Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La gauche invisible

La gauche invisible

Capitalisme, égoïsme, évasion, ce pourrait-être la nouvelle devise de la France socialiste.

Capitalisme soit l'idéologie de la dette, revue et corrigée à la sauce social-démocrate, devenue le nouvel argument permettant de se défaire des acquis sociaux et de calmer les revendications. Idéologie de la peur aussi, dominante désormais sur tout l'échiquier politique, où la défense des créanciers du pays est un dogme au lieu d'être une erreur de diagnostic. La dette est le nerf de la guerre, la rembourser est devenu la pierre angulaire de tous les programmes économiques, de gauche comme de droite. Bien que l'on sache qu'elle se sera jamais remboursée. le Japon a une dette sur PIB de 220% soit plus de deux fois la nôtre et cela n'effraye personne car tout cela n'est qu'un immense jeu de dupes, où les oligarchies se gavent et parsèment de peur les velléités d'émancipation du peuple d'en-bas.

Voilà pourquoi je m'évertue à rabâcher sur ce site qu'il y a usurpation d'identité du coté gauche. Je me demande l'intérêt qu'à la gauche , la vraie, de continuer à appeler "gauche" un parti comme le PS qui a tout oublié des valeurs de solidarité et de défense des plus démunis. Car le PS n'a rien trouvé de mieux que faire payer la dette aux plus pauvres, aux chômeurs, aux retraités, car de toutes façons, les autres, eux, ont les moyens d'optimiser leur fiscalité, de se barrer là où l'air est plus pur. Les pauvres payent la TVA, la taxe qui rapporte les plus, en achetant leur baguette et leur ticket de métro, et après il ne reste rien, il n'y a rien à placer, rien qui puisse rapporter. 

Le PS n'a rien d'un parti de gauche qu'on se le dise, enfin.

La gauche commence du coté du Parti de gauche, un peu après, car pour le NPA , le parti de Mélenchon est clairement situé à droite, car acceptant des accords électoraux avec le PS. Pour moi, c'est le NPA qui est situé à droite. Tout est affaire de point de vue, mais on ne me fera jamais prendre la colline de Montmartre pour le Mont Blanc, même de très loin. 

Revenons à la dette, cauchemar des béni-oui-oui de la religion néolibérale.

Bien entendu , en augmentant les impôts des classes moyennes, en réduisant les prestations sociales, en rognant le nombre de fonctionnaires, on réduit l'activité globale , ce qui augmente les déficits et donc la dette elle-même. Résultat, le fait de vouloir réduire la dette a pour conséquence...de l'augmenter. Cette méthode de sagouins ne marche pas, l'Italie a pratiqué la cure d'austérité Monti durant 18 mois ce qui s'est traduit par plus de chômage, plus de déficits, plus de misère. Et Monti expliquait hier face à ce bilan désastreux qu'il n'avait pas eu assez de temps pour aller plus loin dans les réformes. Dérégulation du marché du travail, flexibilité, baisse des charges sociales, des pensions, des salaires, etc. Heureusement que les Italiens ont su réagir face à cette destruction systématique des acquis de l'histoire. 

Egoïsme, la dette dépend avant tout de ce qu'on a laissé les classes privilégiées se gaver sur le dos de l'Etat. 

Les créanciers doivent être remboursés, c'est la grosse angoisse de notre gouvernement dit de gauche qui a exactement les préoccupations existentielles de son prédécesseur dit de droite. Or il apparait évident que cette dette a tout d'un vol, d'une spoliation d'une partie de la population par une autre partie. On nous rabâche à l'envie que la dette de 2000 milliards d'euros est un plafond impossible désormais à dépasser. Mais que sont ces 2000 milliards en comparaison des 11000 milliards d'euros d’avoirs des Français ? Qui en grande majorité n'appartiennent qu'à une minorité de Français. N'a-t-on pas réduit les droits de successions, ce qui permet aux fortunes de se perpétrer au delà des générations, n'a-t-on pas accordé des niches fiscales indécentes qui ont contribué à l'explosion de la dette, et plombé l'état. N'a-t-on pas bradé aux intérêts privés les pépites des autoroutes, n'a-t-on pas abusés des partenariats public-privé qui permettent aux intérêts privés de se gaver sur le dos de la collectivité tout ça en expliquant que l'état n'a plus de sous même pour investir dans des biens rentables ? On sait bien que les privés ne mettraient jamais les pieds dans une aventure où ils ne seraient pas bénéficiaires.

L'Etat n'a plus de sous, mais on lui interdit donc d'investir dans ce qui est rentable. On privatise les bénéfices, on mutualise la dette. L’eau, le bien le plus précieux qui soit est devenu une chasse gardée des majors que sont Véolia et Suez, les quelques communes qui ont souhaité se défaire du piège du binôme ont récolté les fruits de leur révolte. Les privés font payer très cher leur monopole. Le pire étant que le PS se vautre avec délectation dans cette gabegie libérale. 

Evasion, enfin. N'a-t-on pas permis aux exilés fiscaux de spolier l'état par complaisance ou par pur laxisme ? On nous explique sans sourciller que l'évasion représente un manque à gagner annuel de l'ordre de 50 Milliards d'euros pour l'état. Soit plus que l'impôt sur le revenu. La "gauche" nous explique par l'intermédiaire du ministre de l'économie Moscovici que Bercy va discuter avec les évadés pour que gentiment ils rapatrient leurs capitaux. Que l'on ne va surtout pas les effrayer, les gronder, qu'on va les récompenser de bien vouloir rentrer au bercail, de payer leur du au fisc dans le pays où s'est accumulée cette richesse.

Voilà bien le visage de cette gauche PS si compréhensive avec les capitalistes invétérés, si intransigeante avec les petits, les délaissés de la mondialisation, 

Qu'on m'explique ce qu'on s'entête à vouloir surnommer « la gauche ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 30 mai 2013 08:41

    "car pour le NPA , le parti de Mélenchon est clairement situé à droite, car acceptant des accords électoraux avec le PS. Pour moi, c’est le NPA qui est situé à droite."

    vous poussez le bouchon un peu loin...


    • jaja jaja 30 mai 2013 11:04

      Et pour lui répondre encore faudrait-il que l’auteur soit plus clair.... Lutte ouvrière a accepté des accords électoraux avec le PS en 2007 ce qui lui a permis d’avoir des élus.... Le Npa classe t-il Lutte ouvrière à droite ?... ce serait risible...

      Donc l’auteur nous donne une analyse digne de toute pensée magique : pas grand chose derrière....

      Rappelons que le Npa est l’un des seuls partis pour l’annulation totale de la dette et la socialisation de toutes les banques sans exception... sans indemnités ni rachat aux gros actionnaires expropriés.

      Que l’auteur se renseigne aussi sur Montmartre où n’a jamais habité aucun porte-parole du Npa, mis à part dans les dégueulis fascistes recyclés ici.....

      En politique l’insinuation non étayée est la pire des saloperies.. autant l’éviter.


    • spartacus spartacus 30 mai 2013 11:09

      Franchement a part que les cocos se regardent dans le nombril, c’est de l’article pauvre. Y’a pas d’infos hors mis des laïus de poncifs éculés et rabâchés.


      Hier on a eu droit a un article sur le bonheur de la milice armée au Vénézuéla du même auteur qui nous a venté Le bonheur de vivre en Corée du Sud, 2 article de copié collé de Robert Gil, une overdose de pensée unique communiste.

      La modération est devenue censure, pas d’articles de droite, pas d’articles du centre et une overdose d’articles de haineux gauchistes.

      L’auteur associe « dette et libéralisme », alors que la dette d’état c’est du collectivisme et du Keysianisme et que le libéralisme est contre l’interventionnisme de l’état dans l’économie et donc...contre la dette.

      Arrêtez le massacre, Si vous n’avez pas la même opinion que les gauchistes qui phagocytent ce site vous n’avez qu’insulte et attaque ad homminem. 

      • julius 1ER 30 mai 2013 11:38

        c’est pas pour toi Spartacus circulez y’a rien à voir, cela fait du bien de se retrouver de temps à autre entre frères d’armes, mais tu ne peux pas comprendre fossilisé que tu es dans les dogmes néo-cons..........


      • spartacus spartacus 30 mai 2013 14:08

        Tiens aujourd’hui c’est « fossilisé » comme adjectif.


        Vous en avez pas un peu marre de ces articles pensée unique et réactions sectairistes ?


      • Akerios 30 mai 2013 18:28

        A par les cocos , les collectivistes , partageux de tous poils et gauchistes qui porteraient atteinte à ta galette spartacus tu devrais nous parler du néo-libéralisme et de ses vertues au risque de confirmer que tu n’est qu’un « Spartempafeur ou Spartenfumeur » comme certains te nomment.  


      • spartacus spartacus 30 mai 2013 19:19

        Je veux bien, mais les articles qui ne sont pas d’obédience gauchiste sont censurés.


      • epicure 31 mai 2013 19:18

        les dettes d’état actuelles,en sont pas, du collectivisme,,puisqu’elles résultent de l’intervention d’intérêts privés (donc anti-collectivistes) dans l’état par des séries de mesures politiques visant à démunir l’état de ses prérogatives financières, donc à l’encontre du collectivisme toujours.
        Lors de la période keynésienne , les dettes étaient justement faibles, alors que depuis 30 ans les politiques néo-libérales sont anti-keynésiennes, favorisant les intérêts privés sur les intérêts privés, limitant le pouvoir collectif sur l’économie.

        En fait les poncifs éculés c’est bien toi qui les aligne en confondant l’état et ce qui est collectif.
        Pendant des siècles l’état était au service d’intérêts strictement privés, ceux de la noblesse et du clergé, il n’était pas du tout collectiviste, puisque non basé sur une plus juste répartition des pouvoirs et des richesses. Et les politiques depuis 30ans qui ont favorisé la dette, ne vont pas non plus dans ce sens puisque favorisant : la concentration de richesse, et la concentration de pouvoir politico-économique toujours vers les mêmes groupes d’intérêts particuliers minoritaires.

        De plus tu mens en disant qu’il n’y a pas d’article du centre (notre ami du modem est là pour témoigner, lui qui publie de nombreux articles régulièrement, à qui il faut associer les articles défendant la ligne politique de hollande et du gouvernement euro, puisque solférino a en fait une ligne plus centre droit qu’autre chose en tout cas pas de gauche. Et des articles de droites on en voit, dont certains de toi puisque tu as publié 4 articles ce dernier mois, donc tu ne peux pas dire qu’il n’y a pas d’articles de ton camps, et on peut ajouter d’autres aussi, donc certains tendance FN.


      • Akerios 1er juin 2013 17:09

        spartacus   fait un effort ! Ne craint pas cette censure elle est dans ton esprit.


      • subliminette subliminette 30 mai 2013 11:15

        Provola,

        Il serait intéressant d’étudier le montant des amendes infligées par les tribunaux, et notamment par les délégués à la justice. J’ai l’impression qu’ils ont des ordres pour en mettre un maximum depuis quelques temps.
        Un copain au RSA s’est vu infliger 100€ pour avoir traité une fonctionnaire d’incapable, un autre au SMIC une amende de 2 800 € (non je ne me trompe pas sur le nombre de zéros) pour stationnement gênant alors qu’il s’était garé de nuit sur un parking vide.

        Ces abus ne se passent jamais au tribunal en public mais dans le bureau d’un délégué sans témoin, et chaque fois suite à des abus manifestes des autorités.

        Malpensante comme je suis je soupçonne ce gouvernement de ponctionner les pauvres encore plus qu’il ne l’affiche


        • julius 1ER 30 mai 2013 11:21

          Bien entendu , en augmentant les impôts des classes moyennes, en réduisant les prestations sociales, en rognant le nombre de fonctionnaires, on réduit l’activité globale , ce qui augmente les déficits et donc la dette elle-même. Résultat, le fait de vouloir réduire la dette a pour conséquence...de l’augmenter.

          @l’auteur
          bien vu mais rien n’est hasard , car après cela l’objectif est de privatiser encore plus, c’est d’ailleurs la réponse partout ou le rapport de forces est en faveur des forces conservatrices.
          d’ailleurs c’est aussi l’objectif en créant le « chaos » c’est un jeu gagnant-gagnant pour la religion ultra-libérale , j’aime bien le terme religion au lieu d’idéologie........

          • julius 1ER 30 mai 2013 11:34

            La gauche commence du coté du Parti de gauche, un peu après, car pour le NPA , le parti de Mélenchon est clairement situé à droite, car acceptant des accords électoraux avec le PS. Pour moi, c’est le NPA qui est situé à droite. Tout est affaire de point de vue, mais on ne me fera jamais prendre la colline de Montmartre pour le Mont Blanc, même de très loin.

            @ l’auteur,
            j’ai et je suis resté Troskyste , car j’ai totalement intégré le concept de révolution permanente( ce qui veut dire rester ouvert et éveillé pour moi) pas sanctuariser un concept de révolution uniforme et calqué sur le modèle bolchévik.
            j’ai comme toi intégré le FDG car l’extrème gauche s’est totalement fossilisée, il n’y a qu’à voir Lutte Ouvrière qui est devenu une secte plus qu’une organisation politique ..
            bien que je ne crois pas au sauveur suprême, et n’idéalise pas le culte de la personnalité
            Mélanchon est un bon leader, même s’il ne doit pas occulter un bouillonnement d’idées ce qui devrait justement être le propre de la gauche, c’est en tous cas pour cela que je me sens de gauche, car le conservatisme est une tendance naturelle à l’être humain et c’est bien pour cela que les sociétés meurent car elles s’écroulent sous le poids des conservatismes......... 

            • jaja jaja 30 mai 2013 11:50

              En feuilletant un peu la prose de notre ami Provola je suis tombé sur  :

              "Le 28 septembre Loin de moi l’idée ici de critiquer le moins du monde l’engagement des troupes françaises, encore qu’on ait pu attendre de la part de l’Europe une solidarité qui ne pouvait de toute façon advenir vu l’assujettissement des armées continentales à l’Otan, le bras armé de l’Oncle Sam. Les tarés fondamentalistes musulmans ont le but d’envahir une bonne partie du Sahara et le seul moyen de stopper leur avancée était d’engager le combat au moment où Bamako (capitale du Mali) elle-même était menacée. "
              http://provola.unblog.fr/2013/01/19/

              En conclusion un parti comme le NPA qui a manifesté avec les seuls Lutte Ouvrière et Alternative libertaire contre l’intervention impérialiste de la France au Mali n’a pas de leçons à recevoir de Provola l’un des tenants béats de l’agression impériale française au bénéfice d’Areva...
              De quel droit ce partisan de l’impérialisme et de la Françafrique définit-il ici qui est à gauche ou à droite ?


            • antyreac 30 mai 2013 13:34

              Comme d’habitude la gauche est à la ramasse tant ses résultats sont négatifs au bout d’un de règne....


              • antyreac 30 mai 2013 14:45

                d’un an de règne


              • Akerios 30 mai 2013 18:40

                Oui la France est à la ramasse quand elle fait une politique de droite qui a part garnir un peu plus les paradis fiscaux et enrichir le MEDEF est inéficace a ce titre.


              • epicure 31 mai 2013 19:27

                Tu veux dire le PS qui suit la politique de la droite, de servitude de la nation aux intérêts privés, souvent étrangers d’ailleurs, délaissant l’essence de la gauche : la juste répartition des richesse et du pouvoir d’une part, et un pouvoir collectif, l’état en l’occurrence ,au service de l’intérêt collectif du peuple et non de multinationales et des banques privées.
                Tant que le PS ne sera pas dans cette ligne politique il ne peut prétendre au titre de gauche, mais bien de droite.


              • Akerios 30 mai 2013 18:13

                Le PS est aujourd’hui un gouvernement de droite avec un ancien nom qui le fait passer pour un parti de gauche qu’il n’est plus.

                Un parti de droite le PS a fait passer des lois de droite .

                 Ce gouvernement par son nom et ses engagements a trahit ses électeurs et pour sa traitrise va disparaitre. Les députés PS sincères aux idéaux de gauche vont perdre leurs sièges et cela est navrant mais normal ! 

                Comme le PS n’a plus sa place a gauche et que la droite n’en veut pas a cause du nom il va fondre..................


                • Yohan Yohan 30 mai 2013 18:19

                  Ce gouvernement PS de droite est-il meilleur de celui de Sarko ? Attention question piège


                • epicure 31 mai 2013 19:32

                  je dirais moins pire. :)

                  Car avec sarko bis, tout aurait empiré : l’austérité, la soumission à bruxelles et à merkel, aux USA etc....


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 mai 2013 23:43

                  Quelqu’un à bien vote pour le PS, Non ?

                  On récolte ce que l’on a semé.... c’est aussi valable pour l’UMP.

                  Le vote bipolaire d’un grand nombre de français combiné avec une amnésie à moyen terme (environ 4 ans) fait que quand les électeurs ont été déçus par le partie au pouvoir ils votent pour le partie oppose. 

                  Ainsi en plus de 40 ans les riches ont eu la vie facile car il s’agit de contrôler seulement deux parties politiques (dominantes) pour faire passer leurs intérêts avant celles des travailleurs tout en piétinant la démocratie.


                  • epicure 31 mai 2013 19:40

                    Mais l’IUMP c’est seul parti qui a voté en masse pour les textes, traités antidémocratiques, détruisant la souveraineté du peuple, dont le dernier en date, le traité transatlantique,ils ont été les seuls à le voter parmi les députés européens français, la majorité a voté contre , s’est abstenue ou n’a pas voté
                    ON peut dire que l’UMP assume sont rôle de parti de droite, et que ce qu’on peut reprocher au PS, est toujours pire à l’UMP.

                    Le parti solférinien ce n’est pas la panacée, loin de là , mais face à l’UMP, c’est le moins mauvais choix.
                    Les MODEM et UDI de toute façon n’ont pas mieux à proposer, ils sont dans la ligne d’alignement à la politique de Bruxelles.


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 mai 2013 23:52

                    « Qu’on m’explique ce qu’on s’entête à vouloir surnommer « la gauche ». »

                    — fin de citation —

                    C’est simple, la gauche est comparable à un caméléon elle est gauche par les paroles (et encore quand je regarde Manuel Valls ...) mais un partie de droite dans les actes !

                    Le PS comme l’UMP sont tous les deux des parties atlantistes obéissent aux ordres de la finance mondial (Goldman & Sachs)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès