Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La hausse générale d’impôts décidée par Hollande touchera les classes (...)

La hausse générale d’impôts décidée par Hollande touchera les classes moyennes plus que les riches

Le président François Hollande a dévoilé hier sur TF1 sa nouvelle feuille de route concernant l'impôt et la taxation pour les années à venir, se présentant même face aux caméras comme "celui qui montre la voie" dans un contexte de "combat". Pourtant, les mesures annoncées sont largement différentes de celles annoncées (directement ou indirectement) lors de la campagne électorale. 

En effet, la fameuse promesse de taxation de 75% des hauts revenus est beaucoup diluée par rapport à son projet initial. Elle sera "temporaire" -devant durer uniquement deux ans- et ne touchera pas d'autres domaines imposables des hauts revenus,ce qui fait dire à des avocats spécialisés en matière fiscale que cette mesure est plus symbolique qu'autre chose, vu que beaucoup des hauts revenus gagnent plus en dividendes et intérêts (non soumis aux 75%) qu'en salaires. La taxe à 75% n'a "aucune" efficacité budgétaire, selon les conseillers en gestion FIP Patrimoine : "l'objectif est de donner l'exemple, pas de dégager des recettes supplémentaires", rapporte 20minutes.

En revanche, il est clair que les hausses générales d'impôts toucheront elles pour une période bien plus longue que les deux ans les classes moyennes. Hollande, qui promettait lors de la campagne électorale qu'elles seraient relativement épargnées, a finalement renié cette promesse, en annonçant qu'elles n'échapperont pas au durcissement fiscal. Pire, elles en porteront la majeure partie. En effet, un gel du barême de l'impôt sur le revenu sera mis en place, ce qui signifie concrètement que celui-ci ne sera plus indexé sur l'inflation. D'où une augmentation des impôts hormis pour les très modestes. La facture pour les classes moyennes "se chiffre ainsi en milliards, à des montants beaucoup plus importants que la tranche supplémentaire (de l'IR) ou que les 75%", selon un économiste pourtant proche du PS. Ce qui fait dire à ce dernier qu'avec cette mesure, le gouvernement agit de façon "hypocrite."

Si ces mesures suscitent évidemment des réactions de l'opposition, Jean-François Copé affirmant par exemple qu'Hollande est "en train de tromper gravement les Français", elles suscitent aussi l'embarras et l'opposition dans les rangs socialistes, certains se demandant si il est normal que l'effort fiscal soit -une nouvelle fois, encore- disproportionné, fait au détriment des classes moyennes et des ménages, cela d'autant plus que le gouvernement en place est censé être socialiste.

A cela s'ajoute le poids du Front de Gauche, important dans la balance électorale, et qui semblait déja avoir anticipé les mesures du gouvernement en matière fiscale.En effet, un article paru sur son site avait déja estimé en juillet que "la grande majorité des Français seraient touchés [par une hausse d'impôts ], pas seulement la petite minorité des plus riches", ce qui lui faisait dire que l'on "infantilisait inutilement" les Français...


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

140 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 11 septembre 2012 08:40

    idéologiquement, il existe en France une aversion populaire à l’égard de l’impôt qui saigne le peuple : la taille, la dîme, la gabelle… La classe dirigeante s’appuie habilement sur cette aversion populaire pour véhiculer sa propre haine envers l’impôt. Les économistes et idéologues libéraux y vont de leurs couplets : trop d’impôts tuent l’impôt, la fiscalité décourage l’initiative privée… Alors que la réalité est exactement l’inverse : la baisse des impôts tue la croissance à cause de la diminution des dépenses publiques qui jouent un rôle essentiel sur l’activité économique.......

    http://2ccr.unblog.fr/2012/03/21/vive-limpot/


    • Ariane Walter Ariane Walter 11 septembre 2012 09:00

      Gil, tu radines ta fraise, mais tu n’as pas lu l’article.Tu fais partie de ces gens qui ont une idée en tête , veulent l’étaler, et ne se soucient pas de la démonstration, très claire ici, de l’auteur : « c’est la classe moyenne qui va payer le plus d’impôts ce qui est raide , venant d’un gouvernement »socialiste« .
      Il y a d’autres moyens de prélever des impôts que tu dis »nécessaires".
      Nous n’en doutons pas.

      Mais tuer les classes moyennes qui sont le terreau de la résistance contre les pouvoirs, voilà le but. On a compris.


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 septembre 2012 09:56

      « Tu fais partie de ces gens qui ont une idée en tête , veulent l’étaler, et ne se soucient pas... »

      tu te decrit fort bien !


    • Hermes Hermes 11 septembre 2012 11:16

      Bonjour Robert Gil,

      oui en théorie seulement.... mais si la hausse sert à payer la dette envers les banques, en même temps que l’on réduit les dépnses publiques, elle ne joue aucun role economique essentiel.

      Cdt.


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 septembre 2012 13:24

      « Mais tuer les classes moyennes qui sont le terreau de la résistance contre les pouvoirs, voilà le but. »

      Les classes moyennes s’accrochent au capitalisme et ne veulent pas le changement, elles veulent seulement des petites retouches sur les sujets qui les preoccupent. Les classes moyennes ont peur d’une eventuelle constestation trop violente ou d’une hypothetique revolution, les classes moyennes sont un frein a un changement de société. Les classes moyennes votent en majorité pour l’UMP ou le PS...et celles qui veulent se donner le grand frisson osent Melenchon ! Le changement ne viendra pas de la, et plus pragmatiquement je crois qu’il ne viendra pas...


    • Anaxandre Anaxandre 11 septembre 2012 18:03

       Quel esprit sain a pu croire un instant qu’il en serait autrement ? Il y a un Système en place avec ses dogmes : les Etats s’endettent en empruntant auprès des « Marchés » (les riches pour faire simple) ; les Souverainetés Nationales doivent disparaître au profit du libre échange« (des Biens, des Personnes et des Capitaux) et de Hautes Instances supranationales (UE, OMC, FMI, OCDE, OTAN, sans oublier la City et Wall Street).

       Où donc votre pauvre petit pantin Hollande allait-il trouver l’argent que les Vrais Pouvoirs lui réclament, lui qui n’a jamais remis en cause les dogmes pré-cités ? Chez les quelques riches français qui peuvent expatrier leur fortune quand bon leur semble ? Par une planche à billet qui n’est plus chez nous ? Quel est ce procédé mystérieux que vous espériez ?

       Vous ne comprenez pas et ne voyez pas, pour la majorité d’entre vous pour le moment, que le seul moyen de redresser notre pays et d’y faire enfin vivre dignement son peuple c’est la mise en œuvre de plus en plus urgente d’une nouvelle grande politique nationaliste à la française. Quelques mesures urgentes : sortie de l’UE et donc de l’Euro, renégociation de la dette, dénonciation de tous les traités qui nous imposent les dogmes du néo-libéralisme et du libre-échange, reprise en main par l’Etat, pour une période à déterminer, de tous les grands domaines stratégiques (énergie, monnaie, banque, industries militaire, agriculture, et cetera), remise en question de nos alliances au niveau international (ce qui implique un courage que seule une puissance militaire retrouvée peut permettre), et j’en passe.

       J’en entend déjà crier au »fascisme" ! Les masses auront-elles encore la force de crier quand toute leur énergie sera au service unique de sa simple survie dans le monde de demain tel qu’il se précise ? Le temps est compté...


    • Anaxandre Anaxandre 11 septembre 2012 18:46

       ...et si d’un Nationalisme « à la française », éclairé mais ferme vous ne voulez pas, vous aurez à terme une dictature totalitaire qui n’aura rien de typiquement française. Vous le pressentez déjà mais l’inlassable travail de nos Maîtres depuis des décennies a mis tant de chaines dans nos esprits...


    • Roubachoff 11 septembre 2012 19:02

      A) Même si Babar 1er est nullissime (et j’ai voté pour lui), la désinformation sur cette affaire de non indexation est un pur scandale. Rappellons que c’est une mesure prise par le gouvernement Fillon en novembre 2011. Copé et Cie sont quand même foutrement gonflés !

      B) Les hausses d’impôts ne sont pas un problème en soi. La question clé, c’est : à quoi vont-elles servir ? Et là, Flamby et Zayrault se plantent complètement. Tout pour la dette, le gel des investissements publics, et au bout du compte, une récession deux fois plus grave. Le flanc renversé qui nous tient lieu de président a tout faux. Moralité, il aggravera la crise économique, et au bout du compte, il n’atteindra pas ses objectifs budgétaires.


    • Anaxandre Anaxandre 11 septembre 2012 19:55

       A) La perte de Souveraineté Nationale a commencé vraiment en France après le départ de De Gaulle début 70,

       B) C’est le début des emprunts massifs et rendus obligatoires auprès des « Marchés » (les riches transnationaux), emprunts devenus nécessaires afin de mieux masquer le coût réel de cette perte de Souveraineté programmée qui progresse tel un rouleau-compresseur depuis 40 ans ; on fait croire ainsi aux masses, de manière purement factice, que croissance et Souveraineté Nationale n’ont pas de liens, en finançant à crédit l’acceptation de la fin des Etats-Nations,

       C) perte de souveraineté et appauvrissement vont de pair, de même que croissance et Souveraineté Nationale pleine et entière. Ne pas le voir, ou ne pas vouloir le voir, c’est être stupide (exemples récents : Argentine, Russie, Venezuela, et cetera, qui se sont redressés pendant que s’enfonce... toute la zone euro !).


    • Yohan Yohan 11 septembre 2012 09:25

      Tout le monde sait bien que les très riches peuvent s’offrir des avocats fiscalistes pour échapper à l’impôt. De plus, les très riches ne sont pas assez nombreux pour renflouer les caisses de l’Etat. Il était donc prévisible que ce soit les classes moyennes et CM supérieures qui soient tondues, sachant qu’elles ne peuvent quasiment pas échapper à l’impôt. 


      • iris 11 septembre 2012 10:15

        l’équilibre entre collectivisme et capitalisme est du à trouver-et avec le nombre que l’on est sur terre c’est sur qu’il y aura toujours des perdants ou égarés

        le paradis sur terre n’est pas arrivé.... 

        • lsga lsga 11 septembre 2012 11:03

          pour le haut de la classe moyenne : peut-être.

          Pour rappel, en France :

          50% de la population active gagne moins de 1.400€/mois
          80% de la population active gagne moins de 2.000€/mois

          La hausse de la TVA de Nicolas Sarkozy aurait coûté 300€/an à un SMICARD. 
          Les smicards sont épargnés par les hausses d’impôts de Hollande. 

          • kalagan75 11 septembre 2012 11:38

            le revenu median est maintenant de 1610 €


          • foufouille foufouille 11 septembre 2012 11:47

            http://inegalites.fr/spip.php?article1054&id_mot=130

            un peu plus complique

             Les personnes qui vivent en habitat mobile, en communauté (comme les maisons de retraite) ou qui n’ont pas de domicile ne sont pas pris en compte. Au total, environ 1,5 million de personnes.
             On connaît très mal les revenus des indépendants, souvent sous-estimés.
             Ces éléments mériteraient d’être encore approfondis. L’Insee ne diffuse pas d’éléments sur les catégories les plus aisées, alors que les revenus s’étirent vers le haut. On ne connaît pas les revenus des plus riches.
             On ne tient pas compte du coût du logement : un même niveau de vie peut conduire à vivre dans des conditions très différentes. Si on raisonne en surface équivalente, le « reste à vivre » pour un même revenu est très différent selon le coût du logement. Un studio par exemple peut valoir de 200 à 600 ou 700 € (et bien plus parfois) entre une ville de province et Paris.


          • lsga lsga 11 septembre 2012 11:58

            yep, les politiques trifouillent les chiffres de la population active pour faire baisser artificiellement le chômage. Cela ce traduit mécaniquement par une hausse artificielle du salaire médian. 


            Mais concrètement, ceux qui sont touchés par les hausses d’impôts du gouvernement sont le haut de la classe moyenne : des vieux, des fonctionnaires, des égoïstes, du gibiers de pavillon de banlieue. 

            ça leur fera pas de mal de cracher un peu leur pognon. De toute manière, si c’est pour qu’ils le mettent dans des polos à 50€ qui coûtent 5€ à sortie d’usine, ou dans des téléphones à 700€ qui coûtent 70€ à sortie d’usine..... ça change pas grand chose. 


            Exproprions cette racaille petite bourgeoise. Remettons la patrie sur ses pieds. 

          • kalagan75 11 septembre 2012 12:44

            @foufouiille : dans un autre sujet de discussion , je t’avais parlé du coût du logement qui n’était pas le même en province et dans les métropoles, tu m’avais envoyé bouler . Et ici , tu le prends comme exemple ...


          • foufouille foufouille 11 septembre 2012 14:31

            @ kalagan
            si tu avait lu le lien, c’est ecrit tout en bas
            juste pour montrer que c’est tres flou leurs calculs
            le smic est le meme a paris


          • foufouille foufouille 11 septembre 2012 14:32

            leur studio a 200€ est presque introuvable
            ou tres tres pourri


          • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2012 11:26

            certes , les « riches » vont payer , mais pour eux c’est un peu d’argent de poche en moins et moins de thésaurisation .
            En revanche , avec les heures sup en moins , la hausse de la taxation sur l’epargne salariale , le gel du barême de l’impôt , la fin de certaines niches fiscales et probablement une hausse de la CSG en attendant des impots et taxes « écolo », les classes populaires et moyennes vont perdre 3 , 4 , 5 % de leur pouvoir d’achat , et ça leur fera nettement plus mal !


            • lsga lsga 11 septembre 2012 11:45

              heures sups ? épargne salariales ? impôts ? niches ? taxes écolo ?



              Pour info, pour les classes populaires, ça ressemble plus à :

              Interim. Endettement. Prime pour l’emploi. Aides sociales. Transports publiques. 

              C’est ça votre problème avec la Gauche : elle vous rappelle que vous êtes des petits bourgeois de droite. 

            • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2012 12:08

              @isga

              t’es qui toi pour me juger ?
               je suis salarié de l’industrie et cegetiste !

              Ce que tu décris ressemble plus à un assisté qu’autre chose !


            • lsga lsga 11 septembre 2012 12:17

              je suis la reine d’Angleterre. 


              toi, tu fais partie de la racaille petite bourgeoise qui chiale sur les misérables hausses d’impôts d’un gouvernement social-démocrate. 

            • lsga lsga 11 septembre 2012 12:20

              oh, et pour un salarié dans l’industrie, tu dois pas souvent trainer avec les ouvriers.


              Par ce qu’aujourd’hui, pour les ouvriers, l’interim, le chômage partiel, les allocs, et les transports publics, c’est simplement le quotidien. 

              On voit bien que tu n’as pas les mêmes problématiques que les couches populaires. 


            • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2012 12:29

              @isga

              je pense que c’est toi le fils de bourge gauchiste d’operette vivant encore chez papa-maman qu’à jamais bossé de sa vie et qui passe son temps à insulter ceux qui pensent pas comme toi .


            • lsga lsga 11 septembre 2012 12:45

              excuse, mais, tu viens de dire que tes problèmes sont :


              1. L’épargne
              2. La fin des niches fiscales (tu profitais des quelles ?)
              3. Les taxes écolos (t’as un gros 4x4 ? )

              Bref, va donc retourner voir la fille à papa dans son château, et arrêtes de te prétendre membre des ’classes populaires’. 


            • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2012 13:02

              @isga

              1. L’épargne

              les salariés de l’industrie ont arraché au patronat l’interessement aux bénéfices et la prime de participation , la taxation va passer de 6 à 20 % , c’est comme ça que Normal ne fait payer que les riches ??
              2. La fin des niches fiscales (tu profitais des quelles ?)

              les tickets restaurants , les chèques vacances , je m’attends àqu’on vienne aussi nous les raboter !
              3. Les taxes écolos (t’as un gros 4x4 ? )
              j’ai une vieille bagnole de 16 ans d’âge , ça me suffit pour aller à l’usine !


              t’es vraiment plus con que con toi , il n’y a que les glandos façon PAT du 49 qui trouvent grâce à tes yeux de petit fils de bourge ayant raté ses études ,ramant au RMI et envieux des autres !

            • lsga lsga 11 septembre 2012 13:10

              Trouve grâce à mes yeux le patriote qui paie ces impôts.


              Si vous ne voulez pas d’impôts sur le haut de la classe moyenne (>Salaire médian, 1.600€ Net /Mois), allez aux USA, vous verrez ce que ça donne. 

              les salariés de l’industrie ont arraché au patronat l’interessement aux bénéfices et la prime de participation

              Heureux de t’entendre défendre les victoires du syndicalisme

              les tickets restaurants , les chèques vacances , je m’attends à qu’on vienne aussi nous les raboter !
              Oh mon pov chéri ! Tu vas plus pouvoir bouffer au resto et partir en vacances ?
              bobo.

              j’ai une vieille bagnole de 16 ans d’âge, ça me suffit pour aller à l’usine !
              Va falloir changer tes habitudes. On a passé le PIC OIL en 2005.
              Sinon, quelle taxe écolo te gêne ? 


            • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2012 13:18

              @isga

              commence déjà à travailler , à nourrir et elever une famille nombreuse et les amener eux aussi à la vie active et après on en reparlera ..... BOUFFON !


            • lsga lsga 11 septembre 2012 13:20

              c’est ce que je fais amigo.

              c’est ce que je fais. 

            • foufouille foufouille 11 septembre 2012 16:01

              la csg, ca touches pas mal de gens
              pour les riches, on peut repasser


            • foufouille foufouille 11 septembre 2012 16:03

              « 


              les tickets restaurants , les chèques vacances , je m’attends à qu’on vienne aussi nous les raboter !
              Oh mon pov chéri ! Tu vas plus pouvoir bouffer au resto et partir en vacances ?
              bobo.

              j’ai une vieille bagnole de 16 ans d’âge, ça me suffit pour aller à l’usine !
              Va falloir changer tes habitudes. On a passé le PIC OIL en 2005.
              Sinon, quelle taxe écolo te gêne ? »

              ca sent le mec de droite
              surtout la bagnole


            • lsga lsga 11 septembre 2012 16:30
              @foufouille

              tout à fait !


              tous ces crétins qui se prétendent des classes populaires sont plus bobo les uns que les autres.
              Comme la Marine Lepen qui a passé l’été à bronzer : c’est une petite bourgeoise, même son père le dit.

              Le Chat, je vais pas le rater. Qui viennent nous la jouer classe populaire dans ses commentaires à la con, je renverrais vers son post ici : Grosse bagnole, vacances, restos, épargne...

              Allez, crache ton pognon à la Patrie ! On va te la faire chanter nous la marseillaise. 


            • foufouille foufouille 11 septembre 2012 16:44

              tu sait c’est quoi, une bagnole de 16a ?
              ticket resto et restaurant, c’est pas la meme chose
              je trouves pas normal que le mec soit obliges de se priver pour prendre des vacances comme en 36


            • lsga lsga 11 septembre 2012 17:32
              Donc :

              « tu sait c’est quoi, une bagnole de 16a ? »
              Je n’ai pas de voiture. C’est beaucoup trop cher. 

              ’Ticket resto et restaurant, c’est pas la meme chose. je trouves pas normal que le mec soit obliges de se priver pour prendre des vacances comme en 36
              En 36, on allait à la plage en vélo... depuis Paris. 
              La lutte consiste à travailler moins, pas à obtenir des tickets de rationnement.


              Bref : je trouve ça très bien de voir tous ces bobos chouiner. 
              De toute façon, cette racaille ne votera jamais plus à gauche que Socialo.



            • foufouille foufouille 11 septembre 2012 17:50

              en 36, on y allait en train
              a pied ou en velo, faut etre costaud pour faire les courses
              en bus aussi, mais c’est plus cher que la voiture
              et des bonnes jambes
              sans compter que le bus s’arretes pas partout

              on est tres loin de la classe moyenne, la


            • foufouille foufouille 11 septembre 2012 17:51

              « La lutte consiste à travailler moins, pas à obtenir des tickets de rationnement. »
              faut etre un pauvre heureux avec rien ?
              le medef va etre content


            • lsga lsga 11 septembre 2012 18:01

              Non : la seule manière d’augmenter le niveau de vie du prolétariat, la seule manière d’augmenter son salaire réel, c’est d’augmenter les cotisations, d’augmenter les services publiques, de diminuer le temps de travail. 


              Tu veux plus de vacances ?
              Laisse tomber ton salaire net et tes tickets vacances. 

              Il faut lutter pour une 6ème semaines de vacances, pour les 20h de travail par semaine, pour que les services de transports type TGV et autre soient gratuits. 

              vala : c plus clair ? 

            • kalagan75 11 septembre 2012 18:09

              tu devrais postuler à la sncf  :)


            • lsga lsga 11 septembre 2012 18:17

              je m’entend très mal avec les syndicalistes de la SNCF. 

              Des mecs qui font grève pour obtenir des avantages pour leur gueule : c’est la négation même du syndicalisme. 

              Sinon, en effet, augmenter les salaires ne sert à rien à part provoquer de l’inflation. 
              Augmenter les cotisations, diminuer le temps de travail, et améliorer la qualité des services publiques : voilà ce qui permet d’élever réellement le niveau de vie de la population. 

              Bref, c’est sûr que des gens comme toi qui se prennent pour des entrepreneurs parce qu’ils sous-traitent pour des grands groupes l’exploitation de la misère humaine doivent avoir du mal à comprendre....

              Patron de petite PME, petit manager dans un grand groupe, quelle différence ? Le 1er votera toujours à droite : il rêve de devenir un grand bourgeois. Le second sait bien qu’il n’est qu’un salarié parmi d’autre. 

            • kalagan75 11 septembre 2012 18:38

              là tu as raison , on est toujours la sous-merde de quelqu’un smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès