Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La méthode Hollande

La méthode Hollande

Peut-être serait-il temps de convenir que la « méthode » Hollande existe, que nous l’avons rencontrée et qu’elle durera parce que justement c’est une méthode, un état d’esprit, une manière d’être. Chaque Président de la République a forgé une manière de gouverner bien à lui. Qui pourra dire que de Gaulle est assimilable à tout autre ou que Giscard ressemble à Chirac et que Mitterrand n’avait pas sa marque. La manie des commentateurs ou opposants voulant sans cesse décrire ce qu’ils appellent les « couacs » devient lassante d’autant plus qu’elle ne correspond pas à une analyse sérieuse. Ainsi des propos virtuels sont donnés à lire ou à entendre à propos du dernier conseil des ministres si fortement médiatisé. Comment d’ailleurs médiatiser un espace secret sans caméras ni micros ? C'est une méthode !

[« Chacun en a pris pour son grade ce matin en conseil des ministres : Manuel Valls, à l'intérieur, Cécile Duflot, au logement, qui se sont étripés toute la semaine sur le dossier des Roms. Sans compter le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prié par le président de la République "d'assurer encore davantage la coordination du travail et de l'expression du gouvernement". ]

Ces émotions, ces commentaires ne sont finalement transmis que par des « témoins », lesquels n’ont certainement pas la même mémoire des mots ou des postures. Qui pourra nous dire que Duflot entend la même chose que Valls ou que Montebourg comprend la même dialectique qu’Ayrault. Le seul qui sait parfaitement ce qu’il a dit et dans quels termes, c’est le Président Hollande et il ne parlera pas publiquement. Si cette manière de faire et d’agir n’est pas une méthode, comment faut-il la nommer ?

Il est nécessaire de comprendre que nous vivons une toute autre forme de l’exercice présidentiel, inconnu jusqu’à présent dans la Vème République. C’est un fait. Ensuite, il est légitime de critiquer, de regretter des formes plus anciennes, au contraire de louer cette nouvelle manière de faire, d’apprécier ou non ces errements apparents. Au bout de l’exercice les électeurs pourront trancher.

Mais il est clair que François Hollande aura, à son tour, imprimer sa marque personnelle au sommet de l’État. Le Président de la République n’est pas à la recherche d’une attitude d’autorité absolue, au contraire. Il a fait l'essentiel de sa campagne en critiquant celle de son prédécesseur.En ce sens il tient parfaitement ses promesses dans la forme. Très attaché à cette nouvelle forme de rupture, il semble vouloir entretenir ce "look" à tout prix . Son truc à lui est beaucoup plus redoutable pour ses adversaires comme pour ses amis : « laisser flotter les rubans », se dégrader les dialectiques contradictoires : faire régner le foutoir des congrès d’été à La Rochelle, pour siffler la synthèse.

Un seul problème tout de même, très bien résumé par Françoise Fressoz dans le Monde. « Il y a un paradoxe dans ce quinquennat Hollande : la gravité de la crise conjuguée à la menace populiste sollicitent plus que jamais l'autorité présidentielle. Or les Français ont élu un président de la République qui se méfie viscéralement de l'autorité. »

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  1.26/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 4 octobre 2013 10:37

    « la gravité de la crise conjuguée à la menace populiste sollicitent plus que jamais l’autorité présidentielle »

    Un peu comme dans Les Grenouilles qui demandent un roi...


    • Gabriel Gabriel 4 octobre 2013 10:42

      Excusez moi par avance cette trivialité passagère mais il me semble que la méthode Hollande se résume à : « Tapis rouge, chausse pied, vaseline… »


      • Fogghearty 4 octobre 2013 10:43

        Hollande : une méthode ? Oui pour les Français qui continuent de voir en lui le digne successeur de De Gaulle premier président de la 5ème, et là y a pas photo (0), il est vraiment le gagnant des 23% de Français (1) qui ne veulent rien voir, et continuent aveuglément de plébisciter celui qui n’a jamais rien fait (2).

        (0) http://leplus.nouvelobs.com/contribution/932274-francois-hollande-et-sa-photo-de-rentree-censuree-en-voulant-cacher-on-a-mieux-montre.html
        (1) http://www.lejdd.fr/Politique/Barometre-JDD-la-popularite-de-Hollande-au-plus-bas-630200
        (2) http://pasidupes.blogspot.com/2011/09/hollande-na-jamais-rien-foutu-selon.html


        • LE CHAT LE CHAT 4 octobre 2013 11:13

          On dirait un jeune instit sorti de l’IUFM qui n’arrive pas à mettre un semblant d’autorité dans sa classe ....


          • Robert GIL ROBERT GIL 4 octobre 2013 11:32

            Certains ont l’air étonné de ce qui arrive avec Hollande, mais ne soyez pas surpris, il a toujours été sur cette ligne, d’ailleurs en 1985 il cosignait un livre « La gauche qui bouge » qui correspond point par point à son programme actuel basé sur l’idée qu’il faut faire des économies dans un seul système possible : le capitalisme ! Le PS n’est plus le parti de Jaurès, le PS n’est pas à gauche, il faut arrêter de se raconter des histoires ........

            voir : LE BUDGET 2014 DANS LA LOGIQUE LIBERALE


            • anomail 4 octobre 2013 14:36

              En ce qui me concerne je ne suis absolument pas déçu par la politique de Hollande, vu que je n’attendais rien de lui.

              On pousuit sur la même ligne dictée par la finance : Destruction des acquis sociaux et des services publics (appelé aussi « modernisation »).

              Par contre je crois que la prochaine fois je n’irais même pas voter.


            • Tall 4 octobre 2013 11:44

              Moi Président .... je ne présiderai pas.



              • ZenZoe ZenZoe 4 octobre 2013 11:52

                Quelle que soit la méthode, quelle que soit l’action, elle est forcément mauvaise puisqu’elle aboutit à 22% de popularité non ?


                • mpag 4 octobre 2013 11:59

                  la méthode Hollande........

                  Celle de l’inaction, paralysé par sa propre ombre et ces électeurs
                  A t’on véritablement un président qui garde un cap ou se se laisse t’il flotter en l’adaptant dans son intérêt,
                  La vague risque bientôt d’être trop haute pour pouvoir y surfer, elle risque de l’emmener au fond

                  Il est capable de prendre des décisions courageuse comme au Mali, , paraître comme un sauveur des droits de l’homme est un prisme qui nous renvoie au intérêts économiques dans ce dossier, il a bien joué dans l’intérêt de la France (à mon avis)

                  Mais il a peur de les prendre en France, il faut qu’il montre que ce n’est pas une idéologie qui le défini mais bien l’intérêt de la France,

                  Je ne suis pas socialiste, ni de l’UMP, ni d’aucun partie politique mais je souhaite qu’il réussisse dans notre intérêt à tous et pas seulement dans l’intérêt de son idéologie socialiste qui le bloque plus qu’autre chose

                  Il a peur de son ombre, quant il l’aura vaincu il sera libre peut être attends t’il un 2ème mandat

                  Le calcul politique le paralyse dans ces décisions enchaînés par des intérêts contradictoires 
                  dur exercice d’être président de tout les français et pas seulement de ceux qui l’ont élu 
                  Entre l’intérêt de tous et l’intérêt d’un partie et de son idéologie, lequel sortira vainqueur
                  La démocratie dans toute sa grandeur et sa difficulté d’y gouverner.......... 

                  • mario mario 4 octobre 2013 12:57

                    la methode hollandaise ? une sauce a la vaseline parfumée ...et stupéfiante..qui est forcement indigeste pour 80 % des français .

                    et il faut faire l’ena pour un tel résultat ?


                    • soi même 4 octobre 2013 13:00

                      Comme Président personnel, il est au diapason de ses prédécesseurs.
                      Il ne veux pas imposé, pourtant c’est ce qui a fait jusqu’à présent, il n’a pas visible facilité les choses quand il y a ses manifestations monstre contre la Loi du Mariage pour Tous.
                      Où est son attitude qui pourrait prouvé qu’il en a tenue compte ?

                      Son attitude à été plus tôt, celle si, vous n’avez rien à dire, je suis élus légalement, vous devez vous conformer à la volonté de mon Gouvernement !
                      J’ai proposé cette réforme, vous n’avez aucun droit de la contester, je n’ai pas à parlementé, je n’ai pas prendre en compte votre avis !


                      • Kern Kern 4 octobre 2013 13:07

                        La méthode de Hollande ? : c’est de ne pas en avoir


                        Parer au plus pressé ; boucher les trous

                        Calfatages et rebouchages , il pare au plus pressé

                        Le dernier qui a parlé a raison ; comme ils la ramènent tous ; le bordel est à voir , à entendre et surtout à subir

                        Président par défaut ; encore étonné de l’être il en plane à 10 000

                        C’est un filou : moins con qu’il en à l’air

                        Une horreur politique que vous méritez bien   smiley



                        • eric 4 octobre 2013 13:22

                          Il n’y a pas de couacs. Il y a la mise en œuvre d’un programme socialiste a tous les sens que ce mot est susceptible d’avoir, même si les principaux intéressés ne savent plus très bien eux même ce que cela veut dire.
                          la mise en couple réglée d’un pays au profit d’une population de bénéficiaires nets de la depense publique, dans l’ignorance crasse des réalités économiques et l’indifférence totale au sort du reste de la population et en particulier des plus défavorisés quand ils ne votent pas, c’est a dire hors clientèles.
                          Ainsi, la jeune femme divorcée parisienne, cadre, avec garde des enfants est arrosée d’aide, le chômeur ouvrier, de longue durée non diplômé hors bassin d’emploi dans région sinistre, qui ne vote pas a 70%, est laisse a l’abandon.
                          On trouve de l’argent pour donner une journée de carence aux fonctionnaires. pas pour augmenter le RSA.
                          On actualise les tranches de l’IR pour les deux déciles de revenus centraux, c’est a dire a des « riches » qui votent bien, ( 40% des revenus sont en dessous, mais cela fait du monde....) pas pour épargner au plus pauvres la hausse de TVA).

                          La spécificité Hollande, c’est
                          Qu’il n’y a plus assez d’argent dans les caisses pour calmer les vrais pauvres avec quelques miettes et que donc l’égoïsme de ses politique est plus brutal.
                          Qu’avec 80% d’une classe d’age au niveau bac, il est plus difficile de faire croire au chaland que si c’est le bordel a l’école avec Peillon, c’est la faute des méchant capitalistes de Leroy Merlin qui veulent ouvrir le dimanche.
                          Qu’avec internet, en deux clic, on voit a qui il donne de l’argent et a qui il en prend et que ce n’est pas très édifiant.
                          Qu’il est mauvais. mais cela, c’est un problème encore plus structurel. Dans les partis collectivistes bureaucratiques, la tradition est qu’arrivent aux responsabilités soit le plus nul ( celui qui ne défrise pas les autres) soit le plus hypocrite ( celui qui cache le mieux sont jeu, voir Staline, élu pour son « centrisme » Miterrand, sur son cote « révolutionnaire » etc... Comme les élites du partis se sont fait avoir avec Ségolène, avec Hollande, ils ont pris bien soin d’éviter un personnage trop marquant. Tous les socialismes vivent de balancement entre culte de la personnalité ( Lenine, Staline, "Dieu-tonton) et médiocrité absolue ( Brejenev, hollande, etc...).
                          Aujourd’hui, le PS nous a donne un dirigeant a l’image de ses aspirations les plus profondes. Quelqu’un qui ne soit en aucun cas capable d’imposer une politique a ses troupes, qui se trouvent tout a fait assez grandes pour décider par elles mêmes de ce que sont leurs intérêts propres, sans qu’on leur parlent de l’intérêt du pays.
                          Dans l’URSS de la stagnation Brejnevienne, les ministres se fritaient aussi et l’intrigue était le mode de fonctionnement. Simplement, cela ne se voyait pas autant.

                          Tous cela correspond exactement aux aspirations des 23% de satisfaits. C’est un pouvoir socialiste avec un président socialiste.

                          Les autres le voient a l’œuvre. Toutes la question est donc les echeances et les modalités d’une alternance. Elle sera sans doute d’une brutalité en miroir de l’egoisme de classe de ces gens.


                          • curieux curieux 4 octobre 2013 16:11

                            Et pendant que Flamby chante l’Europe et la mondialisation, il va célébrer l’indépendance de la Corse. Y’a kekchose qui cloche quand même.


                            • edouard 4 octobre 2013 16:27

                              Il y a bien une méthode Hollande et c’est la méthode traditionnelle des socialos :
                              Enfumage et pistonnage...les deux mamelles
                              Enfumage sur les chiffres : chomage, impôts, croissance...et sur les vraies intentions : maintien du nucléaire, aides aux patrons et aux banksters, massacre des acquis sociaux des travailleurs( retraite, santé, sécurité...), suivisme guerrier pour le compte de l’entité sioniste en Syrie et ailleurs.
                              On reprend, en plus, pour ce faire la méthode Sarko, très efficace  : la muleta
                              Il s’agit d’agiter les sujets clivants : mariage homo, droit de vote étrangers et ados, les roms... pour que les connards foncent dessus comme un taureau mort de faim.
                              Pendant ce temps on prépare la mise à mort des retraites, de l’épargne des travailleurs, des acquis des Français.

                              Le pistonnage , lui fonctionne à plein, copinage généralisé où on se partage les dépouilles de la République.
                              Jusqu’où ça ira ?
                              Révolte ou Révolution, à mon avis Hollande ne finira pas son mandat.



                              • vesjem vesjem 4 octobre 2013 18:21

                                @ jlhuss
                                tu dois bien te marrer à lire les commentaires que tu as provoqués.....


                                • TSS 4 octobre 2013 18:30

                                  « Hollande promet tout et ne tient jamais ses promesses. » JL Melenchon... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès