Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La LCR n’est plus, vive le NPA !

La LCR n’est plus, vive le NPA !

Petite "révolution" à gauche avec la création du Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA), événement le plus claironné de l’hiver. Que n’a-t-on lu, que n’a-t-on vu, que n’a-t-on entendu sur le très médiatique et déjà mythique congrès fondateur du NPA, qui se tenait le week-end dernier en Seine-Saint- Denis ?

On nous assure, sans rougir, que la vierge, la vivace et la jeune organisation surgira avec fracas des cendres encore fumantes de la Ligue communiste révolutionnaire, section française de la IVe Internationale. La naissance du tant attendu Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA) qui veut rassembler au delà des militants de la Ligue Communiste Révolutionnaire « tous les écologistes, les syndicalistes, et les contestataires » de gauche a pour ambition de peser dans le paysage politique français en frappant fort dès les européennes de juin prochain.

Sillonnant les plateaux de télévisions, Olivier Besancenot, leader charismatique de ce mouvement naissant nous assure que derrière les slogans se cache un « vrai programme révolutionnaire » chiffré. A siècle nouveau, mouvement et programmes rénovés ? On aimerait le croire.

Au chapitre « institutions », rien de vraiment nouveau, le NPA propose la suppression du Sénat et demande à ce que le peuple soit plus souvent consulté pour prendre des décisions relatives à la gestion de l’Etat, le jeune parti semble encore naviguer entre auto-gestion et le populisme.

Le NPA reprend des "marottes" de la LCR et appelle au grand soir de la finance
avec la création d’un service public de crédits placé sous le contrôle des usagers et des salariés, la levée du secret bancaire, la fin des paradis fiscaux, ou encore l’interdiction des parachutes dorés. Smic à 1 500 € net, sans penser à l’inflation, et interdiction des licenciements, propositions financées par « une ponction sur les 100 milliards d’euros de bénéfices annuels des entreprises du CAC 40 »... sans penser aux délocalisations des sièges sociaux à l’étranger.

Alors que je commençais me trouver des points communs avec le NPA, notamment concernant le volet « Famille » où les propositions progressistes sont intéressantes, je sursaute en apprenant que le parti d’Olivier Besancenot se dit favorable à « l’appropriation des grands moyens de productions par l’État ou les collectivités locales », ce qui n’est pas sans rappeler ce qui se fit dans les pays de l’Est.

A quelques semaines des européennes, le NPA déçoit en se prononçant simplement pour une harmonisation par le haut de chacune des conquêtes sociales de chaque État membre, ainsi que« pour une Europe moins technocratique et plus démocratique ».

Les nombreux militants de gauche qui espéraient trouver au NPA une véritable alternative au Parti Socialiste seront sans doute déçus, avec un programme quasi-inchangé, le Nouveau Parti Anticapitaliste risque d’accoucher d’une formation politique aussi étroite que l’ancienne LCR.

La LCR n’est plus et le NPA veut s’inscrire désormais dans une nouvelle logique de contestation, mais au fond, peut-on « sérieusement dépasser le trotskisme et se positionner dans le nouveau siècle quand on fonde, à l’arrivée, un petit parti communiste révolutionnaire ? Il est permis d’en douter... »

Mathieu SOLIVERES

www.mathieusoliveres.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • noop noop 14 février 2009 10:06

    Il y a une chose qu’ils "oublient" de dire.

    C’est que pour mettre leur programme et leur système en place durablement, donc au-delà d’un mandat de 5 ans... il leur faudra "revenir" sur la démocratie, passage "obligé" par une dictature "provisoire et positive"...

    C’’est que pour que les gens finissent par trouver cela acceptable (l’application programme) il leur faudra mettre en place une nouvelle "éducation" nationale et une presse aux ordres pour l’avénement d’un homme nouveau pensant bien... sans quoi on en reste au stade évoqué au-dessus...

    C’est que pour survivre dans un monde mondialisé, il leur faudra Albaniser la France dans une autarcie très solitaire. A moins que la France rejoigne les pays en voie de développement rapidement... finissant ainsi son rattachement au continent africain.
    Etc.

    L’est sympa le facteur... non même pas, moi il m’est plutôt antipathyque.
    Mais les médias l’adore alors....


    • Yena-Marre Yena-Marre 14 février 2009 10:34

      Bonjour,
       " Ils " n’oublient pas , vous parlez de mesures déjà appliquées par sarko , sauf que lui ne pense peut-être pas à l’aspect "provisoire" de la dictature qu’il a mise en place !

      Sinon la nouvelle éducation , c’est fait :les flics à l’école c’est pas la gauche qui en a eu l’idée !

      Quand à la presse muselée , laissez moi rire ....

      L’autarcie prochaine ? C’est le protectionnisme à la sarko qui risque de nous y mener .

      La France pays en voie de développement ? Ce serait un progrès , pour le moment on est plutôt en voie de SOUS développement avec votre minuscule idole !


    • foufouille foufouille 14 février 2009 10:35

      noop, ta description ressemble a la societe actuelle


    • Panzerfaust 14 février 2009 17:41
      Les francais adorent entendre proner des solutions qu’ils ne voudraient surtout qu’on applique réellement. C’est toute la beauté du populisme : on savoure un instant et puis on classe ca dans délires divers et variés.

    • sisyphe sisyphe 15 février 2009 08:34

      ar noop 								 (IP:xxx.x37.52.79) le 14 février 2009 à 10H06 				 				
      				

      								
      				
      					Il y a une chose qu’ils "oublient" de dire.

      C’est que pour mettre leur programme et leur système en place durablement, donc au-delà d’un mandat de 5 ans... il leur faudra "revenir" sur la démocratie, passage "obligé" par une dictature "provisoire et positive"...

      Vous faites bien de le rappeler. 
      Et encore, vous êtes largement en dessous de la vérité. 
      Vous oubliez les chars de l’armée, rebaptisée "rouge" aux portes de chaque ville, les camps de travail obligatoire, les sovhkoses, le parti unique, la suppression de toutes les instances démocratqiues, les "comités du peuple" chargés de dénoncer les déviants, l’embrigadement des enfants dans les jeunesses besancenotiennes obligatoires, la confiscation des biens personnels, la collectivisation des propriétés privées, la nationalisation de toutes les entreprises ; du petit commerçant jusqu’aux multinationales, en passant par les artisans, les PME, etc... , la création de "polices du peuple" , chargée de surveiller chaque citoyen la suppression du bleu et du blanc de notre drapeau national ; enfin, le changement de la constitution, pour instaurer un gouvernement dictatorial nommé à vie. 

      Merci cher noop, d’attirer notre nécessaire vigilance ; sans vous, on aurait hésité à revoter Sarkozy, ce bon petit père de notre peuple... 
       smiley smiley smiley


    • Candide 14 février 2009 10:23

      Par antinomie, le Nouveau Parti Anticapitaliste s’est donc choisi comme adversaire, voire comme ennemi mortel, le Parti Capitaliste Français...

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47406


      • Julius Julius 14 février 2009 11:24

        Chaque nation a ses 20% d’idiots. Ils ont pris diverses formes : nouveau-né évangélistes aux Etats-Unis, les islamistes dans les pays musulmans, neocomunists (de diverses tendances) en France. Dans des conditions normales, ils ne peuvent jamais accéder au pouvoir. Ils ont besoin de conditions particulières, comme une guerre. Ensuite, ils commencent à gouverner. Nous l’avons vu dans l’Allemagne nazie, les pays communistes, les pays islamistes. Une fois qu’ils ont le pouvoir, ils le garder. Ils installent leur système, qui est fondée sur des principes idéologiques abstraites. Ce système n’a rien à voir avec la réalité. C’est pourquoi il ne fonctionne jamais (dans un délai plus long). Cela conduit soit à l’effondrement économique, la violence et à la dictature.

        L’espoir est que ces mouvements sont souvent très fragmentées. C’est une conséquence du fait qu’ils sont basés sur une idéologie abstraite, qui ne permet pas de tout compromis.


        • jaja jaja 14 février 2009 12:18

          Chaque site a aussi sa proportion d’idiots... Ainsi va la vie... et aux arguments idiots il n’y a rien à répondre...


        • Reinette Reinette 14 février 2009 14:42


          Chaque nation a ses 20% d’idiots.


          Julius, expert en idiotie !


        • Mouche-zélée 14 février 2009 19:01

          Julius

          Toi le type qui demande
          encore plus de libéralisme économique en pleine crise, on sait où ça nous a mené .

          Tu te comptes dans les 20% de débiles et ton blog avec, ou les débiles c’est tous ceux qui ne pensent pas comme toi, et surtout les 0,23% de marginaux mondialement ?

          Sralozy nous avait bien dit qu’il allait passer les banlieues au Casher
          (dans casher il y a le mot cash  smiley )

          D’ailleurs ton blog est très instructif sur le monde Musulman, j’ai donné ton adresse à des amis ils apprécient beaucoup et t’apprécient énormément Julius Hrivnac  smiley
          C’est bien de nous ressortir exactement les mêmes propos que ton article du jour, original et réfléchi, comme d’habitude, marchand du temple !


        • sisyphe sisyphe 15 février 2009 08:36

          par Julius (IP:xxx.x78.104.148) le 14 février 2009 à 11H24

          Chaque nation a ses 20% d’idiots.

          Tiens !
          Un éclair de lucidité de la part de Julius !
          Et vous vous sentez vraiment minoritaires ? 
           smiley smiley


        • Reinette Reinette 15 février 2009 17:05

          à Mouche Zélée
          D’ailleurs ton blog est très instructif sur le monde Musulman.....

          Très instructif,

          dommage, je n’ai pas ouvrir à literature sur ce blog. RIEN PEUT-ETRE !


        • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 15 février 2009 18:51

          Julius a au moins le mérite d’argumenter ;)


        • jakback jakback 14 février 2009 11:35

          Le plus désolant dans tout cela, c’est qu’au xxi siècle, des idées aussi connes puissent trouvées un echo dans les médias, a qui profite le crime ?


          • jaja jaja 14 février 2009 12:20

            Afin de nous éclairer cette question aurait méritée réponse !


          • sisyphe sisyphe 15 février 2009 08:40

            				par jakback 								 (IP:xxx.x12.149.169) le 14 février 2009 à 11H35 				 				
            				

            								
            				
            					Le plus désolant dans tout cela, c’est qu’au xxi siècle, des idées aussi connes puissent trouvées un echo dans les médias

            Ce qui est encore beaucoup, beaucoup, beaucoup, mais beaucoup plus désolant, ce sont les idées encore bien plus connes et bien plus destructrices, qui régentent EFFECTIVEMENT le pays, en le démolissant progressivement, et dont l’ensemble des médias, à la botte, assurent CONSTAMMENT la promotion. 

            M’enfin : chacun n’a que son niveau d’intelligence pour évaluer la connerie, n’est-ce pas, jakback ? 
             smiley smiley

          • Sébastien Sébastien 14 février 2009 12:26

            C’est bizarre ce nom. Anti capitaliste. J’aime pas les antis. Le seul projet qu’ils ont c’est d’etre contre.

            Pourquoi pas alter capitaliste. Ca aurait eu plus de sens...


            • foufouille foufouille 14 février 2009 12:40

              si c’est comme alter mondialiste, je vois pas trop l’interet
              anti est l’inverse de pro
              au moins ils sont clair, ils ne pretendent pas travaillons pour gagner plus (moins ou pour les riches)


            • jaja jaja 14 février 2009 12:57

              @ Sébastien : Pourquoi pas alter capitaliste. Ca aurait eu plus de sens..."

              Ca aurait surtout eu un autre sens. Les alter-mondialistes se battent pour un autre monde... Les alter-capitalistes pour un autre capitalisme, comme si c’était possible et souhaitable...
              Un parti alter-capitaliste me ferait bien rire et ce serait sans moi...


            • Mouche-zélée 14 février 2009 19:21

              Ne soyez pas si durs, le capitalisme et l’OMC devaient nous apporter la paix dans le monde pour des siècles et des siècles, amen !

              La mondialisation également, mêmes effets, plus l’un et l’aure progressent plus c’est chaud .
              Ils vont nous pacifier le monde version 39-45 revisitée ...

              On dirai le sud ....  smiley


            • Sébastien Sébastien 14 février 2009 21:42

              jaja, c’est quoi le projet pour remplacer le capitalisme ? Si c’est le communisme, bah, on peut pas dire que c’etait vraiment une reussite.


            • jaja jaja 14 février 2009 22:19

              Je me suis maintes fois exprimé là-dessus. Si vous pensez au capitalisme d’État russe où une Nomenklatura avide exploitait le peuple à son profit non effectivement ce n’est pas une réussite...
              Écart des salaires en URSS de 1 à 271 dans les années 1980... Le canon pour les usines en grève dès les années 20... Kronstadt écrasé par la force... Les révolutionnaires emprisonnés dans les "isolateurs politiques" devenus Goulags par la suite...

              Nombreuses Datchas et cocottes pour les plus hauts dirigeants dont les revenus sont totalement inconnus...

              Ce n’est pas cette société, qui ne diffère en rien du capitalisme privé, qui m’attire vous devez vous en douter...


            • Reinette Reinette 15 février 2009 17:13



              Définitions sur le Wiktionnaire


            • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 15 février 2009 18:52

              Oula, pas trop vite Sebastien ! S’abord ils s’opposent, une fois seulement l’opposition en place, ils commenceront à réfléchir à un programme !


            • jaja jaja 14 février 2009 12:46

              @ l’auteur : Quand à l’article lui-même il est si pauvre que les angles d’attaque sont rares à moins de viser très, très bas...

              Exemple : "Smic à 1 500 € net, sans penser à l’inflation," mais si mais si Monsieur le juriste d’affaires, membre de la droite bling bling, l’échelle mobile des salaires est faite pour indexer les salaires sur les prix et elle est dans le programme que l’on vous pardonne d’avoir mal lu....

              "avec la création d’un service public de crédits placé sous le contrôle des usagers et des salarié"
              Notez que c’est tout le système bancaire qui devra être réuni dans un grand système bancaire public, pas seulement le crédit....

              "« une ponction sur les 100 milliards d’euros de bénéfices annuels des entreprises du CAC 40 »... sans penser aux délocalisations des sièges sociaux à l’étranger."
              Relisez tout ce qui concerne la nationalisation des entreprises en particulier celles qui délocalisent...

              D’autre part le NPA ne s’est jamais prétendu l’organisation qui " surgira avec fracas des cendres encore fumantes de la Ligue communiste révolutionnaire"
              Ce fracas n’existe que dans votre cerveau. Le NPA avec 9000 adhérents reste une petite organisation. Ses militants feront tout pour la faire grandir mais ne leur prêtez pas la démesure de vos propres fantasmes...


              • lowlow007 lowlow007 14 février 2009 14:54

                Vous avez très bien retenu votre leçon, je vois...


              • Castor 14 février 2009 19:00

                Oh, allez, chiche qu’on le fait, pour rire, allez, on le fait ?

                 smiley


              • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 15 février 2009 18:58

                @ jaja

                "mais si mais si Monsieur le juriste d’affaires, membre de la droite bling bling" je pense que vous ne savez pas débattre sans préjugés...

                Je n’ai pas la prétention d’être un expert en économie, mais si l’on augmente les salaires brutalement, sans aucune contrepartie,les prix augmenteront de facto (règle de l’offre et de la demande) et en plus de l’inflation, toutes les entreprises qui le pourront délocaliseront !

                Votre solution miracle, la nationalisation à tout va ? Cela n’a jamais fonctionné et cela ne fonctionnera jamais !

                Vous avez raison sur un point, s’il n’a rien de neuf à proposer, vous n’irez pas bien loin ;)


              • Disjecta Disjecta 14 février 2009 13:16

                A l’auteur,

                On se croirait dans un rapport de la Commission européenne quand vous évoquez le risque d’inflation pour un smic à 1500 euros. Cela n’affolait pourtant personne les augmentations astronomiques des patrons du CAC (jusqu’à 500% sur une poignées d’années).
                Votre argument est simplement une régurgitation du plat fadasse que l’essentiel des médias nous ont servi (et nous servent encore ?!) pendant vingt ans. Dans la charrette, vous pourriez aussi évoquer les retraites qu’il faut privatiser, parce que la retraite par répartitons est vouée au chaos. On sait ce qu’en pense l’Argentine qui a dû reprendre les dettes de ses fonds de pension privés pour assurer les retraites de plusieurs milliers de ses citoyens... Et puisque les arguties des néo-libéraux ne vous paraissent toujours pas une imposture monumentale, il serait peut-être tant que la France abandonne sa sécurité sociale, bien trop dispendieuse, afin de transformer la santé des français en festin plantureux pour les assurances privées. La santé, lorsque elle est privatisée, coûte beaucoup plus cher (en pourcentage du PIB) que lorsque elle est entièrement gratuite, les malades (classes pauvres et moyennes) retardant autant que possible des soins dont ils craignent le coût, et laissant ainsi dégénérer une maladie qu’il aurait été beaucoup moins onéreux de soigner dès le départ. Mais cela n’en ayons cure ! De toute façon nos élites gouvernementales ne se gèneront pas d’inventer les chiffres les plus farfelus pour justifier leurs folies.
                Sur le SMIC à 1500 euros, il eût été beaucoup plus intéressant d’évoquer cette donnée essentielle : en trente ans, dix points du PIB sont passés du travail au capital. Tous les ans, cela représente plus de 150 milliards d’euros. Vous le trouvez là votre SMIC à 1500 euros (et beaucoup d’autres choses bien plus utiles à la société que de permettre à De Pompadour de s’acheter sa troisième rolls ou Pinault-Tartuffe d’aller investir son trop-plein d’argent dans des fonds à la Madoff).
                Une autre donnée intéressante, pour ceux qui prétendent que la redistribution vers le bas favorisera la consommation de produits étrangers. La part des produits étrangers ramenés aux achats des 10% des ménages ayant les revenus les plus bas représentent 12,7%, (en-dessous donc de la moyenne qui est de 14%). Enfin, ces mêmes classes dépensent immédiatement 95% des revenus supplémentaires qu’on lui octroie (en grand seigneur), les classes riches 20% seulement (le reste part dans la spéculation notamment, dont on connaît les effets extrêmement bénéfiques pour nos sociétés). A bon entendeur pour nos ignares (ou simplement menteurs ?) de dirigeants, auxquels une petite année en Terminale ES ne ferait pas de mal.

                NB : Les dernières données proviennent de l’OFCE. Elles sont à mettre en regard des propos complètement mensongers du gouvernement à ce sujet - mais ils n’en sont certes pas à leur coup d’essai. Xavier Bertrand : "Sur un euro accordé à la consommation, cinquante centimes va vers les produits étrangers". Bon, c’est quatorze centimes mais on n’en est pas à une petite approximation près.
                NB2 : le NPA ne m’intéresse pas tellement, notamment parce qu’ils ont refusé l’alliance avec le Front de Gauche. Le PG de Mélenchon me paraît par contre une proposition politique beaucoup plus crédible.


                • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 15 février 2009 20:39

                  Mon article, qui n’est pas un rapport de la Commission Européenne, ne fait que reflétait une véracité économique : une hausse brutale et soudaine du SMIC ne règlerait en rien la crise du pouvoir d’achat que nous connaissons actuellement. En 1974 ou en 1981 la relance économique par la seule consommation n’a pas fonctionné, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement en 2009.

                  Notre système de santé et notre système de retraites sont uniques et doivent être préservées, mais soyons honnêtes et objectifs, cela ne peut pas se faire sans réformes courageuses qui ne font pas toujours plaisir sur le court terme mais qui assure la pérennité de ces systèmes sur le moyen et long terme.

                  Quant à la propention des foyers modestes à consommer par rapport aux plus aisées... j’entends le même refrain depuis le lycée ! Il faut changer de disque !


                • Disjecta Disjecta 16 février 2009 15:55

                  Mathieu,

                  Le refrain a beau être éculé, il n’en reste pas moins vrai. On ne relance la consommation qu’en distribuant vers le bas et non vers le haut (comme l’a montré le fiasco du bouclier fiscal et comme le montre les chiffres que je vous ai fournis et que vous ne daignez même pas voir). Que vous ayez appris cela au lycée prouve bien que quelques cours de Terminale ES ne ferait pas de mal à nos élites.
                  Sur le SMIC, vous faites le sourd puisque vous ne répondez pas sur le fond. Il est évident que l’on ne peut faire le SMIC à 1500 euros ex nihilo. L’argent il ne faut pas le sortir du chapeau (ce qui n’a pas empêché ce petit tour de passe-passe quand les banques ont demandé l’aide de l’état pour préserver les bonus et les dividendes). Vous ne me parlez même pas du chiffre que je vous sors, qui ne semble pas vous offusquer. Il serait juste de retransvaser les 10% de PIB passés du travail au capital en trente ans. Aussi bien le SMIC à 1500 euros permet cela, accompagné en parallèle d’un retour sur les mesures qui ont permis le transfert des 10% de PIB vers le capital (transfert directement responsable de la crise que nous affrontons). Il ne s’agit en vérité que de revenir à un état d’équilibre.


                • Disjecta Disjecta 16 février 2009 16:10

                  Pour finir, à propos des "réformes courageuses" (expression qui mériterait le dictionnaire des idées reçues de Flaubert - réformes : rajouter toujours "courageuses"). Les réformes actuelles sur la Sécu n’ont rien de courageux : elles sont simplement ineptes. Elles désincitent les plus pauvres à se soigner, ce qui engendrent des maladies plus graves et plus coûteuses à soigner. Et donc l’effet inverse que celui soi-disant recherché : cela creuse un peu plus encore le déficit. "Soi-disant" parce qu’il ne faut pas prendre non plus Bachelot pour une abrutie finie. Elle sait très bien ce qu’elle fait, elle sait très bien que ces mesures vont accentuer la part du PIB consacré à la santé et donc la taille du marché sur lequel se goinfre l’industrie pharmaceutique (l’industrie la plus profitable après celle de l’armement...). C’est malheureux, mais Bachelot est juste un petit caniche en service commandé dont le seul but est de permettre à l’industrie susdite de s’empiffrer un peu plus. Probable qu’elle se recyclera à la direction de Sanofi ou d’Astra-Zeneca : "Pour bons et loyaux services ! Sanofi reconnaissant."
                  Répondez-moi sur le fond, sur mes arguments, et ne pensez pas forcément que l’on est sur ce forum pour s’affronter.


                • lowlow007 lowlow007 14 février 2009 14:52

                  Je ne vais pas entamer un débat politique mais sachez que ce type n’a AUCUN programme !!
                  Ou comment mettre la France à genou apres Sarko (qui a déjà bien commencé) ? simple : votons Besancenot !!!


                  • jaja jaja 14 février 2009 15:08

                    "sachez que ce type n’a AUCUN programme"

                    C’est vrai Besancenot n’a pas de programme.... Le NPA lui a un programme débattu et voté par l’ensemble de ses militants. Le programme qu’il doit défendre partout...


                  • sisyphe sisyphe 15 février 2009 08:45

                    par lowlow007 (IP:xxx.x6.244.94) le 14 février 2009 à 14H52

                    Je ne vais pas entamer un débat politique

                    On vous en sait gré : à l’impossible, nul n’est tenu !
                     smiley


                  • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 15 février 2009 20:42

                    @ jaja

                    Concrètement, que propose de nouveau le NPA par rapport à la LCR ? Absolument RIEN !


                  • Mahamudra Mahamudra 14 février 2009 14:59

                    Ce bourrage de crâne médiatique est gros comme une maison. Crise aidant, le facteur est chargé de canaliser et d’amplifier le mécontentement de la population.
                    je cite : Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française 					
                    par 					 					 Thierry Meyssan ici http://www.voltairenet.org/article157210.html?var_recherche=sarkozy%20cia

                    Reste à neutraliser les candidatures d’opposition. Les cotisations d’adhésion au parti socialistes sont réduites à un niveau symbolique pour attirer de nouveaux militants. Soudainement des milliers de jeunes prennent leur carte. Parmi eux, au moins dix mille nouveaux adhérents sont en réalité des militants du Parti trotskiste « lambertiste » (du nom de son fondateur Pierre Lambert). Cette petite formation d’extrême gauche s’est historiquement mise au service de la CIA contre les communistes staliniens durant la Guerre froide (Elle est l’équivalent du SD/USA de Max Shatchman, qui a formé les néoconservateurs aux USA.

                    Voilà, les trotzkistes, manoeuvrés par la CIA, ont miné le PS et amené Sarko au pouvoir. Maintenant la coalition trotzkiste-islamiste prépare les guerres civiles en France.
                    Les merdias nous disent comme d’habitude ce qu’il y a à faire. Le facteur sera bientot au pouvoir, pour la deuxième partie du programme. Pareil dans d’autres pays européens. Ils l’auront leur dictature européenne, si tout le monde continue à dormir. Sarko, Besancenot même combat.


                    • sisyphe sisyphe 15 février 2009 08:47

                      Est-ce que les chinois du FBI n’y seraient pas aussi pour quelque chose ? 
                      Et Rael, en sous-main  ?? 
                       smiley


                    • lowlow007 lowlow007 14 février 2009 15:15

                      Je vous signale que pour un "partageur" de richesse, son "patrimoine" s’eleve à environ 300 000 euros (! !!).
                      Vous me direz comment il fait alors qu’il ne travaille qu’à 80% et ne gagne que 1000 euros par mois ....
                      avec un appart de 120 metres carrés ?
                      je gagne 1500 euros net , je n’ai reussi à mettre de coté que 16000 euos en vingt ans, alors quelle est sa recette, posez vous la question cinq minutes svp et arrêtez de gober n’importe quoi !
                      je vais lui faire une lettre en lui demandant de m’en envoyer un peu...vous croyez que ça va marcher ??? smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès