Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La frontière libano-israélienne, conflits et espoir

La frontière libano-israélienne, conflits et espoir

Depuis la création de l’Etat hébreu au Moyen-Orient, le Liban ne cesse de payer cher le prix du conflit arabo-israélien. Les différents conflits et événements qui ont marqué l’histoire récente nous permettent mieux de comprendre ce qui se passe actuellement, de la guerre civile en 1975, à l’invasion israélienne en 1982 et à la création de la Zone de sécurité au Liban Sud, à l’accord de Taif en 1990 et à la légitimation de la présence militaire syrienne au Liban, jusqu’à l’assassinat du premier ministre Rafic Hariri en 2005 et au retrait de l’armée syrienne en 2006. La dernière guerre libano-israélienne en juillet 2006 n’était pas du tout le fruit du hasard, au contraire, elle a permis de mettre le point sur la région frontière entre Liban et Israël, anciennement appelée zone de sécurité et a mis en question le sort des habitants de cette région.

Naissance de la Résistance

Cette région frontière entre le Liban et Israël a été jusqu’en 2000 isolée du reste du pays. Elle était reconnue sous le nom de « zone de sécurité ». Cette région est l’une des régions les plus critiques au Moyen-Orient, et le Liban ne pourrait jamais se remettre sans une stabilité dans cette zone.

Tout au long de vingt-cinq ans, de 1976 jusqu’à 2000, cette région a été occupée et contrôlée par l’armée israélienne. Les habitants de cette région, dont la majorité sont chiites, se sont trouvés, à la fin, seuls à faire face à une occupation qui a isolé leur région du reste du Liban. Leur situation était trop délicate. D’un côté, ils étaient enfermés dans une région où il ne devait pas coopérer avec l’occupant pour des convictions patrimoniales, et de l’autre côté, leur région était détachée du reste du pays. Cette situation difficile a fait naître entre les jeunes habitants un esprit de révolte contre ce qui se passait, ce qui a donné par la suite naissance à ce qu’on appelle "résistance contre l’occupation israélienne". Cette résistance était représentée par plusieurs partis politiques dont le Hezbollah (le Parti de Dieu), Amal (les Combattants de la résistance libanaise), le PCL (Le Parti communiste libanais)... et c’est cette résistance qui a contribué à la libération du Sud du pays en 2000.

Le Hezbollah après le retrait israélien

Après le retrait israélien en 2000, le gouvernement libanais n’était pas encore prêt à contrôler la région frontalière. Plusieurs contraintes, dont les fermes de Chebaa, qui était resté sous l’occupation de l’Etat hébreu, la présence militaire syrienne au Liban, qui freinait le pouvoir du gouvernement libanais... empêchaient le gouvernement libanais de contrôler l’intégrité du territoire.

Le Hezbollah était à l’époque le parti chiite le plus populaire et le plus riche, qui était resté sur scène et qui avait lutté avec atrocité jusqu’à la fin de l’occupation israélienne. De plus, ce parti chiite avait le soutien de l’Iran et de la Syrie, et il était le plus capable financièrement et logistiquement de diriger la région peuplée d’habitants majoritairement chiites.

Depuis 2000, date de la fin de l’occupation israélienne, le Hezbollah a profité de l’absence de l’Etat libanais pendant vingt-cinq ans d’occupation israélienne. Financé par l’Iran, le Hezbollah est l’un des partis politiques les plus riches au Liban. En quelques mois, le Hezbollah a gagné l’opinion publique dans les régions chiites pauvres en répondant aux différents besoins des habitants de cette région, en hôpitaux, en écoles, en offres d’emploi pour les chômeurs, en aides humanitaires... Cependant, en dépit de cela, le Hezbollah a imposé un rythme de vie dans ces régions-là. Ce rythme s’inspirait d’idées iraniennes trop idéologiques. Cependant dans un pays aussi diversifié que le Liban, ces principes ne peuvent pas du tout s’appliquer, et étaient rejetés par la société libanaise francophone, critiquées, remises en question.

Le Hezbollah et la frontière

Après 2000, c’est le Hezbollah qui a pris le contrôle de la frontière, alors que cette frontière critique aurait dû être contrôlée dès le début par des FINUL (Forces intérimaires des Nations unies au Liban), comme l’Etat libanais n’avait pas les moyens de contrôler l’intégrité du territoire.

Cependant, la tension sur la frontière remontait de jour en jour, et les conflits se multipliaient.

Personne ne se rendait compte de la gravité de la situation. Les gens de l’ONU surveillaient de loin ces conflits, mais l’ONU n’est jamais intervenue d’une façon efficace pour y mettre un terme.

Face à cette situation compliquée, une frontière libanaise contrôlée par le Hezbollah, qui insistait pour employer la force pour libérer le reste du pays et les prisonniers, un Etat hébreu qui se trouve au sein d’un environnement, qui selon lui, met en cause son existence, et est prêt à déclarer la guerre à n’importe quel instant, des FINUL sans droits efficaces, qui se contentaient de surveiller de loin ce qui se passait et de faire des rapports à l’ONU, le Liban s’est trouvé face à une nouvelle guerre déséquilibrée.

Conclusion

Aujourd’hui, après la fin de la guerre, les pertes humaines et les dégâts énormes qui ont permis, entre autres, d’effacer des villes entières sur la zone frontière de la carte, la question se pose : c’est quoi, le profit que cette guerre a apporté aux deux pays ?

Du côté libanais, cette guerre a renforcé l’esprit de résistance chez les nouvelles générations ; les anciens problèmes sont restés sans solution, les prisonniers libanais détenus en Israël et les fermes de Chebaa... et peuvent toujours resurgir à n’importe quel instant, et donner lieu à une nouvelle guerre.

Du côté d’Israël, cette guerre accru dans l’esprit des nouvelles générations le sens de la haine. Au lieu de faire cette guerre, il a fallu commencer par trouver des solutions pour les problèmes existants, afin d’en finir avec ce conflit arabo-israélien qui a fait couler tant de sang dans la région, et d’avoir une nouvelle génération arabo-israélienne capable de vivre en paix. Il est temps de mettre fin à ce conflit !

Cette guerre aussi a mis en évidence la faiblesse du pouvoir international représenté par l’ONU pour mettre terme au conflit, et pour exercer l’égalité. C’est dommage qu’en 2006 ce soit toujours la loi de la jungle qui règne.

Aujourd’hui, après la dernière guerre libano-israélienne, les habitants de la région de la frontière sud se posent sur leur futur sort. Les habitants de cette région ont toujours été victimes des conflits et attendent une résolution finale pour vivre en paix. Jusqu’à maintenant, ces gens étaient victimes de leur appartenance à une zone critique, toujours mal dirigée et qui attend toujours de pouvoir appartenir vraiment à la République libanaise. La présence de l’armée libanaise (absente depuis 1975) maintenant au Sud du pays, renforcée par la présence des FINUL, donne un nouvel espoir aux habitants de cette région.

Les habitants attendent que cette guerre soit la dernière guerre, et que l’ONU trouve vraiment une solution finale à tous les problèmes persistants. Ces problèmes peuvent à tout instant être la cause d’une troisième et quatrième guerre s’ils restent sans solution.

Malgré les dégâts, l’espoir que le lendemain soit meilleur persiste, l’espoir de pouvoir vivre et profiter de la splendeur de la région frontalière existe toujours.


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • David Adel (---.---.217.163) 31 octobre 2006 11:10

    @ Lina,

    Article objectif, juste et mesuré.

    Puisse l’ensemble des pays de cette région connaître un jour « La Paix » et surtout, ce beau pays du cèdre qu’est le Liban dont les atouts (Multiculturalisme, ouverture d’esprit des libanais, ressources d’eau et position géographique) ont fait de lui le théâtre et le « Martyre » des ces conflits sans fin et qui ne le concernent que peu ou pas directement.

    La dernière agression barbare en réponse démesurée de l’état hébreu sur ce pays et les moyens interdits utilisés (Bombes au phosphore et à l’uranium sur des civils, bombes à défragmentation qui continuent de tuer...) n’a fait qu’accroître la fracture entre les belligérants et mettre à jour d’autres desseins obscurs qui se jouent à l’échelle de tout le Moyen Orient.

    Cordialement

    David Adel


    • (---.---.90.12) 31 octobre 2006 20:01

      Hum David, derrière cet article « objectif, juste et mesuré » se cache une grave lacune, LA SYRIE, son occupation, son influence au Liban. C’est pourquoi je ne trouve cet article ni objectif, ni juste, ni mesuré. Désolé.


    • David Adel (---.---.116.253) 31 octobre 2006 23:26

      @ (IP:xxx.x53.90.12) le 31 octobre 2006 à 20H01,

      C’est tout à fait ton droit d’exprimer ton point de vue qui n’est pas le mien.

       smiley

      Dad


    • (---.---.242.95) 1er novembre 2006 09:07

      ... en même temps je salue l’auteure de cet article qui nous fait pour une fois un article sur cette guerre sans nous dire que la solution serait de virer les juifs du proche-orient comme le dernier article sur ce sujet sur Agoravox le souhaitait. Elle cherche vraiment la paix, mais la paix avec tout le monde, et non pas en supprimant un des belligérants.

      Si c’est article n’est pas « objectif » il en est tout de même remarquable. Je remercie l’auteur pour cela.


    • citadelle (---.---.0.162) 1er novembre 2006 09:26

      Quel serait pour vous la solution pour une paix au proche -orient ?

      a) se laisser envahir par tsahal, perdre sa maison sa terre et étre chasser de chez soi

      b) attendre que la communauté internationale ne soit plus corrompu et soumis à « israel »

      c) attendre le jour où les armés des pays voisin soient prét et apportent une vraie paix

      d) chercher la paix et retourner aux frontières de 1967


    • (---.---.242.95) 1er novembre 2006 09:38

      Citadelle,

      si j’avais la solution au problème du proche-orient derrière mon ordinateur, cela fait longtemps que je vous aurais écrit un article pour vous faire bénéficier de ma grande intelligence. smiley

      Je pense néanmoins une seule chose : rejeter les juifs à la mer n’est pas la solution. smiley

      Il a fallut 150 ans pour que la France stabilise ses frontières avec les autres pays. Israël l’a fait avec l’Egypte et la Jordanie, pourquoi ne pas imaginer que cela ne continuera pas ? Cet article va à mon avis dans le bon sens.


    • citadelle (---.---.0.162) 1er novembre 2006 10:11

      Si les arabes avaient été antisémites, la guerre de 39/45 n’aurait peut-etre jamais us lieu et les juifs n’existeraient surment plus aujourd’hui, donc parler de jeter à la mer les juifs c’est faire une fois de plus de la propagande. On dit toujours qu’on est pour la paix au proche-orient et on vote pour sharone, on veut la paix tout en detruisant les maisons des autochtones et en construire sur leur champ. Les juifs antisioniste on ne les voit pas, on ne les entend jamais


    • (---.---.18.57) 1er novembre 2006 12:06

      Citadelle,

      L’auteure est plus raisonnable que toi, alors qu’elle s’est pris des bombes sur la figure quand nous ne faisions rien ! Respecte et prend exemple sur sa sagesse.

      @ l’auteure,

      Je retire ce que j’ai dit plus haut, madame Mroued : votre article n’est peut-être pas « objectif » (mais quel article l’est ?) mais il est juste et modéré. Veuillez accepter mes excuses.

      cordialement


    • Max (---.---.131.132) 1er novembre 2006 13:16

      Un nouveau vice-premier ministre en Israel, le chef d’un parti d’extreme droite raciste. Super !

      La paix ! Vous avez dit paix ! Quelle paix et avec qui ?


    • (---.---.20.49) 1er novembre 2006 13:30

      Pas sûr MAX, pas sûr. L’expérience montre que ce sont les faucons qui font parfois le mieux la paix :

      Pense au Chili (pinochet), l’afrique du sud (de klerk), Israël (sharon)

      La paix maintenant ! smiley


    • Christophe (---.---.123.26) 1er novembre 2006 16:09

      Max nous dit : "Un nouveau vice-premier ministre en Israel, le chef d’un parti d’extreme droite raciste. Super ! La paix ! Vous avez dit paix ! Quelle paix et avec qui ?"

      Vous avez raison Max, c’est vraiment triste d’en arriver là, mais c’est pas pire que ce qu’ils ont en face : d’un côté un premier ministre palestinien issu d’une organisation terroriste qui dit qu’il ne reconnaitra « jamais, jamais, jamais » l’existence de son voisin et qui prône sa destruction et de l’autre un Hezbollah, mouvement extrémiste réligieux qui ne reconait pas non plus son voisin et prône également sa destruction, associé à un Iran qui déclare régulièrement qu’il veut rayer Israël de la carte. Après tout on ne récolte que ce que l’on sème.

      Pourtant avant que Hamas et Hezbollah (que vous appelez « résistants » et que le reste de la planète appelle « terroristes ») n’enlèvent et ne tuent des soldats Israëliens et ne tirent des roquettes sur Israël ce qu’aucun pays au monde ne peut accepter, Israël n’était pas en guerre avec le Liban et avait commencé à négotier un embrion de paix avec Abbas (gaza avait été restitué et Israël envisageait de restituer la cisjordonie) ...

      alors comme vous dîtes : « La paix ! Vous avez dit paix ! Quelle paix et avec qui ? »


    • (---.---.20.49) 1er novembre 2006 16:16

      Bof Christophe,

      je ne suis pas sûr qu’il soit indispensable d’agumenter contre Max. Ces arguments, ils les trouveraient bien lui-même s’ils les cherchaient. Mais il a surtout envie d’être CONTRE LES JUIFS.

      On le voit venir... smiley


    • Abou Dupont (---.---.27.95) 3 novembre 2006 02:06

      IP:xxx.x56.242.95 vous avez une piètre vision de l’histoire des peuples, si vous pensez que les frontières de la France se sont établies en 150 ans, à partir de rien. Vous pensez qu’Israel va dans le bon sens ? C’est-à-dire le sien, puisque ses relations avec ses voisins, en particulier le Liban et la Palestine, ont toujours été, et sur tous les plans, à sens unique. Puis-je vous rappeler que, pour revenir à ses frontières de 1967, il faudrait d’abord qu’Israel détruise le mur qui vient à peine d’être construit, empiètant largement sur le territoire palestinien... si c’est ce que vous appelez « stabiliser » les frontières, en ce cas Israel a tout bon. Pourquoi alors ces incursions aériennes au Sud Liban après sa défaite, et surtout pourquoi ces incursions meurtrières de plus en plus fréquentes dans la Bande de Gaza réstituée ? Et pourquoi ces bruits de bottes depuis quelques jours dans les brigades d’Al Aqsa, la branche armée du Fatah ?


    • Abou Dupont (---.---.27.95) 3 novembre 2006 02:28

      Si pour vous l’« espoir » consiste à ne pas voir, alors libre à vous, mais vous risquez d’émettre des inépsies. La simple lecture même sporadique du Monde Diplomatique concernant le Proche Orient vous mettrait rapidement au courant de la situation, si tout à coup vous décidiez de vous faire une opinion. Par contre, si l’« espoir » pour vous consiste à faire en sorte que les autres ne voient pas, alors nous n’avons pas les mêmes valeurs, bien qu’il m’arrive aussi parfois de parler à un mur.


    • (---.---.71.248) 3 novembre 2006 10:30

      A "par Christophe (IP:xxx.x95.123.26) le 1er novembre 2006 à 16H09

      un Hezbollah, mouvement extrémiste réligieux qui ne reconait pas non plus son voisin et prône également sa destruction, associé à un Iran qui déclare régulièrement qu’il veut rayer Israël de la carte. Après tout on ne récolte que ce que l’on sème.

      Pourtant avant que Hamas et Hezbollah (que vous appelez « résistants » et que le reste de la planète appelle « terroristes ») n’enlèvent et ne tuent des soldats Israëliens et ne tirent des roquettes sur Israël ce qu’aucun pays au monde ne peut accepter. alors comme vous dîtes : « La paix ! Vous avez dit paix ! Quelle paix et avec qui ? » "

      1- L’Iran n’a jamais dit rayer Israel de la carte mais plutot le régime sioniste, ce débat a été expliqué plusieurs fois sur agoravox mais apparement dans ta petite tête tu n’arrives pas à le comprendre et tu ne veux pas le comprendre. Comme d’ab propagande et mensonges comme tes maitres sionistes et américains.

      2- le Hezbollah n’est pas un mouvement extrémiste réligieux, le Hezbollah est un mouvement politique Libanais constitué de Libanais, qui ont défendus le Liban d’une agression barbare venant de ce régime sioniste terroriste légal !!!

      3- je te cite : « Hezbollah (que vous appelez »résistants« et que le reste de la planète appelle »terroristes« ) » Le Hezbollah est un parti politique Libanais avec des ministres dans le gouvernement Libanais qui est composé de plus d’un tiers de vote des Libanais donc une vraie force politique Libanaise, le Hezbollah est aussi une résistance Libanaise contre tous les agresseurs du Liban comme ces sionistes qui violent le ciel Libanais et qui occupent les territoires Libanais (malgré les résolutions non appliquées par ce régime sioniste). Il n’y a que deux pays qui considérent le Hezbollah comme étant terroristes ce sont les sionistes et BUSH. Pour exemple la France n’a jamais déclaré ceci et cela grace à Hariri l’ancien premier ministre Libanais assassiné par le mossad et les américains (l’enquete est en cours et bientot la vérité éclatera) et justement pour cette raison il a été assassiné par eux. Alors je te lance un défi de me regrouper les déclarations OFFICIELLES des pays qui considérent le Hezbollah comme étant terroristes, si pour toi celui qui défend son pays est terroriste alors tous les résistant Français sont des terroristes et fiers de l’être.

      4- Arrêtes de t’acharner sur l’Iran, car l’Iran continuera son chemin avec ou sans les américains (ils n’en ont pas besoin), sanctions ou pas on s’en fout complétement (l’embargo existe depuis 25 ans au moins ça permit à l’Iran de se réorganiser et de compter sur ces capacités, les pays avec lesquels ils travaillent leur suffit largement et ils avancent). De quel droit vous les sionistes et les américains vous vous melez des affaires d’un autre pays, le chef de l’AIEA et tous les inspecteurs del’AIEA l’ont confirmé IL N’Y A PAS DE PREUVES SUR L’ILLEGALITE DU PROGRAMME NUCLEAIRE IRANIEN, ils sont signataires du TNP mais ce n’est pas le cas du régime sioniste qui détient plus de 400 bombes nucléaires alors arrêtez de donner des leçons aux autres et occupez vous et balayer devant votre porte. La démocratie à votre façon gardez là, on n’en veut pas.


    • maxime (---.---.145.247) 10 novembre 2006 21:41

      citadelle..tu a des propos insultants et révoltants...tu sous entend qu il faut remercier les arabes pour la guerre tu veux peut etre dire que les nazis doivent remercier les pays arabes comme la syrie ou la turquie de les avoir soutenue...ou encore le grand mufti de jérusalem qui soutenait le régime nazi...c est tout simplement du négationnisme..En revanche ce n est pas un mythe que certains arabes comme les adhérants du hamas qui je te le rapelle est au pouvoir veulent eux jeter les juifs a la mer


    • Darkfox (---.---.141.125) 31 octobre 2006 11:10

      Très bon article,

      Reste à espérer que le Hezbolla ne monte pas en puissance au Liban et ne fanatise pas l opinion publique et que Les Israelliens se calment un peu ( l’aviation israellien n’a plus le droit du survoler le territoire Libanais). Bref c’est pas gagné... en tout cas je souhaite un grand courage aux gens habitants cette zone


      • nothing (---.---.169.6) 31 octobre 2006 12:27

        « ( l’aviation israellien n’a plus le droit du survoler le territoire Libanais). »

        6 survols ce matin de la banlieue sud de beyrouth à majorité chiite et dévastée par le dernier conflit ...


      • LE CHAT (---.---.75.49) 31 octobre 2006 11:21

        la paix n’est malheureusement pas pour demain tant que toujours les mêmes continueront à s’asseoir sur les résolutions de L’ONU , à violer les frontières aeriennes maritimes et terrestre et à se prendre pour le sheriff de la région pour le compte de debeulyou . il est plus facile pour les dirigeants de ce pays dont le président est empétré dans un scandale de moeurs et un premier ministre dans des scandales financiers de faire une bonne guerre à l’extérieur pour faire oublier leurs turpitudes. Je vais encore me faire des amis , mais j’assume...........


        • nsa (---.---.123.107) 31 octobre 2006 11:33

          On attend toujours aussi que le liban respecte sa propre part de la résolution : libération inconditionnelle des trois soldats israéliens et désarmement du hezbollah.... Tu as la mémoire courte le chat.


        • LE CHAT (---.---.75.49) 31 octobre 2006 11:46

          tu désarmerais naivement face à un état qui ne connait que la force brutale , avec un arsenal militaire demesuré ,qui n’hésite pas à raser toutes les infrastructures d’un pays pour se venger des agissement d’une petite minorité ,qui se sert d’armes prohibées contre les populations civiles et auquel le soutien US assure une totale impunité ?


        • fidel chavez (---.---.211.99) 31 octobre 2006 19:04

          LE CHAT je te rassures des millions de gens pensent tout bas ce que tu ecrit(c est un geste louable).JE DIRAIS CEPENDANT POUR ALLER DANS CE SENS QUE L ENTITE SIONISTE N EXISTE PAS ET QUE PAR FAIBLESSE LES PALESTINIENS SE SONT FAIT VOLER LEUR TERRE. IL EST D AILLEURS DOMMAGE QUE LES RABBINS ANTI-SIONISTE (qui ont pretes allegeance au HAMAS en le reconnaissant pour etre leur gouvernement...etre recu a Teheran par m.Amahdinejad.etc etc..) N ONT JAMAIS LA PAROLE !!!alors que ce sont les seules personnes senses du camp occupant. Je signales que ces derniers voudraient pouvoir vivre en PALESTINE SOUS AUTORITE DE PALESTINIENS.


        • David Adel (---.---.116.253) 31 octobre 2006 23:30

          @ Lina Mroueh (IP:xxx.x88.33.222) le 31 octobre 2006 à 18H18,

          Je suis tout à fait d’accord avec cette réponse.

          Cdt

          Dad


        • (---.---.45.35) 1er novembre 2006 10:57

          « ... courte ».Bien dit.


        • Panama (---.---.198.59) 31 octobre 2006 11:33

          Soyons directs svp. Le Liban a été occupé militairement et politiquement par la Syrie pendant des décennies. La Syrie considère d’ailleurs que le Liban fait partie de son territoire national, ce qui n’est pas faux, historiquement parlant.

          Reste que les Libanais eux pensent sûrement le contraire. La fin de l’occupation syrienne du Liban a permis de fluidifier la situation. Les deux belligérants de la guerre qui vient juste de s’arrêter ont cru pouvoir tourner rapidement la situation à leur avantage.

          Un coup d’épée dans l’eau, une fois de plus, au Proche Orient.

          Vous posez justement la question : quand est-ce que cette situation s’arrêtera-t-elle enfin ?

          Mais quand il n’y aura plus aucun intérêt à ce conflit ! Ce n’est pas pour demain, l’Iran ayant repris son vieux rêve de propagation de la révolution islamique dans l’ensemble du monde musulman.


          • David Adel (---.---.116.253) 31 octobre 2006 23:37

            @ Panama (IP:xxx.x67.198.59) le 31 octobre 2006 à 11H33,

            Je ne suis pas du tout d’accord avec ce que tu avances dans ton post.

            J’ai vu que Xerxès t’a répondu, je le remercie puisque je n’ai rien à rajouter à ce qu’il a dit et auquel j’adhère à l’essentiel.

            Bien à toi

            David Adel


          • visiteur indigène 31 octobre 2006 13:26

            Les Perses sont aryens kesed l’historien anthropologue ?


            • Marsupilami (---.---.164.38) 31 octobre 2006 13:34

              C’est un peu plus compliqué que ça. Lire l’article de Wikipédia sur ce sujet.


            • kesed 31 octobre 2006 13:36

              le terme « chami » désignant les libanais et les syriens est une faute de langage. Les Libanais sont issus du peuple phénicien (peuple sémite, avec un panthéon et des traditions purement sémite [comme les divinités Baal ou Sin]) et c’est à Ras-Shamara qu’à été inventé l’écriture alphabétique sémitique.

              Malgré de multiples explications, une chose est sûre, les habitants de la côte tenaient à leur autonomie, se définissant par leur appartenance à leur cité : Tyriens (Tyr), Sidoniens (Sidon), Giblites (Gebal / Byblos), ... Ce sont les sources étrangères qui les unifièrent et les dénommèrent Canaanéens (La Bible) et puis Phéniciens (Sources grecques).

              L’Hébreu, dans lequel fut écrite la plus grande partie de l’Ancien Testament, fut utilisé comme langue vivante du XIIème au IIème siècle avant JC au plus tard. Les terres de Phénicie et de Canaan étant limitrophes, il est probable que l’Hébreu était, dans sa forme la plus ancienne, presque identique au Phénicien. Les deux langues sont en tout cas étroitement apparentées. À Partir du IIIème siècle avant JC, les Juifs de Palestine se sont mis à utiliser l’Araméen oralement et dans les écrits profanes. En dehors de la Palestine, les Juifs parlaient la langue des pays dans lesquels ils s’étaient installés. Toutefois, l’Hébreu était conservé comme langue des écrits rituels et sacrés et il connut, au cours des siècles, des périodes de renouveau littéraire.

              Résumons ainsi le plus objectivement possible :

              Le terme Cananéen provient du nom de Canaan, petit-fils de Noé et désigne, dans la Bible, les peuples habitant le pays de Canaan avant sa conquête par les Israélites sous la direction de Josué.

              Pour certains, Cananéen peut en fait être considéré comme un synonyme de Phénicien, car les deux peuples parlaient la même langue et avaient les mêmes dieux. Ils estiment que les Hébreux n’ont pas fait disparaître les Cananéens mais se seraient mélangés à eux et auraient adopté certaines de leurs coutumes. Certains passages bibliques et le fait que l’hébreu biblique soit linguistiquement très proche du phénicien le prouveraient. Le roi Hiram de Byblos, dont le sarcophage a été conservé, était ami avec Salomon, roi d’Israël.

              Cependant, les récentes découvertes effectuées dans les années 1990 par l’archéologue Israël Finkelstein remettraient en cause le mythe d’une invasion massive des Hébreux sur le pays de Canaan mené par Josué(n’en déplaise aux antisionistes). Selon sa thèse, retenue par la commauté scientifique, l’apparition des premières communautés israelites sur les hautes terres de Canaan dès -1200, tenderait à prouver que ces derniers seraient en fait eux-mêmes essentiellement de souche cananéenne (probablement des groupes dissidents, réfractaires à l’occupation égytienne de cette époque).

              Le peuple d’israël est d’après les dernières recherches un des descendants des Cananéens tout comme les Phéniciens.

              - « L’Idéologie des trois fonctions dans les épopées des peuples indo-européens » G. Dumezil
              - « Mythes et dieux des indo-européens » G.Dumezil, H.Coutau-Begarie
              - « Initiation à l’Orient ancien » J.Bottero


              • 2 novembre 2006 00:26

                Kesed,

                Dire que le peuple libanais est issu des phéniciens est une erreur historique. Le premier à avoir véhiculé une terre supercherie était Renan (qui d’ailleurs a une maison historique près du site de Byblos aujourd’hui) . le Liban a connu plus d’une dizaine de civilisations, et son peuple a longtemps migré. Ceux qui au Liban aujourd’hui se prétendent du phenicianisme sont des fascistes ignares qui assimilent la terminologie du mot « arabe » a celle du mot « islam » alors qu’évidemment, ces deux notions n’ont aujourd’hui aucune corrélation, si ce n’est que l’islam est né dans ce qui est aujourd’hui le monde arabe. Les libanais s’entendent aujourd’hui à dire, dans leur ensemble, que ce sont des arabes, du fait de la langue, de l’histoire commune, de la géographie, et du fait que la renaissance arabe, la « nahda » culturelle, soit née conjointement au Mont-Liban et en Egypte au XIXe siecle.

                D.R


              • Xerxès (---.---.21.80) 31 octobre 2006 13:44

                @Panama

                Vous dites : « Mais quand il n’y aura plus aucun intérêt à ce conflit ! Ce n’est pas pour demain, l’Iran ayant repris son vieux rêve de propagation de la révolution islamique dans l’ensemble du monde musulman. »

                C’est étrange la façon dont vous voilez la face...Vous n’êtes nullement dérangé par cet Impérialisme Américain, galopant depuis 50 ans en Moyen-Orient, pillant toutes nos ressources. Si vous avez la mémoire courte, ce qui ne m’étonnerai pas, vous n’avez qu’à voir l’Iraq et Afghanistan. Qui propage quoi ? N’est-ce pas l’Occident qui propage la haine et la guerre dans notre région ???

                En revanche vous prenez du plaisir à vous terroriser tous seul dans votre coin et c’est le cas de certains Occidentalistes peureux ou bien autres néo-cons, dont le but est d’écraser l’Iran. Car justement l’Iran est le seul pays de la région qui ne se vautre pas, contrairement aux autres (l’Arabie, Egypte et Jordanie, etc...) !

                Si défendre nos droits est considéré comme étant illicite par la logique Occidental, il y a beaucoup de vos penseurs qui se retourneraient dans leurs tombes. Mais visiblement la logique de l’Occident s’applique quand ça l’arrange.

                Quelle indécence de cet Occident qui ne veut jamais se regarder en face, reconnaître ses erreurs et faire son autocritique et changer cette attitude arrogante et irrespectueuse envers l’Orient.

                Rappelez-vous ce que les Anglais et Américains nous ont fait quand Mossadegh avait voulu nationaliser le pértol Iranien... ??? Mais soyez-en sûr, nous ne laisserons plus l’Occident nous piétiner à sa guise.

                Alors on le dit haut et fort à tous les propagateurs de mensonges dont vous faîtes parti ; le voeux de l’Iran est de garder sa dignité et fierté intacte.

                Alors à d’autres...

                Xerxès


                • Panama (---.---.198.59) 31 octobre 2006 14:32

                  Xerxès... Ce n’est pas ce roi des Perses, héritier d’une longue lignée de tyrans sanguinaires qu’une poignée de grecs a défait ignominieusement à Salamine en 480 avant JC ?

                  La liberté, l’intelligence et le sacrifice de soi pour des idéaux auront toujours raison de l’obscurantisme et de la force brutale.

                  Pour répondre à votre diatribe, je citerai le général Brennus devant Rome : Vae Victis.


                • Xerxès (---.---.21.80) 31 octobre 2006 17:32

                  @ Panama

                  Mon style un peu frontal et « outrancier » vous a-t-il choqué ?

                  Montrez-vous choqué par mes propos, visiblement c’est ce que vous avez de mieux à produire à part répéter la rhétorique des néo-cons Américains.

                  Mais Monsieur Panama (Panama le fief des parallélistes et trafiquants de tout bord...) les choqués c’est Nous, les opprimés c’est Nous, les volés de nos richesses et piétiné par l’Occident c’est Nous.

                  L’Orient subi l’Occident depuis un siècle mais dès que nous relatons les faits, vous sortez de votre poche d’une façon magique, et à votre guise, le discours sur l’Islam extrémiste que vous avez érigé et financé vous-même, comme un bâton pour nous battre, dès que cela vous arrange. Pour mieux s’échapper, l’Occident nous sort toujours son discours « Droits de l’Hommiste » encore de façon sélective.

                  Nous ne sommes plus dupe Monsieur Panama. Vous pouvez répéter vos vociférations pour ceux qui partagent vos idéologies impérialistes.

                  Mais n’oubliez pas que la roue tourne.

                  Cela étant notre but n’est ni de propager l’Islam, comme vous le clamez de façon mensongère, ni de dominer nos voisins ou l’Occident en faisant renaître l’Empire Perse.

                  Tous ce que nous voulons c’est d’être respecté. Les rapports de forces imposés par l’Occident et notre dignité monnayée pour une poignée de dollars, c’est le passé.

                  Cette réalité vous fait mal et vous choque peut-être mais c’est un fait et vous finirez par l’accepter, soyez-en sûr.

                  Xerxès


                • Dupont Lajoie (---.---.175.65) 1er novembre 2006 03:51

                  Vous m’intriguez, panama. Vous m’intriguez beaucoup.


                • Christophe (---.---.123.29) 1er novembre 2006 10:43

                  Xerxes nous dit : « Car justement l’Iran est le seul pays de la région qui ne se vautre pas, contrairement aux autres (l’Arabie, Egypte et Jordanie, etc...) ! »

                  Parlez vous au nom des 40% de la population qui vit sous le seuil de pauvreté ? au nom des étudiants qui sont « remis dans le droit chemin » par les « gardiens de la révolution » (dont est issu Ahmadinejad) ? au nom de l’opposition des réformateurs qui est muselée ? ou au nom des quelques ayatollah qui détiennent toutes les richesses et tous les pouvoirs de cette dictature religieuse qu’est l’Iran ?


                • David Adel (---.---.14.2) 1er novembre 2006 18:02

                  Tout a fait d’accord avec Xerxès.

                  Dad


                • victor (---.---.26.234) 6 novembre 2006 04:53

                  @xerxes Il semble pourtant que l’Iran joue un jeu bizarre. Peut-être que votre président est tiraillé entre des pressions populaires et les intérêts réels de votre pays, peut-être y a-t-il des accords passés avec les USA que vous ignorez, mais il me semble que jouer la carte de l"épouvantail face à l’Amérique déguise en réalité une toute autre attitude. Pourquoi les USA se rendent-ils compte maintenant qu’ils se sont peut-être trompés de cible en attaquant l’Irak ? Parce que l’Iran possèderait l’arme atomique ? Pas forcément. Je cite un analyste financier américain pas vraiment pro-Bush, qui dénonçait les exactions du lobby pétrolier américain et la dette américaine qui ne peut être remboursée tant elle est importante :

                  « Si j’étais le président iranien, la première chose que je ferais serait d’ouvrir grandes mes portes aux inspections nucléaires... Je communiquerais à grande échelle sur mon programme nucléaire... Je vendrais mon pétrole en euros, et je subventionnerais les autres pour qu’ils fassent pareil... Je refuserais tout net mon pétrole aux Etats-Unis d’Amérique : je me rabattrais sur d’autres marchés... Et je ferais remarquer que je contrôle le détroit d’Ormuz en exigeant un droit de passage sur tous les bateaux à destination des Etats-Unis ! Je jouerais ces cartes-là... Mais ils ne les jouent pas : qu’est ce qui maintient le système ainsi exactement ? Cette situation que nous avons là est plutôt étrange ! »

                  Quand vous dites que l’Iran ne veut pas monnayer sa dignité, je ne comprend pas où vous voulez en venir, étant donné que vous avez un certain nombre d’atouts qui vous permettraient au contraire d’être en mesure d’exiger, autrement que par la terreur. Ne seriez-vous pas manipulés à votre insu ?


                • LIBANAIS (---.---.187.154) 31 octobre 2006 17:27

                  Malheureusement comme tout le monde sait, la syrie et actuellement l’iran servent « soient disant » des libanais pour faire passer leurs messages ou regler leurs problemes avec l’onu ou israel ou n’importe qui....peut importe aujourd’hui il y a le hezbollah = fabrication syro-iranien, qui joue les jeux de ces 2 pays dans le depens du pays, ces gens sont pres meme de provoquer une guerre civile à nouveau que pour obeire à l’axe syro-iranien.....la solution à mon avis reside dans « les fermes de Chebaa » quelque soit leur appartenance à partir du moment où israel reconnait qu’elles ne sont pas isrAeliennes ou n’a pas l’attention de l’annexées ALORS POURQUOI NE PAS LES REMETTRE à L’ONU ? et apres on verra... meme le GOLAN ( territoire syrienne) est en partie à la maine de L’ONU....Comme ça on prive le hezbollah de toutes revendications et on évite le LIBAN du PIRE


                  • David Adel (---.---.116.253) 31 octobre 2006 23:47

                    @ LIBANAIS (IP:xxx.x19.187.154) le 31 octobre 2006 à 17H27,

                    Le Hizballah est composé des libanais courageux qui ont défendu leur pays, qui continuent à beaucoup faire sur le plan social et de reconstruction pendant que les bombes à défragmentation, mines, uranium...de cette agression barbare continuent de tuer, chaque jour, des civils libanais !

                    Comptes-tu sur l’ONU ou sa FINUL II pour défendre le Liban aujourd’hui ?

                    Je peux comprendre que tu puisses être contre Hizballah mais je ne comprendrais pas que la réalité du Liban d’aujourd’hui puisse t’échapper ?

                    Es-tu vraiment Libanais ?

                    Bien à toi

                    David Adel


                  • Christophe (---.---.123.29) 1er novembre 2006 11:08

                    Vous avez raison LIBANAIS, tout le problème du Liban repose effectivement sur ces milices armées et plus particulièrement ce Hizbollah inféodé à la Syrie et à l’Iran qui n’a pas hésité à engager, de manière unilatérale, cette guerre inutile et stupide en enlevant et en tuant des soldats Israëliens (et tous ses regrets tardifs n’y changeront rien).

                    Le Liban n’est plus que la variable d’ajustement de ces deux dictatures. La syrie mise au banc de la communauté interntionale et qui voit le noeud coulant de l’assassinat de Hariri se resserer de jour en jour, et l’Iran qui est prête à embraser tout le moyen orient pour gagner un peu de temps sur son programme nuclaire, et qui n’a pas hésité à sacrifier le Liban pour montrer sa capacité de nuisance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Glapino


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès