Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La grande arnaque des réformes

La grande arnaque des réformes

 Il est désormais acquis, de l’aveu même du Président, que la réforme des retraites n’a été voulue que pour satisfaire les exigences des agences de notations, afin que la France préserve ses 3A, lui permettant d’emprunter à un taux acceptable pour financer sa dette. En aucune manière elle ne résout le financement des retraites puisque dès 2014, celui-ci sera en déficit de l’ordre de 15 milliards d’€.

Il suffit d’observer ce qui se passe en Grèce, en Irlande, bientôt en Espagne et au Portugal, pour comprendre que les spéculateurs ont fait du désert d’harmonisation des politiques, économiques, fiscales et sociales de l’ Europe, leur terrain de jeux. Si rien ne change, si les peuples se résignent à subir indolents les plans d’austérités qui vont se multiplier, le malheur frappera bientôt le continent Européen.

La situation française, malgré tous les bobards qui nous sont savamment distillés, est loin d’être brillante. Nous n’échapperons pas à la voracité des spéculateurs qui nous ferons courber l’échine. Mais au plus de cette tragique perspective il convient de prendre en compte le fait que le pays est en campagne présidentielle. De sorte que SARKOZY, favorisant l’électoralisme, ne prendra aucune mesure impopulaire afin de réduire notre dette publique avant la fin de son mandat, si l’on excepte la révision de L’ISF, qui une fois de plus profitera aux plus riches.

Ceci implique que si la gauche revient au pouvoir en 2012 elle trouvera une situation économique et sociale désastreuse. Il se présentera alors à elle deux options.

Soit continuer dans la ligne de l’austérité et infliger aux plus faibles toujours plus de sacrifices. Gel ou baisse des salaires, augmentation de la TVA, destruction des services publics régaliens, éducation, sécurité, santé, recherches, explosion du coût de l’énergie.

Soit rompre avec les exigences du traité de Lisbonne et entraîner dans cette rupture les pays de la zone €uro, pour revenir à un équilibre Européen harmonisant les vecteurs sociaux, fiscaux et économiques de la Zone, afin d’éviter le dumping social et la délocalisation des industries nationales au sein même de l’Europe. Il va de soi que cette rupture salutaire ne saurait valoir sans l’instauration d’une TVA sociale appliquée à tous les produits issus des pays émergeants qui ignorent le droit du travail au bénéfice de la production intensive à bas coût.

Certains diront qu’il s’agit la d’une régression politique. Sans doute ont-ils raison sur la forme, mais sur le fond, quand une situation s’est à ce point dégradée, faute de vigilance, avec des complicités misanthropes, il est légitime de rétablir des règles de justices. Dans tous les cas, si la gauche institutionnelle ne s’en saisit pas, l’extrême droite l’exploitera avec moins de raison et plus de passion.

 Cette volonté de redressement politique est possible, mais elle passe par l’acceptation d’un bon compromis à gauche entre sociaux libéraux et anti capitalistes. Ignorer, voire mépriser le front de gauche, pourrait conduire la gauche institutionnelle à revivre de 2002.

Christian


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • jaja jaja 3 décembre 2010 11:16

    à l’auteur : « Cette volonté de redressement politique est possible, mais elle passe par l’acceptation d’un bon compromis à gauche entre sociaux libéraux et anti capitalistes  »

    La nature de ce compromis, qui s’annonce gros comme une maison, c’est quoi ? Selon l’auteur, les sociaux-libéraux (lire partisans de l’économie de « libre » marché, donc du capitalisme) et les anti-capitalistes (partisans de la socialisation des banques et des moyens de production) pourraient s’unir... la question est sur sur quelles bases ?

    Et dans ce compromis qui devra se compromettre et manger son chapeau ? Qui devra ranger au rayon des accessoires idéologiques ses ex positions politiques démagogiques nécessaires pour berner le gogo électeur et gagner des voix ?

    La réponse est tellement évidente qu’il n’est pas nécessaire de développer. 2012 s’annonce comme un bel enfumage renforcé par le vote « utile » pour se débarrasser du Sarko honni (mais pas de sa clique du CAC 40 qui pourra se contenter de changer de cheval gagnant).

    Oui ce compromis annoncé entre « anti-capitalistes » et sociaux libéraux ressemblera beaucoup à celui que pourraient faire partisans et adversaires de la tauromachie. Les corridas perdureront, avec mise à mort du taureau, mais on interdira de lui couper les couilles et les oreilles !

    Espérons que la majorité des militants de base du Front de Gauche (que vous sollicitez dans cet article) refuseront ce compromis et verront là où on veut les mener, c’est-à-dire justement là où ils ne veulent majoritairement pas aller.

    Malheureusement beaucoup ne d’en rendront compte qu’une fois l’élection faite et les mesures d’austérité du nouveau gouvernement « de gauche » mises en place comme c’est hélas le cas en Espagne ou en Grèce « socialistes » par exemple.


    • kiouty 3 décembre 2010 11:48

      Il est désormais acquis, de l’aveu même du Président, que la réforme des retraites n’a été voulue que pour satisfaire les exigences des agences de notations, afin que la France préserve ses 3A

      Je peux avoir une source pour ça s’il-vous-plait ?

      En effet, a chaque fois que j’avance ça dans une discussion, j’ai droit a un léger scepticisme, et à une trace de « oui d’accord mais non, c’est pas le sujet » alors que c’est ENTIEREMENT le sujet...


      • Peretz Peretz 7 décembre 2010 17:04

        Pas besoin de sources, c’est l’évidence même. Il s’agissait simplement de diminuer le déficit là où c’est possible, donc dans les acquis sociaux, sans toucher aux hauts revenus en prélèvant des impôts plus égalitaires. Le dogme des néolibéraux est que ces inégalités qui leur profitent sont plus utiles que monter les salaires et autres revenus des classes défavorisées. Théorie économique à la mode depuis une trentaine d’années. www.voixcitoyennes.fr


      • Papybom Papybom 3 décembre 2010 13:06

        Bonjour Christian.

        Le Parti Ségolien se sent pousser des ailes  ? Souvenez-vous du rêve d’Icare. La cire va fondre. Les éléphants et éléphanteaux préparent le goudron. Elle apportera elle-même, les plumes de son ramage et de son plumage.

        La grande arnaque sera les primaires. Souvenez-vous de l’élection de votre première secrétaire. Admirez la légion des prétendants qui fourbissent leur glaive, écoutez les propos des nouveaux chevaliers du fiel dans vos rangs.

        Le Poitou-Charentes abrite la ville native de François Mitterrand, Jarnac  ! Pourtant on se souvient surtout du« Coup de Jarnac ». Coup secret, habile mais tout à fait Loyal. DSK sera-t-il loyal ou Royal  ?

        « …si la gauche revient au pouvoir en 2012.. » Pitié, après la peste pendant cinq ans, sommes nous condamné au choléra de votre colérique idole  ?

        Vive la démocratie Royal  : http://www.dailymotion.com/video/x4kdbf_royal-fountaine_news

         

        Vu votre présence sur ce site, ce commentaire sera identique pour vos deux intox du jour.

        Cordialement.


        • kéké02360 3 décembre 2010 13:35

          çà y est on nous ressort la soupe de gauche à la sauce Jarnac .....et le crabe Mélenchon Royal pour Noël !!!!! Beurk Beurk , c’est pas frais tout çà çà ,sent la marée !! smiley

          La machine à perdre est encore relancée sur fond d’insécurité financière française ( un bon terreau çà l’insécurité , hein !!!???? ) smiley 

          Le clivage droite gauche est dépassé , il n’y a que les crêmiers pour s’y accrocher .....

          Solution possible : Soit rompre avec l’euro et l’europe et faire ensemble la 6ème république , c’est cette ligne de changement qui rassemble et séduit de plus en plus de français(e)s en traversant les clivages politiques droite gauche traditionnels !!! Et çà çà enmerde les crêmiers :-P


            • Shaytan666 Shaytan666 3 décembre 2010 17:39

              Avec Ségolène, DSK et consorts c’est pas demain la veille que la gauche reviendra au pouvoir en France, les nantis peuvent dormir sur leur deux oreilles  smiley


              • Croa Croa 3 décembre 2010 22:43

                La gauche peut-être...

                Le peuple sûrement pas !
                 smiley smiley


              • BOBW BOBW 3 décembre 2010 22:53

                @ Christian :« Un bon compromis à »gauche entre sociaux libéraux et anti capitalistes« 

                Attention aprés la réunion de »larrons« Ségolène-Strauss Kahn » s’ébauche un piège, véritable leurre pour appâter les anti-sarkozy,ainsi que les sympathisants de gauche et enfumer les citoyens au profit des euro-libéraux et « récupérer certains mécontents de gauche ».
                Entièrement d’accord avec Shaytan666. Et même si cette « gauche là » reprenait le pouvoir ,ce serait encore pire qu’avec Jospin (Avec l’accentuation des privatisations- La disparitions rampante des Services public et des conquêtes sociales obtenues avec le C.N.R. -Le pouvoir renforcé des banksters) 
                 Ainsi un véritable espoir de renouveau serait enterré pour trés longtemps !
                Par contre, l’union- 
                -Des véritables gaullistes sociaux
                -+ Le rassemblement d’une gauche attachée à une nation authentiquement républicaine indépendante des pouvoirs bancaires :
                -+ La Gauche en mouvement+ Le parti de la gauche+ NPA + ...  Assemblés sur des projets sèrieux et crédibles pourrait créer une dynamique et un espoir constructifS !

                • piquecul 4 décembre 2010 07:46

                  En somme, nous avions donc raison de protester contre cette réforme. La question se pose en effet des prochaines élections avec le conte enfantin des bons et des méchants.
                  Ne serait il pas le moment de nous faire entendre ? De nous exprimer par avance sur ce que nous ne voulons pas ? Qui pourrait être notre porte parole sur notre refus de peste ou choléra ?
                  Montrons donc à ces opportunistes éhontés ce qui les attends s’ils osent encore une fois nier notre volonté comme avec la constitution européenne. L’Europe pourquoi pas, mais l’Europe des travailleurs pas celle des banquiers et des actionnaires.
                  Cela suffit de la bienveillance des USA qui ne sert que ses intérêts et muselle les nôtres. Assez de courber l’échine devant Chinois et consort pour d’hypothétiques contrats qui engraissent des intermédiaires pourris.
                  Nous pouvons accepter de restreindre nos désirs et de diminuer notre train de vie dans l’intérêt commun. Mais pas pour voir un fantoche acheter avec nos sous un avion à plus d’un milliard de défunt francs.
                  N’acceptons plus de servir la soupe au banquiers et d’être en même temps leur air-bag sous prétexte que de notre avenir il dépend.
                  Notre avenir est justement le notre et à ce titre nous voulons pouvoir décider seuls de ce que nous voulons faire.
                  Reprenons les rennes et étranglons les politiques en leur coupant les vivres et en les contrôlant sans aucune mansuétude. Qu’ils vivent avec un smic et se déplacent en métro et bus ! Fini les palais nationaux, le mobilier national, les voitures avec chauffeurs etc... Le moindre centime doit être autorisé et justifié à tous les niveaux de l’état sans possibilité d’exceptions.
                  Déjà si cela ne nous aide pas au moins cela soulagera les nécessiteux de voir ces clowns ramenés à une descente modestie.       


                  • asterix asterix 4 décembre 2010 08:31

                    La France sans l’Europe, c’est de l’utopie, de la régression, le risque d’une nouvelle fracture sur base du nationalisme.
                    En revanche, il est urgent que la Communauté légifère sur la non-délocalisation infra-européenne et surtout instaure une TVA alourdie sur les produits MANUFACTURéS provenant des pays dits émergents.
                    Qu’elle porte également son intérêt sur une diminution nette du train de vie des apparatchiks de l’Etat. Qui sait, si Sarko l’enfant-roi devait aller manger à la cantine, continuerait-il à trouver la fonction intéressante, nombriliste pour tout dire ?
                     


                    • Christoff_M Christoff_M 4 décembre 2010 10:48

                      Garder la note à trois A, il n’y a que ça qui compte pour la classe de politiques de la cinquantaine qui tient le pouvoir en tete...

                      Le terrain, les pauvres, le chômage, l’extrême dénuement de certains petits bleds à la campagne, il n’en ont que battre !!

                      Il vont même jusqu’à oser publier des mensonges, madame Lagarde et sa croissance immaculée conception !! que ne feraient ils pas pour continuer à emprunter et endetter l’état massivement de manière irresponsable !!

                      Ce sont les mêmes ensuite qui vont donner des conseils de sérieux et de modération aux porteurs de cartes de crédits et aux consommateurs surendettés...


                      • Christoff_M Christoff_M 4 décembre 2010 10:55

                        Meme ici il existe encore des naïfs pour qualifier de « gauche » un monsieur qui travaille aux pires plans des mondialistes pognonnistes !!

                        Il faut dire que propagande et lavage de cerveau de la part d’« instituts » ou de centre détudes politico je ne sais quoi, à la solde des bildebergiens... vous savez ceux qui nous bassinent avec DSK favori des français, ainsi que Noah et Mimie Mathy...

                        Tiens c’est marrant personne ne leur demande leur source ni un lien, comme certains malades ici, qui n’ont pas encore compris qu’on pouvait tout trouver et son contraire sur le net... ceci faisant partie aussi des plans des architectes de l’ombre du nouvel ordre mondial...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès