Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La lettre d’un simple citoyen Français à son Président

La lettre d’un simple citoyen Français à son Président

Ce texte a été adressé au Président de la République.

Le 27 février 2014

 

Monsieur le Président de la République,

C’est avec un coeur triste et une inquiétude grandissante que je me décide à vous écrire.

Je ne suis rien dans le système. Je ne pèse pas économiquement. Je ne suis le représentant d’aucune association, d’aucun groupe de pression. Je ne porte pas de nom prestigieux, ne suis pas riche et n’existe d’aucune façon dans le triste paysage médiatique d’aujourd’hui.

J’ai pourtant le sentiment d’avoir la plus grande force qui soit : celle du citoyen.

Je n’ai pas sommeil cette nuit. Mon épouse et mes trois filles dorment paisiblement. Moi, je n’y arrive pas, je n’y arrive plus. J’ai donc pris la décision de vous écrire ce message, sans espoir qu’il soit lu et encore moins porté à votre connaissance. Ecrit sans préparation aucune, l’âme à vif, pardonnez son amateurisme et sa naïveté.

Je ne souhaite aucune forme de reconnaissance mais, si par bonheur, il reste encore une flamme de fierté Gauloise dans votre coeur, le simple fait de la raviver me comblerait de joie et de fierté.

Monsieur le Président, allez-vous ignorer encore longtemps ce grondement qui gagne chaque jour un peu plus vos compatriotes ?

Chaque jour, ce beau pays sombre un peu plus dans la pauvreté intellectuelle et financière.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Sous des prétextes d’économie, de prix de revient, de flexibilité, vous laissez ce pays se désindustrialiser progressivement, et ainsi toujours plus de familles rejoindre la pauvreté et la précarité. La pénibilité gagne du terrain, le stress et les risques psychosociaux sont désormais légions. L'humain n'est plus au centre des préoccupations. Le royaume de l’argent et du libéralisme impose sa loi aux plus faibles, vous impose sa loi.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Chaque jour voit son lot de calomnies et d’attaques lancées contre notre service public, contre ces hommes et ces femmes qui partout sur notre territoire cherchent à accomplir du mieux possible leur travail, et cela malgré les coupes incessantes dans les ressources humaines et financières, le manque de considération et le gel des salaires.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Là où nous avons besoin d’une grande réforme de l’éducation menée sur du long terme, orchestrée et acceptée par des professeurs et non pas par des politiques, dans l’intérêt des élèves, et sans considération autre que sortir des esprits libres, cultivés, matures et critiques, vous jetez de l’huile sur le feu avec des sujets secondaires qui fracturent et abiment chaque jour un peu plus notre belle République Laïque. La recherche fondamentale disparait peu à peu, laissant la place à un système obéissant à des impératifs à court terme encore une fois basés sur l’argent. Le système éducatif est attaqué de toute part, de la base jusqu'au sommet.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Alors que vous auriez dû accueillir sur notre sol au nom de la liberté d’expression les deux lanceurs d’alerte que sont Mr Assange et Mr Snowden, vous avez préféré baisser les yeux, et renier d’un coup toutes les valeurs que nombre de nos compatriotes ont défendues au péril de leur vie par le passé. Les libertés fondamentales de vos concitoyens sont bafouées. La vidéo surveillance s’installe un peu plus chaque jour, le respect des libertés individuelles s’estompe progressivement, les preuves irréfutables d’abus s’amoncellent devant vos yeux. Vous laissez aux pays étrangers l’initiative sur les nouvelles technologies alors que nous disposons des cerveaux et des moyens en France pour tracer notre propre route. Vous laissez faire dans les médias, la stigmatisation d'une communauté dans notre pays.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Vous laissez notre pays s’enliser dans une dette qui relève du vol et de l’escroquerie. Ces banques qui ont été sauvées par l'argent public de leurs propres dérives, endettent de façon illégitime les générations futures. Le système financier est perverti, utilisé à des fins de guerres économiques. Nous sommes pieds et poings liés dans une Europe irréformable qui nous impose des choix avec lesquels nous ne sommes pas d’accord.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Des porte-parole de nations étrangères ayant droit de citer dans nos propres médias, guident et ordonnent insidieusement notre politique extérieure, et nous emmènent vers des guerres. La Diplomatie Française a montré par le passé sa force et son intégrité. Aujourd’hui, il suffit d’un seul individu prenant la parole en France ou se déplaçant prétendument au nom des Français sur les territoires concernés pour manipuler l’opinion à travers les médias. A la suite de quoi nous intervenons militairement et, nous laissons derrière nous des pays en proie aux guerres civiles, aux affrontements interethniques. De plus, nous perdons de braves soldats embarqués dans un conflit qui n’est pas le leur. Soldats qui fièrement obéissent aux ordres, croyant servir la grandeur de leur pays et cela malgré la pénurie et l'obsolescence de leurs matériels et le doute pour le versement de leurs soldes.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Vous laissez s’installer en France l’appauvrissement intellectuel. La langue Française à l'International recule, alors que la Francophonie pourrait vous tendre les bras. Le rayonnement de la France pourrait servir à initier les grands changements à venir dans notre société, dans l’intérêt des peuples du monde entier, mais pourtant vous laissez cette sous-culture prendre pied et détruire notre âme, détruire progressivement notre histoire, ce qui fait la force de notre beau pays.

Et Vous, Président de la République, ne réagissez pas.

 

Et pourtant vous pourriez avoir derrière vous un peuple uni si vous lui redonniez simplement l’espoir, si vous aviez le courage de le sortir de ce bourbier européen et de ces mensonges, de simplement dire la vérité aux Français.

Ce peuple uni à nouveau comme dans les moments difficiles de son histoire, prendrait son courage à deux mains et retrouverait sa foi dans le lendemain, pour vous accompagner dans les grands changements dont vous pourriez être à l'origine.

 

Tellement de sujets sont à votre portée :

-La sauvegarde de notre culture, de notre système social, de notre patrie.

-Le renouveau de notre système éducatif.

-La création d’entreprise à mandat social.

-L’agriculture raisonnée et respectueuse de l’environnement.

-Le virage écologique de notre société et de nos industries, le déconsommation.

-Les grands chantiers de constructions.

-Une presse libre et protégée de toutes pressions économique et politique.

-Une grande justice indépendante.

-Un grand service audiovisuel fier de sa culture, servant la nation dans le respect strict des individus et de la vérité.

-Une grande recherche publique Française qui ferait éclore les nouveaux Pasteur, Curie, Poincaré et autre Foucault, de nouvelles générations de penseurs, d’artistes, d’écrivains, de scientifiques et de chercheurs.

-Un pays juste, un pays libre de ses choix, un pays fier de sa constitution, de son drapeau, de ses actes et de ses engagements.

- ...

 

Dieu que la tâche serait rude, mais que l’histoire serait belle ! Convenez avec moi que les sujets ne manquent pas, c’est le courage qui vous fait défaut. Mais je m’emporte, pardonnez-moi. Il se fait tard et la fatigue finit par me gagner.

Car oui, il vous faudrait du courage pour désigner votre ennemi clairement sans vous renier un peu plus tard, le pointer du doigt et expliquer à vos concitoyens le mal qu’il a accompli dans ces dernières décennies, et cela partout dans le monde.

Il vous faudrait avoir le courage de renationaliser des entreprises qui appartiennent au peuple et non pas à des intérêts privés.

Il vous faudrait enfin remettre de l’ordre dans les médias et chasser les programmes abrutissants pour remettre à la place des divertissements de qualité, de la culture et des grandes émissions politiques, afin de laisser l’ensemble des courants de pensées s’exprimer. Cette expression qui aujourd'hui fait cruellement défaut, permettrait de braquer les projecteurs sur les mensonges de certains qui bafouent notre drapeau avec des propos racistes et xénophobes, ou simplement contraires aux valeurs et aux intérêts de notre pays.

Bref, lancer des grandes réformes pour améliorer sans cesse le quotidien de vos concitoyens, défendre les intérêts de la nation, faire rayonner à l'étranger la culture Française, n’est-ce pas votre fonction première ?

N'avez-vous pas été élu pour nous insuffler le courage et l'espoir ?

 

Dans l’attente d’un changement,

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l'hommage de mon profond respect pour les tâches qui vous restent à accomplir.

Vive la France !

Rémy Portier, un citoyen qui se lève parmi tant d'autres.

 

PDF - 22 ko
La lettre d’un simple citoyen Français à son Président

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Allexandre 27 février 2014 16:08

    C’est vrai que votre lettre a un côté « naïf », mais en même temps tellement vrai. Il est sûr que notre président de la République n’a pas l’envergure de la tâche. Il est soumis à des forces et à des intérêts qui dépassent nos frontières. Et ces mêmes forces se foutent bien de nos intérêts nationaux. Hollande avait osé dénoncer la finance quand il était candidat. Une fois élu, plus rien. Il est à la botte des groupes de pression, trop nombreux, , en particulier le lobby industrialo-militaire, mais aussi le lobby judéo-sioniste, très largement représenté dans le gouvernement et à l’Assemblée nationale. Et je ne parlerai pas des médias. Voir BHL se rendre en Ukraine et exhorter le peuple ukrainien à la liberté au nom des Français, c’est injurieux pour nous. Surtout quand on sait que le seul pays qui compte pour BHL, c’est Israël !!!


    • Txotxock Txotxock 27 février 2014 16:12

      « Ce texte a été adressé au Président de la République. »

      Ça ne nous concerne donc pas.


      • 1984 28 février 2014 10:56

        Si communiquer entre citoyens ne vous intéresse pas, vous faite quoi ici ?
        Le troll ???


      • spartacus spartacus 27 février 2014 16:25
        Vil mots que « prix de revient » quand on vit de l’argent public.

        La perception d’un « prix de revient » du « fonctionnaire » commence à se poser. 

        Le fonctionnaire concerné vient nous faire une lettre avec des larmes de crocodile sur les malheurs du monde.

        On aime la notion de « pays juste » de la part d’un « profiteur social ».

        Ce même concerné qui ne va surement pas manifester en solidarité pour payer comme les salariés du privé des cotisations chômages. Alors « juste » ?
        Ce même concerné qui prend peur sur qu’on rogne sur ses privilèges ! 
        C’est vrai a t-il conscience que sa retraite est calculée sur les 6 derniers mois et son voisin sur 25 ans soit une différence de 50 fois plus ?Alors « juste » ?
        As t-il conscience qu’il est payé à partir de fin août par la dette sur ses enfants ?Alors « juste » ?

        Non la seule larme à l’oeuil c’est ces vils capitalistes, qui réclament a ce que les recettes égalent les dépenses.

        Cet auteur a voté pour Hollande de quoi vient il se plaindre ?
        N’a t-il pas conforté l’absentéisme de masse en ouvrant les vannes du droit à s’accorder de belles journées de loisir sur le compte de la société ?
        N’as t-il pas des ministres de son obédience qui interviennent tout le temps dans l’économie comme si ils se croyaient des dieux ?

        Ca fait 70 ans qu’avec la différence de risque et la sécurité de l’emploi dans chaque élection il n’y a le choix qu’entre des fonctionnaires de gauche et des fonctionnaires de droite et que ces gens vous ont accordé privilèges clientélistes sur privilèges clientélistes. Alors « juste » ?

        Votre corporation pour payer ses privilèges a mis la France dans la faillite. 


        • colza 27 février 2014 16:44

          Texte parfaitement incompréhensible pour le technocratique énarque qui nous gouverne.

          Si, par impossible, Hollande lisait votre lettre, en comprendrait-il le sens ?

          • cevennevive cevennevive 27 février 2014 18:24

            Belle lettre Monsieur, vous avez tout résumé avec ferveur et loyauté.

            Mais, comme l’écrit colza plus haut, notre Président est-il capable de la comprendre et de voir que cette lettre reflète les aspirations et les peines de la plupart d’entre nous ?

            Cette belle France qui rayonnait dans tous les pays est devenue un « paillasson » où règne un salmigondis d’orgueil mal placé, de vulgarité et de culture au ras des pâquerettes. Et ces « assassins » de notre civilisation se permettent de donner des leçons !

            Bien à vous.


            • Zousch Zousch 27 février 2014 19:40

              Monsieur Portier, Vous êtes un excellent porte-parole de ce qui est appelé l’opinion publique. Du peuple de Républicains (avec un grand R majuscule) dont je suis. Merci, merci. Mais Hollande, pdt de la république peut il comprendre ça ?


              • bleck 27 février 2014 21:02

                @ Mr Potier

                Je compatis sur vos insomnies

                Comme il doit vous être dur de vous rappeler qu’il y a deux ans à peine ; une virgule mal placée sur un projet de loi jamais déposé vous faisait déferler dans les rues avec 100 000 de vos semblables (éléves compris)

                Aujourd’hui avec le président de vos voeux ; de savoir que vous ne finirez pas le mois d’aout au Club Méd sis aux Maldives ( alors que vous l’avez payé en son entier ) : cela vous rend morose ; comme je vous comprends

                Alors que vous êtes à jour dans vos cotisations aucun syndicat ne viendra pour vous apporter son soutien , aucun ne vous appellera à la gréve , aucun

                Ils feront des séminaires en Aout et Septembre aux Maldives pour en être remerciés

                PS : votre lettre ? : l’avez vous envoyée en recommandé avec accusé de réception ?

                Non ? : vous l’avez envoyée sans qu’elle soit recommandée ? : j’en crois pas mes oreilles

                Pas étonnant que vous n’ayez pas de réponse

                D’autant qu’en ce moment votre président soigne une crise de foie attrapée au Salon Agricole , rayon des foies Gras : il avait oublié d’enlever son casque et avec la chaleur...forcement


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 février 2014 04:23

                  ( les voies de l’ Internet sont impénétrables, la réponse est arrivée sur mon compte mail... Je me permets de la transmettre.)


                  Cher concitoyen.

                  Je vous remercie de me faire part de vos préoccupations et de mon lit simple de célibataire je vais essayer de répondre à vos attentes (non Julie, pas maintenant, j’ai un courrier à écrire...).

                  La force du citoyen, si elle est faible individuellement, devient irrepressible quand elle s’allie à d’autre. Nous ne sommes tous que des gouttes, moi y compris. Mais nous remplissons tous la même bouteille et nous mouillons tous le papier de la même façon. Si vous avez peur de rester une goutte seule, je vous invite, je vous encourage à rejoindre le flacon qui vous conviendra le mieux. Si aucun n’est dans ce cas, il vous reste la possibilité de le couler vous-même à votre convenance. On ne s’improvise pas maître-verrier mais l’expérience vous apportera la satisfaction à laquelle vous aspirez ( Tiens Julie, goute moi ce Château Neuf Du pape. C’ est autre chose que la Villageoise que Valérie me faisait boire ! ).

                  Le grondement sourd, nous l’entendons tous. Mais il est permanent en fait. Quel que soit le locataire du palais que j’occupe actuellement de par votre volonté, il est toujours présent. Depuis des décennies nous avons appris à nous y habituer car quoi que nous faisons, ou que nous ne faisons pas, il est présent. Plus ou moins intense, mais présent. Les plus anciens concierges m’ont confirmé la chose.

                  J’ai demandé une étude géologique à tout hasard, je vous communiquerai les résultats dès leur réception. ( Non Julie, je ne ferai pas mettre un lit vibrant ! A la Lanterne, à la rigueur...)

                  Le pays ne pourra que se satisfaire de voir les entreprises revenir au sein de la Nation. J’ai fais les gros yeux à Arnaud et maintenant il passe plus de temps derrière ses dossiers que devant les caméras. C’est un gentil garçon quand même, il est juste un peu brouillon et un peu trop enthousiaste parfois. Je demanderai juste du temps pour rendre à chaque français plus de chance de retrouver rapidement un emploi. Je sais à quel point les fins de mois sont difficile, ayant moi-même deux anciennes compagnes à charge ( comment cela, Julie, bientôt trois ? ).

                  Je ferai remarquer en passant, sans vouloir en prendre excuse, que mon gouvernement lutte contre une tendance de fond vieille de près de quarante ans, ce qui ne facilite pas les choses. J’ai bon espoir toutefois. Mon prédécesseur ne cesse de parcourir le monde pour dire à nos rivaux et néanmoins amis comment il faut organiser leur vie économique. En toute logique, les choses devraient aller mieux pour nous. Ou en tout cas, moins bien pour nos rivaux...

                  Cela devrait dégouter quelques grands capitaines d’industries.


                  La défense de notre service public est une chose primordiale. Mais je ne peux empêcher sa modernisation et sa rationalisation. Peut-on laisser ouvert une Poste 35 heures par semaine dans un village de douze habitants ?

                  Je ne peux non plus empêcher la Deutsche Post ou la BundesBahn de délivrer les envois postaux sur notre territoire ou y faire circuler ses trains. En échange, notre Poste achemine le courrier de Rome à Madrid, et nos amis autrichiens peuvent désormais bénéficier de nos célèbres sandwiches SNCF que le monde nous envie sur leurs plateaux repas ( ce qui me fait penser... Julie, tu as reçu le dernier Closer ? Y’a un papier sur Martine Aubry et Justin Bieber ! Pauvre Justin...)

                   

                  En ce qui concerne le monde de l’éducation, je vous renvoie à mon ami Vincent, qui a toute ma confiance. Sa 475 544è réforme du système scolaire sera la bonne, j’en suis persuadé ! Nous devons juste attendre le vote favorable de la CGT, de la CFDT, de la IRES, de l’OFGH, de l’ IBBBD, de la MPSD, de la QAPD et du TNGGF. Qui représentent à eux seuls 1,5 % de l’ensemble de la profession ( Comment cela, Julie, tu veux mettre la petite dans le Privé ??? ).


                  En ce qui concerne messieurs Snowden et Assange, j’ai délivré les mandats concernés à mon ami Manuel afin de les accueillir avec tout l’honneur qui leurs sont dûs.

                  Malheureusement, mon ami Manuel m’a assuré qu’il n’avait jamais reçu les documents et le temps de délivrer les duplicatas, ils avaient choisi d’autres destinations pour assurer leur sécurité et leur liberté d’expression, dans un goulag russe pour le premier, dans un salon d’ambassade garni de filles nues et dociles pour le second. Je n’ai pas le coeur de les en arracher. Mais Manuel m’a promis de garder pour eux une place sur ses vols vers Bamako en cas de besoin ( Julie, pourquoi tu voudrais y envoyer Ségo aussi ? Il n’y a plus rien entre nous, tu le sais ! ).


                  Je vous sais gré de vous inquiéter des finances du pays. Après une aventure malheureuse avec un homme de confiance qui s’est révélé être un chirurgien esthétique, je puis vous assurer que les finances du pays sont entre de bonnes mains. Monsieur Aboubakar N’Sianmé, qui m’avais fait part de ses malheurs familiaux au Nigéria et de ses comptes bloqués débloqués par un envoi Western Union, a obtenu des grandes instances internationales comme de ses ancêtres consultés aux osselets l’assurance de l’inversion prochaine de la courbe de l’endettement. Monsieur N’Sianmé m’a toutefois averti qu’en raison du creusement de la dette perpétré par mon prédécesseur, il faudrait sans doute débloquer d’autres comptes appartenant à de proches cousins pour faciliter les choses ( Julie, tu n’as pas oublié de valider le ticket de l’ Euromillion, hein ? Il n’y a plus que cela qui peut marcher... )


                  Enfin, oui, la défense du pays, de la Nation, ne s’arrête pas aux frontières naturelles de notre beau pays. Partout ou l’innocent est menacé, partout ou le faible est opprimé, partout ou ne se trouvent ni or, ni argent, ni métaux précieux, ni pétrole, ni armes nucléaires prêtes à l’emploi, notre armée a le devoir sacré d’intervenir ! 

                  Certains y laissent leur vie. Leur sacrifice ne sera jamais oublié de la Nation, et ils seront honoré d’une double solde reversée à leurs compagnes et compagnons le mois suivant leur décès ( Oh, Julie, pour le prochain 8 mai, tu n’oublies pas de me préparer un parapluie, hein, j’en ai assez de finir trempé comme une soupe !). 


                  Je n’oublie pas non plus, cher concitoyen, de défendre notre belle langue. Mais plutôt que de confier cette tâche à nos Académiciens prestigieux mais cacochymes, il me parait plus pertinent de confier cette ardente mission à l’ensemble de notre pays !

                  Votre arme, vous l’avez entre vos mains ! Ce rectangle fin de plastique que vous pointez vers l’écran. Armez votre bras, visez, pressez la touche 5 ou 7 au lieu de la Une et vous tirerez la première salve contre la médiocrité et la stupidité ! Les jours de congé, prenez vos familles sous le bras et conduisez-les vers ces temples profanes marqués au fronton du mot « bibliothèque » au lieu de « Auchan » ! Des milliers de trésors vous y attendent, prêts à nourrir vos esprits !


                  Cette bataille, cher concitoyen, c’est la vôtre ! Vous êtes votre propre général ! Bombez le torse, et boutez « Secret Story » hors du territoire, ce pouvoir est vôtre ( Hé, Juju, ça reprends quand, Games of thrones ?) !

                   

                  Rien ne résiste à un Peuple uni comme celui qui m’a porté au pinacle il y presque deux ans maintenant, et qui s’apprête à me porter plus bas que terre maintenant.

                  Il mérite, oui, la vérité ! Et je vous la livre !



                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 28 février 2014 04:23

                    ( suite du mail, le serveur avait planté ! )

                    VOUS ME FAITES CHIER !

                    Vous êtes bien Français ! Jamais content ! Lionel me l’avait bien dit ! Il vous a redonné du travail, apuré vos comptes et en guise de remerciement vous avez préféré porter votre choix sur tout le monde sauf lui !


                    Ensuite, quand vous avez eu l’occasion de réparer les dégats de votre connerie, vous avez préféré miser sur l’autre nain, là, l’agité qui a réussi à vous faire croire qu’il allait vous rendre riche comme crésus en glandant avec la manette de la PS 3 dans la main toute la journée !


                    Putain, je le vois encore, sautillant partout sur son yatch, tellement il ne se sentait plus pisser ! Et dire qu’il a cru pouvoir prolonger son bail en favorisant l’autre pervers, là, puis en le dégommant à deux semaines du premier tour avec ses partouzes hôtelières.

                    Manque de bol, j’ai vu le coup venir. J’ai sacrifié mon cavalier en amont, et je lui ai piqué la place au final. Mais je digresse.


                    VOUS M’EMMERDEZ, DONC.

                    Vous êtes toujours là à me réclamer le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière !


                    Vous exigez du boulot, mais quand vous sortez la carte bleue, vous achetez du made in Taiwan depuis soixante ans ! 

                    Vous exigez de la morale publique, et vous vous garez sur les places pour handicapés !

                    Vous ne voulez pas de corruption politique, et vous graissez la patte au fonctionnaire pour voir votre dossier avancer plus vite !

                    Quand est-ce que vous allez enfin comprendre que VOUS êtes les premiers responsables de VOS malheurs ?

                    Ce n’est pas moi qui ai foiré votre vie ! C’est vous, le jour ou vous avez décider de passer plus de temps devant la PS 2 au lieu d’ouvrir vos bouquins de maths et de faire vos devoirs !


                    Mon boulot ne consiste PAS à faire de vous des locataires de Penthouses avec vue sur la Seine mais à vous donner les chances de le devenir ! L’immeuble existe, j’ai les clés mais je ne vous les donnerai pas, c’est à vous de monter l’échelle pour les décrocher !

                    Et pour cela, vous devrez faire des CHOIX. Vous devrez REFLECHIR. Vous devrez prendre des DECISIONS qui ne vous plairont pas mais qui vous permettront d’avoir une vie plus facile.

                    Si vous hésitez sur un choix, je vous livre un indice : le choix que vous ne voulez PAS faire est presque toujours celui que vous DEVEZ prendre.


                    C’est pareil pour tout. L’économie, la politique, la société, vos amours, vos amis, vos emmerdes.

                    Je suis au sommet, mais c’est VOUS qui m’y avez placé. Je ne suis que le reflet déformé de ce que vous êtes.

                    Si vous ne l’aimez pas, alors vous ne vous aimez pas. Il va falloir vous apprendre à CHANGER et à OSER.

                    Vous voulez changer les choses ? Vous devrez changer aussi.

                    Chiche !

                    Vive la France, bande de cons !

                     



                    • Shawford Shawford43 28 février 2014 06:16

                      Salut le bear, j’espère que t’as un kenny à côté de toi. 


                      Amitiés

                    • lilas 28 février 2014 09:19

                      Merci pour votre lettre


                      • 1984 28 février 2014 10:59

                        Il ne fait pas rien contrairement à ce que vous croyez.
                        Il fait tout son possible pour détruire ce qui reste de la France ; C’est son mandat !


                        • Baarek Baarek 28 février 2014 11:08

                          Un bon président à l’heure actuelle deviendrait une grande personnalité de l’histoire Française... Tout est à porté de mains, et il ne veux pas en profiter ?

                          Devenir celui qui commencera les travaux du renouveau Français et apparaitre dans les livres d’histoires comme un héro ?

                          Ou bien vivre sa vie égoïstement avec plein de pognon volé ?


                          • Baarek Baarek 28 février 2014 11:36

                            Bonjour,

                            Vous avez raison, dans le sens ou je n’ai pas précisé (et c’est ma faute) que je suis pour une sortir immédiate de l’UE. Ce serait pour moi la première, et la plus important car elle influe sur le reste. En résumé, retrouver sa souveraineté.


                          • baldis30 2 mars 2014 22:02

                            @bérurier

                            a) mettre immédiatement le cumul des mandats au référendum en virant dans les 48 heures de la publication officielle des résultats tous les cumulards quels que soient les mandats : j’ai bien écrit « virer les cumulards » pas réduire le nombre de mandats. Ils ont tellement travaillé qu’ils ont droit à un bon repos n’est-ce pas ?

                            b) suspendre illico , comme cela le permet dans la Constitution ( à moins qu’elle n’ait été une fois de plus truandée en catimini) l’infâme traité refusé par le peuple français.

                            c) mettre au référendum la destitution immédiate avec privation de tous droits civiques et SOCIAUX de tous ceux cumulards ou non-cumulards qui ont voté cet infâme traité contre l’avis du peuple. Analogie avec ceux qui votèrent les pleins pouvoirs

                            d) sortir de l’OTAN.

                            e) privilégier la latinité avant le monde anglo-saxon 

                            Si ce ne sont pas des mesures à la portée des pouvoirs constitutionnels du président alors c’est que je n’ai rien compris à cette constitution 


                          • Grandaddy Grandaddy 28 février 2014 11:17

                            Sans vouloir critiquer la lettre de façon trop véhémente, je pense que le problème aujourd’hui c’est que la grande majorité des gens s’imagine qu’un nouveau président de la république leur permettra de changer de vie...alors que ça n’a jamais été aussi faux (et ça n’a même jamais été vrai).
                            La fonction présidentielle n’a aujourd’hui presque plus de pouvoir.

                            L’auteur de la lettre parle de l’appauvrissement intellectuel en France, mais peut-on dire que c’est François Hollande qui en est responsable ? Bon, il ne dit pas non plus qu’il est responsable, il lui reproche de ne rien faire, mais qu’est-ce qu’un président peut faire contre cela ? Sauf erreur de ma part, je ne crois pas que M.Hollande soit responsable de l’apparition et du développement de programmes de télé-réalité débilisants, ou encore de la création de NRJ...


                            • baldis30 2 mars 2014 22:09

                              Comment ? la fonction présidentielle n’a plus de pouvoir ! c’est bien nouveau ! Et le référendum il sert à quoi ?

                              Quant à l’appauvrissement intellectuel de la France il ne faut pas être aveugle , avec la suite de droite et de gauche des ministres de l’éducation nationale d’un côté et de l’autre de la culture la France est arrivé au plus bas de l’échelle.

                              Rien ... rien... rien D’abord ayons des gens peu formés ils seront plus facilement manipulables, au besoin quelques équipes de foot de plus. Fermons les écoles, les théâtres , mettons cela en musée ainsi plus personne ne sera intéressé....


                            • zygzornifle zygzornifle 28 février 2014 11:50

                              Pour qu’une lettre fasse bouger un politique il faut qu’elle l’insulte comme ça il portera plainte, autrement elle sera classée avec les milliers qu’ils reçoivent par jour dans un dossier .....


                              • baldis30 2 mars 2014 22:11

                                @Musima

                                hélas je suis totalement d’accord avec cette analyse ! 


                              • dom y loulou dom y loulou 28 février 2014 16:01
                                vous vous adressez à une image sur un écran, à un acteur de scène politique, à un fantôme qui est payé pour ne pas vous entendre

                                parce que tout est corrompu

                                depuis 1938 nous vivons tous sous les lois de l’UCC qui sont collées sur les lois nationales et n’existent QUE pour piétiner les lois dites communes, celles qui s’appuient sur nos constitutions

                                tout est caduc donc et l’Unified Commercial Code (vieille loi romaine maritime et de commerce ne dit qu’une chose, tu empruntes, tu rembourses et voilà qu’ils empruntent à tour de bras SUR NOTRE DOS 

                                l’UCC est une monstruosité qui a numéroté un aom de paille qui nous représente et qui peut, lui, être soumis aux lois commerciales comme une marchandise ou une entreprise... mais c’et nous qui payons et encaissons les coups pour cette personne virtuelle, en réalité l’UCC n’a AUCUN droit sur nos personnes physiques

                                les juges qui garantissaient l’état de droit (sinon il n’y a personne) n’existent plus, ce sont des magistrats 8veut dire administrateur de société dans leur jargon, pas juge de paix) qui nous mentent en sachant qu’ils n’ont PAS autorité sur nous


                                notre nom ne nous représente pas, mais est un « un homme de paille virtuel » taxé à wall street depuis 1938

                                vous lisez bien, vous vivez sous des lois nazies introduites pendant la guerre

                                donc plus du tout d’état de droit, fini, terminé !! et cela fut fait sans notre accord, sans même que qui que ce soit en soit informé

                                l’UCC en effet s’est adjugé une loi particulière qui permet à ces magistrats de ne PAS nous informer de nos droits ni de cette supercherie qui veut que nous ne vivons absolument plus ni aucun politicien ne suit plus DU TOUT les dispositions de droits liés aux constitutions

                                très grave 

                                vous comprenez pourquoi ils n’entendent jamais ce qu’on leur dit ?

                                ils sont derrière une vitre de MENSONGES ABYSSAUX

                                et cette vitre s’appelle Unified Commercial Code 



                                officiellement toutefois ce sont les lois nationales qu’ils doivent suivre... 

                                vous comprenez la supercherie complète dans laquelle on vit ?


                                pas si vite, on aborde cela avec tact et PENSEE, tant que vous vous comportez vous-même selon les lois communes en vigueur ils n’ont pas autorité sur vous, TANT QU’ILS NE PEUVENT PAS FAIRE LE LIEN AVEC VOTRE NOM OFFICIEL, mais vous les insultez ou les agressez et c’en est fini, la loi commune vous attrape, vous comprenez ?

                                il faut bien réfléchir autour de ce mur de lois qui couvrent nos lois nationales et des meilleures façons d’aborder cette supercherie

                                d’autres l’ont déjà fait



                                • Shawford Shawford43 28 février 2014 16:05

                                  Je suis si transparent que ça (ou l’inverse) pour que tu ne te sois jamais adressé à moi directement (ou alors que je me souvienne, qu’avec un dédain non fin)


                                • Androm60 Androm60 1er mars 2014 21:32

                                  Et bien, si vous avez gravi le sommet de l’échelle sociale, vous avez aussi gravi le sommet de la vulgarité mon cher ami. Sans doute êtes-vous un combattant de la matérialité, sans doute êtes-vous un bon pion du système et de la dualité dominant-dominé, le chef de la meute des beuglants exploités. Un peu de sagesse vous rendrait sans doute un brin plus humain mais sans doute est-ce là un changement aussi important que celui que réclamez dans la puissance de vos maux...


                                  • baldis30 2 mars 2014 22:14

                                    @Androm60

                                    un peu de sociabilité , un peu de culture, quelques connaissances académiques vous rendrez plus lucide !


                                  • Androm60 Androm60 5 mars 2014 07:54

                                    Excat, je n’avais pas compris le 2e degrés du message de Mmarvinbear. 

                                    Je suis vraiment navré. Je redeviens lucide et vous présente mes excuses.
                                    Ah cécité spirituelle, quand tu nous tiens... 
                                    PS j’ai voulu supprimer mon message sur lequel vous avez réagi mais je n’ai pas trouvé l’option.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Rémy Portier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès