Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La peau des départements

La peau des départements

Une plainte vient d’être déposée contre le gouvernement. Les départements dotés par l’Etat de nouvelles responsabilités se voient privé des ressources qui permettraient de les assumer.

En effet, Marie Françoise Pérol-Dumont, présidente du Conseil Général de la Haute Vienne a déposé une plainte contre l’état au sujet de la compensation financière des transferts de compétences.

La loi du 18 décembre 2003 attribue, entre autres, aux départements le financement du RSA.

Comme chacun sait, les départements percevaient jusque là le montant des taxes professionnelles, ce qui lui permettait de financer ses nouvelles responsabilités.

Or, Sarkozy, en décidant la suppression de la TVA, plonge ceux-ci dans le rouge.

Sur ce lien, quelques exemples des problèmes actuels qui surgissent dans les départements.

D’où le malaise actuel.

A l’image de Bussereau, ministre des transports, et Président du Conseil Général de son Département, qui a décidé d’augmenter les impôts de celui-ci.

Bien sûr, solidarité gouvernementale oblige, il affirme que cette augmentation est destinée à réparer les dommages causés dans son département par Xinthia.

Mais chacun sait que l’Etat et les assurances ont l’obligation d’indemniser les sinistrés, et on ne peut s’empêcher d’imaginer que les 8,2 millions d’euros collectés pourraient bien avoir une autre destination.

Avec un peu de recul, on peut même affirmer que le gouvernement, tout en refusant d’augmenter les impôts pousse les départements à le faire à sa place.

La taxe professionnelle rapportait 33,6 milliards par an.

Sarkozy semble avoir quelques lacunes en calcul : il estime que le manque à gagner s’élèverait pour les départements à 8 milliards, et propose « généreusement » de compenser le manque à gagner en octroyant 10 milliards aux départements privés de la manne de cette taxe professionnelle.

Il reste pourtant un trou de 23,6 milliards d’euros dans la caisse des départements, et ils ne peuvent plus assumer toutes leurs responsabilités.

RSA, aide aux handicapés, APA (allocation personnalisée d’autonomie), transports, routes, établissements scolaires, crèches, maisons de retraite… tout cela représente beaucoup d’argent.

En supprimant la taxe professionnelle, Sarkozy fait donc un cadeau aux entreprises avec l’argent des autres, et handicape les départements.

Arnaud Montebourg, soutenu par deux élus UMP, a donc décidé de sonner la charge, avec les six présidents de conseils généraux qui le soutiennent (Côte d’Armor, Haute Loire, Meurthe et Moselle, Meuse, Territoire de Belfort, Val de Marne, et bien sur son département, la Saône et Loire).

Pour Montebourg, les mesures du gouvernement vont provoquer la suppression de subventions dans divers domaines, la culture, le sport, l’enseignement, et repoussera la construction d’un nouveau collège à Chalon.

Il affirme « la population va trinquer  ».

Il s’est expliqué clairement dans cette vidéo :


Citation : « au moins 25 départements sont maintenant dans la difficulté, et 1/4 du territoire national est en quasi faillite ».

Il a obtenu gain de cause une première fois, puisque le Conseil d’Etat lui a donné raison, en décembre 2009, condamnant l’état à verser 100 000 euros de dommages et intérêts au département pour ce qui est de la compensation des charges nouvelles relatives à la petite enfance.

Mais ce n’est qu’une victoire en demi-teinte.

Maintenant, Il n’est plus le seul à contester ces mesures, puisque la contestation voit le jour même dans les rangs de la majorité,.

Christian Namy, UMP, président du conseil général de la Meuse déclarait lors de l’assemblée départementale du 6 novembre 2009 « je suis très inquiet de la façon dont a été organisé la réforme territoriale »

Un autre UMP, Philippe Adnot, président du conseil général de l’Aube affirmait lors du rassemblement national des conseillers généraux de France le 16 novembre 2009 « l’avenir de nos instituions est en cause, l’avenir de la décentralisation est en cause, et c’est le bien être de nos concitoyens qui est en cause »

Alain Juppé le disait lui même il y a peu : « le gouvernement se fout du monde ». 

Il déclarait le 9 octobre 2009 sur l’antenne d’Europe 1 : « il n’en reste pas moins que la part des ressources fiscales propres, c’est-à-dire la part de liberté, qui revient aux communautés va être rognée, et çà c’est préoccupant ».

D’autant que les 578 millions euros perdu inutilement en 2009 dans le bouclier fiscal n’a pas eu l’effet escompté, puisqu’on apprend maintenant qu’au lieu de faire rentrer les exilés fiscaux, c’est le contraire qui se produit.

Jean pierre Balligand député PS de l’Aisne déclarait le 27 octobre 2009 : « votre réforme étant déséquilibrée, la conséquence de votre opération est claire, vous allez asphyxier financièrement les collectivités, et parallèlement paralyser leur action ».

Nicolas Sarkozy, manie comme à son habitude la contradiction, affirmant que «  la décentralisation est une conquête qu’il respecte  », mais en même temps, il manœuvre pour handicaper, voire faire disparaitre la plus grosse partie des départements.

C’est ce qu’il déclarait dans un discours donné à St Nizier le 20 octobre 2009, sur la réforme des collectivités territoriales. Vidéo. (Voir à la 11ème minute).

 

 
 

 

La conclusion, il faut la laisser à Arnaud Montebourg  : « c’est la fin de la décentralisation, la fin de la souveraineté locale, c’est l’écrasement par le pouvoir central de la liberté de nos provinces ».

Comme disait Alphonse de Lamartine, (président du conseil général de Saône et Loire entre 1836 à 1851) :

« Le peuple n’a pas besoin de tuteur, ni de maître, il a besoin de guides honnêtes et intelligents qu’il s’est lui-même choisi. Le tort des hommes qui nous dirigent, c’est de ne pas croire à la possibilité de cette démocratie libérée ».

Mon vieil ami africain n’aurait pas dit mieux.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Le Canard républicain Le Canard Républicain 7 avril 2010 11:09

    Le Cercle de Paris de l’Association pour une Constituante a établi un premier dossier contre la suppression des départements : http://www.pouruneconstituante.fr/spip/spip.php?article146

    A signaler qu’Arnaud Montebourg est un Young Leader (2000) dans le cadre de la Fondation Franco-Américaine : http://www.xn—lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article92

    Ce dernier s’est prononcé pour la disparition des départements :
    « Est-ce la première fois que l’idée de supprimer les départements est évoquée ?

    Non, c’est récurrent. Le député socialiste Arnaud Montebourg, l’ancien Premier ministre Edouard Balladur, l’actuel chef de gouvernement François Fillon se sont déjà prononcés pour la suppression de cet échelon administratif ou sa fusion avec un autre. Mais les défenseurs du département ont des arguments forts. »
     Source : http://www.20minutes.fr/article/205383/A-la-Une-Faut-il-supprimer-les-departements.php

    Cordialement.
    J.G.


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 11:24

      J.G.
      cette liste des « young leaders » est intéressante, et j’ai noté la présence auprès de Montebourg, celle de Hollande, et du célèbre Gergorin...c’est amusant !
      mais je n’ai pas trouvé dans le lien la preuve qu’il était favorable à la disparition des départements ? ce qui serait un scoop !
      j’ai peut être mal compris votre propos ?
      ce qui sur, c’est que le problème posé est d’abord, comme vous l’avez remarqué, la mise en échec des départements, puisqu’en les privant d’un revenu, le chef de l’état ne leur permet pas d’assumer leurs charges,
      ce qui est une méthode assez scandaleuse, et qui manque de franchise.
      ç’aurait été plus courageux de décréter par loi, la disparition de ceux-ci, plutôt que de les pousser dans le « rouge »,
      vous ne pensez pas ?
      en tout cas merci des liens proposés,


    • Le Canard républicain Le Canard Républicain 7 avril 2010 11:39

      Arnaud Montebourg, dans son livre La machine à trahir, paru en 2000 aux Editions Denöel :

      "Son brûlot, La machine à trahir, paru en 2000 aux Editions Denöel, est un réquisitoire contre les institutions de la Ve République. Ses pages parmi les plus sévères portent sur… le cumul, la décentralisation et le conseil général. Dans un chapitre consacré à « la dictature des élus locaux », il stigmatise « les féodaux du suffrage universel » qui « ont pris le pouvoir dans les chefs-lieux, parfois jusqu’à l’ivresse » (page 106).

       

      « Le pouvoir, écrit-il, ses attributs et ses indemnités sont l’âme de leur passion première ». Leur vocation essentielle est « leur propre réélection » (page 109). La décentralisation est « une usine à fabrication de notables, génération après génération » : « les plus jeunes vont succéder aux plus vieux, avec le même souci de conservatisme des structures administratives, en en faisant payer aux territoires leur inefficacité maladive ». Le poids du conseil général est dénoncé avec soin : « Imitation miniature des défauts nationaux de la concentration des pouvoirs, le département symbolise l’échec de la décentralisation » (page 121). Et le procureur d’appeler de ses vœux une suppression du département, « urgente car elle participera à la véritable libération des territoires » (page 129)."

      Source : http://www.mediapart.fr/club/edition/politolog/article/030408/ps-le-symptome-montebourg

      Cordialement.
      J.G.


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 12:00

      J.G.
      eh bien !
      voila qui ne va pas arranger les affaires du pauvre Montebourg,
      il pourra toujours argumenter que ces propos étaient « des erreurs de jeunesse » !
      le mieux serait qu’il le fasse tout de suite avant que des journalistes bien intentionnés lui remette sa prose sous le nez,
      merci de nous avoir donné cette information,
      ce qui ne change rien sur le fond :
      les départements sont dans l’impasse, et ce matin même sur france Culture, un département (j’ai malheureusement oublié lequel) se déclarait en quasi faillite !
      l’état est dans son droit lorsqu’il décide de supprimer la taxe professionnelle, mais ne se doit-il pas aussi de remplacer dans son intégralité le manque à gagner ?
       smiley


    • Alpo47 Alpo47 7 avril 2010 11:56

      Je cite l’auteur :"... Avec un peu de recul, on peut même affirmer que le gouvernement, tout en refusant d’augmenter les impôts pousse les départements à le faire à sa place....".

      Ne soyons pas surpris. On ne peut que constater que l’Etat Sarkoziste ne pourra remplir sa promesse de ne pas augmenter les impots, qu’en transférant le plus de charges possible sur les régions ou départements ... sans leur transférer les ressources liées.

      Ce n’est qu’un enfumage de plus.


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 13:15

        Alpo47,
        oui, c’est aussi ce que je pense, et que partagent une grande majorité de français,
        certains en sont aujourd’hui à se demander :
        comment ils ont pu faire pour faire confiance à ce gars ?!
        c’est le meilleur emberlificoteur de la France, voire même de la planète,
        mais, une fois qu’on s’est avoir, faut hélas passer à la caisse.
         smiley


      • Cléa 7 avril 2010 12:25

        cabanel

        Je ne sais vraiment si je suis attachée au Département mais les nouvelles plaques d’immatriculation sont illisibles.
        On perd un plaisir immense de voir un 38 et de lancer :
        Isérien, tête de chien.

        Je suis plus liée au Conseil Général qui semble plus consistant. y aurait-il double emploi avec le Département ?
        Malgré tout dans nos campagnes, nous aimons les repères de proximité.


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 13:18

          villistiacléa,
          oups !
          je m’ai gouré
          enfin, choisissez la mention inutile,
          bon, d’abord on ne dit pas isérien,
          on peut dire à la rigueur isérois,
          et comme de toute façon je ne suis que citoyen du monde,je ne me sens pas concerné,
          sinon, à part çà, çà va ?
           smiley


        • Cléa 7 avril 2010 13:41

          Cabanel

          Vous n’avez rien compris. Je suis cabanouvillocléa.

          Alors, Isérois, tête de noix.


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 13:59

          cléa-istia,
          tête de noix, c’est sympa.
          vous pourriez essayer « tête de joie »
          çà rime aussi,
           smiley


        • finael finael 7 avril 2010 15:39

          Isérable !

          C’est mieux que Iséreux non ?

          Ah les Seine et Oisifs !


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 15:42

          Finael,
          voui,
          mais c’est moins bien que désirable,
          non ?
           smiley


        • Cléa 7 avril 2010 13:43

          Cabanel

          Attention, vous risquez une attaque du dragon cosmique.


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 13:57

            villiscléa,
            je suis comme st Georges, les dragons ne me font pas peur,
            sinon, çà va ?
             smiley


            • Cléa 7 avril 2010 14:11

              cabanel

              Très bien sans soleil. je vais souffler pour vous envoyer les nuages.

              Connaissez-vous les déboulonneurs ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 14:25

                chère cléavillis
                çà tombe bien, je suis à l’aise dans les nuages,
                les déboulonneurs, bien sur, je connais,
                j’ai même un article sous le coude pour en parler, s’il s’agit bien de ceux auxquels je pense,
                par rapport à la pub ?
                on en parlera sous le tipi à chirens ?
                 smiley


                • Cléa 7 avril 2010 14:40

                  Cabanoucosmic

                  Je suis très ennuyée car je voulais mettre des panneaux publicitaires chez vous vantant un 4x4, une pub promotionnelle sur votre future centrale nucléaire ainsi qu’une dernière déclamant les vertus d’un désherbant chimique.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 14:47

                    cléavistiou chère,
                    pour le plaisir de vous rencontrer, je serais prêt a accepter quelques panneaux devant chez moi, à condition que nous les déboulonnions ensuite ensemble.
                    faut quand même vous dire que la route qui passe devant chez moi ne voit que 5 à 10 voitures par jours, et encore, donc pas sur que ce soit bien rentable...
                    par contre à Chirens, c’est la nationale qui mène à Grenoble, çà pourrait avoir des retombées... sauf que mes amis du jour de la terre n’aimerait pas trop çà.
                    alors ?


                  • brieli67 7 avril 2010 14:43

                    oH LES HYPOCRITES  !!

                    Les députès, élus nationaux du Palais Bourbon soignent leur ville leur village leur arrondissement.
                    Les conseillers généraux, leur canton. En parcourant nos campagnes, les limites des cantons, de vrais no mans land se voient  : plus loin plus de platane le long de la départementale...

                    Hypocrites, toutes ces usines à gaz intermédiaires sans vrais statuts légaux et démocratiques. Des noms ? Syndicats intercommunaux, les communautés de communes, les bourg-centres, les Pays...
                    L’ opposition n’a le droit à aucun regard, pas de travail en commissions. Le maire envoye ses copains- coquins, pas obligés d’être élus et ... se tous font payer. On demandait même aux maréchaux de logis des gendarmeries de rester dans leur guérite les soirées de réunion_sauteries.
                    Très graves ces lignes de crédits ouverts ou encore à ouvrir à l’insu de l’électeur et du citoyen.
                    Dans ces conditions tous les budgets sont truqués : commune, département, état. 


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 14:50

                      Brieli
                      saine colère, et surement justifiée,
                      mais çà n’empêche que le nainpérial président, dont le parti est au pouvoir à l’elysée et en Alsace leur joue un bien vilain tour.
                      non ?
                       smiley


                    • Cléa 7 avril 2010 15:11

                      Cabanel

                      ëtes-vous mécontent des communautés de communes ou syndicats communaux ?

                      Il y a en marre d’entendre des politicards véreux élyséens cracher sur nos petits élus de campagne qui ne roulent pas sur l’or.

                      Marre de ces jacobins qui veulent mettre la main sur nos régions alors qu’elles sont plus à même de les gérer.

                      Et marre de certains beaufs qui critiquent sans arrêt.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 15:19

                      villioucléa,
                      non, je n’enfourche pas ces colères là,
                      c’est vrai que ces ronds points improbables, dotés de sculptures discutables, auront de la peine à justifier le prix payé, mais si c’est pour éviter un feu rouge c’est donc pour la bonne cause,
                      non, je place ailleurs mes indignations,
                      je ne peut pas accepter la mise en coupe réglée des départements par notre petit nicolas, sous prétexte que la plupart sont à gauche, ou que simplement çà le dérange,
                      ou bien, il faut qu’il leur donne en remplacement de la taxe perdue de quoi fonctionner,
                      au lieu de gaspiller notre argent dans de couteuses réception (5050 euros par personne pour un repas au sommet de la méditerranée, 240 000 euros une douche pour la même occasion, et 216 000 euros (je crois) pour que Joyandais puisse aller faire le mariole en Martinique, j’aimerais autant les voir investir dans des collèges)
                      et vous/toi ?
                       smiley


                    • brieli67 7 avril 2010 15:54

                      Ce sont des deniers publics.... et pas de la gestion de bon père de famille.

                      Prochain cap : des gros travaux européens. Si peu d’emprunts par la structure UE.
                      Et comme dab, l’Etat ne rembourse pas les « trous ».
                      La structure bat la monnaie et c’est l’inflation salvatrice.
                      Baisse tant désirée de notre Roro pour maquiller, épurer les comptes des états_membre de l’EU.

                      Fallait oser, mais ils le font.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 15:57

                      Brieli,
                      comment ne pas être d’accord,
                      il doit bien exister une autorité de surveillance pour éviter les dérapages, non ?
                      vous avez une idée de l’importance des dépenses ?
                      ce serait bien d’avoir des détails, pour étayer le tout...
                       smiley


                    • Et hop ! Et hop ! 11 avril 2010 02:26

                      @ brieli67

                      "toutes ces usines à gaz intermédiaires sans vrais statuts légaux et démocratiques. Des noms ? Syndicats intercommunaux, les communautés de communes, les bourg-centres, les Pays..."

                      -----
                      + 1

                      Effectivement, ils créent sans cesse de nouvelles structures territoriales, au lieu de faire fonctionner celles qui existent, et ils passent leur temps à dire qu’il y a trop d’échelons administratifs, et qu’il faudrait en supprimer.

                      Et celles qu’ils veulent supprimer, ce sont les structures les plus claires, les plus anciennes, les plus démocratiques, celles dont le territoire est bien connu des habitants, c’est-à-dire la commune, la nation et, entre les deux, le département. Avec le sénat qu’ils voudraient supprimer aussi, c’est toute la charpente territoriale de nos institutions républicaine qui disparaîtra. Ce n’est pas de l’impéritie, c’est voulu.

                      Comme ça il resterait les échelons les plus bureaucratiques des oligarchies cooptées par les partis : le Conseil de l’UE, le Conseil régional, et tous tous les nouveaux conseils incontrôlables et sans institutions démocratiques : agglomération, pays, syndicats intercommunaux, plus toutes les nouvelles structures de statut privé qui remplacent des anciens services publics comme les Comité départementaux et les Comités régionaux du Tourisme, etc..

                      Ils sont incapable de donner des compétences définies et complémentaires aux différentes échelles administratives : tout le monde s’occupe de tout en double ou en triple : de l’éducation, du social, de l’environnement, du tourisme,... Ils sont incapables de mettre en place une fiscalité locale qui finance les ouvrages de compétence locale avec un système de péréquation nationale cohérent et équitable. ce ne sont pas des hommes d’État mais des hommes de cour, des petits despotes et des petits marquis.


                    • titi 12 avril 2010 08:38

                      - 1

                      Le problème des structures existantes c’est qu’à part le coté folklorique elles sont inefficaces.

                      A chaque compétence son seuil d’efficacité. Or ce seuil de compétence se mesure à la population et pas au territoire. Il s’agit d’un logique industrielle.

                      Si je prends le cas des poubelles...
                      Un camion poubelle avec tout l’équipement c’est 200 000 euros.
                      Si ce camion n’est utilisé que pour déservir 2000 habitants, il s’agit d’un équipement qui sera sous utilisé.
                      Si il est utilisé par un ensemble de plus 50 000 habitants alors il faudra le faire fonctionner H24 pour déservir tous les foyers. Il sera nécessaire d’acheter un second camion.

                      Il y a donc une taille critique pour « optimiser » le camion. Ce n’est pas un hasard si la compétence « Ordure » tant à passer vers les communautés de communes.

                      Des tailles « optimales » il y a en a pour toutes les compétences. Si je prends la petite enfance comment comparer Sancerre (< 2 000h) à Lyon (> 600 000 h). Cela n’a rien à voir !!! Sancerre doit se regrouper nécessairement avec sa voisine pour financer ses équipement.
                      Il faut donc se poser la question de l’existence même de l’entité « commune ».
                      Celà n’empêche pas le village d’exister mais pas « administrativement ».

                      En fait les découpages administratifs étaient politiques et servaient des intérêts politiques ou étaient des conséquences politiques : ex : Nantes n’est plus en Bretagne... Belfort n’est plus en Alsace... le canton de Valréas est enclavé en Drome .

                      Désormais ils doivent être démographiques.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 08:52

                      titi,
                      c’est pour celà qu’existent les communautés de communes qui gèrent un matériel collectif à plusieurs municipalités.
                      la décentralisation est donc la bonne solution.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 09:44

                      melle Vilistia,
                      moi, faire le bougon ? c’est bien mal me connaître, je suis la bonne humeur personnifiée,
                      mais si vous nous en disiez plus sur ces crêches ?
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 09:48

                      titi
                      j’en veux pour preuve le travail remarquable de la communauté de commune de Manspach, dans laquelle le Maire Dany Dietmann prenant à bras le corps le problème des déchets ménagers a fait baisser le poids de ces ordures par an et par habitant à 96 kg, alors que la moyenne nationale dépasse allègrement les 400 ou plus kgs : en isère, nous en sommes à 590 !!!
                       


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 09:56

                      Mlle Vilistia,
                      l’excès en tout est un défaut, mais le 4ème a bien de la chance.
                       smiley


                    • titi 12 avril 2010 09:58

                      @Cabanel

                      En l’occurence, s’agissant des OM, il s’agit de centralisation puisque la compétence passe des communes aux CC.

                      La décentralisation est la bonne solution certainement.
                      Mais en tenant compte des données locales.
                      La région Franche Comté c’est 1 200 000 habitants...
                      L’aire urbaine de Lyon c’est 1 700 000 habitants...

                      Et on voudrait que le même schéma Région / Département / Canton /CC communes / Communes s’applique également ?
                      Ca n’a pas de sens. Certains niveaux doivent sauter mais ce ne sont pas les mêmes.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 10:29

                      titi,
                      j’espère me tromper, mais je crois que le but de la manoeuvre présidentielle est de faire tomber les départements, qui représentent pour lui un contre pouvoir, puis de modifier la taille des régions, en les agrandissant, de façon a essayer de les contrôler.
                      derrière tout çà, il y a je crois la volonté de casser la décentralisation.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 10:31

                      melle Vilistia,
                      mais vous avez tort, l’amour çà rend plus jeune, et au lieu d’user les hommes, vous leur donnez encore plus la pêche.
                      ils ont bien de la chance, et j’espère qu’ils vous en sont reconnaissants ?
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 10:45

                      Mlle Vilistia,
                      ouf, c’est mon jour de chance, je ne suis pas suisse.
                      et j’ai horreur de la violence,
                      je suis un accro à la douceur.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 2010 11:02

                      Vilistia,
                      je suis sur que vous n’êtes pas comme çà,
                      on sent de la douceur chez vous, et ce ne sont pas les mâles qui sont dressés.
                       smiley
                      mais j’ai bien peur que nous nous égarions.
                       smiley


                    • Cléa 7 avril 2010 15:12

                      Cabanel

                      Et vous aussi, jamais content ?


                      • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 15:20

                        Cléavilliou,
                        çà dépend avec qui je suis.
                         smiley


                      • Cléa 7 avril 2010 15:27

                        Cabanoucléa

                        Vouvoyez-moi sinon on va s’apercevoir que nous trollons sous le même Tipi.

                        beaucoup de maires ont une activité autre. Il faut bien manger.

                        Imaginez des campagnes avec un maire pour plusieurs communes ?

                        Pourquoi pas un shérif avec bagnole et sirènes ?

                        j’aime pas les cowboys.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 7 avril 2010 15:48

                          cléavilliou
                          je préfère bien sur les indiens,
                          bon, les maires, du moins dans nos villages ont un boulot de fou, pour un salaire de misère,
                          d’ailleurs comme vous le dites, z’ont souvent un autre métier,
                          ils n’ont pas trop le choix,
                          quand aux conseillers généraux, çà gagne un peu mieux,mais comparé aux députés, aux régionaux, et aux sénateurs, c’est presque ridicule,

                          sinon, j’ai trouvé çà pour vous,
                          avec mon ami Thomy, on avait organisé le jour de la terre en isère, au sumum à Grenoble en 1998...
                          c’est même moi qui le présente au moment ou il va jouer...(à la fin de la vidéo )
                          http://www.dailymotion.com/video/x8y0cn_le-jour-de-la-terre-thomy-co-lacigo_music
                           smiley


                        • Lemiamat 7 avril 2010 16:58

                          Tic Tac Tic Tac .......
                          Quittez le navire avant qu’il ne soit trop tard...

                          Dette, déficit, emprunt que des termes qui plaisent à nos élus... moi je préfèrerais entendre optimisation des couts, réduction d’impôt suite aux excédents budgétaires....

                          C’était quand la dernière fois qu’on a eu un budget à l’équilibre ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès