Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La marque PCF : une bonne affaire ?

La marque PCF : une bonne affaire ?

Et si le PCF était une marque comme une autre ?

Après avoir lu le billet de JDCH sur la start-up PCF , je n’ai pu m’empêcher de me prêter moi aussi au jeu... Mais au lieu d’aborder le PCF comme une entreprise, je l’analyserai en tant que marque, ce qui me semble plus pertinent. Mais qu’est ce qu’une marque ? Selon Wikipedia, c’est un signe distinctif, un mot ou un groupe de mots, permettant au déposant de pouvoir faire connaître, ou reconnaître au travers d’un produit, un ensemble de caractéristiques liées au propriétaire, au fabricant, à la qualité, etc. Un peu vague... Je retiendrai plutôt cette définition : Une marque c’est un signe distinctif qui est la garantie d’une qualité pour le consommateur. En achetant une bouteille de Coca-Cola n’importe où dans le monde, vous savez ce que vous achetez, qui est garanti par le logo rouge de la firme d’Atlanta[1].

A l’aune de cette définition, la marque PCF se porte bien mal et il se pourrait bien qu’elle rejoigne bientôt le cimetière de Cadum (marque de savon), Continent (supermarché) ou Banania (un temps disparu puis repris avec un certain succès par des entrepreneurs). La marque PCF date de 1920, du congrès de Tours et de la scission avec la SFIO. Or, comme nous l’apprend Fortune[2], l’espérance de vie de façon indépendante des 500 plus grosses entreprises américaines est passée en un siècle de 92 ans (en 1900) à 12 ans (en 2006). Pourquoi en serait-il autrement pour le PCF ? Les erreurs de stratégie ont été légion :

Pour réussir sur un marché, une marque doit avoir un discours clair, qui vise une certaine catégorie de consommateurs en s’appuyant sur une segmentation du marché. Il en va de même en politique. Les exemples les plus précis sont sur les petits partis qui visent une cible particulière. le MPF par exemple a un discours clair en direction de la "vieille France" catholique inquiète de la montée d’une certaine islamisation et frileuse vis-à-vis du reste du monde. Les chapelles d’extrême gauche ciblent elles aussi un certain public bien particulier mais dont la segmentation est hermétique pour tout non initié (lambertistes, pablistes, trostkistes, conseillistes, spartakistes ou que sais-je encore). A l’inverse, au PCF, le flou artistique règne en raison d’une ambiguité majeure : parti de gouvernement ou parti de contestation ? La marque a souffert des errements stratégiques d’une direction marketing en permanent bouleversement et qui n’a jamais su choisir. Marie-George Buffet à ce jour n’a pas clarifié le positionnement du PCF sur le marché concurrentiel de l’extrême gauche.

Or le marché évolue très vite : marketing audacieux de la LCR qui d’une marque poussièreuse est devenue très vintage grâce à l’imposture Besancenot. La poussiéreuse LO prépare un rajeunissement de sa gamme avec la mise au rebus d’Arlette 6.0 pour la remplacer par un modèle dernier cri, féminin lui aussi. Et la concurrence entre les deux d’Altermondialisme Corp ou de Pasteques Inc (Vert dehors, rouge dedans) dynamise le secteur. A l’inverse la direction marketing de la place du colonie fabien n’a aucun cap et louvoie sans vision du marché. A quand un dépoussièrage de la marque et un nouveau logo moins stalinien ?

Conséquence logique, les redevances de marque sont en chute libre : Ce sont les indemnités que doivent payer ceux qui utilisent la marque. Au PCF, cela se matérialise par le reversement des primes touchées par les élus. Mais avec la baisse du nombre d’élus, ce montant diminue régulièrement, alors que les revendeurs refusent de plus en plus souvent de payer ces redevances car la marque ne vend plus[3]. Coup dur après l’arrêt en 1990 des redevances annuelles de 2 millions de dollars payées chaque années par la maison mère à Moscou et les procès pour comptes truqués avec EDF et son comité d’entreprise.

Cette baisse des revenus va de pair avec des frais fixes bien trop importants par rapport aux start-up low cost Besancenot, Bové et fils. De 600 salariés, la marque a dû passer à 55 aujourd’hui et prévoit un plan social supplémentaire si les ventes restent mauvaises... Vils capitalistes ! Mais quand on prévoit des ventes de 5 millions d’euros et qu’on ne fait que 800.000 euros (moins de 5% à la présidentielle), il faut assumer ses erreurs.

Alors quel avenir pour la marque PCF ? Sur son marché habituel, aucun. Le PCF sur le segment politique est très probablement mort. Mais racheter la marque peut être un bon coup malgré tout.. Quand on sait l’attrait des Français pour les tee-shirts du bourreau de la havane pourquoi ne pas relancer PCF en marque vintage comme Converse ? Achetez la faucille et le marteau brandé PCF, la panoplie Staline, le tee-shirt Maurice Thorez ou la tenue de cuir Marie-George Buffet. Je suis sûr que ça ferait un tabac..
___
[1] Il peut cependant exister une différence très légère de goût selon l’endroit car Coca-Cola ne livre que le sirop et c’est avec de l’eau locale que les embouteilleurs préparent le produit fini. Selon le goût de l’eau, le coca français peut avoir un goût à peine différent du coca australien ou taiwanais.
[2] Merci à JDCH là encore
[3] Maxime Gremetz : « J’ai versé toute ma vie l’intégralité de mes traitements au comité central. Mais, aujourd’hui, les valeurs se perdent et je connais plusieurs conseillers régionaux qui ne paient plus, se défend l’élu, c’est un sujet tabou, mais au sein même du groupe à l’Assemblée certains ne respectent plus la règle maison. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 7 juin 2007 11:25

    salu mon pingou , notre représentant du soviet suprême a du entendre parler des mes remarques sur son site plein de marteux et de faucille et de portraits du tyran Lenine , comme j’ai dit à ses militants , c’est un communiste honteux http://www.michelvaxes.com/


    • LE CHAT LE CHAT 8 juin 2007 08:30

      j’ai lu sa profession de foi hier soir , et tout à la fin , il faut prendre une loupe pour lire « soutenu par le pcf » smiley


    • jakback jakback 7 juin 2007 11:25

      Il semble effectivement que PCF serait flashions dans le textile, bien plus qu’en politique.

      Le CCCP est en vogue ainsi que l’inusable CHE, quand a MAO le rouge lui sied toujours.


      • L’ami du laissez-faire 7 juin 2007 14:08

        Faudrait qu’ils sous-traitent leur immobilier au PCF, par exemple à un fond de pension. Parce que 5 000 m2 de siège à Paris, c’est un peu surdimensionné maintenant pour eux !


        • ExSam 8 juin 2007 08:14

          Article sponsorisé par la maison Mulliez.

          Je plaisante.


          • Capitaine Flam Capitaine Flam 12 juin 2007 16:46

            La marque PCF a une forte notoriété en France, plus que dans les autres pays européens. Mais la France est tellement atypiquement politiquement parlant (la gauche de la gauche a plus de candidat au 1er tour de la présidentielle que de députés à l’Assemblée...). Aussi, l’idée de faire des produits dérivés façon vintage ce peut amener du beurre dans les épinards. Mais le PCF est sous le coup d’une OPA hostile du Besancenot qui veut créer un nouveau parti et moi je mise plus sur le facteur de Neuilly que sur Marie-George même avec sa tenue en cuir smiley Alors est-ce que la marque PCF survivra ? on le sera au lendemain des municipales.


            • Zora la Rousse Zora la Rousse 13 juin 2007 22:04

              Bravo pour votre article.

              marque, ça veut aussi dire marquer... mission accomplie pour le PCF.

              Tout à fait d’accord avec Capitaine Flam, il faudra encore attendre les municipales pour savoir si la marque existe encore en ventes privées ou disparait définitivement.

              Dans mon coin de neufcube, little RDA avant Perestroika pour les intimes, j’aimerai bien que la marque PCF sorte définitivement du marché.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès