Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La France à 13 régions : enfin dans le bon sens ?

La France à 13 régions : enfin dans le bon sens ?

C'est un pas décisif. L'adoption au petit jour, hier, par l'Assemblée nationale de la nouvelle carte à 13 régions constitue une avancée historique vers une véritable, ambitieuse, régionalisation de la France. Le début d'une VIe république qui cache son nom... si le contenu n'est pas vidé de sa substance d'ici la fin de l'année.

A la fin de l'année, nous saurons enfin si la France tourne le dos à ses vieilles pratiques centralisatrices et paternalistes pour aborder l'avenir de l'Union européenne dans une position d'égale à égale, forte de territoires puissamment organisés. Exit bientôt le mille-feuille, le doublonnage à tous les étages ? Et exit le pouvoir des départements, peut-être enterrés à l'horizon 2020 ?

Par cinquante-deux voix contre 23, l'Assemblée nationale a tranché sans ambiguïté pour le camp de la réforme en France, déjouant les pronostics d'un enlisement, laissant de côté les habituels clivages gauche-droite, ouvrant des ponts entre les familles politiques et laissant à son impuissance, comme un aveu d'échec voire de caducité, le Sénat tout entier. Quel symbole là encore que cette réforme des territoires qui laisse apparaître les lézardes d'un système tout entier, dépassé, enlisé, à bout de course. La réforme territoriale doit être l'occasion de trouver un nouveau rôle au Sénat. A défaut d'en faire une chambre de représentation des nouvelles super-régions, de le dissoudre...

Ce fut donc une longue nuit, le grand soir, peut-être, que cette avancée historique, probablement amenée à de nouvelles évolutions, parfois inattendues, signe que les lignes bougent enfin dans un pays que l'on croyait sclérosé à jamais. 

La carte élyséenne puis celle proposée début juillet ressemblait à un puzzle d'enfant bâclé, mal monté. Les députés ont finalement remis de l'ordre - et du bon sens - dans ce découpage hasardeux. L'abandon d'un centre-ouest mou, protéiforme, de l'Île de France à l'Île d'Oléron, tout d'abord, au profit d'une grande Aquitaine très ambitieuse - autre symbole du retour en grâce du Girondisme - unissant Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine administrative. L'abandon d'une Picardie-Champagne Ardenne sans convergences, au profit d'un Nord-Picardie plus cohérent. La constitution d'un Grand Est qui a cependant le défaut de mettre de côté le particularisme alsacien - à l'évidence la région a été punie d'avoir raté son destin lors du référendum proposant la fusion des deux départements du Bas et du Haut Rhin. Et enfin, l'abandon de toute fusion Bretagne-Pays de la Loire. Au contraire, la carte actuelle, encore instable à l'ouest, laisse la porte ouverte à une future réunification de la Loire-Atlantique en Bretagne. Le rêve aurait viré au cauchemar pour les Bretons si d'aventure une fusion sèche avec les pays de la Loire avait été entérinée mais aussi dans le cas d'une fusion entre le Centre et le Poitou-Charentes... Le statu-quo Bretagne administrative, Pays de la Loire, Centre et l'adoption d'un droit aux départements de changer avant 2016 de région rend possible dans un premier temps la réunification bretonne et la constitution d'un grand Val de Loire unissant le Maine et Loire, la Sarthe voire la Mayenne au Centre. Il n'est pas exclu que la Mayenne préfère rejoindre la Bretagne et que la Vendée se tourne vers le puissant Sud-Ouest et ses plages sablonneuses rectilignes, ses toits en tuile, ses églises romanes. Une grande Gascogne atlantique depuis Noirmoutier jusqu'aux plages de Hendaye.

Au jeu des pronostics, tout reste possible. La fusion Bretagne-Pays de la Loire n'est pas encore évitée, mais on voit mal le Centre faire cavalier seul avec ses petits 2.5 millions d'habitants, coincé entre la puissante Ile de France, la Normandie réunifiée ou un grand Ouest de 6 millions d'habitants, alors que l'identité même du val de Loire et ses châteaux, orgueil national de Saumur à Blois, d'Angers à Chenonceaux, crêve les yeux partout dans le monde. Il en est de même d'une Bretagne réunifiée qui, avec 4.5 millions d'habitants, retrouverait une place à la mesure de sa notoriété à l'international. 

Il avait bien été rappelé en préambule qu'à ce stade, il ne serait tenu compte de tel ou tel cas particulier, qu'il s'agissait de fusionner des régions dans leur globalité, de bloc à bloc, et que le temps du sur-mesure départemental viendrait dans un second temps. Il y a donc tout lieu de croire que le remaniement des régions va continuer. Les six prochains mois seront cruciaux comme l'a été cette nuit du 18 juillet pour que, demain, la France se réveille fière et forte de ses territoires, dans un nouveau rapport de force en Europe. La France peut se sortir grandie, demain. Elle peut renaître par ses territoires.


Moyenne des avis sur cet article :  1.32/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 19 juillet 2014 10:29

    Par cinquante-deux voix contre 23, l’Assemblée nationale a tranché
    Il y a combien de députés ? de sénateurs ?
    75 votants ! ce vote ne représente rien ! pas de quorum !


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juillet 2014 14:06

      Il n’ y a pas de quorum, en effet. Ceci pour éviter une obstruction parlementaire par l’absence, une grande spécialité des III et IVè républiques.


    • Luc le Raz Luc le Raz 19 juillet 2014 14:14

      « cinquante-deux voix contre 23 » Les autres sont déjà en vacances, sans doute ? Dommage que l’AN ne puisse pas faire appel à des intérimaires ça leur donnerait un peu de boulot ! Quelle crédibilité peut avoir ce vote ? 0 !


    • Pyrathome Pyrathome 19 juillet 2014 15:32

      Il n’ y a pas de quorum, en effet. Ceci pour éviter une obstruction parlementaire par l’absence, une grande spécialité des III et IVè républiques.
      .
      À ce compte là, faut aller au bout des « choses », dévoilez-nous votre nouveau führer....


    • appoline appoline 19 juillet 2014 22:25

      Si ces tocards veulent faire des économies, ce n’est certainement pas en commençant à redécouper les régions mais en supprimant tous les doublons qui engraissent une bonne palanquée de feignants qui ne foutent pas grand chose. Honte à ce gouvernement de vouloir détruire la France et l’identité des français. Leur laxisme en ce concerne les débordements de certains individus risque de nous entraîner vers une guerre civile


    • Michel DROUET Michel DROUET 19 juillet 2014 10:30

      Bonjour ebreizh

      Un peu de calme ebreizh, la reforme est encore loin d’être aboutie et les choses vont maintenant se jouer en septembre lorsque le parlement décidera des transferts de compétences, de la refonte des intercos et de la disparition des conseils généraux.
      Sans ce dispositif, les Régions n’auront aucun pouvoir et seront des espaces croupions.

      Enfin, il faut relativiser ce vote acquis par cinquante-deux voix contre 23, seulement. C’est dire l’enthousiasme de nos parlementaires !

      Il est par conséquent difficile d’affirmer que « l’Assemblée nationale a tranché sans ambiguïté pour le camp de la réforme en France »


      • bernard29 bernard29 19 juillet 2014 11:38

        Cet article est d’une indécence démocratique. Que vous soyez content que rien ne bouge à l’ouest, ne vous autorise pas à fantasmer sur la survenue d’une éventuelle « VI république » qui donc ne concernerait que le reste de la France, puisque pour ce qui concerne la Bretagne tout reste ouvert. Donc soyez content pour vous même, et ne bourrez pas le mou des citoyens des autres régions. 

        Si vous croyez que le simple agrandissement de territoire des collectivités territoriales (hors de l’ouest) est le gage d’un « grand soir » démocratique, vous aurez des surprises.


        • Pascal L 19 juillet 2014 11:57

          Le moins que l’on puisse dire est que cette carte est complètement déséquilibrée. 3 régions mastodontes au Sud autour de 3 villes que l’on va dire chanceuses et des régions au Nord qui soit ne changent pas, soit sont regroupées au hasard sans cohérence géographique.

          Et tout cela n’est rien, car nous n’avons aucune idée des responsabilité des régions et de l’organisation qui va être mise en place. D’un point de vue méthodologique, le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs, je lui souhaite bien du plaisir pour la suite.

          • Mmarvinbear Mmarvinbear 19 juillet 2014 14:08

            Il faut aussi tenir compte de la démographie, inégale entre le Nord et le Sud.


            On peut aussi améliorer la situation en créant la région Val de Loire avec les Pays et le Centre par exemple.

          • apopi apopi 19 juillet 2014 12:23

             13 Régions ? Sont pas superstitieux nos glorieux énarques.

             De toutes façons pas de panique, en 2594 nous aurons toujours nos régions, nos départements, nos cantons, nos communes, nos communautés de communes et j’en oublie peut-être...

             Et avec un peu de bol d’ici là et avec l’aide de Madame Irma, le chômage aura disparu. Oui, oui,oui.


            • diogène diogène 19 juillet 2014 15:20

              On pourrait rattacher le Nord-Pas de Calais à la Flandre, le Champagne-Ardennes au Hainaut, la Lorraine à la Sarre, l’Alsace au Baden-Württemberg, Rhône-Alpes au Val d’Aoste, PACA au Piemonte, le Languedoc-roussillon à la Catalogne, l’Aquitaine à la Navarre et la Corse au Pays Basque espagnol (question de convictions, pas de géographie).


              Et puis, il n’y aura plus qu’à transférer tous les services publics aux régions, supprimer le code du travail, la sécu, les allocs, et dans un grand élan d’idéalisme, fournir aux députés socialistes un sabre japonais pour qu’il se fassent Hara-Kiri.

              La mission qu Flamby s’est fixée ara lors été accomplie.

              • diogène diogène 19 juillet 2014 15:28

                Quand Pierre Mauroy était premier ministre, il avait proposé un projet à 16 régions et non pas 22.

                Mitterrand avait écarté la proposition en disant : « Il y a plus de 16 socialistes qui veulent devenir Président de Région ! »
                Pour passer de 22 à 13, il faut croire qu’il y a eu neuf morts parmi les socialistes importants !

                • alinea alinea 19 juillet 2014 18:58

                    smiley  


                • soi même 19 juillet 2014 15:28

                  c’est beau comme un jeux de monopoly cette affaire, on va pouvoir mutualiser les dettes des régions des villes et sur le fond rien est réglé, si ce n’est faire un pont en or au multinational de fond de pension, qui vont se faire une joie de nous arracher les dernières plumes de nos croupions !

                   


                  • Pyrathome Pyrathome 19 juillet 2014 15:29

                    L’enfumage des enfumeurs enfumés....


                    • alinea alinea 19 juillet 2014 15:41

                      Les régions, en France sont artificielles depuis le début, alors, le bon sens !
                      Moi, ce qui me plait c’est Grenoble et Clermont-Ferrant dans la même région ; dans l’artifice tout est permis et il me semble bien que tout ne soit pas dit !!


                      • abelard 19 juillet 2014 18:51

                        Ah mille mercis Alinea,
                        J’allais justement écrire un petit commentaire à ce sujet !
                        Grenoble/Clermont !
                        Le Dauphiné et l’Auvergne ensemble... Magnifique invention. Aucun lien historique ou culturel.
                        Ben bon, hein, le but du jeu ce n’est pas d’être cohérent mais de morceler la nation au maximum pour que ces super régions soient concurrentes afin de supprimer tout sentiment d’appartenance. C’est plus digeste pour les multinationales...

                        Personnellement je milite pour la fusion de Chambéry et Bayonne.


                      • alinea alinea 19 juillet 2014 19:00

                        Ben oui, à Chambéry il y a le fromage, et à Bayonne le jambon !! c’est un bon début de repas !! j’adhère ! smiley


                      • abelard 19 juillet 2014 19:37

                        C’est une idée géniale à soumettre à Fanfan Pays-bas !

                        On ajoute St Brieuc pour la pomme de terre et Stasbourg pour le vin blanc et on a de quoi faire une bonne raclette !


                      • Nash49 19 juillet 2014 16:04
                        « alors que l’identité même du val de Loire et ses châteaux, orgueil national de Saumur à Blois, d’Angers à Chenonceaux, crêve les yeux partout dans le monde »
                        En tant qu’Angevin, permettez-moi d’apporter ma petite contribution ... L’idée que les Angevins rêvent d’une grande région « Châteaux de la Loire » est un pur fantasme. Les liens entre Angers et Tours sont faibles. Aujourd’hui Angers est tournée vers l’Ouest et Nantes. Allez sur les quais de la gare d’Angers et vous verrez la différence entre les quais des trains pour Nantes et ceux des quais pour Tours. Les étudiants angevins (et vendéens) vont tous à Nantes, les angevins abonnes scnf qui partent chaque matin pour travailler vont à Nantes, pas à Tours ou Blois.Alors que cherche-t-on a faire ? De nouvelles régions permettant de satisfaire les désirs régionalistes de chacun ? Ou des ensembles économiquement cohérents ? Parce que les économies c’est bien, mais la croissance c’est mieux...Comment peut-on demander aux Alsaciens de se fondre dans une grande région sans grande cohérence culturelle ni même économique et permettre à d’autres de rester tranquillement de leur côté, et même a terme leur permettre d’absorber de nouvelles villes quitte à déstabiliser d’autres territoires, pour satisfaire pour leur égo et leur identité régionale ? Désolé mais aujourd’hui, économiquement parlant, Nantes est ligérienne, pas bretonne :http://www.slate.fr/story/88391/nouvelle-carte-regions-liens-sytemes-urbains. Pourquoi cette obsession a démonter l’une des rares régions à avoir su créer une vraie dynamique économique avec le taux de chômage le plus bas de France ?
                        Les Basques sont coincés dans une région qui va maintenant de Biarritz à Niort (cohérence culturelle = 0 mais Bordeaux comme métropole commune) et pourtaant leur identité est bien toujours là.

                        • marc23 19 juillet 2014 19:10

                          90% de moinssage sur cet article ridicule, c’est réconfortant.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juillet 2014 19:19

                            Vers une VIe république ? On rêve !
                            Nous allons surtout vers la fin de la France en tant qu’ Etat Nation...
                            En donnant des pouvoirs législatifs aux Régions, c’est la fin de la République française. 


                            Alors que tous les citoyens français ont les mêmes droits sur tout le territoire, voilà les régionalistes qui jouent aux grandes victimes de la République..

                            Pour les économistes givrés de l’ école de Chicago, l’ Etat est l’ennemi.
                            On comprend bien pourquoi. L’Etat a la capacité de légiférer pour tout le territoire, dans l’intérêt général, et pas dans l’intérêt de la finance et des multinationales. Il est donc à abattre.
                            L’Empire utilise les mêmes technique de division qu’entre Chiites et Sunnites...

                            « Des territoires puissamment organisés » ? Quelle naïveté !
                            On nous a déjà vendu l’ UE comme « contrepoids » aux USA... .
                            Avec les accords TAFTA & TISA, on va devenir une « colonie » des USA, belle entourloupe que ce contrepoids !

                            Où avez-vous vu qu’un Etat découpé en rondelles est plus puissant qu’un Etat entier ? Diviser pour mieux régner, mettre les euro-régions sous la coupe directe de Bruxelles... , voilà l’objectif.

                            Et si vous croyez que les banksters qui gouvernent l’UE vont faire des Régions autre chose que la Grèce, la vente à la découpe du patrimoine, c’est que vous n’avez rien compris à la logique de l’ UE, ou que Bruxelles vous a achetés.

                            Bruxelles, ne produit rien, elle se contente que pomper 22 milliards de nos impôts, pour les refiler sous formes de diverses subventions,... aux Régions !

                            Des subventions entourées d’un beau ruban bleu aux étoiles d’or, en faisant croire que c’est un cadeau de l’ UE ! Savez-vous que l’argent de Bruxelles vient de tous les contribuables français, sur lesquels vous crachez votre mépris en permanence ?
                            Les régionalistes sont les collabos de l’Empire pour détruire la nation française. 

                            « Les Traités transatlantiques et les euro-régions, allons nous laisser détruire les Nations ? » par Asselineau.

                            • jef88 jef88 19 juillet 2014 22:05

                              la suite logique c’est une France en 2 régions : Paris et le reste !


                              • benyx 19 juillet 2014 23:55

                                Cette carte là est établie depuis un certain nombre d’année par Bruxelle. Je l’ai déjà vue, présentée par un candidat au présidentielle de 2007. Il ajoutait même que l’objectif était d’associer les grandes régions avec des régions des pays limitrophes. Ainsi, on casse l’identité nationale et le tour est joué, plus de pays, plus d’identité, plus de démocratie. Vive l’Europe !


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 juillet 2014 06:35

                                  benyx,
                                   Dans son livre «  La décomposition des Nations européennes », Pierre Hillard donne des cartes de l’Europe « revisitée », qui datent des années 70....


                                  On en trouvait sur le site des Verts, je crois qu’ils les ont supprimées depuis, mais ils sont toujours les fers de lance de la disparition des Etats Nations.
                                  Emmanuelle Cosse : « Il faut en finir avec le sentiment national ! »

                                  Daniel Cohn Bendit ne s’occupe pas que de foot, il vient de lancer le programme :
                                  « Européan Young Leaders ».

                                • buV ebreizh 20 juillet 2014 22:24

                                  Wouaw, ça démarre au quart de tour... Quand je parle de bon sens, c’est en rapport avec la première carte proposée par Hollande et pas à une vision idéale de l’aménagement du territoire en France. Je pense être davantage dans le réalisme que dans le fantasme en parlant d’évolution dans le bon sens car le fond de ma pensée irait plutôt pour une recomposition à 15-16 régions plus proche de ce que Balladur a préconisé en 2009. La région de l’Ile de France à l’Ile d’Oléron était tout de même une absurdité de première... De même, la Picardie avec la Champagne-Ardenne, une gageure. Quant à la vision Grand Ouest, c’est une pure invention, une utopie que caressent certains tenants de cette sorte de fourre-tout de région Pays de la Loire. Je rappellerai aux tenants du grand ouest que les Bretons ne se sont jamais considérés comme des habitants de l’Ouest ou du grand Ouest ; un point cardinal ne définit pas un lien, un attachement à un territoire pas plus qu’un indicateur téléphonique. Rien de plus. Que certains voient dans mes propos une sorte d’atteinte à l’unité nationale, là est le fantasme. Il est vrai que l’on est toujours suspecté de quelque chose lorsqu’on avance des arguments girondins ou fédéralistes en France. Entre extrémisme de gauche et extrémisme de droite, entre abstentionnistes et souverainistes, je ne suis pas surpris du faible ratio d’accord/pas d’accord que certains brandissent au demeurant dans les commentaires comme une sorte de blanc-seing à leur bonne conscience. Et prôner une VIe République n’est en aucun cas un républico-crime-majesté mais au contraire le sentiment que la France doit effectivement passer par une réduction du nombre de régions réaliste sans travestir les identités régionales. C’est tout un art, certes imparfait, mais il me semble que l’Assemblée nationale tend vers un compromis acceptable avec cette troisième mouture. Et après, on dira que je suis piètre républicain...


                                  • Guilain 22 juillet 2014 16:15

                                    Bonjour, oui je suis aussi d’avis que cette réforme est encourageante, et une bonne étape pour plus d’intégration européenne. J’ai l’impression qu’on peut aller plus loin : scinder le centre, rattacher les départements proches de Paris dans une même région et s’assurer que chaque région à au moins une aire urbaine de plus d’un million d’habitant. J’ai fait l’exercice, ça m’a donné 8 régions smiley http://meilleursreseaux.com/immobilier/mandataires/article-2-organisation-geographique-france-8-regions.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès