Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La fureur et le bruit

La fureur et le bruit

Depuis plusieurs jours, la mort de Valentin, ce jeune garçon horriblement poignardé, fait la "une" médiatique. Pourquoi pas ?

L’enquête de gendarmerie a été remarquablement menée, sous l’autorité du procureur de la République de Bourg-en-Bresse qui parle beaucoup, voire trop (France Inter). C’est indéniable.

Un couple a été interpellé dont l’homme est fortement soupçonné à cause de la présence de son ADN sur la petite victime. Ses facultés mentales semblent altérées. C’est un constat.

Le garde des Sceaux a tenu à être informée sans cesse des développements de l’affaire. Le procureur général de Lyon a souligné qu’il a informé le ministère de la Justice heure par heure. Un système hiérarchique au comble.

Le Figaro, Le Parisien avec une double page, Le Monde de manière plus succincte continuent de braquer les feux sur cet épouvantable crime.

La fureur donc. Les probabilités et la présomption d’innocence. La responsabilité pénale réduite ou peut-être abolie. Le judiciaire a parfaitement accompli sa mission et il pourrait, il devrait continuer à l’accomplir dans la solitude, celle d’une institution qui sait ce qu’on attend d’elle et quelles sont ses obligations.

Pourquoi, alors, en même temps, la sensation presque effrayante, impudique en tout cas, du bruit ? Pourquoi l’impression nauséeuse que la tragédie passe au second plan au profit d’une effervescence qui, mêlant justice, médias et ministres, interdit littéralement aux parents du petit Valentin d’abriter leur douleur dans une retraite, de surmonter ce qui, en prétendant leur offrir l’infinie et pesante sollicitude de l’Etat, les étouffe ? Il y a pourtant mille manières, même au sein de l’intensité judiciaire la plus légitime, de sauvegarder la part du respect et du silence. D’abord en ne greffant pas, pour la conjoncture, des rameaux adventices sur le tronc central de la justice chargée de l’élucidation de ce crime et de l’élaboration pertinente de ses suites.

Deux ministres se sont, dans la foulée de l’appréhension du couple, rendues sur place. L’une pour féliciter les forces de gendarmerie, l’autre pour rencontrer les parents de Valentin et leur expliquer, ai-je lu, la nature de l’irresponsabilité pénale et les bienfaits à venir de la rétention de sûreté.

Mais on n’en est qu’au début. On ne sait rien de manière certaine. On ne peut s’empêcher de percevoir là comme une précipitation. D’une part, elle ajoute un poids au lieu de laisser la souffrance tranquille. D’autre part, imposant en surnombre le politique, elle réduit la singularité de la procédure au profit d’une exploitation pas forcément démagogique, en tout cas inutile d’un drame qui se suffit à lui seul et dont ses gestionnaires naturels avaient déjà pris la mesure.

Tout ce que touche de près le politique n’est pas miraculeusement ennobli. Mais parfois dénaturé. Ce n’est pas la même chose, pour des responsables gouvernementaux, d’adresser des messages, d’encourager de leur poste de commandement, et de se rendre directement, physiquement sur les lieux d’un crime, en favorisant, la procédure à peine commencée, par leur seule présence et l’affirmation qu’elle porte, des risques de partialité et d’aveuglement. Je n’aime pas ce parfum subtil de dessaisissement des magistrats qu’au moins, un trait de temps, cette "descente" diffuse.

Le grand avantage pour des ministres, spécialement le garde des Sceaux, d’une abstention générale et clairvoyante, c’est qu’on ne pourra jamais leur  reprocher, pour les catastrophes relevant de leur fonction, des inégalités de traitement. Mais demain, pour peu qu’un nouveau crime soit commis avec une médiatisation aussi forcenée et une efficacité judiciaire équivalente, quel procès serait intenté à Rachida Dati si elle ne se déplaçait pas ! Les précédents sont terribles qui laissent croire à des droits. Alors que l’administration de la justice exige qu’on la contrôle certes, mais qu’on ne vienne pas la troubler, même avec les meilleures intentions du monde.

Il y a eu de la fureur. S’il pouvait y avoir moins de bruit, ce serait bien.

Pour la justice. Pour les parents de Valentin. Pour la mémoire de Valentin et de son petit corps supplicié.

Crédits photo : AFP


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Olga Olga 7 août 2008 14:45

    Un crime odieux.
    Une ministre qui vient faire le SAV de ses réformes, en surfant sur l’engouement médiatique et l’indignation générale suscitée par un tel acte.
    La communication politique fonctionne comme çela dorénavant. Profiter du bruit, ou en faire. Imposer sa présence en toute circonstance possible à récupérer.

    " Life’s but a walking shadow, a poor player
    That struts and frets his hour upon the stage
    And then is heard no more : it is a tale
    Told by an idiot, full of sound and fury,
    Signifying nothing. "
    Macbeth act 5, scene 5, William Shakespeare


    • Djanel 8 août 2008 11:28

      Salut Olga
      .
      .

      A propos du show du procureur de Bourg-en-Bresse Jean-Paul Gandolière

      http://www.agoravox.tv/article...

      Entièrement d’accord avec certains commentaires la justice retourne vers ses travers en se donnant en spectacle. Il n’y a plus de présomption d’innocence car , dans sa formulation, le procureur dit de les avoir inculpés pour assassinat. Il y a quelque chose qui ne va pas car l’action judiciaire se déroule en deux phases distinctes.

      La première, c’est l’établissement des faits. C’est l’instruction où si vous préférez ce mot : l’enquête où les juges d’instruction cherche une réponse à cette question qui a fait quoi. Une fois que l’enquête est terminée et que l’on connaît les faits et que l’on détient les auteurs possibles, se pose la question de droit. C’est le travail du procureur. Il vient de le faire en qualifiant les faits d’assassinat. Jusqu’ici tout va bien mais normalement pour cette décision, le procureur doit la prendre dans l’intimité de son cabinet pour éviter toute interférence extérieure.

      La deuxième phase, une fois cette procédure d’instruction terminée, les présumés coupables ou présumés innocents sont envoyé devant une cour de justice qui établira soit leur innocence ou soit leur culpabilité et dans ce cas leurs degrés de responsabilité.

      Ce qui ne va pas ici, c’est que le procureur le fait publiquement. Or le public tout comme moi et n’importe autre justiciable ne connaît pas les procédures judiciaires. Ainsi l’opinion publique risque de brûler les étapes en concluant qu’ils sont coupables avant le procès. Nous rentrons ici dans un schéma semblable à l’affaire d’Outreau où les inculpés ont été obligés de prouver leurs innocences. Normalement, c’est au procureur et à l’avocat général dans une cour d’assise de prouver publiquement la culpabilité des inculpés en fonction de la loi. Ils doivent dire la loi qui devra s’appliquer pour le cas examiné. C’est le procès.

      C’est quand même marrant que nos magistrats commettent toujours les mêmes fautes par la vanité de se donner en spectacle pour la télévision.

      Pour éviter les erreurs judiciaires, je crois qu’il serait bon de renvoyer tous nos magistrats à la comédie française et les comédiens dans les cours de justice. Au moins et à défaut d’avoir une justice idéale, nous aurions un beau spectacle avec de véritables comédiens photogéniques


    • MagicBuster 7 août 2008 15:04

      J’espère que ce sera la dernière fois de ma vie que j’apprendrais l’assassinat monstrueux d’un gamin de 11 ans sans histoire.

      Que tous les dingues de France s’en prennent aux vrais responsables ...

      Le patron qui les a viré, le président qui se fout de leur gueule ... la boulangère qui fait ce pain si dégueux même .... mais pas un enfant quand même.

      C’est la fin de l’humanité ou quoi ?


      • 7 août 2008 15:37

        Au risque de te choquer, je ne vois pas la différence entre l’assassinat d’un enfant de 11 ans sans histoire et l’assassinat d’un homme de 50 ans sans histoire.

        "C’est la fin de l’humanité ou quoi ?
        "  C’est plus humain de tuer qqn d’agé ?



        • PapyJC_78 7 août 2008 17:14

          Lucidement (cyniquement ?) d’accord, il n’y a pas de différence enfants comme adultes sont des êtres humains.
          Il n’en est pas moins choquant de penser que si ce malheureux gosse avait été "remplacé" par un jeune adulte en pleine possesion de ses moyens physiques de défense, il est probable que le "probable fou" se fut abstenu !

          D’où une certaine différence quant au résultat.

          Cordialement,


        • La Taverne des Poètes 7 août 2008 15:41

          Il faudrait des frontières plus étanches entres les sphères politique, médiatique et judiciaire. Tout ne devrait pas s’entremêler comme c’est trop souvent le cas avec le gouvernement Sarkozy (*). Une séparation stricte des pouvoirs. Au moins sur ce point, je pense que beaucoup de gens sont d’accord avec Bayrou (et Montesquieu).

          "Les précédents sont terribles..." Oui, à Carcassonne, l’intervention bruyante de Sarkozy ne valait pas mieux. 

          (*) (je ne dis plus "gouvernement Fillon", cela n’a plus de sens...)


          • Soleil2B Soleil2B 9 août 2008 23:23

            Tu es en train de nous réinventer la Séparation des Pouvoirs là !
            Mais elle existe déjà.
            Que Bilger l’ignore encore passe, mais toi...................................

            Et tiens, puisque tu parles de Montesquieu, sais tu que ce principe lui a été inspiré par Pascal Paoli et les Constitutions de la  Corse de 1735 et 1755 ?

            Comme d’ailleurs la souveraineté populaire et l’égalité des citoyens, quelques années avant la france........................

            A voir ce qu’en a fait "l’idiot en colère", c’était bien la peine qu’on vous donne la marche à suivre.

            N’est-il pas M. Bilger ?


          • Valou 7 août 2008 15:50

            La mort d’un enfant est-elle plus triste que la mort d’un adulte ? Je pense que oui. Donc le meutre d’un enfant est pire que le meurtre d’un adulte. D’ailleurs je pense que s’il s’était s’agit du meutre d’un Valentin de 26 ans (moi par exemple) on en aurait certainement moins entendu parler.
            Il y a un engouement malsain de l’Etat et des médias pour cette affaire, ce qui commence à être maheureusement assez habituel.


            • vince733 7 août 2008 16:43

               @Valou

              Je pense que vous réagissez (un peu) avec vos émotions. Etablir une hiérarchie dans la gravité des meurtres en prenant pour critère l’âge est un exercice ... dangeureux. Car on peut alors étendre ces critères au sexe, à l’origine ethnique, à la religion, etc etc etc
              En procédant ainsi, on établit une hiérarchie entre les vies humaines.

              "D’ailleurs je pense que s’il s’était s’agit du meutre d’un Valentin de 26 ans (moi par exemple) on en aurait certainement moins entendu parler. "
              Tout aurait dépendu du "coefficient émotionnel" de votre meurtre, déterminé par la date, la densité de l’actualité, le climat social, politique, les circonstances, ... Si votre meurtre est jugé assez rentable d’un point de vue médiatique, un bel habillage dramatique lui est confectionné sur mesure.
               


            • PapyJC_78 7 août 2008 17:24

              Il ne peut y avoir de première réaction qu’émotionnelle à ce genre de fait.

              Comme je l’ai écrit un peu plus haut, on peut imaginer que si Valentin avait été "remplacé" par un adulte en capacité de se défendre, il n’y aurait pas eu meurtre et c’est la raison pour laquelle je crois juste une "hiérarchisation" de la gravité de l’acte en fonction de la capacité à se défendre de la victime.

              L’égalité constitutionnelle des humains n’étant, hélas, pas assurée dans le domaine de la force brute.


               


            • Cug Cug 7 août 2008 16:39

              La garde des sceaux à champagne et sa promo c’est bon pour la presse de caniveau.

              M. Bilger faites nous putôt un artcle sur le juge d’Outraux gracié par ses pairs il me semble !


              • CAMBRONNE CAMBRONNE 7 août 2008 17:40

                MERCI CUG

                J’allais quiter ce fil en me disant que Monsieur Bilger avait bien raison et que comme d’hab il en mettait une louche à Rachida qui a du lui faire ou ne pas lui faire des choses .

                Mais CUG vous faites bien de rappeler que les magistrats aiment bien régler leurs petites affaires en famille . Et on parle de la grande muette !!!

                Chez la grande muette il n’y a pas de syndicats .

                Vive la république quand même .


              • bv36 7 août 2008 19:45

                qu’a-t-on à faire de la visite de ces personnages ! Cela change quoi ?
                Changent-ils quelque chose à l’état désastreux de notre pays ?
                Où sont les crédits et les structures pour faire du préventif ? La psychiatrie de secteur existait... Dati confond prison et psychiatrie. Et nous sommes la risée de la planèete avec l’état de nos prisons et critiqués pour les sites de regroupement des futurs expulsés... Quelle grandeur ! Quelle estime de soi !
                Alors une instription par correspondance à nos ministres pour l’Ecole Universelle : Programme, Liberté, Egalité, Fraternité... valeurs que nous savons même plus lire sur nos frontons avec un bac distribué pour limiter la hausse du taux de chomage !
                Tout à l’ esbrouffe : la plus haute valeur de notre triste république


                • Céline Ertalif Céline Ertalif 7 août 2008 22:14

                  Je suis d’accord avec cet article globalement.

                  Il n’y a cependant un point que je voudrais souligner, c’est l’usage du mot politique dans cette phrase : "Tout ce que touche de près le politique n’est pas miraculeusement ennobli". Est-ce que la priorité à la presse par une paire de ministres en cette période de trève estivale relève encore de la politique ? La peur du vide médiatique serait-elle une préoccupation légitime en politique ? J’observe, sans faire grief à l’auteur, et au second degré, qu’il est curieux lire un fonctionnaire qui porte la robe discuter l’annoblissement qui ne peut venir que du politique. N’est-on pas au bord de l’outrage ?


                  • Cug Cug 7 août 2008 22:31

                    Dati, c’est de l’image, de l’esbrouffe Sarkosienne, elle ne dirrige rien du tout elle est là pour faire écran de fumer. Au départ elle a été engagée justement pour la photo, pour faire joli, moderne.


                    • tvargentine.com lerma 7 août 2008 23:25

                      Franchement,Mr Bilger,je trouve votre article populiste et en arrière font un brin de TSS qui ne peut que vous attirez des amités ici

                      Durant des années,des magistrats ont relaché des individus alors qu’ils savaient qu’un criminel prétendu "malade" va recommencer et devenir un multi-récidiviste.

                      Comment cela coûte à la société une justice "tolérance" pour des individus dangereux ?

                      La différence ici,c’est que c’est pas des voitures volés ou des carreaux cassés ! mais des êtres humains qui ont perdu la vie,parce qu’une personne disposant d’un pouvoir divin,aura accordé à un "malade" le droit de continuer

                      Je ne prétend pas ici vouloir empêcher à toute personne un procès juste et équitable mais soyons réaliste dans ce cas précis,,les criminels sont bien identifiés

                      Je souhaite savoir si vous avez déposé plainte pour antisémitisme concernant l’article http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43017 qui a fait l’objet entre temps d’une modification pour "lisser" les propos antisémites

                      Bien sur,vous me répondrez "je n’ai rien vue  !"...........mais un peu comme sous Pétain

                      Au plaisir d’avoir des informations




                      • Sav 8 août 2008 07:35

                        " des rameaux adventices sur le tronc central de la justice chargée de l’élucidation de ce crime et de l’élaboration pertinente de ses suites"... Ah bon je croyais que c’était la police qui était en charge de résoudre les affaires criminelles... La justice, tiens c’est nouveau...
                        Comment peut-on écrire autant de bêtises et aussi mal, "les rameaux adventices, etc"... 


                        • Iroquois Iroquois 8 août 2008 11:54

                          Je ne comprends pas les réactions suite à ce fait divers. Il y a des tas d’autres événements où des ministres se sont déplacés et ont pu parler sur le terrain de leurs actions en cours ou futures de manière empirique. Le bruit médiatique n’est pas du ressort du pouvoir public, alors pourquoi le lui reprocher ? Il serait mieux de parler en valeur absolue des actions du gouvernement plutôt que de faire digression sur le superficiel que vous critiquez et pourtant sur lequel vous vous focalisez.


                          • zed44 8 août 2008 12:33

                            pour aller dans le sens de monsieur Bilger, on a pas vu de ministre se déplacer en corse où un autre acte odieux a été commis.

                            mais là pas de fou, juste des jeunes cons, blancs de surcroit (si cela avait été des maghrébins, la presse aurait largement  relayé l’information) et habitant dans un territoire de non droit, de surcroit totalement protégé par le pouvoir en place.

                            deux poids, deux mesure ?


                            • Soleil2B Soleil2B 9 août 2008 12:01


                              - @ ZED 44


                              - Abruti, dégénéré, larve inculte, suppôt de Sàrkö !
                              Il n’y a pas assez de qualificatifs pour te désigner !


                              - Acte odieux ? Aussi grave soit-il, c’est un accident. Vous en france, ce sont des assassinats. Sans compter les enfants que vous laissez cuire dans les voitures.


                              - Territoire de non droit ? Ici c’est le droit de Cha Ke Qi, de Rachida et du dangereux Ouart. On embastille des gamins de 13 ans, mais on se couche devant le grand banditisme et la délinquance financière. S’ils avaient agi délibérément ces gamins qui devront porter toute leur vie le poids de leur acte, sûr qu’on aurait ressorti la guillotine.
                              Ils doivent être fiers le proc et je JI d’Ajaccio. Ils ont bien suivi la ligne de conduite digne de l’après Weimar de Sàrkö.
                              De quoi parles tu ? depuis des décennies, tout le monde connaît les tenants du grand banditisme, sauf les pouvoirs Publics. Et les magistrats tremblent de recevoir un coup de téléphone pour les dossiers qu ils ont à connaître. Ils ne voient d’ailleurs même pas le jour ces dossiers. On trouve un voleur de scooter avec l’ADN, mais pour ce qui est des règlements de comptes..............
                              La délinquance financière gangrène l’Ile, mais le "pole financier" n’a pas de dossier !
                              Un plaisantin Bilger, qui voudrait faire croire qu’il existe encore dans son pays un pouvoir judiciaire, alors qu’ils sont tous couchés comme des limaces, à commencer par M. Lamanda l’intouchabler, tout vêtu d’hermine et de décorations.
                              Taisez vous Bilger !
                              Et pour ce qui est d’avancer que l’information n’a pas été relayée tête de gland, tu ferais bien au préalable de lire la presse. Enfin, ce qui se voudrait la presse.....................


                            • Bof 9 août 2008 19:15

                              Monsieur, vous vous présentez très bien. Seulement, je vais voir à "avocat général’et je trouve : "L’"Avocat général " n’est pas un membre du Barreau ."Avocat général" est la dénominatrion donnée à la fonction qu’exercent les magistrats du Parquet établi près la Cour de Cassation ( art.R132-1 du Code de l’Organisation judiciaire) .Les travaux des Avocats généraux sont coordonnés par des "Premiers Avocats généraux". Des magistrats appelés également "Avocats généraux "qui coordonnent les travaux des Substituts généraux.(voir l’art.R213 du Code de l’organisation judiciaire) portent la parole aux audiences des Cours d’appel et des Cours d’Assises. Avoué.html"> Avoué Officier ministériel..."...j’en conclu que vous n’étes pas du barreau et j’espère pas "derrière" comme le laisse supposer votre photo et que vous étes avoué...un jour , y aura -t-il un site officiel ou au moins fiable pour expliquer tout ce fatras de notre Justice ?

                              Je pense donc que vous étes influent en France et qu’il est très dommage que votre présence ou de quelqu’un comme vous ne fut pas effective à Outreau . Je n’arrete pas de penser que pour faire tant d’erreurs, ils avaient peut être quelque chose derrière la tête et qu’il fallait un "professionnel" . Et il y avait les médias aussi ! ..et les ragots même à trente kilimètres de là....la famille dans cette région n’est pas à prendre à la légère !...très amère conclusion pour moi.

                              Je viens encore de lire , ici même sur agoravox , que pour cacher un crime, il suffisait de prendre des cheveux ou des pellicules de quelqu’un que l’on ne connait pas ou même que l’on déteste et de les laisser près du corps....si cela est vrai, quel scandale ! Pour le sang, vérifie -t-on au moins s’il ne vient pas d’un résidu trouvé dans des toilettes publiques ? avec l’automatisation, il faut s’attendre à tout !


                              • Soleil2B Soleil2B 9 août 2008 20:16

                                C’est malheureusement la vérité BOF, et c’est gravissime.
                                Plus besoin de prouver quoi que ce soit. L’ADN parle !
                                C’est d’autant plus simple lorsque les "suspects" sont complètement fêlés.......................
                                Pour ce qui est des aveux, après 48h de garde à vue........................................
                                Mais si un jour on trouve un cheveu de THA TE QI auprès du cadavre de Vincent Perez ou de Jagger ou peut être de Fabius, alors là, je suis pas sûr que ça marche !
                                Peut-être si on trouve des RayBan et une Rolex.................................


                              • le saviezvous 10 août 2008 18:47

                                le fait-divers fait diversion.....
                                http://www.sachonsle.canalblog.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès