Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La popularité de Sarkozy s’effondre, particulièrement à (...)

La popularité de Sarkozy s’effondre, particulièrement à droite

 

La popularité de Nicolas Sarkozy continue à s’effondrer, particulièrement à droite où sa posture ultra-interventionniste ne convaint plus. Au niveau national, c’est 6% de popularité que Nicolas Sarkozy perd pour arriver à 30% de français satisfaits. Un niveau quasiment historique, qui le rapproche des plus bas de Jacques Chirac (27% en novembre 1995, novembre 1996 ou juin 2006) ou de François Mitterrand (26% en novembre 1986 et 22% en décembre 1991).

La chute est la plus forte dans l’électorat acquis à la droite et au centre : artisans et commerçants (-13) ou personnes agées (-7). Même les convaincus quittent le navire avec -7% chez les sympathisants de l’UMP et -12% au MoDem.

Ce sont clairement les électeurs classiques de la droite et du centre qui ne lui pardonnent pas un discours flou, qui flirte avec le socialisme et l’extrême droite. Les appels du pied à la gauche (ouverture, ultra-interventionnisme) et à l’extrême droite (burqua, débat sur l’identité nationale) ne convainquent pas. Au contraire, Nicolas Sarkozy méprise les valeurs fondamentales de la droite que sont, entre autres, l’équilibre budgétaire et la liberté économique. L’électorat de Nicolas Sarkozy manifeste donc clairement son impatience et attend le retour à la rupture promise en 2007 (réforme des retraites, véritable réforme des universes.

L’analyse du sondage faite par Jean-Luc Parodi pour Ipsos conforte cette analyse. Comme le note un électeur sarkozyste en parlant du président de la république, « pour les élections, on lui a envoyé un message dont il ne tient pas compte ». A l’inverse, François Fillon, qui se maintient dans une posture à la Antoine Pinay, n’enregistre pas de baisse de sa popularité et demeure nettement au dessus de Nicolas Sarkozy : 49% de satisfaits (-1) contre 45% de mécontents (-3).

Image : Nicolas Sarkozy à la Münchner Sicherheitskonferenz en 2009. Auteur, Münchner Konferenz für Sicherheitspolitik, licence CC paternité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 29 mars 2010 12:10

    Et lorsque l’on sait, que TOUS les instituts de sondage sont la propriété d’amis du pouvoir, on peut se demander si les vrais chiffres ne sont pas nettement plus bas ?
    Il suffit de parler politique autour de soi, pour constater que TOUT LE MONDE est très remonté contre le gouvernement « pour les riches » actuel et son chef , N.Sarkozy.


    • non666 non666 29 mars 2010 12:30

      Voir dans la chute de Sarkozy le résultat de son « ultra » interventionnisme, il fallait le faire.

      Le terme est ambigue : definissons.
      Si nous parlons d’intervention de l’ETAT dont il est le chef : c’est du colbertisme .
      Seulement voila dans ce domaine, la seule véritable intervention a été pour renflouer les banques, valider les dereglementations voulues par Bruxelles , nous lier dans l’OTAN ...

      Si nous parlons d’interventions frequentes de l’Homme ,aalors , c’est clair qu’il intervient sur tout, donne son avis sur tout, surtout si on ne lui demande rien...
      Mais ça, ce n’est pas sde l’interventionnisme, c’est de l’ejaculation verbale precoce et frequente.

      Dire que Sarkozy serait un interventionniste (et qu’il s’effondrerait dans les sondages a cause de ça) c’est valider la thèse d’une UMP qui ne serait PAS ASSEZ liberale pour son electorat...
      Et ça, c’est drole, vu que le seul electorat qui reste fidele a Sarkozy, ce sont les liberaux, justement.

      Dans les 3 droites les liberaux pèsent 3,5% et sont les SEULS a rester derriere Sarkozy faute de mieux (ou de pire c’est selon le point de vue)
      Il n’y a aucune releve dans cette categorie , sinon DSK , « a gauche ».
      Madelin a quitter la politique depuis que les « amis d’israel » ,a qui il avait rendu tellemment de service, ont préféré suivre Sarkozy plutot que leur lobbyiste habituel.

      Les souverainistes/nationalistes , qu’ils soient Gaullistes, Lepenistes, Villieristes sont tous desormais dans le rejet de Sarkozy dont la trahison est patente.

      Tout se joue dans la posture avec les chretiens democrates ou l’echec de bayrou laisse un peu de mou a ceux qui voudrait jouer cette carte.
      Mais la, il y a de la concurrence et Sarkozy est le moins credible de tous (meme si il y a deVillepin !)





      • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 14:34

        Et ça, c’est drole, vu que le seul electorat qui reste fidele a Sarkozy, ce sont les liberaux, justement....

        Et il en reste guère...à part les anciens d’extréme droite comme les Devedjan , Madelin ,Longuet ,Estrosy...... et consors....


      • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 18:12

        Et ta soeur , chouchou ??

      • kdb 30 mars 2010 08:23

        moi je pense que ca chute viens de la :
        http://videos.lefigaro.fr/video/iLyROoafv0lI.html


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 7 avril 2010 07:07

        les liberaux ne sont pas derriere Sarkozy, ils sont derriere les liberaux.

        Ils rejette l’ultra interventionnisme economique de Sarkozy (prime à la casse, nationalisation de Dexia, abattements pour le pecheurs, maintien de la PAC...), les 14 nouveaux impots et taxes crées depuis 2007 et l’exces de lois, sans parler du dirigisme social (cf Grippe H1N1 http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/you-forgot-poland-71289 )


      • non666 non666 29 mars 2010 12:40

        Oupss, j’en avais loupé une et une belle : le titre

        « La popularité de Sarkozy s’effondre, particulièrement à droite »

        Parce que Sarkozy aurait été populaire à gauche ?
        Je ne les aime pas trop, les gauchistes, mais croire qu’ils aient pu etre des afficionados de Sarkozy , j’ai beaucoup de mal a y croire.
        Sauf bien sur nos « amis » comme Gluxmann, ou Kouchner, le groupe du « devoir d’ingerence a geometrie variabe »


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 7 avril 2010 07:08

          Si Sarkozy a été elu à 53% avec 85% de participation, c est bien qu il a su attirer d’autres electeurs que l’UMP, non ?


        • morice morice 29 mars 2010 12:42

          Un score négatif l’attend dans un an à ce rythme là....


          Voir dans la chute de Sarkozy le résultat de son « ultra » interventionnisme, il fallait le faire.`

          surtout que le même sondage affirme que le mec qui fout rien lui récolte : sacré Fillon va. Repoussoir de l’autre, il engrange. Pas bête l’animal.

          • bonsens 29 mars 2010 13:03

            n’oublions pas quand même que Fillion , c’est LE MEME PROGRAMME que sarkozy , avec seulement les bourdes en moins et un style moins énervant . Il faut le rappeler


            • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 13:20

              Au contraire, Nicolas Sarkozy méprise les valeurs fondamentales de la droite que sont, entre autres, l’équilibre budgétaire et la liberté économique. L’électorat de Nicolas Sarkozy manifeste donc clairement son impatience et attend le retour à la rupture promise en 2007 (réforme des retraites, véritable réforme des universes.....(universités...)

              Cessez d’interpréter le vote des Français , ils ont dit NON au libéralisme économique , c’est pourtant bien clair !!
               et bé non , pour Lexington le bouffon , c’est tout le contraire....c’est pas la bonne foi qui l’étouffe !
              pitoyable..


              • Voris 29 mars 2010 15:09

                Mais une question demeure alors qu’il s’apprête à jouer son dernier rôle : quel fut son meilleur film ? Le Corniaud ? La Zizanie ? Le gendarme de Saint-Tropez ? Le Gendarme se marie ? Faites sauter la banque ? Le grand restaurant (le Fouquet’s) ? Le Petit baigneur (Sarko à la plage - privée -) ? Rabbi Jacob (chez le CRIF) ?

                D’aucuns diront « La Grande illusion » mais je n’a pas souvenir d’avoir vu le petit personnage à tics nerveux dans ce film ?


                • jako jako 29 mars 2010 15:17

                   smiley Voris, pourvu qu’il ne fasse pas hybernatus...


                • Voris 29 mars 2010 15:37

                  Je le verrais avec la barbe d’Hibernatus dans « La soupe aux choux », trempant ses poils de barbe dans la soupe en compagnie de son ami, le pétomane Jean-Marie Bigard.

                  Mais son chef-d’oeuvre, c’est quand même « La Folie des grandeurs » (et son remake "La folie des glandeurs).


                • verdan 29 mars 2010 19:44

                  @ Voris

                  Joli ! :)

                   


                • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 21:52

                  Je le verrais avec la barbe d’Hibernatus dans « La soupe aux choux », trempant ses poils de barbe dans la soupe en compagnie de son ami, le pétomane Jean-Marie Bigard.

                  Parce que le nainposteur est douteur de VO 911 maintenant ..... ?? smiley


                • furio furio 29 mars 2010 15:31

                  calmos le lèche boules du « pav » nous livre cette réflexion.
                  « Peut on faire un score négatif dans un sondage ? »
                  Non !
                  7% des sondés se disent trés satisfaits de talonetto et de la castafiore
                  Hier ils étaient 10%
                  Demain peuvent ils être -1% ?
                  g=10% et g’=(f)x-1%
                  Cherchons le facteur qui pourrait permettre de passer de 10 à -1
                  Si les sondés répondent tous « non » à la question êtes vous trés satisfaits
                  f tend vers 0+ le nombre de votant positifs se rapproche de 0..mais 0+
                  à l’inverse peut il tendre vers 0- un peu comme si le nombre de votants pouvait
                  s’infléchir et diminuer au point de ne plus exister en tant que tel mais
                  représenter un nombre de non votants imaginaire. oui bien sûr !
                  Donc le vote négatif peut être « imaginé »
                  A preuve nous pouvons obtenir 0. Et surtout si f=1 g’=-1 !!étonnish ! nein ? Si f=0 nous avons g’=0.

                  Je vous remercie de m’avoir écouté la semaine prochaine nous passerons à un sujet autrement plus difficile. L’abstention tue t’elle par la participation.

                  « pav » paysage agoravoxien


                  • georges 29 mars 2010 15:32

                    Pyralene vous prenez vos désirs pour des réalites , les francais ont voté en connaissance de cause en 2007 , ils savaient que la France etait allé jusqu ou bout qu il est possible d aller dans la logique socialiste et que Sarkozy proposait enfin autre chose . Meme Ségolène Royale n a jamais nié ce penchant libéral , vantant le zapaterisme

                    SI DSK est plébiscité dans les sondages ce n est pas un hasard , contrairement a ce qu essaye de faire croire une certaine élite politico mediatique les francais ne rejettent pas le libéralisme , ceux qui en ont peur sont ceux qui ont les meilleurs places dans ce socialisme ringard dans lequel la France s est enlisé et qui explique que ce pays soit malade depuis 30 ans , et pas depuis 3 ans comme nos voisins (excepté l Italie)

                    Certains milieux economistes etaient derrière Sarkozy en 2007 mais surtout faute de mieux car au ministère du Budget Sarkozy avait dejé prouvé son colbertisme .Il n y a (hélas) qu une seule formation libérale dans le paysage politique francais c est allternative libérale .

                    Que Sarkozy jette le rapport attali quelques jours apres sa madiatisation ,crée 21 taxes , encore plus de niches fiscales ,le RSA , un enième plan jeune , des primes a la charge des entreprises etc et le tout en ne faisant AUCUNE réforme de structure sème vraiment le trouble a droite et ridiculise encore plus la gauche qui crie a l ultralibéralisme a chaque pas de Sarkozy.

                    L UMP répète a qui veut encore l entendre qu elle « continuera » de réformer mais quand on regarde dans le détail ce sont surtout de trés chères concessions faites aux syndicats comme cette pseudo réforme des régimes speciaux ,ou cette loi de modernisation economique


                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 7 avril 2010 07:14

                      La bulle financiere est née du 1. subprime + de la 2. politique monetaire de la Fed + de la fin du 3. glass steagall act

                      Le 1. forcait les banques à preter par un systeme de bonus malus, a des gens insolvables, aux US

                      le 2. montre qu’une banque centrale pas independante qui imprime du dollar a tout va, c est un probleme

                      le 3. est une decision politique de Clinton sous pression des banques too big too fail type Citigroup ou Credit Agricole Credit Lyonnais

                      Le liberalisme n’est donc pas en cause ici

                      La crise actuelle est une crise de la dette et de l’interventionnisme

                      Video de Sabine Herold ici http://www.youtube.com/watch?v=FUJRGeAdtLE


                    • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 21:55

                      12 % c’est encore trop....vu que les sondages , c’est de la bourre et de la manip , doit pas rester grand-chose.....peut-être même dans le négatif !! smiley


                    • norbert gabriel norbert gabriel 29 mars 2010 16:41

                      Avec la palinodie et la volte face de la taxe carbone, on a un record du monde de la réforme triomphale transformée en reculade piteuse en 6 mois... et il voudrait qu’on le prenne au sérieux ?
                      ah pardon, c’est la faute à la crise ! bien sûr ... tout s’explique !


                      • epapel epapel 29 mars 2010 20:11

                        Rien, car Sarkozy ne bénéficie pas d’une cohabitation.


                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 7 avril 2010 07:18

                        son gouvernement est truffé l’ultra interventionnistes type Estrosi ou de socialistes comme Kouchner ou Besson

                        voila à quoi devrait ressembler un gouvernement libéral http://leparisienliberal.blogspot.com/2010/03/remaniement-ministeriel-suggestion.html
                        Avec des Membres d’Alternative Libérale, du Parti Pirate, de Gauche Liberale, d’anciens de Democratie Liberale, du PLD, du Club Villepin et de la societe civile


                      • L. D. T. L. D. T. 29 mars 2010 19:18

                        Faux en plusieurs points, même si l’idée principale est vraie : le nain ne convainc plus la droite. Entre les clowns du PS-Besson et surtout Koukouchner- et les virages un peu osés pour la bienpensance sur l’identité nationale et la bourka, l’électorat classique de droite ne sait plus trop où il va, et surtout commence à se rendre compte que Sarkozy lui-même ne sait pas du tout ou il va, et qu’il vivote entre les positions de gauche ou de droite dure qui plaisent le plus à l’électorat.

                        Le libéralisme n’est qu’un point de désaccord d’une partie de la droite ; Ce qui fait le gros du rejet de Sarko c’est surtout son abandon total de ses promesses, son comportement d’ado narcissique et sa méthode de contrôle de la population par le contrôle des médias : il promet, promet et promet chaque jour, et oublie, oublie et oublie chaque soir. Si l’on avait des yeux et un peu de sens de l’observation on l’avait compris avant même sa présidence, c’était déjà sa méthode au ministère de l’intérieur. Mais les droitards ont voulu croire que leur héros allait les sauver, et trois ans après son élection ils commencent enfin à comprendre la réalité-ce n’est pas trop tôt.
                        L’interventionnisme du nain est inévitable puisqu’il est le coeur de sa méthode de campagne permanante : passe à la télé, félicite les journalistes, agresse ceux qui ne t’aiment pas(mais depuis les huit ans où il passe à la télé il les a tous fait virer depuis longtemps), promets des choses que tu ne feras pas et laisse les journalistes qui t’aiment répéter : mais il a dit qu’il le ferait ! Et au bout d’un temps, même avec tous les médias derrière toi, les gens finissent par ne plus y croire, même les plus fervents.
                        Et puis dans la droite républicaine, la nomination avortée du Fils le Très Saint Jean avait eu son petit effet aussi...


                        • Pyrathome pyralene 29 mars 2010 21:56

                          Lucilio Lexington , les frères jumeaux ?..... smiley


                          • Antoine 29 mars 2010 21:59

                             Sarko baisse logiquement parce qu’il s’est amusé notamment à tirer sur ses « clients », les taxis et autres, donc le dépôt de bilan sera pour bientôt s’il persiste...


                            • @distance @distance 29 mars 2010 22:06

                              « En guise de réforme d’avenir et de courage politique, nous vivons le retour d’une droite bonapartiste, colbertiste et centralisatrice, qui se donne des airs de XXIe siècle en communiquant avec les outils de notre époque » Thomas Legrand
                              ce n’est rien qu’un président qui nous fait perdre du temps éd. Stock

                              Mai 2007
                              le courtier londonien Nigel Burgess propose dans ses catalogues une soixantaine de yachts et voiliers « charters », dont le bateau de Vincent Bolloré Paloma (60 mètres, 245 000 € la semaine) ou, encore plus grand, l’Annaliesse (85 mètres, 36 personnes, 800 000 dollars la semaine). Pas d’inquiétude : lorsque le fougueux patron d’Havas veut sortir en mer, il peut toujours compter sur son Apreamare, un splendide petit bateau italien acheté chez Mercurio, à Saint-Tropez

                              bolloré te quita las penas
                              bolloré pa toda la vida
                              bolloré nos vuelve locos
                              bolloré que papel
                              http://www.lemonde.fr/politique/portfolio/2007/05/08/les-vacances-de-nicolas-sarkozy-en-famille-a-malte_907194_823448.html

                              *
                              *
                              *
                              28 mars 2010
                              Désavoué, le préfet de la région Centre veut démissionner
                              Ce haut fonctionnaire a écrit au ministère de l’Intérieur pour demander à « être relevé au plus tôt de ses fonctions », estimant qu’« il ne peut plus exercer ses fonctions dans le Loiret »
                              http://www.france24.com/fr/en/20100328-njalae-sans-papiers-maroc-prefet-expulsion-demission-immigration


                              • sisyphe sisyphe 29 mars 2010 22:10

                                Comment de tels « articles », peuvent-ils obtenir suffisamment de voix pour être publiés, franchement ?

                                Que des contre-vérités, aucune analyse, un « auteur » qui prend SES désirs pour ceux des Français ; de la daube certifiée...

                                AgoraVox se barre vraiment en sucette...


                                • sisyphe sisyphe 30 mars 2010 02:36

                                  Le brave calmos retrouve la joie des cours d’école, avec le « c’est çui qui dit qui y est »  : esprit demeuré ou gâtisme précoce, sénilité galopante : tu veux un carambar, mon petit ?
                                   smiley


                                • ELCHETORIX 29 mars 2010 23:03

                                  Pal Sarkozy Nagy de Böcsa n’est qu’une marionnette des néo-cons Etats-Uniens qui ont tout fait pour que cet être arrive au pouvoir en France , en éliminant politiquement tous les prétendants de la droite Gaulliste pour la présidence tels JUPPE ou DDV .
                                  Cet imposteur de l’ELYSEE n’est là que pour servir le gropuscule des BILDERBERGS .
                                  la haute finance internationale et ses amis du CAC 40.
                                  Comme BHO , il est au service de la CITY de LONDRES ( les ROTCHILDS et consorts ) , ainsi que WALL-STREET ( avec les ROCKEFELERS et leurs affidés ) .
                                  Comme la Martine AUBRRY , ils se côtoyent au cercle le « siècle » . ILS SONT DONC AU SERVICE DU NOM ( leur nouvel ordre mondial , avec ses officines de représentants non élus - le FMI - l’ OMS - la Banque Mondiale - la Banque Centrale Européenne -la Cmmission Européenne - le bras armé de l’OTAN etc .. etc.. ) .
                                  Encore 2 ans de destruction des institutions de la République et la ruine assurée , il ne fallait pas voter pour ce traître à notre nation .
                                  Cet article ne vaut rien !
                                  Basta et vive la révolution , sans se tromper d’ennemis , « l’élite » apatride , cupide et arrogante devra rendre les comptes aux masses laborieuses qui travaille et épargne et tente de vivre dignement !
                                  RA .


                                  • maxou 29 mars 2010 23:59

                                    Oui, il semble qu’ Aubry soit membre du club « Le Siècle », mais il n’y aurait pas qu’elle.
                                    Allez voir sur Wikipédia :
                                    ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle
                                    Et lisez la prise de position de leur président, Denis Kessler :
                                    ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Kessler

                                    Leur but depuis le départ de De Gaulle est de détricoter intégralement le programme du
                                    CNR, qu’il soit de droite (libérale) ou de gauche (socialiste). Les Jospin, DSK, Sarkozy, Copé, Fabius et d’autres, tous unis pour casser le système social français.
                                    Et les français devant leur machine à laver la cervelle digèrent leur propagande avec l’aide des Chabot, Pujada, Joffrin, Sinclair entre autres, qui sont aussi membres de ce club.

                                    En 2012, si on en croit les sondages DSK n’aura plus qu’à finir le travail....
                                    Pauvre France.


                                  • jak2pad 30 mars 2010 02:03

                                    il me semble qu’un tel nombre de commentaires est un peu exagéré

                                    il n’y a pas grand’chose à dire sur le personnage

                                    il n’a gagné que parce qu’il était opposé à une hystérique galopante

                                    le PS va-t-il lui rendre une deuxième fois le même service ?


                                    • Traroth Traroth 30 mars 2010 05:17

                                      Article de propagande qui cherche à faire croire que Sarkozy n’est pas un libéral. Classique de la duplicité des libéraux, incapables d’assumer leur politique dès que ses conséquences délétères commencent à apparaitre clairement, comme actuellement.


                                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 7 avril 2010 07:56

                                        Etre liberal, c’est

                                        - croire que l’individu sait mieux que l’Etat ce qui est bon pour lui
                                        - croire en la responsabilité individuelle
                                        - ne pas promouvoir de lois liberticides

                                        Depuis 2007, on a 14 nouveaux impots, une hausse de 50% des gardes a vues (décomptées), la fusion de la DGSE et de la DCM, l’intervention de l’Etat dans l’auto, la pharma ou la peche, le maintien de la PAC

                                        Le gouvernement actuel n’est donc pas liberal

                                        D’ailleurs, nous etions prevenus

                                        - par l’hebdo Marianne http://scoopeo.com/politique/-le-vrai-sarkozy-de-marianne-en-acces-libre

                                        - par la presse etrangere http://globalconditions.wordpress.com/2007/03/15/nicolas-sarkozy-is-not-a-liberal-he-is-purely-and-simply-a-hard-right-wing-politician/

                                        - par Edouard Fillias, d’Alternative Liberale
                                        http://www.profencampagne.com/article-6004676.html

                                        - par Sarkozy lui meme en 2004 avec Alstom ou les grandes surfaces
                                        http://www.les4verites.com/Sarkozy-un-keynesien-de-gauche-197.html

                                        Sarkozy n’est donc pas liberal mais bien ultra interventionniste.


                                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 30 mars 2010 10:00

                                        Ah ouaiiiiis... Sarkozy, il chute parce qu’il n’est pas assez à droite, il fait trop de trucs de gauche, c’est ça ?

                                        Ah ben tout s’explique, moi qui croyais que ses mensonges patents lui nuisaient, en fait c’est la faute à Kouchner et à ces gauchistes mal cagoulés de Luc Châtel Christine Lagarde et autres Fillon.

                                        C’est tout simplement son utltra-interventionnisme qui pose problème, moi qui croyais que son agitation décérébrée le faisait passer pour un pantin prétentieux qui braille que tout va bien grâce à lui.

                                        Ah ben je me sens mieux.


                                        • a3ct27b 30 mars 2010 12:25

                                          ARRETEZ DE DIFFUSER DES SONDAGES PEU FIABLES !
                                          VOUS N’ALLEZ PAS TARDER A VOUS DISCREDITER.
                                          Ah ! LA RECHERCHE DU SCOOP,ça fait tourner la têtes des jounalistes, n’est-ce pas ?
                                          BOOFF !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès