Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La laïcité contre l’intégrisme et contre le racisme

La laïcité contre l’intégrisme et contre le racisme

Les repères se brouillent...Des alliances contre nature se nouent.

Il est temps de mettre fin à la haine de l'autre et à restaurer la laïcité !

Les musulmans ont leurs intégristes, qu'il faut combattre sans faiblesse et sans confusion.

Confondre comme Riposte laïque le fait , la religion musulmane et ses ultras, conduit à stigmatiser toute une population et passer de la critique d'une foi à un rejet d'une partie du peuple de notre pays.

Ce glissement progressif a conduit ce courant, composé au début de son histoire de laïques convaincus à s'allier avec toutes sortes d'individus fort peu recommandables et franchement racistes...Au tout début de ce glissement, les responsables de ce média ont commencé à prendre quelques identitaires, puis peu à peu ils se sont enhardis en allant plus loin à droite, jusqu'à trouver que Marine Le Pen était fréquentable !

Ces zélateurs du combat contre l'intégrisme n'hésitent donc pas à faire cause commune avec des adeptes d'un parti qui a toujours soutenu les ultra réactionnaires catholiques.

Ces ex militants laïques sont de fait des alliés objectifs des islamistes radicaux !

Aujourd'hui, toute critique de l'islamisme est condamnée par de nombreuses organisations de gauche et démocratiques.

Serait-il encore possible de publier des caricatures religieuses ?

Aujourd'hui toutes celles et tous ceux qui dans le mouvement ouvrier se prononcent pour la reconquête laïque de la société sont soupçonnés d'avoir des velléités de rejet de l'autre.

Dans la CGT des militants qui ont condamné l'islamisme et appelé à la vigilance laïque sont interdits de congrès, voire menacés d'exclusion, alors qu'ils ne sont ni de près, ni de loin proches du Front National ou de ses thèses...

Le ver est dans le fruit ! Paraît-il ?

S'il existe un ver c'est celui de l'intolérance, du retour aux vieux démons sectaires et staliniens.

J'ai eu droit moi aussi à un mini bûcher : exclu sans appel de l'ex forum « marxiste » révolutionnaire, j'ai été traité de raciste par une poignée d'anonymes....Il aura fallu que des militants que je côtoie régulièrement expliquent que je participais au combat pour la régularisation des sans papier et que j'avais accueilli à Vaux le Pénil la marche nationale !

Où va t-on ?

Des militants n'osent même plus affirmer publiquement qu'ils n'ont aucune faiblesse pour les intégristes musulmans...Le soupçon pèse sur eux même s'ils ont rappelé qu'ils combattaient de même les frères jumeaux que sont l'intégrisme juif et l'intégrisme catholique....

Bientôt le droit de blasphème sera considéré comme du racisme !

Comme tout laïque conséquent je me prononce pour le droit d'expression et pour le droit de culte . Les musulmans doivent comme les catholiques, les protestants ou les juifs pouvoir construire des lieux de culte dans le cadre du respect de la loi du 9 décembre 1905 : sans aucune subvention de l'Etat ou des collectivités territoriales !

Je n'ai rien contre les minarets ou les églises, si ces édifices sont construits sur fonds propres donc privés et non publics...

Le combat laïque consiste à condamner la mascarade du « débat » sur islam et laïcité organisé par l'UMP.

Ce parti ne recherche qu'à gagner des électeurs sur son extrême droite, à construire un front d'idée UMPFN...

Comme le rappelle fort justement André Gérin avec l'humour qu'on lui connaît :

« La course à l’échalote, dans les années trente, consistait à forcer quelqu’un à courir en le tenant par le col et le fond du pantalon. Le compétiteur courait donc sous la contrainte. C’est exactement ce que fait Jean-François Copé et c’est Marine Le Pen qui le tient.

Ce gouvernement, aujourd'hui minoritaire dans ce pays bafoue la laïcité en multipliant les cadeaux aux écoles privées et en s'apprêtant à « toiletter » la loi de séparation des églises et de l'Etat.

Quand Sarkozy veut toiletter quelque chose c'est au karcher !

Nous ne le laisserons pas faire un hold up sur la laïcité et continuer à diviser les citoyens en fonction de leurs origines...

Il y a place dans la République pour les musulmans comme il y a place pour les catholiques, les protestants, les juifs, les agnostiques et les athées....Tous respectueux de l'égalité des droits et des fondements de la République laïque et sociale.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • french_car 5 avril 2011 10:38

    Bonjour Mr Chalot, article modéré comme toujours.
    Quelques remarques cependant :« Aujourd’hui, toute critique de l’islamisme est condamnée par de nombreuses organisations de gauche et démocratiques. » Non ! c’eest la critique systématique de l’ISLAM pas de l’ISLAMISME qui est condamnée.
    Concernant les écoles privées il ne faut pas voir des atteintes à la laïcité même si l’on a vu récemment que l’école Maïmonides serait « le meilleur lycée d’Ile de France », la plupart de ces écoles sont juste destiner à opérer une ségrégation par l’argent ou le milieu, pas à évangéliser. Excellente remarque d’André Gérin que l’on a vu longtemps pourtant fricoter avec l’extreme droite incarnée entre autres par son ami Raoult.
    A mon avis il est probable que la montagne UMP accouche d’une souris qui aura ceci de remarquable qu’elle va aller nécessairement à contre-courant des intentions originelles : le financement des lieux de cultes via les collectivités locales - baux emphytéotiques. En effet si l’on veut tenir l’intégrisme à l’écart des religions il vaut mieux éviter que les lieux de culte soient financés par l’étranger.


    • ctznpst 5 avril 2011 12:53

      Un arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme du 31 juillet 2001  affirme que la loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme. Cet arrêt a été confirmé par la grande chambre de cette cours le 13 février 2003.

      J’ai lu le coran et j’affirme sans ambiguïté que c’est un pamphlet haineux envers les juifs (comparés à des singes ou des porcs , ainsi que les autres non croyants) , appels au meurtre , affirmation de l’infériorité du statut de la femme.
      Toute la violence inhérente à l’islam est dogmatique. Ce n’est pas une perversion du message mais bien sa stricte application.
      Le « nulle contrainte en religion » qui sert de chameau de troie pour essayer de justifier une possible compatibilité avec la laïcité est malhonnête car il est retiré du contexte qui est :
      « Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. » [ Sourate 3 - Verset 19 ]

      Les non croyants et non musulmans sont des personnes à combattre : Sourate 8 verset 12 « Dieu a dit : « Decapitez les... »
      Le combat de riposte laïque est le seul bon combat
      Voir ici par ailleurs les liens entre le nazisme et l’islam http://www.forum-metaphysique.com/t6427-les-relations-entre-l-islam-et-le-nazisme (page de forum mais assez bien documenté historiquement)
      Il faut rappeler que sur 57 pays musulmans , aucun n’a ratifié la déclaration universelle des droits de l’homme... aucun n’autorise non plus l’apostasie , y compris chez nos « amis » du maghreb
      Rien de tres bon tout ça pour l’avenir de la France. La derniere insulte en date , cette étoile verte qui est un mollard à la mémoire de nos compatriotes juifs , alors que l’antisémitisme est une notion née dans le monde arabo-musulman des l’époque du prophete. Les musulmans avaient ensuite trouvé des moyens de « marquer » les juifs dans les populations ; l’étoile jaune aurait sa source d’ailleurs en Egypte , même si ce n’est pas la manifestation première de l’antisémitisme dans le monde arabe

      807
      Haroun Al-Rachid ordonne que les juifs portent des ceintures blanches et les chrétiens des ceintures bleues.
      Plus tard, c’est le port d’un chapeau jaune qui devient obligatoire.

      1005
      En Egypte, le calife El-Hakim décrète que les juifs doivent porter des cloches à leur ceinture, et arborer autour du cou une figurine en bois en forme de veau lorsqu’ils se baignent.
      Les Juifs d’Irak sont obligés de porter un signe distinctif jaune sur leurs vêtements.


    • french_car 5 avril 2011 14:53

      SI l’on y regarde bien il y a également des appels au meurtre dans les textes fondateurs du judaïsme et du christianisme.
      Il faudrait peut être arrêter les conneries, le nazisme a été relayé par le monde chétien et particulièrement catholique, l’antisémitisme en France était catho, l’Action Française était catho, Le Pen père antisémite notoire a fricoté avec les antisémites cathos de St Nicolas du Chardonnet.
      Le monde musulman a toujours été une terre d’accueil pour les Juifs, du moins jusqu’à la malheureuse création de l’Etat d’Israël voulue par les Occidentaux.
      Les juifs chassés d’Espagne - et du Portugal - en 1492 par Isabelle LA CATHOLIQUE ont été accueillis dans le Maghreb et dans l’Empire Ottoman.
      Il faut peut-être arrêter de déformer l’Histoire.
      Quant à l’étoile verte c’est pour démontrer l’urgence de la situation, pour que chacun comprenne bien que si l’on remplace le mot « Islam » par « Judaïsme » et « musulman » par « juif » dans le discours officiel et dans les propos de comptoirs on est une situation de pré-Shoah.


    • ctznpst 5 avril 2011 17:37

      ah bon ? citez moi des extraits du nvo testament avec ces appels au meurtre ? ici c’est page apres page ... cela ne vous dérange pas ?


    • ctznpst 5 avril 2011 18:16

      l’antisémitisme était chrétien ? sacrée revisite de l’histoire ! hitler etait un paganiste , et il est à noter qu’un bataillon entier a pu etre recruté par le mufti de jerusalem sur la base de son antisémitisme : la WAFFEN 13 , que des MUSULMANS


    • tikhomir 5 avril 2011 18:41

      Attention @ctznpst à ne pas tout idéaliser. Il y avait (et dans une proportion marginale de nos jours) un anti-sémitisme chrétien qui accuse les juifs de déicide en prenant pour argument que Pilate demande aux juifs de porter la responsabilité et que les juifs acquiescent et augmentent le port de cette responsabilité en remettant ça sur leurs enfants (cf. les évangiles). Ceci a toujours existé dans l’Histoire chrétienne dans diverses proportions suivant les époques, même si le magistère catholique par exemple, les Eglises orthodoxes ainsi que Pierre dans ses épîtres ne reconnaissent pas cela et ne considèrent pas que les juifs portent la responsabilité de père en fils. Malheureusement, peu de gens collent à ce que dit le magistère, lisent les encycliques, etc. et les dérives d’interprétation surviennent comme ici, se propagent, etc.

      Par contre effectivement, l’antisémitisme n’a pas été créé par les chrétiens, loin de là, ça a toujours existé, pour s’en convaincre, la Bible en fait largement état.

      Pour Hitler, ce qui peut prêter à confusion c’est que dans Mein Kampf il se déclare catholique, mais ce n’est pas parce qu’on se déclare catholique qu’on l’est. Hitler, chrétien peut-être, mais pas catholique car de toute évidence, il n’adhérait pas à la foi catholique. Ceci dit, effectivement, il était plutôt dominé par le paganisme (entouré d’une petite équipe de mages) mêlé de syncrétisme.

      Il a tout de même essayé d’utiliser le christianisme, et notamment le protestantisme très présent en Allemagne, en voulant adapter tout ça à sa façon de voir les choses.

      Du reste, la 13e compagnie SS, la Waffen SS Handschar était effectivement composée uniquement de musulmans, soldats qui ont été envoyés « généreusement ». Hitler avait sa petite sympathie pour l’islam, mais comme beaucoup de dirigeants, la sympathie va à celui qui a le plus d’intérêt ou d’utilité pour servir son idée politique. Rien à voir avec une vraie foi (comme pour le catholicisme).

      En dernier point, je précise que l’antisémitisme est impropre pour désigner seulement les Juifs car cela désigne aussi les Arabes (pas les musulmans attention, le peuple Arabe, entendons-nous bien).

      Attention à ne pas idéaliser donc.


    • ffi ffi 5 avril 2011 18:59

      Hitler n’était pas du tout chrétien : voyez ici pour quelques citations de sa part sur le sujet.

      L’église n’est pas antisémite, elle est anti-judaïque, c’est-à-dire qu’elle réfute la pertinence du judaïsme, tel que basé sur le Talmud. C’est un débat religieux. L’église se considère elle-même comme le nouvel Israël, dépositaire de l’alliance avec Dieu, une alliance non fondée sur la race, mais ouverte à tout homme (catholikos = universel = pour tous).

      Pour l’église, le critère d’appartenance, n’est pas la race, c’est le baptême. Un juif est un tenant de la religion juive. Mais s’il se baptise, alors il devient chrétien.


    • ctznpst 5 avril 2011 19:20

      @tikhomir
      je vais vous répondre sur la base des offices auxquels j’assiste occasionnellement.
      Le statut de juif de Jesus (INRI , le « roi des juifs ») est mis en avant dans toutes les prêches , par tous les curés . L’antijudaisme n’est , s’il existe , qu’un débat purement et hautement philosophique sans sur la considération des juifs. J’ai même l’impression que l’eglise met volonté en avant la judéité du christ , et se fait actrice de l’entente entre ces 2 courants religieux.
      L’avis qu’un pratiquant occasionel , « culturel » pourraitt-ton dire


    • ctznpst 5 avril 2011 19:27

      je voulais dire « sans répercution sur » ...
      Par ailleurs j’ai assisté à une prêche à la synagogue , elle a commencé par « que Dieu bénisse la république » !!! (authentique)
      je ne pense pas que la laïcité soit mise en danger par ces 2 religions (le Judaisme spécialement par son intrinseque non-prosélytisme : on vous a souvent conseillé de vous convertir au judaisme ?


    • tikhomir 5 avril 2011 20:51

      Je vous approuve pour ces propos ci-dessus ctznpst


    • tigron 5 avril 2011 20:56

      Excellente réplique de ctznpst : Je suis entièrement d’accord avec ton message ! tout celà est criant de vérité que beaucoup ne connaissent pas car il n’ont pas lu le coran ou feignent d’ignorer.


    • CHALOT CHALOT 5 avril 2011 10:47

      Même la critique de l’islam ne doit pas être condamnée ni assimilée à du refus de l’autre.
      Personnellement je pense que confondre l’islam et l’islamisme procède d’une faute d’analyse ou alors de l’expression d’une forme de ségrégation.
      André Gérin est un homme de gauche, laïque et républicain...Il a une approche nationale et front républicain que je ne partage pas mais il a toujours fait attention de ne pas se mélanger avec l’extrême droite.
      Merci de votre contribution qui montre que le débat peut être constructif


      • Cocasse cocasse 5 avril 2011 11:02

        Il y a place dans la République pour les musulmans

        Paradoxalement, il y a de moins en moins de place pour les « non-musulmans »....


        • ali8 5 avril 2011 14:05

          il y a de moins en moins de place pour les non musulmans

          évidemment, il y a de plus en plus de conversions à l’Islam

          et parmi les convertis, nombreux sont ceux qui comme cocasse et juluch combattaient l’Islam


        • Cocasse cocasse 5 avril 2011 11:04

          Il est temps de mettre fin à la haine de l’autre et à restaurer la laïcité ! Les musulmans ont leurs intégristes, qu’il faut combattre sans faiblesse et sans confusion.

          Tiens, le programme de Marine Le Pen !

          Pas de blabla, de l’action. On en finit avec ces problèmes, on agit. Et là tout le monde sera plus relax, l’abcès crevé, la situation réglée. Ce n’est pourtant pas compliqué, plus on attends, plus on alimente la polémique, plus on monte les gens les uns contre les autres.



          • Pinkette234 Pinkette234 5 avril 2011 18:40

            Combattre Mairine Le.Pen.....c’est ça votre un progamme... de gauche ?


          • CHALOT CHALOT 5 avril 2011 11:26

            Cocasse ! Je viens d’aller visiter un centre social de Melun, juste à côté d’une mosquée avec minaret....
            Il n’y a pas de confusion : le centre social pour tout le monde et la mosquée, payée sur fonds privés ne s’occupe que de religion !
            chacun sa place....


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 16:17

              Bon article Mr Chalot, mais notoirement incomplet, vous ne traitez que de l’Islam, alors que les problémes des communautarismes et des religions qui les sous tendent en tant que négateurs de la laïcité et des loies de notre république sont multiples !

              Citons pour simplifier, le prosélytisme et les provocations qui l’accompagne des juifs intégristes et plus subtilement des catholiques, sionistes chrétiens ou s’en réclamant, protestants, évangélistes, jéhovahs et autres sectes.

              L’intégrisme et le racisme en découlant seront jugulés dans notre pays, lorsque nous aurons remis à l’ordre du jour, l’application de nos lois les plus prestigieuses en ce sens qu’elles sont porteuses de vie dans la paix et d’avenir pour tous !

              Les principes de leurs applications sont, je ne vous l’apprendrais certainement pas, liberté, égalité fraternité dans la République laïque, solidaire, sociale, une et indivisible !


            • tikhomir 5 avril 2011 17:13

              Petite correction aux propos de « Ouallonsnous ? »

              Les évangélistes sont ceux qui ont écrit les évangiles, voire aussi ceux qui propagent l’Evangile. Je pense que vous avez voulu parler des évangéliques plutôt.

              Les Témoins de Jéhovah ne vont pas contre la laïcité, ils ne votent pas, ne prennent pas les armes, ne s’engagent pas en politique, ne manifestent pas, etc.. (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils ont été malheureusement persécutés pendant la seconde guerre). Bref, ils ne se mêlent pas du tout du temporel. Ils ont une vie communautaire oui, mais cela n’a rien de répréhensible car ils restent ouverts sur le monde, y font des études, travaillent, etc.. Je rappelle ainsi que les communautés (et la première de toutes qui est la famille) ne sont pas de mauvaises choses, tant qu’elles ne sont pas fermées, ne rejettent pas les autres.

              Au final, les évangéliques et les Témoins de Jéhovah même si certaines de leur pratiques peuvent paraître ou être sectaires ne sont pas des sectes. Le jéhovisme est la 5e religion de France (il y a chez nous plus de Témoins de Jéhovah que de chrétiens orthodoxes toutes patriarcats confondus).


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 17:13

              Par contre, Mr Chalot, je récuse « Il y a place dans la République pour les musulmans comme il y a place pour les catholiques, les protestants, les juifs, les agnostiques et les athées....Tous respectueux de l’égalité des droits et des fondements de la République laïque et sociale. » pour la raison que justement « Tous respectueux de l’égalité des droits et des fondements de la République laïque et sociale » il ne respectent aucuns de ces droits et n’ont qu’une hâte, mettre à bas les fondements de la République laïque et sociale, c’est à dire revenir à l’ordre d’ancien régime, pour les catholiques j’entends !


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 17:16

              Tant que nous n’aurons pas élaboré pour compléter la loi de 1905, et empêcher qu’elle ne soit tournée, un dispositif permettant de prendre en compte l’aliénation conceptuelle du mode de pensée des intégristes de tous poils, en contradiction avec nos lois républicaines, nous serons confrontés à une déviation politisée refusant le modèle d’organisation politique, juridique et sociale de la société, qui est le nôtre, , où la sphère publique, la loi, la civilisation et la culture ne sont, ni prisonnières, ni mêmes tributaires d’une révélation de nature métaphysique.


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 17:17

              Cette réflexion nous mène à ce que la place des religionnaires quels qu’ils soient n’est pas au « niveau » de la République, mais bien au niveau de la vie privée la plus stricte et intime, si nous ne voulons aucune atteinte à l’ordre publique et à la liberté de conscience et d’opinion d’autrui. Voici du travail « sérieux » pour nos législateurs en relation avec les citoyens républicains !


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 17:25

              tikhomir, ce n’est pas les jehovah en eux mêmes, mais leur prosélytisme et le trouble à l’ordre publique qu’il représente, à travers leurs « prêches » pour leurs « lois » en opposition avec celles de la république, en particulier des théories « obscurantistes » en contradiction du principe de solidarité !

              Ceci dit, je reconnais qu’eux sont pacifiques, ce qui n’est nullement le cas des autres sectes ou églises. L’Histoire fourmille de leurs exactions allant jusqu’aux génocides et crimes contre l’humanité.


            • tikhomir 5 avril 2011 17:52

              Personnellement, je ne trouve pas que cela trouble l’ordre public que les Témoins de Jéhovah passent de maison en maison. Cela trouble peut-être votre petite tranquillité, chez vous, mais carrément « l’ordre public », c’est à mon avis exagéré.

              Quelles « lois » des Témoins de Jéhovah sont en opposition avec celles de la République ? Moi je n’en vois pas, mais peut-être que si vous avez un exemple, nous pourrons en discuter.

              Ils ne vont pas contre le principe de solidarité de l’Etat puisqu’ils payent leurs impôts sans discuter, comme tout le monde devrait le faire. Quant à leur solidarité personnelle, je n’ai rien à leur reprocher car j’en ai bénéficié et pourtant je suis loin d’être Témoin de Jéhovah. Jamais ils n’ont chercher à me convertir, jamais ils ne m’ont rejeté, bien au contraire.

              L’immense majorité des institutions, quelles soient religieuses, politiques ou autres ont commis des horreurs. C’est bizarre que l’on condamne les Eglises plus facilement qu’un Etat. La République par exemple est très loin d’être toute blanche, cf. la Révolution Française, les guerres de Vendée, etc. Condamnez-vous la République pour les guerres de Vendée aussi fermement que vous le faites pour les « Eglises et sectes » ?

              Bien évidemment il y aura du parti pris, mais ce critère de condamnation que vous formulez ne peut être valable sinon vous rejetez tout simplement le monde entier. « Pas un de juste ! » nous dit la Bible :)


            • Ouallonsnous ? 5 avril 2011 22:38

              a thikomir, c’est, par exemple, la non assistance à personne en danger découlant de leur refus de la transfusion et des thérapies modernes , mais non exhaustif ? Tous ces gens sont des marginaux qui constituent un « boulet » pour la société. Le voici le trouble à l’ordre publique !

              Je vous concéde qu’il est passif et que ces gens se détruisent seuls. Evidemment, rien à voir avec l’agressivité et les crimes des intégristes juifs ou musulmans !


            • tikhomir 5 avril 2011 23:09

              Ces questions médicales sont déjà réglées par la loi. Comme par exemple, le médecin peut relever les parents de leur autorité pour pouvoir soigner un patient, etc.. Cela ne constitue donc plus un problème depuis bien longtemps.


              Je ne pense pas qu’ils soit judicieux d’arriver avec ses gros sabots en disant « moi c’est mieux, les autres sont des boulets pour la société » pour qualifier des citoyens qui respectent les lois et se font discrets. Vous avez déjà vu des délinquants Témoins de Jéhovah ? Font(ils l’actualité ? A-t-on des débats « Les Témoins de Jéhovah et la laïcité » ? non bien sûr. Et vous les appelez des boulets ? Ils contribuent à la société : ils travaillent, consomment, payent leurs impôts, etc.

              Dommage que vous les considériez ainsi.

            • tikhomir 5 avril 2011 11:59

              Bonjour,

              Dans le fond, je suis d’accord avec vous. Par contre, je regrette que
              - l’intégrisme athée ne soit jamais dénoncé ou très rarement. C’est dommage.
              - l’on mette toutes les idées au même niveau, toutes les religions, etc., car non, tout ne se vaut pas. Mais il est vrai qu’à ce moment, le problème est qu’il faut analyser le fond religieux ainsi que la forme car toutes les religions ne se vivent pas de la même façon, les intégristes laïques ou athées ne seront pas d’accord pour faire ça. Bien sûr, ce que je dis là n’est pas seulement valable que pour les religions, cela vaut pour les idéologies, etc..
              - Je décèle dans cet article un problème : la fin. citation :
              Tous respectueux de l’égalité des droits et des fondements de la République laïque et sociale.

              Et c’est là qu’on se rend compte que tout ne se vaut pas, puisque certaines religions (pas que l’islam, loin de là) ne distinguent pas la gestion différenciée du temporel et du spirituel et ne prêchent pas la même chose. C’est bien là où il y a conflit entre certaines religions et la République. Autre point non-laïque (à mon avis, mais je me trompe peut-être), c’est de placer la République et ses lois au dessus de la religion. Je pense plutôt que ce sont deux choses distinctes, qui s’occupent de deux choses différentes et la République n’a donc pas à se placer « au dessus ». Il est vrai qu’en disant ça, je distingue temporel et spirituel et cela ne concerne donc pas toutes les religions.

              Au final, je pense aussi que la laïcité n’est pas bien définie et que tout le monde ne s’accorde pas sur sa définition. Cela brouille largement les discussions à ce sujet.

              Donc voilà, mis à part ce que je discute ci-dessus, j’ai bien aimé l’article qui énonce des choses justes. Merci.


              • Clojea Clojea 5 avril 2011 12:02

                Bonjour. Très bon article, que je partage. Effectivement, la laïcité au départ signifiait « admettre une pluralité des religions au sein d’une République sans interférer avec l’Etat » mais aujourd’hui et depuis quelques années, laïcité est synonyme d’athéisme. Changement insidieux de signification d’un terme mais c’est une réalité.
                L’amalgame de l’intégrisme avec des pratiquants est fait depuis trop longtemps pour jeter le discrédit sur une religion. Cela sert pour justifier la mise en place d’un Etat de plus en plus policier et ou le sur-sécuritaire est imposé à chacun.


                • CHALOT CHALOT 5 avril 2011 12:12

                  Je suis « aux anges » (!) passez moi l’expression : enfin un vrai débat construit...
                  Il n’y a pas Tikhomir un intégrisme athée mais un sectarisme de certains athées qui ne comprennent pas que les clivages essentiels ne se situent pas entre celui qui croit au ciel et celui qui n’y croit pas .
                  Oui Clojea il ne faut pas jeter le discrédit sur une religion et bien distinguer ce qui est du registre de la croyance et ce qui est du registre de l’imposition d’obligations à des personnes en fonction de leur appartenance.


                  • tikhomir 5 avril 2011 12:48

                    Pourtant, je le vois régulièrement cet intégrisme athée. Tous nous le voyons mais nous refusons de le qualifier ainsi. Qui n’a pas cet ami ou cette connaissance, collègue, etc. qui classe la foi au rang de « vieille superstition » avec une condescendance terrible ? Qui n’a jamais connu quelqu’un ou vu quelqu’un hurler que tout ça doit disparaître ? Que ces croyances sont d’un autre âge ? Qu’il faut évoluer ? Qu’il faut être idiot pour croire Dieu, à Dieu et en Dieu à notre grande époque où « la science explique tout ou expliquera tout un jour ou l’autre » (le scientisme... grande histoire :) ) ? Que tel religieux n’a pas à donner son avis simplement parce qu’il est religieux et qu’il est d’avance coupable de vouloir imposer ses « ridicules » croyances (comme s’il ne pouvait pas discuter normalement !) ?

                    Ceci est à mes yeux un intégrisme athée et qui se paye le luxe du prosélytisme agressif (moi j’ai la vérité, convertis-toi et rejette ta foi ridicule). Effectivement, des fois cela peut virer au sectarisme comme vous le dites, chose que j’ai constatée aussi et ça ne semble pas être l’œuvre « de quelques athées ». La question n’est pas de rejeter l’athéisme brutalement et cela ne concerne pas tous les athées, loin de là, la question est que de nos jours il y a une pression sociale autour de ça et ce n’est pas si marginal qu’on voudrait bien le croire. Cela n’apaise pas les relations entre les gens et je le regrette profondément, croyez-le bien.

                    Le pire c’est que les gens ne se rendent pas compte qu’ils sont méchants en faisant ça, sont blessants ou certains même trouvent ça drôle. L’humour de nos jours semble devoir être noir à tout pris, moqueur et méprisant pour sembler drôle. C’est dommage.


                  • tikhomir 5 avril 2011 13:13

                    Pardon : prix* et non pris.


                  • french_car 5 avril 2011 15:00

                    Je ne sais pas s’il faut parler d’intégrisme athée mais plutôt d’intolérance en général, les même prétendus « laïcistes » sont le plus souvent cathos et simplement sectaires.


                  • tikhomir 5 avril 2011 17:19

                    Le propre de l’intégrisme est justement l’intolérance, les intégristes ne tenant compte que de leur point de vue sans se soucier du bien commun, ni en cherchant à comprendre réellement l’opinion de l’autre. C’est tout à fait le cas de l’intégrisme athée aussi et comme je l’ai dit, qu’on refuse ou qu’on n’arrive pas à définir ce comportement comme intégriste (et c’est votre cas semble-t-il) même s’il en présente toutes les caractéristiques avec des fois les dérives sectaire que tout intégrisme, peu importe sa nature, peut faire germer.


                  • ali8 5 avril 2011 13:43

                    Chalot

                    quand on réclame le droit au blasphème, on demande le droit d’insulter et quand le droit d’insulter sera institué, les rapports entre les personnes sera-t-il amélioré ??

                    je cite le petit Larousse : blasphème, parole discours qui insulte violemment la divinité la religion et par extention quelqu’un ou quelquechose de respectable

                    pourquoi blasphèmer si ce n’est pour insulter et rabaisser les croyants ?

                    pour insulter indirectement des personnes, il suffit de blasphémer ; or comme les musulmans ne blasphèment pas, car ils reconnaissent tous les prophètes, le blasphème comme la muslimophobie bat son plain

                    la laïcité a légiféré contre le hijjab, maintenant elle s’attaque à la longueur des robes des jeunes filles ensuite ce sera le slip car la laïcité leur demandera de porter le string et les moeurs laïques perdant tte pudeur on leur imposera le string et ensuite on leur demandera de bien frotter leur peau pour ne pas être ostentatoire (musulmane)

                    quand au ciel, tout le monde y crois, il suffit de lever la tête

                    pour ce qui est d’Allah, IL (saaws) ne méditez pas sur l’essence même de Dieu car elle est au delà de tte compréhension et de tte interprétation, méditez seulement sur ses créations

                    aller, bonne après midi et MEDITEZ


                    • ctznpst 5 avril 2011 14:15

                      je chie sur ton prophète (pet sur lui) . C’est un pédophile , un homme haineux et violent.
                      Les valeurs qui l’incarnent sont à l’opposée de l’humanisme que nous essayons de promouvoir en France .
                      Le droit au blaspheme est en train d’etre remis en cause pas des extrémistes de ton genre. Et la nouvelle génération arabo-musulmane en France est de plus en plus intégrisée , bien plus que leurs parents. Pourquoi n’allez vous pas en terre d’islam puisque nos valeurs occidentales , humanistes , ne vous conviennent pas ? quel plaisir aurez vous à avoir reproduit en France ce que vos parents ont fuit ???!!! smiley


                    • tikhomir 5 avril 2011 14:20

                      Tout dépend de ce que l’on considère blasphème. Il y a un curseur à poser. Une représentation de Mahomet (ou Muhammad, comme vous préférez) sans caricature, sans moquerie, juste une représentation pourra être considérée par certains comme blasphématoire (voire gravement blasphématoire), pour d’autres simplement « pas terrible », pour d’autres « normale » et pour d’autres « très bien » et même parmi les musulmans eux-mêmes (suivant le niveau de foi, leur courant religieux, etc.).

                      Pour certains, si, l’islam blasphème en niant la divinité de Jésus et en disant que ce n’était pas lui sur la Croix. Ou les musulmans blasphèment lorsqu’ils disent le nom de Jésus et ajoutent « Paix sur lui » car comme le Coran le dit : Jésus est auprès de Dieu, alors il est déjà en paix, que faut-il donc prier comme paix supérieure à la paix de Dieu ? On prie pour ceux qui ne sont pas auprès de Dieu. Pourtant les musulmans ne croient pas que Jésus est en enfer puisque le Coran dit le contraire. En priant pour Mahomet, ils donnent l’impression de croire que Mahomet est en enfer.

                      Vous voyez, tout dépend du curseur que l’on met. En disant ce que j’ai dit ci-dessus (Mahomet et l’enfer), je blasphème aussi certainement du point de vue islamique, mais ce n’est que le point de vue islamique. Donc, non, le blasphème ne doit pas être condamné mais par contre, il est bien évident que l’on ne peut approuver l’injure réelle et la condamner de mots mais pas pénalement. Voilà, on distingue ici un principe laïque (mais qui n’est pas en vigueur pour tout le monde malheureusement). Pareillement, en proclamant que Jésus est Dieu fait homme, mort sur la Croix, les chrétiens blasphèment du point de vue islamique.

                      D’un point de vue social, on ne peut condamner le blasphème pénalement. D’un point de vue religieux, on ne peut pas le sanctionner non plus (en coupant toute relation par exemple). Tout cela nuit aux discussions, à la société (à l’ordre social), au dialogue inter-religieux, à la liberté de culte.

                      Il ne faut pas transformer la « non-condamnation » pénale du blasphème avec le « droit au blasphème ». Cette non-condamnation est un impératif laïque et c’est très bien comme ça (toujours cette distinction du temporel du spirituel, qu’on le sait et vos propos ont l’air d’aller dans ce sens, l’islam ne reconnaît pas dans la majorité de ses courants religieux. Mais je me trompe peut-être sur la nature de vos propos, vous me corrigerez si nécessaire).


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 avril 2011 14:21

                      On a le droit de blasphémer : c’est compris dans la liberté d’expression et la liberté de croyance.

                      C’est l’interdiction de blasphémer qui est liberticide.

                      D’ailleurs les différentes religions sont mutuellement blasphématoires.


                    • tikhomir 5 avril 2011 14:38

                      Alois, la liberté d’expression implique la liberté de blasphémer à mon avis (ce n’est que mon avis) et par conséquent la non-condamnation pénale du blasphème. Une non-condamnation, une liberté, ne fait pas un droit, cela reste ce que c’est : une liberté.


                    • ali8 5 avril 2011 13:58

                      les musulmans seront toujours les parias de la laïcité car au delà d’une religion, l’islam est un mode de vie, par exemple porter de pantalons au dessus de la cheville serait un signe ostentatoire religieux donc interdit

                      et la laïcité est bien tolérante avec les chrétiens et les juifs ! elle leur offre des écoles et des enseignants, quant on sait que les musulmans n’en posséde qu’une, les juifs 320 environ et les catho des milliers, sans compter le royal cadeau de la ville de Paris aux écoles juives 2 300 000 (deux millons trois cents mille Euros) bonjour la laïcité ; il est plus facile de s’attaquer aux robes des musulmanes

                      la laïcité est l’arme des Catho et Juifs pour attaquer l’Islam çà saute aux yeux miais bien sûr vos regard sont dirigés ailleur smiley


                      • ctznpst 5 avril 2011 14:11

                        n’importe quoi,
                        vus osez comparer la critique timide que nous « osons » faire de l’islam (idéologie terrifiante qui plus est) à la discrimination réelle et institutionnalisée des chrétiens et des juifs dans TOUS les pays musulmans. Cette posture de retournement et de victimisation est systématique avec les musulmans. Tout comme est insultante cette étoile verte alors que, cf source plus haut , les marques jaunes pour les Juifs furent inventés dans le monde arabo-musulman (il y avait des marques à visée discriminatoire pour les chrétiens)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès