Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Gauche de Mélenchon… Simple dissidence ou profonde remise en (...)

La Gauche de Mélenchon… Simple dissidence ou profonde remise en question ? Aboutissement ou reniement ?

En apprenant à connaître Jean-Luc Mélenchon sur son blog riche en archives vidéos il va s'en dire qu'on arrive vite à comprendre pourquoi selon lui le Parti Socialiste campe sur des blocages dont il n'arrive pas à se dépêtrer ou qu'il n'arrive pas à dépasser… Songer à sauver un pédalo ou un rafiot qui prend l'eau, cela doit depuis longtemps ne plus guère l'intéresser outre mesure la confirmation de ce qu'il craignait de pire lorsqu'il en claquât la porte sans états d'âmes laissant derrière lui une solide carrière de sénateur et un soutient inconditionnel au mittérandisme des premières heures… Laissé aux soumissions et exigences d'un capitalisme qu'il était quand même censé combattre au départ, le PS a fini par devenir quelque chose qui cloche ou qui ne tourne pas rond dans ce qu'il est convenu d'appeler une politique de gauche. Son objectif principal au départ étant quand même ce qu'elle sera capable de soustraire comme équilibre dans la part du capital, installé et en circulation dans des masses monétaires chiffrées à la hausse, par rapport aux richesses détenues en de fantomatiques mains et une pauvreté d'un niveau tiers-mondiste qui frappe à nos portes, suite à une crise à laquelle on s'habitue mais qui n'enlève en rien qu'elle soit devenue, elle, dans ses causes et son origine, pourtant de moins en moins fantomatique… Comble du paradoxe et de l'incohérence on nous annonce également que les conséquences en marqueront l'avenir de beaucoup de pays et qu'elles ne sont pas encore entièrement perceptibles dans ce que les danois appellent déjà "les années maigres" (! ?)… C'est donc qu'elles n'en sont pas moins durables ?… Plus la crise durera et plus le pouvoir droitier deviendra indispensable puisqu'il détient une grande majorité de parts du capital. La crise est devenue le fondement et la garantie de la solidification de son autoritarisme qui contribue au développement du conservatisme et renforce la fragilité de l'économie libérale où nous sommes conduits depuis que l'Union européenne basculât sérieusement à droite avec l'avènement, à l'échelle européanniste, d'un conglomérat de droites réunies en une seule par l'extrême populisme qu'elle véhiculait pour regrouper une grande formation politique unanime qui allait s'étendre au galop aux quatre coins de l'Europe sous cette bannière aux couleurs pourtant différentielles de ce Parti populaire européen (Ppe) alors que ce n'était là qu'une stratégie ultime pour que les différentes formations politiques aux tendances de droite de cette Europe en construction puissent mettre la main sur la tirelire de tout un continent et limiter par un référendum les risques de voire la majorité du Parlement européen basculer à gauche. En effet, si les différents "non" donnés au TCE n'alarmèrent personne, la faible majorité au "oui", alors allouée par les principaux pays décideurs ayant organisé ce référendum, ne faisait malheureusement que confirmer une forte majorité de droite dans l'Europe et l'éclosion de droites encore de plus en plus dures parvenant à remporter les présidentielles dans leur pays. À l'unité ces droites, conservatrices et nationalistes, parfois étrangement identifiées à carrément de l'extrême droite, ne sont pas majoritaires mais le deviennent de manière surprenante lorsqu'émerge, dans l'espace européen officiel, l'addition des majorités européennes données par chacun des pays membres à leurs représentants parlementaires pour cette Union que beaucoup préfèreraient voire se déterminer comme une "fédération".

De la vidéothèque bien fournie que le Front de Gauche met à la disposition du public on découvre notamment dans La mécanique Mélenchon** proposée par LCP/AssembléeNationale in Docs ad Hoc les motivations politiques abandonnées par le PS qui ont fait partir Jean-Luc Mélenchon de ce parti de gauche dominant et qu'il ne l'a pas quitté ce Parti Socialiste pour disparaître et mourir tout seul mais pour insister sur les différences que prenait le PS avec le socialisme de départ et celui que l'économie européenne lui impose de libéralisme et auquel il se contraignît de lui-même et par lui-même sans jamais songer un seul instant que des électeurs et quelques élus dans ses rangs puissent choisir un autre chemin… Ni que jamais également ne puisse s'installer une politique de gauche en Europe aux bases majoritaires situées alors à gauche et non pas à droite comme cela semble s'instituer au point d'en devenir incontournable… 

Fuyant le médiocre caviar que continuait à lui proposer les socialistes dans les choix démocratiques des programmes sortis des Congrès pas tirés au sort finalement mais dans lesquels il comprît vite qu'il n'avait plus aucune chance d'y faire valoir ses idées en tant que ligne directrice majoritaire puisque celles-ci étaient appelées à rester minoritaires... Expérience qu'il ne rééditera plus puisque sa motion arrivée quatrième le pousse à partir du PS pour ne pas participer au Congrès de Reims et s'engager dans une politique anticapitaliste devenue la source d'un véritable socialisme engagé poursuivant non pas la stabilisation de son pouvoir mais une remise en question profonde du système capitaliste dont les fonctions sont à redéfinir par des politiques moins conservatrices ou présentées novlangue… Hors en politique le newspeak comporte toujours des risques de simplification du discours et des explications arrivant plus souvent que parfois à atteindre des sommets de l'ennui comme dans les dernières interventions de Sarkozy même si celui-ci en revendique l'efficacité et sa vocation à aller droit au but se jouant de l'égalité démocratique dans laquelle il avait été élu. On était habitué à la verve des Jaurès, Taurès, Proudhon… la liste serait longue… mais là, avec un Président "café du commerce", bientôt candidat à sa propre succession, dont on ne sait vraiment plus quoi en faire si ce n'est d'en subir encore les derniers coups de boutoir qu'impose l'achèvement de son œuvre réformatrice, il devient urgent de s'interroger sur ce que disent les politiques des objectifs qu'ils se sont fixés. Si jamais il n'a pas fini au mois de mai pourquoi ne pas le laisser là où il est ? (!) 

Si on ne tient pas compte de cette différenciation essentielle et fondamentale qui existe dans le socialisme entre Mélenchon et ce qu'il reste d'idées au PS on ne comprendra jamais les risques qu'il y aurait à laisser l'un (PS) poursuivre sa course majoritaire un peu folle derrière l'économie du libéralisme tout en perdant la vocation première de ce qui le fît socialiste tandis qu'un autre (Mélenchon) se verrait caricaturer de forte gueule toute juste bonne à amuser la galerie (? sans doute le caviar dinosaurien ?) ou un simple dissident dur à cuir qu'il sera toujours difficile à convertir et qui par conséquent ne peut aboutir qu'à une impasse politique… Au contraire, cette présidentielle 2012 doit être l'occasion de réorienter les objectifs de la gauche dans ce qu'elle compte apporter comme opposition dans ces dégâts, maintenant amplement constatés, que le capitalisme de connivence (PSeuropéen différent de la GaucheEuropéenne) ou fille d'une droite dure ou modérée (Ppe) laisse comme plaies sociales et de ravages à l'économie. Car il ne faut pas se leurrer mais si chez les socialistes du PS on n'arrive déjà pas à se mettre d'accord sur le nucléaire et l'écologie comment voulez-vous trouver un terrain d'entente dans la lutte contre le capitalisme et reconquérir toutes les gauches dont il n'est désormais plus le maître absolu ?

Faudra-t-il continuer à faire confiance à un Parti Socialiste prétendument unifié et probablement modernisé par des idées gérées par son aile droite qui a du mal à donner une continuation de gauche ou ne vaudrait-il pas mieux s'accorder autour d'un Républicain fidèle aux valeurs de cette gauche dont son histoire témoigne***, certainement l'un des seuls qui reste maintenant à avoir obtenu le soutient indéfectible de Mitterrand ?… Assurément Jean-Luc Mélenchon est un leader socialiste qu'on ne peut qualifier d'ancien ni même de "démago" comme on l'entendrait trop souvent pour l'identifier ainsi plus facilement à son hypothétique équivalence avec son opposée extrême droite tant il est toujours resté réaliste face aux dangers qu'il y avait avec le temps à faire du socialisme une roue du carrosse capitaliste et non plus son mode de révision et de régulation permanent… En bref, le socialisme était censé rester l'axiome critique des tueries dans lesquels le capitalisme engloutissait l'humanité ainsi qu'un moyen d'extraction d'une partie du capital à des fins redistributives et non pas devenir inversement un instrument qui l'aiderait à fonctionner et le servirait au titre d'un capitalisme social socialisé prêt à se confondre en une sorte de gauche centrée et droitifiée assujettie aux exigences inégalitaires qui sont les siennes que le capitalisme parvenait à convaincre de n'en guère modifier les modèles de répartition des gains, ni d'en reprendre l'échelle de l'établissement des salaires s'il en reste, ni d'en contester le système de radiation humaine auquel il conduit lorsque le pouvoir leur échappe à ces socialistes modérés.

Au delà d'une gauche radicale simplifiée Jean-Luc Mélenchon en appelle à un simple socialisme de transition avec le capitalisme amené à disparaître car devenu trop mauvais pour l'humanité parce qu'il y a trop de droites qui gouvernent mais qui ne partagent pas assez... 

*http://www.jean-luc-melenchon.fr/videotheque/

**http://www.lcp.fr/emissions/docs-ad-hoc/vod/14829-la-mecanique-melenchon/jean-luc-melenchon

***http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/12/19/documentaire-pour-en-arriver-la-sur-planete/


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • redredsir 3 janvier 2012 09:13

    Mélenchon est un grand orateur,lui.
    Heureusement que vous n’écrivez pas ses discours,vous parvenez à faire jusqu’à (au moins je n’ai pas tout revu) 7 lignes sans une seule virgule : indigeste,pour ne pas dire illisible !

    J.L Mélenchon mérite mieux,appliquez-vous !


    • breizhnana 3 janvier 2012 13:01

       smiley idem, si vous voulez pouvoir aller plus loin qu’une « première expérience de pigiste », ne fait pas dans le journalisme qui veut, il va falloir apprendre à écrire, à respirer, mettre en ordre ses idées et à découvrir ce que sont la typographie, la ponctuation, les espaces et tout ce qui empêche un tel texte d’être aussi insupportable à lire, ou à essayer car rien que le visuel dissuade, quel fouillis...



    • Lizerunn 3 janvier 2012 13:45

      On pourrait presque dire que la forme contredit le fond.

      Ce n’est pourtant pas si compliqué de faire quelques sauts de ligne.


    • DSKprésident 3 janvier 2012 15:11


      Mélenchon me rappelle Sarko en 2006-2007 quand il prenait la posture Gaullienne pour se faire élire (posture qui s’avérat mensongère).

      Mélenchon 32 ans de PS pour comprendre que le Parti Sioniste (selon le lapsus de Julien Drey), c’est de la merde ultra-libérale, mondialiste qui travaille pour les banquiers, qui ment et qui écrase le peuple : 32 ans pour comprendre, c’est long ! on avait déjà compris dès 1984...

      Comment ne pas savoir que Mélenchon est un franc-maçon, cette secte anti-républicaine, qui s’arroge plus de droits que le citoyen français moyen dans les grands corps (Justice, Education, Police...).

      Mélenchon n’a t-il pas voté pour la guerre en Libye aux côtés de Sarkozy : il fait donc parti du système sioniste et impérialiste à la solde de l’Empire oligarchique financier...

      Quel est sa position sur la loi de 73 ? silence...
      pense t-il remettre en cause la séparation banques de dépôts de banque d’affaires pour protéger les comptes du peuple ? silence...

      Dernier indice : Mélenchon n’est pas diabolisé par les médias et les autres politiques : c’est un signe fort qu’il fait parti du système !

      Le système financier diabolise tout ce qui pourrait le gêner :
      - la sortie de l’Europe serait un acte faciste, (voir la vidéo de ce matin)
      - la remise en cause de la loi de 73 (selon un article de Betoine dans l’imMonde de la semaine dernière) serait faciste,
      - Marine Le pen évidemment

      Cette rhétorique de désigner par faciste tout ce qui déplaît à l’Empire, et à son hégémonie, ne s’adresse pas à Mélenchon... Et puis un « révolutionnaire » qui va sur le canapé chez Drucker (grand représentant médiatique du Système), cela fait toujours marrer...

      Donc, Mélenchon attention ! mais les masques tomberont très bientôt.


    • jocegaly 3 janvier 2012 16:11

      DSK président.. ; attention à ce que vous affichez avant de chercher une paille ds l’oeil du voisin :
      "DSK président... De la France ?. lisez donc un peu ça http://observatoiredeladiaspora.wordpress.com/2010/07/14/le-premier-souci-de-dominique-strauss-kahn/

      Le texte :

      Interrogé par Le Monde (19 septembre 2003), Patrick Klugman, membre du comité directeur du CRIF, s’inquiète du repli communautaire de certains français de confession juive : « A Sarcelles ou à Créteil, certains vivent en Israël dans leur tête » (1).
      A commencer par le maire de Sarcelles, Dominique Strauss-Kahn qui déclarait dans un entretien à Passages en 1991 :

      « Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël.

      C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire.
      Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités.
      En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël. » .
      Curieuse priorité pour un élu qui ne cache pas son ambition de devenir un jour président de la République française… !

    • Lizerunn 3 janvier 2012 16:28

      Au milieu des éléments de langage du FN qui sont plus marqués par la mauvaise foi et l’enfumage que par une réelle volonté d’informer, j’ai noté un élément qui démontre le ’sérieux’ du discours du FN :

      « La remise en cause de la loi de 73... »

      Donc vous faites référence à la loi du 3 Janvier 1973 sur la banque de France.
      Loi qui interdit à la banque de France de prêter directement au trésor public et oblige donc l’état à emprunter aux banques privées.

      Donc je vous informe que ladite loi a été abrogée en aout de l’année 1993.

      Pour vos futures diatribes, préférez plutôt attaquer l’article 123 du Traité de Lisbonne (version actuelle du TFUE).

      Ca fera plus sérieux.


    • laurentgantner laurentgantner 3 janvier 2012 16:31

      ah, ça pour fouiller il faut fouiller pour trouver un sens de gauche en ce bas monde et puis vous savez j’adore les longues phrases sans ponctuation, ça ressemble au ton solennel des Marx, Kant etc... bon, vous avez au moins lu 7 ligne ou cette ligne... c’est d’jà pas si mal


      Jean-Luc mérite mieux ? Dois-je arrêter d’écrire ?... trouver des camarades et travailler ensemble serait-il préférable

      qu’est-ce qu’apprendre quand tout est perdu ?


    • Traroth Traroth 3 janvier 2012 17:20

      @Lizerunn : Vous coupez les cheveux en quatre. Les principaux éléments de la loi de 1973 ont été repris par le traité de Maastricht. On peut donc dire qu’il est interdit à l’Etat d’emprunter à la banque de France depuis 1973, et qu’il faut que ça s’arrête ! De quelle loi il s’agit et en quelle année elle a été votée est un détail sans aucune importance.

      Par contre, vos propos, quand vous dites « je vous informe que ladite loi a été abrogée en aout de l’année 1993 » laissent penser que les dispositions de ladite loi ne sont plus en vigueur, ce qui est totalement faux !


    • Natifideo 4 janvier 2012 03:31

      Silence de ??Il a déjà du mal a passer à la télé pour parler justement et tu dis silence !il a des livres qui t expliquent tout ça si tu as le courage de lire.....raison en quoi la télé est importante : le commun n’aime plus lire, encore moins des bouquins sur la politique peu importe le politicien ! Sinon, je te suggère de lui adresser tes questions sur son blog, ou si tu n’es pas loin son QG, je pense que tu y trouveras tes réponses !Mais sii tu attends qu’ il s’invite de lui-même à la tv pour te parler de ça alors que son temps est juste compté pour évoquer ce qu’il peut d’autres grandes lignes de sa politique, et te parler comme tu le voudrais avec tout son temps..je crois que tu ne comprends pas bien ce qui se passe et les enjeux.. je crois rêver.. 


    • Lizerunn 4 janvier 2012 11:20

      @Traroth

      Vous vous méprenez sur mes intentions.

      Je suis complètement engagé pour la supression des dispositions de l’article 123 du traité de Lisbonne. C’est une félonie imonde qui devrait pousser le troupeau à la révolte, mais on voit qu’il n’en est rien. (**cheer E. Chouard**)

      C’est juste que quand on fait dans l’à-peu-prés, on est généralement pas très bien perçu.
      Et je trouve que le FN fait BEAUCOUP dans l’à-peu-prés dans son programme.
      Ce qui le décrédibilise.

      Cela dit ce n’est pas pour m’inquiéter, je ne vote pas FN mais FdG.


    • Traroth Traroth 4 janvier 2012 17:13

      @Lizerunn : OK, dans ce cas, nous sommes d’accord.


    • Defrance Defrance 4 janvier 2012 18:33

       Mélenchon s’est fait piger comme beaucoup par la presse qui nous décrivait pas la réalité, c’est bien sur dommage, par contre le résultat de la « libération » de la Libye " ne doit pas trop le réjouir ? 


    • captain beefheart 8 janvier 2012 13:17

      Pourquoi ,diable ,Melenchon a-t-il voté l’assassinat de Khadafi . A l’entendre il a prèsque les mêmes idées . En réalité est-il un sousmarin CIA comme on en trouve dans tous les partis politiques européens , souvent àdes postes responsables .

      Muammar Khadafi ,vu et décrit par son cuisinier de 20 ans :

      http://www.youtube.com/watch?v=4dRhoo_IJ08&feature=player_embedded

      Pas du tout l’image que les medias nous donnaient . Sanguinaire ,vivant dans l’opulence ,souvenez-vous .


    • foufouille foufouille 3 janvier 2012 10:49

      il sait combien il touches ?
      il a appris a lire un releve de compte ?


      • Lizerunn 3 janvier 2012 13:41

        Comme tous les députés européens : 6 000 euros mensuels.


      • foufouille foufouille 3 janvier 2012 16:13

        archi faux le veau
        retourne compter TOUT


      • Lizerunn 3 janvier 2012 16:43

        Retournes donc fumer ta moquette.


      • Lizerunn 3 janvier 2012 20:28

        Pathétique, trouvez-vous d’autres arguments, vous faites pitié.


      • Arafel Arafel 4 janvier 2012 00:24

        Les députés au Parlement européen reçoivent tous en général une rémunération identique en vertu du statut unique entré en vigueur en juillet 2009.

        La rémunération mensuelle des députés prévue par le statut unique est, avant imposition, de 7.956,87 euros en 2011. Elle est financée par le budget du Parlement et après déduction de l’impôt européen et de la cotisation d’assurance accidents, elle s’établit à 6.200,72 euros. Elle est également imposable par les États membres. La rémunération de base est fixée à 38,5 % de la rémunération de base d’un juge de la Cour de justice européenne.

        À titre exceptionnel, une série de députés qui siégeaient au Parlement avant les élections de 2009 ont pu choisir de conserver la rémunération, l’indemnité transitoire et la pension que leur conférait l’ancien régime national.

        Pensions

        Le statut prévoit qu’à l’âge de 63 ans révolus, les anciens députés ont droit à une pension d’ancienneté. Celle-ci s’élève, pour chaque année complète d’exercice d’un mandat, à 3,5 % de la rémunération sans toutefois dépasser au total 70 %. Le coût de ces pensions est pris en charge par le budget du Parlement européen.

        Le régime de pension complémentaire mis en place pour les députés en 1989 n’est plus ouvert aux nouveaux députés depuis juillet et est en cours de liquidation.

        C’est pas mal...


      • Arafel Arafel 4 janvier 2012 00:27

        Indemnité de frais généraux : 4 299 € par mois. Elle couvre les frais de bureau du député dans son Etat d’élection, de téléphone, d’équipements informatiques et de déplacement. L’indemnité est réduite de moitié pour les députés qui, sans justification valable, n’assistent pas à la moitié des séances plénières d’une année parlementaire.

        Avantages : le coût réel des titres de transport pour assister aux réunions leur est remboursé sur présentation des pièces justificatives. Il dispose d’une indemnité annuelle de voyage de 4 243 euros.

        Enfin le Parlement verse une indemnité forfaitaire de 304 euros pour chaque jour de présence aux réunions des organes du Parlement.


      • Natifideo 4 janvier 2012 03:09

        Si tu veux JLMélenchon n’a pas 63 ans précisément. Par conséquent, il ne touche rien de plus. Mais tu sais combien gagne tous les autres politiques ou il n’y a que le « cas » Mélenchon qui t’intéresses ?parce que si c’est ça, si tu penses que c’est l’argent qui l’intéresse, il serait à l’Ump direct tu crois pas ? Et pourquoi il faut être moche et pauvre pour faire du socialisme je comprends pas ! Il n’y a pas de pdg et autres qui soient socialistes ?! pourquoi se fatiguer dès le matin debout à 5h, de meeting en meeting, à expliquer ceci, à être « refusé » à s’exprimer, à se voir réduire tout un programme à quelques mots qui n’ont rien à voir avec le programme pour les élections ou ce qui se passe actuellement pour tous, à peu près partout, parler des heures, pas pour ses affaires, puisqu’il a une vie somme toute banale, rien à voir avec sarko par ex, mais même là, pourquoi il ne pourrait même pas « profiter » d’une belle voiture par ex ?!Vous faites peur sérieux.. ceux qui défendent le commun des gens et des biens, sont forcément des gens qui puent et mal habillés ! quel mentalité ! au point de fouiller ses poches pour voir si c’est un vrai pauvre ou s’il bluff ! Et le coeur d’un homme dans tout ça ?!! et dire « qu’il n’a rien compris,qu’il était au ps, » et blabla : toute cette énergie..pour des gens pour qui, il voudrait rééquilibrer les choses pour avoir une vie toute simple..tout le monde ne veut pas devenir millionnaire, même certains pdg (ptet rares mais quand même)oeuvrent pour d’autres buts que le pacte de l’argent malade !Toutes ces choses à dire qu’il ne peut dire qu’en 10mn à la télé quand il y passe (contre 1h d’émission bidon et nocive) alors que c’est destiné à tout un peuple !! Se fatiguer pour des gens qui le veulent pauvre pour être crédible !! A sec le Mélenchon il sera plus crédible ?! quand on sait que les apparences on fait élir Sarko ! Comme si les gens allaient élir pour le pouilleux du coin ! Heureusement qu’il gagne de l’argent et puis quoi encore ! Sarko et lui ce sont 2 programmes totalement différents, et alors on peut pas aimer s’habiller ou avoir une maison ?C pas un communiste du début du 19è s, c’est un socialiste et enplus, il n’est pas spécialement porté sur l’argent, vu ses hobbies ! Il n’y arrivera pas,alors qu’il s’agit bien de nous, et que c’est pour nous !, 15 ans de droite ! 2x Chirac 1e ministre sous mitterand, Giscard avant etc etc ! chaque fois qu’un individu veut monter la société et les plus écrasés vers le haut,elle se tire elle-même vers le bas..ça fait 30a que ça dure... parce que c’est nous qui faisons défaut. Jospin a perdu à cause de nous-mêmes:tout le monde ce dimanche là était parti au parc parce qu il faisait beau et que tous, se disait que Jospin l’emporterait et qu’il y aurait assez de gens consciencieux qui iraient voter à notre place, de nombreux votes pour lui alors allons nous promener..le sympathisant socialiste, par nature, est plutôt un dilettant quand il s’agit de ses intérêts propres...contrairement aux individualistes de droite ! eh oui !


      • Lizerunn 4 janvier 2012 11:27

        Donc, le salaire de Mélenchon est, comme tout autres député européen de : 6200€ net.

        Merci pour votre démonstration.

        Chose à quoi il faut ajouter :

        Que Mélenchon et son groupe ont proposé que ces émoluments soient diminués pour les députés européen, mais les groupes de l’UMP et du PS s’y sont opposé en proposant même une augmentation.

        Que Mélenchon est l’un des TRES rares élus à être complètement opposé au cumul des mandats.

        Que quand on n’a que la question de la rémunération d’un candidat pour le critiquer c’est qu’on a vraiment rien d’autre... et beaucoup de merde dans le cerveau étant donné les vrais problèmes actuels.


      • JL JL1 8 janvier 2012 14:05

        Cette discussion sur les revenus de Mélenchon est écœurante !

        Si les pauvres devaient voter seulement pour les pauvres, et les riches pour les riches, alors la droite n’arriverait au pouvoir.

        foufouille veut sans doute dire que pour plaire au peuple, il faut lui promettre la Lune, comme un RU par exemple ?


      • tchoo 3 janvier 2012 11:00

        Vous gagneriez beaucoup à faire des phrases plus courtes.
        Ce texte est vraiment indigeste
        Désolé


        • Robert GIL ROBERT GIL 3 janvier 2012 11:02

          A gauche l’union ne doit pas se faire dans l’indépendance du PS mais en rupture avec le PS. Il faut  des axes forts : déclarer la dette illégitime, nationaliser les secteurs de l’énergie, créer une banque publique, favoriser l’autogestion, développer l’enseignement et les hôpitaux publics, déclarer que la politique n’est pas un métier, renoncer au nucléaire, rétablir le CDI comme seul contrat de travail, favoriser les circuits courts en agriculture et dans l’industrie afin de relocaliser…etc.
          Voir :
          http://2ccr.unblog.fr/2011/12/15/independance-non-rupture-avec-le-ps/#more-901


          • kéké02360 3 janvier 2012 11:06

            Bon je suis d’accord, virer le nain au premier tour , C’EST POSSIBLE !!!! 

            Virer le PS flamby au deuxième tour , C’EST POSSIBLE !!!!!!! 

            C’est même POSSIBLE de faire un Strike en dégommant les deux au premier tour !!!!!  

            IMAGINEZ le seulement , un RETOUR à la DEMOCRATIE :

             deux femmes au deuxième tour : le FN contre EURO-ECOLOGIE !!!!!

            Les Français(e)s peuvent le faire , C’EST POSSIBLE dès 2012 !!!!!!

            POURQUOI ATTENDRE PLUS LONGTEMPS POUR CHANGER LE SYSTEME !!!!! 

            ALORS citoyennes citoyens on le fait , en 2012 on CHAMBOULTOUT !!!!!!!


            • chantecler chantecler 3 janvier 2012 18:16

              Chachéchur !
              Elle est bien partie EJ pour être au second tour...
              Déjà si elle fait 5 % ce serait pas mal !
              Cr.


            • Defrance Defrance 4 janvier 2012 18:57

               @Chantecler, 

                    Eva Joly, bonne juge, mais piètre politique, à la limite de l’honnête pour avoir tenté du Modem avant de frapper chez EELV fagocité par les Mamere... et Con Bandit qui lui a soufflé au moins deux communications inutiles mais mortelles ? 


            • 59jeannot 3 janvier 2012 11:33

              @foufouille
              Tout de suite les bons arguments, combien il touche (pas besoin d’s)


              • foufouille foufouille 3 janvier 2012 16:14

                comme les autres
                la totalite des sommes percues


              • 59jeannot 3 janvier 2012 11:40

                @Par kéké02360 (xxx.xxx.xxx.190) 3 janvier 11:06
                Tu oublies qu’EELV donc Mme Joly sont associés avec le PS par un accord pour se partager les sièges aux législatives.
                OK pour un changement radical par élimination dès le 1er tour de Sarko et Flamby, non point pour assister au duel FN vs EELV mais plutôt ;
                front national vs FRONT DE GAUCHE


                • kéké02360 3 janvier 2012 17:40

                  @ 59 Jeannot

                  J’ai simplement écrit la possibilté d’un retour à la démocratie en virant l’UMP-PS dès le premier tour, pour un duel éventuel FN / EURO-ECOLOGIE , je n’ai jamais dit qu’i fallait voter EURO-ECOLOGIE !!!! après ce sont les électeurs qui décident !!!!! Les accords dont tu parles ne valent que dans le cas ou le PS serait au deuxième tour , j’ai bien dit serait au deuxième tour !!!!

                  Toi tu proposes pour changer le système, la pêche aux voix industriel, la tête de pont du PS ,le suppo franc-maçonique ( 30 ans avec les traitres du PS faut le faire quand même) qui chalute les rougets de gôche au profit du PS , c’est ton problème ..............

                  Quoiqu’il en soit , être d’accord pour virer la vérole UMP-PS dès le premier tour est déjà un très grand pas vers la démocratie, après ce sont les électeurs qui prendront leurs responsabilité au deuxième tour ...........................

                  C’EST POSSIBLE dès 2012 POURQUOI REMETTRE à PLUS TARD !!!!!??????? smiley


                • LE CHAT LE CHAT 3 janvier 2012 12:40

                  avec Méluche qui comme Eva Joly étaient pour la guerre néocoloniale du nain en Libye , on est vraiment bien loin d’un gauche de rupture et on est certains qu’ils se coucheront au pied de Flamby pour avoir quelques maroquins et quelques trônes locaux , quitte à avaler toutes les couleuvres , voire les pythons ultralibéraux mondialistes !


                  • Lizerunn 3 janvier 2012 13:43

                    Réciter des incantations ne constitue certes pas un propos cohérent et argumenté.

                    Essayez-donc en miaulant.


                  • LE CHAT LE CHAT 3 janvier 2012 13:52

                    @Lizerunn

                    expliquez moi en quoi les cocos et verts ont empéché Jospin d’appliquer un programme qui n’avait rien de socialiste , ce qu’il a lui m^me reconnu ....


                  • Lizerunn 3 janvier 2012 16:51

                    Pourquoi je vous expliquerais une telle chose ?

                    Je m’en tape un peu pour être franc avec vous.
                    Jospin n’a pas été élu en 2002 précisément à cause de son programme pas socialiste, ce qui n’a pas grand chose à voir avec les verts ou le PC puisqu’il n’a pas passé le premier tour et donc pas bénéficié du repport des voix (chose stupide que je réprouve fortement, les citoyens votent pour qui ils veulent).

                    Maintenant je ne vois pas le rapport avec le sujet.
                    Vous dites que Mélenchon se couchera aux pieds d’Hollande au second tour (je me fout d’Eva Joly pour tout vous dire).

                    Or,
                    1- Hollande ne sera pas au second tour.
                    2- Mélenchon dit et répette qu’il ne fera pas d’accord avec le PS (ou alors il faudrait qu’ils adoptent le programme du FdG).
                    3- Mélenchon ne sera dans aucun gouvernement qu’il ne dirigera pas.
                    4- Les électeurs du FdG ne voterons pas (pour la plus grande part) pour un candidat libéral, ni au premier, ni au second tour.


                  • Jean Jolly Jean Jolly 3 janvier 2012 12:54

                    Texte indigeste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès