Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La peur du changement c’est maintenant

La peur du changement c’est maintenant

De par la peur de commettre une erreur de choix, de très nombreux électeurs voteront pour le candidat du "Changement" François Hollande.

La politique que compte appliquer le représentant du PS après la victoire finale est pourtant à contre sens de l'opinion dominante, qui refuse à une grande majorité l'austérité à venir. Paradoxe ? Le PS qui à mon sens n'en porte plus que le nom, n'est pourtant pas du tout en rupture avec le système du profit à outrance pour une toute petite catégorie de la population, mettant à bas, doucement mais de façon très déterminée, toutes les avancées sociales gagnées dans d'âpres combats tout au long des 250 dernières années.

Il s'agit d'une véritable saignée organisée qui est en œuvre depuis plusieurs décennies, en réduisant par des centaines de milliers les fonctionnaires, baissant les subventions aux associations, baissant les revenus et aides aux handicapés. Ou encore en précarisant l'emploi a volo pour mieux satisfaire la rente des actionnaires, mettant à genoux le mouvement d'éducation populaire nécessairement émancipateur, libérateur, en démantelant progressivement tous les services publiques un à un et en privatisant avec tous les moyens possible l'accessibilité de toutes et tous aux logements qui atteignent des prix exorbitants que ce soit dans la location ou l'achat alors que le logement est un droit fondamental comme celui de se nourrir ou de se soigner dignement. Et ce, par tous les gouvernements successifs, qu'ils soient de droite, de gauche ou du centre.

article_BAYROU.jpg

Quel peut être le rapport entre profit allié à la compétition et finalité sociale et environnementale, sinon la dégénérescence du bien commun ? Une seule solution se présente réellement devant nous. Il s'agit de la sortie du Traité de Lisbonne qui peut nous affranchir une bonne fois pour toutes. Il nous a été imposé de la façon la plus vile, par un opaque Décret alors que nous avions voté NON lors du référendum pour un Traité de Constitution Européenne en 2005. Non ! Le 22 Avril il n'y aura qu'une possibilité démocratique de mettre un coup franc et déterminé contre la concurrence libre et non faussée ou encore contre le dumping social : la sortie de ce satané Traité ! Depuis 2009, une politique véritablement humaine est vaine. il est désormais dans notre pays et dans tous ceux de l'Europe de Lisbonne, impossible de mener à bien une politique de gauche. La France est contrainte d'appliquer 80 % de sa réglementation et de ses lois sous l'autorité du parlement européen ! Cela équivaut à une impossibilité de réformer notre économie, purement et simplement, vers la mise en œuvre d'une économie sociale et environnementale réelle. Good Bye la Fraternité.

sarkozy-campagne-presidentielle-cout.jpg

Seule une Sixième République (toujours pas au programme du PS malgré les milles promesses créées dans l'urgence des sondages) peut rendre possible un véritable changement et contrecarrer les pleins pouvoirs du prochain "Super Président" et mettre fin au clientélisme. Prenons le pouvoir, prenons la possibilité de contrôler nous même notre destin par l'élection d'une Assemblée Constituante élue à la proportionnelle, représentée par la Nation dans son ensemble.

 N'ayez pas peur d'une hypothétique déconsidération générée par un positionnement minoritaire face à vos détracteurs. Se plier au conformisme en votant pour le PS, c'est avoir peur d'un changement réel. C'est ce résoudre à la soumission, c'est courber l'échine. C'est refuser sa propre émancipation, sans avoir conscience de ce par quoi nous sommes asservis. Un asservissement dissimulé sous la mollesse de notre volonté, d'avancer et de nos petites habitudes...

flamby-changement-guerre-sociale_all_ws5

Rendez au peuple ce qui appartient au peuple, prenons le pouvoir !


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 19 avril 2012 11:09

    La conception élitiste du pouvoir politique a depuis toujours dominé, il serait temps de la remettre en cause. Finalement, la solution passe sûrement par l’accroissement du pouvoir du peuple, pour contrebalancer la domination oligarchique du milieu de la finance. Attaché à la question de la démocratie participative et de la représentativité de la classe travailleuse dans le gouvernement, j’ai cherché longtemps lequel des partis était le plus crédible dans ce domaine et me suis vite rendu compte que celui qui avait la position la plus cohérente était le Nouveau Parti Anticapitaliste..........................
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/14/pourquoi-jirai-voter-pour-le-npa/


    • Mor Aucon Mor Aucon 20 avril 2012 00:33

      Il faut relever la tête du guidon de temps en temps. Tenez un peu de vision large et d’air frais :

      « L’asymétrie de droit entre les banques internationalisées et les États, entre la zone dollar et les autres zones monétaires, enfin entre les dépositaires du capital financier et les déposants est la réalité actuelle visible de la faillite du système financier mondial. Fondée sur une union politique de plusieurs États, la zone euro peut sans délai instaurer un système de symétrie financière contrôlée par les institutions communautaires d’état commun de démocratie d’États nationaux distincts. »

      Ce qui précède et suit ce paragraphe est ici : LA MONNAIE REFONDÉE SUR LE CAPITAL DES DROITS HUMAINS, par Pierre Sarton du Jonchay , mais il faut s’y attaquer à tête reposée.


    • T.REX T.REX 20 avril 2012 11:29

      D’un autre côté comme l’a dit François Grollande, un vote sans lendemain...... (qui chante) est risqué (syndrome de 2002).

      Personnellement, du SARKOZYSME néolibéral, je ne veux pas en reprendre pour 5 ans,
      la peine est trop Lourde (LePen aussi ?). Donc la question « Stratégique » se pose à tous les gauchistes : Voter Utile au premier tour peut-être un moindre mal, c’est une façon d’assurer une autre politique, une politique de gauche....modérée. Mais c’est mieux que de se taper SARKO et sa destruction massive du système social construit à la libération. 

      Si Mélenchon passe au 2ème tour il n’a aucune chance d’être élu face à Nicolas 1er car Bayrou et tout le centre (droit comme gauche) va basculer à droite car les centristes ne suivront pas les idées extrêmes de Mélenchon qui sera incapable de les rassurer.

      Donc si le vote du coeur est à Gauche Rouge, Le vote de la raison est au centre gauche rose. 

      Enfin, c’est mon avis et je le partage.
       
      D’ailleurs que chacun se pose la question de savoir pour qui il voterait, réflexion faite et sans appréhension, en cas de duel Hollande - Mélenchon au 2ème tour ?
      J’ai dit Mélenchon sans réfléchir, puis....en comparant leurs programmes ...j’ai douté du réalisme et de la faisabilité de celui de Mélenchon.... Je ne lui fait pas entièrement confiance.

      Du coup, voter Mélenchon au 1er tour relève d’une autre stratégie qui est de le voir,
      non pas Président, mais Ministre ou en tout en cas capable d’influencer la politique du PS en mettant un coup de barre à Gauche, sans aller vers l’extrémisme. Histoire d’obliger Hollande à tenir ses promesses !

       


    • Prismo Esse Prismo Esse 20 avril 2012 21:45

      Vous n’avez pas lu son programme... IL NE PARTICIPERA PAS A UN GOUVERNEMENT SOCIALISTE... C’est assez lisible ?


    • Tall 19 avril 2012 12:48

      Ce n’est évidemment pas un hasard si le système nous tambourine au gros marteau-piqueur depuis des mois à travers des sondages faisandés qu’il n’y aurait que 2 candidats possibles : justement les 2 qui ne touchent pas au système de l’UE usurière et auto-récessionniste.

      Il y en avait même un en réserve, mais il a vite dévissé avec son église au milieu du village.

      Ensuite, ils se sont crus malins en boostant Mélenchon dans l’espoir de refaire un 2002 bis, mais ça s’est complètement retourné contre eux.
      Et maintenant, ils tirent sur le frein à main, mais le FdG est déjà sur les rails !
      C’est trop tard !

      Ah j’ai bon là !
      Les manipulateurs manipulés !
      Excellent ! smiley


      • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 12:51

        Le manipulateur est manipulé par sa manipulation.

         :)


      • Tall 19 avril 2012 13:30

        exactly ... ils ont tiré sur la moustache du tigre en croyant que c’était un gros minou


      • benedicte_gab 19 avril 2012 12:56

        @ Robert Gil
        Ma vision des choses est proche de celle du NPA, et je suis d’accord avec votre commentaire concernant la conception élitiste du pouvoir politique, qui en fait permet de parer de vertu en prétendant « démocratie » ce qui est en fait une société de castes et de servage, donc une « tyrannie » en fait. Mais à partir du moment où une grande majorité de gens prennent leur servage pour de la liberté, il n’est pas possible d’envisager une société auto-gérée par la base, il ne suffit pas de donner la possibilité de participer aux gens pour qu’ils se l’approprient et l’utilisent.
        Et puis cette représentation élitiste n’est pas seulement présente en politique mais dans tous les domaines de cette société, et déraciner cette représentation élitiste, qui en quelque sorte fait intérioriser au plus grand nombre qu’ils n’auraient pas les compétences en quelque domaine que ce soit pour réfléchir et décider par eux-mêmes ne peut pas être « décrétée » pour être réalisée.
        De ce fait, si c’est vers là que l’on veut aller il faut accepter que cela ne puisse se faire immédiatement et rapidement, qu’il faudra des étapes intermédiaires dans le temps, et il faut une volonté politique pour cela.
        Je ne sais pas ce que ferait Mélenchon s’il était élu, mais il rassemble, alors je voterais pour lui, parce que j’aimerais qu’il y ait un candidat de gauche au second tour, qu’on fasse déjà au moins un pas de côté pour sortir de la marche forcée qui nous mène dans le mur ... normalement je voterais pour Poutou, mais là dans la situation actuelle, Mélenchon rassemblant visiblement une partie significative de l’électorat de gauche, ce n’est pas que je suis le mouvement, mais voter pour lui c’est voter « utile », tenter de donner une chance à un candidat de gauche de passer devant le PS , parce que de toute façon je ne voterais pas pour Hollande au second tour, quelque soit le cas de figure ... ce sera abstention ou blanc.


        • Robert GIL ROBERT GIL 19 avril 2012 13:16

          bonjour benedicte,
          En tant que citoyen, je réfléchis à mon vote en fonction du projet politique qui est proposé, et de mes idées, pas en fonction de l’hypothétique score du parti pour lequel j’ai porté mon choix.

          De toute façon Melenchon n’a aucune chance d’etre elu, s’il est opposé a Hollande c’est Hollande qui sera elu et s’il etait opposé a Sauko, ce serait Sarko le vainqueur...car toute la droite, l’extreme droite, le modem voterais contre Melenchon et une parti des verts et du PS s’abstiendraient !


        • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 13:44

          Nous verrons ça le 22 Avril...


        • erems 19 avril 2012 14:04

          Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour aurait ses chances quelque soit le candidat en face.
          La différence entre le premier tour et le second, c’est qu’il y a face à face, confrontation directe des idées et débats. Ce qui n’a rien à avoir avec ce à quoi nous avons pu assister jusqu’à maintenant où les candidats discutaient par média interposé et racontaient ce qu’ils voulaient (surtout les 2 favoris) sans qu’il n’y ait personne pour les mettre face à leur contradiction


        • wesson wesson 19 avril 2012 23:48

          Bonsoir erems,


          « Jean-Luc Mélenchon au deuxième tour aurait ses chances quelque soit le candidat en face. »

          ça, je n’arrête pas de le dire. 

          En fait, l’erreur qui est faite est de considérer le score que l’on prêterait à Mélenchon au 1er tour pour qu’il se qualifie, et pas à celui qu’il pourrait réaliser au second tour.

          D’une part, un duel Mélenchon - Hollande signifierai en premier lieu une Bérézina de la droite. Dans ce contexte, je voit mal Sarkozy pouvoir ne serait-ce que ouvrir la bouche après cela. Qui sait, il nous fera un « malaise vagal » un peu plus appuyé entre les 2 tours... Mais il n’y aura pas qu’un KO à droite, il y aura également l’entreprise familiale Le Pen. Déjà que ça a renaudé grave dans les rangs à propos de leur nouvelle orientation, si en plus ils se prennent une tôle comme en 2007, il sera difficile pour la famille Le Pen de continuer à tenir les rênes ! Bref, quelque soit les consignes de vote qu’il donneront, cela n’aura pas une grande importance. Ce qui décidera du candidat favoris de la droite, c’est la stature.

          Et là j’ai quelques contacts tant à l’UMP que au FN, et je puis vous assurer qu’ils détestent à peu près autant Hollande que Royal. Ce n’est pas vraiment la personne, mais c’est plus le PS, la trahison de 1983, celle de 2005 et le virage libéral non assumé. 

          Et oui, il reste encore pas mal de gaulliste de droite en France, et pour eux c’est clair que c’est Mélenchon qu’il choisiraient. 

          Bref, pour moi si nous avons un duel Hollande - Mélenchon, ce dernier a toute ses chances.

          D’un autre coté, il faut bien évidemment passer le 1er tour. Même avec un bilan aussi médiocre, des erreurs aussi grossières, des casseroles aussi bruyantes et une personnalité aussi médiocre, il existera toujours de nombreux Français prêt à voter ataviquement pour le parti de droite. Par exemple, Obama aux USA s’est fait élire de relativement peu, compte tenu du bilan apocalyptique de son prédécesseur, et du solide imbécile que on lui avait mis en face, affublé d’une extrémiste totalement dingue !

          Sinon, l’hypothèse d’un second tour Le Pen - Hollande je n’y crois pas non plus, juste parce que le total des droites n’est pas suffisant pour le permettre.

        • Prismo Esse Prismo Esse 20 avril 2012 09:51

          Globalement, le FN ne votera pas pour le Front de Gauche si il est au deuxième tour ! Le FN, c’est le dernier rempart des capitalistes... Les derniers gardiens des nantis, qui de surcroît haïssent les gauchiste quels qu’ils soient ! Le FN est une imposture totale, et est véritablement dangereux pour la Démocratie et le peuple. Dans les urnes, bottons leurs le cul !


        • gordon71 gordon71 19 avril 2012 13:46

          reçu de parenthèses
           http://www.agoravox.fr/auteur/p-arentheses

          ça y est ! Une première version de « DSK, Hollande, etc. » est en ligne sur www.pierrecarles.org ! Faites circuler l’info, avant dimanche c’est important !


          • gordon71 gordon71 19 avril 2012 14:35

            au royaume des menteurs

            les bègues sont rois
            et les muets sont des saints


          • joeblow 19 avril 2012 14:00

            Certes le leader du front de gauche n’est pas parfait (qui l’est ?), mais aux vues de la situation catastrophique et des choix qui nous sont proposés, nous n’avons vraiment, mais alors vraiment rien à perdre à essayer Mélenchon. Si cela ne marche pas, il restera l’ultime solution.


            • LE CHAT LE CHAT 19 avril 2012 14:24

              aucun changement à attendre de ce pur produit de l’etablishment n’ayant jamais rien fait d’autre de sa vie que politicien professionnel !


              • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 14:40

                Au Chat.

                Le produit de l’establishment comme tu dis n’est que le représentant du FDG. S’il est élu son statut sera alors obsolète. Il devra donc partir. Tu as l’air bien au courant, toi.


              • LE CHAT LE CHAT 19 avril 2012 14:49

                Je parlais du flamby , je sais très bien que Méluche a lui bossé pour de vrai dans l’imprimerie quand il était jeune avant de devenir politicard et de mettre plus de 30 ans pour s’apercevoir que son parti était néolibéral .


              • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 15:07

                Le PS, il y a 30 ans n’était pas ce qu’il est aujourd’hui.


              • titi 19 avril 2012 22:27

                « Le PS, il y a 30 ans n’était pas ce qu’il est aujourd’hui. »

                Par contre il y a 30 ans, Meluch travaillait pour des journaux cathos.

                A-t-il changé lui ?


              • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 22:45

                Il a fait quelques dessins pour la voix Jurassienne quand il était jeune, pas des journaux cathos... Vous en déduisez quoi ? Que c’est un agent de Bayrou ? Un infiltré du Vatican ? Un descendant de Pie XII en mission secrète ?


              • T.REX T.REX 20 avril 2012 18:06

                à Le Chat,

                Il y a bien longtemps que Méluchon ne sait plus ce que c’est de bosser ! Il a passé la majeur partie de sa carrière au PS et est devenu Sénateur avec les autres éléphants. Il n’est pas plus crédible que Flamby ! Lui aussi fait partie de la gauche caviardée ! Et il est entré en dissidence très tardivement et surement par ambition personnelle ! Frustré de ne pas être aussi important au PS. Pourquoi n’a t il jamais milité au parti communiste alors que maintenant que ce parti est hélas moribond,Il reprend le flambeau ! De plus, il est aujourd’hui la meilleure chance pour SARKO d’être réélu s’il passe au 2ème tour. Hollande peut nous éviter le pire ! ça fait réfléchir non ?


              • Prismo Esse Prismo Esse 20 avril 2012 19:41

                C’est ma foi assez simple, dans la gauche il y a plusieurs tendances... Je vais pas me mettre à les énoncer par ce que sinon y’en a pour une heure. Par ailleurs au parti socialiste il n’y a pas qu’une seule pensée, affirmer ça, c’est juste ridicule et ça ressemble bien à de l’amalgame utilisé pour la désinformation... Pour ce qui est du programme, pas un mot bien entendu. Son ambition, et alors ? Ne confondez pas avec opportunisme, les mots ont un sens. Et je ne crois pas que le programme du FDG soit opportuniste, vous n’avez pas l’air conscient que si il était élu, avec la nouvelle république son statut deviendra OBSOLÈTE... Drôle d’opportunisme, se faire élire pour être obligé de partir.

                Autre chose il a toujours été dans le courant gauche du PS, il était pour le NON au Référendum de 2005 alors que le PS était pour le Oui et c’est pour ça qu’il a quitté le parti, il a toujours été important au PS, Sénateur, Député Européen mais aussi Ministre, puis il a été l’un des cofondateur du courant Gauche Socialiste et Secrétaire National du PS.

                Pour faire réfléchir comme vous dites, essayer d’être un peu plus renseigné. En évitant la caricature et les amalgames...


              • titi 26 avril 2012 10:14

                « Il a fait quelques dessins pour la voix Jurassienne »

                La Voix Jurassienne, s’appellait jadis La Croix Jurassienne... et c’est un journal catho...

                Pour celui qui prone la non compromission, il sait de quoi il parle.


              • paul 19 avril 2012 14:24

                Désolé d’avoir à tacler une fois de plus l’ultime rempart à la candidature de Sarkozy, mais il faudrait ouvrir enfin les yeux sur ce qui risque bien d’arriver :

                Au siège du Crédit Agricole , les bureaux de Chevreux, le plus important broker en Europe qui gère 1200 fonds de pensions . François Rufin a fait une interview de son « Chief Economist », c’est édifiant : c’est la voix des marchés pour qui les choses sont claires :
                « François Hollande devra choisir entre ses électeurs et les marchés, et il sera amené , de concessions en concessions ,à choisir ces derniers ... » .

                 Va y avoir de la bagarre ! 
                 blogs.mediapart.fr/ blog/ corinne-n/ 190412/ le-plan-de-bataille-des-financiers  


                • Valeska 19 avril 2012 17:24

                  >> Se plier au conformisme en votant pour le PS, c’est avoir peur d’un changement réel.

                  C’est ce que je répète sans cesse. ^^

                  Le gentil Hollande qui succédera au méchant Sarkozy, c’est l’équivalent du gentil Obama qui a succédé au méchant Bush avec le résultat que l’on connait aujourd’hui.

                  Il ne faut pas se tromper, la véritable alternative c’est le FDG.


                  • Croa Croa 20 avril 2012 11:55

                    ou certains « petits » bien aussi.


                  • Valeska 20 avril 2012 12:07

                    Des petits qui resteront petits, vu que depuis plusieurs semaines la principale activité des LO & NPA c’est de cracher sur le FDG, ce qui évidemment, ne motive pas les foules.

                    Je préférais voter pour Sarkozy que pour ces traitres.


                  • Prismo Esse Prismo Esse 20 avril 2012 21:55

                    Oh bah non... Tout d’même... Pas pour le Nabot !!!


                  • colza 19 avril 2012 22:29

                    Comment pourrait-on élire un type qui a une tête de cocker triste ?


                    • Attilax Attilax 19 avril 2012 22:42

                      Tu parles de Sarkozy ?


                    • gus14 19 avril 2012 23:22

                      On s’en fou de la presidentielle la seule question importante qui se pose aujourd’hui c’est sortons nous de l’europe ou pas ? si on reste l’europe s’ecroule avec l’empire britannique entrainant le monde dans un chaos jamais vu dans l’histoire (ecroulement des cultures, dictature,guerre) ou on sort de l’europe, de l’otan, de l’euro, on rebat monnaie, on reprend notre destin en main, on assoie la 5eme republique améliorée et le cnr,et on laisse s’ecroulé l’empire britannique sans nous.en d’autre terme on se suicide ou on sauve les meubles ?


                      • Prismo Esse Prismo Esse 19 avril 2012 23:36

                        On s’assoie sur le Conseil National de la résistance ? C’est bien ça ?


                      • Claudec Claudec 20 avril 2012 05:22
                        Non la majorité silencieuse n’est pas un mythe, elle est faite de tous ceux qui investissent et travaillent pendant que d’autres se contentent de vivre à ses crochets et de défendre leurs privilèges.
                        Rien de contradictoire avec le fait qu’elle compte dans la majorité qui « sort des urnes » puisque contrairement à ceux qui profitent d’elle à longueur de temps, elle a autre chose à faire quotidiennement que de brailler, critiquer, revendiquer, invectiver, s’opposer, obstruer...
                        C’est cette majorité silencieuse qui sait bien que la politique d’un pays ne se réduit pas au procès d’un homme qui a fait ce qu’il a pu et qu’au lendemain d’une élection perdue par la droite :
                        - Reviendra le temps de la dilapidation.
                        - Qu’il y aura la queue aux guichets des banques ; et les riches ne seront pas les seuls à la faire. Nombreux seront ceux qui ayant économisé durant toute une vie de travail craindront à juste titre de voir sombrer leur épargne, aussi modeste soit-elle (voir ce qui se passe dans les pays européens en détresse).
                        - Qu’aux mains de politiciens n’ayant d’expérience que celle des tribunes et d’autres pratiques que la démagogie, la France perdra sa crédibilité internationale et ses appuis les plus précieux ; verra sa note financière immédiatement dégradée et son avenir économique et social compromis d’autant plus.
                        - Que la formation d’un gouvernement fiable sera impossible. De gauche comme de droite, qui peut en effet imaginer voir rassemblés et durablement travailler ensemble : au sein même de leur propre parti, Hollande, Aubry, Royal, Fabius, Valls, etc. et à l’extérieur, Mélenchon, Joly et quelques autres ?
                        - Que la France sera sans défense face à la crise qui perdure et menace de s’amplifier.

                        Puissent s’en souvenir et se rassembler, les électeurs indécis, ceux projetant de s’abstenir et ceux s’apprêtant à voter davantage contre Sarkozy que pour leurs propres idées. Faute de cela, les nouvelles difficultés qui nous attendent risquent fort de nous faire connaître le sort de nations qui, avec encore moins de courage que la France, ont abusivement et trop longtemps cru en l’Etat providence.

                        • Prismo Esse Prismo Esse 20 avril 2012 12:44

                          Si j’ai bien compris, en attendant on fait quoi ? On se laisse bouffer ?


                        • JACKTURF JACKTURF 20 avril 2012 06:06

                          FRANCE EN DANGER !

                          Les jeux sont faits rien ne va plus ! Le destin de la France va se décider au premier tour de cette élection présidentielle. Oh j’entends bien le message des abstentionnistes qui sont déjà “ailleurs” et se veulent être au-dessus de la mêlée. Certes la posture est plus confortable que de vouloir mettre la main dans le cambouis pour arrêter la folle machine technocratique à broyer les peuples qui est en marche. Une folle machine qui a pour nom Union européenne.

                          On nous promet encore plus d’Europe au moment même où celle-ci montre devant nos yeux combien elle échoue à faire le bonheur des peuples, parce qu’elle a choisi de faire le bonheur des banquiers et des capitalistes. Mais pour montrer qu’elle est profondément humaniste, conviviale et fraternelle elle vous promet d’ouvrir encore plus les frontières à la misère du monde car elle trouve que les peuples européens occidentaux sont encore trop riches pour se plaindre. Alors il leur faut faire des sacrifices et partager avec les peuples du monde qui ont moins. On vous demandera donc de travailler plus pour gagner moins, de partir à la retraite plus tard, de payer plus d’impôts, plus de TVA, de baisser vos salaires astronomiques à comparer à celui des roumains et des bulgares qui vont pouvoir venir chez nous prendre le travail que plus personne ne veut…

                          Quel travail ? Vous êtes allés voir dans quelles conditions les gros patrons vont employer cette main d’œuvre parlant à peine le français et qui ne pense qu’à survivre. L’Europe c’est la mise en concurrence des peuples vers le bas pas vers le haut. On pourrait tenter d’augmenter le niveau de vie des roumains ou des bulgares par des moyens de coopérations, par des associations positives, par l’entraide vraiment fraternelle mais ce ne sera pas du tout le cas, ce qu’on vous demandera c’est d’accueillir dans votre quartier des encore plus miséreux que vous. Et en plus de les loger, de leur donner du travail, d’élever leurs enfants on leur donnera le droit de vote. D’abord aux élections locales et européennes puis bientôt aux nationales. Le projet européen, c’est un grand brassage de civilisation. Bientôt vous aurez le choix d’être fonctionnaire dans un autre pays ! N’est-ce pas là un immense progrès de civilisation ? Peu importe vos envies, votre culture, votre choix de vie, on vous demandera d’exercer vos talents ailleurs ou alors de crever.

                          Ah, c’est sûr que ceux qui sont bien en France devront se bouger ! Il y aura des offres d’emplois à combler à Birmingham ou Vilnius et votre profil correspond… Alors vous n’avez pas le choix : les allocations sociales vont se tarir pour vous si…L’union européenne capitaliste est en plein délire et je ne sais pas si vous vous en rendez vraiment compte.

                          Et bien évidemment parce que la main d’œuvre miséreuse de l’est ne suffira pas, on ouvrira grand la porte au Maghreb et à l’Afrique. Venez en Europe c’est open bar ! Ces peuples ont trop profité de la vie et sont prêts maintenant à se sacrifier pour vous ! Bienvenue en France ! Mélenchon est prêt à tout pour vous et surtout contre ce peuple français raciste qui lui ne veut pas bouger et partir de chez lui parce qu’il se sent bien dans sa civilisation dans sa culture.

                          C’est bête et con peut-être mais c’est aussi humain, profondément humain. Nos racines c’est ce qui nous constitue en tant qu’être humain et nul n’aime à les oublier, à les renier. Et lorsque le peuple du sud viendra submerger le peuple du nord alors plus personne n’aura de racines. Nous mangerons tous des hamburgers, boirons du coca-cola et mangerons des chips devant la TV qui nous passera les mêmes programmes pour décérébrés qu’aujourd’hui. C’est cela le monde que nous voulons ? En tout cas c’est cela le monde qu’ils nous préparent.

                          Qui ils ? Mais eux tous ! Tous roulent pour un état européen au-dessus des nations souveraines. C’est leur grand projet. Et pourtant vous voyez comment les uns et les autres essayent de défendre le made in France, la souveraineté du peuple…foutaises ! Billevesées ! Menteries ! Trahison. Cette oligarchie mondialiste, et donc européiste, vous trahit et vous ment sans vergogne. Et vous vous resteriez là sans rien faire en attendant qu’on vous dépèce de vos derniers droits sociaux au nom de la solidarité mondiale ? Mais pendant ce temps notre pays s’enrichit toujours plus bon an mal an. Où va cette richesse ? Dans votre poche ? Dans votre pouvoir d’achat ? Allons donc, elle va dans les mêmes poches toujours plus pleines de tous ceux qui roulent pour ce système global de domination, d’esclavage et d’asservissement des peuples.

                          Il n’existe qu’une seule alternative pour mettre fin à la course sans fin de cette machine folle, cette alternative c’est le vote national. Le vote pour une société que nous avons construite ensemble depuis des millénaires et que nous voulons léguer à nos descendants. Nous avons une culture, une histoire dont nous sommes fiers, nous n’avons pas envie de disparaître de l’histoire. Or c’est ce qu’ILS nous promettent. Non ! Nous le peuple français nous sommes capable de prendre en mains notre destin et de décider ce qui est bon pour nous. Et ce qui est bon pour nous c’est de reconnaître notre souveraineté en tant que peuple !

                          N’est-ce pas là la démocratie réelle ? N’est-ce pas là le socialisme humaniste ?

                          Alors face au vote mondialiste qu’on vous propose n’hésitez pas à voter pour votre nation, pour votre peuple, pour votre pays. Votez Marine Le Pen sans hésiter et boutons hors du pouvoir les tenants de la droite-gauche pantomime du théâtre mondial depuis plus de trente ans maintenant.

                          Allez vous renseigner sur ce qui vous attend sur le site de l’union européenne : Europa
                          À lire : Grèce, Espagne et la belle union européenne ?

                          La France est au bord du gouffre, le précipice est la déjà tout près la gueule grande ouverte, prêt à avaler ces millions de Français inconscients du sort qui les attend.

                          Vous seuls serez responsables demain du sombre destin de la FRANCE !

                          FRANCE JE T’AI TANT AIME... Voilà, pour l’épitaphe que je mettrais sur ta stèle à cause de la folie de quelques uns...



                          Ne vous inquiétez pas : avec l’élection de Hollande on retrouvera exactement les mêmes ! Le changement vous avez dit ? Quel changement ? Lol…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès