Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La principauté d’Andorre conduira-t-elle Nicolas Sarkozy à la (...)

La principauté d’Andorre conduira-t-elle Nicolas Sarkozy à la démission ?

Mercredi dernier, Nicolas Sarkozy, comme à son habitude, réunissait à l’Elysée, la majorité parlementaire du Gouvernement Fillon, afin de remobiliser les "troupes".

Or pendant ce discours présidentiel, ou partisan, c’est selon...Monsieur Sarkozy a clairement fait savoir qu’il était prêt à démissionner de son poste de co-prince d’Andorre si le G20 ne progressait pas sur la question des paradis fiscaux.

En apparence anodins, ces propos pourraient à l’avenir - et si les partis dits "d’opposition" en comprennent l’importance - s’avérer très menaçants pour le Président Français.

En effet, la principauté d’Andorre, dont les origines remontent au règne de Charlemagne est un des plus petits Etats du monde et est régie par un système unique : le paréage.

Ce contrat de droit féodal concède le trône andorran à deux coprinces qui sont l’évêque catalan d’Urgueil et...Le Chef d’Etat de la France, qu’il soit Roi, Empereur, ou Président de la République.
 
En conséquence, lorsque Monsieur Sarkozy dit qu’il démissionnera de son poste de coprince d’Andorre...Cela signifie concrètement qu’il devrait, dès lors, abandonner son poste de Président de la République française...Puisque l’un ne va pas sans l’autre.

Si effectivement Monsieur Sarkozy s’engage à démissionner de son "poste" de coprince d’Andorre...Dans l’hypothèse où il ne trouverait pas d’accord sur les paradis fiscaux...Alors Monsieur Sarkozy s’engage dans une démission de son mandat républicain également...Car il est clair qu’Andorre ne va pas modifier son statut si particulier pour les beaux yeux de Nicolas Sarkozy...Et que le seul moyen de conserver un co prince...En respect du droit féodal...C’est d’avoir un autre Président de la République française. 

Reste à savoir si le Président de la République sera toujours aussi ferme dans quelques jours...Si les "partis d’opposition" lui demandent clairement d’officaliser son engagement à démissionner de son poste de coprince...En cas d’insuccès lors du G20 sur les paradis fiscaux. 

Ce qui, in fine, mettrait son mandat de Président de la République en jeu.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • french_car 27 mars 2009 11:32

    Pour une fois Sarko a raison, il laissera l’évèque en question coprincer dans son coin tant qu’Andorre continuera à lessiver l’argent sale.
    Rappelons que de Gaulle en 1962 avait fait couper l’eau à Monaco pendant quelques temps et qu’il s’en fallut de peu pour qu’elle ne devienne une grande ville des Alpes Maritimes jusqu’à ce que le prince du coin ne mette un peu d’ordre dans son lupanard.


    • HELIOS HELIOS 27 mars 2009 19:44

      ... vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez...


    • maeki 31 mars 2009 14:18

      C’est pourtant simple, il faut faire comme pour miss France 2008 (fachée avec geneviève de fontenay) c’est à dire envoyer la 1ère dauphine à sa place, à savoir Ségolène Royal. On verra si elle arrive à promouvoir le chabichou. 


    • seb531 28 juillet 2010 13:00

      Je crains que vous stigmatisiez beaucoup, des questions que vous ne semblez pas particulièrement maîtriser. Le dédain des français pour l’Andorre depuis plus de 20 ans est quelques peu paradoxale.
      Votre image de l’Andorre comme beaucoup d’autres néfaste et honteuse est particulièrement restrictive. Et de peur de vous étonner, nous aurions plus intérêt à nous occuper de l’Andorre que de Monaco. L’ordre n’a pas à venir de la France et de son co prince, puisqu’il y a un gouvernement en Andorre. L’absence totale d’intérêt des français pour leur réelle principauté, a conduit les espagnols à se croire les seuls protecteurs et régents de cette principauté. Voter anecdote sur De Gaulle n’est pas totalement expliquée et cela ne pourrait être légal en Andorre. Nous savons que les effets d’annonce de notre président sarkozy pour démissionner de sa fonction en Andorre et ce au mépris d’une histoire nous y liant depuis Charlemagne, n’a aucune raison d’être et témoigne d’un manque réel de respect pour l’histoire et une principauté.
      Enfin en parlant de mettre du soi disant ordre dans un lupanard ?!?, il serait bon que notre président passe plus de temps demain en Andorre (maximum 3 heures) que plusieurs heures sur le tour de France !
      Je suis souvent effaré de voir tant de français mépriser l’Andorre sans jamais avoir su quoique se soit sur elle.
      Bonne journée tout de même.
      Sébastien


    • La Taverne des Poètes 27 mars 2009 11:41

      Vous n’avez rien compris ! Il démissionne pour permettre au co-prince, représentant du Vatican, de développer la laïcité positive sur cette bonne terre d’Andorre car le prélat est supérieur au laïc.

      Andorre, endors le peuple avec tes rodomontades, Sarko ! Tends-lui des hochets mais fais gaffe au retour !


      • foufouille foufouille 27 mars 2009 11:55

        interressant, mais comme c’est un menteur ..........


        • Traroth Traroth 27 mars 2009 12:20

          J’adore lire les mots "Sarkozy" et "démission" dans la même phrase ! smiley

          Cela dit, quelle menace complètement ridicule ! Qu’est-ce que ça peut bien leur faire, aux membres du G20, que Sarkozy démissionne de son poste de co-prince d’Andorre ? Ils s’en lavent les mains !


          • Traroth Traroth 27 mars 2009 12:25

            Cela dit, croire qu’on va pousser Sarkozy à démissionner de la présidence de la République avec des arguties de ce genre, c’est vraiment se bercer d’illusion. Ca n’arrivera tout simplement pas. L’anecdote est rigolote et significative du manque complet de réflexion de l’imbécile qui nous préside, mais c’est bien tout.


          • La Taverne des Poètes 27 mars 2009 12:28

            Traroth : On pourrait aussi mettre dans la même phrase "Sarkzoy" et "lui couper les couilles". Mais ce serait une offense à la vérite car Sarkozy n’en a pas...


          • François51 François51 27 mars 2009 15:45

            je ne sais pas si il n’a pas de couille, en tout cas, il a la "banane" c’est lui qui l’a dit.
            chacun sait, ce que veut dire le terme "avoir la banane".


          • Yaka Yaka 27 mars 2009 16:09

            C’est déjà mieux que ne rien faire du tout, on n’a pas beaucoup d’autres menaces à mettre à execution ...
            Se désolidariser d’Andorre revient en quelque sorte à couper le lien avec ce pays pour être cohérent dans la lutte contre les paradis fiscaux.

            Désolé mais, au vu des commentaires, je vais devoir vous accusez d’antisarkozystes primaires ^^. On dirait le PS (waouh l’insulte :p)


          • plancherDesVaches 27 mars 2009 20:03

            Sinon, des paroles fermes et définitives de la part du Notre Président.
            http://www.lesechos.fr/info/finance/afp_00133665-les-banques-francaises-auraient-532-milliards-de-dollars-d-avoirs-dans-les-paradis-fiscaux.htm
            "Le président français Nicolas Sarkozy a déclaré vendredi dernier que l’on ne pouvait "pas tolérer, avec la violence de la crise économique, l’existence de paradis fiscaux".
            "Nos banques ne devront pas travailler avec des places qui seront sur la liste des paradis fiscaux. C’est clair, c’est simple et c’est net", avait-il ajouté."

            J’ai vaguement l’impression qu’il va bientôt nous glisser que "Les autres pays ne m’ont pas suivi et j’en prend acte. Je ne supporterai pas que l’on puisse me reprocher quoique soit si la crise venait à s’amplifier. J...nous les avions prévenu que la politique de notre pays était la meilleure et il aurait en accepter m.. la direction"


          • Severe 27 mars 2009 21:17

            Il a au moins la Gaule. Meme s’il n’aura bientot plus le dur rocher.


          • plancherDesVaches 27 mars 2009 12:57

            Je me permets... Car j’ai rien compris.
            Pourquoi le fait de ne plus être co-prince obligerait à ne plus être "Président"... ???

            Est-il noté noir sur blanc dans la constitution que seul un co-prince d’Andorre PEUT être président. ?

            Excusez-moi de poser précisément la question de la réciprocité.

            (et, aux dernières nouvelles, les paradis fiscaux Européens vont pouvoir sortir de la "liste noire". En effet, la coopération se concrétissera par des panneaux à leurs frontières annonçant : "Vous avez le droit de déclarer les sommes que nous sommes trés heureux d’acceuillir")


            • Lapa Lapa 27 mars 2009 13:23

              en termes mathématique sil s’agit de la contraposée. Ainsi si A implique B alors, NON B implique NON A.

              en d’autres termes et en parfaite logique mathématique, si on n’est pas co prince d’andorre, alors on n’est pas président de la république française.

              Intéressant mais, comme beaucoup de nousgouvernants, nous avons affaire à un "lettré" et non à un scientifique.

              peu de chance que Sarkosy ait compris l’implication de ses propos ^^

              des exemples de conditions nécessaires/suffisantes ici :

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Logique_(math%C3%A9matiques_%C3%A9l%C3%A9mentaires)


            • impertinent3 impertinent3 27 mars 2009 13:47

              @Lapa, "...nous avons affaire à un "lettré"..."

              Sarko, un lettré ? Oh la bonne blague !

              Il est vrai qu’il n’est pas non plus un scientifique.


            • Lapa Lapa 27 mars 2009 14:55

              notez que j’ai mis les guillemets... disons qu’il a dû faire des études de lettres quoi !


            • MKT 27 mars 2009 15:00

              "Lettré" le Président ?

              Il connait len effet e titre d’un ouvrage : "La princesse de Clèves"


            • plancherDesVaches 27 mars 2009 16:45

              Je pense qu’il est un peu mathématicien, sur les bords, quand-même.
              Il vient de demander à Fillon si une cote de popularité pouvait être négative.

              Il connait donc les chiffres négatifs.


            • plancherDesVaches 27 mars 2009 17:17

              J’avais une envie de me manger des sardines, ce soir, je ne vous dis que ça.....

              Dommage que j’ai un plateau de fruits de mer prévu.


            • Yaka Yaka 27 mars 2009 17:40

              C’est tellement beau de faire de la logique mathématiques (si si j’en ai fait un peu et ca me plaisait bien)
              Sauf que là ca me parait un peu bête, d’ailleurs j’espère que l’auteur de cet article ne l’a pas écrit en étant 100% sérieux...
              On peut aussi voir les choses d’une autre facon : Andorre est un pays microscopique par rapport à la France, et la loi qui régit ce pays ne s’applique pas en France.
              Autrement dit, peut importe ce qu’il y a écrit dans les tables des Andorriens ou Andorristes, c’est pas eux qui vont nous dire ce qu’on doit faire avec notre président.

              Désolé de ruiner vos espoirs ^^

              Yaka


            • fred 27 mars 2009 13:46

              blablabla c la seule chose qu’il fait pour le gens. Derrière cela, il a d’autres plans, d’autres vues et on ne les connaît pas.


              • elisabeth 27 mars 2009 14:54

                A plancherdesvaches :

                Lorsqu’un candidat devient Président de la République, il devient (ipso facto) Prince d’Andorre...De la même façon que jadis les rois de France devenaient "roi de Navarre" en devenant "Souverain" (ou "porte parole" du "Souverain" en Démocratie) de la France.

                Monsieur Sarkozy s’il lui prenait l’envie de "démissionner" de son poste de co prince...Suivant les règles féodales d’Andorre, devrait céder sa place...Puisque selon le droit féodal, Andorre est "présidée" par deux "princes".

                 

                 





                 





                • survol 27 mars 2009 16:08

                  "Car il est clair qu’Andorre ne va pas modifier son statut si particulier pour les beaux yeux de Nicolas Sarkozy...Et que le seul moyen de conserver un co prince...En respect du droit féodal..."

                  Il ne me semble pas que la France réponde à un quelconque droit féodal étranger et comment un problème constitutionnel dans un pays étranger pourrait/devrait avoir un impact sur le fonctionnement de notre pays.

                  D’après ce lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Coprinces_d%27Andorre ce n’est pas non plus une situation inédite.
                  Ceci dit, vu le peu de contrôle que cela apporte, on pourrait carrément supprimer toutes ces traditions moyennageuses. Ils ont l’air de bien se débrouiller sans surtout depuis qu’ils ont supprimés les viguiers.


                • K K 27 mars 2009 16:43

                  Les iles Anglo Normandes sont sur le meme principe feodal rattache a la couronne d’Angleterre via le titre de Duc de Normandie. Elles sont donc independantes du Royaume Uni au sens strict. Ce qui n’empeche pas certains de vouloir faire pression sur le gouvernement Britanique pour faire changer les usages de ces paradis fiscaux. Idem pour l’Ile de Man ou il y a plusieurs plaques de societe sur presque chaque maison lol.


                • plancherDesVaches 27 mars 2009 17:12

                  Merci de cette réponse, Elisabeth.
                  Et, voyant parfois venir les choses par le petit coté de ma lorgnette économique, je pense que :
                  1) les paradis fiscaux seront plus ou moins détaxés de responsabilité par un habillage politique subtil.
                  2) Le Notre Président ne démissionnera pas, et afirmera haut et fort que les seuls journalistes présents étaient communistes
                  3) Même dans le cas extrème de réelle démission, il s’assierait "royalement" sur le droit d’un petit état perdu dans ses montagnes. (mais magnifique, allez le voir)


                • claude claude 28 mars 2009 01:44

                  bonsoir,

                  voici la page "institutions" de l’ambassade d’andorre à paris.

                  visiblement, notre vénéré président n’a pas pris la mesure de la charge symbolique de co-prince d’andore, pire sa phrase est nettement méprisante et insultante pour le peuple andorran. smiley

                  y’en a un qui prend ses rêves pour des réalités et se voyait déjà déambuler, courronne sur la tête dans un carrosse aux portes dorées... loupé ! :->

                  • L’Andorre est une coprincipauté parlementaire dans laquelle le Gouvernement est responsable devant le Parlement.

                    Avec la Constitution de 1993, le pouvoir réel est passé aux mains des andorrans à travers le Gouvernement et le Parlement que l’on appelle Conseil Général. Les prérogatives de représentation, de négociation et de décision en matière de politique intérieure et extérieure sont du domaine du Gouvernement. 

                    Le Parlement (Consell General) est composé de 28 membres élus pour quatre ans au suffrage universel sur la base d’une représentation mi-nationale, mi-paroissiale. Il est chargé de rédiger et d’approuver les lois, d’approuver le budget du Gouvernement, de nommer le Chef du Gouvernement et de contrôler l’action du Gouvernement.

                    Le Gouvernement (Govern) est composé de 6 à 8 membres mandatés pour quatre ans. Il dirige la politique nationale et internationale et exerce le pouvoir exécutif.
                    Le Chef du Gouvernement est élu par le Conseil Général puis nommé par les coprinces. Le Chef du Gouvernement actuel, Albert Pintat, a été élu en avril 2005.

                    Les Mairies (Comuns) représentent chacune des 7 paroisses de la Principauté. Elles exercent sous forme d’ordonnance, de décrets et de règlements.

                    Les deux chefs d’Etat sont les coprinces Monseigneur Joan Enric Vives Sicilia (évêque d’Urgell) et Monsieur Jacques Chirac, Président de la République Française. Ils sont le symbole et la garantie de l’indépendance de l’Andorre.

                    Les coprinces

                    La Constitution définit la figure des coprinces comme celle du chef d’Etat de l’Andorre, de manière conjointe et indivise. Ce sont les symboles et la garantie de l’indépendance de l’Andorre et du traitement égalitaire dans les relations avec les Etats voisins. Ce sont les arbitres et les modérateurs du pouvoir public et des institutions.
                     
                    Le Consell General (Parlement)

                    Ses origines remontent au Consell de la Terra, créé en 1419 et réformé en 1866 et c’est l’assemblée législative ou le Parlement de l’Andorre, l’organe maximum de la représentation populaire, formé par une seule chambre. 

                    Ses fonctions sont : 
                    1. Rédiger et approuver les lois, 
                    2. Approuver le budget du gouvernement,
                    3. Nommer le cap de govern (chef du gouvernement), et
                    4. Régler et contrôler l’action du gouvernement. 

                    Les membres du Consell General, les consellers (parlementaires), sont élus au suffrage universel pour une durée de quatre ans. Le Consell General peut être formé par un minimum de 28 membres et un maximum de 42, élus de manière mixte : la moitié au niveau de la circonscription paroissiale et l’autre moitié par circonscription nationale. Actuellement, le conseil comprend 28 membres.
                    L’organe qui gouverne le Consell General est la Sindicatura (syndicature), à la tête de laquelle se trouvent le síndic et le subsíndic (sous-syndic), élus par le plein du Consell General.
                     
                    Le Govern (Gouvernement)

                    C’est l’ensemble des personnes auxquelles a été attribuée la direction politique de l’État. Son mandat est de quatre ans. Il est formé par le cap de govern (élu par le Consell General et nommé par les coprinces) et par les ministres (nommés par le cap de govern).
                    Le Govern possède le pouvoir exécutif de l’Etat ; il exécute les lois approuvées par le Consell General.

                    Ses fonctions sont : 
                    1. Diriger l’Administration publique de l’Etat, 
                    2. Diriger la politique nationale,
                    3. Assumer les compétences en politique internationale, et
                    4. Assumer les compétences du service de la Police. 

                    Parti politique qui gouverne actuellement : Partit Lliberal d’Andorra (PLA).
                    Autres partis politiques existants : Partit Socialdemòcrata (PS) et Partit Demòcrata (CDA) 

                    Les comuns (les mairies)

                    Du point de vue administratif, le territoire andorran est divisé en sept paroisses qui sont, suivant l’ordre protocolaire : Canillo, Encamp, Ordino, la Massana, Andorra la Vella, Sant Julià de Lòria et Escaldes-Engordany, avec Andorra la Vella comme capitale et siège du gouvernement. L’organe de représentation et d’administration de la paroisse est le Comú.
                    Les comuns sont des corporations publiques dotées d’une personnalité juridique et de pouvoirs normatifs locaux, qui demeurent soumis à la lois et qu’ils exercent sous forme d’ordonnances, de règlements et de décrets.
                     
                    Le régime politique


                    Le régime politique de l’Andorre est celui de la coprincipauté parlementaire. 
                     
                    Langue officielle

                    La langue officielle de la principauté d’Andorre est le Catalan.
                     
                    Pour de plus amples précisions sur les questions institutionnelles relatives à la principauté d’Andorre, visitez les sites :

                    www.govern.ad
                    www.andorra.be/fr/9.7.htm
                    www.consell.ad
                     



                     


                • ouallonsnous 27 mars 2009 15:25

                  Malheureusement, il n’y a aucun risque qu’il démissionne ! Avez vous souvenir que Sarkozy a une seule fois tenu ses promesses et mis ses actes en accord avec ses paroles ?


                  • plancherDesVaches 27 mars 2009 17:14

                    Le bouclier fiscal et le flicage de la France.


                  • Fergus fergus 27 mars 2009 15:54

                    Amusant et intéressant, cet article, Elisabeth.
                    Et j’imagine le type de comédie qu’aurait pu en faire naguère Henry Cornelius, le réalisateur du savoureux « Passeport pour Pimlico », dans lequel les habitants de ce quartier londonien deviennent… bourguignons et revendiquent leur indépendance, légitimés dans leur démarche par un vieux grimoire mis au jour par l’explosion d’une bombe.


                    • elisabeth 27 mars 2009 16:35

                      A Survol,

                      Le droit féodal concerne Andorre. C’est en raison d’un accord féodal que la France a des "droits" sur Andorre. Et que, dès lors, Nicolas Sarkozy se retrouve "prince" d’Andorre...Parce qu’il est le "Chef d’Etat" de la France. 

                      Pour ne plus être "Prince d’Andorre" Nicolas Sarkozy devrait renoncer aux "droits" de la France sur Andorre. Mais il ne le peut pas...Sauf à démissionner aussi de son poste de Président de la République.

                      Car c’est en tant que représentant du "Souverain" de la France (lequel se trouve être, en République Démocratique, le Peuple Français) qu’il est considéré comme le "coprince d’Andorre".

                      Il faudrait donc faire un référendum sur la question, pour savoir si le Souverain - le Peuple Français - renonce à ses droits sur Andorre. 

                      Vous me direz que Nicolas Sarkozy pourrait faire un référendum sur la question, pas forcément aussi inintéressante qu’elle puisse apparaitre...Car Andorre a des liens importants avec la France. Mais il est fort probable qu’il n’en fasse pas...Car il risquerait de se prendre une sanction de la part des Français. 

                      En conséquence - et si ces propos anodins sont repris par les partis d’opposition qui le mettraient ainsi face à ses responsabilité - la seule possibilité qu’il lui resterait pour "démissionner" de son poste de co prince...Serait de démissionner de son poste de Président de la République, seul moyen pour les Andorrans de trouver un autre "co prince" en la personne d’un autre Président, et pour Nicolas Sarkozy (là encore si les partis d’opposition comprennent que les propos en l’air du Président peuvent avoir leur importance si on les utilisent contre lui) d’être crédible sur la scène nationale et internationale. 

                      Certes, cette hypothèse est peu probable...Car il est peu vraisemblable que si son mandat était en jeu, ses partenaires du G20 s’opposent à une remise en cause des paradis fiscaux (mais il pourrait être drôle de penser que Monsieur Sarkozy soit contraint de plier devant chacun de ses 20 partenaires pour éviter une démission !!)...Mais elle reste néanmoins possible qu’une telle chose se produise. 

                      Or, avec Monsieur Sarkozy "tout devient possible" !

                       smiley


                       


                       


                       





                      • Le singe 27 mars 2009 16:35

                        Tout est dans la dernière phrase : "En cas d’insuccès lors du G20 sur les paradis fiscaux. "

                        Hors il est dèjà prévisible, que ce G20, sera un succès historique...un tournant pour l’encadrement de la finance internationale.
                        Je vous laisse imaginer les gros titres de la presse, et des journaux TV. La tragicomédie continue.


                        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 27 mars 2009 17:28

                          Le G20 ne va certainement pas reussir à changer la donne afin de permettre une sortie de crise rapide car une partie des representants presents sont completement dependant de ce systeme.Le pouvoir qu’il ont et cherissent s’envolera avec l’etablissement de regles plus strictes.
                          Je suis d’accord avec vous,attendons-nous certainement à de belles premieres page du style :

                          "revolution economique","le G20 change le monde","la crise,plus jamais !!"

                          mais les medias ,comme ceux du bloc sovietique en leurs temp , ne reflete pas la realité,il reflete ce que nous voulons voir dans la realité,ou pour les plus suspicieux ce que l’on veut nous faire voir.Plus de la moitié de leurs "infos" sont basées sur des depeches gouvernementales et les gouvernement ont tout interet sauf peut etre la chine et la russie ,à faire passé quelque mesure de pacotille pour un changement
                          profond.
                          Beaucoup feteront cette fausse victoire sur le monstre finance sans s’apercevoir qu’il s’agit d’une "victoire à la Pyrrhus"

                           







                        • MagicBuster 27 mars 2009 16:39

                          Avec ou sans le problème de l’Andorre, il peut tout aussi bien démissionner pour faire du yacht à plein temps. . . 

                          Promis, on ne lui en voudra pas de rester chez lui .
                           smiley


                          • Yaka Yaka 27 mars 2009 17:03

                            Faudrais déjà trouver quelqu’un pour le remplacer.

                            Allez je suis peut être optimiste mais je pense que ce G20 va être un moment important dans l’histoire de la finance =)


                            • deovox 27 mars 2009 19:11

                               nul n’est irremplaçable, et surtout pas sarkoko. Qui est assez dégradé dans sa tête pour pretendre que parmi 66 millions de personnes, il n’y en ait pas une seule qui soit meilleure que ce minable ?


                            • Yaka Yaka 27 mars 2009 19:41

                              Il ne suffit pas qu’il y en ait.
                              Il faut les trouver et qu’ils veulent bien prendre les commandes, et qu’ils aient de l’experience.
                              Je ne pense pas que ca soit si simple que ca.

                              Enfin si vous avez qqun a me proposer je suis preneur ^^ (des noms !), ca serait interessant d’en discuter.

                              Yaka


                            • Marsupilami Marsupilami 27 mars 2009 17:20

                               @ Elisabeth

                              Article marrant et pertinent. Mais quand l’agité de l’Elysée et chanoine de Latran sort une baliverne pareille, il nous Andorre, comme d’hab. Dommage, une telle sortie aurait de la classe et il pourrait devenir gouverneur de Lilliput !


                              • Mouche-zélée 27 mars 2009 17:37

                                Tu as déjà vu un président en France aussi détesté que Sarkozy peut être ... ha ha ha

                                Il peut mesurer la qualité de sa propagande à grand coup de sondages bidons, je peux t’expliquer comment on fait des sondages, c’était mon travail ...
                                Les sondages ne servent qu’à rassurer celui qui les demande et à ce qu’il quantifie la qualité de sa propagande .


                              • Yaka Yaka 27 mars 2009 17:46

                                Y a eu un très bon sketch des guignols sur "comment on fait les sondages ?" =)

                                Cependant je suis un peu de l’avis de Calmos, dès que Sarko fait un truc vous (90 % des lecteurs d’agoravox) cherchez comment le demonter sans vraiment prendre de recul.
                                Après vous moinsser tous ceux qui sont pas d’accord.
                                Je ferai juste remarquer qu’il y a marqué "commentaire constructif ?" et non pas "êtes vous d’accord ?"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

elisabeth


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès