Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La France mal équipée pour faire face à un tsunami

La France mal équipée pour faire face à un tsunami

 Comment le drame qui s'est produit au Japon relance le débat sur nos propres faiblesses.

Alors qu'un tremblement de terre d'une magnitude 8,9 a frappé le nord-est du Japon, ressenti à Tokyo et jusqu'en Chine, et qui a entraîné la formation de vagues de 10 mètres de haut, on peut s'interroger et se demander si notre propre pays, la France, est convenablement équipé pour faire face à pareil cataclysme.

Malheureusement, si l'on se fie à l'analyse défendue par Jérôme Fenoglio, parue dans le journal Le Monde, ce ne serait pas le cas (Article payant : La France mal équipée pour prévenir un tsunami)

Pourtant, le risque existe bel et bien, dans le cas des Antilles françaises, sujettes à des tremblements de terre, mais aussi dans le cas de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à Nice.

On sait à quel point pourtant ce type de vagues peut faire des dégâts, dans le cas du tsunami en Asie comme dans le cas de Nice en 1979 qui avait entraîné de gros dégâts sur le littoral. D'autant plus que le danger sismique existe bel et un bien : un violent tremblement de terre près de l'Algérie, du Maroc, peut entraîner la formation d'un raz de marée d'une hauteur de 4 mètres vers les côtes niçoises.

Il semble donc impératif que les autorités françaises, face à de tels périls éventuels, ne s'en cantonnent plus à une pure logique comptable mais agissent efficacement pour faire face le plus rapidement avec un système d'alerte adapté. L'enjeu n'est rien de moins que de protéger des vies humaines !


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 15 mars 2011 13:12

    « Article » assez indigent. Ce n’est pas parce que cest d’actualité qui faut se cantoner à donner quelques références.

    Sur le fond, il faut toujours mettre en balance le risque (qui tient compte à la fois de la probabilité d’un phénomène et de la vulnérabilité des zones) et le cout, à la fois de la prévention et de la reconstruction éventuelle.

    Dans le cas de tsunami, les risques sont quasi nuls pour l’immense majorité des côtes françaises, qui sont en revanche exposée au risque de tempêtes hivernales.
    Les deux seules zones concernées sont en effet les antilles françaises et la région de Nice, de façon inégale d’ailleurs : la région des antilles est fortement sismique. néanmoins, les risques de tsunami sont comparativement plus faible en raison du relief sous-marin. La vulnérabilité des antilles en termes de risques naturels est donc d’abord à mettre du côté des cyclones, des tremblements de terre et localement des éruptions volcaniques. En matière de tsunami, étant donné la vulnérabilité économique finalement relativement faible, ce sont surtout des mesures d’information et d’éducation des citoyens qui devraient être prises, et qui manquent effectivement.
    La région de Nice est paradoxalement plus exposée à un risque de tsunami à ma connaissance, en raison de la possibilité de glissement de terrain sous-marin du talus continental à une distance proche de la côte en cas de séisme. En raison de la densité de population, de la valeur économique de la région, de la faiblesse des voies d’évacuation et de la sociologie de la ville, le risque, malgré une probabilité faible, est en réalité non-négligeable. Mais les autorité locales ont la tête dans le sable... Le risque ets bien connu et un plan d’action préfectoral existe à ma connaissance, mais encore faut-il avoir la volonté de l’appliquer. Dans certains endroits, des considérations financières et politiques passent bien avant d’autres...


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 mars 2011 15:55

      un indigent peut en cacher un autre

      nous n’avons pas besoin de raz-de-marée, Xynthia a suffi pour foudre le bordel et semer la désolation grace à des maires corrompus qui ont donné des permis de construire dans des zones inondables

      quand à Nice, effectivement on est plus tranquille, seulement après que se calme le Pacifique ets a ceinture de feu nous allons avoir la suite ailleurs et notamment Hymalaya puis axe Turquie-France-Méditerranée

      Juste un petit point, indépendamment des tremblements de terre nous avons une modification de plus en plus forte de l’axe de rotation de la terre (pôle géographique versus pôle magnétique), ces modifications se font régulièrement jusqu’au moment ou les pôles basculent, cela se fait sur des périodes de 20.000 ans, le dernier, était il y a environ 20.000 ans (à 1.000 ans près, marge d’erreur). Je tiens ces informations des pétroliers qui ont découvert ce phénomène en faisant des forages et en analysant les « carottages » effectués.

      Cette modification de l’axe de rotation est un facteur majeur dans les changements climatiques que nous subissons


    • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 15 mars 2011 18:14

      "Dans le cas de tsunami, les risques sont quasi nuls pour l’immense majorité des côtes françaises, qui sont en revanche exposée au risque de tempêtes hivernales."

      Tout faux !!
      Actuellement la faille de New madrid inquiète fortement la communauté scientifique de par sa forte instabilité depuis quelques temps. il semble aussi que cette faille soit relié au nord au méga volcan du parc de yellowstone (très instable aussi depuis 4 ans environ) et au sud au golfe du mexique (instable de façon chronique depuis toujours). C’est à tel point que de campagnes de sensibilisation se font tous les jours dans les médias et que un exercice de très grande ampleur est prévu dans quelques jours avec la FEMA (vous savez, celle qui arrive toujours juste avant la catastrophe à l’exception notable de la nouvelle orléans ...).
      Si ce que craignent les scientifiques pour dans pas longtemps se produit, il y a de forte chance qu’un tsunami se propage sur les côtes européennes (juste en face).
      L’importance de cette vague ne peut être prédit à l’avance. une seule chose est sûr, les côtes françaises et la population ne sont préparées à strictement rien du tout.


    • LaEr LaEr 15 mars 2011 13:16

      La France est, de manière générale, très mal équipée et éduquée pour faire face à n’importe quel type de catastrophe d’origine naturelle ou humaine.

      Allez voir aux US, au Canada, où le gouvernement promeut la possession dans chaque foyer d’un kit de secours pour permettre à une famille de faire face à une crise pendant quelques jours (ce kit se compose en générale de nourriture facilement préparée, de bougies,de couvertures, etc...), et enseigne de façon sérieuse les gestes de premiers soins à l’école. Au Japon, on prépare les écolier depuis toujours au risque de tremblement de terre ou autre...

      En France, la population s’infantilise de plus en plus et rejette toute la responsabilité d’une gestion des catastrophe à l’État-providence. De plus, notre société moderne oublie peu à peu les réflexes les plus anciens pour s’abrutir dans l’hyper-dépendance. Combien parmi-vous seraient prêt à une autonomie complète, à votre domicile, pendant 72h ? Eau, nourriture, premiers soins et chauffage compris ?

      Ce n’est pas qu’à l’Etat de mettre en place des procédure d’urgence, c’est aussi à la population de se responsabiliser. Prenez l’habitude d’avoir quelques jours de réserves alimentaires, quelques bougies, des couvertures, quelques bouteille d’eau, suivez un cours de secourisme. Bref, suivez le vieil adage des scouts, et soyez « toujours prêt ».

      Bien entendu, cela peut paraître inutile lors d’une catastrophe telle que celle du Japon, mais ce genre de préparation permet, entre autre, aux unités de secours de se concentrer sur l’urgence plutôt que de devoir organiser le ravitaillement élémentaire en plus des secours.

      Ne faites pas cela uniquement en prévision d’un tsunami, les raisons d’être sont multiples : inondation, tempête, grève totale des transport, attentat, épidémie, émeutes, etc...

      Le catakit de la croix-rouge est un bon début :http://www.autoprotectionducitoyen.eu/particulier/index.php?option=com_content&task=view&id=28&Itemid=28 .

      Bien entendu, l’État a un gros travail à faire de son coté pour combler son retard, mais plus la population sera consciente et préparée, plus les autorités publiques feront leur part du boulot.


      • Abou Antoun Abou Antoun 15 mars 2011 14:13

        Vous connaissez un seul pays prêt à faire face à un tsunami ?


        • LaEr LaEr 15 mars 2011 14:45

          Il n’est pas question de subir un tsunami ou une autre catastrophe naturelle (ou non) sans sourciller, il s’agit de mettre en place des mesures qui pourraient améliorer la situation au cas où cela arriverait.
          C’est un peu comme la ceinture de sécurité dans la voiture : cela ne vous épargnera pas de toute égratignure, mais cela pourra vous aider à rester en vie.


        • ravachol 15 mars 2011 15:56

          La France male equipee contre les tsunami,ok mais on peut tout aussi penser aux consequences d’une rupture du barrage de genissiat qui est situe sur le rhone en amont de trois centrales dont la premiere « bugey » serait literallement balayee.


            • kitamissa kitamissa 15 mars 2011 18:22

              en 1959,le barrage de Malpasset au Nord de Fréjus a cédé ,c’est la roche d’ancrage de l’ouvrage qui n’a pas tenu ,ça a crée une vague de 60 mètres déferlant dans la vallée du Reyrand ...la lame est arrivée sur Fréjus rasant plusieurs centaines de maisons et d’immeubles et atteignant la mer ! je ne me souviens plus du nombre de victimes mais ça avait été un drame national !


              que faire quand ça arrive ? on a beau être paré à tout,quand ça arrive la nuit ,les gens étant au lit ....y’a pas grand chose à faire !

              idem en Italie en 1963 à Longarone le plus haut barrage du monde dans la vallée du Vajont ,un pan de montagne ( le Monte Toc) s’est écroulé dans le lac suite à un énorme glissement de terrain,ce qui a généré une vague gigantesque de 250 mètres de haut ! 

              cette masse liquide a dévalé le couloir rocheux entre les montagnes et est arrivée sur la ville de Longarone qui fut rayée de la carte ! ceci en pleine nuit quand la plupart des gens dormaient ! 

              même avec les précautions élémentaires,comme faire face à un mur d’eau presque aussi haut que la Tour Eiffel ? 

              • Gérard Luçon Gerard Lucon 16 mars 2011 14:17

                j’avais 8 ans et je m’en souviens, effectivement
                 
                cela s’est mal passé


              • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 15 mars 2011 21:41

                Je pensais publier d’ici quelque temps un article intitulé : « La France mal équipée pour faire face à une météorite »


                • Gérard Luçon Gerard Lucon 16 mars 2011 14:18

                  Axel, il y a déjà eu beaucoup de livres sur la météorite sarkoléon


                • Salamanca Salamanca 17 mars 2011 15:46

                  Un glissement de terrain dans un pays arabe, un tremblement de terre peut tout à fait provoquer un tsunami qui se dirigerait tout droit vers la ville de Nice et alentours, ce qui provoquerait d’importants dégâts. On l’a vu en 1979 déjà, lors de la construction de l’aéroport, quand une vague de 4 mètres provoquée par cette construction avait entraîné de gros dégâts dans la ville d’Antibes notamment. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès