Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La présence de Ségolène Royal dérange le patronat guadeloupéen

La présence de Ségolène Royal dérange le patronat guadeloupéen

 Peut-on tout dire de et à Ségolène Royal ? Sans que cela suscite beaucoup de remous, Jean-Luc Lubin, secrétaire général du Medef Guadeloupe, a déclaré dimanche à l’AFP que l’ancienne candidate socialiste aux élections présidentielle “est très très mal placée pour venir mettre de l’huile sur le feu” en Guadeloupe et lui a recommandé ni plus ni moins que de “se casser”.

Les propos, outre leur grossièreté, sont d’une rare violence : “Dans la situation actuelle, Mme Royal est très très mal placée pour venir mettre de l’huile sur le feu, aujourd’hui on a besoin de sérénité dans ce pays et non pas de politiciens arrivistes, qui viennent nous donner des leçons” et “nous dire ce qui est bon, ce qui n’est pas bon”.”Maintenant çà commence à suffire cette affaire là, maintenant si elle n’a rien à dire, qu’elle se casse, çà commence à bien faire cette affaire là”, “elle sera mieux en Poitou Charente qu’en Guadeloupe”.

La dérive verbale du président de la république n’y est sans doute pas pour rien. “Le casse-toi pauvre con” prononcé par Nicolas Sarkozy il y a tout juste un an au salon de l’agriculture est encore, et pour un certain temps, dans toutes les têtes.

Le mode d’interpellation du responsable patronal guadeloupéen à l’égard d’une élue de la République candidate aux élections présidentielles n’en reste pas moins inadmissible. Certes, il s’inscrit dans les vives tensions qui traversent l’île mais, le soleil des Antilles n’explique pas tout. Ségolène Royal est une élue qui, à l’image de Nicolas Sarkozy, laisse rarement indifférent. On aime ou on déteste, rarement avec modération dans une gamme de réactions épidermiques des plus variées.

Arrivée samedi en Guadeloupe, la présidente de la région Poitou-Charentes ne s’est livrée à aucune déclaration révolutionnaire ou inadaptée. Elle a simplement exprimé le sentiment partagé par de nombreux Français de voir se conclure le conflit social. Selon un sondage BVA pour Orange, L’Express et France-Inter rendu public mardi, 78% des Français trouvent justifié le mouvement social. Prenant la précaution de séparer le bon grain de l’ivraie, elle a demandé dimanche aux grands patrons d’accorder 200 euros d’augmentation aux salariés. Idem pour les PME mais cette fois avec l’aide de l’Etat. “Ce qui manque c’est le geste des gros patrons qui se sont enrichis pendant des années sur le système néo-colonial”.

Sans donner de noms Mme Royal n’a pas caché qu’elle visait par ses propos “deux gros patrons qui contrôlent la quasi-totalité des importations et de la grande distribution”. “Il faut que ces grands patrons fassent un signe et donnent les 200 euros dès lundi matin” à la reprise des négociations, a-t-elle ajouté.

Pas de quoi fouetter un chat. Mais le patronat qui tient la dragée haute à l’Etat sur l’île n’entend pas qu’une métropolitaine vienne lui faire la leçon. Aucune désapprobation des propos du responsable patronal n’a été formulée pas plus sur place qu’à Paris que ce soit du Medef ou de l’UMP. Au contraire, l’UMP et le gouvernement, remarqués pour leur absentéisme sur le dossier, reprochent à la présidente de région sa venue sur l’île.

Dominique Paillé porte-parole adjoint de l’UMP s’est borné à estimer que “Ségolène Royal a un comportement de vautour indécent.” Le rappel brutal d’Yves Jégo, l’absence de déplacement du Premier ministre et du Président, attestent pourtant d’un problème dans la relation entretenue par l’actuel exécutif à l’égard de la Guadeloupe, donnant le sentiment que les territoires d’Outre-mer pourraient constituer la chasse gardée de quelques-uns.

L’analyse de Ségolène Royal est partagée par Le Monde qui écrit dans ses colonnes, qu’ “Il y a patron et patron, en Guadeloupe”. Le quotidien relève notamment la fracture entre les petits patrons qui jugent légitimes même s’ils ne peuvent la satisfaire la revendication des 200 € et les autres, notamment le Medef.

Selon l’article, le Medef métropolitain suivrait de très près le conflit.”En Martinique, Patrick Lecurieux-Durival, président du Medef local, confirme que le siège parisien suit avec attention la situation. Il dément que c’est à la demande des Medef antillais qu’Yves Jego a été rappelé à Paris. Selon lui, Mme Parisot serait intervenue auprès de M. Fillon, après avoir entendu M. Jégo sur Europe 1. “Elle a vu venir le coup de fusil et a réagi”.

Lundi François Fillon a demandé, à chacun”, mais surtout à Ségolène Royal, de “garder son sang froid et de laisser les partenaires sociaux discuter” en Guadeloupe. “Ils ont les éléments pour trouver une solution. C’est entre leurs mains que la situation repose”, a ajouté un peu vite le Premier ministre. On sait aujourd’hui que si l’accord a été frôlé d’un cheveu, la situation est désormais bloquée. Elie Domota, leader du LKP, a affirmé lundi, qu’”une fois de plus” l’Etat “se débine”, après que le préfet eut émis de fortes réserves sur une “proposition” formulée par certains partenaires sociaux.

Vilipendée par la droite, Ségolène Royal peut compter sur le soutien inattendu de son ex compagnon François Hollande. “Il y aurait eu la mort d’un syndicaliste en métropole, vous pensez qu’il y aurait eu l’absence totale de tout représentant du gouvernement ? Je mets en cause là une indifférence et c’est cette indifférence qui est regardée comme un mépris” par les Guadeloupéens, a déclaré le député de Corrèze sur RTL.

Relativement discrète sur le sujet, Ségoléne Royal entretient un lien particulier avec les Antilles. Enfant, elle a vécu en Martinique. Le titre de son dernier livre, “femme debout”, est emprunté au vocable antillais.


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Sébastien Sébastien 25 février 2009 13:32

    Arrivée samedi en Guadeloupe, la présidente de la région Poitou-Charentes ne s’est livrée à aucune déclaration révolutionnaire ou inadaptée. Elle a simplement exprimé le sentiment partagé par de nombreux Français de voir se conclure le conflit social.

    Pas vraiment ! Elle a quand meme dit :

    "Dans certaines familles, on arrive même plus à manger. Quand des parents n’arrivent plus à donner à manger à leurs enfants, en général ça va mal finir. Souvenons nous de la révolution française"

    Et elle a predit une revolution si 200 euros d’augmentation n’etaient pas accordes.

    Evidemment qu’elle met de l’huile sur le feu. Elle sait tres bien ce qu’elle fait et profite de son role d’opposition puisqu’elle n’a aucune responsabilite a exercer.

    C’est vraiment le plus bas niveau de l’opposition. Parce qu’a part ses propos apocalyptiques, qu’a-t-elle a proposer ?


    • stephanemot stephanemot 26 février 2009 02:59

      Bien sur que Sego met de l’huile sur le feu : sa seule facon d’exister c’est de maintenir artificiellement sa propre flamme debout :
      http://blogules.blogspot.com/2007/12/la-madonne-des-sleeping-citizens.html


    • MagicBuster 25 février 2009 13:39

      Segolène fait dans l’écologie , c’est du recyclade d’électeurs ... de la récupération politique... 
      Elle ne fait que dire ce que les gens disent et surtout veulent entendre .

      Ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent.

      Pour une fois qu’elle est aperçue en dehors d’une élection, c’est une sortie fracassante !
      Elle aurait dû écouter plus souvent les français.

      Son tour est passé, c’est peine perdue maintenant. . . 


      • Thierry LEITZ 25 février 2009 13:55

        @ Sebastien :

        Plutôt que de fustiger le propos plutôt lucide de SR, vous devriez considérer la situation réelle de la Guadeloupe et les années d’injustice profonde que supportent les antillais, grâce à leur caractère "cool" et à la douceur du lieu, propice à la "détente".

        Pour qu’ils aillent jusqu’à 5 semaines de GG, c’est qu’ils en ont gros sur le coeur.

        Coeur qui manque précisément à ces gros exploiteurs et abuseurs de position dominante pour qu’ils rechignent à accorder cette simple compensation qui leur reviendra de toute façon tant que perdure leur mainmise monopolistique sur ces îles lointaines.

        Pour créer les conditions d’une concurrence de nature à modifier la situation et ouvrir l’économie aux locaux, il faut que l’Etat s’en mêle et laisse la Justice agir pour rectifier cette situation de non-droit commercial qui sévit. Mais il semble que d’Etat il n’y ait point. Qu’il n’ait nulle envie de se "faire" les monopoles ultramarins, ce qui vaut complicité objective dans ce drame social.

        SR à des choses à proposer, mais vous préférez l’ignorer et continuer de répéter en boucle l’argument choc des sarkozystes "elle n’a rien à dire"...

        Je vais vous faire une confidence : NS non plus n’a rien à dire. On est bien avancé avec ce genre de réthorique !


        • Sébastien Sébastien 25 février 2009 17:53

          Est-ce que j’ai dit qu’il n’y avait aucun probleme et que la situation etait ideale ? Non.

          Ce que je dis c’est que SR est encore allee faire la belle, point barre.

          C’est un vampire, elle aime le sang.


        • Lucie Vivien 25 février 2009 15:17

          Ségolène Royal a une personnalité plus ouverte et est capable de plus d’empahie que notre président. Même si elle n’avait pas vécu aux Antilles, elle ne serait pas restée indifférente au problème. Quand elle dénonce l’indifférence du gouvernement français, elle lui dit une vérité qui n’est évidemment pas agréable à entendre. Quant aux patrons privilégiés guadeloupéens, ils se disent évidemment qu’ils ont bien de la chance que ce soit encore Sarkozy le président et non Mme Royal ! Mais ils paniquent un peu tout de même !


          • Traroth Traroth 26 février 2009 12:13

            "vous avez toujour besoin d’un maitre blanc pour vous guider" : Remarque raciste bien abjecte. Et toi, tu es à ton propre compte, pour dire ça, ou tu as "un maitre blanc" ?


          • Gabriel Gabriel 25 février 2009 15:30
            Bonjour,

            Depuis le temps qu’elle dérange aussi bien à droite qu’à gauche, qu’ils font tout pour la faire passer pour une conne, il serait temps de se demander pourquoi. Peut-être parce qu’elle veut mettre un grand coup de pied dans la fourmilière des élus nantis pour qui rendent des comptes à leurs électeurs et forcément ça déplait. Elle prêche pour plus de démocratie participative, ça aussi ça déplait aux élus en places qui confondent pouvoir et délégation de pouvoir. Elle n’a cessé de se battre contre le passe-droits de tout bord. En clair tous le contraire du petit napoléon qui nous gouverne actuellement, alors il faut absolument la discrédité....
            Et puis question sociale, excusez moi du peu, mais elle ne peut que faire mieux que le nabot bling bling ultra libéral. 
             

            • Gabriel Gabriel 25 février 2009 17:43

              Calmos,

              Bien sur elle a un ego important, mais qui ne l’a pas à ce niveau ? Evidement ce n’est pas non plus la mère noel ! Mais cela ne m’explique pas la reaction hypodermique qu’elle déclenche. Et pour finir quelqu’un autant critiqué souvent sans fondement réel ne peut me paraitre que sympathique. Alors dans le doute et faute de preuve je lui accorde ma confiance. 


            • PapyJC_78 25 février 2009 18:19

              ... et des victimes de l’enseignement "gauchiste" de l’ortografe ! ! ! ! ! !


            • Gabriel Gabriel 25 février 2009 18:21

              Super Dalamix, tu penses que le simple fait d’être un tant soit peu objectif c’est être l’équivalent d’un mouton ? Interressant, mais dis moi toi, de qui es tu le mouton ?


            • Traroth Traroth 26 février 2009 12:19

              @dalamix :

              "orthographe !!!!" : Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le dhoas... smiley


            • Traroth Traroth 26 février 2009 12:20

              @dalamix :

              "ils appartiennent tous à l’espèce des charlatans" : Tu t’abstiens à toutes les élections, alors ? Ou quoi ?


            • Traroth Traroth 26 février 2009 13:59

              Désolé, je n’ai pas de bécassine. Et les calembours sont les pets de l’esprit...


            • PapyJC_78 26 février 2009 14:25

              @Dalamix

              Grave ! le mot "humour" vous dit-il quelque chose ?


            • laelia laelia 25 février 2009 15:58

              Avec "douceur" elle a annoncé que si... le gouvernement ne se déplaçait pas, il y aurait une "révolution".
              Alors la question : elle parlait en quel nom ? Je n’aime du tout la réponse du Medef de la Guadeloupe, mais la présence de Ségolène Royale non plus.

              Si on laissait les Guadeloupéens s’exprimer, se défendre. Ils veulent un mouvement hors violence. Et ils en ont la capacité. Nous avons trop souvent eu un comportement "paternel" envers nos amis Antillais.


              • faxtronic faxtronic 25 février 2009 18:03

                "Nous avons trop souvent eu un comportement "paternel" envers nos amis Antillais" Toi la premiere on dirait.


              • jakback jakback 25 février 2009 17:06

                Comme il est aisé de gouverner, décider, lorsqu’on se trouve dans l’opposition. La seule certitude, est que ceux qui vont payer l’addition ne se trouvent ni au gouvernement, ni dans les multinationales, pas plus d’ailleurs que chez les leaders de l’opposition, non, juste les pmes, et les classes moyennes, la solution a tout les problèmes, jusqu’à quand !!  smiley


                • Traroth Traroth 26 février 2009 12:28

                  "Comme il est aisé de gouverner, décider, lorsqu’on se trouve dans l’opposition" : Ben non, on ne peut pas, par définition. En attendant, les choses se passent toujours relativement bien (relativement, parce que ce qu’on appelle "gauche" de nos jours, c’est juste une droite un peu plus modérée) quand la gauche est au pouvoir et c’est à chaque fois la cata quand la droite gouverne. Et si on en croit la droite, c’est systématiquement à cause de "la conjoncture". En 1993, 1995, 2002, 2007... même refrain. Pas de bol quand même... smiley


                • plume plume 25 février 2009 17:26

                  La présence de Ségolène Royal dérange .... tous le monde  smiley


                  • jkw 25 février 2009 18:44

                    tiens donc c’est le patronat qui gouverne en Guadeloupe ?

                    ... c’est pas comme en France !!


                    • A. Nonyme Trash Titi 25 février 2009 19:37

                      @ l’auteur

                      Vous trouvez que les propos de Lubin sont grossiers ? Que pensez-vous de la description que Ségolène Royale fait de Sarkozy dans son dernier bouquin sont un signe de respect, de retenue pour une personne qui aspire à la plus haute fonction ?

                      Elle a le droit de le penser, de là à le dire, quand on a son importance (enfin une importance auto-proclamée) c’est un but contre son camp : la maison France !

                      Ne voyez vous pas que Royal est toujours en campagne électorale et qu’il en sera ainsi jusqu’en 2012.

                      Pourquoi est-elle allée en Guadloupe ? Pour les caméras, comme d’hab. !



                      • Traroth Traroth 26 février 2009 12:31

                        Le respect, ça ne se mérite pas, ça se perd. Tout le monde a droit au respect, de base, à moins de le perdre. Et si vous avez encore du respect pour Sarkozy, en ce 26 février 2009, c’est que vous avez un grave problème de cécité...


                      • krolik krolik 25 février 2009 20:38

                        Souhaitons à SR une aussi grande longévité comme candidate à la Présidence, qu’Arlette Laguiller, 6 campagnes , c’est un recrod à battre. Mais SG s’y est prise un peu tard.

                        @+


                        • irukandji irukandji 25 février 2009 23:39

                           Vous ne croyez pas si bien dire, le sang à tous les niveaux, lire "l’école du soupçon" de Marie-Monique Robin, édition La Découverte, et vous comprendrez tout !
                          http://bernardhanse.canalblog.com/


                        • herve33 25 février 2009 21:47

                          Ce qu’il faut savoir en guadeloupe c’est que 85% des entreprises ne comptent que quelques salariés , une hausse du SMIC trop élevé couleraient tout simplement la plupart d’entre elles , sans subvention de l’etat . Cela mettrait plus de la moitié de population de Guadeloupe au chomage et au RSA . 

                          Quant à Ségolène Royale , elle n’est qu’un pur produit marketing , elle fait peut-etre bonne impression mais elle n’a de gauche , que son attitude . Comme dirait emmanuel Todd ou Pierre Bourdieux , dans son fort intérieur , elle est de droite , elle a choisi d’etre au PS , par pur opportunisme . En cela , elle est aussi dangereuse que Sarkozy car c’est une arriviste . 

                          Sa présence en guadeloupe contrairement à Besancenot , n’est pour apporter son soutien au peuple guadeloupéen ( qui de toute manière en a rien à cirer ) mais pour simplement s’afficher devant les médias , faire la une de l’actualité , tout comme son show à Bercy .

                          Je préfère un Besancenot qui lui affiche clairement sa couleur , qu’un personnage qui se dit de gauche , mais n’est en fait qu’une Tony Blair en jupon .


                          • gruni gruni 25 février 2009 22:02

                            Bien sûr comme je l’ai lu dans les commentaires,Royal est déjà en campagne ,mais Sakozy à sa place et elle présidente,aurait fait la même chose.Ce sont exactement les mêmes personnages,sauf que l’un est plus intelligent,et a été mieux soutenu par son parti pendant les élections.Toujours est-il que si en augmente les salaires de 200 euros les prix eux aussi vont augmenter. Il faut que l’état casse le médef local,de façon que la libre concurence puisse s’installer,et que les prix baissent.
                            C’est même pas la peine d’y penser !


                            • Traroth Traroth 26 février 2009 12:39

                              Encore une remarque raciste...


                            • jak2pad 26 février 2009 02:03

                              Ségoline va partout où elle pense que cela fera encore un peu parler d’elle, et comme elle n’a rien à faire dans son Poitou, et qu’elle ne paye pas ses billets d’avion ,eh bien elle voyage...

                              en plus elle a entendu parler d’argent-braguette, et ça l’intrigue, elle veut voir, et toucher cette "guadeloupitude" si raide !

                              si ça lui paraît bien, elle essayera de l’importer dans sa Charente..pauvres Poitevins, ils sont déjàchampions d’Europe des anti-dépresseurs, du coup ils ont élu Ségoline,.... et maintenant elle va les mettre au Viagra....

                              un nouveau slogan pour la Charente : " Bravitude, Femellitude, Solitude, Décrépitude !"

                              Bon vent, les Charentais, et accrochez-vous, les Charentaises !


                              • Christoff_M Christoff_M 26 février 2009 04:14

                                 si vous traitez Royal de folle, que devrait on dire de Bayriu qui s’est mis lui meme en difficulté et dans un isolement qui frise la niaiserie...

                                et de notree cher président dont les tics révèlent le coté instable et hypernerveux pas du tout mettre de lui, Carla et son entourage l’aidant à coups de médocs et de chocolats à ravaler sa colère et son hystérie...
                                chez lui pas d’éthique mais beaucoup de tics...


                              • Christoff_M Christoff_M 26 février 2009 04:09

                                 la présence de Ségolène dérange beaucoup de monde, elle ne joue pas la comédie niaise qui lui est dictée, meme au sein de son parti....

                                il faut choisir en France pour faire carrière, il faut faire du Sarkozysme, ou du Aubry, ou du Delanoe... idem dans les syndicats... notre pays fait emmerger les besogneux de partis ou de syndicats, c’est le "système" à la française, faites partie de groupes, tissez votre réseau et montez dans votre organisation ou corporation...

                                ceux qui ne suivent pas le troupeau se trouvent vite isolés et ceux qui ressemblent le plus aux moutons ont de grandes chances d’arriver à la tete de leurs groupes !! la crise accentue le phénomène...

                                les gens qui ne marchent pas dans le système se retrouvent vite à terre, sans Bergé, Royal aurait peut etre deja disparu... Vous noterez que se faire élire est un vrai travail de coursives, tres en vogue dans les partis français, et que cela peut etre tres éloigné du fait d’etre populaire. Le Pen n’vait pas la ruse de Sarkozy et ses réseaux, Royal n’a pas le métier d’Aubry ni ce Delanoe...

                                si elle veut etre candidate à nouveau, il faudra qu’elle ravale un peu d’orgueil et qu’elle n’oublie pas qu’on ne peut pas avancer seul, si du moins on veut faire carrière...


                                • xray 26 février 2009 10:53

                                   

                                  La MANIPULATION : 

                                  Avec l’imaginaire, on fait ce que l’on veut. 

                                  (À trop bien voir l’imaginaire, on ne distingue plus le palpable.) 



                                  Le pouvoir est entre les mains de ceux qui ont main mise sur le capital de la Dette publique. 

                                  Les Politiques ne sont que des porte-cravates, des guignols destinés à animer l’imaginaire des Gogols. 

                                  Les politiques sont asservis au capital de la Dette publique. Ce capital gagne à pourrir la vie du plus grand nombre et à générer l’insécurité. 

                                  Le capital de la Dette publique (cinq fois le budget net de l’
                                  État) est contrôlé par ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses profits des curés. 


                                  Les élections démocratiques  : Un simulacre 
                                  http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/ 

                                  HYPOCRISIE du SYSTÈME, L’emploi, et le chômage face à la productivité.
                                  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/30/hypocrisie-du-systeme/ 

                                  La mécanique du système 
                                  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/28/la-mecanique-du-systeme/ 

                                  La misère les fait vivre ! 
                                  http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/27/la-misere-les-fait-vivre/ 



                                  • jak2pad 26 février 2009 12:10

                                    elle est quand même pitoyable, non , avec son air hypocrite et son côté " je ramasse tout ce qui peut servir"

                                    quand au soutien de Pierre Bergé, il est assurément essentiel, mais regardez un peu la confusion :

                                    elle va sur la Muraille de Chine, et loue la qualité et l’excellence de la justice chinoise....

                                    lui revend des objets volés lors d’un pillage honteux, et fait à ce propos ( et sans aucun rapport), la leçon à la Chine qui ne respecte pas les Droits de l’Homme, droits que les pillards avinés de l’expédition coloniale franco-anglaise portaient au plus haut degré dans leur coeur.

                                    Le recéleur donne des leçons de bonnes manières, et sa protégée piaille son admiration pour une justice post-communiste et expéditive, qui n’est pas ce que la Chine a produit de mieux.

                                    Y’en a pas un qui s’embrouile ? ou peut-être les deux ?

                                    alors j’offre un mot à Ségoline : " turpitude", et un autre à Bergé : "malhonnêtitude" 


                                    • irukandji irukandji 26 février 2009 14:28

                                       La vérité sur le comportement et l’attitude de la folle du poitou, pour nos amis de la Guadeloupe.


                                      A lire absolument, les conséquences de la Circulaire Royal, "L’école du soupçon" de Marie-Monique Robin, Ed La Découverte.

                                      http://bernardhanse.canalblog.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès