Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La France prend le risque de laisser mourir des hommes pour 6 millions (...)

La France prend le risque de laisser mourir des hommes pour 6 millions d’euros

 Le 30 octobre dernier a été voté un amendement au projet de loi de finances mettant en place un droit d’entrée de 30 euros à l’AME. L’aide médicale d’Etat est un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière disposant de moins de 634 euros par mois et étant sur le territoire depuis au moins 3 mois de se faire soigner gratuitement.

 L’UMP justifie cet amendement par 3 arguments. Le premier est financier, l’AME coûte aujourd’hui un demi milliard d’euro et ce cout a augmenté de 42% sur les 4 dernières années jusqu’à représenter 1 tiers de la ligne budgétaire de la santé. Le second est d’ordre idéologique, pourquoi les immigrés réguliers cotisants à la CMU seraient moins bien couverts que les sans papiers (70% contre 100% pour l’AME). Enfin selon les députés UMP, ce droit d’entrée de 30 euros dissuaderait les fraudes, très nombreuses.

Si la mesure parait fondée sur le papier, voire même tout à fait raisonnable il n’en est rien et ce pour plusieurs raisons. D’abord pourquoi un sans papier gagnant moins de 630 euros mensuels ne pourrait pas payer 30 euros par an pour sa santé (soit moins de 0,5% de son revenu annuel) quand un Français à travers ses impôts et les dépenses directes y met une part non négligeable de son revenu ? La réponse se trouve dans le statut même des personnes éligibles à l’AME. L’AME se destine au personnes en situation irrégulière qui par définition n’ont pas de contrat de travail et donc pas de revenus stables, de fait si la somme de 30 euros parait modique sur le long terme, elle peut être difficile a débourser d’un seul coup pour un sans papiers au revenus très incertains et fluctuants. Par ailleurs 634 euros est le seuil mais tout les bénéficiaires de l’AME ne gagnent pas 634 euros loin de la, un nombre non négligeable de sans papiers sont SDF et la somme de 30 euros est pour eux tout bonnement inabordable. Résultat, on exclut du système de soins un certains nombre de personnes, et on les laisserait agoniser sur le trottoir. Quand bien même la somme de 30 euros est abordable, elle peut être dissuasive, ce qui s’ajouterait à la peur d’aller chez le médecin et de se faire attraper, les sans papiers reporterons leurs consultations médicales jusqu’au moment ou elle deviendra indispensable. Résultat ce forfait empêche une population par définition pauvre et précaire et donc très fortement exposée aux problèmes de santé, d’accéder rapidement aux soins dont ils ont souvent cruellement besoin. Or le report constant de la consultation a deux inconvénients, d’abord plus l’intervention médicale est tardive, plus elle est lourde, et donc plus elle est chère pour l’Etat, de fait les 6 millions d’euros d’économies prévues seront annihilées par la multiplication d’interventions plus lourdes parce que plus tardives. Ensuite pendant que le sans papiers reporte son intervention la maladie le gagne, et cela pose d’évident problème de santé publique. Ces conclusions ne sont pas seulement empiriques puisqu’elle s’observent dès aujourd’hui, un bon nombre de sans papiers n’allant pas chez le médecin par peur de se faire attraper, Médecins du Monde est obligé d’installer des centres de soins dans des tantes notamment dans le 93, et reçoit chaque jour des personnes dans un état grave, malgré la gratuité de l’AME, les gens ne se font pas soigner et les ONG sont obligées d’utiliser les mêmes méthodes d’urgences que dans le tiers monde sur le territoire de la république française.

Concernant l’argument idéologique, il est faux puisque un immigré en situation régulière ne sera peut être remboursé qu’à 70% mais il aura accès à un panel de soins plus large que si il est éligible à l’AME, comme par exemple les lunettes ou certaines prothèses dentaires. Si l’AME est la plus avantageuse, pourquoi ne pas la généraliser à toutes les personnes gagnant moins de 634 euros ? Si l’AME est réservée aux sans papiers c’est bien parce que la couverture est incomplète.

Il est vrai qu’il y a des fraudes inhérentes à tout système,mais ces fraudes restent selon Roselyne Bachelot minoritaires. Le forfait s’apparenterait à une punition collective, on restreint l’accès aux soins de beaucoup pour les abus de quelques uns. La France préfère donc en laisser mourir certains sur les trottoirs pour avoir le plaisir de coincer les fraudeurs et de faire de ridicules économies (6 millions d’euros sur un déficit de la sécu de 30 milliards d’euros). Par ailleurs les études ont montré que l’immigration thérapeutique ne concernait que 6% de la population immigrée, il faut donc arrêter avec le fantasme suivant : "ils viennent se faire soigner chez nous". Par ailleurs, au vu de l’Etat de la médecine dans certaines régions du monde, un bon nombre d’immigrés rentrent malade sur le territoire sans même le savoir. Ainsi seul 9% des immigrés séropositifs ont été dépistés dans leur pays.

Cette mesure, délétère et inefficace vise la encore à édulcorer une idée frontiste (le FN rêve depuis longtemps de supprimer l’AME) à des fins électoralistes. Ici le gouvernement ne joue pas sur la peur de l’étranger mais sur ce qu’on pourrait appeler "L’égoïsme de la providence", qui consiste de refuser de partager l’Etat providence et les acquis sociaux. Le gouvernement ne fait que des insatisfait avec cette mesure, les militants de gauche, les sans papiers bien sur, mais aussi, ironie du sort, les électeurs du FN qui dénoncent une mesurette.
 
Plus d’analyse sur www.lapetiteboite.over-blog.fr

Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 5 novembre 2010 10:59

    Je connais le problème pour avoir été pionnier en créant la première carte médicale dans mon département dans les années 80. C’était avant le RMI et avant la CMU. A l’époque, j’avais pu constater que ce que vous dites est vrai, à savoir que la prévention évite des hospitalisations lourdes qui nous reviennent beaucoup cher que la prise en charge de droits d’entrée.

    Il est absolument certain que cette contribution de 30 euros exigée de la part d’une population précaire et particulière entraînera des dépenses de santé supplémentaires. Le gouvernement d’ailleurs le sait mais son but c’est de faire de la démagogie pré-électorale comme avec les Roms. Tant pis, nous paierons les conséquences de sa communication en mettant une nouvelle fois la main au portefeuille....


    • kemilein 5 novembre 2010 22:29

      excusez moi de squater votre réponse, mais il faut que « mon » message soit assez haut dans l’historique, car il est vraiment primordial pour comprendre l’intérêt de l’AME.

      Ils vont faire d’une pierre deux lynchés :

      limiter fortement l’AME et repportermassivement la charge sur les centres de soin et hôpitaux publics (< suivez mon regard -puisque ceux ci ne laisseront pas mourir les malades devant leurs portes-)


    • Taverne Taverne 5 novembre 2010 11:02

      Erratum : « l’une des premières cartes médicales ». Quelques (assez rares) autres départements l’avaient fait aussi.


      • Taverne Taverne 5 novembre 2010 11:12

        Pour mieux montrer à quel point l’UMP se fout de vous, je rappelle que la loi de finances rectificative pour 2002 a instauré un ticket modérateur, c’est-à-dire une participation de l’assuré AME à ses frais. Mais le décret d’application n’est jamais paru. Pourquoi ? Pour la raison que j’ai indiquée ci-dessus : le risque de faire monter les dépenses hospitalières.

        Aujourd’hui, le gouvernement agit donc par opportunisme électoral. D’ailleurs, il aurait pu se contenter de publier ce décret qui attend 10 ans ! Mais cela serait passé inaperçu. Il préfère faire du bruit pour les beaux yeux des électeurs de l’extrême-droite (qui ne sont pas si idiots qu’il le pense...)

        CQFD.


        • Heil Cartman Heil Cartman 5 novembre 2010 15:30

          Hélas Taverne, vous avez tort, voyez le commentaire de Juluch plus bas, ils sont bel et bien idiots.

          On ne peut même plus dire qu’ils tombent dans le panneau, ils se jettent littéralement dessus.


        • jakback jakback 5 novembre 2010 11:25

          Les sans papiers est le terme politiquement correct de clandestin. Vivre en clandestinité, suppose d’en assumer les graves dégréments qui découlent de cet état.

          1

          • Triodus Triodus 5 novembre 2010 11:47

            Oui, sauf que là, même si je fais exprès le cynique, ça coute moins cher de soigner un clandestin en début de pathologie que de le transformer en boîte de petri ambulante, contaminer d’autres personnes avec des virus et/ou bactéries qui auront pu devenir resistantes chez des patients précaires donc peu ou mal soignés.

            C’est se tirer une balle lente dans le pied que de faire celà !


          • tmd 5 novembre 2010 12:51

            La France laisse mourir des millions, presque des milliards d’hommes à travers le monde alors qu’elle pourrait les rapatrier en France pour le soigner. Tous ! — Quelle ingrate.

            Si vous souhaitez financer les soins et les traitements médicaux des personnes entrées clandestinement sur le territoire français, grand bien vous fasse. N’hésitez pas à donner de l’argent, tout l’argent que vous jugerez nécessaire, à toutes les associations qui oeuvrent dans ce sens. Mais arrêtez de forcer TOUS les français à faire comme vous au travers de l’État.

            Aider autrui n’est généreux que consenti.


            • penpen 5 novembre 2010 21:40

              Sauf que les études montrent que soigner ces malades évite des contagions et donc peut éviter des épidémies qui pourraient VOUS toucher !

              De plus, traitez moi d’idéaliste si cela vous plait, mais n’y a t-il pas un truc pour obliger les médecins a soigner les indigents ? Le serment d’Hippocrate ? d’Hypocrite ? je ne sais plus......

              Ahh oui mais c’est pas une loi juste une serment sur l’honneur ON S’EN FOUT !!!!!!


            • thaumaetopea 7 novembre 2010 08:47

              Quelles études ?


            • juluch 5 novembre 2010 14:07

              Bon débarras !!!!


               Soigner gratuitement des immigrés en situation irrégulière ??!!!

              Mais on se fout de la gueule de qui ?!!

              Nous pendant ce temps on paye pour tout y compris pour ces parasites !!

              Venez en France les gars, il y a tous se qu’il faut pour vous !! Waf ! Waf !

              Les Français sont des cons !! Profitez en !!!

              Bonne décision que la suppression de l’AMI !!!

              • pastori 5 novembre 2010 20:10

                juluch dont le vrai nom est Pierre Gaétan de la Billoute, a oublié ses cigarettes,. en pyjama, il sort de chez lui et est heurté par une voiture qui prend la fuite.


                gravement blessé et inconscient, il est amené aux urgences par un passant car les pompiers ont refusé de le charger : motif : pas de papiers.

                le médecin qui l’accueille demande à juluch : vos papiers ? vous payez comment ?
                juluch est dans le coma et ne peut répondre.

                Juluch est déposé dans la rue. c’est son problème. 

              • thaumaetopea 7 novembre 2010 09:09

                Et bien sûr c’est Pastori qui le conduit aux urgences et qui après, bien emmerdé, .....le laisse dans la rue !


              • juluch 7 novembre 2010 21:52

                Par pastori (xxx.xxx.xxx.3) 5 novembre 20:10

                juluch dont le vrai nom est Pierre Gaétan de la Billoute, a oublié ses cigarettes,. en pyjama, il sort de chez lui et est heurté par une voiture qui prend la fuite.


                gravement blessé et inconscient, il est amené aux urgences par un passant car les pompiers ont refusé de le charger : motif : pas de papiers.

                le médecin qui l’accueille demande à juluch : vos papiers ? vous payez comment ?
                juluch est dans le coma et ne peut répondre.

                Juluch est déposé dans la rue. c’est son problème. 


                Lol !! 

                Pas mal ton histoire !!

                J’ai bien rigolé !!!

                Mais.....je fume pas !!

                MDR !!!!

              • ZenZoe ZenZoe 5 novembre 2010 16:02

                Difficile de refuser de soigner qui que ce soit en situation d’urgence.

                Mais difficile aussi de demander aux milliers de Français sans mutuelle, aux Smicards, aux retraités modestes, aux chômeurs âgés en fin de droits, aux précaires en situtation régulière, bref, à tous ces gens qui ne peuvent pas se payer des lunettes ou faire soigner leurs dents ou acheter leurs médicaments, leur demander via leurs cotisations de soigner gratuitement des personnes, miséreuses certes, mais qui n’ont pas le droit d’être en France pour commencer.

                Pourquoi ne pas envisager un financement par voie privée, par des donateurs consentants et par le biais d’associations ?
                Pourquoi ne pas refacturer les soins aux pays d’origine des malades ? Je ne connais pas beaucoup de pays qui soignent gratuitement tout étranger se trouvant sur leur territoire. Alors pourquoi la France fait-elle semblant d’être un pays très riche où il y en aura pour tout le monde, puisque ce n’est pas le cas ?

                Bref, oui pour soigner tout le monde, mais non au financement par le contribuable français.


                • thaumaetopea 7 novembre 2010 08:51

                  Quels sont les pays qui soignent gratuitement les étrangers sur leur sol (en dehors de la France bien sûr ?
                  Qui me répond ?


                • ousuisje 7 novembre 2010 18:25

                  Entièrement d’accord avec ce commentaire qui résume le sentiment de 80% des français contribuables....
                  Surtout quand les bénéficiaires nous narguent en faisant état qu’ils ont une dentition toute neuve qui ne leur a rien couté... grâce à nos impôts....
                  Voir des illuminés défendre ces aberrations est tout à fait hallucinant.... 


                • at974 at974 8 novembre 2010 10:46

                  Je suis d’accord avec vous. Nous devrions faire payer sans aide de la la part de la sécurité Sociale tous ses étrangers qui bien que possédant la nationalité française, ne paient ni impôts, ni taxes, ni cotisations, (ils déclarent habiter hors de France, tels Johnny, Aznavour, Forget, Prost), ou qui travaillent en Angleterre (pas de cotisations obligatoires), bref tous ces « français » qui rentrent TRES VITE en France pour soit toucher les ASSEDIC (quand le boulot manque à l’étranger, soit pour être soigner dans les hôpitaux français .....

                  Pas de quartier pour tous les étrangers, vous avez raison.

                  Et même si on explique que de laisser sans soin des pauvres (français ou NON) coutera plus cher, vous ne comprenez rien !!!!

                • Taverne Taverne 5 novembre 2010 16:44

                  L’AME joue un rôle important de santé publique pour éviter la propagation des maladies contagieuses. La tuberculose revient en force, même la gale (à Paris en 2009, une épidémie de gale qui avait frappé un camp d’exilés afghans a pu être éradiquée efficacement grâce à l’aide médicale).

                  Le sida et la grippe H1N1 sont des fléaux mortels. Réduire l’accès à l’AME revient à accentuer ces risques. D’autant plus que la politique du gouvernement les a déjà aggravés en rejetant dans la clandestinité nombre de demandeurs d’asile et en terrorisant les sans-papiers dont certains n’osent plus se rendre chez le médecin. Il est facile de dire qu’on appliquera la gratuité pour les risques de contagion mais si les malades attendent le tout dernier moment pour se soigner et venir à l’hôpital, des contaminations seront intervenues dans le laps de temps. Et comment saura-t-on que les malades seront porteurs de maladies contagieuses si aucun médecin ne les a vus ? Je vous le demande...

                  Si on veut faire des économies, il faut lutter contre les fraudes et cesser de délivrer des attestations AME papier faciles à falsifier. Il faut aussi prévenir et lutter contre le trafic de certains produits.


                  • Massaliote 5 novembre 2010 17:01

                    Lutter contre les maladies importées avec les clandestins implique le retour d’un contrôle strict aux frontières et le retour de ceux qui ont pu passer.


                  • ali8 5 novembre 2010 18:37

                    retour aux frontières de l’Afghanistan ??


                  • thaumaetopea 7 novembre 2010 08:53

                    Ben oui, avec nos soldats !


                  • Massaliote 5 novembre 2010 16:59

                    LA FRANCE PREND LE RISQUE. Rien que ça. Pas Sarko, son GVT, la France...

                    Ce gouvernement de vendus prend le risque d’inoculer le vaccin de la grippe A recyclé en vaccin anti-grippe saisonnière, il prend le risque de laisser des Français mourir de froid faute de chauffage en laissant augmenter les tarifs d’EDF/GDF, en limitant le remboursement des soins A CEUX QUI ONT COTISE, il pousse nos agriculteurs au désespoir, détrui tout nos acquis et il faudrait verser des larmes sur les clandestins ?

                    Que l’auteur les prenne chez lui et subvienne à leurs besoins. Ira t’il même jusqu’à offrir sa femme ou ses enfants pour plus de convivialité ? A moins qu’il se sacrifie smiley


                    • diego149 diego149 5 novembre 2010 18:06

                      Il n’existe aucun pays au monde où un clandestin a des droits. Qui dit clandestin, dit personne étant illégalement sur un territoire et donc par ce fait n’ayant droit à rien et étant expulsable.
                      C’est ainsi dans le monde entier. La France est elle si riche qu’elle peut se permettre de soigner gratuitement des clandestins, alors que chaque jours on annonce des déremboursements pour les assurés sociaux ?
                      C’est vrai qu’il y a la fameuse Exception française... smiley


                      • Melpomène Melpomène 5 novembre 2010 18:21

                        C’est vrai que les clandestins n’ont quasiment aucun droits. Pourtant, des consciences s’éveillent petit à petit. En Suisse, par exemple, les jeunes clandestins peuvent désormais suivre un apprentissage : http://www.hebdo.ch/les_clandestins_pourront_etre_apprentis_59737_.html
                        C’est une excellente solution pour lutter contre la délinquance juvénile.


                      • Shaytan666 Shaytan666 5 novembre 2010 19:51

                        Vous ne connaissez pas la Belgique alors, chez nous ils logent même à l’hôtel et ils reçoivent de l’argent de poche.
                        Bon, je ferais peut-être mieux de la fermer sinon ils vont tous se barrer de France pour venir chez nous  smiley


                      • Melpomène Melpomène 6 novembre 2010 07:46

                        Le point que j’ai soulevé n’était pas négatif... bien au contraire, je me réjouis que les jeunes, même illégaux, puissent bénéficier d’une formation. Par contre, la Suisse vient de devoir s’expliquer devant l’ONU pour le traitement qu’elle réserve aux étrangers... Tout n’est pas rose, mais je pense que, même dans un pays aussi conservateur que la Suisse, les mentalités changent... lentement, mais dans le bon sens.


                      • ali8 5 novembre 2010 18:32

                        de nombreux employeurs peu scrupuleux utilisent une main d’oeuvre clandestine et ceci pour augmenter leurs profits ; les clandestins leur sont absolument nécessaires, car vous comprenez, les charges, çà coûte cher, et le programme financiers des patrons ne prévoit pas l’enrichissement de la SS à laquelle ils doivent réellement des milliards, ni la création d’un fond pour endiguer la pauvreté.

                        Alors doit-on laisser crever de pauvres errants le long des routes, mais oui bien sûr ! mais faudra bien payer leurs funérailles Ô gens de coeur


                        • spartacus spartacus 5 novembre 2010 18:50

                          Depuis deux ans, la facture de la couverture médicale des sans-papiers s’envole.

                          Son rythme de progression est trois à quatre fois supérieur à celui des dépenses de santé de tout le pays : + 13 % en 2009 (530 millions d’euros pour 210.000 bénéficiaires) et encore + 17 % au début de cette année.
                          De toute évidence, l’enveloppe de 535 millions d’euros prévue en 2010 sera largement dépassée.,
                          Pour l’an prochain ce sont 588 millions d’euros que Bercy a mis de côté pour l’AME. Soit, à peu de chose près, le montant des recettes fiscales que le gouvernement veut récupérer sur les mariés/pacsés/divorcés, ou encore le coût global du bouclier fiscal, qui fait tant couler d’encre.

                          Le système engendre une fraude de masse. La maman restée en Algérie vient se faire soigner gratuitement de pathologies lourdes et chères comme le traitement par rayons de Cancers sans rien payer. Ça ne coûte que l’avion. Mais bien entendu il n’est pas question de rester sur le territoire pour une autre raison que les soins gratuits.

                          A la différence de l’assuré social Français le bénéficiaire de l’AME n’a pas besoin d’« entente préalable » avant l’engagement de soins.
                          Les femmes sans papier venue spécialement de l’autre bout de la terre rien que pour en bénéficient peuvent faire valoir leurs droits à des traitements d’aide médicale à la procréation. Chaque tentative de fécondation in-vitro coûte entre 8000 et 10000 euros.
                          La question de l’AME doit être posée !

                          Y’en a marre des raisonnement béniouiouis.
                          Le social à tué la société française.


                          • pastori 5 novembre 2010 19:47

                            pour sauver mme bétencourt, (une pauvre petite vieille) de la famine, , sarkosy lui a versé au titre de son bouclier fiscal  le double de ce que coûte l’AME.


                            si on y ajoute toutes les autres bétencourt, c’est cent fois le coût de L’AME.

                            un acte qui assurément lui vaudra le paradis.

                            d’ailleurs une pétition circule parmi nos vieilles petites veuves bien de chez nous nées dans les années 20 qui pour la plupart , dans nos campagnes, ont 350 euros pour vivre, ainsi rédigée :
                            -
                            -"louons le seigneur pour que notre pauvre soeur bétencourt soit sauvée aussi l’année prochaine de la famine. Pour cela, s’il le faut, prenez toutes nos pensions. alléluia ! 

                            ah les braves gens !! ce fil est exemplaire et met du baume au coeur .

                            • thaumaetopea 7 novembre 2010 09:14

                              J’ai aucune affection particulière pour Mme Bettencourt.... mais elle l’a pas volé son pognon...... non ?


                            • ousuisje 7 novembre 2010 18:36

                              C’est bien de critiquer une riche qui fait encore l’effort de vivre en France...
                              C’est grâce à des raisonnements pareils, que les riches vont vivre en suisse et déménagent le siège social de leur société à l’étranger...
                              Excusez la de faire travailler des milliers de travailleurs français, de gagner des millions grâce un outil de production, d’exporter un savoir faire et une image positive de la France, et de payer des impôts....
                              Mais savoir que les millions d’euros qu’elle paye servent à des causes comme l’AME, ça c’est un scandale.


                            • ergdor ergdor 5 novembre 2010 20:55

                              Je viens de lire rapidement l’ensemble des posts et des votes.
                              c’est édifiant : il semble que le pouvoir en place, poujadiste, égoïste, voleur, maniant à merveille la haine de l’autre (et surtout du plus démuni)...
                              il semble que le succès soit (presque) total (sauf quelques rares, merci Pastori).

                              honte et tristesse sur cette humanité rampante.


                              • spartacus spartacus 6 novembre 2010 13:59

                                Bien sur que c’est édifiant.


                                Se serai inhumain de poser les chiffres ? 
                                De dénoncer des fraudes de masse ? 
                                De regarder combien ça coûte ? 
                                De vouloir savoir si l’argent va réellement à des gens dans le réel besoin ?
                                De vouloir comprendre ou va l’argent ?

                                Ou alors ce qui est édifiant c’est de ne pas vouloir répondre à ces questions ?.
                                Vouloir culpabiliser ceux qui posent des questions en les qualifiant d’inhumains n’est pas de l’irresponsabilité ?

                              • thaumaetopea 7 novembre 2010 08:56

                                Et vlan dans la tronche !


                              • thaumaetopea 7 novembre 2010 09:17

                                Et être « inhumain » ne serait-ce pas simplement être « bon » ?


                              • ousuisje 7 novembre 2010 18:37

                                et trop BON, trop C... !!!!!!!!!!


                              • Agoravix 5 novembre 2010 21:25

                                La France et les francais sont la bonne poire qui ne se revolte pas. Alors pourquoi se priver de les taxer et de profiter a max de leur pognon, ils en ont tellement !
                                Pour parler vrai, il y a toute une mafia de meteques venus d’ailleurs, infiltres depuis des decennies au plus haut de nos institutions etatiques et associations, qui ont tranforme notre pays en une vaste reception, ya ka se servir ! Qu’importe le devenir « des autochtones ».

                                Meme des nord americains se pointent en clandestins pour se faire soigner !


                                • pastori 5 novembre 2010 21:27

                                  « Pourquoi ne pas refacturer les soins aux pays d’origine des malades ? »


                                  les pays d’origine disent oui, à conditions qu’eux même nous refacturent le pillage de leurs matières premières et l’exploitation des esclaves pendant des siècles de colonisation.

                                  Dieu l’a dit : , pas tout à fait comme ça : une saloperie, ça ressort toujours, un jour ou l’autre, il faut la payer.
                                  fallait pas la faire.

                                  bientôt l’état va nous refacturer aux régions et départements les frais de la sécu. on les paiera 2 fois.

                                  • Arafel Arafel 5 novembre 2010 22:49

                                    Si ce sont des clandestins, c’est quand même un peu difficile de connaitre leur pays d’origine, non ?
                                    Vous êtes un comique vous smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lapetiteboite


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès