Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La justice reçoit le coup de grâce

La justice reçoit le coup de grâce

Dans la "France d’après", tout devient possible et surtout la notion de mérite est une valeur bien supérieure à la justice rendue "au nom du peuple français". Si vous vous appelez Bernard Tapie, vos mérites vous feront passer par une commission spéciale et toucher le jackpot. Si vous êtes un ami de Pasqua qui est ami de Sarkozy, vous bénéficierez d’une grâce présidentielle. La Justice, qui n’allait déjà pas bien , vient de recevoir le coup de grâce !

L’ancien préfet du Var Jean-Charles Marchiani, connu pour de très nombreuses affaires avait fini par être enfin sanctionné par la justice et emprisonné. Il purge actuellement une peine de 3 ans de prison ferme pour "trafic d’influence par personne dépositaire de l’autorité publique" dans deux affaires différentes. Prison "ferme" ? Pas tant que ça ! Les "méritants", ceux qui "le valent bien", les puissants donc, peuvent toujours user de passe-droits. Et ce passe-droit a pour nom droit de grâce. Le président vient de décider de le grâcier partiellement.

Rappelons ce que disait le candidat Sarkozy le 8 juin 2006 : "Si un jour je devais avoir des responsabilités, une des premières choses que je ferais, c’est de supprimer le droit de grâce et l’amnistie." Sarkozy a supprimé l’amnistie, système sans doute trop démocratique et il a décidé de conserver le droit de grâce pour en faire un usage aristocratique, pour les "méritants".

En avril 2008, Nicolas Sarkozy avait encore quelques scrupules ou du moins jouait à en avoir : "On me demande de rayer d’un trait de plume ce que la justice vient de décider, ce n’est pas rien”, avait-il déclaré à propos d’une éventuelle grâce de Marchiani. Eh bien, ses scrupules sont bien loin à présent. Le parquet de Paris a confirmé une information que LCI avait donnée mardi 23 décembre : une grâce présidentielle a été accordée à Marchiani, équivalant à 6 mois de remise de peine sur les trois ans de prison ferme auxquels il a été condamné.

Ironie du sort, dans un article du 17 janvier 2007, intitulé "Amnistie et droit de grâce en question", je faisais le point sur la position des candidats sur la question du droit de grâce et de l’amnistie. A la relecture de l’article, on peut être surpris (ou pas !) des déclarations de l’époque. Ainsi, j’y reprenais les déclarations vertueuses d’un homme politique du PS qui fait aujourd’hui l’actualité et qui annonçait le programme : "Il y aura une loi d’amnistie. A l’inverse de ce qui a été fait jusqu’à maintenant, elle sera basée sur des principes et pas sur des quantum de peines. (...) On a amnistié des (peines) extrêmement graves notamment sur les attouchements sexuels". Vous l’avez reconnu : c’est Julien Dray, qui était alors porte-parole du PS.

Autre déclaration, celle de Bayrou, prémonitoire, qui pointait les dangers de l’amnistie qui fait du chef de l’Etat "un père Noël". Certes, il évoquait l’amnistie et non le droit de grâce mais, dites-moi donc, quel jour sommes-nous ? Ah ! mais c’est bien sûr ! Joyeux Noël, Monsieur Marchiani !


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Allain Jules Allain Jules 24 décembre 2008 09:53

    @La Taverne,

    Eh oui. Quel menteur ! Comme quoi, le népotisme n’est pas mort. Vous avez dit République bananière ?

    "Si un jour je devais avoir des responsabilités, une des premières choses que je ferais, c’est de supprimer le droit de grâce et l’amnistie."

    Vous les avez ces reskinsabilitézs et vous crachez dessus. La paroe donnée ? Foutaise of course !






    • spartacus1 spartacus1 24 décembre 2008 11:24

      Mais c’est parfaitement logique, Marchiani fait partie de la bande quasi mafieuse de Pasqua, bande dont fait aussi partie qui vous savez. La première responsabilité de Sarko, avant celle de la France et des Français, c’est de renvoyer l’ascenseur aux membres de sa bande.

      Et que va-t-il se passer si Marchiani est condamné à de la prison ferme (il n’est pas interdit de rêver) dans l’affaire du trafic d’armes ?


    • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 12:10

      A quand la République des copines et des coquines ? smiley smiley
      Quoi ? c’est Noël...


    • Dubrovac 24 décembre 2008 10:14

      Il y a peu une personne avait écrit "Kosovo état mafieux" sur Agoravox. Les Français doivent balayer devant leurs portes. Ils n’ont pas le droit de traiter les autres pays de mafieux quand le leur est pourrie jusqu’à l’os. C’est une honte ce pays depuis l’élection de Sarkozy. Il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait une provocation de la part de ceux qui dirigent la France, et les Français laissent faire. Ce sont des veaux ! Un peuple de veaux a les dirigeants qu’ils méritent.


      • ARMINIUS ARMINIUS 25 décembre 2008 09:14

        Hola ! Ho ! comme vous y allez ! les veaux ne sont que 29%, c’est le pourcentage quasiment invariable de satisfaits de la politique sarkozienne d’après l’institut de sondage "Expression publique". Il y a donc une majorité de français qui ne sont plus, ou n’ont jamais été des veaux. Et de plus , on peut retirer de ces 29% tous les charognards, gros matous, rats musqués et autres collabos qui profitent directement du régime, soit environ 10% de véritables bénéficiaires du régime de Sarko. Comment les reconnaître ? ils passent Noël, comme notre président et notre 1er ministre sur des yachts luxueux, dans des villas de rêve ou des suites de luxe. Ils ont marché sur pas mal de têtes, coulés pas mal de boites ou hérités de grosses fortunes durement accumulés par leurs pères au prix de lourdes compromissions. Comment ils jouissent ? en sachant que quoique vous fassiez ils continueront à vous cracher à la gueule leurs incommensurables fortunes...Nicolas, Bernard, Albert...Vincent, François, Paul et les autres...( ne cherchez pas pour les derniers c’est le titre d’un des films de Lellouch)


      • Warhouha Warhouha 24 décembre 2008 10:14

        Il faut bruler les voleurs d’auto-radios et libérer Marchiani !
        Les uns n’apportent rien à la France, l’autre... doit bien apporter quelque chose à qui le libère.


        • Algunet 24 décembre 2008 10:47

          Marchiani n’a pas été le seul a être gracié, une cinquantaine d’autres l’ont été sur 63000 détenus... Pas de graces collectives pour vider les prison. C’est donc 50 graces qui sont 50 de trop au vu des déclarations de campagne de NS. En fait 49 graces alibis et c’est tant mieux pour eux, pour une grace "copinage", mais c’est dommage pour le principe.


          • Fergus fergus 24 décembre 2008 11:01

            La duplicité de Sarkozy dans cette affaire de grâce est établie lorsqu’on sait (le Canard Enchaîné notamment s’en était fait l’écho) que cela fait des mois qu’il recherchait une solution pour sortir le multi-délinquant Marchiani de la Santé de façon pas trop voyante. Il a trouvé cette solution sous la forme d’une grâce collective, totalement contradictoire avec ses engagements antérieurs, et dont le seul but visait à noyer le poisson.

            Le procédé est à l’évidence minable, et Sarkozy n’en sortira pas grandi quand, le même jour, le présumé saboteur des caténaires reste en prison affublé du statut de "terroriste" alors que la justice n’a aucune preuve contre lui et qu’il n’a jamais été condamné auparavant.


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 décembre 2008 11:01

              Il doit comparaitre dans le procès de l’Angolagate, et a tellement menacé les quarente et un autres prévenus de cracher le morceau, qu’ils ont pesé de tout leur poids pour qu’il comparaisse libre. http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47435 et si Arcadi Gaydamak, qui vient de renoncer à la Mairie de Jérusalem ne se présente pas à la barre, c’est lui qui va être chargé de tout le paquet http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/12/23/arcadi-gaydamak-un-depart-sans-retour-d-israel_1134397_0.html Le même jour, on attendait la libération de Coupat sur le dos duquel ne repose pas la moindre preuve et que la justice a enfin dégagé de l’appellation de " terrorrisme ". Les français ont avalé tellement de scandales depuis des années, leur trou de balle est si large, que le plus gros de tous va pouvoir passer sans problème...il n’y aura même pas besoin de césarienne. Ce procès retentissant dont personne ne parle va accoucher de quarente et un rats libres...

              http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1062883 De toute façon, le dernier bastion de résistance légendaire gauloise vient aussi de céder...on est foutu !


              • armand armand 24 décembre 2008 11:14

                Le népotisme c’est favoriser sa propre famille - alors un peu de rigueur dans la terminologie. Utilisez plutôt l’esprit de clan, les ’copains d’abord’, etc. Le seul cas qui relève de népotisme c’est l’ascension fulgurante du petit Jean-jean...

                Pour Marchiani, je suis partagé. Déjà je réserverai la prison aux seules personnes qui posent un risque de sécurité pour les personnes. Puisqu’il paraît qu’on y enferme pour rééduquer et non pour punir...
                Marchiani a quand même beaucoup fait pour la libération des otages du Liban - sauver des vies, à mon sens, pèse plus lourd que des affaires de fric.

                Par contre, je suis indigné par le maintien en détention de Coupat - mais là aussi, car je trouve la plupart des détentions préventives scandaleuses. C’est bien cela la singularité française, championne d’Europe de ce type de procédé. Comme pour la consommation des antidépresseurs, somnifères, anxiolitiques, etc. Cherchez le lien...


              • vince733 24 décembre 2008 14:21

                @armand

                "Marchiani a quand même beaucoup fait pour la libération des otages du Liban - sauver des vies, à mon sens, pèse plus lourd que des affaires de fric. "

                Cela fait plusieurs fois aujourd’hui que je lis ou entends cet argument, qui commence à passablement m’agacer. Car enfin, comment pouvez-vous :
                 1. affirmer que ce personnage a réellement joué un rôle dans cette libération,
                 2. et juger du rôle exact qu’il a eu ?

                Y étiez-vous ? Connaissez-vous des acteurs proches de cette affaire ? Les mêmes remarques valent pour les journaleux qui nous sortent cet argument en boucle depuis ce matin.

                Dans ce genre d’histoire, bien peu de personnes savent vraiment quels sont les enjeux, quelles contreparties sont données pour la libération, et le rôle et les appuis de chacun. La version livrée aux médias et à l’opinion publique est souvent très éloignée de la réalité, rendue présentable aux gogos.

                J’ai beaucoup de mal à croire qu’un aussi sinistre individu ait joué le rôle du chevalier blanc sur son fier destrier, désintéressé, n’attendant aucun bénéfice personnel (ou pour un commanditaire quelconque) de son implication.
                La suite de sa "carrière", son entourage, ses amitiés renforcent le faisceau de mes présomptions quant au caractère du personnage.


              • Fergus fergus 24 décembre 2008 15:42

                Vous oubliez une chose essentielle, Vince : le rôle joué par Marchiani dans l’affaire des otages libanais a DEJA été pris en compte lors de son jugement en correctionnelle. Sans ces circonstances atténuantes, il aurait été condamné plus lourdement. C’est pourquoi la grâce de Sarkozy est un deuxième cadeau qui s’ajoute au premier !


              • Imhotep Imhotep 24 décembre 2008 16:27

                 @ Armand :
                1- il semble que Marchiani a usurpé les mérites de la libération d’otages. Pour le Liban, il s’agit d’un sheik (koweitien) je crois qui a été complètement squeezé et mis de côté au dernier moment par Marchiani qui est apparu sur la photo. Idem en ex-Yougoslavie où Marchiani s’est attribué des mérites qu’il n’a pas eus.
                2- il est quand même impliqué dans des trafic d’influences, de la corruption et du trafic d’armes. Or au bout du trafic d’ames, il y a et il y a toujours la mort. Alors à supposer qu’il ait participé (et non le seul) à libérer quelques otages, il a participé (et non le seul) à la mort sans doutes de dizaines et peut-êtres centaines de personnes en échanges de son enrichissement personnel. Dans la balance il mérite bien sa place en prison, mais le papa Noël sarkozyaque est passé par là.


              • Redj Redj 24 décembre 2008 16:32

                De toutes façons, s’il y était au Liban, ce n’était que pour se mettre du pognon dans les poches, pas pour les otages.

                Pour l"histoire de la libération du pilote français en serbie, il n’a joué aucun rôle, à part de monter dans le même avion à son retour en France, s’attribuer tout le mérite de la libération, et bien sûr, par la même occasion, s’en mettre en peu de côté (on ne sait jamais)..

                Ceci dit, plus rien ne m’étonne vue ce gouvernement, et les politiques en général. Je crois qu’il ne me reste plus qu’à jeter ma carte d’électeur, car même celle-ci ne permet plus grand chose !!!!


              • Redj Redj 24 décembre 2008 16:44

                +1 avec Imhotep


              • fhefhe fhefhe 24 décembre 2008 11:40

                Que les

                G entils ( anciens du)
                R PR
                A iment (nous prendre pour des )
                C ons !!! ( une )
                E sbrouffe de plus.

                Attention aux

                G révistes ,
                R âleurs ,
                A nti-OGM ,
                C asseurs,
                E coeurés de la Poliique

                Nôtre Président n’a pas fini de nous surprendre SI la Crise continue....les mécontents devront se Taire....sinon

                Les

                G eoles (se)
                R empliront
                A vec (des)
                C oupables (d’)
                E rreurs judiciares...( Ex..."Les Terroristes de la SNCF" )


                 


                • foufouille foufouille 24 décembre 2008 11:40

                  le karcher c’est pour la france d’en bas


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 11:49

                    Comme premier acte symbolique de la future révolution, je propose que l’on aille chercher la guillotine au musée où elle se trouve pour l’employer sur quelques têtes de la France d’en-haut !


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 12:05

                    Mais, cher Philippe, quand c’est tout le peuple qui agit, ce n’est plus du terrorisme...Vous suivez mon raisonnement ? smiley


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 12:08

                    Les terroristes de l’Ultra-MoDem sont d’une extrême dangerosité ! smiley On fera comme pour Coupat, on les collera au trou le temps de forger l’opinion sur leur culpabilité et de fabriquer des preuves...


                  • foufouille foufouille 24 décembre 2008 12:12

                    il nous faudrait plutot un general et quelques blindes, helicos.........


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 12:15

                    Un général nous ferait un 18 Brumaire et les blindés ne sont pas l’arme du Peuple.


                  • foufouille foufouille 24 décembre 2008 12:34

                    la meilleure methode est le coup d’etat
                    il y a moins de cadavre


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 13:25

                    Au début, il y a moins de cadavres mais après...rappelez-moi le nombre de morts des guerres napoléoniennes  ! Le nombre de disparus des dictatures d’Amérique latine !


                  • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 11:47

                    Justice à deux vitesses : La grâce de Marchiani va atténuer sa culpabilité aux yeux de l’opinion tandis que la culpabilité de Coupat sera démontrée par sa présence prolongée en prison "S’il est maintenu en prison, c’est qu’il est coupable..." L’opinion ne fait pas la différence entre la détention préventive et l’exécution d’une peine.

                    Un grâcié condamné sur la base de multiples preuves incontestables d’un côté, un condamné sans preuve et sans jugement de l’autre. "Coupat donc coupable" ?





                    • ZEN ZEN 24 décembre 2008 12:28

                      Heureusement, Le Parrain était là !
                      Les délinquants du 92 se sont retrouvés..
                      Après la Santé, il va se refaire une santé...

                      "...parmi ces interventions, il y a bien celle de Charles Pasqua, répondant avec tact sur son implication : « Si vous entendez par là le fait que j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec le président de la République du cas de Jean-Charles Marchiani, la réponse est oui. Je suis allé à l’Elysée chaque fois que le président de la République a souhaité me voir ».

                      Pasqua a enfin jugé « assez médiocre » les attaques des socialistes sur cette grâce, leur conseillant d’exercer leur rôle d’opposants sur « des sujets dignes de ce nom »...."




                      • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 13:34

                        Ce doit être ça la rupture. Chirac avait déploré le choix de Marchiani par Pasqua, Sarkozy fait au contraire l’éloge du gredin à travers cette grâce accordée pour attitude exemplaire (du moins "exemplaire" selon le président de Neuilly et de l’UMP, mais pas selon la magistrature).

                        Le mot "digne "dans la bouche de Pasqua, cela fait ricaner...jaune.


                      • caramico 24 décembre 2008 22:53

                        C’est vrai qu’il ne s’agit pas de "sujets dignes de leur nom"


                      • Philou017 Philou017 24 décembre 2008 13:20

                        Mr Pasqua a encore le bras long. Je place cet article de Backchich que je opense bien informé.

                        Les quatre ex-otages français au Liban, à la fin des années 80, ont chouiné samedi 8 mai. Implorant une grâce présidentielle pour le Jean-Charles Marchiani, ex-bras droit de Charles Pasqua et aussi dit le préfet « Boum » . Un vibrant plaidoyer auquel « Bakchich » ne peut rester insensible.

                        	 	

                        Faut-il sauver le préfet Marchiani ? Le proche de Charles Pasqua condamné à trois ans de prison pour avoir reçu des commissions illégales dans deux dossiers différents et dont tous les recours ont été épuisés, le 17 mars dernier, doit-il bénéficier d’une grâce présidentielle ? Le rôle qu’il prétend avoir joué dans la libération des otages au Liban en 1986-87 (Lire notre enquête sur ce sujet in Bakchich n°80) doit-il lui valoir une indulgence particulière ? En répondant à cette question qui lui fut posée, de façon saugrenue, lors de sa dernière intervention télévisée, le chef de l’État est resté dubitatif. Du genre, on va voir, je vais étudier le dossier.

                        Disons qu’on a connu Nicolas Sarkozy plus expéditif quand il a décidé brutalement, le 14 juillet dernier, de ne pas gracier les petits délinquants en fin de peine. Mais en l’espèce, il s’agit d’un Préfet de la République, et qui plus est un proche de Charlie, cet auguste sénateur qui vient d’être condamné à un an de prison avec sursis dans un autre dossier de commissions. Ah chère République !

                        Dans le rôle du méchant, le préfet Marchiani fait merveille. Ancien de l’Algérie française et du Sac, viré des services français pour avoir joué un rôle trouble dans l’affaire Markovic, Préfet du Var au moment où les chiraquo-pasquaiens ont la peau de François Léotard, roi du passe droit et as de la commission (comme nous le racontons dans notre dossier in Bakchich n°80), l’ancien Préfet n’est pas un très bon candidat pour une grâce présidentielle. D’autant qu’il doit comparaître à nouveau devant un tribunal en octobre prochain lorsque sera jugée la vaste affaire de l’Angolagate où Marchiani et Pasqua ont détourné le cours normal de la politique française vis-à-vis de la crise angolaise pour quelques menus profits. Or l’ancien Préfet, surnommé « Robert » par ses amis angolais, est accusé d’avoir été la pièce maîtresse de ce dossier de trafic d’armes.

                        Malgré ce lourd passé, Nicolas Sarkozy graciera-t-il l’ami Marchiani ? S’il s’y résout, c’est que son mentor, Charles Pasqua, a de gros moyens de pression sur l’Elysée. Ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy avait déjà usé de ses réseaux pour permettre à Charlie d’être élu sénateur et d’échapper à une mise en détention durant l’instruction de l’Angolagate par le juge Courroye. Une grâce de Jean-Charles Marchiani sacrerait définitivement le candidat de la rupture comme héritier du système Pasqua.
                        www.bakchich.info/www.bakchich.info/article3704.html


                        • La Taverne des Poètes 24 décembre 2008 13:31

                          Ce doit être ça la rupture. Chirac avait déploré le choix de Marchiani par Pasqua, Sarkozy fait au contraire l’éloge du gredin à travers cette grâce accordée pour attitude exemplaire (du moins "exemplaire" selon le président de Neuilly et de l’UMP, mais pas selon la magistrature).


                          • vincent p 24 décembre 2008 14:32

                            Rendre la justice, avec les belles couleurs d’un parti, à l’ombre des nouvelles lois qui vous protègent vous et vos ami(e)s n’est pas rendre justice, rendre service à ce pays, l’histoire en témoignera ...


                            • vincent p 24 décembre 2008 14:34

                              Rendre la justice, avec les belles couleurs d’un parti, à l’ombre des nouvelles lois qui vous protègent vous et vos ami(e)s nantis n’est pas rendre justice, rendre service à ce pays, l’histoire en témoignera ...


                              • JL JL 24 décembre 2008 14:48

                                Sarkozy avait dit qu’il abolirait le droit de grâce ? Alors il ’aura remplacé par la discrimination positive des gredins.  smiley


                                • Hakim I. 24 décembre 2008 15:15

                                  Vous voulez comprendre comment marche la justice de France ?
                                  Prenez une heure et visionnez ce récit en 4 parties :

                                  "Fils de Juge"
                                  Partie 1

                                  Partie 2

                                  Partie 3

                                  Partie 4

                                  Synopsis :
                                  "Charles-Louis et Diane Roche, tous deux juristes et enfants d’un magistrat haut gradé, vous invitent à venir découvrir un spectacle subversif dévoilant les coulisses de la justice.

                                  C’est dire si, étant "de la boutique" comme ils le sont, et cela à plus d’un titre, ils savent parfaitement de quoi ils parlent lorsqu’ils stigmatisent la crise de légitimité d’un système judicaire en plein effondrement moral, et le pétage de plombs d’une machine judiciaire devenue complètement folle à force de tourner en roue libre.

                                  Vous y apprendrez, entre autres, comment leur père est rentré dans la magistrature, ce qu’il y a fait, et suite à quelles extravagances il s’y est fait assassiner dans le cadre de l’affaire Alègre.

                                  Ce n’est pas à un spectacle de théâtre que vous allez assister, mais à la divulgation de dures vérités – et ce sont là des vérités qui fâchent !
                                  Car la réalité rassurante que l’on nous vend tous les jours n’est qu’un décor de théâtre pour que l’on se tienne tranquilles.
                                  « Le monde est une scène », écrivait Shakespeare, et sur cette scène se joue tous les jours une véritable tragédie, dont nous ne sommes pas vraiment les acteurs mais plutôt les victimes, et dont le texte est écrit par avance et en coulisses.

                                  Ces coulisses de notre Réalité, Charles-Louis Roche les connait pour y avoir été entraîné par un père qui était l’un des individus qui s’y agitent, et qui ont tout pouvoir sur ce qui se passe sur la scène de nos vies."




                                  • caramico 25 décembre 2008 01:12

                                    super intéressants, ces "fils de juge" 

                                    a voir absolument


                                  • ilian amar 24 décembre 2008 16:20

                                    Mr Marciani n’est qu’un plomb et Mr Coupat est dangereux avec sa plume
                                    moi qui croyait que 1 kilo plomb = 1kilo plume
                                    la balance doit être en panne


                                    • Yohan Yohan 24 décembre 2008 16:33

                                      Il a joué un rôle dans la libération des otages du liban et alors !. Il n’y est pas allé avec le fusil entre les dents que je sache. En tant que Préfet, il ne faisait que le boulot de médiation qu’on lui avait demandé et pour lequel il était largement payé. Ce qui a fait à l’époque ne lave en rien ses turpitudes. D’ailleurs, la justice l’a puni sévèrement. On constate comme d’hab que les puissants sont bien au dessus des Lois en république bananière


                                      • Forest Ent Forest Ent 24 décembre 2008 16:48

                                        C’est un peu la guerre dans le 92 en ce moment. Il y a quelques affaires qui couvent. Ca doit faire partie de leur règlement.


                                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 décembre 2008 17:57

                                          LA POLITIQUE QUE TI QUE TI QUE DU CHAMPAAAA AGNE

                                           				par Lisa SION 								 (IP:xxx.x1.134.200) le 12 mars 2008 à 16H52 				 				
                                          				

                                          								
                                          				
                                          					 Zone d’ Education Neuilléenne.

                                          Tout bon émule ; partisan despotique de son petit chef, doit être capable de sacrifier sa coupe de Champagne pour Karschériser tout dissident à la politique cent pour cent totalitaire, spécifique à cette zone de banlieue indispogène : La Z.E.N.

                                          Cet épisode retentissant du prolifique feuilleton présidentiel, solidement soutenu par les médias à la solde du pouvoir, est richement révélatrice du remous que laisse dans son sillage, notre président " casse toi " .

                                          C’est la bulle qui déborde de la coupe !

                                          Quel exemple...La haine a changé de quartier !

                                          Petit rappel forest.

                                          				
                                          				

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès