Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La gouvernance démocratique

La gouvernance démocratique

Un retour sur la définition de "démocratie" et sur ses déclinaisons actuelles. Une ouverture vers les moyens de retrouver une véritable gouvernance démocratique.

 

Le mot démocratie est aujourd’hui communément employé pour désigner les démocraties représentatives occidentales, qu’il s’agisse de monarchies parlementaires, de républiques fédérales ou encore d’États centraux.

Hormis quelques rares exceptions, l’ensemble de ces « démocraties » sont des systèmes représentatifs où les citoyens élisent des représentants chargés de mettre en œuvre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. La plupart du temps, la justice est exercée par des professionnels indépendants des deux autres pouvoirs.

Dans quelques rares situations, on permet aux citoyens d’exercer directement les trois pouvoirs : élections, référendums et jurys populaire.

Cette description est bien entendue schématique, chaque état ayant ses spécificités et ses modes de fonctionnement propres. Il est difficile de comparer les États-Unis (État fédéral) et l’Allemagne (également un État fédéral). Ici je ne rentrerai pas dans le détail de chacune des « démocraties » que nous connaissons, je laisse cela aux spécialistes de chaque domaine.

Le point que je voudrai aborder est plus large que la vision démocratique occidentale actuelle. L’idée de « gouvernance démocratique » peut revêtir un grand nombre de formes et de modes de fonctionnement.

On assiste depuis quelques années à l’émergence d’une nouvelle conscience citoyenne, plus globale, plus internationale, et moins idéologique. Les grands mouvements syndicaux, politiques et religieux se sont essoufflés à travers le monde occidental. La conscience des jeunes générations et leur vision du monde se sont développées en même temps que l’essor d’Internet : la prise de conscience environnementale fut accompagnée par un accroissement du volume d’information et la naissance du « village mondial ».

Plus que jamais à travers l’histoire, les habitants de notre planète se sentent plus proches et plus reliés avec l’ensemble des autres États et de leurs citoyens. Le meilleur exemple est celui du mouvement AVAAZ, et de son réseau de près de 10 millions de membres, qui influencent sur les décisions politiques à travers le monde.

Les campagnes électorales évoluent également pour prendre en compte la dimension citoyenne (plus large que la dimension partisane) et Internet. Nous avons l’exemple de 2007 et du concept de « démocratie participative », je pense également la campagne de Barack Obama en 2008, et aux tentatives avortées de création de réseaux sociaux politiques en France.

L’évolution des modes d’information, la critique des médias classiques et de leurs connivences avec la sphère politique, et l’émergence de nouvelles sphères d’actions et d’interactions sont en train de transformer la manière dont se forge l’opinion publique et rendent le citoyen acteur de ses propres choix, qu’ils soient politiques, informationnels ou décisionnels.

Sur ce dernier point, la création de nouvelles méthodes de production décisionnelle est encore embryonnaire. Les outils techniques et les méthodes existent, mais ceux-ci sont encore sous-utilisés, et ce quelle que soit le domaine. En entreprise, l’émergence de l’innovation participative ne s’accompagne que rarement d’une évolution des processus de décision. Dans la sphère politique, les réunions publiques, les conseils de quartier, les réunions citoyennes pour l’élaboration des agendas 21, se limitent souvent à une audience extrêmement faible, et bénéficient d’un pouvoir essentiellement consultatif.

Il convient donc de recenser les outils et les méthodes existants afin d’en extraire les axes structurants, d’analyser les processus de production des décisions, qu’elles soient politiques, sociales ou économiques. Ces recherches permettront de dégager les fondements des modes de gouvernance de demain.

L’objectif étant d’obtenir des décisions meilleures, auxquelles les citoyens dans leur ensemble peuvent participer activement et de manière éclairée. C’est le sens de l’évolution démocratique. Nous avons les moyens techniques et les connaissances pour aller au delà du système représentatif. Ce dernier fait déjà figure d’archaïsme au regard des moyens dont nous disposons aujourd’hui et du niveau de culture, d’éducation et d’information de la population. Le seul obstacle qui subsiste est moral. Il faut démontrer, tester et valider de nouveaux outils décisionnels associant le citoyen, les experts et les acteurs économiques et sociaux, permettant d’élaborer des lois, des réglementations, des orientations économiques, des projets sociétaux…

Dès lors la voie sera grande ouverte vers une réelle démocratie, où chaque citoyen est acteur des choix de la société dans laquelle il évolue.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • xray 1er mars 2012 15:54


    Quelle démocratie ? 

    Les européens sont soumis à un régime Oligarchique 
    (Wikipédia)  : 
    L’oligarchie est un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. 
    La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté... 
    (Sic.) 

    L’énigme du vol AF 447 ? (La disparition de l’Airbus RIO-PARIS) 
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/10/24/l-enigme-du-vol-af-447-la-disparition-de-l-airbus-rio-paris.html 

    L’EUROPE des curés
    http://mondehypocrite.midiblogs.com/ 



    • latortue latortue 1er mars 2012 18:36

      Des lors que nous parlons de gouvernance nous ne pouvons plus parler de démocratie ,les gouvernant pratiquent une démocratie toute relative, dont le seul but est de se maintenir au pouvoir, peut importe les moyens ,dans certains pays, c’est par le force, dans d’autre par la manipulation et la triche .En France nous croyons être dans une démocratie PAS DU TOUT ou est la démocratie quand certain parti ne sont pas représenté a l’assemblé national ou est la démocratie quand le peuple vote NON et qu’on s’arrange pour faire passer le texte d’une autre manière ,ou est la démocratie quand notre pays s’autorise de bombarder un autre pays en tuant des milliers de gens ,la démocratie c’est l’arlésienne tout le monde en parle mais elle n’existe pas ou si peu .


      • Nirnever Nirnever 1er mars 2012 22:42

        Merci pour vos commentaires et surtout merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout !

        La réflexion autour de la démocratie se poursuit ! vous pouvez consulter l’ensemble de la série d’article ici :

        http://www.interface-conscience.com/lactualite-du-developpement-durable/

        Une partie sont déjà publiés sur AgoraVox, vous pouvez les consulter sur mon profil !


        • lambda 2 mars 2012 09:23


          voici un exemple de « gouvernance démocratique » à la sauce européenne dans le silence assourdissant des médias

          http://www.latribune.fr/actualites/ecmlonomie/union-europeenne/20120301trib000685867/herman-van-rompuy-reconduit-pour-deux-ans-et-demi-a-la-tete-de-l-ue-. 


          • Nirnever Nirnever 2 mars 2012 12:19

            On ne se fait plus d’illusion sur la démocratie européenne ! Le MES a achevé le rêve d’une Europe des peuples, pour enfin affirmer l’Europe des Banquiers :

            http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/mes-ou-le-braquage-a-l-europeenne-110665


          • Voxien2011 2 mars 2012 12:16

            La gouvernance renvoie tout de suite à la gestion d’une entreprise, ça renvoi aussi aux chiffres, aux bénéfices, à l’actionnariat et à l’implication totale dans le processus de décisions politiques du monde économico-financier. C’est la gestion des territoires comme des entreprises.

            ça n’a rien avoir avec la démocratie.

            Il faut choisir entre :

            1/ gouvernance, qui veut dire management par les élites des états et des régions et dans laquelle ces élites prennent les décisions selon qu’elles soient rentable ou pas.

            et

            2/ démocratie qui est un processus politique par lequel les citoyens gouvernent, contrôlent eux même leur cité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès