Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La mandale du mi-mandat

La mandale du mi-mandat

30 mois d’exercice du pouvoir viennent de s’écouler pour François Hollande, et le temps d’un premier bilan est arrivé.

Seuls 12% des français accordent encore leur confiance à l’élu socialiste, et ce score de mi-mandat claque comme une gifle.

 Comment pourrait-il en être autrement puisque que le candidat à peine élu a délibérément tourné le dos à la plupart de ses engagements ?

La petite musique « mon adversaire c’est le monde de la finance  » a pris un sérieux coup de vieux, depuis que la plus grande partie des cadeaux a été majoritairement destinée aux plus riches du pays… grands patrons, banquiers, et les paradis fiscaux ont encore de beaux jours devant eux.

Jean-Claude Juncker, le nouveau chef de l’entreprise européenne, qui avait été largement soutenu par François Hollande, (lien) vient d’être pris le doigt dans le pot de confiture, après les révélations qui font de lui le « patron des paradis fiscaux ». lien

Le plus amusant c’est que son prédécesseur à la tête de l’Europe avait déclaré : « nous devons profiter d’un terrain politique de plus en plus favorable pour nous saisir de ce problème majeur ».

En écho, Pierre Moscovici, ministre français des finances avait aussi estimé en avril 2013 : « il y a un vent qui souffle dans l’UE pour lever les opacités, les obstacles que peut receler le secret bancaire  ».

Force est de constater qu’il ne souffle pas très fort.

Triste déconfiture donc pour le chef de l’état français qui après avoir choisi Jérôme Cahuzac comme ministre des finances, dont l’un des objectif primordial était justement de traquer l’exil fiscal, a découvert que ce dernier en était l’un des acteurs les plus habile. lien

Quand l’on sait que bon an mal an, l’argent caché dans les paradis fiscaux atteint annuellement les 1000 milliards, on ne peut que constater l’échec de l’engagement présidentiel sur le chapitre de la finance, alors que les avoirs des français cachés douillettement au cœur des paradis fiscaux s’élèveraient au minimum à 200 milliards d’euros.

Selon le FMI, les fonds concernés représentant l’évasion fiscale dans le monde se monteraient à 5500 milliards d’euros.

En ce qui concerne l’exil fiscal français, s’il faut en croire Yann Galut, le député socialiste, « si on les taxait à hauteur de 30% on récupérerait 60 milliards d’euros, soit les 2/3 du déficit budgétaire de l’état en 2012 ». lien

Ce n’est apparemment pas à l’ordre du jour.

La désespérance, voire la colère, du citoyen lambda, qui se voit mettre à contribution, alors que de vraies mesures de justice pourraient remplir abondamment les caisses de l’état, est donc totalement justifiée.

Quant au chômage, le visionnaire de l’Elysée a manifestement besoin de nouvelles lunettes, car alors qu’il « voyait la courbe du chômage s’inverser fin 2013 », le nombre de chômeurs  est passé de 2,9 millions en mai 2013 à 3,4 aujourd’hui.

Il prévoyait 3% de croissance en 2013, et s’est probablement trompé sur la position de la virgule, car celle-ci a été de 0,3%.

Sur le chapitre de la dette elle est passée de 90% du PIB mi-2012, à 95%, représentant plus de 2000 milliards.

Sur le chapitre des promesses, il y a loin de la coupe aux lèvres.

Les impôts ont augmenté autant que sous son prédécesseur…(lien) il devait renégocier le traité européen, et on risque d’attendre longtemps (lien) … la célèbre « transition énergétique » joue les arlésiennes, et le projet qui vient de sortir après 30 mois de réflexion laborieuse a finalement comme objectif principal la relance de la voiture électronucléaire, relançant du même coup la consommation électrique, et le nucléaire…(lien) quant à la fermeture de Fessenheim promise par le Hollande s’il était élu, elle a tout d’abord reculé à la fin de son mandat et maintenant semble être remisé aux oubliettes de l’histoire, s’il faut en croire la nouvelle ministre de l’écologie.

En arguant que des investissements très importants sur cette centrale avaient été réalisés, elle a déclaré : « on ne peut faire comme s’ils n’existaient pas », et propose de fermer éventuellement 2 réacteurs nucléaires ailleurs, après la mise en service de l’EPR de Flamanville, autant dire beaucoup plus tard. lien

En effet, cet EPR accumule les déboires, et alors qu’il devait démarrer en 2012 a vu son calendrier repoussé provisoirement à fin 2016…quand à son prix, il est passé de  3 milliards à 3 fois plus aujourd’hui. lien

Pour rester dans le même domaine, celui des GP2I, (grands projets inutiles imposés), rappelons que NDDL (Notre Dame des Landes) n’est toujours pas abandonné, s’il faut en croire l’ex premier ministre, (lien) tout comme celui du barrage du Testet, malgré la mort de Rémi Fraisse, pas plus que Lyon-Turin (30 milliards d’euros) alors que la Cour des Comptes vient une fois de plus de le critiquer, suivie par des élus de haut-rang, dont Dominique Dord, ou Michelle Rivasi. lien

Leur liste des GP2I est sur ce lien.

Quant à la fin annoncée de la France-Afrique promise par le candidat (lien) depuis l’intervention militaire française au Mali, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, mais en réalité pour protéger les intérêts nucléaires français au Niger, et au Mali, il faut manifestement la remiser au rang des promesses de campagne non tenues.

En tout cas, cette promesse à provoqué une chronique lucide de la part de Sali Bouba Oumarou, expert dans ce domaine, qui conclut que « la volonté affichée de mettre fin à la Françafrique, véritable nébuleuse dont tout le monde admet l’existence, mais ne saurait exactement cerner la forme et le contenu, ne peut se limiter au niveau du symbolique … ».

En effet, si on évoque la mise en place du nouveau dispositif de sécurité Barkhane, avec 3000 soldats français au Tchad, on découvre que la Francafrique est loin d’être finie. lien

Quid de Sassou Nguesso, président du Congo, suspecté d’avoir des BMA (bien mal acquis) ayant amassé en France un impressionnant patrimoine mobilier et immobilier, et défendu par l’avocat Jean-Pierre Mignard, ami du président français ? lien

Quid de ces 14 pays africains forcés aujourd’hui encore de payer l’impôt colonial pour les avantages de l’esclavage et de la colonisation ? lien

Quid de la fuite de Blaise Compaoré, l’ancien président du Burkina Faso, évacué discrètement grâce à l’obligeance du gouvernement français ? lien

Mais revenons en France.

Quid des 500 000 logements qui devaient être construits par an ? lien

En 2013, il n’y en a eu que 330 000. lien

Quid des entreprises qui se sont délocalisées, et dont François Hollande avait promis « elles devront rembourser les aides qu’elles ont obtenu » ? lien

Quid de l’écart maximal de rémunération de 1 à 20 imposé aux dirigeants des entreprises publiques et quid de l’encadrement de celles des patrons d’entreprises privées ? lien

Il suffit de prendre pour exemple celui de Maurice Levy, le patron de Publicis, qui encaisse 4,8 millions d’euros, soit 357 fois le smic annuel pour découvrir que la promesse est loin d’être tenue, d’autant que Pierre Moscovici a annoncé que, pour le moment, le gouvernement renonçait à légiférer sur le sujet. lien

Et malgré toutes ces déceptions, ces renoncements, ces revirements, ces promesses non tenues, ces trahisons, François Hollande ne semble avoir en tête qu’une seule préoccupation : obtenir un nouveau mandat en 2017, même s’il affirme qu’il ne se représenterait pas si le chômage n’avait pas baissé à la fin de son mandat.

Il s’accroche au pouvoir, ainsi qu’il l’a déclaré récemment, malgré la colère exaspérée des citoyens et sa popularité en berne : elle était mesurée à 12% début novembre 2014. lien

D’autres plus radicaux demandent sa démission et un sondage récent assurait que 97% des français la réclamaient. lien

Pas étonnant des lors qu’ils soient de plus en plus nombreux à vouloir une 6ème République, et une nouvelle constitution. lien

Elle serait indispensable pour tourner la page si peu démocratique et quasi monarchique de la constitution actuelle, et pourrait mettre au programme la fin réelle des privilèges, la fin des salaires et des avantages exorbitants des élus nationaux, l’impossibilité pour un élu condamné par la justice de se présenter à un suffrage, l’impossibilité pour un chef de l’état de se faire élire sur un programme et de lui tourner le dos une fois élu, sous réserve d’être désavoué par une autorité juridique réellement indépendante, qui pourrait même le remplacer le cas échéant.

Mais revenons au bilan de mi-mandat.

Quand on assomme les français de taxes, d’impôts, on plombe leur pouvoir d’achat, et par contrecoup, on affaiblit les entreprises, ce qui provoque une augmentation du chômage et il ne faut pas chercher ailleurs les causes de ce désamour profond dont François Hollande fait l’objet.

Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour le comprendre, car comme disait mon vieil ami africain : « Le mensonge à les jambes courtes… la vérité finit toujours par le rattraper ».

L’image illustrant l’article vient de « www.starjetset.com&nbsp ;&raquo ;

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Le bras d’honneur hollandais

La France avance avec une canne

L’un promet, l’autre agit

La droite en rêvait, Hollande l’a fait

De Coluche à Grillo

Le changement, c’est pas tout de suite

Le poisson d’avril hollandais

En marche pour une 6ème

Un président tétanisé

La taxe carbonisée

La retraite au flamby

Qui Hollande trompe-t-il vraiment

Hollande, un pays au plus bas

Des sous et des déçus

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

J’aime pas les riches

Faire sauter la banque

Le discours du Bourget partie 1-partie 2


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 11:02

      Crab

      j’ajoute à votre commentaire une analyse qui a échappé à pas mal de monde manifestement : le 11 novembre, Hollande dit avoir commémoré le centenaire de l’armistice...
      or jusqu’à preuve du contraire, l’armistice a été signée le 11 novembre 1918... et non pas en 1914 !
      le centenaire de l’armistice aurait donc du etre commémoré dans 4 ans... a moins de vouloir feter l’année d’entrée en guerre avec l’Allemagne.
      la question que l’on pourrait se poser est : pourquoi cette erreur qui ressemble à une manipulation ?
      il est probable qu’empêtré dans son impopularité, hollande fait feu de tout bois, et commémore a tour de bras...ou alors c’est une distraction ? 
       smiley

    • ahtupic ahtupic 12 novembre 2014 11:55

      Normal, il commémore car dans 4 ans, il ne sera plus là. D’ailleurs, un conard qui sort de l’ENA (on peut mettre Ecole nationale des Anes ou bien des Arnaqueurs),connaît-il la date de l’armistice 14-18 ? Ce ne doit pas être la priorité Mais l’ENA apprend à tous ces arrivistes comment il faut mentir.


    • canard54 canard54 12 novembre 2014 12:37

      Olivier ;

      Que voulez vous avec ce bourricot de FH on en fera plus un cheval de course,trop tard !

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 13:45

      ahtupic

      j’avais évoqué cet ENA dans un article en rappelant qu’en inversant les lettres on découvrait un anagramme intéressant.
      ceci dit, n’êtes vous pas surpris qu’aucun journaliste, à ma connaissance, n’est relevé cette énormité ?
      le centenaire de l’armistice sera le 11 novembre 2018...et il est probable qu’hollande ne sera pas là pour la commémorer.
      il s’agit donc pour lui, et sa com, d’agiter des écrans de fumée.
      faudrait arrêter les conneries.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 13:47

      canard

      j’aime bien les ânes, mais faut reconnaître que sur un terrain de course, il y a peu de chance qu’ils arrivent à gagner un tiercé.
       smiley

    • jojoduchato jojoduchato 12 novembre 2014 15:25

      J’ajoute, et c’est plus qu’un symbole, que la commémoration de 14/18 de ce gouvernement théoriquement Socialiste s’est faite en rendant hommage à Clemenceau qui a réprimé avec une violence extrême le peuple ( voir -par exemple- les grèves de Villeneuve-Saint-Georges et de Vigneux en 1908 ) . Le gouvernement n’a pas choisi comme il aurait été logique qu’il le fasse le Socialiste Jaurés qui a été assassiné parce-qu’il se battait contre la guerre. Pourquoi n’ont-il pas choisi celui à qui il font pourtant référence régulièrement ? Finalement , cela vaut mieux ainsi , car cela a évité que soit souillée la mémoire de Jean JAURES.


    • Cassiopée R 12 novembre 2014 16:13

      Quel anagramme ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 17:08

      jojoduchato

      oui, merci d’avoir aussi rappelé ça...effectivement, il aurait mieux fallu évoquer Jaures...mais j’imagine que son fronde pacifiste ne met pas tout le monde à l’aise.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 17:09

      Cassiopée

      voila un article qui va vous éclairer

    • Cassiopée R 12 novembre 2014 20:05

      Merci c’était très enrichissant.


    • sirocco sirocco 12 novembre 2014 22:35

      @ olivier cabanel


      "le centenaire de l’armistice aurait donc du etre commémoré dans 4 ans... a moins de vouloir feter l’année d’entrée en guerre avec l’Allemagne.
      la question que l’on pourrait se poser est : pourquoi cette erreur qui ressemble à une manipulation ?"

      Bonne remarque. Vous aurez noté aussi que les émissions à sujet militaire sont très présentes depuis plusieurs semaines sur les chaînes de France-Télévision.

      Serait-ce pour préparer l’opinion publique à l’éclatement possible d’une guerre dans l’est de l’Europe (guerre à laquelle les USA ordonneraient à Hollande de faire participer la France, bien sûr) ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2014 07:05

      sirocco

      reste à savoir si les citoyens sont prêts à servir encore de chair à canon ? et à quoi servirait donc cette Europe qu’on nous a vendu pour en finir avec les guerres sur le continent ?
       smiley

    • zygzornifle zygzornifle 12 novembre 2014 12:36

      Hollande est un ballon de baudruche gonflé aux pets ....


      • 1984 16 novembre 2014 16:23

        Oui, mais le problème c’est surtout qu’il est un TRAITRE !


      • Yvance77 Yvance77 12 novembre 2014 12:42

        A titre personnel, je me filerais des baffes car jamais, je dis bien jamais, je ne pensais que nous pouvions avoir comme 1er conducator quelqu’un de pire que Pipole 1er ! J’en suis à me dire que sous Sarko c’était un poil mieux désormais... et Dieu sait combien je peux l’haïr ce sale type !


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 13:49

          Yvance

          je partage globalement, mais de là a dire qu’il est pire que sarko ?...
          disons que pour sarko, on ne s’attendait pas a des surprises...
          alors que pour son successeur, on est quand même tombé de haut.
          non seulement il perd toute chance d’exister politiquement, mais en plus, il coule son propre parti.
          chapeau l’artiste.
           smiley

        • colere48 colere48 12 novembre 2014 18:06

          Oui c’est dur d’en arriver à ce constat !
          Pourtant n’oublions pas que le bouffon actuel a été élu en réaction à la détestation du « people » excité !
          Et on dit jamais 2 sans 3  smiley maman j’ai peur !!


        • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 18:10

          colere48

          je pense qu’il y a tant de casseroles à la patte de l’ex-président, tant de déceptions provoquées par le nouveau prez, et tant de désillusions à venir coté de la marine, que les français feraient bien de s’orienter vers une nouvelle république...a moins de vouloir continuer le bordel actuel.
          merci de votre commentaire.

        • Yvance77 Yvance77 12 novembre 2014 19:26

          « feraient bien de s’orienter vers une nouvelle république »
          .
          Si c’est pour faire un VI eme avec les mêmes guignols mais déguisés autrement à quoi bon ?
          .
          La suite c’est le retour du citoyen au cœur du système de décision, vu les incapables que nous avons eu, on doit pas pouvoir faire pire !!!


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2014 07:08

          Yvance

          la question est plus sur une nouvelle constitution qu’une nouvelle république.
          cette constitution devrait empêcher le carriérisme politique, devrait en finir avec les privilèges des élus, avec leurs salaires indécents, et surtout avec la possibilité d’avoir un président qui une fois élu fait le contraire de ce qu’il avait promis.
          elle devrait aussi empêcher un élu condamné de se proposer au suffrage, et réduire drastiquement le nombre de députés...
          entre autres...

        • Ruut Ruut 12 novembre 2014 13:33

          Indirectement venant du PS croire a son programme faut être naïf.
          Le PS a toujours trahis le peuple.
          La question est est ce que les élections en France ne sont pas bidonnées.
          Car la chute Extrêmement rapide du président est incompatible avec une élection normale.


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 13:53

            Ruut

            le propre de l’électeur, c’est au moins de voter sur le programme proposé par un candidat.
            si ce dernier ne tiens pas parole, il en subit les conséquences, mais on s’en fout un peu, car au fond, c’est l’image même de la démocratie qui est bafouée.
            d’ou l’urgence d’une nouvelle constitution qui empêche définitivement ce genre de dérive,
            et ça concerne tous les partis...
            que l’on vote pour « le moins pire », pourquoi pas... mais qu’une démocratie puisse accepter de telles trahisons, ça ne devrait pas être imaginable.

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 novembre 2014 13:54

            Non je ne crois pas qu’il y ait eu bidouillage, la preuve par l’auteur de cette lamentation, électeur « déçu » de F Hollande, qui fait semblant de croire ce qui n’a jamais été dit (ou si peu).


          • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 14:23

            perriet

            je n’ai pas voté hollande au premier tour, mais j’ai réellement cru aux promesses du bourget.
            je pense qu’il ne lui sera jamais pardonné d’avoir autant trahi sa parole.
            non seulement, il perd toute crédibilité, mais il coule son propre parti.
            il est grand temps de changer de constitution.

          • Croa Croa 12 novembre 2014 19:22

             « j’ai réellement cru aux promesses du Bourget. »
            ***
             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


          • rubicon rubicon 13 novembre 2014 11:25

            @olivier cabanel  12 novembre 13:53

            si le candidat ne tiens pas parole, il en subit les conséquences, mais on s’en fout un peu, car au fond, c’est l’image même de la démocratie qui est bafouée.
            d’où l’urgence d’une nouvelle constitution qui empêche définitivement ce genre de dérive,
            et ça concerne tous les partis...

            Je ne crois pas à une constitution qui puisse tout régler dans les moindres détails.
            Je suis d’accord avec vos suggestions (interdire un candidat déjà condamné par la justice etc...), qui ont leur place dans le code électoral ou autres ouvrages spécialisés semblables, mais qui n’ont pas leur place dans une constitution, qui, elle, doit être compréhensible et accessible à tout citoyen en capacité de lire, donc entre autres, elle doit être courte et concise (pas comme ma phrase).
            Y recenser et interdire tous les abus possibles serait donc inadéquat.

            • D’une, parce que quelle que soit la loi, l’Homme se débrouille toujours pour la tordre dans son sens, compromettre et intriguer, utiliser son réseau à mauvais escient, etc...
            • De deux, parce que ce serait kafkaïen.
            • Enfin, parce qu’hormis après une révolution violente, quel parlementaire voterait cela ? Il n’y a qu’à voir comment les députés ont refusé de se voir imposer des justifications sur une partie de leurs dépenses.

            Ma solution ?
            Que chacun se prenne en main à son petit niveau, pour être honnête, valoriser le travail bien fait, refuser les honneurs indus, ne pas écraser son voisin pour avoir un siège dans le bus ou dans une entreprise etc...
            En gros travailler personnellement à ses 7 « péchés » capitaux (j’aime bien cette image), et aussi pour ceux qui ont charge d’âmes (parents, éducateurs, responsables dans les entreprises/administrations etc...), aider les personnes sur ce chemin.
            C’est évidemment un long processus, mais je pense que c’est le plus sûr pour obtenir de meilleurs gouvernants.
            Après tout, « Les peuples ont le gouvernement qu’ils méritent », selon la citation de Montesquieu.

          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 14 novembre 2014 20:56

            Merci Rubicon, je me permets de répéter votre solution en caractères gras :

            Que chacun se prenne en main à son petit niveau, pour être honnête, valoriser le travail bien fait, refuser les honneurs indus, ne pas écraser son voisin pour avoir un siège dans le bus ou dans une entreprise etc...
            En gros travailler personnellement à ses 7 « péchés » capitaux (j’aime bien cette image), et aussi pour ceux qui ont charge d’âmes (parents, éducateurs, responsables dans les entreprises/administrations etc...), aider les personnes sur ce chemin.


          • mario mario 12 novembre 2014 13:37

            Bonjour Olivier,
            il n’y aura pas de 2017 !
            cela ce passera bien avant....
            quand a Hollande, il a rendu un bien grand service aux Français, celui de faire la distinction dans les appellations d’origine controlé par Bruxelles ou les States .
            par ce constat, nous aurons droit a la fille Le Pen . elle a compris avant tout le monde qu’il est impossible de faire une autre politique en France sans sortir de l’euro/otan .
            encore une fois nous aurons a trancher non par adhésion...mais par rejet !
            vivement la retraite a 60 ans obligatoire pour les hommes politiques ( pour cause de pénibilité par exemple...)


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 13:55

              mario

              je ne crois pas au scénario marine.
              le problème de notre démocratie n’est pas le candidat, mais la constitution.
              marine lepen ne fait que (comme les autres) promettre, mais elle n’a pas (comme les autres) les moyens de ses ambitions.
              elle trahira comme les autres.
              il s’agit donc aujourd’hui de balayer cette constitution inique qui permet toutes les dérives.
              mais ce n’est que mon modeste avis.

            • Croa Croa 12 novembre 2014 19:30

              « je ne crois pas au scénario marine. »
              Tu as tors car l’oligarchie, qui y croit, a déjà placé ses hommes dans son entourage.
              *
              À ce sujet revoir la vidéo de ’’Réconciliation nationale’’ où ce point est aussi évoqué.


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 20:27

              Croa

              franchement la proposition que j’ai découvert dans l’article, consistant a un nouveau parti avec soral, dieudonné, et zemmour m’a pour le moins surpris...
              la carpe, le lapin, et la fouine ? merci... ce sera sans moi.
               smiley

            • Garance 12 novembre 2014 14:12

              Cabanel


              Le moins que l’on puisse dire est que vous bénéficiez sur ce site d’un capital de sympathie des plus élevés

              Pour avoir écrit le dixième de vos critiques certains ici se sont vus taxés de réactionnaires ou de fachos

              Profitez en ; lâchez vous , exprimez votre dépit envers celui pour qui vous avez voté et qui fait notre malheur à tous 

              Votre possibilité de pouvoir paraître à votre volonté vous fait un devoir d’être le porte-parole des exclus de pouvoir le faire





              • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 14:20

                garance

                je ne pense pas à être le seul autorisé à critiquer hollande, a qui j’avais donné ma voix au deuxième tour... mais ce qui est certain, c’est que la question ne se pose plus de voter pour ducon ou pour dugland, mais de changer de république.
                il s’agit de redonner un sens au mot démocratie, rien de moins !
                 smiley

              • colere48 colere48 12 novembre 2014 18:16

                100 % d’accord
                Cette constitution taillée sur mesure pour de grands hommes a des effets pervers insurmontables
                dès lors que des nains s’en emparent !
                 


              • Croa Croa 12 novembre 2014 19:37

                Cette constitution a été largement remaniée depuis De Gaulle. En fait même un ’’grand’’ ne peut plus agir efficacement (Un Président digne de ce nom en proposerait une nouvelle en fait.)


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 20:20

                Croa

                ce qui expliquerait pourquoi nous avons de petits présidents ?
                 smiley

              • Croa Croa 12 novembre 2014 21:45

                Oui certainement mais ce n’est pas la seule raison. La principale c’est que ce sont des pantins et qu’être « petit » c’est avoir le bon profil pour ça !


              • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2014 18:15

                @ tous

                sans rapport direct quoique..
                Aujourd’hui, jour d’enterrement de Rémi, un appel est lancé à tous se rassembler, partout, sans drapeaux, avec quelques bougies, pour rendre hommage à Rémi et donc aussi à tous ceux qui sont morts sous les coups de la police. N’hésitez pas diffuser vos lieux de RDV (ville - heure - lieu) et à organiser des rassemblements s’ils ne le sont pas encore.La Rochelle - 20h - Sous la grosse horloge
                Toulouse - 20h- Place du Capitole
                Besançon - 20h - Place de la Révolution
                Amiens - 20h - Place Gambetta
                Bordeaux - 20h - Place Pey-Berland
                Carcassonne - 20h - Place Carnot
                Limoges - 15h - Place de la République
                Montauban - 17h - Place Nationale
                Clermont-Ferrand - 18h - Place de Jaude
                Puy en Velay - 19h - Saint-Laurent
                Gaillac - 20h - Place de la Libération
                Clermont-Ferrand - 18h - Place de Jaude
                Sète - 20h - Place de la mairie
                Perpignan - 17h - au pied du CastilletSuite au meurtre de Rémi, nous appelons- à ce que se constituent des parties civiles par les personnes présentes au Testet, forêt de Sivens, pour soutenir la famille et ne pas lâcher les responsables sur leurs responsabilités, jusqu’au bout.- à une enquête judiciaire sur les conflits d’intérêts de la CACG (compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne- maître d’ouvrage délégué) avec conseillers régionaux du Tarn et de la FNSEA (voir au verso).Responsabilité des ministres  :Sur la base de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen «  Art. 12. La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. » :- Nous demandons la démission de Manuel Valls et demandons aux journalistes médias et autres de poser les questions de son mépris politique irresponsable. La mort de Rémi Fraisse est son sceau. La chronologie le démontre.1) Le 1er ministre, coordinateur des autres ministres, n’a pas attendu la publication de l’enquête défavorable au sein du Ministère de l’Écologie pour donner son appui total au projet de barrage en Septembre.En amont, le 31 juillet, François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve nomment par décrêt Thierry Gentilhomme Préfet du Tarn pour exercer cette fonction dès le 1er septembre. C’est le 1er jour des attaques de gendarmerie contre les zadistes.2) La promesse, d’un minimum de présence des forces de l’ordre le Week-End du 25-26 octobre, est inversée.3) Il ne tient aucun compte de tous les avertissements lancés durant une semaine par les écolos.4) Rémi, tué le 26 octobre, n’empêche pas Manuel Valls de signer le 28 octobre une lettre pour relancer l’aéroport de Notre Dame des Landes. Le même jour, à l’Assemblée nationale, il défend les forces de l’ordre et n’admet que le silence dans l’hémicycle.Retour ligne automatique
                Dans un 1er temps, seul Cazeneuve paie mais le 4 novembre, Ségolène Royal le défend, et maintient le barrage puis demande aux zadistes d’en partir. Le même soir, elle les refoule de la réunion de « conciliation ». - Démission de Bernard Cazeneuve. - Démission du Préfet Thierry Gentilhomme pour son ordre brutal d’« extrême fermeté » le 25 octobre. - Démission du Président du Conseil Général du Tarn, Thierry Carcenacle bout-en-train du barrage, auréolé d’une phrase remarquable à propos de Rémi : « Mourir pour des idées, c’est une chose, mais c’est quand même relativement stupide et bête » - Dissolution immédiate de l’escadron qui a opéré au Testet, mais également pour que le nouveau ministre de l’intérieur passe personnellement au crible la formation des unités et des commandements sur une base républicaine et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Pas une recrue ne doit méconnaître la loi ni ne devra la transgresser, dans aucun cas. - Interdiction définitive à la police et aux gendarmes (et à d’autres) d’utiliser les armes employées à NDLL, au Testet et ailleurs (grenades de tous types, flashballs, tasers, etc).François Hollandevous devez vous engager à changer la loi, à tel point sécuritaire qu’elle crée l’insécurité. L’équilibre entre les besoins réels pour une société apaisée est perverti par ses effets de toute puissance.Vous avez dit vouloir veiller personnellement à ce que la vérité sur la mort de Rémi soit connue, mais ceci n’empêche pas qu’il faut que vous examiniez sans broncher le fonctionnement de votre gouvernementet que la réalité de la transition écologique soit mise en œuvre. Pas combattue par la politique du gouvernementmais encouragée. Parce que vous n’avez pas voulu le comprendre, Rémi est mort. Il fait partie de votre bilan pour le sommet Climat de décembre 2015.

                • canard54 canard54 12 novembre 2014 20:36

                  Ils ne démissionneront pas ,trop butés qu’ils sont,trop irrespectueux,seuls des coups de pieds au c... pour les déloger sont nécessaires,faut pas leur faire de cadeaux à ces traites socialos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès