’égalité entre tous ne sont pas enseignées dans les écoles privées : le rôle de la femme n’est pas présenté dans ces écoles comme devant être la libre disposition de son corps (je parle des lycées).

                    Enfin, les manifestations contre le mariage monosexuel ont vu apparaître des expressions contre la laïcité, alors que la laïcité est constitutionnellement la république. Et surtout l’histoire de l’école publique fait apparaître une opposition enseignée dans les écoles catholiques encore dans les années 1980….L’école publique y était présentée comme l’école du diable ! Je termine par une observation finalement très optimiste, tout cela ne leur a servi à rien.


                    • Armelle 10 mai 13:42

                      Mais pour comprendre le dessein de l’église catholique, et finalement ne pas s’étonner de ce genre de disposition qui effectivement est inadmissible, il faut se référer à son principe de base quant à son fonctionnement ; celle-ci est une véritable multinationale, mais qui, contrairement aux autres ne vend rien, ou plutôt si ; du vent !!! Un vent nauséabond qui s’abat sur les pauvres gens qui ne finissent à avoir que cela comme espoir pour vivre mieux.
                      Une multinationale qui fait 100% de marge, ou presque, c’est top non ?
                      Et nous devrions encore donner du crédit à cette institution après tout ce qu’elle a perpétré dans l’histoire ?
                      Alors oui l’auteur, vous avez raison « Les Représentants de la Nation que nous sommes, doivent tout mettre en oeuvre pour lever le voile sur ces officines »

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès