Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La physique expliquée par l’UMP : Explosion ou Implosion (...)

La physique expliquée par l’UMP : Explosion ou Implosion ?

Vous avez certainement remarqué que depuis le début de la crise qui a frappé l’UMP, les médias s’interrogent sur le devenir de ce parti, en utilisant souvent des termes plutôt évocateurs et empruntés à la physique : implosion ou explosion. Je ne m’attarderai pas sur cet épisode politique, sur ses causes, ses conséquences car tout a été dit. Je voudrais juste faire un petit rappel sur ces notions de physique et sur la sémantique courante attachée à ces mots, qui me paraissent assez mal compris au sein des médias.

Reprenons d’abord les définitions.

L’EXPLOSION, C’est quoi ?

Petit Larousse

1 – Fait d’éclater violemment. Bruit qui accompagne cet éclatement.

2 – Libération très rapide sous forme de gaz à haute pression et à haute température d’une énergie stockée dans un volume réduit.

3 – Développement, accroissement brutal d’un phénomène (Explosion démographique)

On peut aussi fournir une explication plus technique et purement physique (wikipédia)

Une explosion est la transformation rapide d'un ou plusieurs matériaux en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la matière résultante se trouve en surpression ; en se détendant jusqu'à l'équilibre avec la pression atmosphérique, elle crée un souffle déflagrant ou détonant, selon sa vitesse.

L’IMPLOSION C’est quoi ?

Petit Larousse :

1- Phénomène physique par lequel un milieu solide ou un corps creux soumis à une pression externe supérieure à sa résistance mécanique s’écrase violemment et tend à se concentrer en un volume réduit (implosion d’un tube cathodique de télévision, implosion d’un sous-marin).

2 (figuré) – Désagrégation, effondrement interne d’un système.

Alors, l’UMP est-elle en train d’exploser ou bien d’imploser ?

A travers ces définitions on remarque que l’implosion fait référence à des forces extérieures susceptibles de briser le système. On peut aussi en évoquant le phénomène d’effondrement faire référence à des forces internes au système qui participent à son équilibre avec un milieu extérieur qui exerce ses propres forces. Si un défaut d’organisation au sein du système déstabilise ou réorganise ces forces de telle sorte qu’elles deviennent inférieures en intensité aux forces extérieures, il peut y avoir un effondrement, donc une forme d’implosion.

L’explosion évoque plutôt l’éclatement, la brisure du système en de nombreux morceaux qui vont s’éparpiller, s’éloigner les uns des autres, changer de structure par l’effet de la chaleur ou des compressions. Le dictionnaire évoque aussi le bruit provoqué par le phénomène en question. Inutile de dire que le bruit médiatique provoqué par le « système UMP » qui parvient à nos oreilles est assez assourdissant. C’est dire, si une explosion est à l’œuvre que les dégâts pourraient être considérables.

Ces deux phénomènes sont le résultat d’un déséquilibre au sein du système qui mène à la rupture ou peut-être tout simplement à sa mort. Cela peut être également envisagé comme la conclusion de ce que l’on appelle une boucle de rétroaction positive en analyse systémique. Voyons les 2 scénarios :

Scénario 1 :

L’UMP n’a pas réussi par la voie démocratique à désigner un président qui paraît légitime. L’avance de quelques dizaines ou quelques centaines de voix à l’ombre de nombreuses fraudes ou irrégularités a généré des tensions et des forces au sein du parti qui paraissent suffisantes en intensité pour provoquer une explosion. On pourrait alors aboutir à deux composantes : celle de l’UMP dirigée par François Copé, et celle d’une UMP bis dirigée par François Fillon. Le système s’est donc fracturé en deux morceaux en dégageant une énergie non négligeable.

Scénario 2 :

Mais à côté de ces forces internes, n’oublions pas les forces externes : le médiateur Alain Juppé qui a prématurément mis fin à sa mission, notre ancien président de la république qui joue de son influence, les députés prêts à quitter le mouvement, les militants en colère, les sondages, etc… Ces forces extérieures pourraient devenir supérieures aux forces internes censées équilibrer le système. Dans ce cas on assisterait à une implosion. Le système se brise par compression ; Le résultat est à peu près identique au premier scénario, car le système est brisé, fracturé. On arriverait très certainement aux deux mêmes fragments vus précédemment.

Je ne suis pas assez doué en politique pour imaginer la forme que prendront alors les nouveaux fragments dotés d’une nouvelle autorité, et si les forces de la vie seront suffisantes pour éviter la mort de l’ensemble.

Il n’est donc pas facile de répondre à la question initiale (explosion ou implosion ?) car le système UMP est en interaction constante avec son environnement. Les forces en présence qu’elles soient internes ou externes bougent en direction, en intensité, et l’équilibre peut être rompu à tout instant.

Le système UMP se comporte donc comme tout système dans la nature ou interagissent de nombreux composants. Il y a toujours 3 directions possibles pour un système dynamique ; l’équilibre, l’explosion, l’implosion.

A titre d’exemple, on peut prendre le cas des étoiles qui en fin de vie ont une destinée très différente selon leur masse. Une étoile restera en état d’équilibre une bonne partie de son existence grâce à deux types de forces qui s'opposent :

  • Les forces de gravitation, qui tendent à comprimer l’étoile et à provoquer son effondrement,
  • Les forces de pression dirigées vers la surface de l’astre provoquées par les réactions de fusion nucléaire, qui tendent à la faire se dilater.

Selon l’intensité des forces en présence, les étoiles vont terminer leur vie soit en explosant et en prenant la forme d’une supernova ou bien s’effondrer si l’énergie dégagée par ses processus internes deviennent inférieurs aux effets de la gravitation (naines blanches, étoiles à neutrons, trou noir).

On assiste avec l’UMP à un phénomène tout naturel où des forces s’opposent, avec des intensités variables dépendantes de facteurs aussi divers que : la personnalité, le désir de pouvoir et de dominance, l’égocentrisme, les jugements de valeurs, le destin présidentiel, les intérêts financiers, etc…

L’UMP ne peut donc échapper aux lois de la nature, aux concepts qui qualifient les systèmes organisés : structures, équilibre, déséquilibre, ordre, désordre, énergie, interactions, rétroactions, entropie, etc..

Regardons attentivement la suite et avec un petit effort de recherche, l’UMP quoi qu’il arrive aura contribué à nous faire réviser quelques notions élémentaires de physique.

Alain Desert


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 28 novembre 2012 09:27

    Bonjour, Alain-Désert.

    En fait, l’UMP est en train d’imploser au niveau de ses structures, et son électorat en voie d’exploser avec une fuite sans doute non négligeable de ses ex-sympathisants vers le FN et l’UDI.

    Encore bravo aux deux gugusses qui auront réussi ce prodige, la palme d’or revenant toutefois à Copé.

    Un grand bravo également à Sarkozy, premier responsable de ce désastre pour avoir semé les graines de la discorde au fil des années et n’avoir rien fait pour organiser sa succession. Un Sarkozy même plus capable de gérer ses ex-troupes (la guerre continue ce matin) et qui, de surcroît, bafoue l’esprit du Conseil constitutionnel en se mêlant de questions partisanes.


    • devphil30 devphil30 28 novembre 2012 09:58

      Sarkozy mais comment a pu t’il être élu en 2007 ????


      Ce type casse tout ce qu’il approche , c’est une plaie et pourtant il semble encore adulé.

      Philippe 

    • Laurenzola Laurenzola 28 novembre 2012 17:53

      A en croire les éléments qui nous parviennent ces derniers jour, je pencherais plutôt pour une décomposition de l’UMP, tous Unis pour une Mort Pathétique.


    • alain-desert alain-desert 4 décembre 2012 18:53

      Assez d’accord avec vous et bien vu pour l’électorat


    • xmen-classe4 xmen-classe4 28 novembre 2012 13:26

      ce doit être symptomatique... d’une longue séries de reformes.

      explosion c’est être populaire, implosion ne l’est pas.

      un ballon de football roulant par terre avec lequel le joueur de foot se met à jongler ? es ce une explossion ou une implossion ?

      • xmen-classe4 xmen-classe4 28 novembre 2012 13:32

        la combustion est une implosion libérant une explosion.

        les journalistes n’ont pas la capacité de concentrer la combustion de maniere suffisament pressante pour provoquer une explossion qui surement detruirais le contenant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès