Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La mission du Centre dans la refonte du paysage politique français

La mission du Centre dans la refonte du paysage politique français

L'échiquier politique en France est une nouvelle fois en période de mutation. Où va-t-on, et comment le centre uni et indépendant pourrait-il influer sur une solution salutaire pour la France ?

Les sondages et les études se répètent et nous montrent que les français se répartissent d'eux-mêmes sur l’ensemble de l’axe gauche-droite (pas seulement à gauche et à droite), et que le manque de nuance dans la façon dont ils sont représentés, alternance entre deux partis, pose un vrai problème démocratique.

Les proportions sont aussi relativement constantes, on pourrait résumer en moyenne mais en gardant le score de l’extrême droite à la hauteur des derniers estimations qui reflètent mieux la tendance actuelle (les sondages suivants ont été utilisés pour obtenir ces chiffres : Sondage Ipsos 2014 et Sondage CSA 2014) :
 

  • Extreme gauche : 4%
  • Gauche : 24%
  • Centre : 13%
  • Droite : 22%
  • Extreme droite : 9%
  • Ni, ni, ni : 28%

Ainsi, le potentiel du centre et les démonstrations électorales récentes du FN me paraissent clairement démontrer que la bipolarité de nos institutions ne signifie pas pour autant bipartisme et qu’une troisième voie, voire une quatrième, pourrait être souhaitée par les Français.

Quels seraient alors les scenarii de l’organisation du paysage politique du pays ? Quel rôle pour le centre ?

Ce qui suit sera forcément un peu schématique et ne saurait précisément refléter toutes les situations ou différentes élections, mais a pour but de comparer les dynamiques caractéristiques de chaque époque et de se projeter vers le futur :

  • 1978-2002 - la quadrille bipolaire : le nom donné au système des années 70-80 quand le PC, le PS, l’UDF et le RPR faisaient environ 20% chacun aux élections et se retrouvaient dans des alliances gauche-droite classiques. 
  • 2002-2012 - le bipartisme : la “victoire” du PS sur le PC à gauche et la création de l’UMP rassemblant le RPR et une bonne partie de l’UDF a fait entrer la France dans un cycle de forte domination de ces deux partis, s’échangeant le pouvoir à tour de rôle et pratiquant une opposition quasi systématique. 
  • Depuis 2012 - le tripartisme : la tendance actuelle avec la montée du FN qui semble avoir imposé, pour un temps, sa version de la troisième voie et met à mal les duels généralement attendus entre le PS et l’UMP. Il faut aussi noter le risque apparent que cela représente notamment pour le centre a qui l’on demande de faire alliance au nom de l’esprit Républicain. C'est ce qui semble se passer en ce moment avec le PS, l’UMP et le FN c’est à dire un grand parti à gauche et deux à droite 

 

  • L'Union du centre : si le MoDem et l'UDI s'unissent et deviennent assez forts pour attirer les ailes droite et gauche du PS et de l’UMP dans un grand rassemblement (que souhaiterait François Bayrou), ceci formerait une gauche dure avec le FdG et les dits frondeurs du PS, un centre large et une droite Gaulliste qui subsisterait sans doute, et une droite dure avec le FN et la droite forte. 
    Futur - la quadrille idéologique : une notion encore abstraite mais qui semble pourtant la plus juste tant nous voyons que les regroupements à gauche ou à droite se font souvent au prix de compromis idéologiques qui finissent souvent par être trop lourd voire complétement illogiques au sein du même camp. On pourrait ainsi voir apparaitre quatre courants à partir de ceux décrits ci dessus : 
    • socialiste eurosceptique 
    • social-démocrate ou social-libéral pro-européen (tendance Europe fédérale)
    • conservateur pro-européen (tendance Europe des nations)
    • nationaliste anti-européen
De réelles options existes pour le centre s'il reste indépendant et parvient à s'unir. C'est en ce sens qu'un centre fort sera utile pour la France et pour l'Europe, au delà même du calcul politique : lui seul permettra d'amorcer le réel regroupement idéologique nécessaire pour mettre fin aux atermoiements des partis actuels qui, même au pouvoir, ne parviennent plus à prendre les décisions qui s'imposent et respecter leur parole électorale.

Les Français méritent cette clarté, cette vérité politique qui laissera place à un débat idéologique plutôt qu'aux petites querelles politicardes auxquelles nous sommes maintenant trop habitués et qui dégoutent tant de nos compatriotes (les abstentionnistes en premier lieu bien sûr).
 
C'est donc plus qu'une option qui existe pour le centre, c'est une mission pour notre pays.
 
Pour la France et l'Europe de demain : le Centre Uni et (réellement) Indépendant.
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Ben Schott 20 avril 2015 12:22

    Les centristes, c’est bien ceux qui ont inventé l’eau tiède, non ?

    Allez, bonne chance les gars !


    • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2015 12:50

      la refonte du paysage politique ne se fera qu’à grand coup de pavés dans la poire ou pas du tout ......


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 avril 2015 12:57

        Le seul vrai problème démocratique qui mériterait que l’on s’y attache est le respect de la Constitution.

        Pour rappel, c’est au gouvernement qu’il appartient de déterminer la politique de la France et aux députés, le contrôle voire la censure du gouvernement.

        A quoi assiste t-on régulièrement ? Au pouvoir exécutif représenté quasi totalement par le Président de la République, un premier ministre qui se permet de tancer les députés et des députés qui placent leur parti avant leurs électeurs.

        Que fait la Cour Constitutionnelle ?


        • Donbar 20 avril 2015 14:55

          Les centristes, ces politicards d’élite, nous redonneront-ils l’indépendance nationale ? nous feront-ils sortir de ’UE et de l’OTAN ?


          • Yurf_coco Yurf_coco 20 avril 2015 16:48

            J’aime bien, ça ressemble en tout point à un fantasme que pourrait faire Bayrou.Du coup il y a des phrases marrantes : 


            « si le MoDem et l’UDI s’unissent et deviennent assez forts pour attirer les ailes droite et gauche du PS et de l’UMP »

            L’UDI a justement été crée pour faire péter le centre (le peu qu’il y avait, mais faisait déjà peur à Sarko). 

            Et alors la vision, où on mets : un bout du PS, le FdG et le NPA cote à cote... MDR.
            C’est vraiment une méconnaissance de la gauche, mais c’est mignon.

            Et d’où sort cette droite Gaulliste ? Elle est bien bonne celle là...

            Alors au PS, on coupe en deux : une partie avec les anarchistes révolutionnaires, et l’autre avec le centre... Mais à l’UMP, c’est en trois : au centre (juppé, nkm ok), le FN (Sarko, Waukiez ok), mais les fameux Gaulliste c’est qui ??? Et entre nous, qu’est ce que l’UMP a de Gaulliste ?????? De Gaulle était contre l’OTAN, contre les marchés financiers etc...

            ’--------------------------------------------------------------

            Mais je suis d’accord qu’il faudrait un redécoupage, mais se serait plus celui-ci :

            - L’extrême gauche (NPA, Lutte Ouvrière)
              (Les fameux punk a chiens) 

            - La gauche (PC, Partie de Gauche, FdG, Aile gauche du PS, Vert, et même un bout du modem)
             (Pro régulation de l’économie de marché et politique sociétale progressiste)

            - La Droite (aile droite du PS, reste du modem, UDI, aile gauche de l’UMP)
              (Pro Ultra libérale et politique sociétale réactionnaire)

            - et l’extrême droite (aile droite UMP, FN)
              (Pas besoin de détails)

            SI on avait ça ! On aurait de VRAI élections !!!!!! Avec des débats d’idées !






            • Yurf_coco Yurf_coco 20 avril 2015 16:58
              Je suis d’accord qu’il faudrait un redécoupage, mais si il se faisait pour les idées au détriment des arrangements politicards, se serait plus celui-ci :

              - L’extrême gauche (NPA, Lutte Ouvrière)
                (Les fameux punk a chiens) 

              - La gauche (PC, Partie de Gauche, FdG, Aile gauche du PS, Vert, et même un bout du modem)
               (Pro régulation de l’économie de marché et politique sociétale progressiste)

              - La Droite (aile droite du PS, reste du modem, UDI, aile gauche de l’UMP)
                (Pro Ultra libérale et politique sociétale réactionnaire)

              - et l’extrême droite (aile droite UMP, FN)
               (Pas besoin de détails)

              SI on avait ça ! On aurait de VRAI élections !!!!!! Avec des débats d’idées !

              • fred.foyn Le p’tit Charles 21 avril 2015 08:27

                Le « CENTRE » est un concept inventé par les ratés de la politique (ils sont nombreux) pour pouvoir exister...en votant à droite.. ?
                Des gens inutiles qui veulent un morceau du fromage France.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès