Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La marquise de Monsieur François Hollande : 2e conférence de presse (...)

La marquise de Monsieur François Hollande : 2e conférence de presse présidentielle

« Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien. Pourtant, il faut, il faut qu’on vous dise. On déplore un tout petit rien : un incident, une bêtise. (…) Si l’écurie brûla, Madame, c’est que le château était en flammes. Mais, à part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien… »

La chanson de Ray Ventura a résonné dans les oreilles des journalistes pendant près de trois heures ce jeudi 16 mai 2013 au Palais de l’Élysée. La précédente avait eu lieu le 13 novembre 2012. Le pli est fait, ça y est, le rythme est pris, le Président de la République François Hollande fera une conférence de presse solennelle tous les six mois, au grand plaisir des ego du tout-Paris journalistique …et de son propre ego.


Monarchie médiatique

Une conférence de presse à l’ancienne, devant tous ses ministres qui écoutent studieusement jusqu’à l’interminable fin, avant de passer au service après-vente sur les chaînes d’information continue. Tout le gouvernement, la plupart des ministres s’y sont ennuyés mais quelques-uns ont eu l’honorable privilège d’être cités personnellement par le chef de l’État, comme Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici, Manuel Valls et Christiane Taubira.

On s’est retrouvé directement projeté cinquante années en arrière, à l’époque des fameuses conférences de presse de De Gaulle. Les lustres sont toujours aussi brillants. Seule, la gouaille littéraire et militaire a laissé place à une pâle imitation de la voix mitterrandienne aux intonations monocordes et endormantes.

yartiFH2CP02


La position debout, déjà en vogue à l’époque sarkozyenne, permet de replacer le Président de la République, réputé pour sa mollesse et son indécision, dans une position volontaire et offensive (il a même employé le terme "offensif", c’est aussi le mot-clef du service après-vente) mais le décor en arrière-plan, un joli rideau rouge donnant sur une fenêtre portée vers le jardin lumineux apportait une touche quasi-romantique à cet exercice de communication politique assez pénible.


Autosatisfaction

Sept semaines à peine après sa longue intervention chez David Pujadas, François Hollande n’avait presque rien à dire de nouveau, mais il l’a dit avec jubilation et une autosatisfaction qui faisait plaisir à voir, si ce n’est en période de grave crise économique. Le tribun a remplacé le responsable. Il aime à l’évidence s’écouter et il était heureux d’être devant ce parterre si attentif et respectueux. Cinquante minutes d’exposé introductif et une heure cinquante de réponse aux questions des journalistes accrédités.

Dans son introduction, François Hollande a été très ennuyeux, lisant (mal) son texte, sans conviction, avec son ton très agaçant emprunté de François Mitterrand version campagne présidentielle. Certes, il a fait une annonce intéressante, et même révolutionnaire, celle de demander un gouvernement économique de la zone euro (voir plus précisément à la fin de cet article). Cela ne mange pas trop de pain tant qu’on ne rentre pas dans les détails institutionnels, c’était d’ailleurs une proposition ancienne de la Chancelière allemande Angela Merkel et la situation actuelle des opinions publiques au sein de l’Union Européenne ne donne pas beaucoup d’espoirs dans ce domaine.

C’est donc du volontarisme à bon compte, qu’on peut saluer mais au même titre qu’on pouvait saluer la revendication de relancer la croissance avec un budget européen en baisse et une position de mauvais élève (l’élève Hollande redouble deux fois son année, le déficit limité à 3% du PIB prévu pour 2013 est relégué à 2015, avec l’approbation du jury visité la veille à Bruxelles).

Que dire de plus de nouveau ? Rien. Juste le sourire spontané qu’il n’a pas réussi à brider pendant les questions, celui de la joie d’être aujourd’hui à cette place. Une joie qui est bien évidemment compréhensible quand on imagine le nombre de personnages politiques qui ont voulu sa place et n’y sont pas parvenus, comme Michel Rocard, Jacques Delors, Lionel Jospin, Laurent Fabius, Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal dans son camp.


Le courage, c’est le mariage gay

À propos de Ségolène Royal, justement, une question portait sur le courage en politique ; quelle sera la réforme la plus courageuse du quinquennat ? Son ancienne compagne venait juste de sortir un livre autopromotionnel sur "La belle idée du courage". On aurait pu croire qu’il aurait parlé de la rigueur budgétaire, ou de la réforme des retraites, ou encore de l’indispensable simplification des multicouches territoriales (son binôme cantonal venait juste d’être approuvé par le Conseil Constitutionnel). Rien de tout cela, il a cité la seule réforme qu’il a menée à peu près à bien (il reste encore l’avis du Conseil Constitutionnel dans quelques jours qui ne devrait pas trop l’effrayer), le mariage pour les couples homosexuels.

yartiFH2CP03


Sur ce sujet, il a d’ailleurs fait un grand contresens sur ce qu’est le mariage en parlant des revendications des couples homosexuels de reconnaissance de leur amour. Or, l’État ne s’est jamais occupé de ce qu’il se passe sous la couette, et si aujourd’hui, le mariage et l’amour sont identifiables et associés, tous les cas restent permis (se marier sans s’aimer, s’aimer sans se marier) et le mariage n’a jamais été une reconnaissance d’un quelconque amour qui ne regarde que la sphère intime.


Des ordonnances pour s’opposer à des recours supposés abusifs

François Hollande a confirmé le recours aux ordonnances (sans les justifier vraiment), notamment pour encourager la construction de logements, et, stupeur, le Président de la République a précisé une statistique surprenante : 35 000 logements seraient en retard de construction en raison de supposés recours abusifs. Recours "abusifs" !

Mais qu’est-ce qui lui permet de juger que ces recours soient "abusifs", tant qu’ils ne sont pas instruits ? S’il existe des cadres et une réglementation, c’est justement pour protéger les citoyens, protéger ceux qui pourraient être lésés par une construction. Ce type de décision est du même ressort que la volonté de Nicolas Sarkozy de passer outre aux risques d’inondation (mais une catastrophe naturelle en Vendée l’en a finalement dissuadé).


Trois réformes structurelles en préparation

Comme perspective pour l’année qui vient, François Hollande a annoncé trois réformes : le (fameux) choc de simplification, la formation professionnelle et les retraites (20 milliards d’euros à trouver pour pérenniser la répartition). En revanche, rien sur la dépendance.

Le plus important, sans doute, sera la formation professionnelle et cette réforme, s’il y met du sien, pourrait même être consensuelle car il y a un réel problème reconnu de tous et un grand besoin de la réformer pour l’axer prioritairement à ceux qui sont obligés de se former pour retrouver un emploi.


Le silence vaut autorisation : l’arnaque à trois balles

Pour le choc de simplification, un mot toujours vide de sens, François Hollande a parlé d’une mesure "révolutionnaire" pour les particuliers, que si un courrier n’avait pas de réponse de la part de l’administration après un délai déterminé, cela équivaudrait dans certains cas à un accord de l’administration : « Le silence de l’administration vaudra désormais autorisation et non plus rejet. ».

Malheureusement, il n’a pas été capable de citer un seul exemple pour cette disposition et cela va renforcer au contraire les délais longs car avec une telle mesure, l’administration ne se donnerait même plus la peine de faire une réponse lorsqu’elle sera positive.

Les syndicats de fonctionnaires sont en tout cas très réticents. FO : « C’est la porte ouverte à des dangers sanitaires et environnementaux importants. » et la CDFT : « Quels moyens va-t-on se donner pour pouvoir répondre dans de bons délais ? ».

Par ailleurs, cette réforme est déjà faite depuis treize ans ! Mais n’a pas encore eu de décret d’application. En effet, l’article 22 de la loi n°2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations prévoit déjà : « Le silence gardé pendant deux mois par l’autorité administrative sur une demande vaut décision d’acceptation dans les cas prévus par décrets en Conseil d’État. ». On voit donc le niveau révolutionnaire de l’annonce : pondre enfin ces décrets d’application !


Retraites : on vivrait plus longtemps depuis le 6 mai 2012

Réforme des retraites ? Extraordinaire numéro d’hypocrisie suprême en assénant cette idée novatrice pour lui mais évidente pour le commun des mortels : l’allongement de l’espérance de vie, qui est heureuse, déséquilibre financièrement le système des retraites par répartition et nécessite donc qu’on travaille plus longtemps. On vit plus longtemps, on travaille plus longtemps.

Quelle découverte ! Étrange qu’en 2010 (il n’y a pas si longtemps), François Hollande soit resté sourd aux arguments de la majorité précédente pour faire sa réforme des retraites (que François Hollande a critiquée car elle n’allait pas assez loin ; le monde est vraiment à l’envers !).


Retour du vote des étrangers, pour faire plaisir à ses petits camarades

Sans que la question lui fût posée, François Hollande a aussi annoncé qu’il présenterait finalement son projet de droit de vote pour les étrangers, sachant qu’il n’aurait certainement pas la majorité des trois cinquième nécessaire du Parlement réuni en Congrès, mais seulement après les élections municipales de mars 2014, afin de ne pas être attaqué sur d’éventuelles arrière-pensées électoralistes.

yartiFH2CP04


Comme de nouvelles élections sénatoriales auront lieu en septembre 2014 avec un basculement possible de la majorité sénatoriale, François Hollande n’aurait donc qu’une petite fenêtre de tir entre avril 2014 et août 2014, en sachant qu’il y aura durant cette période les élections européennes.


Pas de remaniement, pas d’union nationale, mais ouverture sur projets

Dans le domaine un peu plus "politicien", François Hollande a assuré le maintien de son Premier Ministre pour les mois à venir et a affirmé qu’il n’y aurait pas de remaniement ministériel "aujourd’hui", ni "maintenant", et qu’il n’était pas "d’actualité", ce qui, en définitive, ne signifie pas grand chose car une telle déclaration n’entrerait pas en contradiction avec un remaniement …demain !

Par ailleurs, il a confirmé qu’il n’y aurait ni ouverture, ni union nationale, ni changement de majorité, ni vers le centre ni vers l’extrême gauche, mais il n’a échappé à personne qu’il a donné son accord, sans le citer nommément, à l’initiative de Jean-Louis Borloo qui avait présenté quelques sujets qui pouvaient être discutés de manière consensuelle pour aider au redémarrage de l’économie.

Pour l’heure, la coopération s’est plutôt réalisée du côté du Front de gauche avec l’adoption à l’Assemblée Nationale, ce jeudi 16 mai 2013 au soir, de la proposition de loi du député Alfred Marie-Jeanne qui supprime le mot "race" dans la législation française et qui rappelle sagement dans son article 1er (grâce à un amendement) : « La République combat le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l’existence d’aucune prétendue race. ».


L’État se dégonflerait-il vraiment ?

Cette "ouverture" d’esprit présidentielle peut être une posture comme elle peut être sincère, cela se verra par les actes, mais François Hollande a cependant adopté la même rhétorique que son prédécesseur dans ses échanges avec les journalistes, en leur renvoyant la balle par une question miroir. Notamment sur la réduction des dépenses publiques : « Si certains ont des idées pour faire des économies, n’hésitez pas ! ». Il a utilisé cette méthode deux ou trois fois.

yartiFH2CP05


Sur ce sujet, François Hollande a continué à marteler des contrevérités en prétendant qu’il y a stabilité des dépenses publiques alors qu’elles ont encore crû cette année, et en refusant d’assumer pleinement la très forte hausse de la fiscalité (il ne s’est senti responsable que du quart de cette hausse).


L’idéal pour 2014…

Concernant les perspectives fiscales, il s’en est remis à la concertation sociale pour l’éventuelle réforme de la CSG fusionnant avec l’impôt sur le revenu (pourtant, c’est bien du ressort du politique et pas du social) et a laissé entendre que « l’idéal en 2014 », c’est que les ménages ne soient pas plus taxés qu’en 2013 (TVA et IR).

L’idéal en 2014" résume finalement assez bien toute la politique fiscale de François Hollande : l’idéal, donc, ce n’est pas un engagement (surtout si la croissance ne venait toujours pas…), et en 2014, cela ne signifie rien pour 2015, 2016 etc. or, les Français ont besoin de visibilité sur l’avenir pour investir, que ce soient les entreprises ou même les particuliers s’ils veulent entreprendre des travaux coûteux etc.


Trocadéro rime avec Waterloo

Dans ses fonctions régaliennes, si François Hollande s’est montré présidentiel pour le Mali, la Syrie, les otages français en Afrique, il a fait preuve, en revanche, de beaucoup de légèreté en évoquant les violences urbaines du Trocadéro le lundi 14 mai 2013 au soir, d’une part, en relativisant (il y a eu aussi de la casse au quinquennat précédent, quel merveilleux sens des responsabilités), d’autre part, en s’étonnant sur le type de jeunes qui ont été arrêtés (ce ne seraient pas les "ultras" des supporters du PSG).


Un chef partisan, comme le précédent

Alors qu’il s’exprimait dans son palais, il a encore dû énumérer sa longue litanie des décisions pour s’autojustifier à nouveau qu’il est bien un Président de la Ve République comme il faut, c’est-à-dire, qui décide (de tout).

Malgré son débat du 3 mai 2012, tout montre un fascinant mimétisme avec son prédécesseur. François Hollande, "moi, Président de la République", ne serait pas un chef de parti et ne réunirait pas les parlementaires de sa majorité à l’Élysée.

Ok, il les a donc réunis un peu plus loin, à la Maison de l’Amérique latine et les a rencontrés après sa conférence de presse pendant une heure : « Vous me regardez, je vous regarde. Vous m’écoutez, je vous écoute. Vous me manquez mais jamais vous ne m’avez manqué. Je mesure la difficulté du travail. Je crois à notre réussite. ».

yartiFH2CP08


C’est presque pire que le comportement partisan de son prédécesseur : c’est le même esprit partisan, mais encore plus hypocrite. D’ailleurs, évitant de dire qu’il n’est pas un "Président socialiste", il a rejeté le qualificatif de "social-démocrate" et s’est déclaré « un socialiste qui veut faire réussir la France » (notez la nuance : se dire socialiste tout court ne laisse pas entendre de manière évidente qu’on voudrait le bien du pays !).


L’initiative européenne

De cette seconde conférence de presse présidentielle, la seule chose intéressante est donc l’initiative en quatre points sur la construction européenne, avec ces mots pesés : « Je suis à la tête d'un État fondateur de l'Europe. Mon devoir est de sortir l'Europe de la langueur et de réduire la désaffection des peuples qui ne peut que compromettre son avenir. Je prends une initiative en quatre points.

1) Instaurer un gouvernement économique réuni chaque mois autour d'un président, pour débattre des principales décisions économiques et fiscales.

2) Un plan pour l'insertion des jeunes. Mobilisons, avant le cadre européen, une partie des fonds d'environ 6 milliards d'euros pour venir en soutien des jeunes européens.

3) Une communauté européenne de l'énergie pour coordonner les efforts et réussir à assurer la transition énergétique.

4) Une nouvelle étape enfin, d'intégration, avec une capacité budgétaire attribuée à la zone euro et la possibilité de lever l'emprunt. ».

Ces propositions n’ont rien de nouveau, la gouvernance économique de la zone euro était déjà demandée par Angela Merkel, mais François Hollande a pu ainsi récupérer médiatiquement des projets en préparation depuis plusieurs mois chez les diplomates. Nicolas Sarkozy avait d’ailleurs fait des propositions dans le même sens à la fin de son quinquennat. Certains pensent que le principal opposant à cette initiative pourrait bien être paradoxalement le Parlement Européen qui préférerait une organisation supranationale à une structure simplement issue des seuls gouvernements nationaux de la zone euro.


Tout ne va pas si bien...

Donc, je salue cette initiative, toute initiative, aussi faible soit-elle, est heureuse dans ce climat souvent europhobe en raison de la crise économique. Cependant, c’est justement cette crise, la récession, la baisse du pouvoir d’achat qui ne sont pas prises à leur juste mesure par le Président François Hollande et que Jean-Louis Borloo a parfaitement résumé sur i-Télé le 16 mai 2013 : « La boîte à outils – on ne va pas en parler deux cents ans – qui a été conçue il y a deux ans, n’est pas adaptée à la violence de la situation. ».

Il serait donc temps au Président de la République de baser sa politique économique autrement que sur la méthode Coué et une inversion hypothétique de la courbe du chômage à la fin de 2013 (essentiellement pour des raisons démographiques et pas économiques). La récession n’a jamais créé plus d’emplois qu’on en perd.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 mai 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
François Hollande, un an déjà.
L’émission chez Pujadas (27 mars 2013).
La première conférence de presse (13 novembre 2012).
Bientôt un remaniement ministériel ?

yartiFH2CP06


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Denzo75018 17 mai 2013 05:44

    Comment Hollande pense-t-il une seconde entrainer nos Partenaires Européens sur une perspective de fédéralisme économique et social « par le haut » alors même que la France n’a toujours pas fait les réformes structurelles attendues ni diminué sa dette ?

    Passer d’un modèle Européen sur la base de Maastricht à un modèle fédéraliste aura de nouvelles contraintes, mais la France aura-t-elle le « crédit » politique puisque depuis 15 ans elle se défausse et ne fait jamais ce sur quoi elle s’était engagée....


    • appoline appoline 17 mai 2013 12:42

      Nous passons pour des mous, des rigolos et autres qualificatifs auprès des presses étrangères et c’est justifié.


      Que ce gouvernement prenne les mesures qui s’imposent, mais il n’en est pas capable car il serait obligé de désavouer la politique qu’il suit depuis un an

    • chmoll chmoll 17 mai 2013 07:36

      le flan met tout sur le compte de l’europe , pour que la frenchie s’en sorte encore l’europe
      le flan quand tu pisse c l’europe qui te la tiens ou koi !!


      • Tall 17 mai 2013 07:57

        Je suis tombé dessus par hasard, y suis resté 5 secondes, mais ça m’a suffi à entendre cette superbe ânerie >

        « rien ne justifie de détruire pour résoudre un conflit » ... 

        Et comme j’ai coupé, j’ignore s’il parlait du Mali ou du Trocadero ...

        • hunter hunter 17 mai 2013 08:53

          Exact Démosthène,

          allez, encore un article de « Hollande bashing », c’est à la mode, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick !

          On remarque que l’auteur à un petit frisson orgasmique (une demie-molle peut-être), en évoquant l’appel de Pépère pour un gouvernement économique européen, car bien entendu, cette europe de merde ne marche pas, tout le monde le sait, donc pour que tout aille mieux, il faut....encore accélérer le processus !

          Tout détenteur du permis de conduire sait que quand tu n’arrives pas à freiner ta bagnole parce que tes freins sont nazes, et que le mur approche, eh bien il faut bien entendu accélérer !

          Mais bien sûr !!!

          A part ça ? Eh bien comme d’hab’ : article long, de la propagande maladroite, du verbiage moyen, on a l’impression de lire le Quotidien Vespéral des Marchés ou la feuille de Rothschild, ou bien d’entendre TF1 ou Pravda 2 !

          Donc, poubelle, et au suivant !

          Be seeing you

          H/


          • BOBW BOBW 17 mai 2013 19:38

            hunter ,je suis d’accord avec votre post.

            « Tout détenteur du permis de conduire sait que quand tu n’arrives pas à freiner ta bagnole parce que tes freins sont nazes, et que le mur approche, eh bien il faut bien entendu accélérer ! »
             sur ce point : triste constat Sarko et François II, eux ont « rétrogradé dangereusement »"

          • devphil30 devphil30 17 mai 2013 09:11

            Toujours aussi navrant comme article.


            L’auteur se prétend critique politique vu le nombre d’inepties qu’il a pu publier mais sa tendance droitière sans réflexion est présente. 

            Hollande n’est pas une girouette qui brasse du vent à la télévision après l’agité il est certain que cela dénote mais avant de tirer sur la diligence attendons le déroulement de son quinquennat qui pour ceux qui semble l’oublier est d’une durée de 5 ans ....

            Un quinquennat qui fait suite à 17 ans de présidence de droite .......

            Je suis stupéfait de la capacité de nuisance de ces soi disant républicains de droite envers le pouvoir socialiste , je n’ai pas souvenir de tel déchaînement envers la droite , à croire que la droite n’a plus que la critique pour exister et même entre eux ils se critiquent ....


            Philippe 





            • Mr Dupont 17 mai 2013 09:54

              Mr Devphil ou :

              La mauvaise foi faite socialiste et à la mémoire si courte

              Vous êtes si socialiste que cela en est touchant

              Contrairement à vous je trouve que l’on ne l’entends pas beaucoup cette droite , pas assez en tout cas

              La rue se passera d’elle : question de temps


            • Mr Dupont 17 mai 2013 09:37

              Vous êtes des marrants vous les « socialistes » du dessus

              Vous seuls avez le droit de dire du mal de votre grand homme

              Mr Hollande ; c’est vous qui l’avez mis là ou il est : vous le méritez bien

              En passant , si vous pouviez lui demander de consulter un psy afin qu’il tente de le désarkozifier un tant soit peu , ce ne serait pas un mal

              Les séances seront longues tant la psychose est profonde

              Ce prêche aux socialistes que je n’ai pas regardé tant qu’il ne pouvait en sortir que des banalités mensongères est , du peu que j’ en ai lu , un adoubement à l’Europe et une séance de contrition envers Mme Merkel , le reste n’étant qu’une application de la méthode Coué à destination des gogos demandeurs

              Pas de quoi freiner la descente aux abysses et cela c’est une bonne nouvelle

              Sans compter que le parterre qui lui sert de gouvernement à du faire montre de sa suffisante arrogance celle qui est propre à tous gouvernements socialistes rassuré qu’il est de pouvoir encore pouvoir s’étriper entre « amis » pour l’amusement de tous


              • hunter hunter 17 mai 2013 10:41

                Ah c’est sur que l’équipe précédente, et tous ses succès, ne manifestait pas une morgue assurance !

                 smiley

                Vous êtes drôle vous ! Vous avez combien de mémoire vive dans votre cerveau ?
                1,44 méga, comme les disquettes 3 pouces et demi ?

                Vous avez déjà oublié les grands succès de Shorty, qui ont quand même conduit à sa sortie non ?

                Gandrange, vous ne vous souvenez pas ?

                Il faut être honnête, Hollande et son équipe sont sans doute nuls, mais celle d’avant, c’était la même chose !

                Quand je vois l’autre imbécile de Pécresse, donner des leçons, je suis pris entre un désir d’éclater de rire, et celui de lui éclater sa gueule de pétasse décolorée, mais comme je suis un gentleman et qu’elle ressemble vaguement à une femme, je chasse vite cette dernière idée !

                H /


              • appoline appoline 17 mai 2013 12:46

                Sarkosy était un hyperactif un tantinet corrompu mais là, on a décroché le pompon avec Hollande, ce type n’a aucune envergure. Quant à son gouvernement d’incapables, ils traînent depuis bien trop longtemps dans leur parti pour occuper un ministère. 


              • marco1960 17 mai 2013 19:32

                J’aime assez les propos de HUNTER, ils sentent tellement « vrai » et c’est « décapant ».

                Pecresse ressembler à une femme ? oui alors je veux bien mais sans les neurones alors !
                Il est vrai que l’équipe de droite, c’était qqe chose !!! Indépendamment des idées, la république n’a jamais porté de personnages aussi abrutis que ces gens C’est effrayant. Quand vous entendez l’autre face de crabe sur le perchoir du FMI prétendre que ce sont les dépôts qui font les crédits, c’est à pisser de rire !!! Et le pain au chocolat fier comme un paon, qui est aussi bête que ses pieds, et aussi argneux que son mentor à patte courte, c’est affligeant. 
                Alors je ne pense pas judicieux pour « vous les gens de droite » comme le traduit l’expression de Mr dupont, que vous soyez légitimement en position de critiquer, ils ne valent pas mieux les uns que les autres, tous débiles, tous corronpus. A croire que l’école d’administration ne fabrique que des tarés.


              • Dzan 19 mai 2013 11:09

                @ Hunter
                + 10000


              • Akerios 25 mai 2013 16:32

                Très juste marco1960  !


              • hunter hunter 17 mai 2013 09:45

                Salut Philippe,

                Oui, je ne suis pas pro Hollande, mais en 1 an, à notre époque, faut pas charrier, il faut plus de temps !

                Deux hypothèses :
                 
                1/ le peuple français est intoxiqué à l’agitation de l’ancien locataire cocaïné, qui faisait une loi par fait divers !

                Il faut du spectacle, même si ça ne mène à rien, c’est pas grave !
                Pépère est nul en showbiz, et le populo veut d’la star, pas des gens qui essaient de réfléchir ! 

                Oui, je sais, c’est grave, mais c’est le XXIème siècle !

                2/ les sondages sont de la manip’, c’est tout à fait possible !

                Quant au bilan désastreux de l’ancienne équipe remerciée en mai 2012, il faudrait que la gauche n’hésite pas à faire un bilan, et le scande dans les merdias !

                Beaucoup ont oublié un peu vite que shorty, le nain plein de C, avait promis la disparition des SDF en 2009 !
                Qu’il devait sauver Gandrange !
                Que les paradis fiscaux, c’était fini, etc, etc ....

                Mais bon, le PS ; ils sont nuls en com’ !

                Ce genre de truc, c’est le rôle du chef de parti, mais avec la nullité d’Harlem Désir, ils sont mal barrés !

                Pépère, si tu lis ce post, vire Sérillon et engage-moi : je prends trois fois moins cher, et j’ai une idée à la nanoseconde !

                 smiley

                Be seeing u

                H/


                • Taverne Taverne 17 mai 2013 10:53

                  Belle diversion de notre président : pour la France, je ne ferai rien mais pour l’Europe « vous allez voir ce que vous allez voir ». Dans le genre, il me rappelle l’agité qui occupait l’Elysée avant lui qui allait refaire Bretton Woods, créer une nouvelle civilisation, et j’en passe. L’idée de Hollande passera aux oubliettes. Toute l’action de Hollande repose sur deux principes :

                  1 - « on ne peut rien faire », « c’est la faute de la fatalité ! » (comme dit le Monsieur Bovary après la mort de sa femme). Il ne voit pas les chômeurs, ni les suicides, ni les pauvres toujours plus nombreux.

                  2 - on attend que les choses se rétablissent d’elles-même. Ainsi pour la croissance. Sa « boîte à outils » est une grande boîte quasi vide. On y trouve un vieil outil tout rouillé (les contrats aidés) et un outil qui n’est qu’à l’état d’ébauche (la compétitivité).

                  Pas de quoi pavoiser. Et pourtant, il pavoise !


                  • appoline appoline 17 mai 2013 12:53

                    Vous avez raison, on voit en un an toute l’étendue de son incapacité ; il a dressé les français les uns contre les autres, son premier ministre se bat pour avoir son jouet près de chez lui, l’industrie se déguise en marinière, sa porte-parole bafouille telle la bédouine sortant du bled, l’empoisonneur donne des leçons de morale sur les politiques étrangères et cerise sur le gâteau un escroc plante son patrimoine en Suisse ; même Sarkosy est battu à plate couture


                  • herve33 17 mai 2013 11:32

                    On peut dire que depuis 30 ans , toujours la même chanson , cela ira mieux demain , et surtout appliquons toujours cette politique néolibérale à la Milton Friedman qui a largement prouvé qu’elle nous méne au désastre . 
                    Hollande est une honte pour notre pays , peut-etre encore pire que Sarkozy , car il se dit socialiste , alors que le PS n’a de socialistes que le nom . Qui a soutenu la politique néolibérale de cette dictature Europe uniquement dirigé par des personnes non élus . Qui a dérégulé le fonctionnement et autorisé la libre circulation des capitaux . Principalement les socialistes ....

                    Jérome Cahuzac n’est que l’arbre qui cache la forêt . Nous ne savions pas ....Dixit Moscivici et Hollande .  Là vraiment on rigole .


                    • marco1960 17 mai 2013 12:10

                      Le véritable problème de Mr HOLLANDE est celui qu’aurait eu à gérer tout autre finaliste de 2012. Je m’explique,Je suis assez perplexe face à cet étonnement général et cette déception récurrente, générés par le manque de résultat du gouvernement Hollande. Mais franchement, serait il raisonnable de penser qu’un seul homme (même s’il est entouré, bien ! c’est une autre histoire) et aussi brillant soit il, aurait les solutions aux problèmes énormes que nous vivons aujourd’hui et de surcroît en l’espace d’un an ?!?!!!! Faudrait peut être penser à atterrir là !. Les français ont, en 2012, embauché un président de la république alors que la situation nécessitait un véritable POMPIER, que dis-je, une escadrille de canadaires, et ce n’est certainement pas en 12 mois que la situation peut être redressée. En revanche, des axes sont donnés, alors attendons maintenant les résultats. Les critiques sont toujours faciles... 

                      Le pouvoir et l’exécutif ne sont pas à l’Elysée mais bien dans les couloirs de la haute finance, qui depuis 1973 (ce que l’on doit à notre cher VGE d’ailleurs) asphyxie l’économie par la dette.. Un ménage est déclaré en faillite personnelle bien avant ce stade d’endettement !
                      Alors même si la tâche semble colossale, et sans résultats probants actuellement, remballez vos critiques incessantes et il sera temps de juger le moment venu
                       

                      • Mr Dupont 17 mai 2013 13:38

                        Mr Marco

                        « Sans résultats probants actuellement »  ?

                        Mais ils sont , oh combien , probants les résultats

                        Tous les résultats étaient dans le rouge à l’ arrivée du Sauveur qui allait tout changer à coups de « Moi Président Je.... »

                        1 an plus tard rien n’a changé, bien au contraire, tout se précipite , tout coule , chaque moins se trouve amplifié  : c’est le foutoir au gouvernement et tout autour

                        « Il sera temps de juger le moment venu » dites-vous

                        Juger qui ?

                        Puisque vous-même dites que ; « le pouvoir et l’exécutif ne sont pas à l’Elysée »...MDR !!


                      • marco1960 17 mai 2013 15:12

                        Mr Dupond,


                        Visiblement vous savez lire mais en revanche votre capacité à lire entre les lignes semble un tantinet faiblarde

                        Ce que je voulais souligner n’est rien d’autre qu’à partir du moment où les gens s’imaginent que c’est Mr Hollande qui, de par sa fonction, dirige et décide de tout, et bien c’est lui qu’il faudra juger. Alors qu’un jugement à l’égard des banksters et des traîtres qui leur ont vendu la France il y a 30 ans maintenant, aurait été nécessaire mais de cela PERSONNE n’en parle. Les « merdias » du petit écran s’en gardent bien, pensez donc ! le siège éjectable rôde et la peur de perdre son petit pavillon en banlieue huppée angoisse terriblement...NOUS leur avons donné 1600 milliards d’euros depuis 2008 à ces escrocs de banquiers, de son côté Dragui imprime chaque mois des sommes colossales pour maintenir les marchés hors de l’eau et aujourd’hui aucun des acteurs économiques (les vrais) n’en a vu et n’en voit le moindre centime, plus les 40 milliards d’euros d’intérêts de la dettes chaque année. ET C’est Mr HOLLANDE QU’il FAUT JUGER ???!!! Vous ne pensez pas que vous poussez un peu là ? Cet homme fait ce qu’il peut et pour la petite histoire, notre excité national, prétendu homme à caractère directif qu’est Mossieur Sarkosy n’a ABSOLUMENT RIEN FAIT A CE SUJET lui non plus. Un thème comme celui-ci, ne vous en déplaise, n’est pas du ressort des politiques mais bien celui du PEUPLE ; VOUS, EUX, MOI, les endormis que nous sommes Vous rigolerez moins le jour où l’on vous annoncera que vos économies ont disparus de vos lignes de compte bancaire, car la niaiserie générale fait que les gens n’y croient pas. C’est pourtant ce qui arrivera, c’est mathématique. C’est en effet ce cénario ou bien le KO général.
                        Et j’ajouterai Mr Dupont que je n’ai pas voté Hollande au cas où vous imagineriez que l’indulgence dont je fais preuve puisse en être la conséquence. Je tente juste d’être à minima objectIf

                        Sur ce je vous souhaite bon vent Mr Dupont


                      • ETTORE ETTORE 17 mai 2013 13:50

                        C’est vachement bien fait le passage à l’écran, car j’ai beau chercher les fils du marionnettiste, nada ! rien de visible !

                        A part voir un « Dirigeant » qui invente des nouvelles alliances de mots pour« la social démocratie », et de se soucier de l’habitation funéraire de nos Grands Défunts sans se préoccuper d’un toit pour son peuple......
                        Tout ce verbiage, tout ce décorum , tout ce lustre, pour un parterre d’impuissants où chacun se délecte du mensonge énoncé, en se disant « si jamais c’est moi qui dit ça, je me fais carboniser direct » quelle comédie, quelle pitoyable comédie rendue indispensable juste pour prouver in fine que la France a « quelqu’un » à sa tête, que nous ne « sommes pas seuls » 
                        Voilà, on attendait les Extra Terrestres, sans savoir si ils nous mettraient à leur botte, ou feraient de notre monde un Paradis.....nous sommes fixés !


                        • ykpaiha ykpaiha 17 mai 2013 14:14

                          On se noie !!!
                          Non pas au secours, il suffit de rmettre de l’eau ! ! !
                          Car comme chacun sait
                          "Tout corps ; plongé....etc
                          Donc si on se noie c’est que ...pas assez ...d’europe, d’argent pour nos banque, de compétitivité, de flexibilité, d’impots, etc etc
                          Corrolaire on va en remettre une louche ou deux....vous serez mort mais au moins le cadavre lui il flottera.


                          • SuperGigaTony Upoz 17 mai 2013 14:15

                            Depuis sa prise de fonction, son air inoffensif a disparu pour un air hautain, tel un paon au goitre de dindon .


                            • SuperGigaTony Upoz 18 mai 2013 14:23

                              Je me rends compte que je suis partis un peu dans l’insulte... Mais son changement d’attitude, je ne parle pas de sa politique , on s’y attendais plus ou moins, crève les yeux, sa façon de parler également, on dirais un petit bonhomme qui veut prouver absolument qu’il n’a peur de rien, revanche personnel sur tous ceux qui le traitait de couilles molles ?..


                            • ETTORE ETTORE 17 mai 2013 14:27

                              @ Upoz


                              il n’y à qu’un pas de la Posture à l’imPosture !

                              • SuperGigaTony Upoz 17 mai 2013 14:36

                                Là l’ imposture est manifeste, ce qui d’ailleurs, est l’erreur fatale du PS, ils ont oublié de mettre du social dans leur politique, c’est l’élément qui leur permettait de tromper le peuple avant , là ou l’ UMP se lâchait totalement, le parti socialiste avait compris, en faisant la même politique, qu’il fallait bien faire un peu de social pour ne pas trop énerver le peuple .
                                Les masques sont tombés, la fête est finie, place à la gueule de bois, les proprios sont pas contents .


                                • Akerios 17 mai 2013 16:44

                                  Le PS pratique avec une grande maitrise la trahison ordinaire !

                                  De trahison en trahison il avance d’une démarche tranquille. Il avance au fur et à mesure que le social recule et disparait. Il faut d’abord séduire pour mieux tromper.

                                  Ou l’ U.M.P à droite annonce nous nous rassemblons pour mieux exploiter les richesses. Nous nous battons pour libérer les entreprises du droit du travail, nous sommes pour la suppression du droit de grève ............Nous avons construit l’Europe des lobbies !

                                   

                                  Le PS clame nous défendons les salariés (en cassant en catimini le code du travail par le vote en force a la virgule prés des lois présentées par le MEDEF ANI , cela à fait le bonheur de Parisot  ! )

                                  François Hollande annonce  : je suis l’ennemi de la grande finance ! Et il construit au plus vite la passation au parlement européen néolibéral de tous les pouvoirs et leviers économiques.

                                  Le pire c’est la trahison, c’est navrant mais cela n’est que le début.

                                  FH vas encore faire mieux , il va nous surprendre , ce n’est pas un mou mais un pur et dur de la trahison ! Un vrais pro quoi !

                                   

                                   

                                   


                                  • ETTORE ETTORE 17 mai 2013 17:33

                                    « i am not dangerous ! »


                                    .....sauf pour le peuple !

                                    • Tang Tang 17 mai 2013 17:35

                                      Un parti politique qui s’arroge le droit de supprimer des mots courants du dictionnaire, qui s’attribue des droits sur le langage par idéologie, qui transforme la société en imposant ses idées dénaturées, qui réécrit l’histoire, le code pénal et civil, qui impose sa pensée délirante, qui donne des droits au monde entier alors que ses concitoyens sont réprimés, qui attribue la préférence aux étrangers avant même les autochtones, qui bafoue une majorité pour promotionner une minorité, qui renie ses propres enfants et n’hésite pas à les sacrifier, qui refuse la vérité pour la remplacer par le mensonge, qui monopolise l’information qu’il manipule en « blackaoutant » (novlangue) ce qui ne lui convient pas et risquerait de lui faire de l’ombre, celui-là est traître à sa patrie, à la nation, à son pays et précipite ce dernier dans un marasme indescriptible et le conduit à la guerre civile.


                                      • Akerios 17 mai 2013 19:06

                                        C’est tristement vrais.


                                      • Dzan 19 mai 2013 11:30

                                        Tang
                                        Ne vous inquiétez pas.
                                        Quand Marine, va avoir réparé son prose endolori, elle va reprendre sa croisade.
                                        « On fout les zétrangers dehors, on vire les fonctionnaires, on sort de l’euro, on bétonne les frontières, et c’est la fêêêête ! »
                                        Sauf que, sortir de l’euro ( qui nous a bien mis dans la merde, je vous l’accorde)c’est 30% de moins de pouvoir d’achat, pour les bons Gaulois. Mais ça Marine, ne le dis jamais.
                                        Les fils et filles de bons Gaulois ( je n’ose pas dire Aryens ), seront obligés de ramasser les poubelles, de réparer les trottoirs du métro la nuit, de faire la plonge dans les restos, de tazrvailler au black(- !) dans le BTP enfin de faire ces boulots de merde que, avant les zétrangers faisaient.
                                        Chaque fois dans les années précédentes, où, ne serait ce qu’à l’échelon local, le FN a été au pouvoir, il s’est comporté comme les autres.
                                        C’est que Marine, qui est née avec une cuillère d’argent dans la bouche, elle en connait un rayon
                                        sur la vie des humbles .


                                      • Mugiwara 17 mai 2013 21:30

                                        on savait à peu près ce qu’il allait dire dans l’ensemble, en revanche, je reste réservé sur cette histoire que de créer un « vrai » président de l’Europe... Le Drian avait tout dit déjà il y a quelques temps : il faut au minimum 150 ans pour que la sauce Européenne prenne, sans oublier que d’autres crises sont encore à venir les prochaines années ... je suis pour l’union politique dans seulement 150 ans, pas avant... mais un gouvernement économique qui répondrait du parlement Européen seul, ça me semblerait quelque peu plus logique, et de toutes les façons, sans les Anglais, on ne pourra avancer réellement comme l’Europe le devrait. ils tiennent à garder leur souveraineté, je ne suis plus sûr d’être contre une telle idée, même si ça vient d’un pays qui n’est pas dans la zone Euro, du moins pas encore. bref, je n’ai pas encore d’avis tranché sur la question. ce qui compte le plus, c’est que le peuple Européen s’y retrouve dans cette Europe, ce serait un comble si cela n’était pas le cas. 


                                        • Mugiwara 17 mai 2013 21:31

                                          enfin, si le président de l’Europe est toujours Français, je ne serais pas contre :) 


                                        • Mugiwara 17 mai 2013 21:33

                                          surtout que l’Europe est une idée Française ayant pour but de pacifier l’Europe et faciliter les échanges commerciales, tout en leur assurant protection et sécurité. 


                                        • Mugiwara 17 mai 2013 21:39

                                          désolé pour les fotes footes, fauutes fautes, de permettre des échanges commerciaux. après je suis aussi pour une Europe plus sociale. de plus, il devrait déjà y avoir une loi politique dès le début : toute personnes revendiquant l’idéologie hitlériste devrait être emprisonné, interdit de pouvoir et au pire, fusillés. bref, pas de ménagement possible avec des partis véhiculant des idées nazies. je fais bien la distinction entre nazisme et un certain pays, puisque d’autres cherchent à le ressuciter. ce serait surtout une loi mémoire, une sorte de rappel. un rappel permanent. 


                                          • marco1960 18 mai 2013 13:41

                                            Oui c’est clair, il plane, mais avouons le à pas trop cher. En revanche Mr Dupont, votre roquet à pattes courtes planait lui aussi mais à coup de Sarko One. D’ailleurs suivez vous les infos mon cher Mossieur, car c’est très intéressant ce qui ce passe en ce moment ! Juste pour vous mettre l’eau à la bouche vous « les gens de droite » pour reprendre votre expression fumeuse, Allez SVP vous informer sur l’avancement de l’instruction de l’affaire Karrachi, c’est pas joli joli ce qui se profile, et ce n’est pas 1 mais une armée de politicien pourris de droite qui sont mouillés dans cette affaire de pot de vin et de meurtre. Alors les politiciens de gauche ne sont peut être pas tout blancs mais alors la clique de droite du dernier mandat présidentiel, c’est la crème !!!

                                            ... La vie des bêtes...En direct 

                                          • Yohan Yohan 17 mai 2013 23:13

                                            Le plus inquiétant est de voir une presse se prêter au jeu des petites blagues à la con de notre président alors qu’ils sont censés le bombarder de questions sur l’avenir du pays et sur les solutions pour sortir du merdier. Du coup, on n’a rien appris de concret, Hollande continue de s’auto-congratuler sur ses résultats catastrophiques. 

                                            Vraiment lamentable de voir les journalistes de gauche comme de droite déguisés en petits cireurs de pompes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès