Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La première netcampagne présidentielle en France ?

La première netcampagne présidentielle en France ?

Avec l’avènement du Web2.0, nous assistons à l’explosion largement médiatisée des blogs, à la multiplication des outils d’analyse de ce "bruit", à l’investissement de ces nouveaux médias par les politiques et en particulier par les candidats eux-mêmes, aux récentes et très concluantes campagnes de recrutement en ligne, au développement de sites de démocratie participative, à la communication par liens sponsorisés de la part de partis et de personnalités politiques, qui fait tant débat, etc. (la liste des exemples pourrait être prolongée longtemps encore).

Il est donc vraisemblable que la campagne en vue des présidentielles de 2007, dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a bien commencé, sera la première netcampagne à la française, même si un gros tiers seulement des foyers sont à ce jour reliés à l’ADSL.


L’un des aspects notables, outre une probable et souhaitée participation plus forte des jeunes, sera sans doute l’implication accentuée de la population connectée à l’Internet, le "pronetariat". En cela, les témoignages, analyses, chroniques, investigations, essais, débats, sortent et sortiront dorénavant du cadre consensuel bien connu des chaînes hertziennes, des médias et autres tribunes traditionnelles, auxquelles politiques comme électeurs sont habitués depuis longtemps.

La campagne relative à la défunte Constitution européenne en a été une première illustration, suivie et analysée - après-coup - de près par l’essentiel des candidats ou/et spécialistes. Aujourd’hui, ceux que l’on qualifie, à bon ou mauvais escient, de "journalistes citoyens" (et même s’ils ne revendiquent pas cette caractérisation qui renvoie à une profession qui n’est pas la leur) sont en mesure de peser de leurs voix, même si celles-ci n’ont qu’une faible influence.
C’est dans ce contexte que nous vous annonçons le lancement imminent d’une initiative originale menée par trois blogueurs qui proposeront chaque mois à venir une émission vidéobloguée de discussion "à bâtons rompus" avec les candidats déclarés ou pressentis à cette élection, mais aussi avec des élus et des électeurs.

Unan

L’émission du "PoliTIC’Show" est annoncée comme une fenêtre d’expression politique citoyenne, et comme l’occasion de découvrir avec un regard différent ceux qui aspirent à nous gouverner.

Filmée caméra au poing, elle sera présentée sous forme  :
- d’une émission de 10 à 15 minutes
- d’un clip de moins de 2 mn
- d’un rush [film non coupé] intégral de l’interview
- en format audio (podcast)

Ce programme d’un nouveau type sera enrichi d’une revue du Web politique et d’un micro-trottoir "façon Web2.0".

Découvrez ci-après la bande-annonce de présentation du PoliTIC-Show et enregistrez-le "fil/flux" [http://blpwebzine.blogs.com/politicshow/index.rdf] qui vous permettra d’être immédiatement informé des nouvelles émissions mises en ligne. La première est annoncée pour la fin du mois. Un pas de plus vers une (ré)appropriation par les électeurs des outils de diffusion et de décryptage des idées et des projets politiques ?

Le PoliTIC’Show est diffusé en partenariat avec AgoraVox et DailyMotion
Montage & réalisation : Julien Villacampa.
[crédit : http://www.politicshow.net/]

Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Nicolas Voisin Nicolas > Nues Blog 4 mai 2006 16:15

    NB > si la vidéo peine à s’afficher (jeudi 16h13 c’est le cas : « Service is temporarily unavailable ») toutes nos excuses, cela devrait être réparé dans une dizaine de minute ;)

    EDIT 16h15 > réparé !


    • Rémi FRITSCH (---.---.230.73) 4 mai 2006 16:16

      BRAVO ! SUPER initiative !

      A l’heure où de plus en plus entreprises ne recrutent plus que par internet, et où les partis politiques recrutent leurs adhérents par SMS...

      ...à l’heure où les bulletins de vote, comme les décalarations de revenus, mutent dans le cyberespace et deviennent des impulsions électroniques (malheur à celui qui perd son « identifiant » ou oublie son « mot de passe »)...

      ...à l’heure où, derrière le « CRM » , Costumer Relationship Management , se profilent des sondages d’opinions permanents en temps réel, pendant que nous surfons ou dormons...

      ...à l’heure où il faut 39 jours à un Député pour qu’un Ministre de l’intérieur lui trouve la solution pour éviter de délocaliser quelques centaines d’emplois de sa vallée, et où il faut 48 jours à un SDF pour être entendu par un ministre et un maire et obtenir un local et de quoi se loger pour lancer une association d’aide aux exclus,

      ...bref, à un an de la présidentielle, le politic’show est vraiment le bienvenu pour gratter là où ça fait, et où ça risque de faire mal, en lançant, la cyber balle dans la net campagne smiley

      Si j’en crois vos blogs respectifs, la langue de bois n’est pas votre tasse de thé : je m’en réjouis d’avance ! smiley


      • Nicolas Voisin Nicolas > Nues Blog 4 mai 2006 17:05

        « la langue de bois n’est pas votre tasse de thé » > ne le dit pas trop fort, ils vont fuir !!


        • (---.---.162.15) 5 mai 2006 09:22

          Chacun perçoit les choses à sa façon. Autant je suis intéressé par les forums et blogs (et en cela il n’y a pas eu de rupture « web 2.0 », seulement un élargissement des modes de discussion), autant je suis rétif face à tout ce qui est vidéo sur le Net.

          Les raisons en sont partiellement techniques. Je suis « saoulé » et assez exaspéré par les différents formats de vidéo, presque tous propriétaires.

          De plus, je cloisonne sur mon ordinateur ce qui est audio. Ne sont autorisées que les écoutes de musique et de télévision (aussi les DVD et vidéos familiales). Autrement l’ordinateur doit fermer sa gueule. J’ai pris cette décision à cause des sites exaspérants qui - sans en demander la permission - lâchent leur purée auditive à minuit ou lors de l’écoute d’un concerto...

          Enfin je préfère l’écrit à l’audiovisuel. Cela me permet d’avoir mon rythme de lecture, ma façon de relire et retenir ce que je trouve essentiel. Ma lecture n’est pas contrainte, elle est libre.

          Donc que ce soit sur Agoravox ou ailleurs, je fuis tout ce qui est vidéo sur le Net.

          Je sais que c’est un point de vue très personnel, je pense toutefois que l’on est nombreux à avoir une approche similaire. Se servir d’Internet pour subir des vidéos, ce n’est pas un progrès mais une régression.

          Am.


        • Frédéric Beck (---.---.195.30) 3 janvier 2007 08:46

          Internet prend, c’est certain, une dimension considérable dans cette campagne et on peut même se demander si ce medium ne prend pas l’ascendant sur la télévision. Hier, on reprenait sur Internet des nouvelles révélées à la télévision ; aujourd’hui, on reprend au JT les voeux des candidats prononcés en vidéo sur la Toile...

          Toutefois, il me semble abusif de parler de « première netcampagne présidentielle en France ». Il y a cinq ans, pour avoir été d’un « Observatoire de la net-campagne » qui s’est un peu penché sur la question, j’observe que, nonobstant le formidable développement, depuis, des blogs et de la vidéo en ligne, la campagne présidentielle de 2002 était déjà très active sur Internet. Aucun candidat ne pouvait espérer faire campagne sans site Internet, des solutions innovantes de marketing viral avaient été adoptées par certains candidats, de nombreux sites traitant la campagne avec humour et dérision avaient fleuri dès 2001... Bref, la netcampagne 2006-2007 poursuit le mouvement !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès