Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La nomination de François Pérol, choquante ?

La nomination de François Pérol, choquante ?

Le débat actuel pour savoir si la nomination de François Pérol à la tête du 2ème groupe bancaire français tourne autour d’un problème déontologique. Peut-il ? Ne peut-il pas ? Telle est la question.
La question semble réglée puisque le conseiller spécial de Sarkozy par le fait du Prince prend ses fonctions ce jeudi.

Au delà de cette querelle. le plus choquant à mon avis est de voir ce proche de Nicolas Sarkozy devenir le Patron de cet ensemble bancaire et de sa filiale Natexis, filiale qui semble être le vrai enjeu de cette action musclée du Président.

Gérant plusieurs milliards d’actifs industriels, cette banque, que François Pérol connait bien pour l’avoir portée sur les fonts baptismaux, aura d’ailleurs été payée fort cher, 7 milliards d’€ par les banques mutualistes au profit de la Caisse de dépots et de consignation, c’est à dire l’état. Il est amusant de se rappeler que c’est cette banque qui fut choisie sur les avis d’un conseiller " très apprècié" du candidat Sarkozy, ex ministre de finances pour "porter "la vente des actions EADS détenus par Lagardère permettant à ce dernier, grand ami du Président, de bénéficier d’un avantage fiscal substanciel et la banque d’une perte sèche de plusieurs millions d’euros, après la chute du cours EADS, l’affaire on s’en souvient avait fait la une du Canard enchainé...

F. Pérol est aussi l’homme de la vente Alstom à Bouygues, l’autre ami du Président.
La vente fut faite sans appel d’offre là aussi par le fait du Prince. Il s’agit du même personnage qui s’occupa on le sait de la vente de GDF à Suez le groupe appartenant à M. Desmarais Jr, lui aussi grand ami du Président Sarkozy.

C’est encore lui, F. Pérol, qui fut à l’initiative de la vente de Numéricable au groupe Carlyle, fonds américains appartenant, entre autres, à la famille Bush et à la famille Ben Laden et dont le frère du Président est l’un des dirigeants. ce groupe d’ailleurs avait réalisé l’exploit d’acheter un bâtiment public appartenant au ministère des finances 75 millions pour le revendre 3 ans après plusieurs centaines de millions au même ministère !

Enfin, bien que la période ne s’y prête pas, F. Pérol travaillait nous dit on avant son départ à la cession de AREVA au groupe Bouygues, le " casse du siècle" l’affaire n’est cependant pas si simple et l’ami Bouygues aura bien besoin d"’investisseurs" pour accompagner son groupe dans le montage, sur lequel F. Pérol, faisons-lui confiance, a beaucoup travaillé. Pourquoi pas alors Natexis dont c’est l’un des métiers et F. Perol à sa tête pour accompagner Bouygues, les voeux du Président seront alors comblés. Fiction ? L’avenir nous le dira.

Mais alors pourquoi deux poids et deux mesures sur les aides de l’Etat aux banques d’un côté la BNP qui va bénéficier de près de 5 mds d’engagements en quasi fonds propres mais qui n’a pas de contrôle de l’Etat et de l’autre, les deux banques mutualistes sommées de "fusionner" avec F. Pérol pour chef d’orchestre pour jouer la partition de l’Elysée ? La réponse est dans la question, d’un coté la BNP avec Pébereau grand allié de Sarkozy et de l’autre... pas d’alliés sûr, d’où le choix de F. Pérol, l’allié sera alors dans la boîte.

La BNP puis Natexis seront alors prêtes pour préparer le montage peaufiné par son éminence F. Pérol.

Sous le pretexte de sauver les banques, Sarkozy contribue à bâtir pour le compte de son ami Bouygues le futur TOTAL de demain.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Olga Olga 28 février 2009 13:11

    Evidemment que c’est choquant ! smiley 
    Moi qui croyait naïvement qu’un président de la République était au service de la République et des citoyens qui la composent. Hé bien non, il est là pour servir les intérêts de ses amis et les aider à faire main basse sur tout ce qui peut leur apporter (rapporter) un peu plus de fric et de pouvoir. Vous me direz "ça fait des années que ça dure ma bonne dame, on peut rien y faire". Putain, il va bien falloir que celles et ceux qui croient en une vraie République juste et respectueuse de tous, se rassemblent et foutent à la porte cette bande de prédateurs qui mettent à sac ce pays sans aucune retenue ! smiley 


    • gimo 28 février 2009 13:34

      olga ok bien je te reconnais pas .... !! putain c’est pas vrai olga.. !!!! tu ’tes reveiller..


    • Olga Olga 28 février 2009 14:01

      Quoi ? Moi j’ai dit putain ? Mais non, c’était ma soeur qui m’avait piqué mon ordinateur portable... Elle est un peu excessive parfois, mais putain, il y a quand même des raisons de s’énerver quand on voit le niveau d’immoralité des pingouins qui nous gouvernent (qui nous volent, exploitent, manipulent, mentent...) ! smiley 


    • gimo 28 février 2009 14:01

      @ l’auteur 
      le drame de cette putain de société c’est que 75  % sont des vendus ils cherchent qu’une
      planque et être payer à la fin du mois c’est des laches il n’y a plus de cou......
      au cul 
      c’est la course à la planque a la lacheté ... à touts les étages du petit conseil municipal
      a sarko la FRANCE est vendu il n’y a plus de sens patriote au sens large du mot M..............
      les 25% RESTANT DOIVENT SE BATTRE mais vite si non c’est le chaos les petits laches font la force des grands pourris en politiques MERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR


    • gimo 28 février 2009 14:11

      OLGA
      enfin tu es sortie de ton sound sleep c’est pas trop tôt... !!!!! hein olga j ’’’’je me comprends
      cordialement


    • Olga Olga 28 février 2009 15:21

      Mais j’espère aussi que vous vous comprenez...
      Moi, j’ai du mal à vous comprendre mais c’est sûrement à cause du sound sleep ( ??????) smiley 


    • Emmanuel Aguéra LeManu 28 février 2009 16:19

      Aux armes, citoyens !


    • yoyo 28 février 2009 23:51

       smiley pas gentil avec les pingouins,Olga ! ils méritent mieux que ça !! ...(les vrais pingouins !)


    • Serge Serge 28 février 2009 13:22

      La destruction de la société à la Française ( issue de 1789,1936,1945,...) s’accélère et Sarkozy restructure la France en société "ultra-libérale" dans le seul et unique intérêt de ses copains du Cac 40...C’est le vrai visage de ce qu’il appelle "réformer la France en profondeur" ou,selon son auditoire, "rupture."
      La France "d’en bas" va t’elle encore longtemps accepter et subir cette régression ?


      • gimo 28 février 2009 15:01

        PEROL CONTRE LA LOI SUIVANTE

        Art. L. 432-12. - Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ou par une personne investie d’un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l’acte, en tout ou partie, la charge d’assurer la surveillance, l’administration, la liquidation ou le paiement, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.


      • Fergus fergus 28 février 2009 17:17

        Oui, Gimo, et le donneur d’ordre qui s’essuie les pieds sur la démocratie qui l’a porté au pouvoir est coupable de forfaiture. Mais la colère monte et, au train où Sarkozy multiplie les outrages aux lois et aux règlements de la république, je le vois mal finir son mandat sans émeutes.


      • artensois 28 février 2009 14:20

        Voilà un bien joli mécano, qui n’est pas idiot.

        On va pas faire semblant de découvrir que le pouvoir n’est pas idéal.

        j’avoue que je m’en fout que bouygues s’en mette plein les poches et que Sarkozy soit son copain car s’est comme qu’il faut lire ? C’est cela l’américanisation de la société française.

        Si cela profite aux français, alors OK.

        Bouygues le Total de demain c’est peut être pas mauvais.

        Mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un scénario.

        Salut au montilien. 


        • Emmanuel Aguéra LeManu 28 février 2009 16:23

          Cher Artiste-en-lui-même.

          Si c’était profitable aux Français, Sainte Nitouche, y’en aurait pas autant dans la merde. Alors de deux choses l’une : On ouvre les yeux ou on ferme sa gueule.

          Vos propos, citoyen, sont insultants.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 28 février 2009 16:18

          « la commissin de déontologie a donné son point de vue, et son point de vue a été communiqué aux deux banques. Il sera rendu public et vous verrez qu’une fois de plus, c’est la différence entre une polémique et un problème : de problème, il n’y en a pas ! ».
          "Une fois de plus..." !
          Le petit voyou mal élevé ne manque pas d’air... Il nous prend ouvertement pour des cons. Il va finir par s’en prendre une à se foutre de notre gueule. Et il s’étonnera, vous allez voir.
          Plus encore que par son despotisme éhonté et la veulerie de ses seconds couteaux, je suis choqué par ce mensonge direct et son assortiment de suffisante ironie, que Sarkozy nous a assène à propos de la nomination de Pérol. J’en reste con mais la troublante réalité est là : Un président qui ment aussi effrontément est un despote et un usurpateur de sa fonction.

          Non M. Sarkozy, la commission de déontologie, son président vous l’avait écrit noir sur blanc, n’a pas avalisé la nomination de votre lieutenant à la tête de la nouvelle banque, elle ne s’est pas réunie depuis des lustres. Vous accusez vos détracteurs d’inventer votre mensonge quand il est prouvé... Er les raillez... La mentalité de caniveau à l’état pur. Il veut, le Nabot-léon, placer ses généraux aux poste clefs ? A Sainte Hélène le MENTEUR ! 
          Et il est élu, ce minable... Que les gens sont cons... ma parole ! je suis écoeuré.

          Je réclame le retour du châtiment corporel pour les gamins trop gâtés et mal élevés.


          • anny paule 28 février 2009 17:00

            Et dire que certains, à propos de cette affaire d’Etat, parlent de "polémiques" autour de la nomination de Pérol !!!
            Jusqu’où ira-t-on ? Jusqu’à quel niveau de mensonges et de cynisme ?
            Je pensais, fort naïvement, que l’élu du peuple avait des devoirs vis à vis de son peuple ! Je pensais, tout aussi naïvement, que "la démocratie était le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple" ! Visiblement, je dois être archaïque et inadaptée au monde selon Sakiki. (Le problème, c’est que du Littré au Robert, en passant par Wikipédia "pensent" ainsi !).
            Mais, diable, quand nos concitoyens vont-ils ouvrir les yeux ?
            Usurpateur ! tel est le seul qualificatif, avec imposteur, pour qualifier un tel énergumène !


            • Emmanuel Aguéra LeManu 28 février 2009 17:16

              Anny Paule, je vous aime smiley


            • yoyo 28 février 2009 23:48

              Choquant....sûrement ! mais plus rien me choque venant de cette bande de pied-nickelé à talonnette.....comme par exemple ,vouloir diminuer le congé parental des femmes sous des prétextes nauséabonds,là,c’est vraiment choquant !!! une honte totale !


              • deovox 1er mars 2009 03:38

                La haute trahison dans le droit français

                En droit constitutionnel français, la référence explicite à la haute trahison apparaît dans les constitutions de l’an III (art. 106 et 107) pour sanctionner les atteintes au fonctionnement régulier du pouvoir législatif, puis dans celles des Chartes de 1814 (art. 33) et 1830 (art. 28), sans précision, dans celle de 1848 (art. 68) pour un motif semblable à ceux de l’an III, et dans celles de la IIIe République2 et de la IVe République (art. 42), à nouveau sans précision.

                Jusqu’en 2007, elle était aussi présente, dans une formulation aussi imprécise, dans la Constitution de la Ve République (art. 68) comme la seule cause permettant de mettre en jeu la responsabilité du président de la République française, qui était ainsi passible de la Haute Cour de Justice. On se perdait en conjecture pour deviner ce que cette notion pouvait exactement recouvrir et à quelles situations contemporaines on pouvait l’étendre.

                Depuis 2007, la nouvelle rédaction de l’article 68 supprime la référence explicite à la haute trahison et élargit le champ de cette responsabilité présidentielle au « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat » comme une cause de destitution par la Haute Cour (nouvelle appellation).
                Cette formulation qui reste encore vague peut néanmoins très bien comprendre la haute trahison au sens traditionnel et elle correspond, à vrai dire, à ce que l’on supposait pouvoir y mettre aussi par une interprétation moderne, à savoir, notamment, tous comportements violant la constitution et ses principes ou tous manquements en contravention grave avec les valeurs démocratiques et républicaines, la morale politique ou la dignité de la charge, ainsi que la forfaiture et la prévarication.

                Ajoutons que, depuis une révision antérieure de l’article 68 en 1993, la haute trahison échappait au principe de l’égalité des délits et des peines. Diluée ou au contraire amplifiée par la nouvelle rédaction de l’article 68, selon l’interprétation que l’on en a et qui reste encore à cerner, tout comme ses modalités, la haute trahison est à relier, par ailleurs, à l’empêchement et à la vacance du président.

                prévarication : délit défini par le droit français et applicable à un fonctionnaire ou un gouvernant qui commet un « manquement grave aux obligations d’une charge, d’un mandat »

                au gnouf sarko !
                 


                • Pourquoi ??? 1er mars 2009 06:27

                  Le gnouf c’est encore trop douillet pour lui !

                  Mais qui est autorisé à saisir la Haute Cour de Justice ? Est-ce que notre Très Bas n’a pas la haute main sur la Haute Cour comme sur toutes nos institutions ?


                  • Pourquoi ??? 1er mars 2009 06:33

                    Le gnouf c’est encore trop douillet pour lui...

                    Mais qui peut saisir la Haute Cour de Justice ? Notre Très-Bas n’a t-il pas la haute main sur la Haute Cour comme sur toutes nos institutions ?


                    • j.michel j.michel 2 mars 2009 12:43

                      Monsieur,

                      Je me suis permis de citer votre texte en mentionnant sa provenance sur mon blog à l’adresse suivante :
                      http://revuedepresse.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/03/02/pourquoi-perol.html

                      Je vous remercie de m’informer si vous souhaitez que je supprime cette citation.

                      Cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès